Vous êtes sur la page 1sur 37

RAPPORT DE STAGE

District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

Remerciement

Je souhaite faire-part de ma profonde reconnaissance a monsieur NACEUR NCIRI,


chef district de bizerte, pour m’avoir accueillir la première fois au sein de notre
société

J'adresse mes remerciements les plus chaleureux à Monsieur Mekki MEKKI, Chef division
logistique pour tous les précieux conseils qu'il m'a donnés.

Je tiens à remercier tous les personnels et les agents de district de Bizerte, pour leur soutien et
leur bonne humeur.

Page 1
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

CHAPITRE 1: PRESENTATION DE LA STEG

PRÉSENTATION DE LA STEG
La STEG, Société Tunisienne de l’Electricité et du Gaz, est un établissement public à caractère
industriel et commercial (EPIC) appartenant à l’Etat Tunisien sous tutelle du ministère de
l’Industrie et de l’Energie, les activités de la STEG peuvent être regroupées en deux secteurs : la
production, le transport et la distribution de l’énergie électrique ainsi que le transport et la
distribution du gaz naturel sur tout le territoire tunisien.

La Société Tunisienne de l'Electricité et du Gaz (STEG) a pour missions essentielles :


 L'électrification du pays 
 Le développement du réseau Gaz Naturel
 La réalisation d'une infrastructure électrique et gazière

Date de création : Avril 1962


Nombre d’agent : 9840
Cadre : 2366
Maitrise 5614
Exécution 1860
Client : 3046357
HTB 18
HTA 15 106
BT 3 041 233
Puissance installée 3473 MW
Production annuelle 14 948 GWh
Longueur du réseau de transport : 5 787 Km
Longueur du réseau HTA : 50 654 Km
Longueur du réseau BT : 91 859 Km
Nombre de poste HTA/BT : 57 629 postes

ORGANISATION DE LA STEG

Page 2
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

o
i
t
c
e
r
D e
d
n
n
e
s
C
oi
n
o
t
c
e
r
i
D
a
l
l
a
l
e
d
n
D
c t
e
r
i
u
b
r
t
s
d
c
u
d
o
p
r
t
i
m
a
l n
o
i
n
o
t
u
n
o
t
c
d
e
s
i
m
d
a
'
o
p
s
n
r
u
d
t
a
e
l
r
é
G
na
i
r
t
c
e
l
é
t
s
n
i
e
d
e
l
e
t
i
n
o
i
t
a
r
Direction de g
Direction de
i
t
é

p
s
a
r
l
o
n
h
c
e z
a
t
e
i
z
a
g Conseil
Direction
Direction
la
la
maitrise
production
productio de
d'administ
distribution
Générale
transpo
etla
du
électricite
ration et
l’électr
transport
technologie
gaz gaz Figure 1: Organigramme de la STEG

La Direction Générale de la STEG est constituée d’un Président Directeur Général et d’un
Directeur Général Adjoint ; le PDG est en même temps le Président du Conseil d’Administration, ce
dernier étant formé de représentants de l’Etat et du personnel de l’entreprise.

Page 3
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

La STEG est organisée autour de quatre pôles d’activités qui concourent à la réalisation de la
mission de l’entreprise :

- Le pôle de pilotage et de coordination


- Le pôle de contrôle
- Le pôle d’appui à la réalisation des activités
- Le pôle métier.

Page 4
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

Direction Générale

Pilotage & coordination


Planification et stratégie Recherche et développement
Organisation Qualité

Contrôle
Contrôle de gestion Comptabilité Analytique Audit interne

Financier et comptable Ressources humaines Logistique Informatique


Appui et soutien

Gestion du patrimoine Gestion du contentieux

Gestion
Activité
technique
Métier de la production
Gestion technique
et du transport
de la Gestion
production
Electricité
technique
et du transport
de la distribution
GAZGestionElectricité
commerciale
et Gazde la clientèle

Figure 2: les pôles d'activités de la STEG

DIRECTION DE LA DISTRIBUTION DE L’ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ:

Page 5
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

Figure 3: direction de la distribution de l’électricité et du gaz

CHAPITRE 2 : PRESENTATION DE DISTRICT

Page 6
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

PRÉSENTATION DU DISTRICT

Le district est une unité qui est en contact directe avec le client, leurs activités principales sont :

 Distribution d’électricité et du gaz naturel.


 Gestion des abonnés.
 Facturation
 Maintenance et assainissement de réseau de distribution

ORGANIGRAMME DE DISTRICT 

Chef de District

Division Logistique Division Relation à la Clientèle Division Financière et Comptable Division Technique

Figure 4: organigramme de district

LA DIVISION LOGISTIQUE :

Page 7
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

La Division Logistique

Service administratif  Service affaire générale

Section Personnel Section Achat

Section juridique et assurance Section maintenance informatique

Figure 5: organigramme de division logistique

SERVICE ADMINISTRATIF   :

Ce service s'occupe de la gestion du personnel que se soit sociale ou administrative, on y


trouve : le secrétariat, le service médical, la gestion du personnel, les archives et le
standard.

