Vous êtes sur la page 1sur 5

1er STI 02/09/2004 Biechy v4

D Présentation Analogique Lanterne Solaire EST 1

Lanterne Solaire
1er STI 02/09/2004 Biechy v4
D Présentation Analogique Lanterne Solaire EST 2
1 MISE EN SITUATION DU SYSTEME
1.1 Expression du besoin
Quand on se déplace de nuit sur un chemin non éclairé, on risque de se perdre, de sortir du chemin ou de trébucher
sur les bordures. Pour éviter cela, on a recours le plus souvent à des réverbères. L’installation de ceux-ci sont très
onéreux car il faut asseoir le pylône dans le sol, amener une alimentation électrique par le sol demandant des
travaux de terrassement et installer une lampe consommant une puissance non négligeable. Mais pour de petits
chemins pour des piétons ou des halls d’entrée que l’on doit baliser, le coût ne justifie pas cette installation.
1.2 Présentation du système
Une solution consiste à utiliser des lanternes que l’on dispose de part et d’autre du chemin. Ces lanternes peuvent
être fixées ou plantées dans le sol. De plus en utilisant l’énergie solaire pour charger des batteries, on évitera
d’installer des câbles d’alimentation dans le sol. Ce système permet donc de baliser un chemin dès que la pénombre
arrive et durant toute la nuit, puis s’éteint automatiquement le matin et recharge ses batteries pendant la journée.
1.3 Identification des éléments du système : Diagramme Sagittal

Soleil

Piéton
Lanterne
Marcher

Chemin
1.4 Milieux Associés
• Physique : Le système doit pouvoir résister aux intempéries (pluie, vent, neige) car il peut être installé
autant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Le système doit utiliser une source d'éclairage très basse consommation et de
très grande durée de vie.
• Economique : De plus sa production en grande quantité doit permettre de réduire les coûts de production.
• Technologique : Le système doit être protégé et simple de mise en œuvre par une personne non-électricien.
• Humain : Le système doit être autonome et ne demander aucune intervention humaine.
1.5 Cahier des Charges
Le système doit être parfaitement autonome. Il doit éclairer la nuit et recharger sa batterie le jours. Temps de
charge minimum de charge 6h.Temps maximum d'éclairement 18h.
Le système doit être étanche à la pluie et résister au gel.
2 SCHEMA FONCTIONNEL DE NIVEAU I
Lumière Ambiante Lumière
le jours Lanterne La nuit

• Fonction Globale du Système Technique


La fonction globale du système est de pouvoir éclairer automatiquement une zone en fonction de la lumière ambiante,
de manière autonome.
3 SCHEMA FONCTIONNEL DE NIVEAU II
Batterie Ubat

Soleil Ucel Gestion des


Alimentation

Vcc
Gestion du Jours Vsc Système
ou de nuit d'éclairage
1er STI 02/09/2004 Biechy v4
D Présentation Analogique Lanterne Solaire EST 3
• Fonction d’Usage
Eclairer un chemin la nuit si l'utilisateur bouge devant le c.
• Matière d’œuvre
La matière d'œuvre est informationnelle.
4 SCHEMA FONCTIONNEL DU PREMIER DEGRE
Ubat

FA : Gestion
Cellule Ucel de la source Vcc
photovoltaïque
d'énergie

FP1 : Captage du Vlum


niveau d'éclairement

FP3 : Comparaison Vsc FP4 : Emission


de lumière
FP2 : Génération
tension de référence
Vref

Description de FA : Gestion de la source d'alimentation : Cette fonction permet de charger la batterie le jours grâce a le cellule
photovoltaïque. Cette fonction alimente également les fonction FP1,FP2,FP3, FP4
Entrées : Ucel : Alimentation provenant de la cellule photovoltaïque produisant une tension de 6V et un courant max : Icel = ???
Ubat : Alimentation provenant de la batterie Ni Cd de (4 * 1,2V nominal 1,5V max)
Sorties : Vcc : tension d'alimentation du système Vcc = 6V

