Vous êtes sur la page 1sur 53

partie chapitre IV Bilan hivernal

BILAN HIVERNAL

1) Introduction :
Le déséquilibre de température en hiver entre l'intérieur et l'extérieur provoque un transfert
de chaleur.
Ce transfert de chaleur se présente sous forme des déperditions calorifiques par les murs,
toiture, infiltration (les join des portes et fenêtres), et renouvellement d'air, le calcul de ses
paramètres permet de déterminer la puissance nécessaire pour chauffé le local.
Afin d' arriver là, nous avons suivi la méthode allemande « DIN 4701 ».
Les calculs sont faits en régime permanant ou les températures et les conditions
extérieures sont constantes.
Le travail ci-dessous montre comment calculer ses besoins calorifiques pour cette saison .
l) les besoins calorifiques pour pertes par transmission surfacique
2) les besoins calorifiques pour pertes par infiltrations d'air

II) les besoins calorifiques pour pertes par transmission surfacique :


Les Déperditions calorifiques par transmission surfacique contient des pertes à travers
les parois verticales (murs, portes, fenêtres) et les parois horizontales (plafond, planché) , elles
sont calculées par la formule suivante .
te) [Wl
Avec
: Déperditions calorifiques par transmission surfacique [W].
K : Coefficient global d'échange de chaleur [W/m2 oc].
S : Surface de la paroi considérée [m
— te) : Différence de température entre l'air intérieur et l'air extérieur [ o c].
1) les besoins calorifiques maiorés :
La méthode utilisée est (DIN4701) qui nous impose une majoration des déperditions
calorifiques par transmission pour les locaux à chauffer, en multipliant par un coefficient de
majoration Z.

l'

Mémoire de fin d'étude Page 32


partie chapitre IV Bilan hivernal

1.1) le flux maioré :


Le flux majoré se calcul par la formule suivante :

= Otrxz (11-1) Avec:


: Déperdition par transmission surfacique [W]
: Déperdition par transmission [W]
Z : Coefficient de majoration
(11-1) : Procède de chauffage
1-1-1) calcul de coefficient de maioration Z : Le
coefficient Z se calcule par la formule suivante :

(11-2)
100
Sachant que : m =zu+7A Avec
.
ZH : majoration pour l'orientation, en [%].
Zu : majoration pour interruption d'exploitation, en [%].
ZA : majoration pour compensation des parois, en [ 0/0]. La
valeur de Zd est donnée en fonction du :
- Mode d'exploitation est le coefficient D.
1- 1-2) calculs de coefficient D :
Le coefficient D est la perméabilité moyenne de l'enveloppe du local qui se calcul par la
Formule suivante :

Avec :
Stot : Surface de toute l'enveloppe du local [m J.
ti : Température intérieure, en [oc]. te
: Température extérieure, en [ o c].

Les formules (11-1, 2,3) elles sont tirés dans le « traité chauffage et de climatisation »

Remarque :
Si D est important —È mouvai t isolation thermique
Si D est faible —È bonne isolation thermique
I

Mémoire de fin d'étude Page 33


partie chapitre IV Bilan hivernal

Les valeurs de Zd sont égaux à :

Tableau des majorations Zd de CARRIER


Mode d'exploitation Coefficient D O à 0.29 0.3 à 0.69 0.7 à 1.49 15
Exploitation réduite 7 7 7 7

Interruption de 8 à 12 h 20 15 15 15
de durée
Interruption de 12 à 16 h 30 25 20 15
de durée
2) Mode d'exploitation :
Pour le mode d'exploitation, il y a à trois modes sont :

2.1) Mode d'exploitation I :


Exploitation continu avec toutefois réduction nocturne recommandée (habitation,
hôpitaux...
2.2) Mode d'exploitation II :
La fourniture de chaleur fonction pendant une durée de 8 à 12h par jour comme les
immeubles administrative des magazines. . . .
2.3) Mode d'exploitation III :
La fourniture de chaleur fonction pendant une durée de 12 à 16h par jour. Par exemple
des écoles, usines. ...... .
Pour notre cas nous avons opté pour le mode d'exploitation Il

Les tableaux suivants récapitulent les résultats des calculs des coefficients D pour chaque
local :

A) les locaux du sous sol :


Local sot [m ]
Magasin 1221,41 174, 13 15
Bureau du 526,99 109,8 0,32 15
resoonsable N04
Bureau du 516,32 0,40 15
responsable N O
I
Det archive 368,32 78,03 15 0.31 15
Secrétariat 513,86 77,25 0,44 15
SAS 797,43 91,86 0,58 15
Bureau du 573.68 80,82 0,47 15
resoonsable NO
2
Bureau du 429,63 71,6 0,40 15

Mémoire de fin d'étude Page 34


partie chapitre IV Bilan hivernal
0
responsable N
3
SASN02 784,26 123 0,42 15

Mémoire de fin d'étude Page 35


chapitre IV Bilan hivernal

m les locaux du RDC


Local (t)t,. en W Stot en m en oc
Secrétariat 1418,25 1 16,4 15

Hall de formation 3627,48 541,47 0,45 15


Local d' entretien 425,76 74,1 0,28 15
Bibliothèque 2348,02 249,51 0,63 15
Salle de cours N O 3923,Ol 425,12 0,61 15
I
Amphithéâtre 6740,97 939,66 0,48 15
Salle de cours N 3923,01 425,12 0,61 15
0
2 15
3) Majoration pour l'orientation Zh :
Selon la situation du local par rapport au soleil, Les valeurs de Zh sont données par la table cidessous:

Tableau des valeurs de Zh% :


Orientation S so O NO N NE E SE
O -5 -5 +5 +5 +5 0 -5
Lorsque le local a une façade exposée à l'extéfieur, on prend la majoration Zh qui
correspond à cette orientation.
Lorsque le local possède deux façades à l'extérieur on prend la somme des deux
majorations
Lorsque le local possède trois ou quatre façades à l'extérieur on prend la majoration la
plus élevée.
Les tableaux suivants récapitulent les valeurs de Zh :

Le Sous sol :
Local Orientation
Ma asin NO
Bureau du responsable N 04 NO +5
Bureau du responsable NO I NO +5
Dgt archive NO +5
Secrétariat NO +5
SAS NO +5
Bureau du responsable NO2 NO 4-5
Bureau du responsable NO3 NO +5
SASN02 NO +5
I partie

Mémoire de fin d'étude Page 36


chapitre IV Bilan hivernal

Le Rez de chaussé :
Local Orientation
Secrétariat SE et SO 10
Hall de formation SE
Local d' entretien so -5
Bibliothèque NE et SE
Salle de cours N O I +5
Amphithéâtre NO +5
Salle de cours NO 2 so 5

III) Les besoins calorifiques pour pertes par infiltrations :


Les déperditions calorifiques par infiltration et ventilation d'air sont définies comme
étant des pertes de chaleur à travers les orifices d'aération ainsi que par les joints des
ouvertures (portes et fenêtre) elles se calculent par la formule suivante:

te) [Wl (CARRIER)


Avec:
(binf : flux par infiltration en [W] a: perméabilité à l'air d'un joint de porte et de fenêtre
par mètre de longueur du joint en [m2/W].

L : longueur du joint en [m].


