Vous êtes sur la page 1sur 27

Construction de la machine asynchrone

La machine asynchrone:
Rotor

Cage d’écureuil
Machine asynchrone à cage d’écureuil
Construction de la machine asynchrone
La machine asynchrone:

Rotor bobiné

Machine asynchrone à rotor bobiné


Construction de la machine asynchrone
La machine asynchrone:

Stator d’une machine asynchrone


Principe de fonctionnement: champ tournant
 Champ tournant à 0 et 60 degrés (2 pôles)
Principe de fonctionnement: champ tournant
 Champ tournant à 120 et 180 degrés (2 pôles)
Principe de fonctionnement: champ tournant
 Champ tournant à 240 et 300 degrés (2 pôles)
Principe de fonctionnement: champ tournant
 Champ tournant (2 pôles)
Principe de fonctionnement: champ tournant
 Machine multipolaire

A A
C B

C B B C

A A

B C B
C

B C
A A

La vitesse angulaire de synchronisme du champ statorique dans la machine:


𝝎𝒆
𝝎𝒔 =
𝒑
𝒑 est le nombre de paires de pôles
Principe de fonctionnement: champ tournant
 Concept et Calcul du glissement

Le glissement est une grandeur qui rend


compte de l'écart de vitesse de rotation d'une
machine asynchrone par rapport à la vitesse
de rotation de son champ statorique:

𝝎𝒆 − 𝒑𝝎𝒎
𝒔=
𝝎𝒆
Modèle de la machine d’induction dans le domaine des
phases:

 Equations électriques:
𝑑𝜆𝑎𝑏𝑐𝑠
𝑣𝑎𝑏𝑐𝑠 = 𝑅𝑆 𝑖𝑎𝑏𝑐𝑠 +
𝑑𝑡
𝑑𝜆𝑎𝑏𝑐𝑟
𝑣𝑎𝑏𝑐𝑟 = 𝑅𝑟 𝑖𝑎𝑏𝑐𝑟 +
𝑑𝑡

L’indice ‘s’ pour les grandeurs statorique et l’indice ‘r’ pour les grandeurs
rotorique.

Les flux totalisés 𝜆𝑎𝑏𝑐𝑠 et 𝜆𝑎𝑏𝑐𝑟 sont exprimés par la matrice suivante:

𝜆𝑎𝑏𝑐𝑠 𝐿𝑠 𝐿𝑠𝑟 𝑖𝑎𝑏𝑐𝑠


=
𝜆𝑎𝑏𝑐𝑟 𝐿𝑠𝑟 𝐿𝑟 𝑖𝑎𝑏𝑐𝑟
Modèle de la machine d’induction dans le domaine des
phases:

 Expression des inductances de la machine:

1 1
𝐿𝑙𝑠 + 𝐿𝑚𝑠 − 𝐿𝑚𝑠 − 𝐿𝑚𝑠
2 2
1 1
𝐋𝐬 = − 𝐿𝑚𝑠 𝐿𝑙𝑠 + 𝐿𝑚𝑠 − 𝐿𝑚𝑠
2 2
1 1
− 𝐿𝑚𝑠 − 𝐿𝑚𝑠 𝐿𝑙𝑠 + 𝐿𝑚𝑠
2 2

1 1
𝐿𝑙𝑟 + 𝐿𝑚𝑟 − 𝐿𝑚𝑟 − 𝐿𝑚𝑟
2 2
1 1
𝐋𝐫 = − 𝐿𝑚𝑟 𝐿𝑙𝑟 + 𝐿𝑚𝑟 − 𝐿𝑚𝑟
2 2
1 1
− 𝐿𝑚𝑟 − 𝐿𝑚𝑟 𝐿𝑙𝑟 + 𝐿𝑚𝑟
2 2
Modèle de la machine d’induction dans le domaine des
phases:

 Inductance propre du stator, représentation graphique de 𝑳𝒍𝒔 :


L’inductance de fuite 𝐿𝑙𝑠 est l’inductance formée par le champ magnétique ne
circulant pas par le rotor. Il est fermé sur lui-même autour des pôles.

1 1
𝐿𝑙𝑠 + 𝐿𝑚𝑠 − 𝐿𝑚𝑠 − 𝐿𝑚𝑠
2 2
1 1
𝐋𝐬 = − 𝐿𝑚𝑠 𝐿𝑙𝑠 + 𝐿𝑚𝑠 − 𝐿𝑚𝑠
2 2
1 1
− 𝐿𝑚𝑠 − 𝐿𝑚𝑠 𝐿𝑙𝑠 + 𝐿𝑚𝑠
2 2
Modèle de la machine d’induction dans le domaine des
phases:

 Inductance propre du stator, représentation graphique de 𝑳𝒎𝒔 :


L’inductance de magnétisation 𝐿𝑚𝑠 est l’inductance formée par le champ
magnétique circulant par le rotor. Ce champ est fermé sur lui-même par le boîtier
de la machine.

1 1
𝐿𝑙𝑠 + 𝐿𝑚𝑠 − 𝐿𝑚𝑠 − 𝐿𝑚𝑠
2 2
1 1
𝐋𝐬 = − 𝐿𝑚𝑠 𝐿𝑙𝑠 + 𝐿𝑚𝑠 − 𝐿𝑚𝑠
2 2
1 1
− 𝐿𝑚𝑠 − 𝐿𝑚𝑠 𝐿𝑙𝑠 + 𝐿𝑚𝑠
2 2
Modèle de la machine d’induction dans le domaine des
phases:

 Inductance propre du stator, représentation graphique de 𝑳𝒎𝒔 /𝟐:


L’inductance de mutuelle des phases statoriques 𝐿𝑚𝑠 /2 est l’inductance formée
par le champ magnétique produit par l’enroulement du pôle ‘A’ de la machine
et circulant dans les enroulements des pôles ‘B’ et ‘C’.

