Vous êtes sur la page 1sur 20

Adieu

N°133 du mardi 14 avril 2020 Directeur de la publication : Pierre Lebon ELANGA ATEME 500 Fcfa
NÉCROLOGIE P.17

Tetari !

Aucun centimètre
Récépissé n°00000002/RDDJ/J06/SASC du 06/01/2016 Siège social : Quartier Fouda Yaoundé - Cameroun

FRONTIERES CAMEROUNAISES
Tél.: (237) 222 22 49 23 / 677 84 78 35 E-mail : jsignatures@yahoo.fr www.signatures.cm

à perdre !
Depuis quelques temps, la République sœur
de Guinée équatoriale essaie, de manière
devenue récurrente, de grignoter de l’es-
pace en territoire camerounais à la fron-
tière commune. Malgré plusieurs rappels à
l’ordre, les Equato- guinéens continuent de
pousser le bouchon un peu plus loin. Misant
sur la léthargie et la lourdeur habituelles
du Cameroun, ils s’enhardissent chaque fois
davantage, avec un peu plus d’effronterie et
de bravades. La dernière mission ministé-
rielle conjointe, Minat et Mindef, dépêchée
à Kyé-Ossi, il y a quelques jours par le chef
de l’Etat pour constater l’ampleur de cette
autre tentative de Malabo, sonne à n’en
point douter, le réveil du Lion. Avec sa
sagesse habituelle, il saura ramener son
belliqueux et récalcitrant voisin sur le droit
chemin. Il en a toujours été ainsi avec les
frontières camerounaises et ce depuis
l’époque allemande. Beaucoup d’autres voi-
sins se sont essayés jusque-là, sans beau-
coup de succès. Et pas sûr que la Guinée
équatoriale réussira là où d’autres voisins,
beaucoup plus impressionnants encore,
sont rentrés bredouilles. Il n’y a donc rien à
lâcher !

Le journal du Covid-19 Un prédateur en série terrorise


Pp.12-16 NYONG-ET-MFOUMOU/AYOS-NYAKOKOMBO P.18
FAITS D’ACTUALITE TEMPERATURE POLITIQUE ECONOMIE

2 j s i g n a t u r e s @ y a h o o . f r Signatures N°133 du mardi 14 avril 2020

Corona !
D
HUMEUR Pierre Lebon Elanga Ateme
Une publication de
Vuivery Consulting Company Sarl epuis que le coronavirus s’est sont guéris de cette terrible maladie. C’est guerres économiques, où les laboratoires
B.P : 941 Yaoundé - Cameroun imposé au monde entier sous la reconnaitre que la pandémie est suivie et sont à la recherche effrénée des vaccins
Tél. : + 237 222 22 49 23 / 677 84 78 35 forme d’une pandémie, il est diffi- même maitrisée, au vu des moyens qui sont pour, plus se faire les sous que se préoccu-
Récépissé de dépôt cile qu’on parle d’autre chose que les nôtres. Mais il revient à chaque per de la santé des populations. Et dans ce
n°00000002/RDDJ/JO6/SASC de cette actualité macabre. Tellement il fait Camerounais d’éviter toute contamination. funeste projet, que l’Afrique, mon continent
e-mail: jsignatures@yahoo.fr des victimes. Dans les hôpitaux et sur le C’est simple et facile, pour peu qu’on soit ne servira pas de cobayes à personne.
Site Web: www.signatures.cm plan politique. Les chefs d’Etat, de plus en tant soit peu discipliné. Laver régulièrement Surtout que la politique n’est pas son affaire.
Président du Conseil d’administration plus sont jugés à travers la gestion qu’ils les mains au savon n’est pas si compliqué Notre chef de l’Etat gère depuis une quaran-
H.A.R font de la pandémie. Emmanuel Macron de que cela. Ne sortir que quand la nécessité taine d’années le pays avec beaucoup de
France s’est adressé à ses compatriotes l’impose, et en le faisant, mettre son masque. bonheur, sans avoir à trop parler. Un artiste
Directeur de la publication : lundi dernier. Possible que le confinement Rester à la maison n’a jamais fait du mal à ivoirien n’a-t-il pas chanté que ‘’trop parler
Pierre Lebon Elanga Ateme soit allégé en Hexagone à partir du 11 mai personne. Encore qu’on peut le faire en c’est maladie’’. Faut-il en rajouter à celle qui
prochain. En attendant, son pays vit à gui- compagnie de quelques bouteilles. Tant pis nous préoccupe actuellement ? La réponse
Directeur de la rédaction : chets fermés. En Angleterre, les nouvelles pour ceux qui jurent que c’est dans les bars est : non. D’ailleurs tous les dirigeants qui
Linus Pascal Fouda sont bonnes pour Boris Johnson, le Premier que l’alcool est sucré. Tant pis pour les font des discours n’ont pas, en le faisant
ministre qui est quasiment sorti de l’étau du oiseaux de nuit qui ne sont à l’aise que dans trouver la parade au virus. Même le pays le
Directeur commercial Covid-19, lui qui avait pensé qu’il pouvait le noir. La prostitution va un peu diminuer, plus puissant du monde, les Etats-Unis, ne
et marketing : défier ce virus impunément. Aux Etats-Unis, les agressions aussi. En somme, le Covid-19 savent plus quoi faire. Trump dans la gestion
Anne-Marthe Mvoto Donald Trump à défaut de compter les est une invite à plus de discipline. Même si qu’il en fait de cette crise est plus que
morts menace sans ménagement l’Oms, l’on refuse à franchir le pas, l’on pourrait jamais critiquée. L’Italie est toujours pre-
Directeur des Ressources l’Organisation mondiale de la Santé. Au même dire que cette pandémie, par certains mière au hit-parade des décès. Talonnée de
Humaines : Cameroun, quelques voix s’élèvent pour cri- aspects a du bon. Figurez-vous que les très près par l’Espagne. Sans oublier la
Blanche Foumane tiquer le silence de Paul Biya, face à la pan- morgues ont cessé d’être les lieux d’exposi- France, qui reste dans le peloton de tête des
démie. Oubliant son fonctionnement où par- tion des jolies robes, des belles jambes et pays où le covid-19 ne fait pas de quartier.
Conseil éditorial : ler n’est pas son exercice quotidien ou des derrières cambrés. La collation, tant La lutte contre cette pandémie n’autorise
Jean-Pierre Efouba Onana favori. Et à propos de cette crise, il agit appréciée ne fait plus tellement partie des pas le copier-coller. Les contextes socio-
Antoine Môt Bot comme il le faut. La gratuité des soins, la points incontournables des obsèques. Les politiques, environnementaux, climatiques,
Pr Alain Didier Olinga mise en quarantaine, le port obligatoire des enterrements, devant moins de cinquante économiques du Cameroun ne peuvent pas
masques, la fermeture des frontières, les personnes, les sandwiches peuvent faire l’af- permettre un confinement total chez nous,
Chroniqueurs : aménagements au stade militaire sont édic- faire. Finis les temps où les sorciers déci- comme c’est le cas en France. Jacques
Guy Roger Eba’a tés par le président de la République. Il maient, aux seules fins de venir s’empiffrer le Chirac avait dit, parlant de la démocratie
Sylvain Papoul Mbiama prend les mesures politiques et instruit pour moment venu. qu’elle n’est pas un prêt à porter elle se fait
Jean Paul Akono que les techniciens en la matière fassent Sur un plan purement général, on va deman- sur mesure. Pourquoi ne pas le dire du
Willy Ngbwa Esso leur boulot. Avec les bons résultats que der à l’Oms de mieux mener le combat Coronavirus ?
François Bingono Bingono nous connaissons. Plus de cent compatriotes contre la pandémie. Sans s’immiscer dans les
Lucas Antoine Ndzie

Secrétariat de rédaction
Aimé Roland Bindzi

Rédaction :
Franklin Lemana Tina
Thierry Pat Minkonda
Philippe Boney
Alfred Nyambelle Iyaoua
Ruth Masse’e
Phinees Antoine Ombala Zobo
Armand Gaël Mebang
Dominique Beling Nkoumba
Kumé Talé
Salomon Jewa
Tikum Mba Azonga
Jean Daniel Obama

Secrétariat
Pierrette Stéphanie Moankono Elanga

Caricature :
Malyk
Guest: Jaimes

Production :
Kisito Alain Mekok
Eric Alain Azegue Azeme
(Livraisons) 699 03 78 69

Impression :
Pixel @rt graphic
Imprimerie Abardis (Rue 8.004
Première entrée Gp Coron
Tel: 672166050/691207167)
FAITS D’ACTUALITÉ FOCUS ÉTRANGER GRANDE INTERVIEW

j s i g n a t u r e s @ y a h o o . f r Signatures N°133 du mardi 14 avril 2020 3

D’ampleur en pleurs
Aucun centimètre à perdre !

Si la Société des Nations et plus tard les Nations unies portent l’entière responsabilité dans les aliénations
successives du territoire camerounais, le pays lui-même néglige quelque peu les problèmes frontaliers qui
prennent une telle ampleur au fil des ans, qu’il n’est plus possible par la suite de les résoudre sans larmes.

L
es velléités équato-guinéennes Plusieurs incidents sont rapportés à la gouvernement nigérian n’a donc fait Pourtant le pays, plusieurs fois délesté de
pour grignoter petit à petit le frontière d’avec la Rca, notamment des qu’entériner cette occupation de fait ; son territoire dans l’histoire aurait dû se
territoire camerounais sont destructions de bornes, et une occupa- après avoir pourtant reconnu la souve- montrer plus que précautionneux.
constantes dans l’histoire. Des tion anarchique du territoire camerou- raineté du Cameroun sur Bakassi, par les Le 1er juin aura été jour de deuil natio-
riverains affirment en effet que nais par les populations centrafricaines accords de Maroua en 1975. nal au Cameroun pendant cinq ans. Le
le fleuve Ntem ne constitue qui y construisent des logements de for- La suite, le conflit qui aurait pu dégéné- pays se souvenait alors du forfait des
nulle part, une frontière naturelle entre tune. Certes, ces déplacements de popu- rer franchement a quand même vraisem- Nations unies savamment orchestré en
les deux pays, mais cela est démenti par lations sont dictés par l’insécurité géné- blablement fait de milliers de morts de 1961, et qui a rattaché le Northern
Campo sur une rive, et Rio Campo sur rée par la guerre dans le pays, mais une part et d’autre. La faute au laisser-faire Cameroon, le Cameroun septentrional
l’autre. fois la paix revenue, ces populations qui caractérise le Cameroun à ses fron- au Nigeria. C’était l’épilogue d’une cabale
Les deux bourgades des deux côtés du auront tendance à prendre racine et les tières, et il en est de Bakassi comme de de dislocation menée de manière systé-
fleuve se font face à son embouchure sur déloger pourrait encore nous coûter des Darak. matique par les puissances coloniales,
l’atlantique. Rio Campo serait donc un larmes, comme ce fut le cas à Bakassi. Plusieurs années après la rétrocession notamment les Français et les Anglais
territoire camerounais investi par nos Les eaux autour de la péninsule sont de l’île au Cameroun, l’activité commer- pendant un demi-siècle, avec l’aval de la
frères équato-guinéens, qui y ont bâti poissonneuses. Des Nigérians en majo- ciale y était encore tenue par des Sdn, la Société des Nations. Le «Grand
d’impressionnants immeubles percepti- rité des pêcheurs et leurs familles se sont Nigérians. Les échanges se faisaient Cameroun», le Cameroun allemand a
bles de l’autre rive. Problème, ce n’est progressivement installés dans ces zones encore en naira et le poisson pêché et vécu, perdant au passage quelque 310
pas le seul cas signalé. D’innombrables marécageuses, snobées par les popula- fumé par des Nigérians en majorité, était mille km2. Ses 787.840 km2 entretien-
chevauchements de frontière sont men- tions locales pour leur humidité et tout encore exporté vers les marchés du nent juste la nostalgie aujourd’hui.
tionnés du côté de Kyé-Ossi ; où l’on fait l’inconfort inhérent à ce biotope. Mais puissant voisin. C’est dire si l’implanta- Attention, si rien n’est fait, la moitié qui
également état d’incursions de militaires voilà, les pêcheurs ont colonisé l’espace, tion de cette communauté dans l’île a nous reste actuellement pourrait encore
avec leur cortège de larcins et brimades au point de se croire en terrain conquis été profonde, démontrant une fois évoluer. Dans le mauvais sens s’entend. Il
en tous genres. La situation n’est pas plus et c’était d’ailleurs bien le cas, la terre encore la générosité des Camerounais ne nous restera alors que les larmes…
stable avec le voisin à l’Est. n’appartient-elle pas à ses occupants ? Le qui s’apparente parfois au laxisme. Aimé Roland Bindzi
FAITS D’ACTUALITÉ FOCUS ÉTRANGER GRANDE INTERVIEW

4 j s i g n a t u r e s @ y a h o o . f r Signatures N°133 du mardi 14 avril 2020

1884-2020: la tumultueuse histoire


Aucun centimètre à perdre !

Depuis la signature du traité de protectorat allemand sur le Cameroun, le tracé des frontières n'a jamais
été un "fleuve tranquille ". Des cascades et rapides ont obligé le "fleuve " à avoir un lit tortueux.
Équatoriale Française ayant des fron-
tières communes avec le Cameroun alle-
mand sont les mêmes (Tchad,
Centrafrique, Congo, Gabon), les fron-
tières elles se sont déplacées à l'intérieur
de l'ex territoire allemand. Entre les deux
parties du Cameroun la frontière est
matérialisée par le fleuve «Moungo».

