Vous êtes sur la page 1sur 28

Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique

Direction générale des études technologiques


Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Kélibia

Département Génie des Engins Maritimes

RAPPORT DE
STAGE DE PERFECTIONNEMENT

Société d’accueil : Atelier SAIED GRISSA

Elaboré par : SOIISSA MOHAMED Case réservée à l’unité des stages

Encadré par : SAIED GRISSA


Classe :…………………………..
Période de stage : Du 8 janvier 2019 Référence :………………………

Au 3 février 2019

Année universitaire 2018/2019


REMERCIEMENTS
Il m’est agréable d’exprimer, au terme de ce travail, ma reconnaissance a toutes les
personnes qui ont intervenu de près ou de loin au cours de ce stage, et qui ont favorise son
aboutissement dans les meilleures conditions. Je tiens à remercier tout d’abord Mr GRISSA
SAIED, d’avoir accepté ma demande de stage au sein de l’atelier
Mes remerciements s’adressent de même à tous les responsables de société Mr
GRISSA MOHAMEED, Mr GRISSA NEJI, et pour leurs soutiens, leurs conseils, leurs aides
et leurs efforts pour m’aider à passer mon stage dans de bonnes conditions. En témoignage de
reconnaissance, d’honneur et de respect de vos qualités humaines et scientifiques. Veuillez
bien trouver dans ce travail ma profonde, et je remercie tous les membres de l’administration
de ISET KELIBIA et spécialement le département génie des engins maritime
Sommaire
Introduction générale...........................................................................................................................1
Chapitre 1 : Présentation de société....................................................................................................2
I. Description de société...............................................................................................................2
1. Historique de société.............................................................................................................2
2. Taille de l’entreprise.............................................................................................................2
3. Adresse et localisation..........................................................................................................2
4. Description des activités d’atelier........................................................................................2
5. Les Taches principale...........................................................................................................2
II. Organigramme de société.....................................................................................................3
III. Parmi les activités réalisées par l’atelier.............................................................................3
1. Maintenance de moteur marin............................................................................................3
Chapitre II : Etude bibliographique.................................................................................................10
I. Description de marinisation...................................................................................................10
II. Les étapes de marinisation.................................................................................................11
1. Système de refroidissement................................................................................................12
2. La pompe d’injection..........................................................................................................13
3. Le collecteur d’échappement.............................................................................................13
4. L’inverseur..........................................................................................................................14
Chapitre 3 : Etude de cas Marinisation de moteur terrestre..........................................................16
I. Définition et description de marinisation..............................................................................16
1. Définition de marinisation..................................................................................................16
II. Les principales adaptations pour marinées un moteur........................................................16
1. Ajout d’un réfrigérant d’eau douce..................................................................................17
2. Ajout d’un réfrigérant d’huile...........................................................................................17
3. Le collecteur d’échappement.............................................................................................18
5. Ajout d’un accouplement...................................................................................................19
6. Ajout d’une Pompe à eau de mer......................................................................................19
7. Pompe à injection................................................................................................................19
8. Les composants de réducteur.............................................................................................20
9. Les composantes alimenter par la pompe a eau de mer...................................................21
III. Résultat finale de Marinisation..........................................................................................22
Conclusion générale...........................................................................................................................23
Liste des figures

Figure 1:Organigramme de l'entreprise.................................................................................................2


