Vous êtes sur la page 1sur 75

Département Génie Électrique

Filière Ingénieur : Génie Électrique - GE3

RÉSEAUX
ÉLECTRIQUES
Pr. RADOUANE MAJDOUL

1 INTRODUCTION AUX
2 Plan du chapitre
 Introduction aux réseaux électriques
o Production de l’énergie électrique

o Transport de l’énergie électrique

o Répartition et Distribution de l’énergie électrique.

 Notions et formules fondamentales des réseaux électriques

o Puissances et Systèmes triphasés

o Système ‘Per Unit PU’

©MAJDOUL
3

1 M©RE

Introduction au système
Production-Transport-Distribution

MAJDOUL
4 Production de l’énergie électrique

 L’énergie est consommée au moment où elle est produite;

 L’usine de production de l’énergie électrique est la centrale électrique;

 La qualité de l’énergie électrique se dégrade durant le transport;

 Cette qualité dépend aussi des usages des clients;

 Deux éléments clés sont généralement nécessaires à la production de l’énergie


électrique dans les grandes centrales électriques :

 La turbine

 L’alternateur.

©MAJDOUL
5 Production de l’énergie électrique

L’énergie électrique est produite par conversion de l’énergie primaire:


Centrales
Fossile: pétrole, charbon, gaz naturel;

Nucléaire: réaction par fission de l’uranium;

Hydraulique: force du courant d’eau d’une rivière ou STEP;

Renouvelable: vent, soleil, vagues.

©MAJDOUL
6 Production de l’énergie électrique

©MAJDOUL
7 Production de l’énergie électrique

 L’énergie électrique n’est pas consommée dans le lieu de sa production;

 Elle est donc :

 Produite;

 Transportée;

 Distribuée aux consommateurs;

 Difficile à stocker.

Ce qui représente un système complexe à gérer où la production doit être égale à tout
moment à la consommation.

©MAJDOUL
8 Production de l’énergie électrique

 Avant d’être transportée, la tension de l’alternateur (ou générateur) subit une première
transformation, une élévation, à l’aide d’un transformateur élévateur ;

 Cette élévation a pour but de réduire les pertes par effet Joule dans les lignes de transport ;

𝟐
𝑷𝑻 𝑷𝑱 𝒌 𝑹 𝑷𝑻
𝑷𝑱 = 𝒌 𝑹 ↔ =
𝑽 𝑷𝑻 𝑽𝟐

 A proximité du lieu de distribution, cette tension subit une dernière transformation, un


abaissement, à l’aide d’un transformateur abaisseur, qui permet de fournir une tension au
client final dans les normes.

©MAJDOUL * ( La constante k dépend de la nature du courant électrique à transporter : Mono, triphasé ou continu)
9 Production de l’énergie électrique

Topologie classique ( radiale ou centralisée) d’un système


©MAJDOUL
Production-Transport-Distribution
10 Production de l’énergie électrique

 Le réseau électrique n’est plus radial, il peut être bouclé ou maillé ;

 La production n’est plus centralisée (comme auparavant), elle est


distribuée ;

 L’intégration des énergies renouvelables dans le réseau peut se faire à


haute, moyenne ou basse tension.

 Certains générateurs à énergie propre cohabitent avec la consommation.

©MAJDOUL
11 Production de l’énergie électrique

Topologie distribuée complexe du système Production-Transport-Distribution


©MAJDOUL
12 Production de l’énergie électrique

Les différentes usines de production de l’énergie électrique:

 Les centrales à combustion fossile;

 Les centrales à fission nucléaire;

 Les centrales hydrauliques;

 Les centrales à énergie renouvelables.

©MAJDOUL
13 Centrales à combustion fossile

Les énergies primaires:

 Pétrole: une chaudière, à fioul, permet de porter à l’ébullition l’eau se trouvant dans un
circuit fermé créant ainsi une pression élevée. Cette pression permet d’entraîner, en
rotation, une turbine solidaire d’un alternateur, source d’énergie électrique.

©MAJDOUL
14 Centrales à combustion fossile
Les énergies primaires:

 Gaz naturel: il est utilisé comme combustible. Les éléments de conversion


d’énergie de la centrale restent les mêmes. On parle souvent de centrales à cycle
combiné, il s’agit d’une récupération du gaz d’échappement de la première
turbine pour entraîner une deuxième turbine. C’est un gain en énergie.

©MAJDOUL
15 Centrales à combustion fossile

©MAJDOUL
16 Centrales à fission nucléaire
 C’est l’énergie thermique dégagée par la réaction nucléaire au niveau du réacteur
qui sert à produire de la pression par ébullition d’eau.
 Cette pression entraîne la turbine, donc l’alternateur, en rotation.
 D’où production d’électricité.

©MAJDOUL
17 Centrales à fission nucléaire

©MAJDOUL
18 Centrales hydrauliques

 Les chutes d’eau, de par leur énergie potentielle, représentent une source
d’énergie mécanique convertie directement en énergie électrique.

