Vous êtes sur la page 1sur 16

Chapitre3 : Les supports de transmission

I- Introduction aux supports de transmission

 La plupart des réseaux actuels sont reliés par des fils ou des câbles ;
 Il existe un vaste choix de câbles, des plus fins aux plus épais, qui répondent aux divers besoins
et aux tailles des réseaux.
 Belden, l’un des premiers fabricants de câbles, a publié un catalogue qui répertorie plus de
2200 types de câbles. Heureusement trois groupes principaux de câbles sont utilisés pour la
majorité des réseaux :
 Câble coaxial,
 Paire torsadée : paire torsadée non blindée et paire torsadée blindée,
 Fibre optique.
 Sans oublier la transmission sans fil
 La suite de ce chapitre décrit les fonctionnalités et les composants de ces trois principaux types
de câbles et de la transmission sans fil ;
 Le fait de comprendre les différences entre ces câbles aidera à déterminer le type de câble à utiliser.

II- Les câbles coaxiaux (de moins en moins utilisés)


 Le câble coaxial était le plus utilisé dans le câblage réseau ;
 Le câble coaxial est relativement peu coûteux, léger, flexible et facile à utiliser ;
 Le câble coaxial est un support sûr et facile à prendre en charge ;

Enveloppe isolante
(PVC ou Téflon)
Gaine externe

Brin central
conducteur
Blindage tressé en cuivre ou
en aluminium

Câble coaxial

 Le blindage désigne l’enveloppe métallique (ou un autre type de matériel) tressé ou en ruban
feuillard qui entoure certains types de câbles ;
 Le blindage protège les données transmises en absorbant les signaux électroniques parasites,
(bruits), afin qu’ils ne pénètrent pas dans le câble et provoquent une distorsion des données ;
 Le brin central d’un câble transporte les signaux électroniques qui constituent les données. Il
est souvent en cuivre ;
 Le brin central est entouré d’une enveloppe isolante qui le sépare du blindage tressé ;
 Le brin central et le blindage tressé ne doivent jamais être en contact car cela provoquerait un
court-circuit ;
 le câble est entièrement recouvert d’une gaine externe non conductrice souvent en plastique,
teflon ou caoutchouc ;
 le câble coaxial est plus résistant aux interférences et à l’atténuation que la paire torsadée ;
Les Réseaux locaux K.G - 14 -
II-1- Les types de câbles coaxiaux
Il existe deux types de câbles coaxiaux
 Câble coaxial fin (Thinnet)
 Câble coaxial épais (Thiknet).

a/ Câble coaxial fin (10 base 2)


 C’est un câble flexible facile à employer, d’environ 6mm de diamètre ;
 Peut transporter un signal sur une distance pouvant aller jusqu’à 185m avant que le signal ne
subisse un phénomène d’atténuation;
 Fait partie d’un groupe dénommé famille RG-58 possédant une impédance de 50 Ohms ;
 30 stations au maximum espacement > 50cm.

Brin central torsadé (RG-58 A/U) Brin central en cuivre à un fil (RG-58/U)

Câble coaxial Fin RG-58

 Connecté directement sur la carte réseau ;


 Raccordement transceiver en T, BNC ;
 Terminaison 50 Ohms.

b/ Câble coaxial épais (10 base 5)

Câble coaxial épais


 C’est un câble relativement rigide d’environ 12mm de diamètre ;
 Souvent désigné comme le standard Ethernet car il fût le premier câble utilisé avec
l’architecture réseau Ethernet ;
 Peut transporter un signal sur une distance de 500m ;
 Connecté sur la carte réseau à travers un connecteur AUI (Attachement Unit Interface) DB15 ;
 MAU ( transceivers) séparés de 2,5m avec connexion par prise vampire ;
 Le câble épais est difficile à manier et relativement coûteux.
Les Réseaux locaux K.G - 15 -
II-2- Le matériel de la connexion coaxiale
Les composants de connexion sont connus du nom de BNC (British Naval Connector). Il existe
plusieurs composants pour relier le câble aux ordinateurs.

 Connecteur de câble BNC : soudé à l’extrémité d’un câble.

Connecteur de Câble BNC

 Connecteur BNC en T : relie la carte réseau de l’ordinateur au câble réseau.

Connecteur de BNC en T

 Prolongateur BNC : utilisé pour relier deux segments de câble coaxial fin afin d’obtenir un
câble plus long.

