Vous êtes sur la page 1sur 19

EXEMPLE DE RÉSEAU LOCAL

LE RÉSEAUX ETHERNET
INTRODUCTION
 Ethernet est un réseau local d’entreprise (LAN)

 Fonctionne en mode commutation de paquet,

 Né dans les années 1970,

I. KECHICHE BELAIBA
 Représente près de 80 % des LAN en service dans le monde:

 Il s’interconnecte avec tous les réseaux numériques comme un


réseau d’accès et il offre des services variés à un prix économique.

 Différentes nominations sont utilisées pour désigner ce type de


réseaux:
 802.3
Noms que porte la norme qui spécifie ce type de réseau
 CSMA/CD
 Méthode d’accès utilisé dans ce type de réseau

 Ethernet 120

 Ether: espace de propagation des ondes

 Net: abréviation de « network »


SPÉCIFICATIONS ETHERNET 1/2

 La norme 802.3 spécifie pour chaque câblage un nom sous


la forme:

I. KECHICHE BELAIBA
XX TT MM

 XX: Vitesse de transmission en Méga bit /seconde

 TT: Type de transmission des données en Mégabit/s

 MM: represente l’identification du média ou la longueur


maximale du câble en centaine de mètre

 A chaque type de média correspondent des caractéristiques


spécifiques
121
SPÉCIFICATIONS ETHERNET 2/2

I. KECHICHE BELAIBA
122
ETHERNET PARTAGÉ: STANDARD 10 BASE 5
 Premier à apparaître.
 Normalisé en 1993
 caractériqtiques
 des segments de 500 mètres (5 fois 100 mètres)
 une transmission en bande de base

I. KECHICHE BELAIBA
 une vitesse de 10Mbits/s.
 Distance minimale entre eux transceiver 2.5 m
 Nombre maximal de transceiver : 100
 Topologie employée en bus
  La Rupture du cable entraîne la rupture du réseau
 Emploi du câble coaxial épais (Thick Ethernet) (jaune).
  La rigidité du câble, son diàmètre et son coût font qu’il n’est
plus utilisé

123
ETHERNET PARTAGÉ: STANDARD 10 BASE 2

 Crée pour pallier au inconvénients du 10 base 5


 Topologie physique de type bus
 Transmet à 10Mbits/s sur un câble en bande de base

I. KECHICHE BELAIBA
 Peut transporter un signal sur environs 2 fois 100 mètre
 Elément du câblage Ethernet fin (thinnet) :
 des prolongateurs BNC,
 des connecteurs BNC en T,
 des bouchons de terminaison BNC.
 Très facile à mettre en place,et très souple à utiliser,
Convient pour des "petits" réseaux locaux.

124
ETHERNET PARTAGÉ: STANDARD 10 BASE T
 Mis en place pour permettre l’utilisation de la paire torsadée sur
Ethernet
  moins couteux que 10base 5 et 10base 2
  necessite l’utilisation des concentrateurs
 Topologie physique en étoile:

I. KECHICHE BELAIBA
 Sur un segment, il n’y a que deux équipements qui sont
connéctés
  lors de la coupure d’un segment une seule station est
déconnecté du réseau
 Topologie logique en bus
 Caractéristiques:
 Logueur maximale d’un segment :100m
 Connecteur RJ45

125
Normes 10Base5 10Base2 10BaseT 10BaseF
IEEE
coaxial50 coaxial fin paires fibre optique
Support
torsadées
10 Mbit/s 10 Mbit/s 10Mbit/s 10 Mbit/s
Débit

I. KECHICHE BELAIBA
Longueur 500 m 185 m 100 m 1 km
segment
2500 m 925 m 5 hubs en -
Taille réseau
cascade
inter-stations 2.5 m min 0.5 m min 250 m max -
100 30 - -
Nombre de
stations par
segments
utilise un utilise un hub ou switch
Remarques
hub ou avec cartes spécifiques
switch fibre optique
Topologie bus bus étoile étoile
126
ETHERNET COMMUTÉ 1/2
 Ethernet partagé:
 Tout message émis est entendu par l'ensemble des
machines raccordées.
 Topologie physique en étoile

I. KECHICHE BELAIBA
 Topologie logique en bus

 la bande passante disponible est partagée par


l'ensemble des machines.

 Ethernet commuté.
 Le message emis est reçus uniquement par la destination
 Topologie physique en étoile, organisée autour d'un
commutateur (switch).

chaque échange peut s'effectuer à débit nominal .


