Vous êtes sur la page 1sur 34

Sommaire

Introduction Général................................................3

I. Hypothèse de calcul…………………………………3

1. Les règlements de calcul ………………………………3


2. Les caractéristiques des matériaux……………………3
3. Caractéristique de l’acier………………………………4
a) Aciers destinés aux armatures longitudinales…………...4
b) Aciers destinés aux armatures transversales……………5

II. Pré dimensionnement……………………………….5

1. Conception du plancher :

D63…………………………..6

2. Dimensionnement des poutres : T19……………11


3. Les poteaux : P22..................................................15
4. Dimensionnements des fondations : S15 …………
17

III. Partie logiciel ………………………………………19


 La dalle : D63 …………………………………………………………………….24
 Poutre T19 ………………………………………………………………………26
 Poteau19…………………………………………………………………………29
 SemellesS15……………………………………………………………………31
RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

Conclusion…………………………………………34

ENIT.2014-2015 2 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

TABLE DE FIGURE
Figure1 : panneau de dalle………………………………………………7
Figure2 : plan de coffrage ……………………………………………..20
Figure3 : sous sol……………………………………………………….21
Figure4 : rez de chaussé…………………………………………21
Figure5 : 1ére étage……………………………………………………22
Figure6 :2ére étage ……………………………………………………22
Figure7 :3éme étage……………………………………………………23
Figure8 : 4éme étage…………………………………………………...23
Figure9 : projet en 3D…………………………………………………24
Figure10 : visualisation de fondation en 3D………………………….24
Figure11:ferraillage de la dalle……………………………….25
Figure12 : ferraillage de poutre…………………………………………………27
Figure13 : ferraillage de poteau…………………………………………………29
Figure14 : ferraillage de la semelle……………………………………………..31

ENIT.2014-2015 3 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

Introduction Générale

Le travail demandé consiste à concevoir, modéliser et dimensionner la structure en


béton armé et les fondations d’un immeuble constitué d’un sous sol, un rez chaussé ,4étages et
3combles.
Actuellement, le projet est en phase d’exécution. Ainsi, les documents fournis sont les
plans d’architecture.
Dans un premier temps, nous allons concevoir et prédimensionner la structure porteuse
de l’ouvrage tout en respectant les normes, les prescriptions et les règles de l’art de la
construction, et en présentant les justifications et les motifs des choix adoptés.
Dans un deuxième temps, nous allons modéliser, calculer et dimensionner les
différents éléments de l’ossature. Les calculs seront menés, à la fois, manuellement et
numériquement moyennant le logiciel ARCH
Ce rapport comporte quatre chapitres. Le premier chapitre sera consacré à la
présentation générale du projet. Le deuxième chapitre consiste en une présentation des
données de base et des hypothèses de calcul. Dans le troisième chapitre, nous allons concevoir
et prédimensionner la structure porteuse de l’ouvrage. Le quatrième chapitre sera consacré à
la modélisation et au dimensionnement du bâtiment moyennant le logiciel ARCH

Le projet en question intitulé «construction de 69 logements avec sous sol » est un


bâtiment réalisé en Créteil France, avenue ZAC de la pointe du lac 94000 il est présente les
dixièmes lots dans cette quartier.
Le projet est composé d’un rez de chaussée, cinq étages : les quatre premiers sont composés
de trois appartements, le dernier de trois combles, et finalement un sous sol.

I. Hypothèse de calcul

1. Les règlements de calcul

Ce travail a été réalisé conformément aux recommandations apportées par les règlements
BAEL91.

2. Les caractéristiques des matériaux


 La résistance caractéristique à la compression à 28 jours :
.fc28 =25Mpa

ENIT.2014-2015 4 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

A noter qu’on peut atteindre .fc28 =30Mpa

 Le coefficient partiel de sécurité pour le béton :  b  1.5 .