Prolongateur BNC

 Terminaison BNC : placée à chaque extrémité du câble d’un réseau en bus afin d’absorber les
signaux parasites. Le réseau en bus ne peut pas fonctionner sans terminaison.

Terminaison BNC

II-3- Les caractéristiques de la Norme IEEE 802.3 : Câble Ethernet (coaxial épais)
 Signal asynchrone à 10MHz en codage Manchester
 Impédance 75 Ohms bande de base
 Niveaux 0V et -2V
 Longueur = 500m
 Réflexion du signal évitée par des bouchées (extrémités)
 Marqué par un cercle tous les 2,5m pour l’emplacement des répéteurs et transceivers.

Les Réseaux locaux K.G - 16 -


III- Les câbles paires torsadées (10 / 100 / 1000 base T) Topologie en étoile (Les plus utilisés)
Une paire de fils torsadée est constituée de deux brins torsadés en cuivre, protégés chacun par une
enveloppe isolante. Il existe trois types :
 La paire torsadée non blindée (UTP) « Unshilded Twisted Pair »
 La paire torsadée blindée (STP) « Shilded Twisted Pair »
 La paire torsadée blindée (FTP) « Foloid Twisted Pair »
Pour former un câble, plusieurs paires torsadées sont souvent regroupées. Le tout est recouvert d’une
gaine externe protectrice.
La torsion des fils réduit les interférences électriques provenant des paires adjacentes et d’autres
appareils électriques. La réduction des interférences est proportionnelle au nombre de torsades par
pieds (Pieds = 33 cm).
III-1- Les paire torsadées non blindées (UTP : Unshielded Twisted Pair)
Le câble UTP suivant la spécification 10baseTx /100baseTx /1000baseTx est le type de paire torsadée
le plus utilisé et devient le câble pour réseaux locaux le plus répandu. Il est caractérisé par une
Impédance =100 Ω.
 un segment de câble UTP peut avoir une longueur maximale de 100m ;
 un câble UTP est constitué de deux fils en cuivre isolés ;
 Il existe des spécifications UTP qui déterminent le nombre de torsions autorisées par pied
(33cm) de câble.

Câbles UTP

Problème d’interférences

Des interférences se produisent lorsque les signaux véhiculés par une ligne se mélangent à ceux
provenant d’une autre ligne.
III-2- Les paires torsadées blindées (STP : Shielded Twisted Pair)
 Le câble STP utilise une gaine tressée en cuivre de meilleure qualité et plus protectrice que
celle utilisée par le câble UTP. Impédance 100 Ω.
 Une enveloppe de protection en aluminium est disposée entre et autour des paires qui sont
torsadées. Cela donne au câble une excellente isolation afin de protéger les données contre les
interférences extérieures.
 Débits de transmission élevés sur de longues distances.
 Transceivers paire torsadée intégré à la station.
Les Réseaux locaux K.G - 17 -
Blindage

Câbles STP

III-3- Les paires torsadées semi blindées (FTP : Foiled Twisted Pairs)
Technique intermédiaire entre l’UTP et le STP. Les paires d’un câble sont écrantés d’un écran en
aluminium. Enveloppe en aluminium qui couvre les paires de fils torsadés en dessous de l’enveloppe
protectrice externe en plastique. Impédance 120 Ω , 100 Ω.
III-4- Les catégories de câbles :
Les normes incluent sept catégories de câbles paires torsadées :
 Catégorie 1 : Fil téléphonique UTP pouvant transmettre la voix mais pas les données (Avant 1983)
 Catégorie 2 : Câble pouvant transmettre des données à une vitesse maximale de 4Mb/s (4 paires
torsadées)
 Catégorie 3 : Câble pouvant transmettre des données à une vitesse maximale de 10Mb/s (4 paires
torsadées avec trois torsions par pieds)
 Catégorie 4 : Câble pouvant transmettre des données à une vitesse maximale de 16Mb/s (4 paires
torsadées)
 Catégorie 5 : Câble pouvant transmettre des données à une vitesse maximale de 100Mb/s (4
paires torsadées en cuivre).
 Catégorie 5 E : Câble pouvant transmettre des données à une vitesse maximale de 200 Mb/s
ressemant 1Gb/s (4 paires torsadées en cuivre)
 Catégorie 6 : Câble pouvant transmettre à une vitesse maximale de 1Gb/s.
 Catégorie 6a : Câble pouvant transmettre des données à une vitesse maximale de 10Gb/s (4
paires torsadées en cuivre). Fréquence : 500 MHz.
 Catégorie 7 : permet la transmission de données à des débits allant jusqu'à 40 Gb/s et à des fréquences
jusqu'à 600 MHz.
 Catégorie 7a : Les résultats des tests ont montré que la vitesse de 40Gb/s Ethernet est possible
sur 50 mètres et 100 Gb/s Ethernet sur 15 mètres à des fréquences allant jusqu'à 1000 MHz.

