Vous êtes sur la page 1sur 6

L’accord du participe passé

1. Le participe passé employé seul, sans auxiliaire, fonctionne comme un

adjectif et s’accorde donc en genre et en nombre avec le nom ou le pronom

auquel il se rapporte : Ex. Fatiguée de sa journée, Sophie s’est endormie dans

un fauteuil.

Exceptions  :

a. attendu, vu, supposé, compris, entendu, passé, excepté, ôté – invariables

lorsqu’ils sont placés avant le nom ou le pronom auquel ils se rapportent et

variables quand ils le suivent : Ex. Excepté les enfants, tout le monde s’est

amusé. / Les enfants exceptés, tout le monde s’est amusé.

b. Ci-joint, ci-inclus et ci-annexé – invariables valeur adverbiale et sont placés

en tête de la phrase ou à l’intérieur de la phrase, avant un nom sans article ou

autre déterminant : Ex. Ci-joint les documents que vous avez demandés. Vous

trouverez ci-joint copie de mon CV. L’accord est facultatif lorsqu’ils sont

placés à l’intérieur de la phrase devant un nom précédé d’un article ou autre

déterminant : Ex. Vous trouverez ci-joint(s)

c. Étant donné  : l’usage admet l’accord ou l’absence d’accord/ Étant

donné(es)  les circonstances, on a décidé de suspendre votre ligne.

2. Le participe passé employé avec l’auxiliaire être : s’accorde en genre et en

nombre avec le sujet du verbe.

Attention : les temps composés de la voix passive sont formés avec l’auxiliaire

être  : le participe passé des verbes à la VP s’accorde avec le sujet. Ex : Sophie

est convoquée chez le directeur.

1
Remarque : Avec le sujet on, l’accord se fait le plus souvent selon le contexte

et la situation – en général m. sg., mais l’usage admet aussi le pluriel ( on dans son

sens familier de nous). Ex : On est sans cesse agressé par la publicité. On est

restés bons amis.

3. Le participe passé employé avec l’auxiliaire avoir  :

Règle générale : Le participe passé employé avec l’auxiliaire avoir  s’accorde en

genre et en nombre avec le ou les compléments d’objet direct du verbe si ce ou

ces compléments précèdent le verbe (le, la, les l’, le pronom relatif que). Ex :

Finalement, quels livres as-tu empruntés ? Elles nous (COD) ont prévenus

qu’elles seraient en retard.

Règles particulières :

a) Pronom personnel neutre l’ (représente une phrase ou une proposition) – le

participe passé reste invariable. Ex : Cette aventure lui a causé plus de

problèmes qu’elle ne l’aurait cru.

b) Pronom en COD – le participe passé reste invariable. Ex : Des problèmes, il en

a eu.

c) Participe passé des verbes impersonnels par nature ou construction (falloir,

faire, avoir, neiger, pleuvoir, etc.): le participe passé reste invariable. Ex :

Les deux jours qu’il a neigé en février étaient mémorables. La tempête qu’il y

a eu a complètement paralysé la circulation.

d) Participe passé des verbes courir, coûter, dormir, durer, marcher, peser,

valoir, vivre  : quand le vb. est transitif direct (sens abstrait), le participe

passé s’accorde avec le COD s’il précède le vb. Ex: Les efforts que cette

victoire nous a coûtés. Si le vb. est intransitif (+complément circonstanciel ;

2
sens propre), le participe passé reste invariable. Ex : Les cent mètres qu’elle

a couru. (les cent mètres pendant lesquels elle a couru).

e) Participe passé suivi d’un verbe à l’infinitif et conjugué avec avoir s’accorde

avec le COD placé avant lui si ce complément est bien COD du participe passé

(et non de l’infinitif) et est, en même temps, sujet du verbe à l’infinitif. Si

ces deux conditions ne sont pas remplies, le participe passé reste invariable.

Ex : Les enfants que j’ai vus monter. Les arbres que j’ai vu abattre étaient

centenaires.

Remarques  :

1. Le participe passé fait suivi d’un infinitif est toujours invariable. Ex : nous

les avons fait imprimer hier, ces documents.

2. Les participes passés pu, cru, dû sont invariables quand ils sont suivis d’un

infinitif ou on peut sous-entendre après eux un infinitif ou une proposition.

Ex : Elle a fait tous les efforts qu’elle a pu (faire).

3. Pour le participe passé laissé suivi d’un infinitif, l’usage est flottant. Ex : Si

on les avait lassé(s) partir, ils nous en auraient voulu.

4. Le participe passé des verbes pronominaux : on applique tantôt la règle

d’accord des participes passés conjugués avec être (accord avec le sujet),

tantôt la règle d’accord des participes passés conjugués avec avoir (accord

avec COD placé avant le vb).