SERVICE AFFAIRE GÉNÉRALE   :

Ce Service est appelé à garantir la bonne conservation et l’utilisation rationnelle des


moyens matériels mis à la disposition du district. Pour ce la ce service est responsable de
la gestion du magasin, du parc véhicule les achats divers et la gestion des biens mobiliers.

Page 8
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

DIVISION RELATION À LA CLIENTÈLE  :

Division relation à la clientèle

Service relation Clientèle Service Commercial


Service Gestion Facturation
Service Intervention technique

Section accueil Section Facturation

Section relève
Section recouvrement
Agence Commercial

Figure 6: organigramme de Division relation à la clientèle

SERVICE RELATION CLIENTÈLE   :


 Section accueil :
Ce service est chargé de traitement des demandes des clients soit au guichet de district soit par
téléphone ou par courriers,
Ce service répond aux différentes demandes (nouveau branchement au réseau électrique ou gaz,
déplacement du compteur, augmentation de puissance, vérification de la facture, et réclamation),

Sa mission consiste à :


 Donner les renseignements nécessaires au client
 Enregistrer les demandes de clients et l’affectation de ces demandes aux services
concernes (étude, laboratoire, travaux, exploitation)
 Vérifier la consommation des clients et réclame une anomalie en ouvrant un OPIP (ordre
de petite intervention programmée) ou un ODR (ordre de dépannage ou de rétablissement)

 Section Relève :
Ce service est en contact direct avec les abonnés, Sa mission consiste à:

Page 9
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

 Relever les index de compteurs chaque quatre mois pour l’usage domestique et chaque
mois pour autre usage.
 Détection des anomalies au niveau planchette équipée
 Remplir les fiches d’observation suite une anomalie technique ou de gestion
 Classer les nouveaux abonnés
 Saisir les index relevés.

SERVICE GESTION FACTURATION


 Section Facturation :
Cette section consiste à gérer les prorata et les fraude

Gestion des prorata :

Si le compteur posé n’enregistre pas la consommation réelle du client suite à un


dysfonctionnement le service facturation se charge d’estimer la quantité d’énergie consommée par
le client durant cette période selon l’une des formules suivantes :

- La moyenne de consommation sur les 12 derniers mois


- La consommation pendant la même période de l’arrêt.
- La consommation du nouveau compteur.
Gestion des fraudes :

Suite à une anomalie détectée, généralement par l’agent de relève, sur le compteur, et si un
agent de laboratoire confirme que cette anomalie est causée par l’abonné, une pénalité est établie
selon la puissance du compteur et la période de fraude.

 Section recouvrement
Cette section consiste à gérer les coupures, les contentieux et le recouvrement.

 Gestion des contentieux :

Le responsable reçoit l’état de proposition de passage au contentieux et pour chaque


proposition, l’agent doit:

 Demander l’acquit prouvant la coupure du courant auprès du gestionnaire de la coupure.

Page 10
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

 Confirmer la coupure par OPIP ne doit pas dépasser les trois jours.

 Etablir une fiche-mouvement pour la réalisation de l’abonnement.

 Prélever et encaisser l’avance sur consommation.

Pour le passage au contentieux, le dossier doit contenir:

 L’OPIP de confirmation de coupure.

 Fiche mouvement.

 Fiche abonnée.

 Historique de facturation.

 Facture de facturation.

 Le recouvrement des abonnés administratifs (ADM)

Les abonnés ADM sont: les ministères et les ambassades, les abonnés à budget autonome tels
que les lycées, les hôpitaux, les collectivités publiques (les communes et le conseil de gouvernera),
les sociétés nationales et offices…

Le gestionnaire de recouvrement ADM est chargé de:

 L’accueil des abonnés ADM.

 Le recouvrement des impayés.

 L’établissement des prévisions.

SERVICE COMMERCIAL   :
Les missions principales de ce service sont :
 La gestion des abonnements HT, MT, MP et ceux de l’administration
 Suivi des la facturation de ces mêmes clients.
 Suivi des projets d’alimentation et établissement des marches de gré à gré

Page 11
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

 Promotion du gaz naturel


 Participation aux actions sur l’économie d’énergie
 Suivi du budget des ventes d’énergie
 Participation aux enquêtes sur la mesure du degré de satisfaction de la clientèle
 Préparation d’expositions a l’occasion des foires ou manifestation diverses

DIVISION TECHNIQUE :

Division Technique

Service Etude Service travaux Service contrôle et mesure


Service Conduite et maintenance

Section Cartographie Section conduite

Section Métrage Section Maintenance

Section Etude des projets

Figure 7: organigramme de division technique

SERVICE ETUDE   :

La mission du service étude est d'effectuer les études nécessaires, soit pour l'alimentation des
clients, soit pour des projets d'assainissements ou même pour les projets des nouveaux ouvrages.