Les Réseaux locaux K.G - 18 -


Cat 6a FTP Cat 6a UTP

CAT6 FTP

CAT6 UTP CAT6 UTP

Nouveaux connecteurs
Segments de câbles colorés

Les Réseaux locaux K.G - 19 -


III-5- Les composants du câble paires torsadées
Matériel de connexion :

Connecteur RJ-45

Prise RJ45

 Connecteurs téléphoniques de type RJ-45 pour se connecter aux ordinateurs. Similaire au


connecteur de téléphone RJ-11.
 RJ-45 : loge 8 connexions de câbles (plus grand)
 RJ-11 : loge 4 connexions de câbles.
Les Précautions de câblage :
Pour assurer une bonne liaison, des précautions de câblage sont à respecter :
 Rayon de courbure du câblage (La fibre optique nécessite un grand rayon de courbure).
 Détorsadage des paires : 13 mm maxi en cat. 5
 Dégainage du câble réduit au maximum (30 à 60 mm typique)
 Pour un câble écranté, l’écran devra être conservé le plus prés possib0le du point de connexion.
 Raccordement des écrans à la masse à chaque extrémité du câble, à 360° si possible.
III-6- La connexion des câbles aux connecteurs RJ 45
a - Câble droit 568-A : Identique pour les 2 extrémités

1 - Blanc-Vert
2 - Vert
3 - Blanc-Orange
4 - Bleu
5 - Blanc-Bleu
6 - Orange
7 - Blanc-Marron
8 – Marron

Les Réseaux locaux K.G - 20 -


b - Câble croisé : Une extrémité en 568-A et l’autre en 568-B
568-A 568-B
1 - Blanc-Vert 1 - Blanc-Orange
2 - Vert 2 - Orange
3 - Blanc-Oranqe 3 - Blanc-Vert
4 - Bleu 4 - Bleu
5 - Blanc-Bleu 5 - Blanc-Bleu
6 - Orange 6 - Vert
7 - Blanc-Marron 7 - Blanc-Marron
8 – Marron 8 - Marron

Les Réseaux locaux K.G - 21 -


IV- Les Fibres optiques (Support qui commence à émerger)

IV-1- Introduction
Les fibres optiques transmettent des signaux de données numériques sous la forme d’impulsions
lumineuses modulées. A la différence des conducteurs en cuivre qui transmettent des signaux
électroniques.
 Un câble est constitué de deux fibres enveloppées chacune dans une gaine distincte.
 La fibre optique est constituée d’un cylindre de verre extrêmement fin appelé brin central,
entouré d’une couche de verre cylindrique appelée gaine optique.

Fibre optique (brin central)


Kevlar
Connecteur en Fibre
Optique
Enveloppe protectrice
externe Gaine optique en verre

Fibre Optique

IV-2- Le principe de fonctionnement


Lorsqu'un faisceau lumineux heurte obliquement la surface qui sépare deux milieux plus ou moins
transparents, il se divise en deux : une partie est réfléchie tandis que l'autre est réfractée, c'est à dire
transmise dans le second milieu en changeant de direction. L'indice de réfraction est une grandeur
caractéristique des propriétés optiques d'un matériau. Il est obtenu en divisant la vitesse de la lumière
dans le vide (Cv=299 792 Km/s) par la vitesse de cette même onde dans le matériau. Plus l'indice est
grand, et plus la lumière est lente. Ainsi, dans l'air, la vitesse de la lumière est à peu près égale à Cv ;
dans l'eau, elle est égale à 75% de Cv; dans le verre, elle est égale à environ 55% ou 60% de Cv selon
le type de verre.

C'est ce principe qui est utilisé pour guider la lumière dans la fibre. La fibre optique comprend ainsi
deux milieux : le coeur, dans lequel l'énergie lumineuse se trouve pour faire un tuyau dans lequel on
peut faire passer de la lumière. .

