Vous êtes sur la page 1sur 4

DÉTERMINER LA LOI ENTRÉE-SORTIE

CIN06
CINÉMATIQUE D’UN RÉDUCTEUR OU D ’UN
TD
MULTIPLICATEUR DE VITESSE
Sciences de l’ingénieur Corrigé
À TRAIN ÉPICYCLOÏDAL

1. Différentes configurations d’un train épicycloïdal


1. Sur le schéma cinématique, repasser chaque solide d’une couleur différente.
2. Compléter les tableaux suivants représentant les différentes configurations possibles de ce train épicycloïdal.
Porte- Planétaire Planétaire
Satellite Relation de Willis Raison de base du train
satellite A B
Étape 1 1/0 Z −Z
2 4 1 3 1/0 − 3/0 + (  − 1) 4/0 = 0 = = 3  2a
3/0 Z2b Z1
4/0 =0

Pour déterminer le rapport de transmission d’un train épicycloïdal, il faut :


1) écrire la relation de Willis et calculer la raison de base sans tenir compte du fait que certaines entrées sont bloquées ou ont
une vitesse imposée ;
2) puis simplifier la relation obtenue en tenant compte de la configuration.

Solides en entrée Solide en Relation de Willis simplifiée avec e et s, s /0


Rapport de transmission :
motorisé(s) fixe/bâti 0 sortie et en tenant compte du solide qui est fixe e /0
s /0 1
e=1 3 s=4 e /0 + (  − 1) s /0 = 0 =
e /0 1−
s /0 1
e=1 4 s=3 e /0 − s /0 = 0 =
Étape 2 e /0 
(différentes
s /0 
configurations e=3 1 s=4 −e /0 + (  − 1) s /0 = 0 =
possibles du e /0  −1
transmetteur)
e1=3
s=1 s /0 − e1/0 + (  − 1) e2/0 = 0
e2=4
s /0
e=3=4 s=1 s /0 − e /0 + (  − 1) e /0 = 0 =1
e /0
s /0
e=1=3 s=4 e /0 − e /0 + (  − 1) s /0 = 0 =1
e /0

NB1 : Relier deux constituants d’un train épicycloïdal (configurations 5 et 6) revient à le « bloquer » (voir exercice du
différentiel).

NB2 : Pour les 3 premières configurations, on peut obtenir des rapports inverses, en permuttant le solide en entrée avec le
solide en sortie.

Sciences industrielles de l’ingénieur 12/11/2019 Page 1 sur 4


CIN06 TD Corrigé - Déterminer la loi entrée-sortie cinématique d’un réducteur ou d’un multiplicateur de vitesse à train épicycloïdal

2. Calage de rouleaux d’impression sur une ligne d’imprimerie


1. Sur le schéma cinématique, repasser chaque solide d’une couleur différente.
2. À partir de la relation sur les entraxes (condition géométrique), déterminer les modules des roues 6 et 31.
Soit m1 = m24 = m10 et m2 = m6 = m31 .
La relation sur les entraxes (condition géométrique de fonctionnement d’un train épicycloïdal) s’écrit :
Z + Z10 Z +Z Z + Z10
R24 + R10 = R31 + R6  m1 24 = m2 31 6  m2 = m1 24  m2 = m1 = 1,75mm .
2 2 Z31 + Z6

s /18
3. Déterminer l’expression du rapport de réduction en fonction des nombres de dents Zi des roues dentées.
e /18
Faire l’application numérique.

Porte- Planétaire Planétaire


Satellite Relation de Willis Raison de base du train
satellite A B
Étape 1 31/18 − Z24 − Z6
6, 10 5 31 24 31/18 − 124/18 + ( 1 − 1) 5/18 = 0 1 = = 
24/18 Z10 Z31
5/18 =0

Solides en entrée
Solide en Relation de Willis simplifiée avec e et s, s /0
Rapport de transmission :
motorisé fixe/bâti sortie et en tenant compte de la configuration e /0
Étape 2
s /18 s /18 Z Z
(configuration
24 fixe = 1 − 1  = 1 − 24 6
utilisée par le e /18 e /18 Z10 Z31
transmetteur) e=5
par
s=31 s /18 + ( 1 − 1) e /18 = 0
rapport s /18
à 18 AN : = −0,168
e /18

4. Retrouver le résultat de la question précédente en inversant l’ordre des planétaires dans la relation de Willis, par
rapport au choix fait précédemment.

