Vous êtes sur la page 1sur 4

Chapitre 3 : Les différents types des tissus végétaux Mme D.

MEHDEB HIRECHE

1.2.2 Les tissus parenchymateux ou de remplissage


On trouve ce tissu au niveau du cortex, le cylindre central de la tige et la racine et la feuille
qui sont nommés parenchyme cortical, parenchyme médullaire et parenchyme chlorophyllien
respectivement, ils sont nommés ainsi selon leur position dans la plante et chacun a une
fonction bien spécifique. C’est un tissu composé par des cellules volumineuses
isodiamétriques ou allongées et à paroi mince et flexible.
a. Parenchymes chlorophyllien ou chlorenchymes : responsable du phénomène de la
photosynthèse, est un tissu qui se trouve au niveau de la feuille. Cette dernière est
composée par deux surfaces ; l’une supérieure appelée adaxiale et l’autre inférieure
appelée abaxiale ; on en distingue :
 Parenchyme chlorophyllien palissadique : ce parenchyme se localise en
dessous de l’épiderme supérieur, il est formé par des cellules allongées et
adjacentes riches en chloroplastes pour accomplir sa fonction photosynthétique
(Fig. n°09).

Fig. n°09 : Le parenchyme chlorophyllien d’une feuille

 Parenchyme lacuneux : situé au-dessus de l’épiderme inférieur. Ses cellules,


ayant un nombre limité de stomates, sont arrondies et présentent de grandes
lacunes entre elles d’où son nom et il participe dans les échanges gazeux avec
l’atmosphère par la présence de stomates (Fig. n°09).
b. Parenchyme de réserves : il existe trois types de tissus :
 Parenchymes de réserves nutritives : ce type de tissu est rencontré au niveau
de la racine, la tige, les feuilles, les fruits et les graines selon les réserves
accumulées ou réservées qui peuvent être de nature glucidique, protéique,
Cours de biologie végétale 1
Chapitre 3 : Les différents types des tissus végétaux Mme D. MEHDEB HIRECHE

lipidique. Chaque réserve a son propre lieu pour être emmagasinée : de


l’amidon au niveau des stomates (pomme de terre), des glucides (betterave
sucrière), des protéines (les graines des céréales) au niveau de la vacuole et des
lipides dans le cytoplasme (graines de ricin). Il est composé par de grandes
cellules globulaires et jointives mais qui présentent des méats (Fig. n°10).

Amyloplastes

Cellules

Méat

Fig. n° 10 : Cellules d’un parenchyme de réserve (Amidon)

 Parenchymes aquifères : ce tissu se spécialise dans l’emmagasinement de


l’eau, il est fréquent chez les plantes grasses au niveau de leur tige et feuilles.
Les cellules de ce parenchyme sonts volumineuses ayant de grandes vacuoles
pour réserver de l’eau (Fig. n°11).
 Parenchymes aérifères : considérés comme l’un des tissus lacuneux et qui
possèdent de grandes lacunes pour emprisonner de l’air. Ils sont fréquents chez
les plantes aquatiques (Fig. n°11).

Cours de biologie végétale 2


Chapitre 3 : Les différents types des tissus végétaux Mme D. MEHDEB HIRECHE

Fig. n°11 : Les cellules du parenchyme aquifère et aérifère

c. Les tissus de soutien : les tissus de soutien ont un rôle mécanique c'est-à-dire qu’ils
confèrent à la fois une certaine rigidité et souplesse aux plantes. Ils sont formés par
des cellules prosenchymateuses c'est-à-dire des cellules allongées à paroi solide ou
épaisse. Ils constituent des éléments de soutien et de renforcement. Il existe deux
types :
 Le collenchyme : le collenchyme se situe à la périphérie de l’écorce primaire
et il est formé par des cellules vivantes dont les parois primaires sont épaisses
et qui sont considérées comme des cellules parenchymateuses spécialisées dans
le soutien des tissus se trouvant au niveau des jeunes tiges, le pétiole et le long
des nervures des feuilles . Il existe trois types de collenchyme qui sont comme
suit :
 Annulaire : la répartition de la cellulose sur la paroi de manière
uniforme ;
 Angulaire : seulement les angles de la cellule qui présentent cet
épaississement de la paroi ;
 Tangentiel : seule la surface externe de la paroi tangentielle de ses
cellules qui présentent le dépôt de cellulose.

a : annulaire

b : angulaire

c : tangentiel

Fig. n°11 : La répartition de la cellulose au niveau des cellules collenchymateuses

 Le sclérenchyme : il se trouve lié aux faisceaux conducteurs. Ses cellules sont


mortes à cause de la forte manifestation de la cellulose au niveau de leur paroi

Cours de biologie végétale 3


Chapitre 3 : Les différents types des tissus végétaux Mme D. MEHDEB HIRECHE

que le protoplasme se trouve isolé et ne parvient pas à survivre. Il est présent


sous deux formes :
 Les sclérites : appelées également les cellules scléreuses ; ce sont des
cellules polyédriques ou ramifiées à paroi secondaire épaisse qui peut
être lignifiée.
 Les fibres : ce sont des cellules allongées et minces (Fig. n°12).

Fig. n°12 : Les cellules fibreuses du sclérenchyme

Cours de biologie végétale 4

Vous aimerez peut-être aussi