127
pas de partage de la bande passante.
 augmentation très sensible de la bande: Fast Ethernet
ETHERNET COMMUTÉ 2/2
 A l’intérieur du commutateur, des composants spécialisés et
des processeurs rapides réalisent une matrice de
commutation permettant de traiter simultanément
plusieurs trames

I. KECHICHE BELAIBA
 Il y a un commutateur par réseau Ethernet

 Chaque carte coupleur est reliée directement à un


commutateur Ethernet qui se charge de rediriger les trames
aux destinataires concernés

 Pour réaliser cette commutation de bout-en-bout, il faut que


chaque commutateur ait la possibilité de déterminer la
liaison de sortie en fonction de l'adresse du récepteur (il n' y
a plus de diffusion) 128
FAST ETHERNET: PRÉSENTATION
 Publié en 1995
 Câblage basé sur la norme 802.3u
La logeur du segment ne peut pas excéder 100m

I. KECHICHE BELAIBA
 Standards Fast Ethernet

129
FAST ETHERNET: STANDARDS
 100 Mb/s Base Twisted pair eXtended
 Utilise un câblage UTP catégorie 5 ou supérieur
 Utilise uniquement deux paires
 Une pour la transmission

 Une pour la réception

I. KECHICHE BELAIBA
 100 Mb/s Base Twisted pair, 4pair
 Utilise un câblage UTP catégorie 3ou supérieur
 Utilise quatre paires
 3 paires simultanément pour la transmission et la réception

ce mode ne peut pas utiliser le full duplex


 1 paire pour la détection de collision

 100 Mb/s Base fx


 Développé pour permettre le prolongement des segments
Ethernet sur une distance plus longue que 100m ( règle de 130
câblage en cuivre)
 On peu utiliser une fibre multimode ou monomode
GIGA ETHERNET: PRÉSENTATION
 Développé pour fournir une largeur de bande plus
importante pour les épines dorsale:
 D’intra-batiment
 Des liens inter-commutateurs

I. KECHICHE BELAIBA
 Deux normes existent
 IEE802.3z
 Apparue en juin 1998
 Sur fibre optique et paire torsadées blinédes

 IEE802.3ab
 Apparue en juin 1999
 Sur paire torsadées non blindées

 Utilise:
 Même format de trame de données que le 10baseT et
100 baseTx 131

 Protocole CSMA-CD pour les transmission half-duplex


GIGA ETHERNET: STANDARDS

I. KECHICHE BELAIBA
132
EVOLUTION ETHERNET

I. KECHICHE BELAIBA
133
FORMAT DE TRAME: TRAME 802.3 1/3

 Niveau physique
 Préambule: séquence de 7 octets ayant pour valeur binaire
10101010.

I. KECHICHE BELAIBA
Le codage Manchester de cette séquence produit un signal de forme
rectangulaire de 10 MHz pendant 6,4μs qui permet à l’horloge du
récepteur de se caler avec celle de l’émetteur

But: synchroniser l’horloge du récepteur avec celle de l’émetteur

134
FORMAT DE TRAME: TRAME 802.3 2/3

 Niveau MAC

 La trame qui circule est de la forme suivante:


 une amorce (minimum 56 bits)

I. KECHICHE BELAIBA
 7 octets: synchronisation (7 * (10101010))
 un marqueur de début,
 SFD (Start Frame Delimiter) : 10101011 qui indique le début de trame
 une adresse de destination
 une adresse origine

 la longueur en octets de la zone donnée


 un remplissage : pour arriver à ce que la trame ait une longueur
minimum
 le message en provenance de la couche LLC(max1500 octets)

 un CRC :C’est la séquence de vérification de trame. 135


FORMAT DE TRAME: TRAME 802.3 3/3

I. KECHICHE BELAIBA
 Cette trame n’existe pratiquement plus dans les réseaux moderne
 Elle a été remplacé par la trame Ethernet II

136
FORMAT DE TRAME: TRAME ETHERNET II
 A été crée par un consortium d’entreprise afin de répondre à un
besoin spécifique
 Elle peut circuler sur un même réseau que la trame 802.3.

I. KECHICHE BELAIBA
 La différence entre la trame 802.3 et Ethernet II se fait au
niveau du 3eme champs:
 Si < 1500 alors trame 802.3
 Si > 1500 alors trame Ethernet II

137