Porte- Planétaire Planétaire


Satellite Relation de Willis Raison de base du train
satellite A B
Étape 1 24/18 − Z31 − Z10
6, 10 5 24 31 24/18 − 231/18 + ( 2 − 1) 5/18 = 0 2 = = 
31/18 Z6 Z24
5/18 =0

Solides en entrée
Solide en Relation de Willis simplifiée avec e et s, s /0
Rapport de transmission :
motorisé fixe/bâti sortie et en tenant compte de la configuration e /0
Étape 2
s /18 1 s /18 Z Z
(configuration
24 fixe =1−  = 1 − 6 24
utilisée par le e /18 2 e /18 Z31 Z10
transmetteur) e=5
par
s=31 −2s /18 + ( 2 − 1) e /18 = 0
rapport s /18
à 18 AN : = −0,168
e /18

On retrouve bien le même rapport de réduction dans les 2 cas.


Ainsi le choix du planétaire A ou B n’a pas d’importance dans la relation de Willis.

Sciences industrielles de l’ingénieur 12/11/2019 Page 2 sur 4


CIN06 TD Corrigé - Déterminer la loi entrée-sortie cinématique d’un réducteur ou d’un multiplicateur de vitesse à train épicycloïdal

3. Réducteur à deux vitesses


1. Sur le schéma cinématique, repasser chaque solide d’une couleur différente.
2. Donner le signe de 13/0 (suivant y0 ) lorsque 34/0  0 (suivant + z0 ).

La vis sans fin a un pas à droite, donc si 34/0  0 (suivant + z0 ) alors 13/0  0 (suivant +y0 ).

3. Déterminer l’expression de s /0 la vitesse angulaire de l’axe de sortie en fonction de e1/0 , e2/0 et des Zi . Faire
l’application numérique en fonctionnement « Petite Vitesse », puis en fonctionnement « Grande Vitesse ».
Train épicycloïdal 1 Train épicycloïdal 2
Satellite 37 36
Porte-satellite 17 28
Planétaire A 19 17
Planétaire B 25 8
19/0 Z −Z −Z
Train épicycloïdal 1 de raison de base 1 : 19/0 − 125/0 + ( 1 − 1) 17/0 = 0 avec 1 = = 25  37 = 25
25/0 Z37 Z19 Z19
17/0 =0

17/0 Z −Z −Z
Train épicycloïdal 2 de raison de base  2 : 17/0 − 28/0 + ( 2 − 1) 28/0 = 0 avec 2 = = 8  36 = 8
8/0 Z36 Z17 Z17
28/0 =0
13/0 Z
Engrenage roue 13 et vis sans fin 34 : = 34 (voir question 2 pour le signe)
34/0 Z13

Configuration du transmetteur : e1/0 = 34/0 , e2/0 = 19/0 , s /0 = 28/0 , 25/0 = 13/0 et 8/0 = 0 (8 solidaire du bâti). Donc :
− Z25 Z34  −Z  
Train épicycloïdal 1 : e2/0 −  e1/0 +  25 − 1  17/0 = 0 
Z19 Z13  Z19   Z25 Z34  −Z  − Z 
  e2/0 + e1/0 −  25 − 1  8 − 1  s /0 = 0
 −Z   Z Z
19 13 Z
 19 Z
  17 
Train épicycloïdal 2 : 17/0 +  8 − 1  s /0 = 0 
 Z17  
Z Z ( Z + Z )( Z + Z17 )
e2/0 + 25 34 e1/0 − 25 19 8 s /0 = 0
Z19 Z13 Z19 Z17
Z19 Z17  Z25 Z34 
s /0 =  e2/0 + e1/0 
( 25 19 )( 8 17 ) 
Z + Z Z + Z Z Z
19 13 
AN : s /0 = 0,033 (e2/0 + 0,11 e1/0 )
AN : Fonctionnement en petite vitesse : e1/0 = 1500 tr/min et e2/0 = 0  s /0 = 5,27 tr/min

AN : Fonctionnement en grande vitesse : e1/0 = e2/0 = 1500 tr/min  s /0 = 54,8 tr/min

4. Boitier de commande de raboteuse


1. Sur le schéma cinématique, repasser chaque solide d’une couleur différente.
2. Compléter la chaîne d’énergie-puissance partielle en définissant les noms des constituants et les grandeurs effort et
flux.