R : la caractéristique du local qui dépend de la pemléabilité de toutes les portes et
fenêtres extérieurs et celles des portes et fenêtres intérieurs par les quelles l'air peut
pénétrer.
H : caractéristique d'immeuble, qui concerne la situation d'un local par rapport à l'action
du vent, on distingue trois cas:
I partie

1) caractéristiques d'immeuble « H » .
Caractéristique d'immeuble est relevé du tableau suivant :
Tableau du Manuel de CARRIER

Mémoire de fin d'étude Page 37


chapitre IV Bilan hivernal
Région Nature Maison Maison
d'alignement individuelle

Région -site protégé 024 0.34


normale -site découvert 0.41 0.58
-site particulièrement découvert 0.60 0.84

Région a -site protégé 0.58


vent fort -site découvert O. 48
0,60
-site particulièrement découvert 1.13
0.82
Site protégé : c'est le cas des centres ville, constructions serrées.

Site découvert : c'est le cas des maisons dispersées cas des immeubles qui dépassent
sensiblement leur voisinage.

Site particulièrement découvert : c'est le cas des maisons construites sur les hauteurs,
sur les bondes côtières ou sur les bordures des lacs ou rivières.
Dans notre cas les locaux du sous sol caractérisés par :
Une région normale.
Un site protégé.
Un local individuel.

Donc : H = 0.34
Le cas des locaux du de Rez de chaussé caractérisés par :
Une région normale
Un site découvert
Un local individuel
Donc : H = 0.58

2) Caractéristique au local R » .

Pour des locaux avec des fenêtres et des portes de dimensions de longueur de joint et d'un
nombre courants.

Tableau donnant les valeurs de R en fonction de SE/SP


Rapport Fenêtres en bois en Fenêtres en acier et Caractéristique
matière synthéti ue Fenêtres métalli ues De maison

Mémoire de fin d'étude Page 38


chapitre IV Bilan hivernal
Surface Portes intérieures Portes intérieures
Etanches Non étanche Etanches Non étanche
SE / SP

1 ,5....3 2,5.....6 6....20


Dans notre cas touts les fenêtres métalliques et des portes non étanches
a)les locaux du sous sol :
Le rapport de surface SE / SP est < 6 pour tous les locaux ce qui donne R 0.9
b) les locaux RDC :
Le rapport de surface SE / SP est < 6 pour tous les locaux ce qui donne R 0,9

3) Perméabilité des joints « a » par mètre de lonzueur de ioints en m /h


Fenêtres en bois et en Fenêtres simples 3.0
matières synthétique Fenêtres composes 2.5
Fenêtres doubles et fenêtres simples avec étanchéité 2.0
varantie
Fenêtres en acier et Fenêtres simples 1.5
fenêtres métalliques Fenêtres composes 1.5
Fenêtres doubles et fènêtres simples avec étanchéité 1.2
arantie
Portes intérieures No étanches (sans seuil)
Etanches avec seuil 1.5
Portes extérieures Comme les fenêtres
Pour notre cas :
• Fenêtres simples métalliques donc a = 1,5m/h
• Portes simples métalliques donc a = 1,5m/h

Mémoire de fin d'étude Page 39


69
40xneoolSOP
-ledSOno uoILIOSSll,nb00 •InuISO.nb0.1tuuod1110Jop00u0 J PIoposn0 Xa200 supuoomodspuIl-IOSSUO!JUJIIJUI.12dxnuSO"] ·

'SOJJneqoYn200


sop-led JLIOSSli,nb00 •InuISOtib
OPOOUO- I?JJ!P OPosneo

Yn200 su… 00- InodSlnuJIIOS oqoueld0 0SO 20 J-IOASIOJ2dSOIS0A2 SLIOISSIIIISI.IP-IJ ed SO¯1



:umsnpuoo
…Uö!)uJUö,P•10!Iö)V 91
partie chapitre V Bilan estival
I

Bilan estival

I. Introduction :
Il est indispensable pour déterminer, avec exactitude le bilan thermique, de
connaitre avec une précision suffisante les facteurs qui auront une influence sur lui.
Des relevés précis, détaillés, complets.
Quelque soit le calcul on tiendra compte des paramètres climatiques,
géographiques et humaines pour le cas le plus défavorable en régime transitoire.par
la nous distinguons deux catégories principaux
Apports d'origine externe.

Apports d'origine interne.

II) Apports calorifiques d'origine externe :


Cest l'ensemble des apports calorifiques provenant de l'extérieur et qui sont à l'origine
de l'influence des facteurs climatiques sur l'enveloppe intérieure.

Ces apports peuvent être sur différentes formes :


Apports par accumulation à travers les parois opaque.
Apports par ensoleillement à travers les vitrages.
Apports par infiltration.
Apports par transmission surfacique.

111) Apports calorifiques d'origine interne :


Apport dus aux occupent
Apport due aux divers appareils
-Apport par éclairage
a) Corrections sur les conditions de base :

Les conditions de base extérieures pour l'été sont données en juillet à 1 5h, pour avoir
l'heure et le mois considéré, faisant des corrections.
Le calcul se fait heure par heure de 8h à 1 8h, et du mois de juin au mois de septembre,
afin de déterminer les températures extérieures sèches et humides.

Mémoire de fin étude Page 60


partie chapitre V Bilan estival

d'
I

b) Correction sur les températures sèches et humides :


Pour notre cas :
ts (Juillet à 15h) = 400 C
th (Juillet à 1511) - 25 oc
Pour les corrections on applique les formules suivantes :
ts (heure et mois considérés)=Ts (Juillet à 15h) + Csm+ Csh (CARRIER) th (heure
et mois considérés)=Th (Juillet à 15h) + Chm+ Chh
Avec :
ts : Température sèche, en [o c].
th : Température humide, en [ o c].
Csm : correction de la température sèche par rapport au mois considéré, tiré de la table n 0
3 de CARRIER, en fonction de l'écart annuel.
Csh : correction sur la température sèche par rapport à l'heure considérée, tiré de la table
n02 de CARRIER, en fonction de l'écart diurne.
Chm : correction de la température humide par rapport au mois considéré, tiré de la table
n0 3 de CARRIER, en fonction de l'écart annuel.
Chh : correction de la température humide par rapport à l'heure considérée, tiré de la table
n02 de CARRIER.

Exemple de calcul:
ts = 400 C th = 25 0C 15 0 C Ea = 45 0 C
La détermination des températures sèches et humide en juillet à 8h donne .
ts (juillet à 8h) = ts (juillet à 15h) + Csm + Csh
Avec : Csm = 0 Csh — -9,4 ( CARRIER )
ts (juillet a = 30,60 C
th (heure et mois considérés) = th (Juillet à 15h) + Chm+ Chh
Avec : Chm=0 Chh- -2,4
th (Juillet a 811) =25+0-2, 4=22, 60 c

Humidité relative du mois juillet a 8h:

Mémoire de fin étude Page 61


partie chapitre V Bilan estival
0
ts (juillet a 8h)= 30,6 C
th (juillet a 8h) = 22, 60
C

tr = 15 0 C
Hr = 52 0/0
(kge/kgas) x(kge/kgas)

ts

figl :représente comment tiré tr du diag de air fig2 : représente comment tiré th
Humide du diag de l'air humide
D' après le diagramme de l'air humide on a :
Tableau récapitulatif des corrections de la température humide et sèches et humidité relative :
MOIS HEURE SOLAIRE I OH 12H 14H 16H 18H
TEMPERATURES
JUIN tsc oc 28,7 31,7 35,2 37,7 37,7 36,3
thc oc 21,5 22,3 23,4 23,9 23,9 23,4
tr o c 18,5 19 19 18,5 18,5 18,5
Hrc % 53 38 35 35 35
JUILLET tsc oc 30,6 33,5 37 39,5 39,5 38,1
thc oc 22,6 23,4 25 25 24,5
tr o c 15 19,5 19 19,5 19,5 19,1
Hrc 52 44 37 31,5 31,5 33
AOUT tsc oc 30,6 33,5 37 39,5 39,5 38, 1
thc oc 22,6 23,4 24,4 25 25 24,5
O
tr C 15 19,5 19 19,5 19,5 19,1
Hrc 37 31,5 31,5 33
SEPTEMBR tsc 29,9 33,4 35,4 35,4 34,5
E
thc o c 19,9 21,5
tr o c 14,9

Mémoire de fin étude Page 62


partie chapitre V Bilan estival
Hrc %

d'
I

IV) Apports calorifiques d'origine externe :


1) Apports par accumulation à travers les parois opaque :
Le flux de chaleur se calcul par la formule suivante .
K.S.Ate (Nouveau Pohlmann)

Avec:
O acc • Flux de chaleur par accumulation en [w].