Suite à une demande de l'électrification d'un logement, d'un lotissement, d'un immeuble ou
d'un ensemble de clients, le chef du bureau d'étude affecte l'affaire ou le projet à l'un des agents qui
est demandé à faire une prospection et établir les études nécessaire selon le cas. Dans certains

Page 12
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

projets il est indispensable de faire une levée topographique, c'est pour cela on trouve dans certains
districts un topographe qui se charge des levées topographiques.

Section Métrage :
En général, la section métrage est chargée du réseau BT. La mission d'un métreur est
d'effectuer les études nécessaires pour raccorder le client sur le réseau BT.

Déroulement d'une affaire de branchement

1. le client dépose une demande d'électrification au bureau d'accueil. Ce dossier comporte :


- une autorisation de bâtir (ou une autorisation d'électrification)

- Un plan de situation

- Une carte d'identité nationale

- Un plan de lotissement (si le client est situé dans un lotissement)

2. Cette demande d'électrification est transmise du bureau d'accueil au bureau d'étude pour
faire les études nécessaires.

3. Le chef bureau d'étude affecte l'affaire à l'un des agents selon leurs disponibilités et selon la
région.

4. L'agent affecté est demandé de faire une prospection sur le lieu pour déterminer la nature de
branchement et le matériel nécessaire pour cette affaire.

5. En utilisant l'application ALPHA, l'agent enregistre son étude afin d'être validée par le chef
service.

6. Le chef service est demandé de bien réviser le travail de l'agent et demande si c'est
nécessaire une réetude, sinon il valide l'étude.

7. L'affaire ainsi validée est retournée au bureau d'accueil.

La section étude des projets

Page 13
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

Cette section est chargée des grands projets qui touchent en générale le réseau HTA.
Cependant, un projeteur est chargé de même pour faire les études de construction du réseau BT
essentiellement dans les cas des lotissements.

On distingue alors:

 les nouveaux ouvrages.

 Les projets d'assainissement

 construction réseau BT

 les projets pompage

Un projet comporte essentiellement :

 Mémoire descriptif :
Ce mémoire a pour objet la description de l’équipement électrique et de différentes règles à
appliquer dans l'exécution du projet. On site :
 l’endroit du projet à électrifier.

 la longueur de la ligne MT

 le matériel à installer

 le type du support.

 la puissance souscrite du poste MT/BT.

 Extrait de la carte : au 1/25.000 (rural), 1/5000 (urbain)

 Plan de situation : 1/1000, 1/2000.

 Plan de piquetage : Comprend les différents obstacles existants dans l’endroit du


projet, ces obstacles doivent être prisent en compte lors de l’étude de projet :
 Hauteur des supports

 Flèche des conducteurs

 les traversés

Page 14
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

 Carnet de piquetage :
 les numéros des supports

 la portée

 la nature des conducteurs, des supports

 les équipements.

 calcul justificatif des supports :


 la tension du câble
 le type de support
 la hauteur du support
 l’armement du support

 Devis travaux : Le projeteur établit et signe le devis travaux en inscrivant tous les
articles à utiliser, le montant unitaire, la quantité, le montant total par article et le
montant global du devis et ce conformément à la mercuriale des prix.

La section cartographe
Elle est chargée de la mise à jour des réseaux BT et HTA. Ainsi, le cartographe est demandé
d'apporter les changements sur les réseaux BT et HTA sur les cartes cartographiques.

SERVICE TRAVAUX   :
La mission du service travaux est d'assurer que les travaux faits par les entreprises sont bien
conformes avec les études faites par le service étude. Pour ce la le contrôleur des travaux est appelé
à :

 L’examen du dossier technique et prospection du terrain pour voir la faisabilité des


travaux et estimer le délai de réalisation.
 Elaboration du bon de commande.
 Elaboration de l’ordre de service
 Présenter les travaux à l’entreprise contrat- cadre.

 établit les bons de sortie de matériel suivant le devis de travaux


 Contrôle systématique du chantier par phase (fouille, tranchée, génie civil, levage,
tirage, équipement de poste et branchement…) selon les exigences du guide
technique de distribution.

Page 15
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

 Etablissement du décompte si le délai est dépasser


 Constatation de la fin des travaux.
 Confirmation de la fin des travaux.
 Demande de la réception des ouvrages
 Clôture du dossier après réception avec recollement.
 Transmission du dossier au budget.

SERVICE CONDUITE & MAINTENANCE   :

Un ouvrage ainsi mis sous tension est sous la responsabilité du service conduite et
maintenance. De ce fait, ce service est appelé à assurer la continuité de la fourniture de l'énergie
électrique et faire le nécessaire en cas de coupure.