Ainsi on peut définir les paramètres suivants :
 La résistance caractéristique à la traction du béton à 28 jours :
f  0.6  0.06  f  2.1MPa
t 28 c 28
 Le module de déformation longitudinale instantanée du béton à 28 jours, pour
les charges dont la durée d’application est inférieur à 24 heures :
E  11000 3 f  32164.2MPa .
i c 28
 La résistance de calcul de béton (à l’ELU):
f c 28
f bu  0.85  14.17 MPa
 b
 La contrainte limite de compression du béton (à l’ELS): 
 bc  0.6 f c 28  15 MPa
 -Le poids volumique du béton armé :

  25KN/m 3

 Le coefficient de poisson du béton :


 Pour le calcul des sollicitations à l’état limite ultime ELU et à l’état limite de
service ELS : 0
 Pour le calcul des déformations à l’état limite de service ELS   0.2

3. Caractéristique de l’acier :

a) Aciers destinés aux armatures longitudinales :

e
Pour ce type, on prévoit des aciers à hautes adhérences à nuance F E500

 La limite d’élasticité garantie :fe=500MPA


 Le module d’élasticité : Es  2.105 MPa
 Le coefficient partiel de sécurité des aciers:
 s  1.15 (On ne tiendra pas compte des combinaisons accidentelles)


Fed=fe/ γs=438MPa

ENIT.2014-2015 5 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

 Le coefficient de fissuration :  1.6


Le coefficient de scellement :  s  1.5
 Enrobage :4cm
 Coupe feu :2H

b) Aciers destinés aux armatures transversales

e
Pour ce type, on prévoit des ronds lisses à nuance F E500

 La limite d’élasticité garantie : f et  500MPa


 Le coefficient partiel de sécurité des aciers:  s  1.15
 Le coefficient de fissuration :   1.0
 Le coefficient de scellement :  s  1.0

-
 La résistance de calcul :
 À l’Etat Limite Ultime (ELU) :
Dans notre cas la fissuration est peu préjudiciable dans les étages courants

fe
 s  f su 
s

 À l’Etat Limite de Service (ELS) :


Dans notre cas la fissuration est préjudiciable dans le sous sol

2 
 Dans le cas de fissuration préjudiciable :  s  inf  f e , 110 f t 28 
3 

1 
 Dans le cas de fissuration très préjudiciable :  s  inf  f e , 90 f t 28 
2 
 A l’ELS, dans le cas de fissuration peu préjudiciable   pas de limitation de
s

II. Prédimensionnement

ENIT.2014-2015 6 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

 L’ouvrage, soumis aux actions permanentes et variables, doit être statiquement en


équilibre.
 Les différents éléments structuraux de l’ouvrage doivent permettre son utilisation dans
des conditions normales en toute sécurité.
On doit vérifier au maximum les contraintes architecturales :
 Eviter la retombée des poutres et l’implantation des poteaux dans les étages courants
sauf dans le sous sol il est acceptable
Ceci nous oblige à faire recours aux notions des poutres voiles et des bandes
noyées.
Bande noyée :
C’est une poutre qui a comme épaisseur celle de la dalle et elle est reposée sur des
voiles directement ou sur des poutres voiles et dans la longueur ne dépasse pas le 5m
puisque elle peut causer des problèmes de flèche.
Poutre voile :
Les poutres-voiles constituent des éléments de parois fléchies dans leur plan moyen, de portée
inférieure à trois fois la hauteur.