K : coefficient de transmission de chaleur à travers les parois considères en [w /m2

S : surface de la paroi considérée [m ].


Ate : différence équivalente de température en [ o c] donnée par les tables 19 et 20 de
Carrier

Remarque :
La formule précédente n'est valable que si nous avons les conditions suivantes :

Ecart diurne I l oc.


Température extérieure 35 o c.
Température intérieure 27 o c.
Couleur sombre.

L'intensité du rayonnement solaire en juillet (400) latitude nord.


Lorsque les conditions considérées sont différentes de celles de CARRIER, la différence
équivalente de température Ate sera calculée par la formule suivante :

a + Ates + b (Rs/ - Ates) (CARRIER)


Avec :
Ate . Différence équivalente de température en o c
Correction donnée par la tables 20 en fonction de :
La variation de température sèche extérieure en 24 heures
La différence de température extérieure et intérieure du mois considéré à 15 heures

Ates . Différence équivalente de température pour l'heure considérée à l'ombre donnée par
la table 19.
Mémoire de fin étude Page 63
partie chapitre V Bilan estival
b : coefficient tenant compte de la couleur de la face extérieure de la paroi :

Mémoire de fin étude Page 64


partie chapitre V Bilan estival

Cas de la paroi extérieure de couleur sombre

Cas de la paroi extérieure de couleur moyenne -+ b = O.78 Cas de la


paroi extérieure de couleur claire 0.55
Manuel de CARRIER.
Exemple de calcul de Ate pour le mois de juin :
a) Calcul de « a » :
ts (juillet à 15h) = 40 0 C ts (juin à
1511) = 40 - = 38,2 0 C
Avec : (-1,8) relevé dans la table 3 de carrier
Par d'interpolation en calcul At :

At = te -ti = 38,2 -25 = 13,2 o c


14
13,2
12

3.8
D'après la table N O 20 A de carrier a = 3
De la même façon pour déterminer les autres corrections pour les mois et heures considérés.

Tableau récapitulatif des valeurs de a :


Mois Juin Juillet Août Septembre

ts à 15h 38,2 40 40 36,4

th à 15h 23,9 25 25 23,9

a 3 4,8 4,8 1,23

b) Détermination du coefficient b :
Dans notre cas :
Les parois extérieures de couleur claire : b = 0.55
La terrasse de couler moyenne b = 0.87
RS : Ensoleillement maximal en [kcal / h m ] pour le mois et latitude considérée à
travers une surface vitrée, pour l'orientation considérée, les valeurs de R, sont
données par la table 6 ou 15 de CARRIER.

Mémoire de fin étude Page 65


I partie chapitre V Bilan estival

RITZ : Ensoleillement maximal en [kcal / h m 2] en juillet 40 nord à travers une surface


vitrée.
Les valeurs de Rm sont données par la table 6 de CARRIER.
Atem : La différance équivalente de température à l'heure considérée pour la paroi en
ensoleillée (table 19 et 20 de carrier).
Remarque : Pour une paroi à l'ombre quelque soit l'orientation de la paroi .
A tem Ates Donc : = a + Ates
Le calcul de Ate dépend de l'orientation de la paroi, la nature de sa construction, l'heure
solaire et le poids moyen des murs extérieurs.
c) Calcul du poids des parois considérées:
Le calcul de poids du mur se fait par la formule suivante :
2

P= e. o [Kg / m1
Avec :
P : poids de la paroi en Kg / m2
e : épaisseur de la paroi en m

(P : la masse volumique en Kg / m3

Les tableaux suivants récapitulent les résultats des calculs des poids :
Le Sous sol :
Les murs extérieurs en double brique :
Com osition
P-
e.
Enduit ciment 0,015 2200 33 460
Bri ue creuse 0,10 1850 185
L' âme d' air 0,05
Brique creuse 0,10 1850 185
Enduit ciment 0,015 2200 33
Enduit lâtre 0,015 1600 24
Les murs extérieurs en béton armé :
Com osition P
[Kg/m ]
Enduit 0,015 2200 33 1010
ciment
Béton arme 0,40 2300 920
Enduit ciment 0,015 2200 33
Enduit plâtre 0,015 1600 24

Mémoire de fin étude Page 66


partie chapitre V Bilan estival
d'

Les poteaux extérieurs :

ComDosition
Enduit ciment 0,015 2200 33 1240
Béton arme 0,50 2300 1 150
Enduit ciment 0,015 2200 33
Enduit Dlâtre 0,015 1600 24
Le Rez de chaussé :
Les murs extérieurs en double brigue :
Comoosition e [ml
Enduit ciment
Brique creuse 0,10 1850 185
L' âme d' air 0,05
Briaue creuse 0.10 1850 185
Plaaue au 0.015 1600 24
Dlâtre
Les murs extérieurs en béton armé :
Composition
Enduit ciment 0.015 2200 33
Béton arme 0,40 2300 920
977
Plaaue au 0.015 1600 24
Dlâtre
Les poteaux extérieurs :
Composition
Enduit ciment 0,015 2200 33
Béton amie 0,50 2300 1150 1207
Plaque au plâtre 0,015 1600
d) calcul des poids moyens pour les murs extérieurs:

Nous déterminons le poids moyen de chaque mur, la formule suivante .

Pm. sm + Pp. sp
[Kg / m2 1

Avec:
Poids moyen en
Kg / m2 poids de
la paroi en Kg /
m2 poids du
poteau en Kg /
m2 surface de la paroi en m2
. surface du poteau en m2
Mémoire de fin étude Page 67
Ipartie chapitre V Bilan estival
Les tableaux suivants récapitulent les résultats des calculs des poids moyens des murs
extérieurs pour chaque local :

d'

Mémoire de fin étude Page 68


I partie chapitre V Bilan estival

Le Sous sol : l
) magasin .
or Kg m m Pp Kg / m

NO 427 8,38 1207 1,5

2) bureau du resoonsable N04


Pm Kg m Inoy
Or Pp Kg/ m Sp m

NO 427 7,69 427

3) bureau du res onsable NO I .


moV
Or Pp Kg/ m Sp m

NO 977 6,14 1207 1,5 1 176,09


4) Det archive :
PIJ) Kg/ m Inoy
Or Pp Kg/ m Sp m

NO 427 427

5) secrétariat :
Or m Sp m moy

NO 977 1207 1,5 1020,82

6) SAS :
Or Kg / m SIn m Sp m moy

NO 977 6,87 977


7) bureau du resoonsable NO2

Or Pp Kg / m

NO 977 7,61 1207 1,5 1014,48


8) bureau du res onsable N0 3
Or Kg / m Sp m moy
Pp Kg/m
NO 427 7,35 427
9) SAS N 02 :