Lors d’un défaut qui s’établit dans n’importe quel endroit, l’équipe de garde doit intervenir
immédiatement afin d’isoler le risque de danger, et c’est à l’équipe dépannage de réparer le défaut.
Dans tous les districts sauf ceux de la région de Tunis et la région de Sfax où il existe une
unité de maintenance, le service conduite et maintenance est responsable de la conduite et de la
maintenance du réseau BT et HTA.

SERVICE CONTRÔLE ET MESURE   :

Dans un district, l’agent de laboratoire effectue des travaux au laboratoire et des travaux sur le
réseau :

 Travaux au laboratoire :

- Confection des tableaux BT

- Vérification et entretien des appareils équipant les tableaux de comptages.

- Dépouillement des diagrammes d’enregistrement (tension, courant, puissance)

- Mise à jour des dossiers techniques des comptages moyenne et haute tension

- Etalonnage des compteurs.*

 Travaux sur réseau :

Page 16
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

- Participation à la réception des ouvrages (mesure de la résistance des prises de terre,


mesure d’isolement, vérification des comptages).

- Contrôle et mesures des ouvrages en exploitation (charge, chute de tension,


isolement résistance de terre...)

- Relève des comptages des clients HTA et HTB

- Contrôle, dépannage, et étalonnage des compteurs BT suite réclamation.

- Recherche défaut de câble souterrain BT et HTA (Sauf pour les districts de la région
de Tunis et Sfax, BT uniquement).

- Mesure périodique des prises de terre des postes et des lignes électriques

- Contrôle de la protection des transformateurs de puissance et des départs BT

- Prélèvement et essai de la rigidité diélectrique d’huile transformateur.

- Contrôle et entretien des batteries d’accumulateurs installées dans les postes HTA

- Participation aux campagnes de plombages et aux campagnes anti-fraude.

Page 17
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

Page 18
AG
D
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

CHAPITRE : DISTRICT DE BIZERTE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE
Le district de Bizerte est crée en 1962 et il est actuellement compose de 14 délégations et deux agences
(Utique et Ras Jebel)

EVOLUTION DE LA SITUATION DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION MOYENNE ET BASSE


TENSION (KM)
2007 2008 2009 2010 2011
Moyenne tension (MT) 824,318 840,232 848,485 860,160 872,768
Basse tension (BT) 2150 ,208 2226,133 2262,001 2281 ,660 2318.094

EVOLUTION DE LA PUISSANCE INSTALLÉE (KVA)


Année STEG Privée Total Taux
d’évolution
2007 86 420 170 777 257 197 -
2008 92 853 175 580 268 433 4%
2009 97 181 183 096 280 277 9%
2010 102 992 189 689 292 381 14%
2011 197 771 194 994 302 765 18%

EVOLUTION DE NOMBRE DES CLIENTS 2004-2011

Année

Page 19
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011


Type de tension

BT 85 296 92 566 96 126 97 547 102 521 105 838 113 914 113 914

MT 430 458 458 461 475 487 504 504

HT 2 2 2 2 2 2 2 2

TOTAL 85 728 93 026 96 586 98 010 102 998 106 327 114 420 114 420

120000 CLIENTS BT

100000

80000

60000 CLIENTS BT

40000

20000

0
2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011

Les graphiques

EVOLUTION DES VENTES 2004-2011(GWH)

2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Prév. Prév.
2012 2013

Page 20
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

BT 140 ,3 169,3 156,7 161,5 168,5 176,5 178,3 191,6 185 205

MT 143,4 155,4 165,7 171,3 174,3 170 182 198,2 195 215

HT 102,4 97,3 123,7 127,6 130,1 125,5 129,2 111,4 148 120

TOTAL 386,1 422 446,1 460,4 472,9 472 489,5 501,2 528 540

VENTE
600

500

400
VENTE
300

200

100

0
2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011

RESSOURCES HUMAINES AU NIVEAU DU DISTRICT BIZERTE :

EVOLUTION DE L’EFFECTIF 2004-2011

Année
2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011

CADRE 22 21 20 19 15 16 16 20

MAITRISE 96 91 89 89 93 97 95 97

Page 21
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

EXECUTION 45 43 41 42 41 40 38 46

TOTAL 163 155 150 150 149 153 149 163

CHAPITRE : RÉSEAU DE DISTRIBUTION

STRUCTURE GÉNÉRALE D’UN RÉSEAU ÉLECTRIQUE :


Un réseau électrique est un ensemble d’infrastructures notamment les lignes, les câbles, les
transformateurs et les appareils de contrôle et de protection permettant d'acheminer l'énergie
électrique des centres de production vers les consommateurs d’électricité.