1. Conception du plancher : D63

Dans notre projet et en respectant ces trois critères :


.
 la rigidité de la structure.
 l’isolation phonique et thermique.
 l’aspect esthétique.
 la dalle utilisée est une dalle pleine
J’ai choisie de dimensionner une dalle de 4éme étage A :

ENIT.2014-2015 7 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

lx

ly

Fig.1 : panneau de dalle

Pour cela on va appliquer la théorie des dalles rectangulaires :


α =lx/Ly ; α<1
Ly=7.54
 α =0,56
Lx=4.25

 α >0,4
 Le panneau porte dans les deux sens lx et ly
Soit h0:l’épaisseur de la dalle
Panneau de dalle continue :
h0≥lx/40=0,14 m h0=20cm
Moment dans la dalle :
Dans la suite, p désigne la charge par m2
Pu= 1,35*g+1,5*q : combinaison à l’ELU
Ps=g+q : combinaison à l’ELS
 Charge permanente g (poids volumique de béton armé 25Kg/m3)
Dalle béton armé : 25*0,2=5Kg/m2
Revêtements : 0,06*2000=120Kg/m2

ENIT.2014-2015 8 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

 g=125kg/m2

 charge d’exploitation q :


Habitation : 150Kg/m2

Pu= 1,35*g+1,5*q =393,75Kg/m2=3,9375KN/m2
Ps=275Kg/m2=2,75KN
Au centre de la dalle, pour une bande de largeur unité
 Calcul de moments fléchissant articulés sur le contour du panneau
M0x : désigne le moment des bandes parallèles à lx
M0y : désigne le moment des bandes parallèles à ly

M0x=µx*p*lx2
M0y=µy*M0y

Calculs xµ µy
Sollicitations à l’ELU et à l’ELS 1/ (8*(1+2,4*α3))=0.08 α3*(1,9-0,9*α) ≥0,25
=0.25

Déformations à l’ELS 1/ (8*(1+2*α3)=0.09 α2*(1+1,5*(1-α) 2)


≥0,25
=0.4

M0x=0.08*3.9375*4.252=5.68 KN
M0y=0,25*5.68=1.422KN

 Calcul des moments fléchissant en travée :


Mtx = 0,75 Mox

ENIT.2014-2015 9 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

Mtx =4.26KNm/m
Mty = 0, 75 Moy
Mty = 1.066KNm/m

 Calcul des moments fléchissant sur appui :


Moxapp = 0, 5 Mox
Moxapp = 2.84KNm/m
Moyapp = 0, 5 Moy
Moyapp =0.533 KNm /m

 Calcul des moments minimaux en travées :


Mty ≥ Mtx /4
Mtx/4=4.26/4=1.065KNm/m
Mty=1.066≥Mtx/4 ok conditions vérifiées vérifié

 Condition sur appuis :


Moxapp = 2.84KNm/m
Moyapp =0.533KNm /m
Moxapp ≥ Moyapp OK condition vérifie
Pour la suite des calculs nous poserons Moxapp = Moyapp = 2.84KNm/m
 Détermination du rapport 𝜕 = Pu / Pser :
𝜕 =3,9375/2,75=1.43
 Calcul du moment réduit du béton dans le sens de Lx :
µbux=Mtx/ (b0*d2*fbu)= 4.26*106 /(1000*(0.9*200)2*14,16)=0.01
 Calcul du moment réduit limite :
µlu= (3440 𝜕+49*fc28-3050)=0.3

 Calcul des armatures tendues et comprimées éventuelles :


On n’a donc µbu≤ µlu pas d’aciers comprimés

 Calcul du bras de levier Zb :


µbux=0,018<0,275 donc Zb = d (1 – 0 ,4* µbu)
Zb=179.28mm

ENIT.2014-2015 10 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

 Calcul de la section d’armature :