Or Pp Kg / m Sp m moy
Pm Kg/ m
NO 427 3,94 427

Mémoire de fin étude Page 69


I partie chapitre V Bilan estival

Les résultats des calculs des flux par accumulations sont récapitulés dans les tableaux
suivants:

Le sous sol : ou sous sol on à certaines locaux encastres et les autres ils ont un mur extérieur
d'une même orientation NO
1) Magasin :
Mur extérieur NO
Mois Paramètres Heure solaire
12h 14h 16h 18h

0,55
344
366,8
Ates -0,73 -0,4 1,9 3,4 4,22
Atem 0,59 0,99 1,79 4,54 10,35
Ate 3,03 4,03 5,53 10,77
KS 1,67 x 8,23 = 13,74
acc 41,7 46,8 55,48 76,09 89,29 148,05
4,8
0,55
334
348,4
Ates -0,73 -0,4 1,9 3,4 4,22
Atem 0,59 0,99 1,79 4,54 10,35
Ate 4,79 5,16 5,78 7,3 8,82 12,39
KS 13,74
acc 65,89 70,96 79,47 100,37 121,28 1 70,25
4,8
0,55

282,4
Ates -0,73 -0,4 3,4 4,22
Atem 0,59 0,99 1,79 4,54 1 0,35

Mémoire de fin d'étude Page


I partie chapitre V Bilan estival

Ate 4,66 5,02 5,6 7,19 8,71 1 1,77


KS 13,74
ace 64,08 69,05 77,01 98,85 1 19,71 161,83
1,23
0,55
344
191,8
Ates -0,73 -0,4 4,22
Atem 0,59 0,99 1,79 4,54 1 0,35
Ate 0,89 I , 24 1,76 3 ,46 4,97 7,28
KS 13,74
acc 12,31 17,13 24,27 47,54 68,3 1 100,15

69
0
2) Bureau du responsable N 4 :
Mur extérieur NO

Mois Paramètres Heure solaire


14h

349

0,99

7,69 x 1,67 = 12,84


89,88 138.28

344
348,4

0,99

Mémoire de fin d'étude Page


I partie chapitre V Bilan estival

Ate

66.25 93,73 159,08


acc

344
282,4

0,99 10,35

59,83 64,45 150,22


nec

344

0,99

22.59 44.42 93,47


acc

d' 70

Mémoire de fin d'étude Page


partie chapitre V Bilan estival

1) Det Archives :
Mur extérieur NO

Mois Paramètres Heure solaire


I Oh 12h 14h 18h

0,55
344
349
Ates -0,73 -0,4 3,4 4,22
Atem 0,59 0,99 1,79 4,54 10,35
Ate 3,03 3,4 4,03 5,53 10,77
KS 2,07
6,27 7,03 8,34 1 1,44 14,49 22,29
4,8
0,55
344
348,4
Ates -0,73 -0,4 4,22
Atem 0,59 0,99 I 79 4,54 1 0,35
Ate 4,79 5,16 5,78 8,82 12,39
KS 2,07
acc 9,91 10,68 1 1,96 15,1 1 18,25 25,64
4,8
0,55
344
282,4
Ates -0,73 -0,4 3,4 4,22
Atem 0,59 0,99 1,79 4,54 10,35
Ate 4,66 5,02 7,19 8,7 1 1 1 ,77
KS 2,07
acc 9,64 10,39 1 1,59 14,88 1 8,02 24,36

Mémoire de fin d'étude


chapitre V Bilan estival
1,23
0,55
344
no

1 91,8
Ates -0,73 4,22
Atem 0,59 0,99 1,79 4,54 10,35
Ate 0,89 1,76 3 , 46 4,97 7,28
2,07
acc 1,84 2,56 3,64 1 0,28 15,06

Local d A entretien
mois I Oh 12h 14h 16h 18h
KS - 3,16
Juin 24,42 25,94 32,23 47,65 57,67 65,41
Juillet 29,64 31,15 37,38 52,55 62,5 70,24
Août (bace 29,07 29,92 35,96 50,62 60,38 67,84
Septembr 15,19 1 6,02 22,15 35,89 44,68 52,26
e
Hall de formation
Mois 1 Oh 12h 14h 16h 18h
KS x 121,75 = 48,6

Juin 375,67 399 495,72 732,88 886,95 1006,52


Juillet 455,86 479,19 574,93 808,21 961,3 1080,37
Août 447,12 460,24 553,06 778,57 928,74 1043 ,44
Se tembre 233,76 246,4 340,68 552,09 687,2 803,84
Bibliothè ue de 30 places
mois I Oh 12h 16h 18h
KS 0,4 x 52,8 21,12
Juin 163,25 173,39 215,42 318,48 385,44 437,18
Juillet 198,1 208,24 352.22 417,75 469s49
Août 194,3 200 240,34 338,34 405,13 453,44
Se tembre 101,58 107,07 148,05 239,92 298,63 349,32
Salle de cours N O I
Mémoire de fin d'étude Page
partie chapitre V Bilan estival
mois 10h 12h 1411 16h 18h
KS x 89,1 35,64
Juin 275,49 292,6 363,52 537,45 650.43 737,74
Juillet 334,3 351,41 421,62 592,69 792,77
Août (Dace 327,88 337,51 405,58 570,95 681,08 763,4
Septembre (bacc 148,97 180,69 249,83 404,87 503,94 589,48
Amphithéâtre
mois 1 Oh 12h 14h 16h 18h
KS X 227,9 =
91,16
Juin 704,66 748,42 929 1374,69 1663,67 1887,01
Juillet 855,08 898,83 1078542 1515 1803,14 2025, 15
Août 838,67 863,28 1037,4 1460,38 1768,04 19572
Septembr 438.47 462 639.03 1035,57 1289 1 507,78
e
Salle de cours N0 2
mois I Oh 12h 16h 18h
KS x 89,1 - 35,64
Juin 275,49 292,6 363,52 537,45 650,43 737,74
Juillet 334,3 351,41 421.62 592,69 704,95 792,97
Août (bacc 327.88 337,51 405,58 570,95 681,08 763,4
Se tembre 148,97 180,69 249,83 404,87 503 589,48

79

Les résultats des calculs des flux par accumulation à travers les murs extérieurs des locaux
du RDC sont récapitulés dans les tableaux suivants :

A / Orientation SO :

l/ Secrétariat : Mur extérieur ensoleille


Mois Paramètre Heure solaire
s

339
Mémoire de fin d'étude Page
chapitre V Bilan estival
278,2

62,77 64,38 63,23

339

92,84 90,94 105,82 145,37


ace

339

377,2

em

99,26 99,54 96,06 149,37


acc
1,23

0,55

339
428,2

es

Mémoire de fin d'étude Page


partie chapitre V Bilan estival

49,44 59,79

80

Mémoire de fin d'étude Page


partie chapitre V Bilan estival

2) Apport de chaleur par ensoleillement à travers les vitrages :


C' est la quantité de chaleur transmise par les rayons solaires direct à travers les vitrages
sans prendre en considération le flux transmis par différence de température elle dépend de :

L'orientation de la paroi
La situation géographique
> Moment considéré (heure et mois)

Les gains par ensoleillement sont répartis en deux ça selon la nature du vitrage :

• cas des vitrages protégés


• cas des vitrages non protégés

1> Pour les vitres non protégés : les apports se calculent comme suit

. apport par ensoleillement des vitres en (W)


