Vous êtes sur la page 1sur 2

RANARISAMIMANANA Zoly

19257/M2/SE/D

Année : 2018-2019

ENVIRONNEMENT STRUCTUREL

« Montrez le rôle de l’Éducation non formelle dans le processus de développement et de


changement social »

L’éducation non formelle est l’enseignement d'un sujet en particulier, à l'intérieur de


l'école ou à l'extérieur, qui est intégrée dans des activités planifiées qui ne sont pas
explicitement désignées comme activités d'apprentissage, mais qui comportent un important
élément d'apprentissage. L'apprentissage non formel est intentionnel de la part de l'apprenant.

Dans ce cas, il faut montrer le rôle de l’éducation non formelle dans le processus de
développement et de changement social.

Pour démontrer le rôle de l’éducation non formelle dans le processus de


développement on doit accepter les plans suivants : en premier lieu, la place de l’éducation
non formelle sur le processus de développement et de changement social, et en deuxième lieu,
l’effet de l’éducation non formelle dans la société et au développement.

I. La place de l’éducation non formelle sur le processus de développement et de


changement social

L’éducation non formelle donne aux jeunes le sens de responsabilité et avoir aussi une
autodétermination. L’éducation non formelle a des avantages ; nous pouvons en énumérer les
suivants : la création d’emploi source de revenus, la diminution de la l’oisiveté des gens et des
jeunes et les avantages par rapport aux frais et aux temps. En ce qui concerne la création
d’emploi, l’établissement où éducation non formelle donne accès facilement à l’emploi pour
ceux qui en bénéficient. À titre d’exemple, une personne reconnue en matière de charcuterie
peut former des personnes pour en devenir charcutière à leur tour. Pour cela, il n’est pas
besoin d’avoir des diplômes ou de certificat ; la formation suffit pour créer sa propre
entreprise.

Elle permet aussi aux jeunes la prise de conscience et l’engagement démocratique. Il


est meilleur d’occuper les gens plus tôt que de les voir inactifs. L’inactivité conduit les jeunes
à l’oisiveté et surtout à la consommation et dépendance aux stupéfiants et alcool. L’inactivité
engendre aussi des troubles psychologiques sur l’intéressé, ce qui va se ressentir dans la vie
familiale, et finalement généralisée dans la vie sociale. L’éducation non formelle ne suit pas
le programme scolaire, mais l’apprentissage dépend de l’utilité de l’apprenant donc son
existence dépend de la nécessité de l’apprenti.

II. Les effets de l’éducation non formelle dans la société et le développement

Au fil du temps l’apprenant peut transmettre sa compétence par l’apprentissage non


formel à la société où il habite. Donc l’éducation non formelle s’est formée les jeunes selon la
nécessité de la société ceci peut traduire aussi que la société a le désir de former par le sortant
de l’école non formelle. Cela implique le changement dans la société ou bien le changement
social. Ce système d’éducation ne reste seulement changer la société, mais en prime le
changement de l’apprenant aussi.

Le programme peut normalement être ajustée aux allures d'apprentissage de l'étudiant,


qui leur est particulièrement avantageux et pour ceux qui ont des difficultés d'apprentissage.
Un exemple de cela pourrait être une école pour le doué, créée pour développer les talents
académiques et artistiques des étudiants. Les étudiants qui ont des difficultés à agir ou à se
communiquer avec les autres peuvent s’épanouir dans une école non formelle. En outre,
l'enseignant peut se concentrer davantage sur la correction ceux qui ont des mauvais
comportements et qui sont généralement ignorés dans une classe plus grande. Les étudiants
peuvent profiter de l'étude à une école non formelle en raison de son environnement
relativement détendu. L'absence d'un grand nombre d'étudiants et de programme strict peut se
traduire pour abaisser le niveau de stress qui sont plus appropriés à l'apprentissage. Une
éducation non formelle conserve également aux étudiants d’échapper au danger, à des règles
ou à des obligations en mettant davantage l'accent sur le développement des forces de l'élève
idéalement et en fonction de leurs rythmes au lieu de maintenir une règle à suivre pour
remplir seulement leurs cerveaux. Les étudiants prennent plaisir à l'étude alors le taux
d'absentéisme est diminué. Donc ici, l’abandon volontairement à l’initiative des étudiants est
aussi moins considérable.

Pour conclure, la place de l’éducation non formelle dans le processus de


développement et le changement social est de former les jeunes d’avoir le sens de
responsabilité et d’avoir aussi une autodétermination, la prise de conscience et de
l’engagement démocratique avec la volonté de l’apprenant. L’effet de cette éducation dans la
société et le développement est la transmission de compétence, participation au changement et
développement de la société.