©MAJDOUL
19 Centrales à énergies renouvelables

 Certaines de ces énergies proviennent de la nature de façon pseudo aléatoire :

 Le vent : Eoliennes (On ou Offshore) avec génératrices (a)synchrones


 Le soleil : Photovoltaïque (PV) ou Concentrateurs solaires (CSP) avec alternateurs
 Les vagues de la mer : Conversion de l’énergie marémotrice en électricité
 Biomasse : produisant le gaz pour les bruleurs des chaudières.

 D’autres nécessitent un carburant propre : Hydrogène pour les piles à combustible;

 Si ces énergies renouvelables sont inépuisables et gratuites; ce sont les moyens


permettant leur exploitation qui sont chers.

©MAJDOUL
20 Centrales à énergies renouvelables

Eoliennes
Photovoltaïque ou CSP
©MAJDOUL
21 Centrales à énergies renouvelables

©MAJDOUL
22 Centrales à énergies renouvelables

PAC ou
Piles à
HYDROGENE

©MAJDOUL
23 Système production-transport-consommation

 Un système électrique est un ensemble interconnecté production-transport-consommation.


 C’est en fait une immense machine distribuée sur une très large zone géographique qui
permet d’assurer l’équilibre entre l’offre et la demande ou production et consommation.

©MAJDOUL
24 Transport de l’énergie électrique
Les conditions préalables au transport de l’énergie électrique :
 Elle doit être acheminée vers des consommateurs lointains;

 Elle doit être transportée sans ou avec le minimum de pertes;


 Elle doit être livrée dans tout le territoire national;
 Elle doit être adaptée selon l’utilisation;
 Elle doit être fournie sans coupure;
 Elle doit être de qualité;
 ……

©MAJDOUL
25 Transport de l’énergie électrique
Le transport de l’énergie électrique se fait en plusieurs étapes:
 Au départ de la centrale de production, la tension délivrée par l'alternateur est de 20kV;
 Cette tension subit une première transformation, il s'agit d'une élévation vers 400kV,
225kV ou150kV;
 Avec ces valeurs, on assure un transport longue distance;
 D'autres transformations sont faites sur la tension pour différents niveaux de distribution;
 On parle alors de

©MAJDOUL
26 Transport de l’énergie électrique

Avant, la topologie des réseaux était radiale et centralisée.

©MAJDOUL
27 Transport de l’énergie électrique

©MAJDOUL
28 Transport de l’énergie électrique
Actuellement, cette topologie devient maillée et complexe.

Interconnexion

©MAJDOUL
29 Transport de l’énergie électrique
Interconnexions

©MAJDOUL
30 Transport de l’énergie électrique
Elle devient encore distribuée et donc plus complexe.

©MAJDOUL
31 Transport de l’énergie électrique
Exemple de balance électrique énergétique d’un pays européen en 2016

©MAJDOUL
Transport
32 de l’énergie électrique
Le transport de l’énergie électrique se fait au moyen de:
lignes aériennes soutenues par différents types de pylônes:
 À 2 ternes, pour le transport longue distance en HTB;
 À 1 terne, pour le transport moyenne distance;
 À poteau, pour le transport courte distance et de proximité.

Lignes souterraines;
Lignes sous marines;

©MAJDOUL
33 Transport de l’énergie électrique
Lignes aériennes Lignes souterraines Lignes sous-marines

©MAJDOUL
34 Répartition de l’énergie électrique
 Avant d’atteindre le réseau de distribution et de livraison clients, l’énergie électrique passe
à travers le Réseau de Répartition dont la finalité est d’acheminer l’électricité du Réseau de
Transport vers les grands centres de consommation tels que les industries lourdes, les
chemins de fer etc.

 Les Réseaux de Répartition sont à caractère régional.

©MAJDOUL
35 Distribution de l’énergie électrique
 Les Réseaux de Distribution sont alimentés directement à partir des Réseaux de Répartition.

 les Réseaux de Distribution MT permettant l’acheminement de l’énergie électrique des


Réseaux de Répartition aux points de moyenne consommation.

 Les Réseaux de Distribution BT permettant d’acheminer l’énergie électrique des Réseaux de


Distribution MT aux points de faible consommation dans le domaine public.

©MAJDOUL
36 Exigences sur le système (réseau) électrique
Le système électrique doit :

 maintenir en permanence les conditions nécessaires d’un équilibre


entre production et consommation. => Conduite

 maintenir les caractéristiques du produit (tension et fréquence) dans les


plages contractuelles. => Réglage

 tenir compte du fort couplage dynamique entre production et


consommation. => Stabilité

 Assurer l’intégrité des ouvrages et du système dans son ensemble. =>


Protection et stabilité

©MAJDOUL
37

2 M©RE

Notions et formules fondamentales


des réseaux électriques

MAJDOUL
38 Formules fondamentales de la puissance électrique
Ecoulement de l’énergie

Courant i

Conducteurs ou
Source v1 lignes de transport v2 Charge
de résistance R

Schéma d’un Système (ou réseau) électrique simple

 La source fournit un courant i(t) sous une tension v1(t). La puissance instantanée électrique fournie

