Vous êtes sur la page 1sur 2

Acte I

Scène 1
Enfant, Fréderic,

Fréderic
Voici, mon enfant, la plus belle intelligence de notre créature
Être capable de mathématique, langage de la nature
Une suite, abstraite, transcendantale, décrit les fleurs
Le nombre de pétales de chacune est de ses termes R
Il lui montre la suite sur le tableau 1 1 2 3 5 8 13 21…

Enfant
Il n’existe donc aucune fleur qui a quatre ou six
Quelle manifestation d’ordre découverte par Fibonacci

Fréderic
Tout ce qui existe, est régit par l’ordre mathématique

Enfant
Tout ce qui existe n’est-il pas la création et le maintien par dieu ?

Fréderic
Quoi ! C’est un blasphème que tu énonces !
Ce dernier n’existe point ! Un songe immense !

Enfant
Quoi ? Comment ? Misère ! Tout cela n’est point ?

Fréderic
Réfléchis donc à ce paradoxe enfantin
Tout-puissant, peut-il donc tout faire ?
Serait-ce difficile qu’il soulève ou qu’il crée une pierre ?

Enfant
Pour la terre, six jours lui ont amplement suffit
Au septième seul il s’est reposé, donc la réponse est oui

Fréderic
Saurait-il créer une pierre qu’il ne pourrait soulever ?

Enfant
S’il le peut, il ne pourrait la soulever
S’il ne le peut… Il n’est pas tout puissant…

Fréderic
Mon enfant, fais de la science, ton unique croyance
Scène 2
Enfant, Peuple

Enfant
Maman, qu’est ce que la sagesse d’après dieu ?

Peuple
C’est la crainte de dieu et de suivre ses ordres pieux

Enfant
Il a fait la terre en six jours et le septième s’est reposé

Peuple
Il a créé mers et terres, qui regorgent de vie, par sa bonté

Enfant
Peut-on croire rationnellement à l’épuisement du divin
C’est un comportement d’un être faible, imparfait et humain

Peuple
Mon fils d’où te viennent ces absurdes pensés
Dieu tout-puissant est le seul et unique être parfait

Enfant
Le fait que Dieu s’est transformé et habiter la terre
Rend celle-ci privilégié et le centre de l’univers

Peuple
L’homme est aimé par le grand seigneur
De la place centrale, il en est le détenteur

Enfant
L’homme si bête, stupide, orgueilleux et meurtrier
Tout lui est destiné ! Quelle pensé insensée !

Silence…

Enfant
Combien d’hommes sont nés d’une pauvre vierge ?

Peuple
C’est à Jésus seulement, le messie, que je songe

Enfant
Hélas, le miracle est repris tant de fois bien avant
C’était des contes pour faire amuser les enfants

Peuple
Ne dis plus un mot ! Ou tu subiras les pires des maux