Vous êtes sur la page 1sur 21

CHAPITRE 2 Redressement commandé

III- Redressement commandé :


III-1-Le thyristor :
Un thyristor est un interrupteur électronique semi-conducteur à l'état
solide constitué de quatre couches, alternativement dopées N et P. C'est un des
composants essentiels de l’électronique de puissance. Il tire son nom du
grec thura qui signifie porte et du suffixe « istor » qui provient du
mot transistor. Il se comporte comme une bascule synchrone, c'est-à-dire qu'il
reste commandé à l'allumage, par la gâchette (g), mais pas à l'extinction qui est
provoquée par le passage du courant principal Iak à une valeur inférieure au
courant de maintien I h.

III-1-1- Le symbole de thyristor :

Figure 1 : Symbole de Thyristor

III-2- Redressement commandé simple :

Le redressement commandé simple, consiste toujours en l’élimination de la


partie non désirée de la tension par l’utilisation d’un thyristor en série avec chaque
source de la tension. L’angle de retard à l’amorçage permet, dans ce contexte, d’opérer
une variation de la tension moyenne en sortie. Cette opération peut ; encore une fois,
être Menée à partir d’une tension monophasée, ou bien d’un système diphasé ou
triphasé.

Nous allons étudier leur comportement avec deux types de charges :

 une charge purement résistive


 une charge résistive –inductive

1
CHAPITRE 2 Redressement commandé

Charge purement résistive :

Un thyristor en série avec une résistance pure comme le montre le schéma


suivant :

V(t V(s) R
)

Figure 2 : Montage P1 à thyristor

Ce montage ci-dessous représente un montage P1à thyristor avec une charge R :

Schéma et simulation d’un montage P1 à thyristor

2
CHAPITRE 2 Redressement commandé


On suppose que V(t) =√ 2Vsin ( wt ) et T= est la période de V(t).
w

Le retard à l'amorçage est imposé par un générateur de commande. Dès que le thyristor
est amorcé, il se comporte comme une diode. Notons α  le retard à l'amorçage du
thyristor.

La figure ci-dessous represente la forme de tension et du courant.


Vch

250

200

150

100

50

-50

0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06


Time (s)

Ich

20

15

10

-5

0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06


Time (s)

Figure-2-1 : Allure des tensions et du courant

III-2-1- Calcul de la valeur moyenne du courant de sortie du redresseur :

Lorsque le thyristor conduit, on a, d'après la loi d’ohm :

V ( t ) √ 2 V sin(ωt )
i ( t )=¿ =
R R

3
CHAPITRE 2 Redressement commandé

Le thyristor est passant à partir de ωt=α   et jusqu'à ce que le courant qui le traverse

T
s'annule. Or i(t) s'annule pour  t= À partir de cet instant, le thyristor est bloqué. Pour
2
que le thyristor ne soit pas bloqué en permanence, il faut donc α <π

Par conséquent, le courant traversant la charge est :

T
Pour 0<t <α i ( t )=0

T T V (t) √ 2 Vsin (ωt)


Pour α <t < i ( t )=¿ ¿
2π 2 R R

T
Pour <t<T i ( t )=0
2

La valeur moyenne du courant i(t) est donc :


T
T 2
1 1 √ 2 Vsin( ωt)
i ( t )=¿ ∫ i ( t ) dt= ∫ dt
T 0 T T R
α

Donc :

i ( t )=¿ √ 2 V (cos ( α ) +1)


2 πR

La valeur moyenne de ce courant est imposée par les paramètres de la source, de la


charge résistive et du thyristor.

III-2-2-Calcul de la valeur moyenne de la tension de sortie du redresseur :

La loi des mailles donne V(t) = Vs(t) + VTh(t) on a alors :

T
Pour 0<t <α V S ( t )=0

T T
Pour α <t < V S ( t )=¿ V (t ) ¿ √ 2Vsin (ωt )
2π 2

T
Pour <t<T V S ( t )=0
2

La valeur moyenne de la tension V S (t) est donc :

4
CHAPITRE 2 Redressement commandé

T
T 2
V S ( t )=¿ 1 ∫ Vs ( t ) dt= 1 ∫ √ 2 Vsin(ωt)
T 0 T T
α

Donc :

V S ( t )=¿ √2 V (cos ( α )+1)


On peut également remarquer que cette valeur moyenne dépend uniquement des
paramètres de la tension d'entrée et du retard à l'amorçage.
On obtient alors la sortie suivante :

La tension aux bornes de la charge a été redressée. Les paramètres du thyristor et en


particulier son retard à l'amorçage permettent de régler les grandeurs de sortie.