Atx = Mtx / (Zb x fed)
Atx = 0.68cm2
 Calcul du moment réduit du béton dans le sens de Ly
µbuy=0.002
On n’a donc µbu≤ µlu pas d’aciers comprimés
 Calcul du bras de levier Zb :
µbuy=0,01<0,275 donc Zb = d (1 – 0 ,4* µbuy)
Zb=179.85mm
 Calcul de la section d’armature :
Aty = Mty / (Zb x fed)
Aty = 0.17cm2
 Calcul du moment réduit du béton sur appuis :
µbuapp=Moxapp/ (b0*d2*fbu)=0.006
On n’a donc µbu≤ µlu pas d’aciers comprimés
 Calcul du bras de levier Zb
µbux=0,018<0,275 donc Zb = d (1 – 0 ,4* µbu)
Zb=179.56mm
 Calcul de la section d’armature :
Atxapp = Moxapp / (Zb x fed)
Atxapp = 0.45cm2
 Section minimale d’armatures :
Dans le sens de ly on a
Ay min = 8 x ho = 8 x 0,2
Ay min = 1.6cm²
Dans le sens de lx on a
Ax min = Ay min x (3 – α) / 2 = 1.952cm2
 Choix des armatures :
ϴ ≤ ho / 10 = 200/10 = 20mm
ϴ ≤ 20 Espacement
Stx ≤ min (3ho; 33 cm) = min (60 cm; 33 cm)
Stx ≤ 33 cm

ENIT.2014-2015 11 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

Donc nous convenons de prendre Stx = 20cm


Sty ≤ min (4ho; 45 cm) = min (80 cm; 45 cm)
Sty ≤ 45cm

 Ferraillage :
Donc nous convenons de prendre Sty = 20 cm
Sens de lx
Nous convenons de prendre 5HA10 par ml totalisant une section de 3.95 cm² /m
5HA10/ml esp = 20 cm
Sens de ly
Nous convenons de prendre 5HA10 par ml totalisant une section de 3.95 cm² /m
5HA10/ml esp = 20 cm
Armature en chapeau
Nous convenons de prendre 5HA8 par ml totalisant une section de 2,50 cm² /m
7HA8/ml esp = 20cm
28 - Calcul à l’effort tranchant
Calcul de la contrainte
 Vérification des armatures transversales :

τ=VU/d≤0.7*fc28/1.5
VU=pl/2=(4.25+2*0.18)* 3,9375*0.5=9KN
VU/d=0.05MN
0.7*fc28/1.5=11.66MN
Nous n’avons pas besoins d’armatures d’âmes
2. Dimensionnement des poutres :

Nous avons choisi comme exemples de calcul : une poutre isostatique et une poutre
continue.

 Exemple de calcul d’une poutre isostatique (poutre noyée) : T 19

Dans cet exemple, nous traitons la poutre du plancher haut 4éme étage définie
comme suit :

ENIT.2014-2015 12 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

On a : l = 4.41m ;

Considérons h = 20cm,

b=(0.9*h+0 .3*h)/2=20cm

 Calcul des sollicitations :


Selon la répartition des surfaces afférentes, nous aurons :
Plancher courant
Charges surfaciques
Charge permanentes g = 550daN /m²
Charges d’exploitations q = 350daN /m²
Charges linéaires
Plancher = 5500x 0.5 (2.08+1.061) = 8635N/ml
Poutres = 0.2x 0,2x 25000 = 2500 N/ml
Exploitation = 3500 x 0.5 (2.08+1.061) =5496.75N/ml
G = 11135 N = 11.135KN/ml
Q =5496.75 N = 5.496KN/ml
 Détermination des sollicitations :
ELU = 1,35G + 1,5Q
Pu = 23.27KN
ELS = G + Q
Pser = 16.631 KN
 Détermination des moments maximaux :
Mu max = Pu l²/8 = (23.27 x4.41 ²) / 8
Mu max = 57KN.M
M ser = P ser l² / 8 = (16.631*4.41²) / 8
M ser max =40.43KN.M
 Détermination du rapport de grandeur 𝜕 :
𝜕 = Mu / Mser
𝜕 = Pu / Pser
𝜕 = 1,4
 Calcul du moment réduit agissant
µ=57*106/ (200 x (0,9 x 400)² x 14,17 = 0,62
 Calcul du moment réduit limite