Sciences industrielles de l’ingénieur 12/11/2019 Page 3 sur 4


CIN06 TD Corrigé - Déterminer la loi entrée-sortie cinématique d’un réducteur ou d’un multiplicateur de vitesse à train épicycloïdal

3. Déterminer, en fonction des nombres de dents des roues dentées, la relation entre e1/0 , e2/0 et s /0 .

Train épicycloïdal
Satellite 9B, 9C
Porte-satellite 13
Planétaire A 10
Planétaire B 11
10/0 − Z11 − Z9B Z11 Z9B
Train épicycloïdal : 10/0 − 11/0 + (  − 1) 13/0 = 0 avec  = =  =
11/0 Z9C Z10 Z9C Z10
13/0 =0
13/0 − Z8
Engrenage cylindrique : =
8/0 Z13
Configuration du transmetteur : e1/0 = 10/0 , e2/0 = 8/0 et s /0 = 11/0 .

Z Z Z Z  −Z
donc : e1/0 − 11 9B s /0 +  11 9B − 1  8 e2/0 = 0
Z9C Z10 Z Z
 9C 10  Z13

4. Déterminer, après avoir formulé l’hypothèse qui convient, la relation entre les Zi , liée aux conditions géométriques
de montage des roues dentées.
La relation sur les entraxes s’écrit : R10 + R9B = R11 + R9C
Dans le cas où toutes les roues dentées ont le même module m  Z10 + Z9B = Z11 + Z9C

5. Différentiel et véhicule en virage


1. Sur le schéma cinématique, repasser chaque solide d’une couleur différente.
2. Que dire des nombres de dents Z41 et Z42 ?

Les pignons 41, 3 et 42 ont nécessairement le même module. De plus R41 = R42 . En conséquence Z41 = Z42 .

3. Après avoir identifié les constituants du train épicycloïdal, déterminer 2/0 en fonction de 41/0 et 42/0 .

Train épicycloïdal
Satellite 3
Porte-satellite 2
Planétaire A 41
Planétaire B 42
41/0 − Z42 Z3 − Z42
41/0 −  42/0 + ( − 1)2/0 = 0 avec  = =  = = −1
42/0 Z3 Z41 Z41
2/0 =0
(lorsque l’on fixe le porte-satellite (2/0 = 0) , alors 42/0 = −41/0 )
Attention avec le signe, ce sont des engrenages coniques ! Si 2 est fixe par rapport à 0, alors les roues 41 et 42 tournent en sens
inverse. Ainsi, la raison d’un différentiel vaut -1 ! Les roues tournent en sens inverse par rapport au porte-satellite fixe.
41/0 + 42/0
Ainsi : 2/0 = relation cinématique d’un différentiel.
2

4. On suppose le véhicule en ligne droite, les pneus de même diamètre et roulement sans glissement pneu/route.
Donner alors la relation entre 41/0 et 42/0 , puis entre 41/0 et 2/0 . Que vaut 3/2 , dans ces conditions ?

42/0 = 41/0  2/0 = 41/0 (selon la relation ci-dessus)  3/2 = 0 (selon le schéma cinématique, si 2/0 = 41/0 )
Ainsi en ligne droite, les satellites ne tournent pas sur eux-mêmes : le différentiel « tourne en bloc ».
5. On suppose la voiture « levée » dans un garage. Le moteur ne tourne pas. Donner la relation entre 41/0 et 42/0

2/0 = 0  41/0 = −42/0 . Si l'on soulève les roues motrices et que l'on fait tourner une roue dans un sens, l'autre roue
tournera dans le sens opposé en conséquence de l'inversion du mouvement provoquée par les satellites.

Sciences industrielles de l’ingénieur 12/11/2019 Page 4 sur 4

Vous aimerez peut-être aussi