Les Réseaux locaux K.G - 22 -


La fibre de verre est gainée d'un autre matériau tel que le dioptre qui est choisis de façon à garantir :
 Un angle critique le plus grand possible, afin de supprimer autant que possible tout rayon difracté.
 Des absorptions d'énergie les plus minimes possibles lors de la réflexion sur le dioptre (Pertes).

Il serait possible de faire des calculs pour définir, en fonction du rayon de courbure, du diamètre de la
fibre et de l'indice de réfraction, les pertes d'énergie lumineuse ...
En regardant le schéma ci dessus, on comprend bien que plus de diamètre du cœur de la fibre sera
petit, plus on minimisera les risques d'un angle d'incidence trop grand. D'un autre côté, ce sera plus
délicat de faire passer dans cette fibre une quantité de lumière donnée. C'est le même problème que
dans un tuyau de plombier, à débit constant (m3/s), plus le diamètre sera petit, plus il faudra augmenter
la pression.

IV-3- La fibre multi mode


Dans cette famille, nous trouvons deux sous catégories:
a) La fibre à saut d'indice

Le cœur a un relatif gros diamètre, par rapport à la longueur d'onde de la lumière (de l'ordre du µm
dans l'infrarouge). On remarque que l'allure de l'impulsion de sortie est inférieure à celle de l'impulsion
d'entrée.

b) La fibre à gradient d'indice

Deux améliorations sont apportées:


 Le diamètre du cœur est de deux à quatre fois plus petit.
 Le cœur est constitué de couches successives, à indice de réfraction de plus en plus grand. Ainsi,
un rayon lumineux qui ne suit pas l'axe central de la fibre est ramené "en douceur" dans le droit
chemin.
On remarque que, les résultats sont déjà de meilleure qualité.

Les Réseaux locaux K.G - 23 -


IV-4- La fibre mono mode

C'est le "top". Le diamètre du cœur est très petit, les angles d'incidence le sont donc aussi. Les résultats
sont excellents, mais, compte tenu de la faible section de cette fibre, seul la lumière laser est ici
exploitable. C'est la meilleure solution, mais aussi la plus onéreuse.
On ne l'utilise souvent la fibre que dans un seul sens, pour simplifier les convertisseurs placés aux
extrémités. Si l'on souhaite exploiter une fibre optique dans les deux sens (en bidirectionnel) il faudra :
 Utiliser des longueurs d'onde différentes pour chaque sens.
 Utiliser des extrémités capables de capter de la lumière pour la convertir en électricité et
émettre de la lumière en fonction d'un signal électrique. C'est une solution réalisable, mais
coûteuse.

IV-5 Les types de connecteurs Fibre optique

Les Réseaux locaux K.G - 24 -


IV-6- Les principaux avantages et inconvénients de la fibre optique
a) Les avantages
 La fibre optique est totalement insensible aux rayonnements électromagnétiques dans lesquels
nous baignons.
 L'atténuation du signal est inférieure à celle d'un conducteur électrique et les distances couvertes
sans nécessité d'installer des amplificateurs sont bien plus grandes.
 La bande passante est généralement bien supérieure à celle que l'on peut obtenir avec un câble
électrique.

b) Les inconvénients
 Le rayon de courbure minimum rend le câble assez peu souple d'emploi pour les installations
"volantes",
 Le coût est relativement cher.

c) Performances
La fibre est capable de transporter plusieurs Méga bits par seconde, comparable à ce qui est possible
par le cuivre.
Le record mondial actuel est détenu par le constructeur Japponais NTT (Nippon Telegrafh and
Telephon) avec 14 Tb/s sur une distance de 160km (140 canaux capables chacun de transporter 111
gigabits par seconde). Alcatel avec 10,2 Tbit/s (10 200 Gbit/s), sur une distance de 100 Km. Un autre
record de 3 Tbit/s (3 000 Gbit/s), sur une distance record de 7 300 kilomètres. (1 Tb/s = 103 Gb/s).
En réseau local on peut atteindre 8 Gb/s sur une distance allant de 2 à 4 Km.

Rq: Les fibres sont parfois en plastique: Faciles à installer mais ne peuvent pas transmettre les
impulsions lumineuses aussi loin que le verre.
Les Réseaux locaux K.G - 25 -
V- Les transmissions en réseaux sans fil
Les transmissions sans fil étaient principalement utilisées pour le transport de la voix car leurs
performances sont faibles. Mais le développement de nouveaux réseaux ont permis une utilisation pour
le transport des données à hauts débits (UMTS). Les réseaux sans fil sont constitués de composants
sans fil qui communiquent avec un réseau, qui lui utilise des câbles et fait partie d’un réseau à
composants mixtes appelé réseau hybride.