ENIT.2014-2015 13 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

µlu= (3440𝜕 + 49 Fc28 – 3050) = 0,28


 Calcul des armatures tendues et comprimées éventuelles :
On a donc présence d’aciers tendus
 Calcul du moment limite
Mlu = µlu *10-6 x bo x d² x Fbu = 0, 28 x (200 x (0,9 x 200)² x 14,17 = 31.29KN .m
 Calcul du moment repris par les aciers tendus :
Soit Mc ce moment. On a Mc = Mu – Mlu = 57-25.71=19.28KNm
alu=1.25*(1-(1-2µ) 0.5)=0.42> 0,259=>calcul autour du pivot B=> εs = 3,5‰ (1-αlu)/ αlu
=4.8‰
εe = 348/200000

εs > εe = 438/200000 = 2.19‰ => εs = 438 MPa


εsc = 3,5‰ (alud-d’)/ (alud) = 3.33‰ > εe = 2.19‰
=> σsc = 438 MPa
M1 = µlu b d2 fbu = 0.0257MN.m
M2 = Mu - M1 = 0.057-0.025 =0.032 MN.m >0,4Mu=0.028MN.m non vérifié
Donc on doit augmenter la section de la poutre considéré=>b0 seulement car la hauteur
est limité par celui de la dalle.
 Poutre 0.6*0.2 :
Penons la section 0.6*0.2
Selon la répartition des surfaces afférentes, nous aurons :
Plancher courant
Charges surfaciques
Charge permanentes g = 550daN /m²
Charges d’exploitations q = 350daN /m²
Charges linéaires
Plancher = 5500x 0.5 (2.08+1.061) = 8635N/ml
Poutres = 0.6x 0,2x 25000 = 3000 N/ml
Exploitation = 3500 x 0.5 (2.08+1.061) =5496.75N/ml
G = 16135 N = 16.135KN/ml
Q =5496.75 N = 5.496KN/ml
 Détermination des sollicitations :
ELU = 1,35G + 1,5Q
Pu = 30.026KN

ENIT.2014-2015 14 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

ELS = G + Q
Pser = 21.63KN
 Détermination des moments maximaux :
Mu max = Pu l²/8 = (30.26x4.41 ²) / 8
Mu max = 73.56KN.M
M ser = P ser l² / 8 = (21.63*4.41²) / 8
M ser max =52.58KN.M
 Détermination du rapport de grandeur 𝜕 :
𝜕 = Mu / Mser
𝜕 = Pu / Pser
𝜕 = 1,4
 Calcul du moment réduit agissant :
µ=73.56*106/ (600 x (0,9 x 200)² x 14,17 = 0,26
 Calcul du moment réduit limite
µlu= (3440𝜕 + 49 Fc28 – 3050) = 0,28
 Calcul des armatures tendues et comprimées éventuelles :
On a donc présence d’aciers tendus.
 Calcul du moment limite :
Mlu = µlu *10-6 x bo x d² x Fbu = 0, 28 x (600 x (0,9 x 200)² x 14,17 = 77.13KN .m
Mlu>Mu donc section sans acier comprimés
µ > 0,186 => Pivot B
α= 0,38 => εs = 3,5‰ (1-α)/α = 5,8‰
εs > εe = 438/200000 s e = 2,19‰ => σs = 438MPa
Z = d (1-0,4 α) = 0,9*0.2µ (1-0,4*0,34)=0,152 m
Au = Mu / (Z σs) = 11.645cm2
8HA14 As=12.32cm 2
 Espacements :
Soit on prend 1Cadres +un étrier HA8
E<eh=2.5*1.4=3.5
E=(20-3*1.4-4*0.8)/2=6.3 vérifié
 Vérification effort tranchant :
V =pl/2=30.26*4.41/2=66.72KN
τu=VU/b0 d=0.61MPa
ELU du Béton de l’âme :