𝒕 𝒅𝑾𝒆
𝒑 𝒕 = 𝒗𝟏 𝒕 ∗ 𝒊(𝒕) L’énergie électrique 𝑾𝒆 = −∞
𝒑 𝒅𝒕 𝒑 𝒕 =
𝒅𝒕

©MAJDOUL W, kW, MW… J, Wh, kWh, MWh…


39 Formules fondamentales de la puissance électrique
Energie (puissance) dissipée dans une résistance (de la ligne de transport)

 L’énergie (puissance) électrique est dissipée en chaleur (pertes de Joules) dans la résistance
R (lignes de transport)
2
𝑃𝑇
𝑊𝑅 = 𝑅. 𝑖 2 𝑡 2
𝑃𝐽 = 𝑅. 𝐼 = 𝑅. 𝑷𝑱 /𝑷𝑻 = 𝑹. 𝑷𝑻 /𝑽𝟐
𝑉
D’où l’intérêt du transport du courant électrique à très hautes tensions.

 Energie emmagasinée dans les éléments passifs (champs électrique et magnétique).

𝟏
𝑾𝒆 = 𝑪𝒗𝟐 Energie emmagasinée dans un condensateur (champ électrique)
𝟐

𝟏
𝑾𝒎 = 𝑳𝒊𝟐 Energie emmagasinée dans une inductance (champ magnétique)
𝟐
©MAJDOUL
40 Formules fondamentales de la puissance électrique
Système de transport de l’énergie à courant continu

Considérons le système électrique de transport précédent où la source de tension est continue.

𝑽𝟏 −𝑽𝟐
La puissance délivrée par la source est 𝑷𝟏 = 𝑽𝟏 . 𝑰 = 𝑽𝟏 .
𝑹

𝑽𝟏 −𝑽𝟐
La puissance consommée par la charge est 𝑷𝟐 = 𝑽𝟐 . 𝑰 = 𝑽𝟐 .
𝑹

𝑷𝟏 +𝑷𝟐 𝑽𝟏 𝟐 −𝑽𝟐 𝟐
La puissance moyenne transmise sur la ligne est 𝑷𝑻 = =
𝟐 𝟐𝑹

L’écoulement de la puissance en CC entre la région 1 et la région 2 dépend alors des niveaux de


tension V1 et V2.

©MAJDOUL
41 Formules fondamentales de la puissance électrique
Système de transport de l’énergie en monophasé

Considérons le système électrique de transport monophasé où les tensions et courants sont


sinusoïdaux exprimés comme suit :

𝒗𝟏 𝒕 = 𝑽𝟏 . 𝟐 cos 𝝎𝒕 et 𝒊 𝒕 = 𝑰. 𝟐 cos 𝝎𝒕 − 𝝋 𝑽𝟏 = 𝑽∠𝟎 𝒆𝒕 𝑰 = 𝑰∠ − 𝝋

La puissance instantanée fournie en monophasé 𝒑𝟏 𝒕 = 𝑽𝟏 . 𝟐 cos 𝝎𝒕 ∗ 𝑰. 𝟐 cos 𝝎𝒕 − 𝝋

Ou encore 𝒑𝟏 𝒕 = 𝑽. 𝑰 . cos 𝝋 + 𝑽. 𝑰. cos 2𝝎𝒕 − 𝝋

Terme constant  Terme sinusoïdal de pulsation 2𝝎 de valeur moyenne


Puissance active nulle

𝟏 𝑻
Puissance active : 𝑷𝟏 = 𝒑 𝒕 . 𝒅𝒕 = 𝑽. 𝑰 . cos 𝝋
©MAJDOUL
𝑻 𝟎 𝟏
42 Formules fondamentales de la puissance électrique
Système de transport de l’énergie en monophasé

Pour faciliter la représentation des puissances en régime sinusoïdal, on définit la puissance


complexe 𝑺 exprimée comme suit :
𝑺 = 𝑽 ∗ 𝑰∗ = 𝑽 ∗ 𝑰 ∗ 𝒆𝒋𝝋 = 𝑽. 𝑰. 𝒄𝒐𝒔𝝋 + 𝒋 𝑽. 𝑰. 𝒔𝒊𝒏𝝋 = 𝑷 + 𝒋 𝑸

La puissance apparente 𝑆 = 𝑆 = 𝑉 ∗ 𝐼 = 𝑃2 + 𝑄2 𝐼𝑚(𝑆)


Le facteur de puissance est définit
Q
𝑃 𝑉. 𝐼. 𝑐𝑜𝑠𝜑
𝑓𝑝 = = = 𝑐𝑜𝑠𝜑
𝑆 𝑉. 𝐼 𝑺
𝝋 𝑅𝑒(𝑆)
𝑃

©MAJDOUL
43 Formules fondamentales de la puissance électrique
Système de transport de l’énergie en triphasé

Un système de transport triphasé est équivalent à trois systèmes monophasés


ia(t)

va(t)

ib(t)

vb(t) Charge
Source triphasée
triphasée
ic(t)

vc(t)

©MAJDOUL
44 Formules fondamentales de la puissance électrique
Système de transport de l’énergie en triphasé