V-1- Les Utilités des réseaux sans fils


Les composants sans fil peuvent :
 Permettre d’établir des connexions temporaires à un réseau câblé existant ;
 Servir de matériel de secours pour un réseau existant ;
 Permettre une certaine mobilité ;
 Etendre les réseaux au-delà des limites imposées par les câbles ;
 Résoudre les problèmes inhérents à la mise en place des câbles dans les cas suivants :
 Espaces très fréquentés tels que les entrées et les zones d’accueil ;
 Personnes qui se déplacent en permanence, telles que les médecins et les infirmières dans
les hôpitaux, les inspecteurs de la douane dans les ports et les entrepôts … ;
 Bureaux dont la disposition change fréquemment ;
 Structures, ou monuments historiques, dans lesquelles le câblage serait trop difficile.

V-2- Les types des réseaux sans fil


Tous les composants d’un réseau local jusqu’ici d écrits relèvent des réseaux physiquement câblés. Il
existe, cependant, des réseaux mettant en œuvre des technologies recourant à des périphériques à
infrarouge, à radio ou à laser, qui tous apportent des mobilités aux réseaux. Les réseaux locaux et les
réseaux étendus sans câble sont basés sur la spécification IEEE 802.11.
Les réseaux sans fil peuvent être répartis dans trois catégories en fonction de leur technologie :
 Réseaux locaux ;
 Réseaux locaux étendus ;
 Informatique mobile
Les dispositifs de transmission sont les principaux éléments qui différencient ces trois catégories. Les
réseaux locaux sans fil et les réseaux locaux étendus utilisent des émetteurs et des récepteurs qui
appartiennent à la société dans laquelle le réseau est installé. En revanche l’informatique mobile
utilise, pour émettre et recevoir les signaux, des entreprises de télécommunications publiques.
En général, un réseau sans fil ressemble à un réseau câblé et fonctionne de manière similaire, en
utilisant un support différent.
Dans les réseaux locaux une carte réseau sans fil avec émetteur /récepteur est installée sur chaque
ordinateur et les utilisateurs communiquent avec le réseau comme si leur ordinateur était câblé.
La connexion réseau sans câbles peut être permanente ou temporaire. Exemple connexion temporaire
entre deux ordinateurs, en ayant l’accès l’un à l’autre, sans être connectés è un réseau câblé. On dit que
la connexion est poste à poste.

Les Réseaux locaux K.G - 26 -


Connexion poste à poste

Dans d’autres cas les stations mobiles ou non peuvent faire partie d’un réseau de nature plus
permanente. Recourant à des ressources sur un serveur en quelque endroit d’un réseau ethernet ou
autre câblé. La technologie sert à étendre, plutôt que à remplacer. Les stations dépendent du
transmetteurs/receveurs appelées points d’accès, branchés au réseau câblé et fournissent la liaison
nécessaire.

Ordinateur Portable sans fil relié à un point d’accès d’un réseau câblé

V-3- Les points d’accès


Les émetteurs /récepteurs sans fil appelés point d’accès muraux, émettent et reçoivent des signaux à
destination et en provenance des ordinateurs situés à proximité, puis échangent des données entre les
ordinateurs sans fil et le réseau câblé.
Chaque point d’accès couvre une plage (cellule) de 160m environ en intérieur et 300m environ en
extérieur. Dans des zones étendues, les points d’accès peuvent être situés de sorte que leurs plages se
recoupent et fournissent une couverture continue aux stations mobiles.

Cellules à plages recoupées

Les Réseaux locaux K.G - 27 -


V-4- Les principales normes des Réseaux sans fil 802.11
Norme Année Bande de fréquence Transmissi Débit Porté intérieur
802.11 a 1999 5.15-5.35/5.47-5.725/5.725-5.875 GHz infrarouge 54 Mb/s 20m
802.11 b 1999 2.4-2.5 GHz Radio 11 Mb/s 35m
802.11 g 2003 2.4-2.5 GHz Radio 54 Mb/s 20m
802.11 n 2009 2.4-2.5 GHz / variante à 5 GHz Radio /infra 300 Mb/s 50m
802.11ac (wave1) 2014 1,3 Gb/s
5 GHz (en premier temps ac + n) 35m
802.11ac (wave2) 7 Gb/s