Ge gain par ensoleillement maximal à travers un vitrage simple en (W) voir la tableau
N O 15 de CARRIER
s . surface calculée de vitrage en (m )
Ca coefficient d'amortissement du vitrage. Pour nos vitres Ca 0.77

2> Pour les vitres protégés : les apports se calculent comme suit :

= [0,4 + (asd + +
+ o,4ag rsd)] R / 0,88 [W]

: gain par ensoleillement en (W)


R gain par ensoleillement dans le cas d'un vitre simple a
coefficient d' absorption t coefficient de filtration
coefficient de réfection g vitre sd écran
0,88 coefficient obtenu par fig. 12 du manuel de CARRIER Calcul
des surfaces ombrées :
Pour déterminer les surfaces ombrées et ensoleillées, il faut avant déterminer les
coordonnées relatives au soleil qui sont la hauteur et l' azimut de ce dernier

Hauteur du soleil : c'est l'angle formé dans un plan vertical par la direction du soleil et
l'horizon.
Azimut du soleil : c'est l'angle formé par deux plan verticaux, l'un passant par le soleil et I '
autre par le nord terrestre.
Tout en sachant le moment c- à- d, heure, mois et l' altitude du lieu. On peut déterminer la
hauteur ainsi que l'azimut du soleil à l'aide de la table N 0 8 de CARRIER

Mémoire de fin d'étude Page 93


I partie chapitre V Bilan estival

batiment aux vitrages ensoleillés


Figure qui représente la hauteur solaire et l'azimut

Exemple de calcul :

Notre local se situe a latitude 36 0 nord les calcules sont prisent pour le mois de juillet à 8h :
On a :
1- L'azimut :
Latitude 30 0 NORD azimut a = 86
0
Latitude 36 nord azimut Latitude
0
40 NORD —+ azimut a=93 Par
interpolation :
40 - 30 tgp =>
azimut 90,2

2 hauteur H :
Latitude 30 0 NORD H=35 Latitude36
0
nord ?
Latitude 40 0NORD H=35

Le tableau suivant contient les différentes valeurs des hauteurs et azimut du soleil pour les
quatre mois en fonction de latitude et l'heure solaire :
Les résultats des calculs sont récapitulés dans les tableaux ci-dessous :
mois paramètres 12h 14h 16h 18h

Juin Hauteur 37 60,8 77 60,8 37 13,4


azimut 86,2 180 253,2 289,2

Juillet Hauteur 35 58,6 74 58,6 35 1 1,8


Azimut 90,2 112 180 248 269,8

Août Hauteur 30,4 53 65 53 30,4 6,6


azimut 99,2 124,2 180 235,8 260,8 279,4
septembre Hauteur 24,2 44,8 54 44,8 24,2 0
azimut 180 225,2 0
Mémoire de fin d'étude Page 94
I partie chapitre V Bilan estival

En connaissant la hauteur et l'azimut du soleil nous déduisant les surfaces ombrées et


ensoleillées d'une fenêtre, en se servant de la courbe N O I de CARREIR en opérant comme

1 er nous repérons l'azimut du soleil sur l'échelle des ordonnées à la partie supérieure de la
courbe N O 01, nous traçons une horizontale passant par l'ordonnée repérée avant, elle coupe la
courbe relative a l'orientation considérée en un point donné après on relève l'abscisse de ce
point, on multiplie cette abscisse sur la profondeur de la saillie et nous obtiendrons l'ombre
latérale

nous repérons la hauteur du soleil sur l'échelle des ordonnées à la partie inférieure de la
courbe N O 01 en suit on trace une horizontale passant par l'axe des ordonnée et qui coupe la
courbe à 45 0 correspondant à l'abscisse du premier point et nous relevons l'abscisse de ce
deuxième point
e

3 me Enfin pour avoir l'ombre supérieure nous multiplions cette abscisse par la profondeur
de la saillie avec :
Y0 : l'ombre latérale en (m)
xo : l'ombre supérieure en (m)
donc :
=> ombre latérale
=> ombre supérieure
Sens = (Lv-L' ( Hv-H' ) en (m2)
Sens Stot — Somb en (m2)

Avec : P : profondeur de le saillie en (m)


Lv largeur du vitrage en (m)
Hv hauteur du vitrage en (m)
XO ombre supérieure en
(m/m)
Yo ornbre latérale en
(m/m)

d'
Les résultats des calculs des surfaces ombrées et ensoleilles sont récapitulés dans les tableaux
ci-dessous :
Mémoire de fin d'étude Page 95
I partie chapitre V Bilan estival

A / sous sol

Pour les vitrages de surface 2,16m


Mois paramètres Heures solaires
12h 16h

S omb (m )
S ens (m )

S omb (m )
S ens (m 0,02

S omb (m )
S ens (m 0.96

S omb (m ) 2 , 04 2,40

Mémoire de fin d'étude Page 96


I partie chapitre V Bilan estival

S ens (m )

Mémoire de fin d'étude Page 97


I partie chapitre V Bilan estival

2-1) Calcul des apports corrigés :


L'heure à laquelle les gains par ensoleillement seront maxi ne sont pas toujours apparentes
pour cela nous sommes obligé à faire des calculs pour différents mois et heures de la journée

Les tables N 0 15 de CARRIER donne les valeurs de ces apports selon les conditions
suivantes :
Altitude O (m) niveau de la mer.
Encadrement en bois.
Atmosphère limpide.
Température de rosée égale à 19.5 o c.

Lorsque un bilan ces conditions ne sont pas regroupées il faut porter des corrections pour les
conditions citées ci-dessus

*Correction pour l'altitude Ca = 0,7 % pour chaque 300 mètre d'altitude.

*Correction pour l'encadrement est


Ce = 1 7 % pour l'encadrement métallique ou pas d'encadrement
Ce = 0 % pour l'encadrement en bois

*Correction de défaut de limpidité


Cl I pour une atmosphère limpidité (zone hors agglomération rurale)
Cl 0,92 pour une atmosphère peu limpidité (zone résidentielle des villes)
Cl = 0,82 pour une atmosphère limpidité obscure (centre ville, zone industrielle)

*Correction pour la température Cr en (%) tr < 19,5 0 C+13%


par I O O C de différence Si tr > 19,5 0 C-
13% par 10 0 C de différence

2-2) Les apports corrigés se calculent par la formule suivante :

Ge C. G W/m2
C (1+ ce). (1+Cr). (1- Cl). (1+Ca)

Avec :
Ge : gains corrigés par ensoleillement en W/m2
G : gains par ensoleillement à travers un vitrage simple en W/m (données par la table N O 15
de carrier)
C : correction tenant compte des conditions suivantes :
- Ca : correction pour l'altitude en %
- Cr : correction pour la température de rosée en %

Mémoire de fin d'étude Page 99


I partie chapitre V Bilan estival

- Cl correction de défaut de limpidité en %


- Ce correction pour l'encadrement en %
Exemple de calcul : pour le mois de juin à 12h :
On à :
- Un encadrement métallique donc Ce = 0,1 7 o Une atmosphère peu limpidité (zone
résidentielle une ville) donc Cl = 0,92 o Une altitude de 36 m par la méthode
d'interpolation en calcul Ca 300m 0,007 ca = 0,001
46m Ca o Cr correction de la température de rosée pour le mois
de juin à 12h tsc (juin à 8h) = o c thc (juin à 12h) = ?