Figure 2 : Moteur RENAULT 6 cylindre...............................................................................................3
Figure 3 : culasse ouvert.......................................................................................................................4
Figure 4 : réservoir du carburant...........................................................................................................4
Figure 5 : rampe principale.....................................................................................................................5
Figure 6 : le collecteur d'échappement..................................................................................................5
Figure 7 : ensemble de commande des soupapes...................................................................................5
Figure 8 : les injecteurs..........................................................................................................................6
Figure 9 : culasse après démontage......................................................................................................6
Figure 10 : observation d'une panne...................................................................................................7
Figure 11 : piston détruit........................................................................................................................7
Figure 12 : vue de vilebrequin..............................................................................................................8
Figure 13 : vue de coupe d' refouler.....................................................................................................8
Figure 14 : réalisation de joint d'étanchéité.........................................................................................8
Figure 15 : traiter avec le ciseaux.........................................................................................................9
Figure 17 : circuit d'huile.......................................................................................................................9
Figure 16 : opération de démontage de chemise...................................................................................9
Figure 18 : Le principal élément ajouter pour effectuer la marinisation...............................................11
Figure 19 : Moteur OM 6 cylindres Figure 20 : Moteur SCANIA 6 cylindres....................................12
Figure 21 : Moteur modifié..................................................................................................................12
Figure 22 : Principe de fonctionnement de circuit de refroidissement..................................................13
Figure 23 : Réfrigérant d'eau douce......................................................................................................13
Figure 24 : Pompe d'injection Figure 25 : Pompe d'injection.........................................14
Figure 26 : Collecteur d'échappement..................................................................................................14
Figure 27 : Collecteur d'échappement..................................................................................................15
Figure 28 : Inverseur de moteur marin.................................................................................................15
Figure 29 : Accouplement....................................................................................................................16
Figure 30 : Bloc inverseur réducteur Figure 31 : Schématisation de bloc inverseur réducteur.....16
Figure 32 : Moteur en cours de marinisation........................................................................................17
Figure 33 : Réfrigérant ajouter pour effectuer la marinisation..............................................................18
Figure 34 : Ajout d’un réfrigérant d'huile............................................................................................18
Figure 35 : Ajouter un collecteur d'échappement.................................................................................19
Figure 36 : integration d'inverseur........................................................................................................19
Figure 37 : integration d'accouplement.................................................................................................20
Figure 38 : Ajout d’une pompe à eau de mer........................................................................................20
Figure 39: Changement de pompe d'injection......................................................................................20
Figure 41 : Moteur marinée..................................................................................................................23
Introduction générale

Le stage de perfectionnement est un test qui donne au stagiaire l’occasion de mettre en


pratique ses acquises théorique et avoir un contact direct avec la vie professionnelle qui
demande plus de maitrises de la technique et de la pratique. Grâces à ces qualités la personne
stagiaire peut réussir à conforter le nouveau monde du travail et le milieu actif de l’entreprise.
Dans ce cadre, mon stage s’est déroulé de 08/01/2019 jusqu'à 03/02/2019 au sien du l’atelier
de GRISSA SAIED mécanicien marin. Le port de Monastir regroupant plusieurs activités
différentes, en choisi de faire une étude sur les moteurs marin j’ai fait l’étude sur les
différents mécanismes de ce moteur. Ainsi ce rapport a pour but de décrire l’étude des cas et
les taches que j’ai effectuées durant mon stage
Ce rapport comporte trois chapitres dont le premier est une présentation de
l’organisme d’accueil et ses activités, le deuxième est une étude bibliographique concernant
LA marinisation du moteur terrestre qui est le sujet de mon étude de cas qui est le troisième
chapitre.
Le stage de perfectionnement est une occasion favorable pour permettre le stagiaire de
bien s’intégrer dans le milieu professionnel et insistant sur la formation pratique.

1
Chapitre 1 : Présentation de société
I. Description de société
1. Historique de société 
L’atelier est créé par SAIED GRISSA en 1988 spécialisée en la maintenance dans le domaine
marin.

2. Taille de l’entreprise 
Directeur d’atelier : Mr GRISSA SAIED

Responsable de maintenance : Mr GRISSA NAJI

Responsable de maintenance hors atelier : Mr GRISSA MOHAMED

3. Adresse et localisation
L’atelier est situé dans le port de pêche de MONASTIR

4. Description des activités d’atelier


Effectuer les tâches reliées à la mécanique et à l’entretien des véhicules et de la
machinerie.
5. Les Taches principale
Effectuer les entretiens périodiques des équipements.
Procéder aux réparations qui s’imposent par un travail sécuritaire et de qualité.
Diagnostiquer les problèmes mécaniques des équipements
Procéder aux améliorations susceptibles d’accroître les performances des équipements et du
département.
Compléter les rapports relatifs à leur travail.
Garder le lieu de travail propre.