Le mandat de l’ONU: nouvelle déli-


mitation des frontières
Après la deuxième guerre mondiale
(1939-1944), l'Onu remplace la Sdn. Elle
entérine l'administration du Cameroun
placé sous son mandat par la France et la
Grande Bretagne. La France inclut le ter-
ritoire sous son contrôle dans l'Afrique
Équatoriale Française; la Grande
Bretagne divise sa partie en deux régions:
Northern Cameroon et Southern
Cameroon. Le style d'administration est
différent de part et d'autre. La France

L
pratique l'administration directe après
avoir divisé le territoire en subdivisions,
la Grande Bretagne instaure "l'indirect
rule". Les chefs de tribus et des per-
sonnes désignées gèrent les affaires cou-
rantes, la puissance coloniale se réser-
vant le commerce et l'exploitation des
ressources agricoles et minières. Le man-
dat de l'Onu confié aux deux puissances
coloniales doit préparer le territoire à
l'accession à l'indépendance. Cette
orsque les Allemands pren- l'Allemagne signera plusieurs traités avec plutôt les appétits des autres puissances marche vers la souveraineté ne se pas-
nent possession du la Grande-Bretagne: 3 mai 1885, 27 juillet coloniales. sera pas sans anicroche: si une certaine
Cameroun, leur protectorat 1886, 2 août 1886, 14 avril 1893 et 15 unité se dessine dans la partie sous admi-
ne s'exerce alors que sur la novembre 1893. La France est présente Les conséquences de la première nistration française, au Cameroun anglais
côte, le traité ayant été signé sur une bonne portion du territoire guerre mondiale des dissensions apparaissent entre les
avec les chefs des tribus habi- d'Afrique centrale. Elle a regroupé ses L’Allemagne est défaite à l'issue de la pre- deux parties du territoire. En mars 1961,
tant les rives du Wouri. Une fois installés, colonies sous une entité baptisée mière guerre mondiale (1914-1916). Les un référendum y est organisé demandant
ils entreprennent la conquête des terri- "Afrique Équatoriale Française". Le troupes basées au Cameroun se retirent aux populations, de choisir entre l'indé-
toires de l'intérieur. Au terme de leur Cameroun allemand est entouré des ter- en Guinée Equatoriale colonie espagnole. pendance dans la fédération nigériane ou
expédition, le Cameroun sous protecto- ritoires de l'Afrique Équatoriale La France en profite pour récupérer le dans la réunification avec le Cameroun
rat allemand compte 495 000 km2. La Française. L’Allemagne signe avec la territoire cédé par le traité de Fès. Les français. La Northern Cameroon vote
Conférence de Berlin ayant entériné la France des traités qui ont pour but de colonies allemandes d'Afrique ayant été massivement pour le rattachement au
colonisation de l'Afrique, l'Allemagne voit préserver ses droits sur le Cameroun et placées sous la tutelle de la Sdn (Société Nigeria. Le résultat de ce référendum va
arriver aux frontières de sa colonie, la protéger ses frontières: 24 décembre des Nations), le traité de Versailles signé emprunter le territoire de l'ancienne
France qui occupe des territoires au sud, 1885, 15 mars 1894, 1901, 1902 et 1908. le 28 juin 1919 divise le Cameroun en colonie allemande de 35 000 km2. Les
à l'est et au nord, et la Grande Bretagne Les acquis de la Conférence de Berlin deux territoires: les 4/5ème du territoire frontières sont à nouveau déplacées. La
qui s'installe à l'Ouest. L’arrivée de ces sont sauvegardés. 1911 marque une de l'ancienne colonie allemande qui cou- nouvelle donne entraînera un conflit
deux puissances coloniales inquiète au révolution dans les frontières et la super- vrent une superficie de 425 000 km2 frontalier entre le Nigéria et le
plus haut point l'Allemagne. La présence ficie du Cameroun allemand. Le 14 reviennent à la France, la Grande- Cameroun connu sous le nom "d'Affaire
anglaise surtout est prise avec beaucoup novembre 1911, un accord est conclu Bretagne récupère 1/5ème du territoire Bakassi" qui sera résolu par la cour inter-
de suspicion: la Grande-Bretagne avait entre la France et l'Allemagne à propos d'une superficie de 85000 km2 à côté du nationale de Justice de la Haye le 10
des prétentions sur le Cameroun; son du Maroc. Cet accord appelé "traité de Nigéria sa colonie. Les conséquences de octobre 2002. Un nouveau tracé de la
émissaire Hewett arrivé après la signa- Fès", octroie au Cameroun une partie de la première guerre mondiale pour le frontière entre les deux pays est alors
ture du traité avec les chefs Doualas fut l'Afrique Équatoriale Française de 275 Cameroun allemand sont désastreuses. conclu. Au total de 1884 à 2020 le
surnommé par la presse britannique "the 000 km2. Le Cameroun allemand devient Le pays a perdu 260 000 km2 dans les Cameroun a subi près d'une dizaine de
too late governor". Pour sécuriser sa fron- un vaste territoire de 770 000 km2, qui zones frontalières du Sud, de l'Est et du modifications de frontières.
tière avec le Nigéria colonie britannique, loin de satisfaire tout le monde, attise Nord. Si les territoires de l'Afrique Alfred Nyambelle Iyaoua
FAITS D’ACTUALITÉ FOCUS ÉTRANGER GRANDE INTERVIEW

Des murs et des ponts


j s i g n a t u r e s @ y a h o o . f r Signatures N°133 du mardi 14 avril 2020

Aucun centimètre à perdre !

L
La Guinée Equatoriale a entrepris depuis peu d’ériger un mur le long de sa frontière avec le Cameroun du
côté de Kye-Ossi. Le problème, c’est que cette opération empiète sur le territoire camerounais. Ce qui a
fait réagir les autorités de Yaoundé, au nom de l’intégrité et de la souveraineté du pays. La situation est
calme. Mais voilà une autre poussée de fièvre frontalière dont notre sous-région aurait pu se passer.
’affaire n’a pas encore atteint les pro-
portions du conflit de Bakassi. On
espère même qu’elle en reste là. Mais
on sent une certaine nervosité de
par et d’autre. Les patrouilles de nuit
des officiers supérieurs de Malabo
sur la zone querellée et les réunions de haut
niveau autour du président Obiang Nguema
sont signalées. Côté Cameroun, en l’espace de
huit mois, pas moins de trois délégations offi-
cielles ont séjourné à Kye-Ossi. La pomme de
discorde, c’est la décision unilatérale de la
Guinée Equatoriale, d’ériger un mur de sépara-
tion sur la frontière commune avec le
Cameroun, du côté de Kye-Ossi. Cet aménage-
ment en solitaire, qui aurait dû faire l’objet
d’une commission ad hoc pour la transparence,
touche malheureusement le territoire came-
rounais. La dernière descente sur le terrain
d’officiels camerounais ne remonte qu’au 2 avril
dernier. Les ministres Joseph Beti Assomo, en
charge de la Défense et Paul Atanga Nji de
l’Administration territoriale, mandatés par le
chef de l’Etat, sont allés toucher du doigt le
niveau de violation du territoire camerounais
par Malabo. Et ce qu’ils ont vu ne laisse aucun
doute sur les intentions du président Obiang
Nguema. Carte d’Etat-major en main, le com- affirme: «Ce mur n’existe pas. Les gens qui parlent avec le Cameroun du côté de Kye-Ossi. Elle Des ponts, pas des murs
mandant de la première région militaire inter- d’un mur sont mal informés». Mais l’ambassadeur vient construire une brigade de gendarmerie en Heureusement qu’il y a des épisodes joyeux dans
armées, le général de brigade Raymond Ezo’o équato-guinéen à Yaoundé, S.E. Anastasio plein territoire camerounais à Kye-Ossi. Le pré- les relations transfrontalières du Cameroun. En
Mvondo, et le commandant a.i du 11è bataillon Asumu-Mum Munos, convoqué au ministère sident Ahidjo entre dans une colère noire en février dernier, le Cameroun et le Congo ont
d’infanterie motorisée, le lieutenant-colonel des Relations extérieures du Cameroun, recon- l’apprenant. Il aurait même, paraît-il, refusé de signé un mémorandum d’entente. C’est pour la
Djamo Haman vont édifier les deux membres naît que son pays construit bien un mur, mais recevoir les émissaires gabonais. démarcation de la frontière commune. Délimitée
du gouvernement sur la situation. «Tout le long que celui-ci «n’est pas sur la frontière. C’est dans Un beau matin, face à cet acte insupportable, il par la convention franco-allemande du 18 avril
de la frontière (189 km, ndlr), les Equato-guinéens le territoire équato-guinéen». a donné l’ordre à l’armée de raser la bâtisse à 1908, cette frontière de 460 km n’a jamais été
ont réalisé une route bitumée. Sur la partie came- l’explosif. Il en fut ainsi. revisitée. Ce mémorandum ambitionne de la
rounaise, ils ont entamé un terrassement et entre- Avec la troupe marquer une fois pour toutes de manière claire
posé des pierres pour la construction d’un mur de Néanmoins le 31 décembre 2019, le mindef Bakassi et légale. D’ici 2021, les vieilles bornes devraient
séparation et des miradors. C’est grâce à la pré- Joseph Beti Assomo va passer le réveillon de la Mais l’incident de frontière le plus grave à ce être remplacées, et les points de passage clarifiés
sence renforcée des troupes camerounaises que Saint-Sylvestre au milieu de la 132è Compagnie jour est le conflit de Bakassi entre le Cameroun au niveau des cours d’eau. Lors des travaux
ces chantiers ont dû être arrêtés». d’infanterie motorisée à Kye-Ossi. Entre autres et le Nigeria. Fin 1993, le Nigeria a décidé d’an- tenus du 19 au 22 février 2020 à Douala, le
activités, il visite les postes avancés créés à nexer cette presqu’île de 1000 km² située dans ministre de l’AT, Paul Atanga Nji et son homo-
Provocation Ebengon II et Menguikom près de la frontière. le Sud-ouest. Les combats engagés ont fait des logue congolais Raymond Zéphirin Mboulou se
Au début du mois d’août 2019, c’est le chef Ces deux postes ont été mis en place depuis la morts de part et d’autre. Le président Paul Biya sont félicités de ce projet qui créera des espaces
d’Etat-major des armées, le général de corps survenue de la querelle frontalière. Les soldats va saisir la Cour internationale de justice de la de développement et de coopération.
d’armée René Claude Meka qui est envoyé en ont une mission de sécurisation ici. Depuis Haye. Elle donnera gain de cause au Cameroun Dans la même veine, le premier ministre chef du
mission ici par le chef des armées Paul Biya. Sa qu’ils sont là, plus d’incursions des soldats dans un arrêt historique le 10 octobre 2002. Le gouvernement Joseph Dion Ngute s’est rendu
délégation parcourt la zone frontalière liti- équato-guinéens avec exactions sur les popula- 14 août 2008, le Nigeria rétrocédera définitive- récemment à Bongor au Tchad au nom du chef
gieuse sur les layons tracés en territoire came- tions camerounaises, moins d’activités de ment la péninsule au Cameroun. La camerou- de l’Etat. C’était pour la pose de la première
rounais par l’armée équato-guinéenne. Plus de contrebande. Les soldats ont même remis en nité de Bakassi était définitive. pierre le 27 février 2020 du pont de 600 m sur
doute pour le haut-commandement camerou- place la borne-frontière déplacée par l’armée Il n’est pas jusqu’à la frontière avec la le Logone qui reliera Yagoua au Cameroun et
nais: c’est une «provocation». «Ils sont carrément de Malabo. En attendant l’issue de cette sca- Centrafrique où le Cameroun n’est pas frois- Bongor au Tchad. Cet ouvrage de 92 milliards
entrés en territoire camerounais», renchérit breuse affaire, le haut-commandement félicite sée. Il y a quelques années, des troubles sociaux CFA va booster, comme celui de Nguéli entre
Joseph Happy De Nguiamba, sous-préfet de les soldats camerounais pour leur calme et leur dans ce pays tentèrent d’exporter leur violence Kousseri et Ndjamena, les activités écono-
Kye-Ossi. Pourtant, le 16 août 2019, le ministre professionnalisme. en territoire camerounais. Le poste frontière miques entre le Cameroun et le Tchad. Le
équato-guinéen des Relations extérieures a On dirait que cette zone des trois frontières de Garoua-Boulaï fut menacé. La borne-fron- Cameroun a mal à ses frontières. Mais l’intérêt
opposé un démenti formel à tout ceci. Au sortir commence à être coutumière du fait. Au milieu tière déplacée. Tout rentrera dans l’ordre à la pour tous dans la sous-région est tout de même
d’une audience avec le premier ministre Joseph des années 70, c’est le Gabon qui traverse la fin. qu’il y ait plus de ponts que de murs.
Dion Ngute, Simeon Oyono Esono Angue Kye, fleuve qui constitue sa frontière naturelle Jean-Pierre Efouba Onana
FAITS D’ACTUALITÉ FOCUS ÉTRANGER GRANDE INTERVIEW

6 j s i g n a t u r e s @ y a h o o . f r Signatures N°133 du mardi 14 avril 2020

Aucun centimètre à perdre !

Bravoure ou bravade ?

D
Sur hautes, mais alors très hautes instructions du président de la République du Cameroun, monsieur Paul
Biya, les ministres en charge de la Défense, Joseph Beti Assomo et de l’Administration du Territoire, Paul
Atanga Nji viennent d’inspecter la frontière qui sépare le Cameroun et la République de Guinée équatoriale.
es informations concordantes Boko Haram. Car, s’il y a une chose dont il a Attention quand même au lion qui dort. Le guerre mais ils sont nombreux qui lui repro-
affirmaient que ce pays voisin l’impérieuse obligation de défendre, c’est bien réveil peut-être brutal et la suite fatale. chent de n’avoir pas hérité d’Ahidjo ce côté qui
avait décidé de construire au l’intégrité territoriale du Cameroun. Boko faisait qu’à l’intérieur comme à l’extérieur du
niveau de notre frontière Haram en sait quelque chose. Si, rien n’est fait ; Ça suffit pays, il inspirait la peur. D’ailleurs personne
commune, un mur de sépara- du moins si la clôture de nos voisins n’est pas Pays considéré comme le géant de l’Afrique n’ignore qu’il voulait annexer cette petite
tion. Sauf que cette clôture, bien gérée, ils sauront que les plaisanteries ont centrale, le Cameroun n’en est pas à son pre- Guinée équatoriale qui à ses yeux, devait être
aux dires des riverains était érigée en plein ter- des limites. mier affront. D’autres voisins ont essayé. une simple province camerounaise. À la Guinée
ritoire camerounais ! Les deux missionnaires de Paul Biya, de par Heureusement, la diplomatie a toujours fini de faire attention. À force de dessiner le diable
Si pour le ministre Paul Atanga Nji, c’était sa leurs fonctions au sein du gouvernement, savent par prendre le dessus à la force des armes. sur le mur, il finit par entrer dans la maison. Les
première fois d’aller sur les lieux, on se rap- chacun en ce qui le concerne, à quoi elles ren- Que l’on se souvienne des années quatre- mauvais traitements que subissent nos compa-
pelle qu’en décembre dernier, Joseph Beti voient. Préserver l’intégrité territoriale et la vingt. À la suite d’un match qui avait opposé le triotes là-bas suffisent pour que notre armée,
Assomo de la défense y était déjà. Parce que les défendre par tous les moyens si les circons- Fc 105 de Libreville à l’Union sportive de montre ses biceps. Ce pays est le seul au
rumeurs, de cette clôture à l’intérieur du terri- tances les y obligent. La politique de bon voisi- Douala. Au terme de cette rencontre, les monde, où même les civils vous interpellent et
toire camerounais couraient déjà. Sûr qu’un nage n’est pas faiblesse. «La gesticulation n’est Camerounais, résidant au Gabon avaient subi vous somment de montrer vos pièces offi-
rapport de ce dernier à sa hiérarchie, le prési- pas synonyme de vitalité». L’auteur de cette abus et exactions de la part de nos voisins. cielles. Sinon, vous êtes à la merci des exactions
dent de la République, chef suprême des forces phrase est le Président de notre pays. Qui sait Sans attendre l’ordre de Yaoundé, nos mili- de toute sorte.
de Défense, avait été fait. Sûre aussi que la prendre ses responsabilités, quoi qu’il en coûte. taires, basés à Ebolowa, sous la conduite d’un Il faut à certaines occasions montrer aux autres
diplomatie a été activée. Que Paul Biya ait La méthode Biya, c’est de toujours prendre à certain colonel Ebogo Titus, encore en vie de quoi on est capable, sa capacité à se faire
décidé d’envoyer deux de ses ministres sur les témoin, l’opinion nationale et internationale. Au d’ailleurs, sont entrés en territoire gabonais. respecter. Ou tout au moins prouver à nos
lieux, signifie, en termes moins diplomatiques, point où les faits lui donnent toujours raison au En moins de temps qu’il n’en fallait, ils étaient compatriotes de l’étranger, qu’ils sont protégés
que du côté équato-guinéen, on s’est entêté à moment de la répression. Faut-il le souligner, ce aux portes de Libreville. Le président Omar et ne pas donner l’impression à ceux chez qui,
poursuivre les travaux ! Quiconque connait voisin, est un peu trop belliqueux. Depuis que Bongo fera le déplacement de Yaoundé, pour ils cohabitent qu’on peut impunément abuser
bien le fonctionnement de notre chef de l’Etat son sous-sol en a fait un petit émirat. L’assisté que Ahmadou Ahidjo exige de ses troupes de d’eux. À titre de rappel, la réaction militaire du
sait que s’il n’agit pas souvent de façon précipi- d’hier étonne par ses attitudes irrévérencieuses replier à Ebolowa. Un épisode qui, en son colonel Ebogo Titus a fait que jusqu’à ce jour,
tée, s’il est lent à la colère, il sait aussi à quel d’aujourd’hui. Nos compatriotes ne sont pas à temps a établi le rapport de force entre les nos voisins gabonais et nous, vivons en paix et
moment prendre ses responsabilités, à quel l’aise là-bas. Les frontières régulièrement sont deux pays. La guerre fut évitée de justesse, en toute fraternité. Peut-être faudrait-il un jour
moment surtout devenir le chef des forces de fermées de façon unilatérale pour ne citer que pour une simple question de sport, de football sortir les muscles à Malabo pour établir le rap-
Défense de son pays. Souvenez-vous, quand il ces deux cas. Comme si cela ne suffisait pas, ils en particulier. port de force ? La bravade a trop duré !
avait déclaré la guerre à la secte islamique en sont à construire le mur de la provocation. C’est vrai que Paul Biya n’est pas un va-t’en PLEA
FAITS D’ACTUALITÉ FOCUS ÉTRANGER GRANDE INTERVIEW

Obiang le Camerounais
j s i g n a t u r e s @ y a h o o . f r Signatures N°133 du mardi 14 avril 2020

Aucun centimètre à perdre !