Un système de transport triphasé est équivalent à trois systèmes monophasés


𝒗𝒂𝒏 𝒕 = 𝑽. 𝟐 cos 𝝎𝒕 ia(t)
Charge
triphasée
Source 𝑽𝒂𝒏 = V
triphasée 𝒗𝒃𝒏 𝒕 = 𝑽. 𝟐 cos 𝝎𝒕 − 𝟐𝝅 𝟑 ib(t) 𝑽𝒃𝒏 = V𝑒 −𝑗2𝜋 3

𝑽𝒄𝒏 = V𝑒 𝑗2𝜋 3

𝑰𝒄
𝒗𝒄𝒏 𝒕 = 𝑽. 𝟐 cos 𝝎𝒕 − 𝟒𝝅 𝟑 ic(t)
𝑼𝒄𝒂
𝑽𝒄𝒏
Ligne de transport triphasée
𝑼𝒃𝒄 𝑽𝒂𝒏
𝜑
Ligne neutre absente lorsque le
système est équilibré 𝑰𝒃 𝑰𝒂
𝑽𝒃𝒏 𝑼𝒂𝒃

©MAJDOUL
45 Formules fondamentales de la puissance électrique
Système de transport de l’énergie en triphasé

La puissance instantanée totale qui transite dans le système de transport triphasé est :
𝒑 𝒕 = 𝒗𝒂𝒏 𝒕 ∗ 𝒊𝒂 𝒕 + 𝒗𝒃𝒏 𝒕 ∗ 𝒊𝒃 𝒕 + 𝒗𝒄𝒏 𝒕 ∗ 𝒊𝒄 𝒕
𝟒𝝅 𝟐𝝅
𝒑 𝒕 = 𝟑𝑽𝑰 cos 𝝋 + 𝑽𝑰 cos 2𝝎𝒕 − 𝝋 + 𝑽𝑰 cos 2𝝎𝒕 − 𝝋 − + 𝑽𝑰 cos 2𝝎𝒕 − 𝝋 −
𝟑 𝟑
=0
La puissance instantanée dans le système triphasé équilibré est constante et est égale à la puissance active. Il n’y
a pas de terme pulsatoire.
La puissance complexe totale : 𝑺 = 𝑺𝑨 + 𝑺𝑩 + 𝑺𝑪 = 𝑽𝑨𝑵 𝑰∗𝑨 + 𝑽𝑩𝑵 𝑰∗𝑩 + 𝑽𝑪𝑵 𝑰∗𝑪
𝑺 = 𝟑 𝑽𝑰𝒄𝒐 𝒔 𝝋 + 𝒋𝑽𝑰𝒔𝒊 𝒏 𝝋 = 𝑷 + 𝒋𝑸

𝑷
𝑷 = 𝟑𝑽𝑰 𝒄𝒐𝒔 𝝋 𝑸 = 𝟑𝑽𝑰 𝒔𝒊𝒏 𝝋 𝑺 = 𝟑𝑽𝑰 𝒇𝒑 = = 𝒄𝒐𝒔𝝋
𝑺

Puissance active Puissance réactive Puissance apparente Facteur de Puissance


©MAJDOUL
46 Formules fondamentales de la puissance électrique
Comparaison des pertes entre les 3 Systèmes de transport de l’énergie
Les trois systèmes utilisent les mêmes conducteurs qui subissent les mêmes contraintes de courant et de tension.
Ligne monophasée Ligne triphasée Ligne CC

I I I I I I I
U=V1 U=V1 𝟐V1
V1
Puissance
𝑷𝑻 𝟏. 𝟕𝟑𝟐 𝑷𝑻 𝟏. 𝟒𝟏𝟒 𝑷𝑻
Transmise

Pertes Joules 𝑷𝑱 𝟏. 𝟓 𝑷𝑱 𝑷𝑱

Masse du
𝑴𝑪𝑼 𝟏. 𝟓 𝑴𝑪𝑼 𝑴𝑪𝑼
Cuivre utilisé
Indice des
𝑷𝑱 /𝑷𝑻 𝟎. 𝟖𝟔𝟔 𝑷𝑱 /𝑷𝑻 𝟎. 𝟕𝟎𝟕 𝑷𝑱 /𝑷𝑻
pertes Pj/PT
Puissance
Transmise pour 𝑷𝑻 𝟏. 𝟏𝟓𝟓 𝑷𝑻 𝟏. 𝟒𝟏𝟒 𝑷𝑻
la même MCU ©MAJDOUL
47 Formules fondamentales de la puissance électrique
Comparaison des pertes entre les 3 Systèmes de transport de l’énergie

Ligne monophasée Ligne triphasée Ligne CC

I I I I I I I
U=V1 U=V1 𝟐V1
V1

 Ce comparatif a concerné juste deux critères : Puissance transmise et Pertes dans la ligne.

 D’autres critères (chutes de tension, Architecture de la ligne, forme des pylônes, servitudes…)
peuvent conforter le choix du transport en CC dans certains cas en dépit d’un investissement initial
important par rapport au système de transport triphasé.