tsc 28,7 0 C
A l'aide du diagramme de l'air humide tr =

Donc on a :
- 13% pour chaque 10 0 C

Tr < 19,5 0 C Cr = + 13% pour chaque 10 0 C

Cr = - 0,013

Tableau récapitulatif des coefficients Cr pour


Mois Paramètres Heures solaires
I Oh 12h 14h 16h 18h
Juin Cr -0,013 -0,006 -0,006 -0.02
Juillet -0,06 O -0,004 0 0 -0,005
Août -0,06 o -0,004 o -0,005
seDtembre -0,05 -0,06 -0,06 -0,05 -0.05 -0.06
2-3) Calcul des apports ensoleilles corriges Ge :
Exemple de calcul pour l'orientation NO mois de juin a 8h latitude 360 NORD :
Latitude 40 0 NORD
Latitude
0
30 NORD

Latitude 36 0 NORD

Mémoire de fin d'étude Page 100


I partie chapitre V Bilan estival

O ,OOI
2-4) Détermination des coefficients C pour chaque mois et heures considérées :
Tableau des apports corrigés par ensoleillement :
A / sous sol pour orientation NO
Mois Paramètre Heures solaires
s
IOh 12h 14h 16h 18h
Cr -0,013 -0,006 -0,006 -0,013 -0,013 -0,02
Cl 0,92
0.001
Ce 0,17
37,12 44,08 44,08 125,5 322,6 305,6
3,52 4,15 4,15 1 1,91 30,6 29,2
Cr -0,06 o -0,004 0 0 -0,005
0,92
0,001

ce 0,17
37,12 44,08 44,08 109,7 352,2 316,7
3,68 4,13 4,14 10,27 33,04 29,82
Cr -0,06 0 -0,004 0 0 -0,005
Cl 0,92
0,001
Ce 0,17
33,64 42,7 44,08 55 280,2 197,2
3,34 4 4,14 5,15 26,25 18,6
Cr -0,05 -0,06 -0,06 -0,05 -0,05 -0,06
Cl 0,92
0,001

Mémoire de fin d'étude Page 101


I partie chapitre V Bilan estival

ce 0,17
29,2 40,6 44,08 222,5 0
2,9 4,03 4,22 21,9 0
B/RDC
Pour l'orientation SO
Mois Paramètres Heures solaires
10h 12h 14h 16h 18h
Cr -0,013 -0,006 -0,006 -0,013 -0,013 -0,02
Cl 0,92
O.OOI

Ce 0,17
37,12 44,08 85,37 318,53 148,48
3,52 4,15 8,01 26,40 30,27 14,18
Cr -0,06 -0,004 -0,005

Cl 0,92
Ca 0,001
Ce 0,17
37,12 44,08 96,28 325,72 349,85 154,04
3,68 4,13 9,04 30,49 32,81 14,52
Cr -0,06 -0,004 -0,005

Cl 0,92
0,001
Ce 0,17
33,64 42,68 173,3 402,98 419,92 136,86
3,34 4 16,27 37,73 39,33 12,90
Cr -0,05 -0,06 -0,06 -0,05 -0,05 -0,06
Cl 0,92
Ca 0,001

Mémoire de fin d'étude Page 102


I partie chapitre V Bilan estival

ce 0,17
29,23 42,68 253,80 473,04 436,16
2,9 4,23 25,33 46,53 40,86
Pour l'orientation NE
Mois Paramètres Heures solaires
IOh 12h 14h 16h 18h
Cr -0,013 -0,006 -0,006 -0,013 -0,013 -0,02
Cl 0,92
0.001
Ce 0,17
374,21 125,51 44,08 44,08 37,12 17,16
35,48 1 1,81 4,15 4,19 3,52 1,63
Cr -0,06 -0,004 -0,005
Cl 0,92
0,001
0,17
352,17 106,25 44,08 44,08 37,12 13,68
34,91 9,95 4, 13 4,12 3,48
Cr -0,06 -0,004 0 -0,005
Cl 0,92
0,001

ce 0,17
280,25 63,8 44,08 42,68 33,64 7,88
27,82 5,97 4,13 4 3,15 0,74
Cr -0,05 -0,06 -0,06 -0,05 -0,05 -0,06
Cl 0,92
0,001

Mémoire de fin d'étude Page 103


I partie chapitre V Bilan estival

0,17
222,48 42,92 44,08 29,23 0
22,07 4,25 4,339 4 2,73 0

Mémoire de fin d'étude Page 104


I partie chapitre V Bilan estival

2-5) Flux par ensoleillement


A/ sous sol
Or Mois Paramètres Heures solaires
I Oh 12h 14 h 16h 18h
Gomb (W) 44,65 44, 19 44,19 44, 19 44,65 101,41
o S omb (m ) 1,02 2,25 2,40 2,25
3,52 4,15 4,15 1 1,91 30,6 29,2
1,38 0,15 0 , 15 1,38 1,31
(I)ens (w) 38,80 77,04 81,66 77,93 67,58 1 14,56
G
omb (W) 40 44, 19 44,19 44, 1 9 40 72,80
S omb (m ) 1,18 2,38 2,38 1,18 2,4
4,13 3,68 10,27 33,04 29,82
1,22 0,02 0,02 1,22
(Vens w) 39,80 81,66 81,14 67 134,53
Gomb (W) 33,72 42,79 44,19 42,79 33,72 20,70
0,84 1,99 0,53
3,34 4 4,14 5,15 26,25 18,6
S 0,96 1,56 0,41 0,96 1,87
(l)ens (w) 39,85 32,48 81,66 67,19 56,79 35,22
G
omb (W) 29,30 40,70 44, 19 40,70 29,30
S omb (m ) 2,04 2,4 2,04
2,9 4,03 4,22 21,9
0,36 0,36
(w) 46,82 75,21 81,66 75,21 52,09 0
B/ RDC
Or Mois Paramètres Heures solaires
I Oh 12h 14h 16h 1 8h
Gomb (W) 44,65 44, 19 44, 19 44, 19 44,65 101,41
o I ,49 I ,49 1,08
G ens (w) 3,52 4,15 8,01 26,40 30,27 14,18
1,38 0,15 0,15 1,38 1,3 1

(w) 53.25 51.18 81.66 53.75 81.67 98.64


G
omb (W) 40 44, 19 44, 19 44, 1 9 40 72,80
S omb m ) 1,52 1,52 1,52 1,52 2,4
3,68 4,13 4,14 10,27 33,04 29,82
0,88 0,88 0,88 0,88
(w) 49.31 54.52 81.66 58.68 69.20 134.53
Mémoire de fin étude Page 1
partie chapitre V Bilan estival

G
omb (W) 33,72 42,79 44, 19 42,79 33,72 20,70
S omb (m ) 1,82 1,34
G ens (w) 3,34 4 4,14 5,15 26,25 18,6
0,58 0,58 1,06
(w) 48.75 79.07 81.66 79.07 58.98 36.54
29,30 40,70 44,19 40,70 29,30 0
2,05 2,4 2,05 2,5
G ens (W) 2,9 4,03 4,22 21,9
0,35 0,35
(w) 47.03 75.21 81.66 75.21 52.15

d' 04
Conclusion : Après la récapitulation des apports par ensoleillement et par accumulation dans
les précédents tableaux la valeur maximale des apports en mois de juillet à 18 h ce qui nous
amène à corriger la température sèche et humide ainsi que l'humidité relative pour ce mois à
1 811.

ts = 38,1 oc th
o
c
33 %

2-7) Apports à travers les parois vitrées


Les apports par les parois vitrées se calculent comme suit .