I. S’accordent avec le sujet du verbe :

a. Les participe passé des verbes essentiellement pronominaux (des

vb qui n’existent qu’à la forme pronominale) : s’absenter, s’abstenir,

s’en aller, se balader, s’écrier, s’efforcer, s’envoler, s’évanouir, se


3
méfier, se raviser, se rappeler, se souvenir, etc. Ex : Elles se sont

absentées pour quelques heures.

b. Le participe passé des verbes pronominaux de sens passif : Ex. Ces

livres se sont vendus comme des petits pains chauds.

c. Le participe passé des verbes pronominaux qui existent aussi à la

forme pronominale, mais avec un sens différent : adresser –

s’adresser, apercevoir – s’apercevoir, douter – se douter, etc. Ex :

Elle s’est plainte de ses conditions de travail.

Exceptions : le participe passé des verbes se rire de, se plaire, se complaire et se

déplaire est invariable. Ex : Elle s’est plu en ta compagnie.

II. S’accordent avec le COD du vb, s’il précède le participe passé :

a. le participe passé des vb pronominaux qui existent aussi à la forme non

pronominale avec le même sens et dont le pronom conjoint a une fonction

logique (COD ou COI) : on appelle ces vb pronominaux réfléchis (lêtre

représenté par le sujet exerce une action sur lui-même. Ex : Elle s’est

coupée.

mais…

Elle s’est coupé les cheveux. (s’ est COI).

b. le participe passé des verbes pronominaux réfléchis et réciproques (les êtres

représentant le sujet exercent une action non plus sur eux-mêmes, mais l’un

sur l’autre. Ex : Jérôme et Natalie se sont regardés dans le blanc des yeux.

(se est COD).

mais…

c. Jérôme et Natalie se sont souri. (se est COI).

Exercices :
4
I. Faites accorder les participes passés s’il y a lieu :

1. Que de belles journées j’ai passé …… à la montagne !

2. Les hommes meurent comme ils ont vécu… .

3. Des gens qu’on a longtemps cru … honnêtes n’étaient en fait que d’habiles

escrocs.

4. Combien de victoires ce boxeur a-t-il remporté… ?

5. Ils se sont opposé… à leurs agresseurs et les ont vaincu… .

6. Les amis se sont donné … rendez-vous au restaurant.

7. Se sont-ils rendu … compte qu’ils étaient attendu… ailleurs ?

8. Je les ai fait … venir pour la fête de ce soir.

9. Les moines, au Moyen Âge, se sont fait… les éducateurs des pauvres.

10. C’est une recette que nous avons cru… infaillible pendant longtemps.

11. Accablé… de fatigue, les voyageurs se sont reposé… pendant quelques

instants.

12. Les démarches que j’ai voulu … faire m’ont été déconseillé… .

13. Des souffrances, qui n’en a pas enduré… ?

14. Il y avait une bière excellente ; nous en avons bu … volontiers.

15. Pendant trois mois, nous nous étions suffi … à nous-mêmes.

16. Les bandits se sont attaqué… à un camion des postes et des policiers se sont

élancé… à leur poursuite.

17. De grands efforts sont nécessaires : en avez-vous fait… ?

18. Vous les avez laissé … partir avec tout votre argent ?

19. Après avoir servi … l’apéritif aux invités, ma mère les a fait … patienter

quelques instants.

20. Après tous les travaux qu’il a fait, il mérite bien de se reposer.

5
II .Mettez les verbes entre parenthèses au passé composé et faites les

accords qui s’imposent :

1. Elle (revenir) (enchanter) ……………………………………… de son entrevue avec le

directeur du journal.

2. La nappe sur laquelle je (renverser) …………………………………… un verre de vin, est-

ce que tu la (apporter) ……………………………………… chez le teinturier ?

3. Ne t’en fais pas, quand elle (boire) ……………………………………… elle dit n’importe

quoi.

4. Vous (entendre) …………………………………… certainement (parler)

………………………………… des terribles incendies de forêt qu’il y (avoir) cet été en

Provence.

5. Ginette ne (se rendre compte) …………………………………….. de son erreur qu’à la

toute dernière minute.

6. Dans cette histoire, elle ……………………… incontestablement (se faire rouler)

…………………………………… .

7. Ci-(joindre)…………………………….. les trois photos que je (promettre)

……………………………………… de vous envoyer.

8. Pendant les trois semaines que Lise (passer) ………………………………… en Argentine,

ils (se téléphoner) ………………………………………… tous les jours.

9. Au fil des heures, civils et militaires (se succéder) ………………………………………

chez le président.

10. La nouvelle (se répandre) ……………………………………… très vite.