(L’étude sera détaillée ultérieurement –Transport en HTCC-)


©MAJDOUL
48

2 M©RE

Système d’unité relative


Système ‘per unit p.u.’

MAJDOUL
49 Système des unités normalisées ‘per unit’ p.u.

 Les problèmes des réseaux électriques peuvent être résolus moyennant la méthode des circuits qui
présente l'avantage d'être une méthode analytique exacte, mais qui s'avère trop lourde (trop
d'équations à résoudre) quand le réseau dépasse une certaine taille.

 D’où la mise en pratique une méthode simple qui permet d'aboutir à la même résolution avec le
moins d'erreurs possibles:

 Dans le système des unités normalisées ou réduites , les grandeurs électriques sont
adimensionnelles (en pu), elles s’obtiennent en divisant chacune par une grandeur de même
dimension, appelée Base.

©MAJDOUL
50 Système des unités normalisées ‘per unit’ p.u.

Cette pratique offre les avantages suivants :

 Le per unit fait disparaître les transformateurs idéaux, présents dans les schémas équivalents des
transformateurs réels .

 En per unit, les tensions sont, en régime de fonctionnement normal, proches de 1 pu.

 Les paramètres des équipements construits d’une manière semblable ont des valeurs assez
proches, quelle que soit leur puissance nominale.

o Vérifier aisément la plausibilité de données ou de résultats.

o Affecter des valeurs par défaut à des paramètres manquants, lorsque l’on désire faire un
premier calcul approximatif.

©MAJDOUL
51 Système ‘per unit’ p.u.

Exemple
La réactance interne d’une machine synchrone vaut typiquement entre 1.5 et 2.5 pu (dans la base de la
machine).
Pour une machine de caractéristiques 20 kV et 300 MVA, une réactance de 2.667 Ω est-elle normale ?
Même question pour une machine de caractéristiques 15 kV et 30 MVA.

©MAJDOUL
52 Passage en ‘per unit’ p.u.

 La mise en per unit des équations qui régissent un circuit électrique requiert le choix de
trois grandeurs de base :
 Puissance SB,

 Tension VB,
1
 temps de base tB ou Pulsation de base 𝜔𝐵 = = 2𝜋𝑓.
𝑡𝐵

 Si le réseau est composé de plusieurs circuits séparés (primaire et secondaire d’un


transformateur), on considère alors une tension de base VBi pour chaque circuit. La
Puissance de base SB reste unique pour tout le réseau

©MAJDOUL
53 Passage en ‘per unit’ p.u.

 Les autres grandeurs de base s’en déduisent en utilisant les lois fondamentales de
l’électricité :
𝑆𝐵
o Courant de base 𝐼𝐵 =
𝑉𝐵

𝑉𝐵 𝑉𝐵2
o Impédance de base 𝑍𝐵 = =
𝐼𝐵 𝑆𝐵

o Inductance de base 𝐿𝐵 = 𝑍𝐵 . 𝑡𝐵 = 𝑍𝐵 /𝜔𝐵

o Flux de base 𝜙𝐵 = 𝑉𝐵 . 𝑡𝐵 = 𝐿𝐵 . 𝐼𝐵

©MAJDOUL
54 Passage en ‘per unit’ p.u.
𝑟é𝑒𝑙𝑙𝑒
 En système pu, les autres grandeurs s’écrivent alors : 𝑝𝑢 = 𝑏𝑎𝑠𝑒

𝑆
𝑆𝑝𝑢 =
𝑆𝐵

𝑉
𝑉𝑝𝑢 = (des valeurs proches de l’unité)
𝑉𝐵

𝐼
𝐼𝑝𝑢 =
𝐼𝐵

𝑍
𝑍𝑝𝑢 =
𝑍𝐵

Nous pouvons déduire(ou montrer) alors, qu’en système pu, les valeurs de la réactance et de l’inductance d’une
bobine sont identiques :

𝑋𝑝𝑢 = 𝐿𝑝𝑢
©MAJDOUL
55 Système p.u. pour plusieurs niveaux de tension

Lorsque le réseau électrique comporte un (ou plusieurs) transformateur(s) dont les


tensions primaires et secondaires ne sont identiques, on prend pour chaque circuit sa
tension de base.

Circuit 1 Circuit 2
ou primaire ou secondaire

𝑺𝑩 𝑺𝑩 La puissance de base est identique pour les deux circuits

𝒕𝑩 𝒕𝑩 Il en est de même pour la base de temps

𝑽𝟏𝑩 𝑽𝟐𝑩 Les tensions de base (et les autres grandeurs) seront spécifiques pour
chaque circuit et correspondront à leurs valeurs nominales.

©MAJDOUL
56 Validation des équations en ‘per unit’ p.u.