IWI

Avec :
(btv : apport à travers les parois vitrées en (W)
KV : coefficient globale d'échange à travers les vitres en (W / m 20 C)
Sv : surface de vitrage en (m2)
At : différence de température entre le milieu extérieur et milieu intérieur en ( o c)

RDC
Locaux Or Surface (m ) At o c
fenêtre
secrétariat SE 2,65 5,8 13.1 201,34
so 2,65 201,34
Local d'entretien so 2,65 201,34
Hall de formation SE 5,3 402,69
Bibliothèque SE 2,65 201,34
NE 7,75 588,84
Sous sol

Mémoire de fin étude Page 1


I partie chapitre V Bilan estival

Locaux Or Surface (m ) At o c
fenêtre
BRI NO 2,65 201,34
secrétariat 2,65 201,34
SAS 2,65 5,8 13.1 201,34
BR2 2,65 201,34
BR3 2,65 201 34

2-8) Apport à travers les portes extérieures . Ces


apports se calculent comme suit :

Avec :
(btp : flux de chaleur transmis à travers les portes en (W)
KP : coefficient globale d'échange à travers les portes en (W / m20 C)
Sp : surface des portes en (m2)
At : différence de température entre le milieu intérieur et le milieu extérieur en ( o c)

RDC :
Locaux Or Surface (m ) At ( o c)
orte
HALL SE 8,38 663,71
S C NO I NO 4,19 318,35
AMPHI NE 4,19 5,8 13.1 318,35
AMPHI so 4,19 318,35
0
SCN 2 NO 4,19 318,35
Sous sol :
Désignation Or Surface (m ) At ( oc) (btp (W)

orte
Ma asin 3,56 270,48
BR4 3,56 270,48
ARC NO 3,56 5,8 13,1 270,48
SAS 3,56 270,48
SAS2 3,56 270,48

12

Mémoire de fin d'étude


partie chapitre V Bilan estival
I

3) les apportes par infiltrations :

Les déperditions calorifiques par infiltration et ventilation d'air sont définies


comme étant des pertes de chaleur à travers les orifices d'aération ainsi que par les
joints des ouvrants (portes et fenêtre) elles se calculent par la formule suivante:

i) [Wl (111-1)
Avec:
: flux par infiltration en [W] a : perméabilité à l'air d'un joint de porte et de fenêtre
par mètre de longueur du joint en [m2/h/].
I : longueur du joint en [m].
R : la caractéristiques du local dépendante de la perméabilité de toutes les portes et
fenêtres extérieurs et celles des portes et fenêtres intérieurs par les quelles l'air peut
pénétrer.
H : caractéristique d'immeuble, qui concerne la situation d'un local par rapport à l'action
du vent, on distingue trois cas:
(111-1) : manuel de CARRIER

a) caractéristiques d'immeuble H :
Caractéristique d'immeuble est relevé du tableau suivant :
Tableau du Manuel de CARRIER
Région Nature Maison d' Maison
alignement individuelle

-site protégé 0.24 0.34


Région -site découvert 0.41 0.58
normale -site particulièrement découvert 0.60 0.84

Région a -site protégé O. 41 0.58


vent fort -site découvert 0.60 0.48
-site particulièrement découvert 0.82 1.13

Site protégé : c'est le cas des centres ville, construction serrées.


Site découvert : c'est le cas des maisons dispersées cas des immeubles qui dépassent
sensiblement leur voisinage.

Mémoire de fin d'étude


chapitre V Bilan estival
I pallie

Site particulièrement découvert : c'est le cas des maisons construites sur les hauteurs,
sur les bondes côtières ou sur les bordures des lacs ou rivières.
Dans le cas des locaux du sous sol on a :
Une région normale.
Un site protégé.
Un local individuel
Donc on aura : H = 0.34
Dans le cas des locaux du RDC on a:
Une région normale
Un site découvert
Un local individuel
Donc on aura : H = 0.58
b) Caractéristique au local R •

Pour des locaux avec des fenêtres et des portes de dimensions de longueur de joint et d'un
nombre courants.

Tableau donnant les valeurs de R :


Rapport Fenêtres en bois en Fenêtres en acier et Caractéristique
De matière s théti ue Fenêtres métalliques De maison
Surface Portes intérieures Portes intérieures
Etanches Non étanche Etanches Non étanche

SE / SP < 1,5 <3


SE / SP 1,5....3 3....9 2,5.. 6....20
Dans notre cas touts les fenêtres métalliques et des portes non étanches
1/1es locaux du sous sol :
Le rapport de surface SE / SP est < 6 pour tous les locaux ce qui donne R = 0 9
2/1es locaux RDC :
Le rapport de surface SE / SP est < 6 pour tous les locaux ce qui donne R = 0.9

Mémoire de fin d'étude


chapitre V Bilan estival

d' 14

c)Pcrméabilité des joints « a » par mètre de longueur de joints en nr /h


Tableau donnant les valeurs de a •
Fenêtres en bois et en Fenêtres simples 3.0
matières synthétique Fenêtres composes 2.5
Fenêtres doubles et fenêtres simples avec étanchéité 2.0
garantie
Fenêtres en acier et Fenêtres simples 1.5
fenêtres métalliques Fenêtres composes 1.5
Fenêtres doubles et fenêtres simples avec étanchéité 1.2
garantie
Portes intérieures No étanches (sans seuil) 4.0
Etanches avec seuil 1.5
Portes extérieures Comme les fenêtres

Fenêtres simples métalliques donc on aura 1,5 m3 /


• h

e Portes simples métalliques donc on aura 1,5 m3 /


h
RDC :
Tableau récapitulatif des a orts ar infiltration
Locaux Apportes par infiltration en W
Secrétariat 131,28
Local d' entretien 66,67
Hall 377,05
Bibliothè ue 320,02
Salle de cours NI 103,38
Am hithéâtre 206,77
Salle de cours N2 103,38
SOUS SOL :
Tableau récapitulatif des apports par infiltration :
Locaux Apportes ar infiltration en W
Ma asin 57,71

Bureau du res onsable N 04 57,71

Bureau du responsable NO I 25,24

Dgt archive 57,71

Secrétariat 25,24

SAS 82,97

Bureau du res onsable NO 2 25,24

Mémoire de fin étude Page 1


chapitre V Bilan estival
0
Bureau du responsable N 3 25,24
SAS N 02 57,71

Maintenance é uipements médicaux

Magasin gros matériels 0

Reprographie 0

Archive ADM

Magasin etits matériels 0

Local d' entretien 0

Mémoire de fin d'étude


chapitre V Bilan estival
4.