Charge resistive – inductive:

Th R

V(t) V(s)
L

Figure 2-2 : Montage P1 à thyristor à charge résistive – inductive

On suppose que


V ( t ) =¿ √ 2Vsin (ω) et T =¿ est la période de V (t )
ω

5
CHAPITRE 2 Redressement commandé

III-2-3-Calcul du courant traversant la charge :

La loi des mailles donne :

V ( t ) =V S ( t )+V TH (t)

Lorsque le thyristor est passant, on à  V Th =0 L'équation régissant le comportement du


courant dans la charge est alors :

di(t )
V S ( t )=V ( t )=¿ √ 2Vsin (ωt ) = L + Ri(t)
dt

Résolvons cette équation différentielle:


−R
t
i ( t )= Asin(ωt ¿+ Bcos ( ωt )+ C e L

RV √ 2 −LωV √2
Avec A=¿ et B=¿
R 2+ ( Lω )2 R 2+ ( Lω )2

En prenant comme condition initiale i (ωt=α ¿=0, en trouve


R α
C=−(Asin ( α ) + Bcos ( α ) )e L ω

Le courant i(t) parcourant la charge est donc :

 Lorsque le thyristor est passant,

−ωt−α
V √2 tanφ
i ( t )= 2
( sin ( ωt−φ ) −sin ( α −φ ) e )
2
√ R + ( Lω )
 Lorsque le thyristor est bloqué

i ( t )=0

En posant

φ=arctan ( LωR )
La bobine impose la continuité du courant dans la charge.

6
CHAPITRE 2 Redressement commandé

Date à partir de laquelle la diode est bloquée :

T
Le thyristor se bloque dès que i(t) s'annule. Ent= , on a :
2
−π −α
T V 2 ( )
i ()= 2 √ 2 sin ( π −φ ) −sin ( α−φ ) e tanφ
2 √ R +( Lω )
De plus,

π
0< α < π et 0< φ<
2

T T
i ( ¿  est donc positif, le thyristor ne se bloque pas en t=¿ . L'introduction de la
2 2
bobine induit un retard au blocage du thyristor.

La diode se bloque donc en

T
t 0=T + T r Avec 0<t r <
2

Cas particulier : Si α =φ l'expression du courant dans le thyristor est

V √2
i ( t )= sin ⁡(ωt−φ)
√ R2+(Lω)2
T α
Le courant s'annule alors en ωt=α + π soit t= +
2 2π

Valeur moyenne de la tension de sortie du redresseur :


La tension de sortie du convertisseur est :

T
Pour 0<t <α V S ( t )=0

T
Pour α <t <t 0 V S ( t )=V ( t )=V √ 2 sin ⁡( ωt)

Pour t 0< t<T V S ( t )=0

7
CHAPITRE 2 Redressement commandé

La valeur moyenne de la tension Vs(t) est donc :


T t V √ 2 sin ( ωt ) dt =
√ 2 V ( cos( α ) +1 )− √ 2 V ¿ ¿
T
T t0 2 0−¿
2
2π 2π
1
Vs ( t )= ∫ Vs ( t ) dt= T1
T 0
∫ V √ 2sin ( ωt ) dt = T1 ∫ V √ 2 sin ( ωt ) dt+ T1 ∫ ¿
T T T
α α
2π 2π 2

))

Donc

2 T
Vs ( t )= √ V ( cos ( α ) −cos ω t 0−
2π 2 ( ( ))
)

La simulation

V2

250
200
150
100
50
0
-50
-100

0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06


Time (s)

I1

-1

0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06


Time (s)

Figure-2-3 : Allure de tension et du courant

8
CHAPITRE 2 Redressement commandé

III-3-Redresseur simple alternance triphasé commandé 

Figure : Montage P3 à Thyristor


R
V

Le schéma sur le PSIM :


V

9
CHAPITRE 2 Redressement commandé

R1

Schéma et simulation d’un montage P3 à Thyristor

III-3-1-Calcul de la valeur moyenne de la tension de sortie du redresseur :

On peut démontrer que la valeur moyenne de tension en sortie est donnée par 
3√3
V S= ∙ V max ∙ cosα

On remarque également que pourα <90 °, le montage fonctionne en redresseurV S > 0,
tandis que la marche est celle d’un onduleur assisté pour α >90 °,
On note également que la tension appliquée aux thyristors V TH 1=V 1 −V S atteint un
maximum de √ 3 Vmax  en direct et en inverse.
III-3-2- Calcul de la valeur moyenne du courant :
IS
Chaque thyristor débite pendant le tiers de la période. On aura donc:  I THmoy =
3
IS
I THmax =I S et I THeff =
√3
Les courants dans les thyristors sont identiques aux courants débités par le réseau.