ENIT.2014-2015 15 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

FPP :
τlim=min{0.2fc28*/γb ;5MPa}=3.33
τu < τlim ok
ELU des armatures d’âme :
Armatures d’âme droites=>α=90°
Reprise de bétonnage non traitée=> k=0
ϕt=min {ϕl ;h/35 ;b0 /10}=0.5 prenons ϕt =8 OK
At=2cm2
At /st≥b0*γs*τu/0.9*fe st=9cm
Min{0.9d,40cm ;15ϕl}=16.2
Donc st=9cm< Min {0.9d, 40cm ; 15ϕl}=16.2cm ok
At*fe/b0*st=5.55MPa>0.4MPa ok

3. Les poteaux : P22


Le poteau est un élément essentiel de la structure, généralement vertical, rarement
incliné, la longueur est grande par rapport aux autres.
Pour les poteaux, le pré dimensionnement se base sur l’élancement mécanique.
L’élancement mécanique λ est défini comme le rapport de la longueur de flambement
lf au rayon de giration min de la section droite du béton seul (B), calculé dans le plan de
flambement (généralement, le plan dans lequel le moment d’inertie de la section est le plus
faible) :

La longueur de flambement lf est calculée en fonction de la longueur libre du poteau


l0 et de ses liaisons effectives ; lf= β l0 ou β est un coefficient qui dépend du type de liaison.
Or l’élancement doit être supérieur à 35 et inférieur à 50 pour s’assurer que la section
du béton est entièrement comprimée, ce qui peut nous donner une idée sommaire sur la
section du poteau.

0,85  fc 28 0,85  25
fbu =   14,17 Mpa
   .b 1  1,5

Fed = 438MPa

ENIT.2014-2015 16 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

   
2

1  0, 2  si   50
  35 
B  
 2
0,85 * si 50    70
 1500

Avec :
Nu : effort normal appliqué sur le poteau le plus sollicité la section afférente :
Nu=69.6T
H=3m=l0
lf=1*3=3m car le poteau est bi articulé
Commençants par un poteau 0.3*0.6
Inertie :
Le rayon de giration i :
i=(I/B)0.5=0.086m
L’élancement λ :
λ =lf/i=37.75<50
β=1.23
α=0.85/ β=0.69
Br= (0.3-0.02)*(0.6-0.02)=0.1624m2
Section d’acier :
A(cm2)=γs/fe*[Nu/α-Br*fbu/0.765]*104=-1.99<0
Amin=max {4cm2/ml ; 0.2*B/100}={4*(0.3+0.6)/2 ;0.2*(30*60)/100}=7.2cm2
Amax=5*B /100=90cm2
Prenons 4HA14+2HA12 A=8.42cm2

Choix des armatures transversales en zone courante :


Φt≥ϕl/3=4.66mm donc prenons ϕt=8mm≤12mm ok : 1cadre+2étriers
St≤Min {40cm ; a+10cm ; 15*ϕl}=21cm
Zone de recouvrement :

Longueur de recouvrement :

Lr≥0.6*ls

Ls=ϕl*fe/4*τsu=61cm

ENIT.2014-2015 17 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

τsu =0.6*ψ2*ft28=2.835

Ψ=1.5 pour HA

4. Dimensionnements des fondations : S15


 Le dimensionnement des semelles sera à l'état limite ultime (ELU).
 La semelle est carrée.
 La fissuration est considérée préjudiciable.
 Portance de sol : sol = 0.2Mpa.
 Portance de gros béton : G.B = 0.6 MPa

 GB  2.2T / m²
 sol  1.8T / m²

Soit à déterminer les armatures de la semelle de section carrée (0.3x0.6). La charge


ultime à la base du poteau est :

NuTot = 126.42 T

Nstot=92T

 Condition de portance :

1.05*N/a’*b’≤.G.B

a’/b’=a/b=0.5

1.05*N*2/b’≤.G.B b’=2m donc a’=1m

 Condition de rigidité :

h-d’b≥ (b-b’)/4=0.35m h=40cm

ENIT.2014-2015 18 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

2 
 s  inf  f e , 110 f t 28  =201 ; 63MPa
3 

 Méthode de la bielle :