2
II. Organigramme de société

Mr GRISSA SAIED
CHEF
D'ENTREPRISE

Mr GRISSA
Mr GRISSA NEJI
MOHAMED
RESPONSABLE
RESPONSABLE DE
DE
MAINTENANCE
MAINTENANCE
HORS ATELIER

MAINTENACIE MAINTENACIE MAINTENACIE


R "X" R "Y" R "Z"

Figure 1:Organigramme de l'entreprise

III. Parmi les activités réalisées par l’atelier


1. Maintenance de moteur marin

Figure 2 : Moteur RENAULT 6 cylindre

Dans le cas de ce moteur le panne et de détruire d’un piston

En démontant le moteur pour changer le piston

3
Taches effectués Description ou photo
définition

En commence par
Démontage d’un moteur l’ouverture d’un cache
Renault culbuteur en utilisant
la clé N°19, 17 et 22

Figure 3 : culasse ouvert

De montage de recevoir Le réservoir de


carburant est destiné à
recevoir et à stocker
le carburant d'un
véhicule automobile

ou d'un aérodyne sous
forme liquide.

Autrefois fabriqué
en tôle, il est
Figure 4 : réservoir du carburant
aujourd'hui le plus
souvent fabriqué en
matière synthétique,
pour des raisons de
poids et de sécurité.

4
Démontage d’une La rampe commune
rampe commune de responsable a distribué
gasoil le gasoil vers les
injecteurs

Figure 5 : rampe principale

Et voila les ports


Démontage de
d’échappements ou se
collecteur
D’échappement fixe le collecteur
d’échappement

Figure 6 : le collecteur d'échappement

Démontages de pour l’opération


mécanisme de de démontages
commande des ce mécanisme contient :
soupapes -un culbuteur

Tige culbuteur
Figure 7 : ensemble de commande des
soupapes

rampe culbuteur

5
Démontage des L'injecteur est une pièce
injecteurs maîtresse du moteur,
situé à l'entrée du
cylindre dans le cas
d'une injection directe
ou dans la tubulure
d'admission dans le cas
d'une injection
indirecte. Cette pièce a
pour rôle de pulvériser
le carburant sous forme
de jet atomisé
au moment de la fin du Figure 8 : les injecteurs

cycle de compression.
Arrachement du La culasse est la partie
de la culasse supérieure, le plus
fréquemment
démontable, d'un
moteur à pistons
alternatifs. Elle ferme le
haut des cylindres.
Généralement, les
soupapes d'admission et
d'échappement y sont Figure 9 : culasse après démontage
logées. Sa forme et ses
caractéristiques sont
toujours étroitement
liées à l'évolution des
moteurs et sont surtout
déterminées selon le
type de distribution et
de la forme de la
chambre de combustion

6
Observation d’une Après les démontages
panne
Du culasse en
remarque que l’un des
six pistons est détruit
(une cassure a séparée
la tête du piston du la
bielle)
En arrache le piston
détruit
Figure 10 : observation d'une panne
Et en commence de
Démonter le reste de
tous les pistons st leurs
bielles en utilisant les
clés suivant N°32

Figure 11 : piston détruit


Observation de Le vilebrequin est une
vilebrequin pièce de moteur à
combustion interne
Il est l'élément principal
du système bielle-
manivelle. Il permet la
transformation du
mouvement linéaire
alternatif du ou des
piston (s) en un
mouvement de rotation
continue.
Figure 12 : vue de vilebrequin

7
C’est une méthode très
2. Fabric simple en
ation -Utilisant papier joint
des feuille artien papier
joints huile et un marteaux

En fixe le papier avec


Réalisation d’ joint La main et en frappe le Figure 13 : vue de coupe d' refouler
D’étanchéités périmètre doucement
de telle façon de tracer
le contour sur le
papier
En coupe avec le ciseau
Le périmètre de joint
dessiné par la frappe
des marteaux
En fin on obtient un Figure 14 : réalisation de joint
joint efficace. d'étanchéité