𝑆 𝑉.𝐼
𝑆𝑝𝑢 = = = 𝑉𝑝𝑢 . 𝐼𝑝𝑢
𝑆𝐵 𝑉𝐵 𝐼𝐵


Ou encore 𝑆 = 𝑉. 𝐼 = 𝑉. 𝐼. 𝑐𝑜𝑠𝜑 + j𝑉. 𝐼. 𝑠𝑖𝑛𝜑


𝑉.𝐼 𝑉.𝐼 𝑉.𝐼
𝑆𝑝𝑢 = = . 𝑐𝑜𝑠𝜑 +𝑗 . 𝑠𝑖𝑛𝜑
𝑉𝐵 .𝐼𝐵 𝑉𝐵 𝐼𝐵 𝑉𝐵 𝐼𝐵


𝑽. 𝑰
𝑺𝒑𝒖 = = 𝑽𝒑𝒖 . 𝑰𝒑𝒖 . 𝒄𝒐𝒔𝝋 + 𝒋𝑽𝒑𝒖 . 𝑰𝒑𝒖 . 𝒔𝒊𝒏𝝋
𝑽𝑩 . 𝑰𝑩
L’équation est la même en unités physiques qu’en pu.

©MAJDOUL
57 Validation des équations en ‘per unit’ p.u.

En expression instantanée :
𝑑𝑖 𝑣 𝑅.𝑖 𝐿 𝑑𝑖
𝑣 = 𝑅. 𝑖 + 𝐿 ⇒ 𝑣𝑝𝑢 = = +
𝑑𝑡 𝑉𝐵 𝑍𝐵 𝐼𝐵 𝑍𝐵 𝐼𝐵 𝑑𝑡

𝐿 𝑑𝑖 1 𝑑𝑖𝑝𝑢
𝑣𝑝𝑢 = 𝑅𝑝𝑢 . 𝑖𝑝𝑢 + ⇒ 𝑣𝑝𝑢 = 𝑅𝑝𝑢 . 𝑖𝑝𝑢 + 𝐿𝑝𝑢 .
𝐿𝐵 𝜔𝐵 𝐼𝐵 𝑑𝑡 𝜔𝐵 𝑑𝑡

𝒅𝒊𝒑𝒖
𝒗𝒑𝒖 = 𝑹𝒑𝒖 . 𝒊𝒑𝒖 + 𝑳𝒑𝒖 .
𝒅𝒕𝒑𝒖

L’équation reste la même en en pu (sans unités).

©MAJDOUL
58 Equivalence des méthodes analytique et celle du p.u.
Exemple 1 : Analyse d’un court-circuit d’un réseau électrique avec les deux méthodes

Circuit équivalent monophasé

©MAJDOUL
59 Equivalence des méthodes analytique et celle du p.u.
Analyse d’un court-circuit d’un réseau électrique avec les deux méthodes
Méthode analytique

𝑈12 𝑈22
𝑍1 = 𝑗0.08 = 25.392𝑗 𝑍2 = 𝑗0.08 = 1.0157𝑗
𝑆 𝑆

Impédance du transfo ramenée au primaire Impédance du transfo ramenée au secondaire


©MAJDOUL
60 Equivalence des méthodes analytique et celle du p.u.
Analyse d’un court-circuit d’un réseau électrique avec les deux méthodes
Méthode analytique

Impédance de la ligne ramenée au primaire Impédance de la ligne ramenée au secondaire


©MAJDOUL
61 Equivalence des méthodes analytique et celle du p.u.
Analyse d’un court-circuit d’un réseau électrique avec les deux méthodes
Méthode du système pu

𝑐ℎ𝑜𝑖𝑥 𝑑𝑒 𝑆𝐵3∅ = 15𝑀𝑉𝐴 = 1𝑝𝑢 𝑢𝑛𝑖𝑞𝑢𝑒 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑡𝑜𝑢𝑡 𝑙𝑒 𝑟é𝑠𝑒𝑎𝑢


𝑃𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑒 𝑐𝑖𝑟𝑐𝑢𝑖𝑡 𝑝𝑟𝑖𝑚𝑎𝑖𝑟𝑒 ∶ 𝑐ℎ𝑜𝑖𝑥 𝑑𝑒 𝑈𝐵1 = 69 𝑘𝑉 = 1𝑝𝑢
𝑉𝐵1 = 39.8 𝑘𝑉 = 1𝑝𝑢
𝐼𝐵1 = 𝑆𝐵3∅ 3 𝑈𝐵1 = 125.63 𝐴 = 1𝑝𝑢
𝑍𝐵1 = 𝑉𝐵1 𝐼𝐵1 = 317.4 Ω = 1𝑝𝑢

©MAJDOUL
62 Equivalence des méthodes analytique et celle du p.u.
Analyse d’un court-circuit d’un réseau électrique avec les deux méthodes
Méthode du système pu

𝑐ℎ𝑜𝑖𝑥 𝑑𝑒 𝑆𝐵3∅ = 15𝑀𝑉𝐴 = 1𝑝𝑢 𝑢𝑛𝑖𝑞𝑢𝑒 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑡𝑜𝑢𝑡 𝑙𝑒 𝑟é𝑠𝑒𝑎𝑢