I
La Guinée équatoriale est libre d’ériger un mur le long de sa frontière avec le Cameroun. Mais de là à vou-
loir empiéter sur le territoire camerounais, il y a six bonnes bornes qu’il ne faudrait pas franchir. Le chef
de l’Etat équato-guinéen, est mieux placé pour le savoir. Lui qui, au plus fort de l’affaire Bakassi opposant
le Cameroun et le Nigéria devant la Cour internationale de Justice à La Haye, s’était constitué partie pre-
nante au procès, croyant fragiliser notre défense et favoriser le Nigeria.

l est tout de même paradoxal que


ces taquineries se multiplient sous
l’ère Teodoro Obiang Nguema
Mbasogo qui a tant d’accointances
filiales, familiales et amicales avec
le Cameroun. D’aucuns diront que
les peuples n’ont pas d’amis, mais des
intérêts. Mais tout de même ! Car, par-
delà les liens de sang, la Guinée-équa-
toriale et le Cameroun ont des inté-
rêts communs.
Et s’il faut mettre en avant les intérêts,
qui a favorisé l’intégration de la
Guinée-équatoriale dans la
Communauté financière africaine
(Cfa), sinon le Cameroun ? Qui a
encouragé et obtenu son adhésion à
l’Union douanière et économique de
l’Afrique centrale (Udeac), l’ancêtre de
la Communauté économique et moné-
taire de l’Afrique centrale (Cemac) ?
Le Cameroun bien sûr. Qui a soutenu
la Guinée-équatoriale durant la saison
des vaches maigres, avant le boom
pétrolier ? C’est encore le Cameroun.
Qui a accordé l’asile aux réfugiés
équato-guinéens pendant la dictature
de Francisco Macias Nguema, l’oncle
de l’autre ? Toujours le Cameroun.

Sentiments et intérêts avec le principe de la libre circulation sans conteste notre neveu, et dans une partie du territoire camerounais à
Va pour les intérêts ! Et si, cerise sur le des personnes et des biens et l’instau- notre tradition, l’enfant apprend à son pays, il aura à emprunter dix
gâteau, il y a des liens de parenté très ration d’un passeport unique. Encore jouer sur les cuisses de sa mère. Mais, dizaines pour y arriver. Car cela ne se
forts entre les Équato-guinéens et le que le plus Camerounais des Équato- un proverbe de chez nous dit aussi que peut pas. En cas de force majeure et si
Cameroun, en commençant par le pre- guinéens est sans conteste le président «ce n’est pas parce que l’enfant devient par extraordinaire il faille qu’il opère
mier d’entre eux, pourquoi ériger des Obiang Nguema Mbasogo lui-même. pubère qu’il croit qu’il peut coucher avec un repli tactique chez ses oncles
murs d’incompréhension et des bar- Car, si ses compatriotes sont issus de sa maman» (Ye nane abine da nene maternels, pourra-t-il facilement esca-
rières de division entre les deux peu- mariages entre riverains de la frontière mongo a mekane nye nna a nto djam lader le mur qu’il voudrait ériger ?
ples? La plupart des ressortissants de entre les trois pays, il a la particularité bobane a nya ?). Libre à lui de le faire, mais pourvu qu’il
la zone dite «Carrefour des trois fron- que sa mère vient de l’hinterland respecte les limites territoriales entre
tières», à cheval entre Bitam au Gabon, camerounais. Sa génitrice, de la tribu Cordon ombilical les deux pays. Ses oncles maternels ne
Kye-ossi au Cameroun et Ebebiyin en Omvang, est originaire de la Région de Certes qui aime bien, châtie bien, mais vont pas pour autant le rejeter, la mère
Guinée équatoriale, ont les mêmes l’Est/Cameroun, plus précisément du qu’-est-ce qui pourrait nous valoir un ne cesse de donner son sein à son
ascendances, à la faveur des mariages village Mvanda, situé dans l’arrondisse- tel châtiment ? Si Obiang Nguema enfant après la coupure du cordon
inter frontaliers. Les tantes des uns ment de Nguelemendouka, dans le Mbasogo veut revendiquer sa part ombilical.
vont en mariage de l’autre côté de la département du Haut-Nyong. Mvanda d’héritage, il n’a qu’à venir occuper Lao-Tseu a dit que «l’homme n’est pas
frontière, et vice-versa. Les riverains de est voisin d’Epkwassong, village de la l’espace à l’intérieur du territoire fait pour construire des murs mais pour
ces trois frontières sont cousins et grand-mère paternelle de votre servi- camerounais. Encore que la Région de construire des ponts». Et ce sont les
cousines, beaux-frères et belles-sœurs. teur, et appartient au même arrondis- l’Est est sous-peuplée avec de vastes dames du Cerac qui ont la meilleure
Un melting-pot inextricable. Pourquoi sement que Selengue, le village de espaces inhabités. Il pourra obtenir berceuse pour ce genre d’enfant pro-
donc vouloir séparer ce que Dieu a uni Mpouel Balla, l’Ambassadeur du autant d’hectares qu’il en veut et dige : «We are one, we are together, we
? Un égoïsme national qui ne saurait Cameroun en Guinée équatoriale. même y ériger un mur d’enceinte, are one». En espagnol. «Somos uno,
avoir de raison d’être dans un Ceci ne pourrait-il pas expliquer cela ? comme les aiment tant ses oncles somos juntos, somos uno».
contexte d’intégration sous-régionale Obiang Nguema Mbasogo est donc maternels. Mais de là à vouloir annexer Sylvain Papoul Mbiama Efoudou
FAITS D’ACTUALITÉ FOCUS ÉTRANGER GRANDE INTERVIEW

8 j s i g n a t u r e s @ y a h o o . f r Signatures N°133 du mardi 14 avril 2020

Dépecer le mammouth
Aucun centimètre à perdre !

Est-ce le revers de la médaille ou la malédiction pour le Cameroun? Sa position et sa variété géographiques lui valent le titre hono-
rifique d’«Afrique en miniature», un prestige et un privilège qui suscitent jalousie, inimitiés et beaucoup de convoitises à son égard.
tie du territoire sous son Cameroons, le Cameroun occidental
mandat à ses colonies était non seulement incorporé dans le
d’Afrique centrale ; Nigéria, mais devait se débrouiller par lui-
l’Angleterre qui boudait ce même en apprenant à nager en se jetant
partage léonin, parce à l’eau : «Learning by doing». Au lieu que ce
qu’elle voulait à tout prix soient les Nations unies, les mandatrices,
que Douala fasse partie de qui évaluent et décident de l’émancipa-
son escarcelle, a plutôt tion ou non des deux parties du
décidé d’incorporer sa par- Cameroun, ce sont leurs mandataires qui
celle dans le Nigéria. Tous vont se charger de le faire, chacun de son
ces micmacs se sont passés côté. Le Cameroun occidental se verra
sous le nez et la barbe de la ainsi imposer un référendum au cours
Sdn qui a préféré fermer duquel lui sera posée la très mauvaise
les yeux. Ces négligences question de choisir entre l’indépendance
vont pourtant porter à avec le Nigéria ou avec le Cameroun. Ce
conséquences : le qui va une fois de plus faire perdre une
Cameroun oriental va se partie de son territoire au Cameroun et,
trouver embarqué dans surtout, semer le doute sur la camerou-
une marche forcée vers la nité de la partie anglophone. Toutes
survie de la France. Servant choses qui nous conduisent à la situation
ainsi de principale base actuelle, où il y a des velléités de repli
arrière de la France libre identitaire et de sécession. Avant cette
en Afrique. Dans un poussée d’adrénaline chez certains de
enthousiasme militant et nos compatriotes, le Nigéria avait eu des
zélé, le territoire a été le visées sur la presqu’île de Bakassi, qu’il
tout premier rallié à l’em- avait déjà annexée de facto. Il a fallu
pire français, le général de recourir à la Cour internationale de
Gaulle y ayant dépêché le Justice de La Haye pour nous départager.
colonel Leclerc le 26 août Entre temps aussi, la secte nigériane
1940 alors qu’en principe, Boko Haram a multiplié des incursions
le Cameroun oriental sur le territoire camerounais, avec des

L
n’était qu’un territoire intentions d’y créer un califat à cheval
sous mandat français, non entre les frontières du Nigéria, du Niger,
intégré à l’Aef, l’Afrique du Tchad et du Cameroun.
équatoriale française. Il faut Heureusement, dans cette course a la
dire que la politique fran- colonisation des pans du territoire came-
çaise s’est jouée au rounais, le Congo, plus conciliant et plus
Cameroun, puis qu’après la honnête, a reconnu s’être trompé sur le
proclamation du ralliement tracé de la frontière avec le Cameroun
du Cameroun le 27 août au moment de la construction de la
1940 à Douala, le colonel route Brazzaville-Yaoundé et a demandé
Leclerc est arrivé triom- la mise à jour dudit tracé. Ce qu’aurait
phalement à Yaoundé le 29 dû faire la Guinée-équatoriale avant de
es «Made in Germany», le réparti entre la France et l’Angleterre. août 1940 et le haut-commissaire décider de construire son mur de démar-
Cameroun en premier ont Pour adoucir le partage de ce trophée de Richard Brunot, relevé de ses fonctions le cation avec le Cameroun.
toujours fait des envieux. La guerre, la Société des Nations (Sdn) a 15 août 1940 par Pétain, lui a transmis C’est donc, au demeurant, chaque pays
situation géostratégique de la emberlificoté ce pillage par le doux ses pouvoirs. Dès qu’il a appris la nou- voisin de «l’Afrique en miniature» qui
colonie phare de l’Allemagne euphémisme de «tutelle» laissant croire velle, le général de Gaulle a télégraphié : cherche ainsi à grignoter une partie du
en Afrique était à ce point bien qu’elle donnait à la France et à «Le Cameroun vient de prendre une belle territoire camerounais. A cette allure,
étudiée qu’elle apparaissait comme l’œil l’Angleterre mandat d’administrer en son décision et de donner un exemple magni- c’est plutôt le pays de Paul Biya qui
de Cyclope en plein visage du continent nom «Sa pupille». fique. Cet exemple sera suivi par tout devrait penser à construire un mur d’en-
africain. Un auteur aurait pu écrire «Le l’Empire». Voilà qu’un orphelin venait de ceinte autour du triangle national. Un
Cameroun et le désert africain», l’arbre qui Trésor de guerre servir de modèle dans un empire colonial confinement qui nous éviterait d’être
cache la forêt ou qui fait ombrage à la De la poudre aux yeux, puisque dans un dont il n’aurait dû faire partie, si et seule- contaminé par les velléités hégémo-
savane. La défaite subie par l’Allemagne à premier temps, la France en a profité ment si la Sdn avait veillé sur son enca- niques et expansionnistes de nos voisins,
la Première Guerre mondiale verra le pour récupérer ses territoires du Tchad, drement. on ne peut plus belliqueux et teigneux à
territoire de l’empire allemand réduit, de l’Oubangui-Chari, du Congo, et du notre égard. Sinon, on subira sans cesse
ainsi que sa puissance économique et Gabon qu’elle avait cédés à l’Allemagne. Souffre douleur les assauts des prédateurs et des assail-
militaire. Ce qui donnera aux puissances La Sdn n’a pas bronché, ni protesté pour L’Angleterre de son côté, n’a pas fait lants de tout acabit, bien déterminés à
alliées l’occasion de dépecer le mam- cette aliénation du territoire camerou- mieux que d’appliquer sa politique dite continuer de dépecer le mammouth.
mouth Kamerun. Le territoire a été nais. Plus grave, la France a assimilé la par- de l’«indirect rule», le Southern Sylvain Papoul Mbiama Efoudou
FAITS D’ACTUALITÉ FOCUS ÉTRANGER GRANDE INTERVIEW

Bakassi: l’art de la gestion


j s i g n a t u r e s @ y a h o o . f r Signatures N°133 du mardi 14 avril 2020

Aucun centimètre à perdre !

