Vous êtes sur la page 1sur 10

les spondyloarthrites

Le concept des spondyloarthrites regroupe des rhumatismes inflammatoires chroniques qui partagent certaines de
leurs manifestations cliniques ainsi qu’un terrain génétique commun.

Epidémiologie

2 e rang des rhumatismes inflammatoires chroniques après la PR.

Le sex-ratio est de 1,5 (hommes/femmes).

La majorité des cas débute chez l’adulte jeune (avant 35 ans).

Etiologie / Physiopathologie

▪ La cause de la SPA reste inconnue.

▪ Facteurs favorisants sont connus et peuvent être classés en deux rubriques:

▪ facteurs génétiques: rôle important de l’HLA B27.

▪ facteurs d'environnement: ▪ Tabac ▪ Flores microbiennes

▪ Avancées physiopathologiques: Parmi les cytokines pro-inflammatoires produites en réponse aux stimuli du
système immunitaire inné et adaptatif, une place importante est dévolue au TNF alpha, IL-23, IL-17.

Enthèse et enthésite

▪ L’enthèse:

- désigne la zone d’ancrage dans l’os de différentes structures fibreuses (les ligaments, les tendons, les capsules
articulaires, les fascias).

- C ible privilégiée des spondylorarthrites.

- un grand nombre d’enthèses dans l’organisme, au voisinage des:

▪ articulations synoviales,

▪ amphiarthroses (symphyse pubienne, articulation manubrio-sternale, disque intervertébral),

▪ diarthroses fibreuses (articulation sacro-iliaque, sterno- ou acromio- claviculaire).

▪ L’enthésite:

- L’atteinte inflammatoire des enthèses, axiale ou périphérique, est un phénomène central au cours des

spondyloarthrites.

- predominent aux membres inferieurs : les plus fréquentes sont calcanéennes, responsables de talalgies

dans 15 a 40 % des cas, puis viennent les enthésites rotuliennes.

La nouvelle terminologiepermet de décrire au mieux le phénotype clinique Spondyloarthrites axiales (SpA axiale)

̶ Radiographiques = avec sacroiliite radiographique = (SA)

̶ Non radiographiques = sans sacroiliite radiographique


Spondyloarthrites périphériques articulaires (SpA périphériques)

̶ Érosives

̶ Non érosives

Spondyloarthrites périphériques enthésitiques (SpA enthésitiques) Afin de mieux caractériser le phénotype de


l’atteinte, on peut ajouter les éventuelles manifestations extra articulaires concomitantes. Par exemple:

̶ Spondyloarthrite axiale non radiographique avec uvéite antérieure

̶ Spondyloarthrites périphériques articulaires non érosives avec psoriasis, etc.


Diagnostic

Les manifestations cliniques des spondyloarthrites combinent de façon variable :

– un syndrome pelvi-rachidien ou axial (atteinte rachidienne et sacro-iliite) ;

– un syndrome enthésitique ;

– un syndrome articulaire périphérique ;

– un syndrome extra-articulaire (iritis, psoriasis, balanite, urétrite, diarrhée, entéro-colopathie inflammatoire).

Diagnostic: clinique

Phase de début:

• Signes fonctionnels : douleur

-caractère : inflammatoire, nocturne avec dérouillage matinal.

-siège : lombaire, cervicale et dorsale, fessière (pygalgies) haute bi ou unilatérale ou à bascule.

-intensité : appréciée par EVA et consommation d’AINS.

• Signes physiques : pauvres à ce stade évolutif.

• Bilan biologique : VS légèrement accélérée.

• IRM : sacroiliite débutante, RX : pauvre à ce stade.


Phase d’état

• Syndrome pelvien :

Signes fonctionnels :

- Douleurs fessières inflammatoires (pygalgies),

- unilatérales puis bilatérales ou à bascule.

Examen physique :

douleur des sacro-iliaques réveillées par plusieurs manœuvres:

– Douleur fessière déclenchée à l’écartement et rapprochement des ailes iliaques= signe de LARREY.

– Douleur à la pression médiane des sacro-iliaques= Trépied positif.

– Douleur à la flexion-abduction-RE forcée de la hanche= signe de FABIENE.

– Douleur à l’hyper flexion d’une hanche associée à l’hyper extension de la hanche controlatérale= manœuvre de
MENNEL.

• Syndrome rachidien:

Signes fonctionnels : rachialgies inflammatoires

Localisation :

-lombaire et charnière dorso-lombaire +++

-dorsale avec souvent des douleurs thoraciques antérieures.

-cervicale.

- Douleur du plastron sternal: par atteinte manubrio-sternale, sterno-claviculaire, sterno- costale

Examen physique : => enraidissement rachidien

Lombaire: distance doigt-sol, Indice de Schöber

Dorsal : ampliation thoracique(indice de Hirtz), cyphose dorsale (C7 -mur),

Cervical : menton-sternum, menton-acromion,tragus-acromion.

Dans les formes évoluées de l’atteinte rachidienne diffuse on observe : une antéversion cervicale, une cyphose
dorsale, un effacement de la lordose lombaire, et un flessum compensateur des genoux ; d’emblée évocatrice du
diagnostic.

Syndrome extra-articulaire:

Atteinte oculaire : 25 % des cas iridocyclite : uvéite antérieure récidivante, peut laisser des séquelles (=>cécité)

Atteinte cardiaque : rare insuffisance aortique troubles de conduction (bloc auriculo-ventriculaire)

Atteinte rénale : Néphropathie.

Atteinte pulmonaire : Syndrome restrictif IIaire à l ’atteinte axiale (EFR).


Atteinte digestive : lésions intestinales inflammatoires souvent constatées à la colonoscopie.

Diagnostic: para-clinique

Biologie:

Syndrome inflammatoire: VS , gamma globulines , Anémie

HLA B 27: valeur diagnostique dans les cas douteux.

Scanner ou IRM des sacro-iliaques: reperage des sacroiliites à un stade précoce.

Echographie: repérage des enthèsites à des stades débutants avant la calcification.

Sacro-iliite
• IRM Spondylite antérieure

• Radiographie – TDM Atteinte mandibulo-sternale et sterno-claviculaire

Diagnostic: Critères d’Amor

Diagnostic différentiel

1/ Formes débutantes :

autres rhumatismes inflammatoires

intérêt de la TDM ou l’IRM (SI) et de l’Ag HLA B27.

2/ Devant une sacro-iliite :

- unilatérale :

- Sacro-iliite infectieuse: tuberculose, brucellose, autres.

 ponction et biopsie de la SI.

- bilatérale :

- Arthrose des SI: sujets âgés, Rx : ostéophytes.

3/ Devant des syndesmophytes:

- Arthrose : (ostéophytes)

- base d’implantation large


- direction en dehors.

-Hyperostose vertébrale ankylosante (Maladie de Forestier):

- ponts osseux tapissant la paroi antéro-latérale des corps vertébraux avecdes disques normaux

- souvent asymptomatique.

Rhumatisme Psoriasique

Association érosion - construction


Arthrites des entérocolopathies

Arthrites réactionnelle
Pec:

10 Messages