10
CHAPITRE 2 Redressement commandé

La puissance active délivrée est :  P=V Smoy ∙ I S   et la puissance apparente

V max
S=3 ( ) ∙I
√ 2 THeff
=1.22V max ∙ I S

III-3-2-Calcul du facteur de puissance :


3 √ 3 cosα
F P= ∙ =0.67 cosα
2 π 1.22

L’angle α permet de commander la valeur moyenne de la tension redressée,


mais il augmente l’ondulation de la tension et diminue le facteur de puissance .

La Simulation :
V1

100

80

60

40

20

-20

10 20 30 40 50 60
Time (ms)

I1

1.5

1.25

0.75

0.5

0.25

-0.25

0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06


Time (s)

Figure-3-1: Allure de tension et du courant

11
CHAPITRE 2 Redressement commandé

III-4-Montage redresseur PD2 commandé :

Figure : Montage PD2 à Thyristor

12
CHAPITRE 2 Redressement commandé

Le schéma sur le PSIM

V V2 V V1
Is = V
0
Is Vs
A
R1

I2

I1

V2 V1

Schéma et simulation d’un montage PD2 à Thyristor

Ce type de redresseur est réalisé en utilisant un montage en pont de Graëtz avec des
thyristors avec une charge inductive comme le montre le schéma suivant :

Le fonctionnement de ce montage est basé sur les fonctions Max et Min.

En effet ; les thyristors TH 1 et TH 2 conduisent quand V (t ) ; la tension d’entrée, lest


positive. Les thyristors TH 3 et TH 4 , conduisent quand V ( t ) est négatif.
13
CHAPITRE 2 Redressement commandé

Supposons que la tension d’entrée est de la forme :

V ( t ) =√ 2 sin ⁡( ωt)

Les figures ci-dessous représentent la tension aux bornes charge résistive et la charge
inductive ohmique : 

Vs

250

200

150

100

50

-50

0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06


Time (s)

Figure-4-2 : Allure de Tension à borne de la charge résistive

Vs

250

200

150

100

50

-50

0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06


Time (s)

Figure-4-3 : Allure de Tension à borne de la charge résistive-inductive

Les figures ci-dessous représentent le courant aux bornes charge résistive et la charge
inductive ohmique :
Is

10

-10

-20

-30

-40

0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06


Time (s)

Figure-4-4 : Allure de Courant à borne de la charge résistive

14
CHAPITRE 2 Redressement commandé

Is

10

-10

-20

-30

-40

0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06


Time (s)

Figure-4-5 : Allure de Courant à borne de la charge résistive-inductive

III-4-2-Calcul de la valeur moyenne de la tension de sortie :

α T α
Entre et + , TH 1 et TH 2conduisent, on a alors V S ( t )=V ( t ) .
ω 2 ω

T α α
Entre + et T + , D3et D4 conduisent, on a alors V S ( t )=−V ( t ) .
2 ω ω

T
La tension de sortie est donc périodique de période . La valeur moyenne de la tension
2
de sortie est :
T α T α
+ +
2 ω 2 ω
1 1 V √2
V S ( t )= ∫ V ( t ) dt = ∫ V √ 2 sin ( ωt ) dt= (cos ( α )−cos ( α +π ))
T α T α π
2 ω 2 ω

Finalement,

2 √2
V S ( t )= Vcos (α)
π

L'angle   peut varier entre 0 et  π

π
 entre 0 et  , la tension moyenne délivrée à la charge est positive. La source
2
fournit de l'énergie à la charge, on est en fonctionnement redresseur.
π
 Entre   et  π , la tension moyenne délivrée à la charge est négative. La charge
2
renvoie de l'énergie à la source, on est en fonctionnement onduleur.
15
CHAPITRE 2 Redressement commandé

III-4-3-Calcul du facteur de puissance de la source :

La puissance moyenne consommée par la source est :

2 √2
P=V S ( t ) ∙ I 0= V ∙ I 0 cos ⁡(α )
π

La puissance apparente de la source d'alimentation est :

S=V eff ( t ) ∙ I eff ( t )=V ∙ I 0

Donc,

2√ 2
V ∙ I 0 cos ⁡(α )
P π
F P= =
S V ∙I0

Finalement,

2√2
F P= cos ⁡( α )≈ 0.9cos ⁡( α )
π

16
CHAPITRE 2 Redressement commandé

17
CHAPITRE 2 Redressement commandé

18
CHAPITRE 2 Redressement commandé

19
CHAPITRE 2 Redressement commandé

20
CHAPITRE 2 Redressement commandé

 .

21

Vous aimerez peut-être aussi