K
L’affaire Bakassi a opposé le Cameroun au Nigeria pendant près de dix ans devant la Cour Internationale de
Justice à La Haye. Dans son arrêt du 10 octobre 2002, la Cour a jugé que la presqu’île est camerounaise. Mais
l’exécution de la décision a connu des problèmes.
ofi Annan, alors Secrétaire général La Commission mixte pour matérialiser la
de l’Onu, Paul Biya et Olusegun frontière est bloquée. Alors intervient la diplo-
Obasanjo, président à l’époque du matie. Des rencontres internationales sont
Nigeria, en présence de grandes organisées avec l’accompagnement de l’Onu et
puissances, ont signé l’Accord de de plusieurs partenaires. Le 12 juin 2006,
Greentree le 12 juin 2006, pour l’Accord de Greentree (Etats-Unis) est signé
débloquer la situation. Depuis le retrait total par les présidents Paul Biya et Olusegun
du Nigeria, le Cameroun exerce la plénitude Obsanjo, puis par des Etats témoins : France,
de sa souveraineté sur Bakassi. Etats-Unis, Royaume-Uni et Allemagne. Le
L’affaire de la frontière terrestre et maritime Nigeria reconnaît enfin la souveraineté du
Cameroun-Nigeria ou Affaire Bakassi est Cameroun sur Bakassi, et se retire totalement
aujourd’hui dans le monde, un modèle de réso- en 2013. Le Cameroun commence à matériali-
lution pacifique d’un conflit frontalier. Elle por- ser sa présence. Le 27 août 2007, un comité de
tait sur quatre points : la péninsule de Bakassi, coordination et de suivi de la mise en œuvre
la frontière maritime de Bakassi au point G, à des projets prioritaires à y réaliser, est créé
près de 32 kilomètres de la côte, la frontière auprès du premier ministre, pour les interven-
terrestre de près de 1700 kilomètres, et celle tions de l’Etat financées par le Bip. En 2008, le
dans la zone du Lac Tchad. L’affaire a opposé gouvernement élabore et valide un mini pro-
les deux pays devant la Cour internationale de gramme spécial, en complément du comité des
justice (Cij), organe judiciaire principal des projets prioritaires. Il démarre en 2012 avec
Nations unies de 1994 à 2002. La Guinée équa- une dotation de 5 636 000 000 Fcfa.
toriale est entrée dans le procès comme «inter- Le mérite du règlement pacifique de l’affaire
venante», pour s’assurer que la décision n’allait Bakassi revient qu’on le veuille ou non, au
pas préjudicier ses intérêts. Les débats ont plu- président Paul Biya. Il n’a pas voulu d’une
tôt révélé sa proximité avec le Nigeria. guerre inutile. A saluer aussi, la bonne volonté
d’Olousegun Obasanjo, de Koffi Annan, et des
Genèse pays suivants : France, Etats-Unis, Royaume Uni
Le 29 mars 1994, Me Douala Moutome, Agent requête du Cameroun recevable. Le 28 octo- que ce dernier ne pouvait pas engager son et Allemagne. Comment oublier la vaillante
du Cameroun, dépose au greffe de la Cij, une bre 1998, le Nigeria introduit un recours en pays, «sans l’approbation du Conseil militaire armée camerounaise ? Lorsque le 21 décem-
requête introductive d’instance contre le interprétation de l’arrêt rendu. Le 30 juin 1999, suprême». Le Nigeria ajoute que le Cameroun bre 1993, l’armée du Nigeria envahit des loca-
Nigeria. Après des incursions de l’armée nigé- la Guinée Equatoriale, limitrophe des parties, n’a ni populations, ni réalisations concrètes sur lités de Bakassi, ou quand elle tente dans la nuit
riane à Bakassi en fin 1993, le Cameroun introduit «une requête à fin d’intervention». le terrain. Il rejette «l’uti possidetis juris» et les du 18 au 19 février 1994 d’occuper l’ensemble
demande que le tracé de la frontière maritime L’examen au fon de l’affaire est fixé au 18 instruments internationaux produits par le de la péninsule, les militaires, quoique surpris,
soit déterminé, au-delà de celui arrêté en 1975 février 2002. Cameroun. Reconventionnellement, le Nigeria ripostent. Après le retrait du Nigeria et le
par les présidents Ahmadou Ahidjo et Yakubu sollicite la condamnation du Cameroun, pour transfert d’autorité au Cameroun, à Akwa le
Gowon. Le Cameroun dénonce le non respect Débats au fond : le choc des arguments des incursions sur son territoire. La Guinée 14 octobre 2006, puis le 14 octobre 2008 à
du tracé de la frontière tracée par la colonisa- de droit Equatoriale intervient et confirme sa position. Calabar, l’armée camerounaise, dans le respect
tion. De nouveaux incidents interviennent sur Le Cameroun démontre la nécessité de régler Les plaidoiries orales s’achèvent le 21 mars du Droit international humanitaire (Dih) si
la frontière terrestre et dans la zone du Lac une fois toutes, les problèmes posés. Les 2002. L’affaire est mise en délibéré. cher aux Nations Unies, tient toujours, tout
Tchad. Le 6 juin 1994, le Cameroun dépose demandes sont appuyées par le dépôt de plu- Le délibéré est vidé le 10 octobre 2002. Bakassi comme depuis le 14 août 2013, fin du régime
une requête additionnelle, et sollicite la jonc- sieurs instruments internationaux : Déclaration est camerounaise. La Cour confirme la validité spécial accordé au Nigeria pendant cinq ans. A
tion des deux requêtes. Le Nigeria soulève huit (franco-britannique) Graeme Thomson-Paul des instruments internationaux présentés par Bakassi, les attaques des pirates ont presque
exceptions préliminaires, afin que la Cour se Marchand de 1919, annexée à l’échange de le Cameroun sur Bakassi où le Nigeria situait cessé, grâce à l’efficacité et au professionna-
déclare incompétente. La Cij doit au préalable, notes entre Arthur Anderson (Secrétaire au la frontière sur le Rio del Rey, et non sur lisme des militaires camerounais. Pour parvenir
se prononcer sur ces exceptions. Les Foreign office) et l’ambassadeur de France De l’Akwayafé ; sur la frontière terrestre et dans à ces résultats, le chef des armées, par décret
audiences se tiennent du 2 au 11 mars 1998. Le Fleuriau, du 9 janvier 1931 ; Accord anglo-alle- la zone du Lac Tchad. A partir de l’embouchure n°200-183 du 25 juillet 2001 portant réorgani-
nouvel agent du Cameroun, Laurent Esso, a mand du 11 mars 1913 ;Traité anglo-allemand de l’Akwayafé, la frontière maritime où le sation des formations de combat de l’armée de
remplacé Me Douala Moutomé, devenu co- signé à Obokoum (Nigeria) le 12 avril 1913 ; Cameroun est handicapé par la présence de terre, a créé le Bataillon d’interventions
agent, comme Maurice Kamto, ministre délé- Décret britannique «Order in council» de 1946 l’île de Bioko, est fixée jusqu’au point G. Plus au rapides (Bir),une troupe d’élite, avec des com-
gué auprès du ministre de la justice. Autres ;Traité de Londres de 1973 ; Accords de large, la Cij indique seulement la direction. Les posantes Air,Terre et Mer, pour lutter contre le
noms de l’équipe du Cameroun : Pr Bipoun Yaoundé II de 1971 et de Maroua de 1975; parties doivent faire le reste. Chaque pays doit terrorisme et le grand banditisme. Des mili-
Woum, Peter Ntamark, Jean Pierre Cot, Alain Résolution de l’Oua du 12 juillet 1964, sur le retirer dans les plus brefs délais et sans condi- taires, gendarmes et policiers sont tombés au
Pellet, Keith Highet, Malcom Shaw, Bruno principe de «l’uti possidetis juris» (les frontières, tion, toute administration et forces armées se champ d’honneur. Mais à Idabato, Barracks,
Simma, Michel Aurillac, Pierre Semengue, telles qu’héritées de la colonisation), puis trouvant sur le territoire de l’autre. La Isangele, Jabanè, Akwa, Edema Mbassi…si la vie
Ousmane Mey, Chief Endeley… textes de la Commission du Bassin du Lac demande du Cameroun sur la réparation du est aujourd’hui paisible, on le doit à Paul Biya,
Le Nigeria défend ses exceptions prélimi- Tchad. Yaoundé demande la réparation du pré- préjudice subi, de même que toutes les préten- à la Cij et à la diplomatie. On le doit aussi et
naires, le Cameroun les démonte. La Cij rejette judice subi. tions du Nigeria sont rejetées. surtout aux forces de défense et de sécurité,
sept exceptions, et joint au fond la huitième, Le Nigeria balaie du revers de la main les pré- toujours parées, et prêtes au sacrifice
sur la délimitation maritime qui mettrait en tentions du Cameroun, maintient que Bakassi Rôle de la diplomatie et de l’armée suprême, pour défendre l’intégrité territoriale
cause les droits des Etats tiers. Le 11 juin lui appartient, et trouve «nulle», la Déclaration Amadou Ali est le nouvel Agent du Cameroun. du Cameroun.
1998, la Cour se déclare compétente, et juge la de Maroua signée par Ahidjo et Gowon, parce Pour l’exécution de l’arrêt, le Nigeria résiste. Guy Roger Eba’a
FAITS D’ACTUALITÉ FOCUS ÉTRANGER GRANDE INTERVIEW

10 j s i g n a t u r e s @ y a h o o . f r Signatures N°133 du mardi 14 avril 2020

Aucun centimètre à perdre !

Mal ou peu sécurisée


CAMEROUN-NIGERIA:

Le Cameroun ne disposant pas d’assez de moyens

L
humains, matériels et financiers, l’abandonne par
endroit à la seule partie Nigériane. La longue distance
qui la caractérise, y est pour quelque chose.

Sécurisation:
a frontière entre le Cameroun et le ment inhabité. Ce n’est que cette montagne qui

le mal «voisin»
Nigeria s’étale sur une distance de 1690 s’élève au milieu de la vaste savane boisée et tra-
Kilomètres. Elle est ainsi la plus longue versée par une piste on peut plus caillouteuse.
parmi les frontières qui séparent le pays Par contre Dorofi côté Nigéria n’a rien à envier
de ses multiples voisins que sont : le Tchad, la aux villes modernes. C’est le vaste boulevard qui
République centrafricaine, le Congo, le Gabon ou traverse la localité qui nous a fait savoir au loin
la Guinée équatoriale. Cinq régions du qu’il s’agit là du grand voisin le Nigéria.
Cameroun, partagent la même frontière avec le Le peu d’attention observé le long de la frontière Du Nord au Sud de l’Est à l’Ouest, le Cameroun est entouré de
voisins, encadrés par des frontières issues de la colonisation. Le
Nigeria : le Sud-Ouest, le Nord-Ouest, avec ce pays fort de 180 millions d’habitants, nous
l’Adamaoua, le Nord et l’Extrême-Nord. est toujours préjudiciable. Avant l’avènement de
Il s’agit d’une frontière très poreuse qu’il est Boko Haram, on soupçonnait beaucoup de cou- Nigeria à l’Ouest ; la RCa et le Tchad à l’Est, tandis que la partie

L
facile de franchir. Les peuhls et les autres ethnies
locales qui élèvent du bétail n’arrêtent pas de
peurs de route venir de là-bas. Ces derniers
quelque peu maîtrisés, la vague des enlèvements a
Sud des frontières est partagée avec le Gabon, la Guinée
passer d’un pays à l’autre. Il y’a beaucoup de pris le relais. Les français d’une même famille, les Equatoriale et le Congo. Si les contacts restent parfois francs
chemins de traverse tout au long de cette fron- Moulin Fournier en ont fait les frais. Bien avant et sincères avec certains états, d’autres affichent ces derniers
tière, qu’il est possible d’emprunter de manière
légale ou non. Ce qui y fait prospérer la contre-
eux, le Père Georges Van Den Beusch est passé à
la trappe. Tout récemment encore, le phénomène
temps des velléités expansionnistes.
bande. Dans les années 1995-1996, le jour du a pris de l’ampleur dans toute la région de
marché de Banyo dans la Région de l’Adamaoua, l’Adamaoua au point d’obliger les autorités du e Cameroun fait partie de l’Afrique Centrale, Et quid de la frontière Est que le Cameroun par-
département de Mayo-Banyo, il était très difficile Cameroun à y déployer des forces spéciales. Au stratégiquement parlant et partage de tage dans la partie Sud avec la République
de savoir qui était Nigérian et qui était cours de la 7e session du comité de sécurité longues limites et frontières avec ses voisins Centrafricaine ? Ici le scenario est diffèrent à tra-
Camerounais. Sur les étals du marché, la majo- transfrontalière Cameroun-Nigéria tenue le 10 dans le cadre du principal regroupement vers les multiples incursions de bandes armées
rité des produits mis en vente tels que : les tis- Juillet 2019, le N° 1 de la région de l’Adamaoua, sous- régional à savoir la Cemac, Communauté «Seleka». Incursions marquées par des prises
sus-pagnes, assiettes ou marmites portaient l’ef- Kildadi Taguieke a affirmé que ce phénomène est Economique et Monétaire des Etats de l’Afrique d’otages et de pillages de produits agricoles et
figie du président nigérian au pouvoir à l’époque pour l’heure réduit. Dans le cadre de ce comité, le Centrale. Frontières à la fois maritime et terrestres d’élevage. Une frontière poreuse à l’instar des
Ibrahim Babanguida. On se croyait dans une aile Cameroun et le Nigeria se sont engagés à ne pas avec la Commission du Bassin du Lac Tchad, le autres. Ce qui explique l’afflux des réfugiés que le
du marché central de Lagos. tolérer l’utilisation par les rebelles de leur terri- Cameroun gère un plus de 1500 kilomètres avec Cameroun gère dans son traditionnel esprit d’hos-
Dans la même période, au cours d’une tournée toire respectif pour la déstabilisation de l’autre son «puissant voisin» le Nigeria sur la dorsale Ouest. pitalité légendaire.
du Gouverneur de l’Adamaoua Samson Ename partie. Pour le Général de Brigade Nigérian Ea Outre Le Tchad à l’Extrême-Nord, la République
Ename, nous avons eu l’opportunité de visiter la Ngagi, chef de la délégation du Nigeria aux travaux centrafricaine partage le versant Est alors que trois Velleites expansionnistes
petite localité frontalière de Dorofi. Désagréable de la 7e session du comité de sécurité transfron- pays constituent la dorsale Sud dont la République S’agissant cette fois-ci de la frontière versant Sud
a été notre surprise de constater que la seule talière Cameroun-Nigeria : «…la stabilité à l’inté- gabonaise ; celles du Congo et du Gabon. que partage le Cameroun avec le Gabon ; la Guinée
présence sécuritaire sur les lieux est assurée par rieur des frontières communes du Cameroun et du A l’instar d’une famille, les relations de voisinage Equatoriale et le Congo, le scénario est quelque
des éléments de l’Armée nigériane, côté came- Nigeria est par extension aussi, la stabilité dans une entre les Etats ne sauraient se dérouler sans peu différent et se résume en des fermetures régu-
rounais, c’est le vide presque total. Il n’ ya que large partie de l’Afrique de l’Ouest. On ne peut pas heurts, au regard des multiples intérêts et volontés lières au gré des humeurs de certains Etats. Ce qui,
quelques bergers Bororos perceptibles au loin combattre le terrorisme et abandonner les autres d’expansion qu’affichent certains états. on s’en doute perturbe les échanges économiques
sur les flancs de la montagne qui offre de vastes défis sécuritaires comme les milices d’Ambazonie, le et commerciaux au détriment du respect des diffé-
pâturages à leurs troupeaux. Cette montagne est trafic de la drogue, la prolifération des armes enjeux économiques rents accords et traités paraphés dans le cadre des
l’unique barrière naturelle qui assure la sécurité légères….». Le comité de sécurité transfrontalière Le Cameroun et le Nigeria, pays voisins liés par organisations sous-régionales.
côté Cameroun. D’ailleurs, entre Dorofi côté Cameroun-Nigeria a vu le jour en 2012 par un l’histoire et la géographie, ont vu leurs relations Au-delà de la circulation des hommes et des biens
Cameroun et Dorofi côté Nigéria, c’est le jour accord bilatéral. perturbées ces deux dernières décennies à cause régulièrement entravée, certains voisins à l’instar
et la nuit. Dorofi côté Cameroun est complète- Franklin Lemana Tina d’un conflit armé relatif à la gestion de 1500 kilo- de la Guinée équatoriale sont montés d’un cran
mètres qui les séparent ; le conflit sur la péninsule avec des visées expansionnistes. Dans le cadre de
de Bakassi. La zone riche en produits halieutiques leur projet de construction d’un mur de séparation
et au sous-sol gorgé de pétrole était la base d’un au niveau de la frontière, le chantier a largement
conflit armé qui aura coûté cher en vies humaines empiété sur le sol camerounais. Attitude qui a
de part et d’autre. Le Cameroun fort de sa diplo- connu la descente sur les instructions du chef de
matie de dialogue a saisi la Cour Internationale de l’Etat des ministres de la Défense et de
Justice, instance qui a dit le Droit au profit du l’Administration Territoriale sur le site. Last but not
Cameroun. Résolution pacifique d’un conflit meur- least. Les incursions des militaires Equato-
trier, aux multiples enjeux économiques. La fron- Guinéens en territoire camerounais ont fait l’objet
tière fait aujourd’hui l’objet d’un bornage physique de l’installation d’un dispositif militaire renforcé
avec l’appui de l’Organisation des Nations-Unies dans la zone.
qui assiste les deux parties fort de leur expertise Au regard de tout ce qui précède et sans oublier
dans la résolution de ce type de différend. le travail abattu par les instances en charge de la
Un peu plus à l’Extrême-Nord, la même frontière gestion de nos frontières, le Cameroun, malgré les
connait des incursions répétées de la secte isla- difficultés économiques du moment gagnerait à
mique armée Boko Haram, incursions en baisse de consacrer davantage des moyens sur cet important
régime, le Nigeria ayant accordé le droit de pour- volet de sa diplomatie. Une meilleure gestion des
suite à l’armée camerounaise au-delà de ses fron- frontières nationales est à la base de la protection
tières même si de temps à autre on dénombre de notre patrimoine sans cesse convoité.
quelques raids. Lucas Antoine Ndzié
FAITS D’ACTUALITÉ FOCUS ÉTRANGER GRANDE INTERVIEW

11

Des résultats en pointillés


j s i g n a t u r e s @ y a h o o . f r Signatures N°133 du mardi 14 avril 2020

À
Aucun centimètre à perdre !