I partie

V) Apports internes :
La chaleur transmise à travers les murs de séparation internes se calcul par la formule
suivante :

IWI

Avec:

: flux de chaleur transmis en (W)


K : coefficient d'échange de chaleur de la paroi considérée en (W / m 20 C) s
surface d'échange de la paroi en (m )
At : différence de température entre le milieu intérieur et extérieur en ( o c)

Le At avec les locaux non conditionnées se calcul comme suite:


Local non conditionné : At = text — tint — 30C

1> calcul de la différence de température entre le milieu conditionné et non conditionné :


At = text tint - 3 0 C 10, 1 o c

Tableau récapitulatif des apports des murs intérieurs et portes :


Salle S mur K mur S portes K porte At o c
W/m20C W/m20C
Secrétariat 1 1.25 2,1 10.1 238,61
Hall 8.56 2,1 4.22 4.5 10.1 382.00
d ' entretien 1 1.25 2,1 10.1 238,61
Br. res 9.59 2.2 10.1 21 1.98
onsablel
d ' entretien 6.48 2.2 10.1 143.98
l/
Br. res 9.59 2.2 10.1 21 1.98
onsable2
Secrétariat 6.03 2.2 10.1 133.99
Ma asin G M 6.30 2.2 10.1 139.99
Archives ADM 6.03 2.2 10.1 133.99
Dgt archive 2.08 2.2 4.22 4.5 10.1 238.01

1 16

I ) Calcul de la différence de température entre le milieu conditionné et le comble :


Mémoire de fin d'étude Page
I partie chapitre V Bilan estival
1-1) Calcul de la température du comble :
(b entrant = sortant
Klti + K2te
K2S(te — tc) = Kl S(tc — ti) => tc = oc

Avec : Kl : coefficient K du faut plafond = 2.46 W/m 20 C


K2 : coefficient K de la terrasse 0.40 W/m 20 C
te : température extérieure = 38,1 o c ti :
température intérieure = 25 o c tc : température
du comble en o c

tc = 26,83 0 C

1-2) Calcul de la température du vide sanitaire :


La température du vide sanitaire se calcul par la formule suivante :

ti — tvs tvs = ti — t' (ti — te)


IOCI ti — te

Avec :

t' : le tau de ventilation du vide sanitaire


ti : la température intérieur du local en o c
te : la température extérieur du local en o c
tvs : la température du vide sanitaire en o c

On à : ti 25
o
c te = 38,1
o
c
Kmoy des mures SO, SE du sous sol = 2.04 w/m2 o c

t' : est donnée par la table de carier suivante


Type logement : maison indépendante
Degré de ventilation est très faible

I partie chapitre V Bilan estival


Tableau des valeurs de tau x:
Type de Degré de Valeur de K

Mémoire de fin d'étude


logement ventilation 0,65 à 0.9 à 1.15 I .40 à 1.65 à 1.90 à
du v. s. 0.85 à I .60 1.85 2. 10
0.6 1.35
Maison Très faible 0.7 0.6 0.55 0.5 0.45 O. 40
indépendante ou nul
Faible 0.75 0.7 0.6 0.55 0.5 0.5 0.54
Fort 0.85 0.8 0.75 0.7 0.65 ().6 ().6
Maison Très faible 0.65 0.55 0.5 0.45 0.35 0.35
jumelée ou ou nul
extrémité de Faible 0,75 0.65 0.6 0.55 0.5 0.45 ().4
bande Fort 0.85 0.75 0.7 0.7 0.65 0.6 0.55
Maison Très faible 0.6 0.5 0.35 0.35 0.3
intermédiair ou nul
e de bande Faible 0.7 0.55 0.5 0.45 0.4 0.35
ou immeuble
collectif Fort 0.8 0.75 0.7 0.65 0.6 0.55

AN :
La température du vide sanitaire est de
25 - 0,4 ( 25 - 38,1)
= 30,24 0 C
Dans notre cas en prend le vide sanitaire comme un local non chauffe donc
Local non conditionné : At = text - 3 0 C At o
c

3) Calcul des apportes par transmission surfacique interne :


Les tableaux suivants récapitulent les résultats des calculs :

1/ RDC : l/
bibliothè ue :
Surface K mur At o c
2 W/m20C
Faut plafond 53,6 2,46 1,83 241,29

Planche bas 53,6 0,72 2,24 86,44

2/ halle de formation :
Surface K mur At o c
2m W/m20C
Faut 128,8 2,46 1,83 579,83
plafond
Planche bas 128,8 0,72 2,24 207,72

1 18

Mémoire de tin d' étude Page


I partie chapitre V Bilan estival

1 4/ local maintenance des équipements médicales :


Surface K mur At o c
2 W/m20C
Faut plafond 42,6 2,46 0
Planche bas 42,6 14 -15 - 89,46

Mur extérieur 19,5 2,06 2,24 89,98


SE
Mur extérieur 18,6 2,06 2,24 85,82
so
15/ SAS N02 :
Surface K mur At o c
2 W/m20C
Faut plafond 18,5 0
Planche bas 18,5 0,14 15 - 38,85

Mur extérieur 25,59 2,06 2,24 1 18,08


so
3) Apports dus aux occupants :
Le métabolisme humain est source importante de chaleur (sensible et latente) qui varie d'un
individu à un autre selon sont activité et les conditions environnantes (température et
humidité relative).
La chaleur latente influe sur le degré hygrométrique quand la chaleur sensible de cette
dernière influe sur la température sèche de l' ambiance.
Les apports dus aux occupants sont donnés par la table N048 (CARRIER)

N. (GI + Ç). 1, 16

Avec :

: Flux de chaleur dus aux occupants [W].


N Nombre d'occupants.
GI : apport latents dégagés par les occupants.
Gs : apport sensibles dégagés par les occupants.
1,16 : Coefficient de conversion de Kcal en

Pour le RDC :
Degré d'activité : employé de bureau
Type d'application : bureau, école supérieure
Pour le sous sol :
Degré d'activité : travail léger
Type d'application : travail léger
Les tableaux suivants récapitulent les résultats des calculs des apports dus aux occupants .

Mémoire de fin d' étude Page 122


I partie chapitre V Bilan estival

RDC :
Locaux Nbre Coefficient de
d'occupants Kcal /h Vscal /h conversion en watt
Secrétariat 2 262.16
Local d' entretien

Hall 20 2621,6
Bibliothèque 30 57,5 55,5 1,16 3932,4
Salle de cours NI 63 8258,04
Amphithéâtre 203 26609,24
Salle de cours N2 63 8258,04
SOUS SOL :
Désignation Nbre GI Coefficient de
d'occuoants Kcal /h Kcal /h conversion en watt
Magasin 2 68 121 1.16 561 44
BR4 2 561 44
Archive ADM 2 561 44
Reorograohie 2 561 44
BRI 4 57,5 55,5 524,32
Dgt arc 2 561,44
Secrétariat 2 561 , 44
SAS 2 68 121 561,4
MGM 2 561,4
MPM 2 561 , 44
BR2 2 57.5 55,5 262,16
Ateliers d'entretien 3 68 121 657,72
BR3 2 57,5 55,5 262,16
SAS2 2 68 121 561.44
MEM 3 657,72
4) Apports par éclairage écl .
Les appareils d'éclairage dégagement de la chaleur, par rayonnement, convection et
conduction qui se propage à l'intérieur de l'ambiance et engendre une élévation de la
température intérieur.

Ces apports se calcul suivant la formule :

Avec :

: flux par éclairage en (W).


puissance d'un néon en (W).
N . nombre de néons.
D coefficient de dépréciation dépend de l'état de l'air :

Mémoire de fin d' étude Page 123


I partie chapitre V Bilan estival

* D 1,25 local n'est pas exposé aux poussières. *


D = 1,4 dans la majorité des cas.

M : coefficient d'amortissement qui dépend de la durée de fonctionnement des néons *M =


0.98 pour une durée de 8h.
Dans notre cas nous avons des néons de 60W

Les résultats des calculs sont récapitulés dans les tableaux suivants :

SOUS SOL :
Dési ation D (bécl (W)
AGBT 60 24 0 ,98 1602
16 1 176
cs
Archive ADM 16 1176
Reprogra hie 8 588
BRI 8 588
D It arc 8 588
Secrétariat 8 588
SAS 8 588
MGM 20 1470
MPM 16 1 176
BR2 8 588
Ateliers d'entretien 16 1 176
8 588
SAS2 8 588
MEM 16 1 176

Mémoire de fin d'étude Page 124