Réseau de transport Réseau de répartition Réseau de distribution MT Réseau de distribution BT


THT800 kV - 300 kV HT300 kV - 52 kV 52 kV - 1 kV MT52 kV - 1 kV
1kV-50V
Centrale de Poste de Poste de Poste de
production Transformation transformation transformation
THT/HT HT/MT MT/BT

Abonnés HT Abonnés MT Abonnés BT

Figure 8 : schéma synoptique d’un réseau électrique.

Page 22
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

CLASSIFICATION DES TENSIONS : 

La norme française UTE C 18-510 définit les niveaux de tension comme suit :

Domaines de tension Valeur de la tension nominale (v)


En courant alternatif En courant continu lisse
Très basse tension (Domaine TBT) Un < 50  Un < 120 

Basse tension Domaine BTA 50<Un < 500  120<Un < 750 


(Domaine BT) Domaine BTB 500<Un < 1000 750<Un < 1500
Haute tension Domaine HTA 1000<Un < 50 000 1550<Un < 75 000
(Domaine HT) Domaine HTB 50 000<Un 75 000<Un

La norme CEI 38 définit les niveaux de tension comme suit 

- HT : pour une tension composée comprise entre 35 kV et 300kV

- MT : pour une tension composée comprise entre 1000 V et 35 kV

- BT : pour une tension composée comprise entre 100 V et 1000 V

PRODUCTION

La STEG dispose d’un parc de production diversifié réparti en une vingtaine de centrales et
composé de turbines à gaz, turbines à vapeur, cycles combinés, turbines hydrauliques et éoliennes.
Les choix technologiques sont basés sur la recherche du meilleur compromis entre les exigences de
fiabilité, de disponibilité, de moindre coût et de respect de l’environnement

Page 23
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

RÉPARTITION DE LA PRODUCTION NATIONAL PAR TYPE D’ÉQUIPEMENT

REPARTITION DE LA PRODUCTION NATIONALE PAR TYPE D'EQUIPPEMNT

Thermique Vapeur Hydrolyque & eolienne


Turbine a gaz cycle combine

41% 39%

19%

1%

Figure 9:répartition de la production nationale par type d’équipement

L’ENERGIE EOLIENNE
En Tunisie, la première centrale éolienne fut construite en 2000 à Sidi Daoud et elle a subi deux
extensions. Sa capacité actuelle est de 54MW.

La centrale de Bizerte est supposée être opérationnelle à pleine charge fin 2013 avec une capacité
totale de 190MW.

Le potentiel exploitable de l’énergie éolienne en Tunisie est d’environ 2000 MW.

LE PHOTOVOLTAÏQUE
C’est la conversion directe du rayonnement solaire en énergie électrique grâce à l’effet
photoélectrique.

Page 24
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

En Tunisie, il n’existe pas jusqu’à présent de centrales PV à grande échelle et connectées au réseau.

La STEG va bientôt lancer un appel d’offre pour la construction d’une centrale PV de 10MW.

RÉSEAUX DE TRANSPORT
Le rôle de réseau de transport est d’acheminer l’énergie électrique de centres de production vers
les stations régionaux de transformation HT/MT à des niveaux de tension élevé (90
150 225 400KV)

La STEG exploite actuellement un réseau de transport qui comporte :

 73 postes HT
 5593 Km lignes HT
 5 lignes d’interconnexion
 2 lignes d’interconnexions 400kv

RÉSEAU DE DISTRIBUTION HTA


La structure de réseau HTA joue un rôle très important pour la disponibilité de l'énergie. Si
pourquoi la STEG à adopte des différentes structures afin d’atteindre les exigences de continuité de
service, la limitation des perturbations (creux de tension, déséquilibres, harmoniques, flicker) et les
contraintes d'exploitation et de maintenance du réseau

LES PRINCIPALES NORMES HTA


 Les installations de distribution publique H.T.A et B.T entrent dans le domaine d’application
de la norme NF C 11-201et la norme NT 88.99 qui en définit les règles de construction.

 Les installations privées du domaine H.T.A. entrent dans le domaine d'application :

 De la norme tunisienne NT 88.90 (1988) (NF C 13-100) ou relative aux


postes de livraison privés HTA/BT établis à l'intérieur d'un bâtiment et
alimentés par un réseau de distribution publique à haute tension.
 De la norme NF C 13-200 relative aux installations de tension supérieure à
1KV (hors poste de livraison).
Les postes de livraison préfabriqués sous enveloppe, semi enterrés ou simplifiés, et les postes sur
poteaux font l’objet de normes particulières (NF C 13-101 à 103).