Dans son discours à la Nation le 31 décembre 2007, le président Paul Biya reconnaît la porosité des frontières camerounaises.
l'aube de l'indépendance Le choc Bakassi région de l'Est, la zone diamantifère de vices du Premier ministre ;des ministres
du Cameroun, le prési- L'inaction de la commission nationale Dobibong dans la Boumba et Ngoko, est de l'Administration du Territoire ; des
dent Ahmadou Ahidjo des frontières va favoriser le dévelop- occupée à cette époque par les Domaines ; des Mines ;du délégué géné-
doit en priorité asseoir pement de pôles de conflits aux fron- Centrafricains. ral à la Sûreté nationale ; de secrétaire
les bases d'un État solide tières du Cameroun. Ces zones de conflits se sont dévelop- d'État à la Défense ; du directeur géné-
à l'intérieur des fron- Dans la région de l'Extrême Nord, il y a pées à cause de leur abandon et l'ab- ral à la Recherche extérieure.
tières en matant la rébellion upeciste, eu l'occupation par le Nigeria de cer- sence à un certain moment d'une sur- Maurice Kamto, nommé au poste de
un parti politique qui a pris le maquis. taines îles camerounaises du bassin du veillance des frontières. secrétaire permanent de la commission,
C'est avec l'arrivée de Paul Biya au pou- Lac Tchad (Darak). Dans le Nord, l'on L'occupation de la presqu'île de Bakassi aura pour charge d'exécuter des mis-
voir en 1982, que les pouvoirs publics signale un litige agro- pastoral dans les et la résolution pacifique du différend sions et tâches dévolues à la commis-
pensent à véritablement sécuriser les îlots alluvionnaires de Mayo Tiel dans le frontalier entre le Cameroun et le sion. Les comités techniques prévus
frontières. départent de la Bénoué. Dans le Faro, Nigeria va ressusciter la Commission pour la commission portent sur la
Par le décret n° 85/305 du 7 mars 1985, un litige agro-pastoral a éclaté dans les nationale des Frontières. Le gouverne- détermination, la dénonciation et la
le président de la République signe un villages de Tsepon, Djombo, et les lami- ment a entre-temps, tiré toutes les matérialisation des frontières.
texte portant création de la commis- dats de Tchamba et Boutal occupés par conséquences de l'affaire de Bakassi. Bon an mal an, les évoluent. Les textes
sion nationale des frontières. Elle est les agriculteurs nigérians. Des pertes en vies humaines, notam- de fonctionnement et de la commission
chargée de formuler des suggestions au Dans le Nord-Ouest et particulière- ment dans rangs des forces de défense de l'organisation interne du secrétariat
gouvernement sur toutes les questions ment dans le Donga-Mantung, les vil- et de sécurité. Des déplacements mas- permanent fixés par des textes particu-
se rapportant à la conception et à la lages frontaliers de Saam et Yang ont été sifs des populations. Un gouffre financier liers dorment dans les tiroirs. Ce qui fait
mise en œuvre de la politique nationale occupés par des agriculteurs nigérians. pour le Trésor public. dire à l'homme politique Adamou Ndam
des frontières. Dans le Sud-Ouest, la borne frontalière Par le décret n° 2001/208 du 27 juillet Njoya, de regrettée mémoire, à notre
Globalement, le Cameroun partage d'Akwaya dans le département de la 2001, le chef de l'État signe un texte confrère "La Nouvelle Expression" du 18
4591 kms de frontières avec ses voisins Manyu a été détruite par les popula- modifiant celui de 1985.Le nouveau août 2006, que , "quand la commission
que sont le Nigeria (1690 kms), le tions nigérianes. Le plus grave et le plus décret institue un Conseil supérieur de nationale des frontières avait été créée il y
Tchad (1094 kms), la Rca (797 kms), le important, dans le département du supervision et un secrétariat permanent a 25 ans, j'avais dit qu'il fallait aller occuper
Gabon, le Congo et la Guinée équato- Ndian, les 3/4 de la population de qui relèvent directement du secrétariat les terrains. A l'époque, on avait peur, on
riale. Le Cameroun partage des fron- Bakassi sont occupées par l'armée nigé- général de la présidence de la croyait que les Nigérians utiliseraient les
tières maritimes avec le Nigeria et la riane. Dans l'Adamaoua, les République. Le comité de supervision routes et les infrastructures créées par
Guinée équatoriale. On peut aussi par- Centrafricains contestent l'apparte- est élargi en plus du ministre des nous pour nous envahir facilement. C'est un
ler de frontières lacustres avec le Tchad nance du Mont-Ngaoua dans le dépar- Relations extérieures, du ministre de la raisonnement fallacieux. Il faut fonds spé-
y le Niger. tement du Mbere au Cameroun. Dans la Défense, du secrétaire général des ser- ciaux pour les frontières».
Et comme pour donner une réplique à
l'ancien président de Udc, René
Emmanuel Sadi, alors ministre de
l'Administration territoriale, va au cours
de la célébration de la 7eme journée
africaine des frontières le 6 juin 2017,
sur le thème «la frontière comme espace
intégré de développement», donner une
vision des pouvoirs publics quant à
l'avenir des frontières du Cameroun. La
loi d'orientation et d'aménagement du
territoire consacre les zones fronta-
lières comme des espaces d'aménage-
ment spécifique. Il serait donc question
de développer et valoriser chaque fron-
tière.
C'est dans cette logique par exemple
qu'ont été créés les arrondissements de
Darak dans le Logone et Chari dans
l'Extreme-Nord en 2004, et, Kye Osi
dans la Vallée du Ntem dans le Sud en
2006.
Et de l'avis du chercheur Halilou
Abdouraman, cette sécurisation des
frontières camerounaises qui se déve-
loppe par à-coups ne permet pas de
dire que le Cameroun a une réelle poli-
tique des frontières.

Willy Ngbwa Esso


FAITS D’ACTUALITÉ DOSSIER ÉTRANGER GRANDE INTERVIEW

12

Coroneries
j s i g n a t u r e s @ y a h o o . f r Signatures N°133 du mardi 14 avril 2020

Le journal du Covid-19

l’exemple aurait suffi à installer l’effet tache


d’huile et de proche en proche, la philanthropie
se serait généralisée. Les exemples vivants sont
d’un autre pouvoir…La générosité des autres,
c’est autre chose ; manifestons la nôtre au
niveau individuel. D’abord !
La présentation d’un avocat jusque-là commen-
çait par «Maitre untel, avocat au barreau de…».
Cela signifiait simplement pour nous, que
chaque avocat était attaché à un barreau. Mais
que signifie donc «international» qui semble rem-
placer pour certains «au barreau de…» ? Non !
International n’est pas un barreau sinon, ces avo-
cats se présenteraient : maître untel, avocat au
barreau d’international. Que peut donc vouloir
dire ce vocable dans le contexte judiciaire ? Y a-
t-il un sélectionneur qui, comme au foot ou au
volley par exemple, retiendrait les meilleurs avo-
cats pour…faire quoi ? La confusion semée par
ces internationaux devient totale, lorsqu’ils nous
apprennent que nous pouvons tout faire pen-
dant la pandémie, puisque les lois sont mises
entre parenthèses.
Les administrations suivent à la lettre les
mesures d’hygiène prescrites. Impossible
d’échapper à la dame à l’entrée du ministère des
Finances, qui vous pose sur l’oreille un petit
appareil et vous verse ensuite dans les mains,
une solution hydro-alcoolisée. Vérification du
dossier à l’intérieur du bâtiment mais hélas !
Vous avez oublié la photocopie légalisée de la
Cni. Vous ressortez faire la photocopie et le
manège avec la dame recommence. Ah, le poste
de police au rez-de-chaussée du bâtiment est
fermé, il va falloir aller légaliser le document au
Altruisme comme de vulgaires forbans. Cameroun. Et puis, où, quand et comment Paul Commissariat central heureusement pas très
Les professeurs Jean-Paul Mira et Camille Cocht Dans ces conditions qui devrait «appuyer» qui ? Biya donnait-il souvent des nouvelles à cet éner- éloigné. Ici c’est l’eau et le savon qui vous atten-
ont présenté leurs plates excuses «à tous ceux Et si c’était cet altruisme extravagant que gumène ? Passons ! dent…Ainsi d’une administration à une autre,
que leurs propos ont pu heurter», rapporte Rfi. l’Afrique reprochait à la France ? Cette absence de nouvelles a suffi au reporter passerez-vous la matinée à vous enduire les
Radio France Infernal, la voix officielle de l’ex- pour décréter que le Cameroun était «un pays à mains de solution hydro-alcoolisée et à s’en
pansionnisme français rappelle à l’occasion, que Journalisme l’abandon des chefs politiques et guerriers, incapa- débarrasser tout à côté avec de l’eau et du
la France officielle elle aussi, s’est désolidarisée La présentatrice du journal de la Rtbf, la télévi- ble de faire face à la menace sanitaire». Soit ! Mais savon.
des deux indiscrets chenapans qui ont dit tout sion belge roucoulait de plaisir sur le plateau. comment qualifie-t-on un pays qui enregistre Le Covid 19 nous vient d’Europe, et la sagesse
haut, ce que tout le monde pensait et faisait déjà Rien que de propulser le Cameroun au près de quatre mille morts pendant la même voudrait que les «mbenguistes» se prêtent de
depuis toujours en catimini. Le Ministère fran- deuxième rang des pays d’Afrique subsaharienne pandémie ? bon cœur aux mesures locales, finalement moins
çais des Affaires étrangères, selon cette radio au les plus atteints par le Covid-19 semblait lui pro- Par ailleurs, tous les professionnels, les vrais, contraignantes que celles des pays d’où ils vien-
discours idéologiquement très chargé, ne s’est curer un plaisir proche de la félicité. Le pays vous diront de toujours vous méfier des for- nent. Mais il y a encore parmi eux, des réfrac-
pas contenté de renier ses compatriotes, il a selon elle, avec 650 cas détectés et une dizaine mules toutes faites et à utiliser à tout prix. Elles taires à la discipline qu’impose la pandémie, à
affirmé pour souligner la sollicitude de la France de morts est «frappé de plein fouet». A propos, sont souvent calquées ailleurs et plaquées n’im- l’instar de cette dame qui s’est débinée, échap-
envers le continent Noir, que «le président comment est frappée la Belgique qui comptabi- porte comment, n’importe où par les cancres de pant à la quarantaine. Traquée et retrouvée
Macron était en vidéoconférence avec une dizaine lisait plus de 30 mille cas au 13 avril dernier ? service. En l’occurrence, nous avons entendu après cinq jours passés en famille à Akonolinga,
de chefs d’Etat africains, pour voir comment Question à laquelle notre An(n)e qui porte si «un pays à l’abandon des chefs politiques et guer- elle a opposé une résistance farouche et une fin
appuyer leurs efforts de lutte contre le Covid 19». bien son nom ne pourra répondre. riers» en Irak, en Afghanistan, en Libye, au Sud de non recevoir aux autorités administratives,
Touchante, très touchante attention pour un Heureusement d’ailleurs, puisque la parole est Soudan. Finalement, ce papier avait tout d’une sanitaires et aux forces de l’ordre qui se
pays qui comptait au 13 avril dernier, plus de laissée à une autre spécialiste du Cameroun, qui farce de mauvaise étudiante en journalisme. devaient de la ramener à Yaoundé pour le test et
136 mille cas pour quelque 15 mille morts. Ces elle-même convoque un olibrius, Rédacteur-en- le confinement d’usage. Son ire assortie de
chiffres sont, des centaines de fois supérieurs, au chef d’un journal panafricain de référence, dont Générosité toutes les invectives et menaces imaginables
total de ceux des dix pays que la France veut les Africains dans leur grande majorité décou- Le partage est plus que jamais de mise, par ces était d’autant moins justifiée, qu’elle a fini par
«appuyer». Charmante bienveillance pour une vraient seulement l’existence à l’occasion. temps très difficiles pour le commun des être testée positive au Covid-19, après cinq
France désarticulée dans sa stratégie, qui ne Il nous apprend en parlant du Cameroun qu’ «à Camerounais. Tout le monde s’est ainsi mis à jours à contaminer à tout va. Et dire qu’elle pre-
savait pas jusqu’à un passé très récent, s’il fallait l’Ouest du pays, il y a une guerre civile depuis 2016, rêver d’un pays idéal, où les plus nantis dans un nait les internautes à témoin pour relayer à tra-
opter pour le confinement, la prescription de la on a près de 500 mille déplacés et des milliers de élan de générosité, investiraient les carrefours et vers l’Europe où elle tient sans doute un rôle
Chloroquine ou le port généralisé des cache- morts. Et d’autre part, le chef de l’Etat Paul Biya n’a les lieux publics, distribuant à bouts de bras très important, l’injustice faite à son auguste per-
nez. Troublante prévenance pour une puissance pas donné de nouvelles depuis près d’un mois». Si solutions hydro-alcoolisées, Chloroquine et sonne dans un pays de barbares. Décidément et
obligée d’importer les bouts de coton que sont on a bien compris, l’absence de nouvelles de cache-nez. Du reste, pas besoin absolument pour reprendre une expression chère à leur
les masques, quand elle ne se résigne pas sim- Paul Biya «depuis près d’un mois» est à ranger d’être milliardaire pour commencer…avec les pays d’accueil, ils sont f… ces «mbenguistes».
plement à les chaparder dans des aéroports parmi les calamités qui s’abattent sur le excédents de voyages par exemple. Montrer Aimé Roland Bindzi
FAITS D’ACTUALITÉ DOSSIER ÉTRANGER GRANDE INTERVIEW

j s i g n a t u r e s @ y a h o o . f r Signatures N°133 du mardi 14 avril 2020 13


Le journal du Covid-19

LETTRE DE TITA MONGO


Par Willy Ngbwa Esso

Excellence M. Le
président de la
République
Sango Mboa Kamerun,
C'est avec un réel plaisir que mes frères
du Club Matango, mes beaux-frères du
Club Bil Bil, et mes cousines de
l'Association nationale des vendeuses de
beignets-bouillie-haricot Anvbbh,
s'adressent à votre illustre personnalité

Et la recherche ?
en cette période de crise sanitaire mon-
diale due au coronavirus.
Ayant appris que Maurice Kamto et ses
partisans ont entrepris une opération
de levée de fonds, au mépris de la légis-
lation en vigueur dans le domaine de
l'assistance humanitaire et malgré la