Dans la direction de b :

A1=sup {A1ELU=Pu (b’-b)/8*d1*fsu ;A1ser=Ps (b’-b)/8*d1*σs

A1ELU =14.53cm

A1= 22.81cm2

A1ser=22.81cm2

20HA12 ; A1=22.6 cm2

Dans la direction de a :

A2=sup {A2ELU=Pu (a’-a)/8*d1*fsu ;A2ser=Ps (a’-a)/8*d2*σs

H2≥ (a’-a)/4=20cm ; soit h2=25cm

A2ser=19.96cm2

18HA12 ; A2=20.34 cm2

1,05(92+2,5x2x1x0 ,4)/ AB≤σsol B≥3m soi B=3m

A=1.57m

Hmin = (b’-b)/4+5cm=40cm

 Vérification de non-Poinçonnement

pour une semelle isolée, condition à vérifier si :

d1≤ (b’-b)/2

d2≤ (a’-a)/2

ENIT.2014-2015 19 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

Pred≤0.045*fc28*Uc*h/γb

Uc=2*(a+b+2h)

Pred=Pu-(Pu+1.35*G0)*(a*b+Uc*h)/ (a’ b’)

Pu=69.6T

G0=2.5*(0.6*0.3*0.5+2*1*0.4)+1.8*(2*1-0.3*0.6)*0.5=4T

Uc=2*(0.3+0.6+2*0.4)=3.4m

Pred=69.6-(69.9+1.35*4)*(0.3*0.6+0.4* 3.4)/(2*1)=11.85T

0.045*fc28*Uc*h/γb=102T OK

III. Partie logiciel :

Cette partie consiste à modéliser notre structure étudiée PAR un logiciel appelé ARCH
ossature qui permet de calculer les charges exercées sur chaque élément et de le
dimensionner par suite.

Ceci exige la préparation des plans de coffrage sur AUTOCAD à partir des plans
d’architectures. Le problème que j’ai trouvé dans cette étape que l’architecte n’a pas séparé
les calques donc j’avais qu’à faire sortir les voiles et les réservations pour pouvoir faire
mon conception.

Finalement les plans de coffrages sont résumés comme ceci :

ENIT.2014-2015 20 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

Fig.2 : plan de coffrage

L’étape suivante est de transporter chaque plan seul, en choisissant un point de


référence qui est généralement inchangeables le long des étages : dans mon projet j’ai
choisie l’escalier du sous sol.

ENIT.2014-2015 21 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

Fig. 3:sous sol

Fig.4 : rez de chaussé

Fig.5 : 1ére étage

ENIT.2014-2015 22 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

Fig. 6: 2ére étage

Fig. .7 :3éme étage

ENIT.2014-2015 23 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

Fig.8 : 4ére étage

 La modélisation sur arche :

Fig.9 : projet en 3D

Fig.10 : visualisation de fondation en 3D

 Les plans de ferraillages aux éléments étudiés précédemment :

 La dalle : D63

ENIT.2014-2015 24 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

Fig11 : ferraillage de dalle

 NOTE de détail :

ENIT.2014-2015 25 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

1 Identification

Dalle 63 Etage n°7 - 4EME Etage


Epaisseur : e=0.22 m

Matériaux : CHAR

2 Descente de charges - Traditionnelle (T)

Efforts x1,y1 x2,y2 G Q AC


/ / / / / /

3 Métré

CHAR : 7.05 m3
Coffrage : 29.97 m2
Barres HA : 0.00 kg/m3 (0.00 kg)
TS : 8.99 kg/m3 (63.37 kg)
Prix : 14921.45 €

 Note analytique de descente de charge :