Page 25
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

LES DIFFÉRENTS CONFIGURATION DE RÉSEAU HTA


La STEG dispose de configuration réseau suivant :
 Le réseau radial ou en antenne : chaque départ HTA, généralement aérien, alimente un
certain nombre de postes HTA/BT. C’est un système simple et économique. Ce schéma est
utilisé pour la distribution en milieu rural.
 Réseau bouclé ou en coupure d’artère : Il existe deux voies d’alimentation. Ceci signifie
que tout point de consommation sur cette structure peut être alimenté par deux chemins
électriques possibles, et en marche normale seul un de ces deux chemins est effectif, le
secours étant réalisé par cette possibilité de bouclage. Il y a toujours un point d’ouverture
dans la boucle Chaque point est raccordé sur la boucle par deux interrupteurs HTA. Tous ces
interrupteurs sont fermés, excepté l’un d’eux qui constitue le point d’ouverture de la boucle
et définit le chemin d’alimentation pour chaque point de consommation. Ce point
d'ouverture peut être déplacé dans la boucle, en particulier lors des manœuvres de
reconfiguration de réseau faisant suite à un défaut. Il est typiquement utilisé en milieu urbain
à forte densité.

Figure 10 : Réseau bouclé ou en coupure d’artère Figure 11: réseau radial ou en antenne

Page 26
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

 Tableau de comparaison des deux configurations

Configuration Point forts Point faibles


Réseau radial ou en - système simple - Qualité de service
antenne  - économique
Réseau bouclé ou en - Qualité de service - exploitation avec les manœuvres
coupure d’artère  plus nombreuses
- coûts d'installation élevée

LES POSTES DE LIVRAISON HTA


Ils concernent généralement les puissances comprises entre 250 kVA et 10 MVA.
Un poste HTA/BT comporte essentiellement:
 Une ou deux cellules d'arrivée selon le type d'alimentation
 Une ou plusieurs cellules de protection
 Une cellule de comptage selon le type de comptage (HT ou BT) un ou plusieurs
transformateurs

LES TYPES DE COMPTAGE EN HTA

Il existe deux types de comptage soit comptage HT soit comptage BT :

 Comptage BT: Un poste à comptage BT est une installation électrique raccordée à un


réseau de distribution publique sous une tension nominale de 1 à 30 KV comprenant un seul
transformateur HTA/BTA dont le courant secondaire assigné est inférieur ou égal à 2000 A
soit une puissance maximum de 1250KVA.

 Comptage HT: Un poste à comptage HT est une installation électrique raccordée à un


réseau de distribution publique sous une tension nominale de 1 à 30 KV comprenant un seul
transformateur HTA/BTA de puissance supérieure à 1250 KVA ou plusieurs
transformateurs.

Page 27
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

PROTECTION DE POSTE HTA/BTA


La protection de transformateur est assurée généralement par un sectionneur fusible mais lorsque le
courant primaire de transformateur Ib>45A ou que le poste comporte plusieurs transformateurs, la
protection des départs doit être réalisée par un disjoncteur.

SYSTÈME DE DISTRIBUTION :
Il existe deux systèmes de distribution utilisés par la STEG à savoir le système 4 fils et le
système 3 fils.

PRÉSENTATION DU SYSTÈME MALT (4 FILS)  :


Dans le but de faire augmenter le taux d’électrification en Tunisie et avoir une meilleure
qualité de service, la STEG a décidé au milieu des années 70 d’adopter un système de distribution
HTA triphasé à quatre fils avec des protections à temps inverse. Ce système est nommé Système
MALT (Mise A La Terre). Le réseau actuel est donc à 4 fils : trois phases + le neutre. Ce dernier est
distribué tout au long du réseau et il est régulièrement mis à la terre (chaque 200 m).

POINTS FORTS ET POINTS FAIBLES DU SYSTÈME MALT

Le neutre est mis à la terre à l’aide d’une bobine, appelé souvent bobine de point neutre
(BPN). C’est une réactance triphasée constituée par des enroulements couplés en ZigZag afin de :

- créer un neutre artificiel mis à la terre.


- Détecter le courant de court circuit phase terre.
- Limité le courant de court circuit phase terre.
On trouve la BPN aux postes sources et aux sous stations où chaque transformateur est
accompagné par sa propre BPN branché comme suit :

Page 28
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

fig. : mise à la terre du neutre d'un

Fig : branchement d’une BPN réseau

avec une bobine zigzag.