L
mise en demeure du ministre de
l'Administration territoriale, les anima-
Le Covid-19 a pris les scientifiques de court. Sa propagation rapide est inquié- teurs des milieux de convivialité où bat
tante. Toutefois après la surprise, la science semble réagir. La recherche des trai- le cœur du Cameroun profond condam-
nent énergiquement ce comportement
tements préventif et curatif est focalisée sur des produits virostatiques connus qui n'est pas loin de la provocation. Le
pour avoir été actifs contre le Vih, Ebola et autres. Les tests effectués en labora- bon sens paysan et le confort intellec-
toire donnent des lueurs d'espoir. tuel approximatif qui sont les leurs, ne
permettant pas à mes frères, beaux
e 25 février 2020, s'inspirant des conclu- conclusions publiées dans la revue scientifique comme piste sérieuse contre le Covid-19. frères et cousines d'appréhender les
sions des chercheurs chinois, le profes- "Nature" étaient pleines d'espoir: "Nous avons subtilités de la politique politicienne, ils
seur Didier Raoult en France déclare au constaté que le Remdevisir et la Chloroquine sont très La transfusion plasma estiment de manière péremptoire que la
cours d'une conférence de presse que la efficaces pour contrôler l'infection in vitro". Toutefois Dans la recherche d'un traitement curatif toutes bande à Kamto a d'autres visées. Et sur-
Chloroquine peut être utilisée dans le l'enthousiasme des chercheurs est tempéré par les pistes possibles sont exploitées. En France et
tout quand on suit dans les réseaux
traitement curatif du Coronavirus. Cet des appels à la prudence; l'efficacité du Remdesivir aux États-Unis le recours à un vaccin basé sur celui
antipaludéen vieux de 70 ans, abandonné par n'est pas encore connue à moyen et à long terme de la Rougeole est envisagé. Les essais pourraient sociaux les déclarations de ceux qui
l'Organisation mondiale de la Santé depuis 2006 sur les patients. Sa prise prolongée pouvant provo- même débuter dans un avenir proche. Ce qui est cotisent à partir de l'étranger.
pour perte d'efficacité revient à la une. Les cher- quer des troubles cardiaques, l'auto-médication est envisagé dans l'immédiat c'est la thérapie passive
cheurs constatent que les capacités antivirales et déconseillée. Malgré la prudence c'est tout de par anticorps et transfusion de plasma. Ce traite- Excellence Sango Mboa Kamerun,
antiinflammatoires de la Chloroquine peuvent être même une piste sérieuse. ment consiste à prélever du sang chez les patients la lutte contre le Covid- 19 est l'affaire
efficaces dans le traitement des patients de pneu- infectés et guéris afin d'extraire les anticorps qui
monie provoquée par le Covid-19. C'est le début Le vaccin Bcg seront ensuite transfusés aux malades. Le traite-
de tous et de chacun dans un élan de
de l'espoir de guérir du Coronavirus. Cependant Mis au point en 1921 pour lutter contre la ment est encore à l'étude; des expériences in vitro solidarité nationale. Et comme ils vous
tout en insistant sur cet antipaludéen, les cher- Tuberculose, le vaccin Bcg est une autre piste ont été lancées. S'il n'est pas encore appliqué, les l'ont promis la semaine dernière, mes
cheurs explorent d'autres pistes. Après la réunion qu’exploitent les chercheurs. Les expériences sont scientifiques ne doutent pas de son efficacité. Il frères du Club Matango, mes beaux-
du 12 février 2020 au siège de l'Oms à Genève, focalisées sur sa capacité à être utilisée comme avait déjà été utilisé avec succès lors de la grippe frères du Club Bil Bil et mes cousines
destinée à accélérer les travaux prioritaires de traitement curatif. Les premiers tests in vitro ont H1N1 et avait permis de réduire la charge virale de l'Association nationale des vendeuses
recherche, la réflexion des chercheurs s'oriente montré qu’il peut atténuer les symptômes de la des malades. Mais le Covid-19 n'est pas le H1N1.
sur deux axes: les antirétroviraux pour combattre maladie en évitant que le système immunitaire Comme dans toute démarche scientifique la pru- de beignets-bouillie-haricot Anvbbh
directement le virus et les médicaments agissant s'emballe. Le professeur Mihai Neter du centre dence est de mise. répondent à votre appel à la solidarité
sur le système immunitaire pour contrôler la réac- médical de l'université Radboud des Pays-Bas est Toutes les pistes de recherches envisagées démon- nationale. Pour ce faire, il est prélevé
tion inflammatoire de l'organisme. Pour parvenir optimiste: "Il a déjà été constaté que le Bcg réduit la trent une chose: le Covid-19 a réveillé les esprits 1fcfa pour chaque verre de matango,
aux résultats attendus, des médicaments déjà exis- mortalité des enfants dans les pays défavorisés en sur le danger permanent que constituent les virus, chaque bol de Bil Bil, ou chaque gobelet
tants sont testés. Certains ont eu des effets effi- diminuant les infections respiratoires et le sepsis. Il microbes et autres. Les premières pandémies ont de bouillie vendus. Et malgré la baisse
caces sur les pandémies précédentes: Ebola, H1N1, réduit aussi la fréquence des infections respiratoires été traitées au cas par cas; la science n'a pas anti-
Sras. chez l'adulte". Faire du neuf avec du vieux peut être cipé; on s'est contenté de gérer le quotidien; c'est drastique des recettes due au confine-
le qualificatif des recherches sur le vaccin Bcg pour la raison pour laquelle la réunion du 12 février ment, le pactole est plutôt considérable.
Le Remdesivir Gs 5734 guérir le Covid-19. La pandémie provoque des pro- 2020 au siège de l'Oms à Genève tout en mettant Levant un toast pour la circonstance, les
Ce médicament a été développé avec succès pour blèmes respiratoires et la toux. Le Bcg qui a donné l'accent sur les travaux prioritaires de recherche principaux animateurs des milieux de
lutter contre la fièvre Ebola et le virus de Marburg. satisfaction contre la Tuberculose est tout indiqué pour faire face à la pandémie du Covid-19 a insisté convivialité où bat le cœur du
Dans les essais in vitro pour son application au pour combattre ces symptômes. Les chercheurs sur la nécessité de se préparer à enrayer les cas à
Cameroun profond vous disent un seul
Covid-19, il a donné des résultats prometteurs. s'étaient déjà intéressés sur son efficacité pour venir.
Dès février, les chercheurs chinois se sont intéres- combattre le Sras en 2013. Aujourd'hui, le vaccin Alfred Nyambelle Iyaoua mot. Continuez.
sés à l'association Remdesivir- Chloroquine. Leurs vieux de 99 ans revient au devant de la scène Très haute considération.
FAITS D’ACTUALITÉ DOSSIER ÉTRANGER GRANDE INTERVIEW

14 j s i g n a t u r e s @ y a h o o . f r Signatures N°133 du mardi 14 avril 2020

Adamaoua: le coup de pouce de Malachie


Le journal du Covid-19

C
Le personnel de santé de la région de l’Adamaoua qui, depuis le début de la crise sanitaire travaillait avec des moyens limités
est désormais mieux équipé et outillé pour riposter contre le Covid-19. Le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie
vient de doter la région des moyens matériels et financiers pour la circonstance.
’est le balcon des ser- a été accentuée dans les districts de
vices du gouverneur qui santé de Bakim, de Banyo et de Tignère
a servi de cadre pour ainsi que dans des postes frontaliers.
cette cérémonie solen- Cinq équipes de personnels de santé
nelle de remise symbo- travaillent d’arrache-pied le lundi, mer-
lique du matériel de lutte credi et vendredi pour sensibiliser dans
contre le Corona virus ce 13 avril 2020. les marchés et dans les entreprises. La
Le patron des lieux le gouverneur surveillance se fait de manière perma-
Kildadi Taguiéké Boukar a remis un nente aux portes de la ville de
matériel de pointe au délégué régional Ngaoundéré. Le ministère de la Santé
de la Santé publique de l’Adamaoua, publique a dépêché 35 agents en cours
Docteur Yaou Alhadji Zakari. Une dota- d’intégration qui sont déployés sur le
tion du ministre Manaouda Malachie, terrain pour le suivi. Des thermo flash
constitué des T.shirt, des gels hydro permettent à ces agents de prélever la
alcooliques, des masques, des casques, température des citoyens. Beaucoup
de l’eau de javel, des pulvérisateurs, des d’alertes et de cas suspects ont permis
gangs, des bottes, du matériel pour le la descente sur le terrain. Une dizaine de
prélèvement, des combinaisons, des cas suspects ont été prélevés mais tous
lunettes… et une somme de quinze(15) se sont avérés négatifs. La société
millions de nos francs pour les 09 dis- Camtel a installé un poste de téléphone
tricts de santé de la région. à la Délégation régionale de la Santé
Le gouverneur s’est félicité de ce paquet pour prendre directement des appels au
important constitué du matériel de pre- 1510.
mière utilité. Il a invité le délégué régio- 40 chambres dont 10 à l’Hôtel Transcam
nal de la Santé publique de l’Adamaoua et 30 au Bois de Mardock ont été réqui-
à se déployer sur le terrain pour procé- sitionnées pour le confinement d’éven-
der au dépistage. Il a appelé ses conci- tuels cas suspectés. Les services publics
toyens à être très conscients de ce que ont été interpelés pour mettre en appli-
cette pandémie n’épargne aucune loca- cation toutes les mesures du gouverne-
lité, aucun village. Pour le gouverneur, ment notamment le lavage des mains.
les populations doivent observer toutes Les marchés de la ville ont été mis à
les vingt mesures–barrières prescrites contribution pour l’application desdites
par le gouvernement car, c’est à ce prix mesures. Toutefois le ventre mou reste
et à ce prix seulement que la région sera monde a pris la mesure de la situation. Une Croix-Rouge a été mise sur pied. Cette de prise en charge d’éventuels cas.
indemne de cette pandémie. Il a promis campagne assidue est conduite dans notre équipe a d’ailleurs reçu une formation
un accompagnement au délégué régional région. Il reste que les citoyens suivent ces appropriée pour la cause. La surveillance Phinées Antoine Ombala Zobo
différentes mesures. Dans notre région tout

HUMOUR
de la Santé. Et pour se faire, le numéro 1
de la région a invité les chefs tradition- est mis en œuvre afin que cette sensibilisa-
nels, les leaders d’opinion et toutes les tion soit menée avec conviction et détermi-
Par Pierre Lebon Elanga Ateme

Abus de soupçon
forces vives à donner en temps réel des nation», a martelé le gouverneur.
informations sur des cas suspects.
Pour ce qui est du port obligatoire du Aucun cas confirmé jusque-là
masque comme exigé par le gouverne- En marge de la remise solennelle du Son tort, être un mbenguiste. Son malheur, avoir fait partie des passagers du vol Air
ment, le gouverneur Kildadi Taguiéké matériel de lutte contre le Corona virus France du 17 mars. Son erreur, n’avoir pas pensé que ses papiers attestant qu’elle avait
Boukar pour implémenter la mesure ; le Comité du suivi et de la riposte de été confiné pouvait lui servir un jour de laisser-passer. Malheureusement, elle les lais-
compte sur une politique de sensibilisa- la pandémie, créé le 13 mars dernier sera à Yaoundé avant d’aller à Ayos, son village natal. Elle prendra néanmoins le soin de
tion. «La meilleure stratégie pour faire por- par le gouverneur, s’est réuni pour faire les filmer dans son whatsapp. Sa présence dans la ville va susciter commentaires.
ter le masque à nos populations c’est la le point sur la situation de la crise sani- Mbenguiste signifiant depuis quelque temps, Covid-19. Alertée, le sous-préfet et son
sensibilisation, nous avons d’ailleurs été taire dans la région. état-major vont interpeller la vacancière. Elle n’a pas sur elle ses papiers de confine-
proactifs dans la mesure où nous sommes Le rapporteur du Comité, Docteur ment, mais les photos dans son whatsapp. Pas suffisant de l’avis des autorités locales.
descendus les premiers dans les marchés, Yaou Alhadji Zakari, a fait le point sur la Manu militari, elle sera renvoyée à Yaoundé, l’ambulance du coin lui servant de véhicule
dans les espaces publics pour sensibiliser et crise sanitaire dans la région. De son de transport jusqu’à un hôtel de la capitale. Obligée de gérer un deuxième confine-
rappeler aux uns et aux autres l’application exposé l’on retiendra que pour riposter ment. Seulement, ses voisins sont les rescapés d’un bus qui avait été ramené de
des treize premières mesures. Ensuite contre le Corona virus, une salle de Meiganga à Yaoundé, un passager y ayant trouvé la mort. Le virus soupçonné d’en être
toutes les forces vives ont été mises à confinement a été aménagée à l’Hôpital la cause. Beau voisinage. La pauvre sera une fois de plus, testée, malgré la certitude
contribution notamment les autorités tradi- régional de Ngaoundéré. Une équipe qu’elle l’avait déjà été. Une fois de plus le test sera négatif. Cette fois, en rentrant à
d’intervention rapide constituée d’un Ayos, elle avait les résultats de ses tests qu’elle a d’ailleurs affichés un peu partout dans
tionnelles, les autorités administratives, les
médecin, de deux infirmiers, deux labo- la ville. Peut-être en le faisant, elle sera lavée de tout soupçon. Parce qu’ici, on l’appelait
Forces de maintien de l’ordre, les autorités
déjà Corona ! Son post sur les réseaux sociaux ayant fait le tour du monde !
religieuses, les leaders d’opinion, tout le rantins, un hygiéniste et un élément de la
FAITS D’ACTUALITÉ DOSSIER ÉTRANGER GRANDE INTERVIEW

j s i g n a t u r e s @ y a h o o . f r Signatures N°133 du mardi 14 avril 2020 15