- Permanente = 1.000000
- Exploitation = 1.000000

4EME Etage [17.14 NGF] (Etage n° 7)


Unités : T, T/ml, T/m2
Elément Co x1, x2, De G Q AC
de y1 y2 gr
Dalle / / / / / / /
63

 POUTRE : T19

ENIT.2014-2015 26 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

Fig. .12:ferraillage de poutre

 NOTE de détail :

ENIT.2014-2015 27 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

1 Identification

Poutre 19 Etage n°7 - 4EME Etage


Section : h=0.20 m b=0.60 m

Matériaux : BETON

2 Descente de charges - Traditionnelle (T)

Efforts x1,y1 x2,y2 G Q AC


xR 0.00 4.51 1.6 0.7 0.0

3 Métré

BETON : 0.00 m3
Coffrage : -1.00 m2
Barres HA : 0.00 kg/m3(0.00 kg)
TS : 0.00 kg/m3(0.00 kg)
Prix : -41.16 €

 Note analytique de descente de charge :

- Permanente = 1.000000
- Exploitation = 1.000000

4EME Etage [17.14 NGF] (Etage n° 7)


Unités : T, T/ml, T/m2
Elément Co x1, x2, De G Q AC
de y1 y2 gr
Poutre xR 0.00 4.51 / 1.6 0.7 0.0
19

ENIT.2014-2015 28 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

 Poteau : P22

Fig.13 : ferraillage du poteau

 NOTE de détail :

ENIT.2014-2015 29 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

1 Identification

Poteau 22 Etage n°2 - Sous-sol


Section : a=0.30 m b=0.60 m
Hauteur : 3.00 m - Longueur flambement : 3.00 m
Matériaux : BETON

2 Descente de charges - Traditionnelle (T)

Efforts x1,y1 x2,y2 G Q AC


P 47.0 4.1 0.0

3 Métré

BETON : 0.43 m3
Coffrage : 4.32 m2
Barres HA : 0.00 kg/m3(0.00 kg)
TS : 0.00 kg/m3(0.00 kg)
Prix : 256.85 €

 Note analytique de descente de charge :

- Permanente = 1.000000
- Exploitation = 1.000000

Sous-sol [3.50 NGF] (Etage n° 2)


Unités : T, T/ml, T/m2
Elément Co x1, x2, De G Q AC
de y1 y2 gr
Poteau P / / / 47.0 4.1 0.0
22

 Semelle : S15

ENIT.2014-2015 30 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

Fig.14 : feraillage de la semelle

 NOTE de détail :

ENIT.2014-2015 31 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

Identifi
cation

Semelle Isolée 15 Etage n°1 - Fondations


Section : a=1.95 m b=2.25 m
Hauteur : h=0.50 m
Matériaux : BETON

Desce
nte de
charge
s-
Traditi
onnell
e (T)

Efforts x1,y1 x2,y2 G Q AC


P 77.2 14.8 0.0

Métré

BETON : 2.19 m3
Coffrage : 4.20 m2
Barres HA : 0.00 kg/m3 (0.00 kg)
TS : 0.00 kg/m3 (0.00 kg)
Prix : 377.45 €

 Note analytique de descente de charge :

- Permanente = 1.000000
- Exploitation = 1.000000

ENIT.2014-2015 32 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

Fondations [0.50 NGF] (Etage n° 1)


Unités : T, T/ml, T/m2
Elément Co x1, x2, De G Q AC
de y1 y2 gr

Semelle I. P / / / 77.2 14.8 0.0


15

ENIT.2014-2015 33 REZGUI AYA


RAPPORT DE STAGE INGENIEUR

CONCLUSION

Durant ce mois de stage, j’ai pu avoir une idée sur les conceptions et la modélisation des
projets et surtout selon les normes françaises, ainsi j’ai appris à manipuler certains
logiciels tels qu’AUTOCAD et ROBOT.

ENIT.2014-2015 34 REZGUI AYA