𝑃𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑒 𝑐𝑖𝑟𝑐𝑢𝑖𝑡 𝑠𝑒𝑐𝑜𝑛𝑑𝑎𝑖𝑟𝑒 ∶ 𝑐ℎ𝑜𝑖𝑥 𝑑𝑒 𝑈𝐵2 = 13.8 𝑘𝑉 = 1𝑝𝑢
𝑉𝐵2 = 7.96 𝑘𝑉 = 1𝑝𝑢
𝐼𝐵2 = 𝑆𝐵3∅ 3 𝑈𝐵2 = 627.55 𝐴 = 1𝑝𝑢
𝑍𝐵2 = 𝑉𝐵2 𝐼𝐵2 = 12.68 Ω = 1𝑝𝑢

©MAJDOUL
63 Equivalence des méthodes analytique et celle du p.u.
Analyse d’un court-circuit d’un réseau électrique avec les deux méthodes
Méthode du système pu

Modèle équivalent en unités normalisées (pu)

©MAJDOUL
64 Equivalence des méthodes analytique et celle du p.u.
Analyse d’un court-circuit d’un réseau électrique avec les deux méthodes
Modèle équivalent en unités normalisées (pu)
Méthode du système pu

©MAJDOUL
65 Calculs en système p.u.

Exemple 2 : Transformateur monophasé en p.u.

Un transformateur monophasé 50 kVA, 2400V/240V a comme caractéristiques :


𝑅1 = 0.6Ω, 𝑅2 = 0.006Ω, 𝑋1 = 1.2Ω, 𝑋2 = 0.012Ω, 𝑅𝐶 = 30𝑘Ω, 𝑋𝑚 = 6000Ω
Une charge nominale avec un facteur de puissance de 0.891 est connectée au secondaire.
On désire calculer la tension secondaire nominale en utilisant le système pu.

I1 2400V/240V I2
 Z2 𝑍2 = 1.152∠27°
V1 V2

©MAJDOUL
66 Calculs en système p.u.

Exemple 2 : Transformateur monophasé en p.u.

Grandeurs de base
• Puissance Apparente de base 𝑆𝐵 = 50 𝑘𝑉𝐴 Conversion des quantités en p.u.

• Tension de base primaire 𝑉𝐵1 = 2400 𝑉 • 𝑅1 = 0.6 115.2 = 0.00521 𝑝𝑢

• Tension de base secondaire 𝑉𝐵2 = 240 𝑉 • 𝑅2 = 0.006 1.152 = 0.00521 𝑝𝑢

Calcul des autres gradeurs de base • 𝑋1 = 1.2 115.2 = 0.01042 𝑝𝑢

• Courant de base primaire 𝐼𝐵1 = 𝑆𝐵 𝑉𝐵1 = 20.83 𝐴 • 𝑋2 = 0.012 1.152 = 0.01042 𝑝𝑢

• Courant de base secondaire 𝐼𝐵2 = 𝑆𝐵 𝑉𝐵2 = 208.33 𝐴 • 𝑅𝐶 = 30000 115.2 = 260.417 𝑝𝑢

• Impédance de base primaire 𝑍𝐵1 = 𝑉𝐵1 𝐼𝐵1 = 115.2 Ω • 𝑋𝑚 = 6000 115.2 = 52. 083 𝑝𝑢

• Impédance de base secondaire 𝑍𝐵2 = 𝑉𝐵2 𝐼𝐵2 = 1.152 Ω • 𝑍2 = 1.152∠27° 1.152 = 1∠27°𝑝𝑢

©MAJDOUL
67 Calculs en système p.u.

Exemple 2 : Transformateur monophasé en p.u.

Le circuit équivalent en pu est illustré dans la figure suivante :

𝑋1 = 0.01042𝑝𝑢 𝑋′2 = 0.01042𝑝𝑢

𝑅1 = 0.00521𝑝𝑢 𝑅′2 = 0.00521𝑝𝑢


𝑉1  𝑉′2 𝑍′2 = 1∠27°𝑝𝑢

𝑍′2
𝑉′ 2 = 𝑉1 = 0.9815∠ − 0.78°𝑝𝑢
𝑅1 + 𝑅′2 + 𝑗𝑋1 + 𝑗𝑋′2 + 𝑍′2
En valeur réelle
𝑽 𝟐 = 𝟎. 𝟗𝟖𝟏𝟓∠ − 𝟎. 𝟕𝟖° ∗ 𝑽𝑩𝟐 = 𝟐𝟑𝟓. 𝟓𝟔∠ − 𝟎. 𝟕𝟖° 𝐕
©MAJDOUL
68 Calculs en système p.u.

Exemple 3 : Réseau monophasé à trois zones de tension.

On considère un réseau monophasé à trois zones de tensions de la figure ci-dessous. On désire calculer la
tension et le courant de charge en utilisant le système pu.

Zone 1 Zone 2 Zone 3

I1 𝑋𝐿𝑖𝑛𝑒 = 2 Ω
 𝑍𝑙𝑜𝑎𝑑 = (0.9 + 𝑗0.2) Ω
VS =220∠0° 𝑉 T1 T2
V2
30 kVA 20 kVA
240V/480V 260V/115V
Xeq=0.1pu Xeq=0.1pu

©MAJDOUL
69 Calculs en système p.u.

Exemple 3 : Transformateur monophasé en p.u.