Le journal du Covid-19
LE POINT DE DROIT PENALTY

L L
Par Alfred Nyambelle Iyaoua

Covid-19: les sportifs au front


Par Guy-Roger Eba’a

Politisation du Coronavirus
a politisation de la lutte contre le Coronavirus par certains leaders poli- ’olympisme tel que défini par Pierre Freddy Baron de Coubertin est une philo-
tiques et d’associations est une déviance qui risque de nous éloigner du sophie de la vie exaltant et combinant en un ensemble harmonieux les qualités
véritable problème à savoir, protéger et soigner les vies des Camerounais du corps, de la volonté et de l'esprit. Alliant le Sport à la Culture et à
face à cette maladie. Le Covid-19 est certes un problème de santé, mais sa l'Education. L’olympisme se veut créateur d'un style de vie fondé sur la joie
gestion peut difficilement être dissociée de la politique, au vu des ravages énormes dans l'effort, la valeur éducative du bon exemple et le respect des principes éthiques
sur des vies humaines, et de la désolation semée dans le monde entier. Le souci fondamentaux universels. Au moment où la pandémie du Covid-19 sévit à travers le
majeur pour tout dirigeant, est de sauver ses populations, devant ce danger venu monde, cette philosophie a toute sa valeur. Elle interpelle au premier plan les sportifs
de l’Orient. Il frappe sans discrimination. Les pays développés en sont les princi- (responsables administratifs, encadreurs, pratiquants). Elle les met devant leur respon-
pales victimes. Malgré leurs moyens financiers, scientifiques, humains et matériels, sabilité rappelée par deux expressions: la valeur éducative du bon exemple; le respect
les morts se comptent par centaines et par milliers. Dans ces pays, pouvoir et des principes éthiques fondamentaux universels. Le sportif doit montrer l'exemple. Il
opposition, face à la force destructrice de la maladie, ont mis de côté leurs doit être le premier à respecter les mesures prises. Le Covid-19 a provoqué la sus-
batailles politiques. Le consensus est fait sur l’essentiel, l’heure n’étant pas à la cri- pension et l'annulation des compétitions majeures. La pandémie a bouleversé les habi-
tique, à des fins populistes. En Espagne, l’un des pays les plus touchés, le leader de tudes qui s'étaient installées dans les instances dirigeantes du sport mondial. Ces ins-
l’opposition radicale s’est par exemple dit disposé à travailler avec le gouverne- tances avaient établi comme principe le non- respect des décisions des autorités poli-
ment, pour barre la voie à la pandémie. Cette attitude s’observe d’ailleurs dans la tiques; l'illustration encore en esprit est cette "sortie" de Avery Brundage alors prési-
majorité des pays. La lutte contre le Covid-19 est l’œuvre des autorités en place, dent du Comité international olympique en 1972,malgré la prise en otage de la délé-
avec l’appui de toutes les bonnes volontés, qui associent leurs efforts à ceux des gation israélienne et les 17 morts de l'assaut aux jeux olympiques de Munich :"Game
gouvernants. must go on". Ces instances criaient à l'ingérence lorsqu' un gouvernement voulait avoir
Au Cameroun, pays unique au monde, où rien ne se fait comme ailleurs, on assiste un regard sur ce qui se passe dans le sport, brandissant la menace de la suspension
plutôt à une nauséabonde démarche de positionnement et de récupération poli- voire de la radiation. Le Covid-19 est venu rappeler à tous la philosophie de l'olym-
tiques. Qu’on le veuille ou pas, le Cameroun a des dirigeants. On ne peut pas, sans pisme: être le bon exemple; respecter les principes éthiques fondamentaux. De part le
flagornerie, dire qu’ils donnent entière satisfaction aux populations. Leurs plaintes monde, certains sportifs ont compris et assimilé la philosophie de l'olympisme. Les
concernent la gabegie, la corruption, l’accès aux soins, à l’éducation, à l’eau, à implications des champions comme Roger Federer, Novak Djokovic, Frank Ribéry,
l’électricité…Mais face au Coronavirus, le gouvernement a pris des mesures. On Neymar junior ont été abondamment relayées. Certains clubs se sont aussi engagés
peut les apprécier, leur trouver des limites ou les critiquer, mais on doit les res- dans le combat contre le Covid-19 à l'instar de l'Olympique lyonnais en France qui a
pecter. Certains Camerounais ont même souhaité des mesures plus contrai- offert 300 000 euros pour la gestion de la pandémie dans sa région. En Afrique, les
gnantes, notre pays n’ayant pas les moyens de combattre la maladie si jamais, les gloires du sport se sont aussi mobilisées. Geremi Sorel Njitap, vice-président de la
chiffres étaient ceux de certains pays : Etats-Unis, Chine, Italie,…Espagne. Les FifPro, le syndicat international des footballeurs professionnels avait déclaré:"En
Camerounais, si prompts à critiquer les autres, brillent plutôt par des comporte- Afrique nous avons interpellé nos anciennes gloires, les légendes africaines puisque ce sont
ments irresponsables. Des «Mbenguistes» se sont échappés des lieux de confine- des modèles qui peuvent véhiculer facilement des messages, ils peuvent aider à faire respec-
ment. Après y avoir joué avec des prostituées éblouies par quelques euros et dol- ter les consignes d'hygiène instaurées par les experts de la santé et par les états". Cette
lars, ils sont allés distribuer la maladie au sein des familles. Par cupidité, elles ont interpellation a été entendue. Samuel Eto'o Fils dès le mois de mars a envoyé un mes-
gardé le silence. sage: "Mes sœurs et frères africains; le Coronavirus a investi notre vie avec malice,
La conduite des opérations par les autorités n’exclut aucun Camerounais souhai- arrogance et sans préavis. Il ne connaît ni la race, ni la religion ni les partis politiques.
tant contribuer. Plusieurs bonnes volontés se sont déjà manifestées. Le Fonds de Il se moque et tue autant les riches que les pauvres. Les conséquences sont désas-
solidarité créé reste ouvert. Curieusement, pendant qu’on est préoccupé par les treuses, imprévisibles. Pour toutes ces raisons mes sœurs, mes frères, chers parents je
effets dévastateurs de la maladie, des leaders de partis politiques et associations, vous demande de respecter les consignes données par les autorités de nos pays et
défiant le pouvoir dont ils jugent l’action inefficace, s’engagent dans des collectes l'Oms. Faisons le pour nous-mêmes, pour nos enfants, pour nos parents, pour nos
de fonds destinés à combattre le Coronavirus sous leur supervision. Or l’appel à la voisins, pour l'Afrique. Faisons le par amour "De la parole à l'acte en Côte d'Ivoire la
générosité publique est juridiquement fondation "Didier Drogba" s'est jointe à la
encadré par la loi n°83/002 du 21 juillet fondation "Magic System" et à l’Union euro-
1983 et son décret d’application. L’une péenne pour distribuer des kits alimentaires
des exigences est la gestion transparente aux populations démunies. Au Sénégal, Sadio
des fonds collectés. Quelles garanties a- Mane, la star de Liverpool, a offert 30 mil-
t-on que l’argent reçu, n’ira pas dans les lions de francs Cfa au Comité national
poches des organisateurs ? Des individus sénégalais de lutte contre le Covid-19. Dans
ont-ils le droit de collecter de l’argent et l'Hexagone, les joueurs d'origine africaine y
de s’engager à soigner les populations, en sont aussi allés de leur geste de solidarité.
ignorant les autorités en place ? Les par- Kylian Mbappe a fait un important don à la
tis politiques ont-ils le droit de faire fondation "Abbé Pierre" qui assiste les dému-
appel à la générosité publique et recevoir nis et les vieux, Paul Pogba a organisé avec
des fonds de l’étranger ? Le Covid-19 est l'Unicef une levée de fonds pour fournir
une menace grave pour la vie des gants, masques et lunettes de protection au
Camerounais. Si des partis politiques et personnel sanitaire. Cette implication des
associations veulent apporter leur sportifs dans la lutte pour stopper la propa-
pierre à l’édifice, cela ne saurait se faire gation du Covid-19 illustre la pertinence de
comme si le Cameroun était un «No la philosophie de l'olympisme moderne. Il
man’s land». Cette inadmissible provoca- ne peut avoir de sport sans santé; il ne peut
tion nous éloignerait du problème, pour avoir de sport sans respect des normes éta-
nous entraîner dans la gadoue politique. blis et des mesures prises pour assurer la
Politiser le Covid-19 et créer une polé- santé. Le sport doit s'arrimer à l'évolution
mique autour, alors que le danger rôde, du monde et être en phase avec toutes les
manque de pertinence. La santé des règles édictées pour la santé universelle.
Camerounais d’abord !
FAITS D’ACTUALITÉ DOSSIER ÉTRANGER GRANDE INTERVIEW

16 j s i g n a t u r e s @ y a h o o . f r Signatures N°133 du mardi 14 avril 2020

Le journal du Covid-19
ECONOMIE
Par Lucas Antoine Ndzie

Et si l’agriculture de seconde géné-

J
ration passait par la mécanisation ?
usque vers les années 80, les efforts de grave crise économique qui a suivi.
l’Etat vont surtout porter sur la promo- A côté de cela, on relève d’autres initiatives
tion d’un secteur moderne de type visant la production de la mécanisation et de
agro-industriel alors que les systèmes la transformation agricole. C’est le cas du
de production traditionnels se caractéri- projet Pafsat de culture attelée dans la
sent par une faible productivité du travail région du nord-ouest ; la motorisation inter-

Port du masque
EXTREME-NORD
agricole. D’où l’importance et la nécessité médiaire de la Sodecoton sans oublier l’ex-
d’accroître la productivité du travail dans périence chinoise de montage de motocul-
les exploitations agricoles en intervenant à teurs à Kribi qui a tourné court à cause des

à deux rythmes
la fois sur les aspects agro-économiques : problèmes de coût et de compétitivité.
semences ; engrais etc. et sur les aspects En ce moment où il est question pour le
mécaniques pour augmenter la capacité du Cameroun de redonner toute sa véritable
travail ; l’accès aux marchés et diminuer les place au secteur agricole, à travers le lance-
pertes posts-agricoles. ment par le chef de l’Etat en janvier 2012 au
Au total, 20 mesures sont prescrites par le chef de l’Etat. Avec le phénomène des changements cli-
matiques et la résurgence des pénuries ali-
Comice agropastoral d’Ebolowa de
l’Agriculture de seconde génération, tous les
Ceci dans le but de lutter et prévenir le Coronavirus. Elles mentaires, la mécanisation du secteur agri- regards restent tournés vers la coopération
doivent être respectées par les populations. Parmi ces

D
cole aujourd’hui n’est plus considérée avec l’Inde via l’usine de montage des trac-
mesures figurent le port obligatoire du masque à compter comme un luxe. Il s’agit véritablement de
la voie incontournable pour améliorer les
teurs de Ngalan, une banlieue de la capitale
régionale du Sud.
de ce lundi 13 avril 2020 sur toute l’étendue du territoire performances ; un impératif catégorique au Plus récemment encore, le Ministère de
nationale. Dans la ville de Maroua, le respect de ces moment où les jeunes et les élites qui se l’Agriculture et du Développement rural lan-
mesures est à double vitesse, malheureusement… lancent résolument dans ce secteur ne çait le Programme National d’Investissement
sauraient se contenter d’outils rudimen- Agricole pour soutenir cette agriculture de
ans la ville de Maroua, cité capi- autres. Ils ne mesurent pas jusque-là la dan- taires et traditionnels aux rendements peu seconde génération en attendant le démar-
tale de la région de l’Extrême- gerosité de cette pandémie. La distanciation prometteurs. rage effectif de la Banque dédiée à ce sec-
Nord, le port du masque n’est pas sociale est foulée au pied, encore moins le L’usage du machinisme permet donc de teur
la chose la mieux partagée. lavage des mains et autres mesures. Les mar- booster les performances tant il est vrai Le temps du Président. Comme d’autres
Malgré l’obligation, d’autres personnes font chés sont inondés. C’est le cas du marché qu’une bonne utilisation des outils permet dossiers aussi importants et capitaux
encore de la résistance. Elles sont insou- abattoir. La distance entre les commerçants également d’accroître la productivité. Il comme les autres, l’une des résolutions
ciantes du danger tant décrié. D’autres et leurs clients mais aussi entre les clients faut dire que jusqu’à la fin des années 80, issues du Comice à savoir «comment redyna-
encore ne se soucient pas de la qualité du eux-mêmes n’est pas du tout respectée. l’Etat avait basé toute sa stratégie de pro- miser l’un des pans majeurs et traduire en
cache-nez. L’essentiel pour eux, c’est qu’il En ce premier jour du port obligatoire du duction et de développement du machi- actes concrets. Et si la résolution passait par la
faut juste un tissu qui couvre la bouche masque, plusieurs personnes avaient de la nisme agricole sur le Ceneema, le Centre Mécanisation ?»
jusqu’au nez. Les dispositions prescrites ne peine à s’adapter. «J’ai porté le masque pour National d’Etudes et d’Expérimentation La réponse coule de source. Passer résolu-
disent rien à certains. Les habitudes n’ont aller au marché mais je n’arrivais pas à respirer. du Machinisme Agricole. Les activités et ment de la daba ; la houe, de l’agriculture
pas trop ou pas changé. Ce lundi, jour du J’étais obligé de revenir très rapidement à la certains résultats n’ont pu être développés attelée ; aux tracteurs ; enfin que dis-je l’ou-
début du port obligatoire du masque, d’au- maison. Par ce que je ne pouvais pas me prome- par manque de ressources du fait de la til sine qua non indispensable pour doper le
tres ont préféré le confinement que de ner sans mettre aussi le masque. Cela m’étouf- secteur. La résolution de cette équation se
vaquer à leurs activités. «Je n’avais pas grand- fait et j’étais mal à l’aise. Je préfère rester toute trouve en la création du Ceneema qui faute
chose à faire aujourd’hui au chantier. C’est pour la journée à la maison», pleurniche Hapsatou de moyens, d’initiatives novatrices et, pour-
cela que j’ai jugé utile de rester chez moi K. Pour le respect de ces mesures, les auto- quoi pas de léthargie au fait depuis quatre
comme souhaité par les mesures gouvernemen- rités administratives et locales multiplient décennies. Les faits sont sacrés. L’on relève
tales», explique Sanda Haman, chef de chan- des campagnes de sensibilisation. C’est le cas jusqu’à date récente que le tout premier
tier. de la descente du maire de ville de Maroua voire l’unique Directeur général de la struc-
Pour ce qui est des masques, il y en a eu de ce jour dans certains quartiers. Certaines ture est resté inamovible au gré des décen-
toutes les couleurs et à tous les prix. Les populations ne comprennent pas toujours la nies, Innovation et Bonne Gouvernance ?
couturiers, les vendeurs se sont multipliés nécessité de porter les masques. Ceci s’ex- On n’en a cure malgré la promulgation des
dans les artères de la ville de Maroua. plique par le fait que «les gens ont intériorisé textes récents accordant à un Directeur
«Depuis que nous avons suivi la déclaration du une distance avec les décisions prises par les général, trois années renouvelables deux
ministre de la Santé publique selon laquelle, on autorités administratives. Il faut développer cer- fois, soit neuf ans à la tête de la structure.
pouvait en fabriquer localement, je me suis taines stratégies d’explication. Nos populations Où se situe alors le hic ? Le caillou dans la
lancé. Je peux coudre près de 60 masques avec sont ignorantes. Il faut à cet effet chercher à chaussure conformément à la bonne gouver-
un pagne. Pour ce qui est du prix, avant que cela déconstruire certaines habitudes au lieu de nance et autre Gar –Gestion Axée sur les
ne soit obligatoire, nous les vendions à 200 voire manœuvrer pour leur dicter certaines Résultats en vigueur.
300 Fcfa. A partir de ce lundi, un masque coûte conduites», explique Dr Messi Magloire, La nouvelle impulsion vient d’être donnée
500f. Et j’envoie les enfants avec dans les quar- sociologue. Le préfet du département du avec la nomination d’un nouvel exécutif dans
tiers, d’autres viennent directement ici», Diamaré ne cesse de multiplier les des- les cimes de la structure. Après le temps de
explique Hamadou, couturier à Domayo. centes sur le terrain, notamment dans les l’audit et de l’évaluation, on questionnera
Parmi les clients, l’on relève les conducteurs agences de voyage et autres lieux de regrou- l’exécution du nouveau cahier de charges.
de motos, les hommes en tenue. Certaines pements. C’est toujours redondant de répéter que «le
personnes estiment que c’est une affaire des Jewa maçon sera jugé au pied du mur».
FAITS D’ACTUALITÉ NECROLOGIE ÉTRANGER GRANDE INTERVIE

j s i g n a t u r e s @ y a h o o . f r Signatures N°133 du mardi 14 avril 2020 17