Description de FP1 : Captage du niveau d'éclairent : cette fonction permet de mesurer le niveau d'éclairement produit par le soleil.
On détecte ainsi le jour ou la nuit.
Entrées :
Sorties : Vlum : Tension analogique représentant le niveau d'éclairement

Description de FP2 : Génération d'une tension de référence


Entrées :
Sorties : Vref : Tension analogique de référence de 4V pour une alimentation de Vcc = 6V

Description de FP3 : Comparaison : cette fonction compare Vlum et Vref et détermine ainsi le seuil de pénombre
Entrées : Vlum : Tension analogique représentant le niveau d'éclairement
Vref : Tension analogique de référence de 4V pour une alimentation de Vcc = 6V
Sorties : Vsc : tension analogique pouvant prendre 2 état : Jour = Vcc et nuit = 0V

Description de FP4 : Emission de la lumière


Entrées : Vsc : tension analogique pouvant prendre 2 état : Jour = Vcc et nuit = 0V
Sorties : Lumière

5 SCHEMA FONCTIONNEL DU DEUXIEME DEGRE


FS41 :
Vsc FS42: Emission
Etage de
de lumière
puissance
1er STI 02/09/2004 Biechy v4
D Présentation Analogique Lanterne Solaire EST 4
6 SCHEMA STRUCTUREL

8 DOCUMENTATION TECHNIQUE
8.1 Batterie Cd – Ni
Il existe des accumulateurs de toutes formes et volumes. On trouve la vieille et
lourde batterie au plomb et les accumulateurs au Cadnium-Nickel. Il existe 5
technologies d’accumulateurs : Au Plomb (Pb), Au Cadnium-Nickel (Cd Ni), Au
Nickel-Métal (Ni MH), Au Lithium-Métal (Li MH), Au Lithium-Ions (Li ion).
L’accumulateur au Cadnium-Nickel a équipé les premiers ordinateurs portables. Sa
durée de vie est équivalente à un millier de cycles de charge-décharge. Quand
l’accumulateur vient à chauffer, il perd de sa capacité. Il devient nécessaire de
prendre des précautions pour le recharger. Une charge rapide augmente les risques
de surchauffe et de dégradation. Afin de limiter l’effet mémoire, il faut décharger
entièrement l’accumulateur avant de le recharger.
Cadnium – Nickel Tension d'un Capacité en Ampère Charge Prix
élément / Heure
Type AAA 1,25V 600mA 1/10
8.2 Cellule photovoltaïque
Les cellules photovoltaïques sont connues également sous le nom de panneaux solaire. Ces cellules transforment
l'énergie lumineuse directement en énergie électrique.
8.3 Cellule photo électrique ou photo résistance LDR
La cellule photo électrique est un capteur d'intensité lumineuse : Sa résistance baisse en fonction de la
lumière. Il en existe de plusieurs types et de différentes formes. Sa fonction est de donner une
information sur le niveau de lumière ambiant.

8.4 ALI LM324


Le LM 324 est un circuit
comprenant quatre ALI
(Amplificateur linéaire
intégré) a usage général
(Amplificateur ou
comparateur). Sa
principale caractéristique
est de pouvoir être
alimenter autant en
double tension
qu'en mono tension.
1er STI 02/09/2004 Biechy v4
D Présentation Analogique Lanterne Solaire EST 5
8.5 Transistor
Emetteur
Base

Languette
Collecteur 1 : Base
Vu de dessous
2 : Collecteur
3 : Emetteur

8.6 DEL
Anode relier au +

K A

Rainure
Cathode relier au -

Rainure

Cathode relier au -
Anode relier au +

Anode relier au +
Cathode relier au -
Anode relier au +

Cathode relier au -

Paramètre Rouge Jaune Orange Vert Unité


Ud 2,2 2 1,8 2,3 V
Id 30 30 30 25 mA
Tension inverse max 5 5 5 5 V
Puissance 66 60 54 57 mW