V-5- Les différentes techniques de transmission


Bien qu’un réseau sans fil puisse faire appel à une transmission micro-onde ou laser, le support de
transmission le plus utilisé est celui de la transmission radio. Les stations du réseau (portables, PCs,
imprimantes …) sont équipés de cartes réseau local sans câble (Wireless), intégrés ou ajoutées.
a) Les Ondes radio
 Relais hertziens terrestres : portées optique et dégagée ;
 Satellites : moyen sûr mais avec délais de transmission. Les satellites sont placés sur une orbite
géostationnaire située à 36 000 Km au dessus de l’équateur (de la terre). Cette distance permet à
trois satellites géostationnaires d’atteindre l’ensemble des terres de la planète. Cette distance
nécessite un retard de 250 ms pour qu’un signal atteint sa destination (36 000 Km x 2 à la
vitesse de la lumière : 3x 108 m/s).

Trajectoire : Orbite
géostationnaire

Satellite 36 000 Km

On suppose que la distance terrestre AB= 200Km


B Temps de propagation ≈ 6 x 10-4 s
Distance terrestre
Distance satellite = 2 x 36 000 Km ;
Terre A Temps de propagation ≈ 0 ,25 s = 250 ms
 Réseaux GSM : pour la voix.
 LAN Wireless: pour des utilisations spécifiques lorsque le câble est peu pratique. (11 à 54 Mb/s).
b) Ondes infrarouges
Cette technique fait appel à un faisceau de lumière infrarouge pour transmettre les données entre
périphériques. Ces systèmes doivent générer des signaux très forts, car les faibles sont sensibles aux
sources de lumières telles que les fenêtres. Cette méthode permet de transmettre des signaux à des
débits élevés grâce à la bande passante importante de la lumière infrarouge. Liaison à distance limitée
à 330m et débit variable suivant la technique utilisée (débit 10 Mb/s).
c) Ondes Laser
Technologie similaire à l’infrarouge dans le sens où elle requiert un champ de visibilité direct. En
conséquence, toute personne ou objet qui coupe le faisceau laser bloque automatiquement la
transmission.
d) Micro-ondes
Cette technique utilise la transmission point à point haut débit mais elle est peu utilisée.
Les Réseaux locaux K.G - 28 -
VI- La comparaison des différents types de câbles
Ethernet (IEEE 802.3)
Paires torsadées Fibre optique
Coaxial fin Coaxial épais
Caractéristiques (10baseT/100baseTx) 100 base Fx
(10base2) (10base5) 1000 base Tx 1000 base Fx
Plus élevé que la Plus élevé que le
Coût du câble Le moins élevé Le plus élevé
paire torsadée câble coaxial fin
Longueur autorisée
185 mètres 500 mètres 100 mètres 2 à 4 kilomètres
du câble*
100 Mb/s ou plus
Débit de 4 à 100 Mb/s - 1Gb/s, 2Gb/s,
10 Mb/s 10 Mb/s
transmission ** 1Gb/s 10Gb/s 8Gb/s, 10Gb/s en
FCoE
Flexibilité Moyenne Faible Maximale

Très simple
Installation Simple Simple Difficile
souvent préinstallé
Sensibilité aux Elevée en UTP
Faible Faible Aucune
interférences Faible en STP et FTP
Composants Identiques à celles Prend en charge
Composants
électroniques des câbles la transmission de
Caractéristiques électroniques moins
moins coûteux téléphoniques la voix, des
spécifiques coûteux que pour la
que pour la paire souvent préinstallés données et des
paire torsadée
torsadée dans les bâtiments images
Installation de
toute taille
UTP pour les sites
nécessitant une
de plus petite taille
vitesse de
avec des budgets
Ancienne Ancienne transmission et un
Utilisation conseillée limités
technologie technologie niveau de sécurité
FTP pour la
et d’intégrité des
majorité des
données élevées
réseaux LAN
sur de longues
distances

* La longueur de câble de câble recommandée varie en fonction des réseaux. Avec les progrès
technologiques, la longueur de câble recommandée ne cesse d’augmenter.
** Les débits de transmission ne sont plus clairement définis selon les types de câbles. Encore une
fois, grâce aux progrès technologiques, les brins en cuivre peuvent transmettre un signal à des vitesses
plus élevées que celles jamais envisagées auparavant.

Les Réseaux locaux K.G - 29 -

Vous aimerez peut-être aussi