La chute d’un baobab Adieu Tetari !
JOSEPH MBAH NDAM

C J
Des observateurs de la scène politique camerounaise Parmi nos encadreurs à Radio Cameroun, Joseph Tetari M.
ont été, ce lundi 13 avril 2020, dans un état de choc à est celui qui aura tissé des liens de confraternité très
l’annonce de la mort du député du parti d'opposition étroits avec nous.
Sdf, Joseph Mbah Ndam.
eunes recrues, nous avons béné- c’est sur cette même tranche que
ela était d'autant plus siège officiel de Paul Biya, président de la ficié de ses sages conseils, l’on lira son avis de décès.
surprenant que non République et président du parti tout au long de notre car- Notre émotion est d’autant
seulement il avait Rdpc au pouvoir) et Ntarinkon (le rière : il n’avait de cesse de plus vive que nous avons
activement battu siège officiel de John Fru Ndi, le nous répéter que pour gardé de très bons contacts
campagne pour son parti président du premier parti d'op- faire carrière en radio, il avec cet aîné, affable, jovial,
dans sa circonscription position, le Sdf ); ce que Fru fallait être humble, récep- attentionné et humble.
de Momo (région du Ndi deviendra sans Mbah tif aux critiques, Nous avons continué de
Nord-Ouest), en vue Ndam; Mbah Ndam: remarques et corrections le fréquenter assidument
des élections législa- l'homme, l'avocat et le politi- des aînés. Et que l’on après sa retraite. Sa mai-
tives et municipales du cien; ce que les gens disent apprenait le métier beau- son familiale de Nkolnda,
9 février dans cette cir- de Mbah Ndam». coup plus des confrères proche banlieue de
conscription où il était Journaliste camerounais qui ont eu à se casser la Yaoundé sur la route de
candidat à sa propre basé aux États-Unis gueule plusieurs fois au N’simalen, était devenue
réélection en tant que d'Amérique, Divine micro que de ceux qui ne notre refuge, notre repère.
membre du Parlement, Nchamukong voit dans la l’avaient jamais fait. D’un com- Les week-ends ou les jours de
mais avait également plus mort du parlementaire Sdf, une merce agréable et par-delà la fête, comme lors de la célébra-
tard, fait campagne pour la affaire pour laquelle, selon lui, les confraternité, il a noué des liens tion de son 76eme anniversaire en
reprise des élections dans cette ministres du cabinet du parti au d’amitié très étroits avec chacun d’en- novembre 2019, nous y allions déguster
circonscription, après que le Conseil pouvoir, le Rdpc, se réjouiront. tre nous. Sa bonne humeur, son optimisme, sa du bon vin de palme et de petits plats bien de
constitutionnel eut confirmé la pétition de Nchamukong écrit: «Que son âme repose en jovialité et son humour ont fini par nous séduire chez-nous. C’est ainsi qu’une semaine avant sa
son parti selon laquelle les élections du 9 paix. J’ai lu sa représentation au Parlement. Les et de faire de nous ses disciples. Personnage mort, Linus-Pascal Fouda s’est rendu à son
février étaient viciées. Bien que Mbah Ndam ministres de Paul Biya sont peut-être en privé satis- très attachant, il nous abreuvait des anecdotes domicile recueillir pour Signatures son témoi-
soit mort d'une maladie, peu de gens semblent faits car Mbah Ndam ne les affrontera plus des pionniers de la Radio : Jules Atangana ; gnage sur Manu Dibango. Pour cause de mala-
savoir que le haut responsable du parti Sdf comme il le faisait auparavant». Daniel Amiot-Priso, André Ngangue, Michelle die, je n’ai pas pu accompagner Linus-Pascal.
était malade. Un autre commentateur, Tah Fonane Ridley, Epée, Richard Ekoka Sam Ewande et bien d’au- Tetari m’a aussitôt appelé pour s’excuser du fait
Cependant, le secrétaire à la communication attribue la mort de l'ancien député à la frustra- tres. On s’en délectait tout en apprenant le que la commande de vin de palme qu’il avait
du parti Sdf, Denis Nkemlemo a publié une tion politique. Il raconte: «Mbah Ndam a mené métier. passée auprès de son cousin avait été détour-
déclaration dans laquelle il confirmait le décès. un bon combat pour la République du Cameroun Méticuleux au travail, Joseph Tetari, se documen- née alors qu’il aurait bien voulu m’envoyer
«Le Parti social démocrate, avec une profonde tris- et a perdu son âme, sans rien y gagner. La vérité tait sur chaque artiste retenu dans sa play-list. quelques litres pour soulager mon mal. «Ce n’est
tesse, annonce le passage à la gloire du très hono- sur sa mort est une frustration absolue et rien Ce qui n’était pas évident avant l’avènement des que partie remise», me dira-t-il, tout en me pré-
rable Joseph Mbah Ndam ce matin, le 13 avril d'autre. Mbah Ndam qui était un chef de groupe technologies de l’information et de la communi- cisant qu’il allait passer une autre commande
2020 à Yaoundé. Le départ de cet homme d'État parlementaire du Sdf (Social Drinking Family) est cation, avec tous ces moteurs de recherche qui que nous irons déguster sur place avec l’équipe
est une perte irrémédiable pour le parti Sdf en décédé après avoir été laissé dans le froid par le permettent aujourd’hui, en un clic, d’accéder à habituelle : Lucas-Antoine Ndzie, Linus-Pascal
particulier et le Cameroun en général. Que son chairman Fru Ndi qui avait ouvertement formé une une banque de données aussi riches que Fouda, Pierre-Lebon Elanga Ateme, Aimé-
âme repose en parfaite paix!» alliance avec le Rdpc de Paul Biya. L'honorable variées. Il fallait s’abonner aux magazines people Roland Bindzi et moi. Sam Dikoume se joignait
Si le parti Sdf n'ait pas indiqué la cause du Mbah Ndam a perdu sa résidence à Batibo d'une tels que : «Salut les copains», «Paris Match», à nous en pensée par whatsapp depuis New
décès de Mbah Ndam, d’autres sources l’ont valeur de plus de 25 millions (lorsqu'elle a été «Nous deux»…Tout un investissement pour des York, et on échangeait sur nos familles et col-
fait. Un commentateur politique, Thompson incendiée) et encore une fois, il a perdu le double salaires de catéchistes, mais c’était le prix à lègues. Le plus souvent, c’est Sam qui finançait
Ntuba, a écrit dans son compte Facebook: scrutin dans sa circonscription au profit du parti payer pour être «Up-to-date», préparer ses bis- nos séances de beuverie et de dégustation
«C’est vous qui l’avez tué. Il a été exclu du siège Rdpc de Paul Biya. Il n'était donc plus parlemen- cuits pour l’antenne et pouvoir soutenir une depuis les States et qui nous encourageait à
parlementaire du parti politique Sdf et il a perdu taire pour vivre dans la richesse et être aussi conversation sur la culture et l’art. Il faut signa- continuer de maintenir cette convivialité. Nous
le poste de vice-président national de l'Assemblée bruyant qu’avant. Il ne lui restait plus que sa ler qu’il fut lui-même correspondant de France avions d’ailleurs convenu d’aller rendre une
nationale que le parti Rdpc lui avait confié. Il l’a femme et ses enfants qui devaient maintenant se Football au Cameroun. «Joe», comme nous l’ap- visite de courtoisie à Tetari lors du prochain
perdu avec tous les avantages qui vont avec une nourrir de ce qui restait. Si c'était toi, ne te suicide- pelions affectueusement, fréquentait assidû- passage de Sam au Cameroun. Un autre rendez-
telle position. Sa mort pourrait avoir été causée rais-tu pas? Le Sdf a crié haut et fort en faveur de ment, la discothèque, la bibliothèque et la ban- vous manqué donc, comme celui de son témoi-
par une augmentation soudaine de sa tension sa participation aux dernières élections de février dothèque de la Maison de la radio. Il y préparait gnage sur Manu Dibango, qui n’a pas été publié
artérielle ou une crise cardiaque. Cet homme a 2020 et a totalement rejeté l'appel de ses mem- minutieusement son conducteur d’antenne à un parce qu’ayant mystérieusement disparu des
soutenu les lois de Paul Biya sur le terrorisme». bres racines à boycotter les élections. Paul Biya est détail près. Grâce à son érudition, son éclec- machines de la rédaction de Signatures.
S’agissant toujours de la cause du décès, le un très bon changeur de jeu. Si vous êtes stupide, il tisme et sa vaste culture musicale, il représen- Prémonition ou simple malchance ? Toujours
journal en ligne, Opéra News explique : «Il a vous utilisera comme la canne à sucre que vous tait pour nous une sorte d’encyclopédie, une est-il que la rédaction de Signatures se sent
succombé à une maladie qui le rongeait depuis mâchez et puis vous en jetez les paillettes». référence en matière de culture générale. En doublement attristée, une double perte plus
des mois, rien à voir avec le Covid-19, a vite fait Mais qui est Joseph Mbah Ndam? C`est le jour- bon pédagogue,Tetari M. ne cessait de nous rap- qu’affligeante et démoralisante. Un goût d’ina-
de souligner l’un des proches du défunt pour évi- nal en ligne, Opéra News, qui répond à cette peler que «La meilleure improvisation est écrite». chevé qui nous remplit davantage d’amertume
ter la confusion avec les nombreux décès des question: «Avocat de formation, Joseph Mbah Orfèvre du micro, il savait séduire ses auditeurs et de désarroi. Ce n’est pas forcer sur le trait
suites du Coronavirus enregistrés actuellement». Ndam est plus connu comme l’un des piliers du avec des histoires très croustillantes sur la vie que de dire que Tetari Mvondo laisse un grand
Le quotidien de langue anglaise, The Guardian Sdf, l’un des grands partis de l’opposition, créé il y des artistes. Ayant été programmé des années vide, qui sera très difficile à combler. Ou irons-
Post, a consacré toute sa une de ce mardi 14 a 30 ans par Ni John Fru Ndi. Le natif de Batibo durant sur les tranches d’antenne de la mi-jour- nous encore les week-ends ? Ou trouverons-
avril 2020 à Joseph Mbah Ndam. Le journal a (Région du Nord-Ouest) a siégé pendant environ née, avec sa voix éraillée, il a fini par faire corps nous un autre lieu de rassemblement aussi
titré: «L'emblématique bras droit de Fru Ndi s'in- deux décennies à l’Assemblée nationale comme élu avec «Cameroun Magazine», qui rythmait la vie convivial que son domicile à Nkolnda ? Qui
cline: le dernier communiqué de presse de l'hono- de la circonscription de la Momo, en tant que fils de la nation avec ses différentes rubriques, dont nous accueillera encore avec autant de chaleur
rable Mbah Ndam à la presse; son rôle dans la originaire de ce département de la région du Nord- le sacro-saint journal parlé de 13 heures, les et d’empressement dans ce village ? Une chose
vie et la croissance du parti Sdf; les premiers jours Ouest. Il a manqué de se faire réélire lors des légis- appels des provinces (après lui on dira «appels est sûre et certaine, notre douleur sera ravivée
de Mbah Ndam et ses actions au Parlement; sou- latives du 9 février 2020». des Régions»), les avis et communiqués d’intérêt chaque fois que nous passerons par là. Adieu
venirs doux-amers avec les séparatistes anglo- Tikum Mbah Azonga général et les avis de décès. Son éternel cigare Tetari !!!
phones; Mbah Ndam: le pont qui reliait Etoudi (le dans le Nord-Ouest qu’il affectionnait tant s’étant éteint à jamais, Sylvain Papoul Mbiama Efoudou
FAITS D’ACTUALITÉ SOCIETE ÉTRANGER GRANDE INTERVIEW

18 j s i g n a t u r e s @ y a h o o . f r Signatures N°133 du mardi 14 avril 2020

Un prédateur en série terrorise


NYONG-ET-MFOUMOU/AYOS-NYAKOKOMBO

U
Un prédateur sexuel use, abuse et désabuse les populations du Nyong-et-Mfoumou depuis 25 ans. Plus pré-
cisément dans les arrondissements d’Ayos et de Nyakokombo par Kobdombo. Des centaines d’élèves,
mineures pour la plupart, sont ainsi dépucelées, violées, violentées, sodomisées et traumatisées à vie dans
l’impunité totale. Alors que ce virus, plus virulent que le Covid-19 tue en série et gangrène le corps social,
les autorités administratives, judiciaires, de maintien de l’ordre et les Ong dites de défense des droits de
l’homme et de l’enfant, bien qu’informées, ferment les yeux et couvrent le sniper sexuel.
n proverbe Yebekolo dit
que «Ce qu’on couvre pour-
rit et ce que l’on étale
sèche». Depuis 25 ans que
le délinquant sexuel abuse
de ses élèves, aucune voix
ne s’élève pour dénoncer cette déviance.
Au contraire, le malfrat qui, parallèlement
mènerait des activités de trafic du bois, un
secteur très porteur et lucratif serait
assez liquide pour corrompre sa hiérar-
chie, la gendarmerie de la localité qui
tronquent à chaque fois leurs rapports a
leurs différentes hiérarchies et trouvent
des circonstances atténuantes à l’obsédé
sexuel.
Dépravation des mœurs.
Après recoupement auprès de plusieurs
sources crédibles, il s’avère que M. Berka
William Fondzemvem, puis qu’il faut l’ap-
peler par son nom, ci-devant professeur
des lycées d’enseignement général (Pleg),
a été affecté comme enseignant au Lycée
d’Ayos il y a de cela 25 ans, plus exacte-
ment en 1995. Y étant, il a pris la malheu-
reuse habitude d’assouvir ses instincts
bestiaux auprès des midinettes de 12-14 et loyaux sévices», mais on a déshabillé saint tation dans d’autres coins à défaut de le des établissements scolaires pour les cas
ans des classes de 6ème et 5ème de pré- Paul, pour habiller saint Pierre. Puis que 12 sanctionner ? Et la soi-disant élite de ces sociaux. Est-ce seulement pour les pro-
férence. Des pucelles quoi ? Il les préfère ans après des ébats sataniques et diabo- arrondissements si agitée et excitée lors blèmes d’inscription ? Y-a-t-il des respon-
fraiches, appétissantes et innocentes. Ses liques à Ayos, revoici, le prédateur sexuel des joutes politiques, pourquoi garde-t- sables dudit ministère auprès de ces éta-
pratiques peu orthodoxes vont jusqu'à la à l’œuvre depuis 13 ans à Kobdombo. Il y elle ce mutisme assourdissant ? Le nouvel blissements d’Ayos et de Kobdombo ? Si
sodomie, ce qui n’est pas sans laisser des poursuit en toute impunité sa sale exécutif communal si prompt à aller oui, à quoi servent-ils ? Et que dire du
séquelles : outre les traumatismes phy- besogne au vu et au su de tout le monde, détecter la fièvre des voyageurs en transit ministère de la Femme et de la Promotion
siques, la déperdition scolaire, les gros- dans une indifférence méprisante et une par Ayos, ne peut-il pas se mobiliser pour de la Famille ? Il est de quelle utilité
sesses précoces, non désirées et à complicité de corps administratif qui frise barrer la route à ce virus sexuel ? Que publique ? A organiser la Journée mon-
risques, les maladies sexuellement trans- la défiance vis-à-vis des populations dire des soi-disantes associations des diale de la Femme et à concevoir le thème
missibles, surtout que l’homme est adepte locales. Sinon, comment comprendre que droits de l’homme, de l’enfant et de la et le ton du tissu-pagne du 8 mars ?
du «full-contact» et du «full-penetration». son proviseur demande dans un premier femme si enclines à réagir quand-il s’agit Enough it is enough !! Assez de ce scan-
Ses victimes, pour la plupart ont préféré temps des sanctions à son encontre et par des victimes du terrorisme. N’est-ce pas dale !! Pendant combien de temps les
garder le silence, mais certaines s’en sont la suite, demande à sa hiérarchie de sur- là de la terreur sexuelle que sème ce populations du Nyong-et-Mfoumou vont-
ouvertes à leurs parents qui se sont seoir ou de reporter ces sanctions sans multirécidiviste dans ces deux localités ? elles encore endurer ce calvaire ? S’il faille
plaints auprès de la hiérarchie de l’établis- que rien n’ait changé entre temps ? Les Les réseaux des femmes si actives en poli- que le violeur en série fasse toute sa car-
sement et même à la gendarmerie d’Ayos dessous de table peut-être, puisque tiques n’ont-elles pas là du grain à mou- rière là-bas, cela veut dire qu’il a encore 6
et de Kobdombo. Plaintes qui sont restées l’homme a l’art de farfouiller sous les dre ? Peut-on évaluer et quantifier le pré- ans de jouissance et d’extase, mais sur-
sans suite. Mais multirécidiviste, le sieur jupons des pucelles. judice ainsi commis et perpétré par cet tout de vies à briser, d’espoirs à obscurcir,
Berka a allégrement continué sa sale individu ? Où est le Procureur de la d’ambitions à anéantir. Puisqu’âgé seule-
besogne, jusqu’en 2007 lorsque sa hiérar- Impunité et complicités République de céans ? N’y a-t-il pas assez ment de 54 ans et les enseignants allant à
chie a cru bon de prononcer un jugement Qu’ont-elles fait pour mériter un tel châ- d’éléments de preuves pour inculper l’in- la retraite à 60 ans, il a toute la «belle vie»
à la roi Salomon, en décidant de lui infliger timent dans une République qui se veut dividu ? Pourquoi sieur Berka fait-il autant de luxure et de luxuriance devant lui. Tant
une affectation disciplinaire au Lycée exemplaire et prétend protéger les mino- peur ? Qui le couvre, quel est son mentor, pis pour les parents, les pauvres enfants et
bilingue de Kobdombo, avec en prime une rités ? N’y a-t-il pas des services de ren- n’a-t-il pas assez commis du tort comme vive l’impunité !! Ayos et Kobdombo, un
promotion en bonne et due forme seignements dans le coin ? Servent-il seu- cela à cette pauvre population villageoise pays de cocagne où coule l’or et le miel,
comme Censeur dudit Lycée. Non seule- lement à traquer les subversifs ? Pourquoi sans ressources et ni défense ? Le minis- une destination du tourisme sexuel par
ment, il a ainsi été promu pour «de bons et une telle longévité d’un enseignant dans tère des Affaires sociales a pris l’heureuse excellence. God go pay !!!
loyaux services», pour ne pas dire de «bons une même localité, sans la moindre affec- décision d’affecter son personnel auprès Sylvain Papoul Mbiama Efoudou
FAITS D’ACTUALITÉ PUBLICITE ÉTRANGER GRANDE INTERVIEW

j s i g n a t u r e s @ y a h o o . f r Signatures N°133 du mardi 14 avril 2020 19


FAITS D’ACTUALITÉ PUBLICITE ÉTRANGER GRANDE INTERVIEW

20 j s i g n a t u r e s @ y a h o o . f r Signatures N°133 du mardi 14 avril 2020

Vous aimerez peut-être aussi