Vous êtes sur la page 1sur 2

YAMBOUI MOMBRONG CHRISTOPHE

17D1012F
TPE/GEO 224 : CHANGEMENT CLIMATIQUE ET L’ADAPTATION AU
CHANGEMENT CLIMATIQUE

THEME : EXAMINER ET COMMENTER LES SCENARIO DU CHANGEMENT CLIMATIQUE ET DITE


LESQUELS ADOPTES POUR LE CAS DU CAMEROUN

La communauté internationale observe une décrémentation de ses activités dues


aux effets du changement climatique. Ce dernier est lie aux phénoménes naturel et par fois
aux forçages anthroPique Ainsi ,le changement climatique peut se définir comme etant une
manifestation radiale des parametres climatiques du fait de L’action direct ou indirect de
l’homme Cest ainsi des diverses hypotheses sont mises a l’egard de ce phenomen. Le
cameroun comme tout autre pays du monde sibut aussi de divers effets de ce phenomene .
Tout au long de notre commentaire il sera question pour nous de commenter les différents
scenarios de changement climatique et de présenter ceux adopter pour le cas du Cameroun.

Le scenario de changement climatique sont regroupés en different categoris sous


l’appelation A(A1 , A2) chaque categorie developpe un theme bien precis. S’agissant de
categorie A, elle se subdivise en deux parties telles que A 1 et A2. En ce qui concerne le
‘’scenario A1’’ il se base sur l’hypothese d’une croissance economique rapide d’economie
mondiale associée à une croissance mondiale jusqu’au m !oitier du 21e siecle et de l’essor de
nouvelle technologie efficace. Les economies regionales se developpent fortement et la
prosperité est repartie equitablement . Le scenario A1 se subdivise en trois groupes : A1F1 qui
analyse l’utilisation majoritaire de combustible fossile ; A1T qui analyse l’utilisation des
combustibles non fossile, en plus de precedent il met l’accent sur la mise en œuvre de
nouvelle technologie et en fin A1B sur l’utilisation equilibre ou le melange de deux. S’agissant
de la categorie A2 elle decrit un monde qui reste divisé. Dans l’ensemble il ya pas de
redustribution de ressource naturelle disponible, des connaissances technologiques et du
bien-être entre le regime riche et pauvre. Ici l’on remarque un monde autonome qui se veut
metiger au niveau etatique d’art les ressources naturelles telles que le bois petrole or… Les
connaissancrs ne sont pas transmies entre les pays riche et les pays pauvres. C’est un monde
dans lequel chacun consomme ce qu’il produit. Le scenario de categorie A suppose une
priorité basée essentiellement sur l’economie. Aussi scenario de categorie A s’ajoute celui de
categorie B.
En ce qui concerne le scenario de categorie B, ils sont classés en deux parties qui sont B 1 qui
suit le scenario A1 ; mais le monde se tourne plus rapidement vers une économie axée sur les
services avec une introduction rapide de technologie progres et durable. Le scenario B 1
propose une croissance quasi lineaire de la concentration en gaz à effet de serre conduisant
un doublement en 2010 par rapport à la concentration perie industrielle. Ceci est dû à
l’utilisation de temperature de surface de la mer but par le model regional conduirai à des
erreurs systematiques par rapport au climat observé assez important. B2 parle d’un monde
axé sur la preservation de l’environnement et de l’egalité sociale, mais qui par des solutions
regionalles en matiere de durabilité economique sociale et echologique.

Le Cameroun comme tout autre pays du monde est menacé par le phenomene de
changement climatique. A cet effet, le scenario adopté dans le cadre mondial auront des
impacts retantissants sur le Cameroun. C’est pourquoi parmis ces scenario cités hauts,
certains sont en correlation etroite avec le Cameroun parmis lesquels nous relevons le «
scenario B2 » qui, centré sur la preservation ecologique et la protection de
l’environnement. Ainsi, la population camerounaise atteindra 50 millions en 2050 et plus de
80 millions en 2010 se prepare à faire evoluer le developpemrnt de ce secteur agricole et
forestier pour obtenir une production plus importante en volume et de meilleure qualité en
preservant sa forêt. De plus, le Cameroun devra en autre investir pour l’adaptation de ces
zones vulnerables au changement climatique.

Mr DJIBRILA PAUL 2018-2019