1 1
𝐿𝑙𝑠 + 𝐿𝑚𝑠 − 𝐿𝑚𝑠 − 𝐿𝑚𝑠
2 2
1 1
𝐋𝐬 = − 𝐿𝑚𝑠 𝐿𝑙𝑠 + 𝐿𝑚𝑠 − 𝐿𝑚𝑠
2 2
1 1
− 𝐿𝑚𝑠 − 𝐿𝑚𝑠 𝐿𝑙𝑠 + 𝐿𝑚𝑠
2 2
Modèle de la machine d’induction dans le domaine des
phases:

 Matrice d’inductance mutuelle stator-rotor 𝑳𝒔𝒓 :


L’inductance de magnétisation 𝐿𝑚𝑠 est l’inductance formée par le champ
magnétique circulant par le rotor. Ce champ est fermé sur lui-même par le boîtier
de la machine.

2𝜋 2𝜋
𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 + 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 −
3 3
2𝜋 2𝜋
𝐋𝐬𝐫 = 𝐿𝑠𝑟 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 − 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 +
3 3
2𝜋 2𝜋
𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 + 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 − 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟
3 3
Modèle de la machine d’induction dans le domaine des
phases:

 Matrice d’inductance mutuelle stator-rotor 𝑳𝒔𝒓 :

2𝜋 2𝜋
𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 + 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 −
3 3
2𝜋 2𝜋
𝐋𝐬𝐫 = 𝐿𝑠𝑟 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 − 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 +
3 3
2𝜋 2𝜋
𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 + 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 − 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟
3 3

Problème : Les flux totalisés mutuels dépendent de la position du rotor (𝜃𝑟 ) et


donc, indirectement du temps.
Modèle de la machine d’induction dans le domaine des
phases:

 Inductance mutuelle du stator – rotor (Lsr) réprésentation graphique


(angle 0 deg)

Pour un angle de zéro degré, la


totalité du flux produit par le pôle B
du stator circule dans le pôle B du
rotor. Le couplage entre les deux
enroulements est alors maximal.

2𝜋 2𝜋
𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 + 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 −
3 3
2𝜋 2𝜋
𝐋𝐬𝐫 = 𝐿𝑠𝑟 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 − 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 +
3 3
2𝜋 2𝜋
𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 + 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 − 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟
3 3
Modèle de la machine d’induction dans le domaine des
phases:

 Inductance mutuelle du stator – rotor (Lsr) réprésentation graphique


(angle 90 deg)

Pour un angle de 90 degrés, la


somme des flux produits par les
poles B et B’ dans le pôle B du rotor
est égale à zéro. La mutuelle est alors
nulle.

2𝜋 2𝜋
𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 + 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 −
3 3
2𝜋 2𝜋
𝐋𝐬𝐫 = 𝐿𝑠𝑟 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 − 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 +
3 3
2𝜋 2𝜋
𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 + 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟 − 𝑐𝑜𝑠 𝜃𝑟
3 3
Équations en régime permanent de la machine asynchrone
 Le schéma équivalent de la machine asynchrone:
Le moteur asynchrone est équivalent à un transformateur dont l'enroulement
secondaire (rotor) est en rotation. Le modèle équivalent par phase de la machine
asynchrone en régime permanent est illustré à la figure suivante:
Équations en régime permanent de la machine asynchrone
 Calcul du couple en fonction du courant, de la tension et du glissement
Le couple en fonction du courant et du glissement est donné par:

Le couple en fonction de la tension de phase et du glissement est donné par:


Équations en régime permanent de la machine asynchrone
 Caractéristique couple-vitesse de la machine asynchrone en régime permanent:
Pull-out Torque
Torque (newton-meters)

Moteur
Starting Torque

Générateur

0 0.2 0.4 0.6 0.8 1.0 1.2 1.4 1.6 1.8 2.0

% Synchronous Speed
Équations en régime permanent de la machine asynchrone
 Calcul du couple de décrochage:
Le couple de décrochage est la valeur maximale de couple qui peut être
développé par la machine sans en perdre le contrôle. Le couple maximal est
donné par:

Avec:

Le glissement maximal est donné par:

𝑠𝑚𝑎𝑥 = 𝑟′𝑟 𝐺
Identification des paramètres :
 Test à rotor bloqué:

Circuit équivalent de la machine


asynchrone

Circuit équivalent en rotor bloqué (s=1): identification de 𝑟’𝑟 𝐿𝑙𝑠 et 𝐿’𝑙𝑟


Identification des paramètres :
 Test à vitesse synchrone:

Circuit équivalent de la machine


asynchrone

Circuit équivalent à la vitesse synchrone (s≈0): identification de 𝐿𝑀 + 𝐿𝑙𝑠


Identification des paramètres :
 Partage des inductances de fuite:
Selon la norme IEEE Std.112-1996
Identification des paramètres :
 Facteur de dispersion et constante de temps rotorique:

 Le facteur de dispersion est donné par:

𝑳𝒎 𝟐
𝝈=𝟏−
𝑳′𝒓 𝑳𝒔
La mesure de la dispersion permet de quantifier la quantité de flux qui
n’est pas utile à la conversion électromécanique.

 La constante de temps 𝑇𝑟 est donné par:


𝑳′𝒓
𝑻𝒓 =
𝒓′𝒓

Vous aimerez peut-être aussi