PRÉSENTATION DE SYSTÈME 3 FILS 


Dans ces systèmes, le neutre n’est pas distribué et donc indisponible pour les utilisateurs.
Les charges, même monophasées, ne peuvent être raccordées qu’aux phases du réseau. Elles ne
génèrent donc aucun courant de neutre dans le système de distribution et, hormis d'éventuels
déséquilibres capacitifs entre les conducteurs de phases, le courant résiduel d'un tel système est
nul. Le point neutre du réseau, restant à la disposition exclusive du distributeur, peut être mis à la
terre au travers d'une impédance de valeur et de nature quelconque. En pratique, quatre régimes de
neutre sont principalement mis en œuvre : isolé, accordé, impédant ou direct à la terre. Si la valeur
de l'impédance de mise à la terre du neutre est significative comparée aux impédances de réseau,
l'impédance homopolaire résultante fixe, de fait, la valeur maximale du courant de défaut à la terre.
Dans cette impédance homopolaire, il faut considérer que l'impédance de neutre est en parallèle
avec l'ensemble des capacités phase-terre du réseau. Ces capacités peuvent atteindre des valeurs
importantes et contribuer de manière significative au courant de défaut à la terre. Dans tous les cas,
du fait de l'absence de courant résiduel en exploitation, tous les défauts à la terre peuvent être
détectés à la sous-station. Selon l'impédance de neutre, le mode de protection adopté peut être
différent, mais il n'y a pas d'obligation technique à utiliser des protections décentralisées. Le plan
de protection peut donc rester assez simple avec l'avantage de supporter sans modification des
changements de configuration du réseau.

Page 29
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

PROTECTION DU RÉSEAU 

ORIGINE DES DÉFAUTS   :


 Défauts d’origine externe: les causes naturelles ou accidentelles indépendantes du réseau :
• Des perturbations météorologiques (orage, brouillard, givre, vent, …), qui sont la principale
cause de défaut sur les lignes aériennes.
• Des causes diverses et accidentelles : amorçages avec des corps étrangers (branches,
oiseaux…), amorçages avec divers engins (grues, engins de terrassement, …), pollution.

 Défauts d’origine interne: Les avaries de matériels (lignes, câbles, transformateurs, réducteurs
de mesures, disjoncteurs, ...) engendrées par:
• Des ruptures mécaniques et vieillissement des isolants.
• Les manœuvres inopportunes qui peuvent être liées à une défaillance humaine ou
matérielle.

TYPE DES DÉFAUTS  :


Quelle qu’en soit la cause, un défaut peut être de deux natures différentes:

 Les défauts Auto extincteurs : Ces défauts s’éteignent d’eux même et cela avant
que les protections n’aient eu le temps de fonctionner.
 Les défauts fugitifs : La cause de ces défauts fugitifs disparaît immédiatement dès la
mise hors tension du réseau. Les défauts fugitifs nécessitent pour disparaître une
coupure très brève du réseau (de quelques dixième de seconde à quelques secondes).
 Les défauts semi-permanents : Ce sont ceux qui exigent pour disparaître une ou
plusieurs coupures relativement longues du réseau d’alimentation (plusieurs
secondes).
 Les défauts permanents : Ce sont ceux dont la cause ne disparaît pas d’elle-même,
ils nécessitent l’intervention des agents de l’exploitation pour remettre en état la
portion de réseau avarié.

ÉLIMINATION DES DÉFAUTS  :


Lorsqu'un défaut apparaît sur un ouvrage du réseau, Il faut mettre l'ouvrage concerné hors
tension en ouvrant le (ou les) disjoncteur(s) qui le relie(nt) au reste du réseau.

Les fonctions de détection du défaut et de commande de déclenchement des appareils HTA


concernés sont assurées par des relais de protection.

Page 30
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

Chaine de protection HTA

Les protections installées sur le réseau doivent être :

Sûr: pas de défaillance ni d’intempestif

Sélectif: déclenchement des seuls disjoncteurs nécessaires à l'élimination du défaut.

Rapide: pour minimiser les contraintes sur le matériel et préserver la stabilité des groupes de
production.

Lorsqu’un court-circuit apparaît sur un ouvrage, les protections provoquent le


déclenchement des disjoncteurs encadrant cet ouvrage. Si cette fonction est correctement
exécutée, les disjoncteurs des autres ouvrages ne doivent pas être déclenchés. Dans le cas
contraire, les disjoncteurs d'autres ouvrages doivent être déclenchés, pour assurer l'élimination
du défaut, mais en nombre aussi réduit que possible.

Page 31
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

JDB HTA

TC ΦC

TC NR NL
P1
S1
TC ΦA
P2
S2

JDB : jeu de barre ; TC : transformateur de courant ; Φ A\ C : relais de la phase A\C ; NR : relais neutre rapide ; NL : relais neutre long ; 

Protection à temps inverse d’un départ HTA

PROTECTION DU SYSTÈME 3 FILS  (PROTECTION À TEMPS CONSTANT)  :


Dans les réseaux à neutre non distribué, les charges sont nécessairement connectées entre phases
et lorsque la connexion de mise à la terre du neutre existe, aucun courant permanent ne la parcourt.
D’autre part, la valeur de l'impédance de la BPN est toujours importante comparée aux impédances
de ligne et, de ce fait, le courant d’un défaut direct à la terre varie peu en fonction du lieu du défaut,
ce qui rend la détection des défauts à la terre facile par l’utilisation d’une protection de type « à
maximum de courant résiduel », avec des valeurs de seuil suffisamment hautes pour ignorer les
phénomènes capacitifs ou transitoires.