Grandeurs de base
• Puissance Apparente de base 𝑆𝐵 = 30 𝑘𝑉𝐴
• Tension de base Zone 1 𝑉𝐵1 = 240 𝑉
• Tension de base Zone 2 𝑉𝐵2 = 480 𝑉
• Tension de base Zone 3 𝑉𝐵3 = 480 ∗ 115 460 = 120𝑉
Calcul des courants de base
• Courant de base Zone 1 𝐼𝐵1 = 𝑆𝐵 𝑉𝐵1 = 125 𝐴
• Courant de base Zone 2 𝐼𝐵2 = 𝑆𝐵 𝑉𝐵2 = 62.5 𝐴
• Courant de base Zone 1 𝐼𝐵3 = 𝑆𝐵 𝑉𝐵3 = 250 𝐴

©MAJDOUL
70 Calculs en système p.u.

Exemple 3 : Transformateur monophasé en p.u.

Calcul des impédances de base


• Impédance de base Zone 1 𝑍𝐵1 = 𝑉𝐵1 𝐼𝐵1 = 1.92 Ω
• Impédance de base Zone 2 𝑍𝐵2 = 𝑉𝐵2 𝐼𝐵2 = 7.68 Ω
• Impédance de base Zone 1 𝑍𝐵3 = 𝑉𝐵3 𝐼𝐵3 = 0.48 Ω

Calcul des impédances en pu des transformateurs, de la ligne et de la charge


• Transformateur 1 𝑋𝑇1𝑃𝑈 = 0.1 pu (mêmes valeurs de base choisies)
• Transformateur 2 𝑋𝑇2𝑃𝑈 = 0.1 460/480 2 (30000 20000) = 0.1378 Ω
• La ligne 𝑋𝐿𝐼𝑁𝐸𝑃𝑈 = 2 7.68 = 0.2604 𝑝𝑢
0.9+𝑗0.2
• La charge 𝑍𝑙𝑜𝑎𝑑𝑝𝑢 = = 1.875 + 𝑗0.4167
0.48

©MAJDOUL
71 Calculs en système p.u.

Exemple 3 : Transformateur monophasé en p.u.

Le circuit équivalent en pu est illustré dans la figure suivante :

𝑋𝑇1 = 0.1 𝑝𝑢 𝑋𝑇2 = 0.1378 𝑝𝑢


𝐼𝑆𝑃𝑈

𝑋𝐿 = 0.2604 𝑝𝑢
 𝑍𝐿𝑂𝐴𝐷𝑃𝑈 = (1.875 + 𝑗0.4167) 𝑝𝑢
𝑉1 = 0.9167∠0 𝑝𝑢

0.9167∠0
𝐼𝑆𝑃𝑈 = 𝐼𝐿𝑂𝐴𝐷𝑃𝑈 = = 0.4395∠ − 26°𝑝𝑢
𝑗𝑋𝑇1𝑃𝑈 + 𝑗𝑋𝐿𝑃𝑈 + 𝑗𝑋𝑇2𝑃𝑈 + 𝑍𝐿𝑂𝐴𝐷𝑃𝑈
En valeur réelle
𝐼𝐿𝑂𝐴𝐷𝑃𝑈 = 𝟎. 𝟒𝟑𝟗𝟓∠ − 𝟐𝟔° ∗ 𝑰𝑩𝟑 = 𝟏𝟎𝟗. 𝟗∠ − 𝟐𝟔° 𝐀
©MAJDOUL
Qualité de l’énergie électrique QEE
72

 L’une des propriétés particulières de l’électricité est que


certaines de ses caractéristiques dépendent à la fois du
producteur / distributeur d’électricité, des fabricants
d’équipements et du client.

MAJDOUL
Qualité de l’énergie électrique QEE
73

 La qualité de l’électricité est devenue un sujet


stratégique pour les compagnies d’électricité,
les personnels d’exploitation, de maintenance
ou de gestion de sites tertiaires ou industriels, et
pour les constructeurs d’équipements.

MAJDOUL MAJDOUL
Sécurité et stabilité du réseau
74
électrique

 La perte d’alimentation est toujours gênante, mais


elle peut devenir pénalisante, catastrophique, ou
mettre en danger la vie des personnes.

 Les études de sûreté de fonctionnement permettent


de réaliser l’adéquation entre les besoins en
disponibilité électrique et le réseau à mettre en
œuvre.

MAJDOUL MAJDOUL
75 Récapitulatif sur les exigences d’un
système de Production-transport-Distribution
Le consommateur doit pouvoir disposer à tout moment, de sa puissance
souscrite sans passer de commande ni fournir de préavis et cela 24h sur 24.

Il est nécessaire de produire exactement à chaque instant ce qui est


consommé.
Les groupes thermiques nucléaires ou à flammes ne peuvent pas être
démarrés instantanément, il est donc nécessaire d’établir une prévision de
consommation.

Heureusement il y a de grandes tendances cycliques: les variations annuelles,


hebdomadaires et journalières de l’activité humaine.
Mais il y a aussi les particularités ou aléas auxquels il faut faire face
(conditions météorologiques, conjonctures économiques, vacances, jours
fériés…)

MAJDOUL