(le joint construise est


un joint d’un refouler)

Figure 15 : traiter avec le ciseaux

8
En utilise pour
3. Visite
l’arrachement de
de
mainte chemise un outil
nance
spécial composé par
inbord
deux tôles carré
Arrachement de la
parelle avec un
chemise
systèmes vis écrou la
Figure 16 : opération de démontage de
tôles 1 est plus grand chemise
Que la deuxième tôle
La tôle 1 comporte 4
pieds lorsque en met
en rotation a l’aide
d’un clé la deuxième
tôle commence a
avancer de telle sorte
il pousse la chemise
de son place .
Figure 17 : circuit d'huile

9
Chapitre II : Etude bibliographique
I. Description de marinisation
La marinisation et généralement d’adapter (un moteur) pour qu'il puisse être refroidi à
l’eau de mer. Le premier moteur marinée est fourni par Seenergie en 1989.

 C’est possible de marinée (notamment à l'aide de kits) de nombreux moteurs dont le


PSA XUD7 et XUD9. 

 Pas trop compliqué à marinée le moteur de 405. 

 J'abandonnerais l'idée de récupérer et marinée un moteur de voiture.  [1]

Figure 18 : Le principal élément ajouter pour effectuer la marinisation

 Les moteurs cabriolets à un moteur marin

En générale en peut transférer tous les plus part des moteurs terrestre en des moteurs marin
mais le préférable le marinisation des moteurs de grande ou moyenne puissance :

10
Figure 19 : Moteur OM 6 cylindres Figure 20 : Moteur SCANIA 6 cylindres

II. Les étapes de marinisation

Les principales adaptations pour marinée un moteur terrestre sont : 

 Une pompe à injection différente car le moteur tourne moins vite que sur une voiture. 
 Un système de refroidissement par échangeur eau douce/eau de mer, 
 Une cloche pour l'adaptation de l'inverseur sur le moteur. 
 L'évacuation de l'eau de refroidissement par le collecteur d'échappement. [11]

Figure 21 : Moteur modifié

11
1. Système de refroidissement

Figure 22 : Principe de fonctionnement de circuit de refroidissement

Le circuit de refroidissement de moteur marin est différé celle de moteur terrestre car
le moteur marin et dépend de l’eau de mer pour alimenter leur circuit de refroidissement.
Au démarrage, il faut que le moteur monte rapidement en température pour
fonctionner correctement et pour éviter une trop forte consommation en carburant
notamment.
Cependant, les pièces mécaniques ne peuvent pas supporter une forte chaleur
(environ 800°) et la combustion des cylindres génère en plus des calories qui doivent
être évacuées. Il est donc nécessaire de refroidir le moteur afin d’éviter d’endommager
sérieusement ce dernier.[8]

Figure 23 : Réfrigérant d'eau douce

L'eau de mer est à la disposition du navire lorsqu'il est à flot, le circuit est donc ouvert,
elle est aspirée dans des coffres placés dans les parties basses de la coque. Elle récupère la
chaleur de l'eau douce dans des réfrigérants tubulaires ou à plaques, puis est rejetée à la mer
au niveau de la flottaison [8]

12
2. La pompe d’injection
La pompe à injection est l'un des organes essentiels du moteur. Elle a pour fonction de créer
une pression qui va lui permettre de transmettre la quantité de carburant nécessaire aux injecteurs, qui
vont eux-mêmes alimenter la chambre de combustion. Pour le moteur marin la pompe d’injection est
différente car le moteur est tourne moins vite qu’un moteur terrestre. [4]

Figure 24 : Pompe d'injection Figure 25 : Pompe d'injection

3. Le collecteur d’échappement
La réduction de la température des gaz d’échappement jusqu’au niveau de 40° à 50°
C peut être réalisée par l’injection de l’eau par retour de refroidissement dans le système
d’échappement. Et c’est ainsi qu’un système d’échappement, dit humide», est réalisé ! Le
mélange des gaz d’échappement et de l’eau de refroidissement permet également que les gaz
d’échappement produisent moins d’odeur. [8]