Dans ces conditions, la sélectivité entre départs est aisée grâce à la valeur significative du
courant de défaut, et la sélectivité entre dispositifs de protection disposés en cascade est obtenue par
un fonctionnement chronométrique (protections à temps défini ou à temps dépendant).

Cependant pour des défauts très impédants, les dispositifs de protection par courant résiduel ne
peuvent plus être sélectifs, et des dispositifs complémentaires, tels que une protection de terre
résistante s’impose.

PROTECTION DU SYSTÈME MALT (4 FILS)  :

Page 32
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

Du fait de la mise effective à la terre le courant d'un défaut direct à la terre est variable selon
l’emplacement du défaut. Il faut donc utiliser des protections « décentralisées » comme les
Reclosers, avec des seuils de plus en plus bas au fur et à mesure de l'éloignement.

Le plan de protection qui en résulte est complexe et se prête mal aux reconfigurations de
réseau. Ce plan doit également être adapté à chaque modification significative d'un départ, en
impédance ou en topologie, ce qui constitue une contrainte forte vis-à-vis de l'évolutivité. D’autre
part, le courant de déséquilibre dû aux charges monophasées peut « masquer » un courant de défaut
à la terre, si leurs valeurs sont comparables.

Donc, pour avoir une bonne détection des défauts sur ce type de réseaux, dont les courants
de charge normale diminuent avec l’éloignement du poste, plusieurs dispositifs de protection
doivent être placés en cascade.

Un Feeder principal 30 kV est protégé par un ensemble de fonctions de protections à


maximum de courant entre phases et entre phases et la terre.et Les dérivations triphasées et
monophasées sont protégées par des Fusibles de Type T.

 Protection d’une dérivation :

Etant donné le grand nombre des dérivations triphasées et monophasées issues d’un feeder,
il a fallu trouver un moyen simple et peu onéreux à utiliser sur chaque tête de dérivation. A cet
effet, l’appareil le plus adéquat qui a été choisi c’est le fusible type T à expulsion.

Une dérivation triphasée est protégée par trois fusibles (un fusible sur chaque phase)
installées en tête de dérivation. De cette dérivation peut s’écouler plusieurs autres dérivations
monophasées ou triphasées qui sont protégés par des fusibles de calibre différents.

En cas de défaut, la coordination entre fusible assure l’élimination de la partie en défaut


protégeant ainsi tout le réseau en amont.

La figure suivante représente un modèle d’utilisation des fusibles sur les différents types de
dérivations aériennes.

Page 33
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

Protection des dérivations


 Protection d’un Feeder :

Dans un relais d’un départ 30kV, on distingue les fonctions suivantes :

 Une fonction maximum de courantes phases 51 et 50.

 Une fonction maximum de courant phases-terre 51N et 50N, appelée à la STEG Neutre
Lent (NL), son rôle est la protection contre les défauts affectant l’artère principale.

 Une fonction maximum de courant phases-terre 51N et 50N, appelée à la STEG Neutre
Rapide (NR), son rôle est la protection des fusibles contre les défauts fugitifs. Un défaut
fugitif ne doit pas être soldé par la fusion d’un Fusible. Cette fonction n’est active que
lorsque le réenclencheur est prêt et le compteur des cycles est à zéro. En d’autres termes elle
agit une seule fois et se bloque durant tout le reste des cycles de réenclenchement.

 Les caractéristiques temps-courant des fonctions 51 et 51N doivent inclure au moins les
courbes CEI extrêmement inverses (EI) et très inverses (VI) et ce pour assurer la sélectivité
avec les Fusibles de type T.

 Anti-pompage (AP): elle assure la protection contre les défauts résistants à la terre. plus
précisément les défauts dont la valeur du courant de court-circuit se situe entre le seuil du
Neutre Rapide et le seuil du Neutre Lent.

 Unité de coordination  (UC): elle assure la détection d’une manœuvre réalisé par un relais
Neutre Rapide d’un poste secondaire en cascade. Son action est le blocage de la fonction

Page 34
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

Neutre Rapide, de son propre relais, durant un temps égal au temps de blocage du
réenclencheur.

 Réenclenchement automatique : cette fonction assure au moins 4 cycles de


réenclenchements. L’initialisation d’un cycle de réenclenhement se fait par le
déclenchement des fonctions de protections : maximum de courant t phases, NL et NR.

CONCLUSION

Page 35
District de Bizerte/STEG RAPPORT DE STAGE

La politique de la STEG non seulement la garantie de la continuité de fourniture de l’électricité


mais aussi de satisfaire aux exigences des clients en terme de :

 L’optimisation de délais de réponse


 L’amélioration de la qualité des services fournis
 La conformité du produit par rapport à la réglementation en vigueur

Page 36