Figure 26 : Collecteur d'échappement

13
Un collecteur d'échappement est l'ensemble des tuyaux métalliques qui relient la
sortie de chaque cylindre d'un moteur à explosion à l’échappement, dans le cas de moteur
marin le collecteur d’échappement jouer un outre rôle c’est d’éjecter l’eau de refroidissement
lorsque il terminer leur circuit [2]

Figure 27 : Collecteur d'échappement

4. L’inverseur
Les inverseurs à train de pignon sont constitués de deux arbres parallèles avec des
engrenages et un baladeur central qui va rester au milieu sans engrener les crabots au point
mort, va prendre en attaque directe en marche avant et par l’intermédiaire de l’engrenage
dérive sur l’arbre secondaire pour la marche arrière. [3]

Figure 28 : Inverseur de moteur marin


Un accouplement mécanique est un dispositif de liaison entre deux arbres en rotation,
permettant la transmission du couple nominal.

Les accouplements mécaniques sont utilisés dans l'industrie pour des applications variées. :

 Pour entraîner en rotation un élément récepteur à partir d'un élément moteur ;

14
 Pour réaliser un raccordement rapide entre deux éléments d'un système (par exemple
entre un moteur et une pompe) et pouvoir effectuer facilement des travaux d'entretien sur
ces éléments ;
 Pour pallier un désalignement axial, radial ou angulaire ;
 Pour ajouter plus de flexibilité dans le système ;
 Pour amortir les vibrations ; [9]

 Figure 29 : Accouplement

Ce boitier contient plusieurs composantes de transmission mécanique

 Désaccouplement. Un système d'embrayage est utilisé pour accoupler ou désaccoupler


le moteur de la ligne d'arbre.
 Inverseur. Pour une hélice à calage fixe, on obtient la marche arrière en inversant le
sens de rotation de l'arbre.[2]

 Figure 30 : Bloc inverseur réducteur Figure 31 : Schématisation de bloc


inverseur réducteur

15
Chapitre 3 : Etude de cas Marinisation de moteur terrestre
I. Définition et description de marinisation

1. Définition de marinisation
Le marinisation est de modifier un moteur de nature automobile pour devient un
moteur marin par ajouter et éliminer des composant généralement pour permet de moteur de
résister aux conditions de travail en mer
Durant la période de mon stage nous travaillons à un moteur de bus Renault 6
cylindres.

Figure 32 : Moteur en cours de marinisation

Les principales composantes ajoutées sont : 

 Comme en dire en l’étude bibliographique pour bien effectuer la marinisation en faire


de changement su le moteur et en ajout en plus
 Une pompe a huile pour la vidange
 Une pompe d’eau de mer
 Un block embrayage / inverseur

II. Les principales adaptations pour marinées un moteur

16
1. Ajout La plus importante
d’un adaptation fais sur le
réfrigér
ant moteur c’est le
d’eau changement de système de
douce
refroidissement car le
refroidissement de moteur
terrestre en générale et
spécifiquement les
moteurs de bus ça fait
aves l’air pour que ce fait
en ajoutant un réfrigérant
tubulaire aux plaques.

Figure 33 : Réfrigérant ajouter pour


effectuer la marinisation

2. Ajout Le refroidissement d’huile


d’un c’est une partie de circuit
réfrigér
ant de refroidissement de
d’huile moteur marin pour cela en
ajouter un réfrigérant
d’huile par l’eau de mer
pour assurer le
refroidissement d’huile et
leur principe de fonction Figure 34 : Ajout d’un réfrigérant
est le même pour le d'huile
réfrigérant d’eau douce.

17
Le collecteur
3. Le
d'échappement qui était
collecteu
réalisé en fonderie
r
aluminium s'est désintégré
d’échap
car il ya une corrosion
pement
terrible là-dedans. Il y
passe de l'eau de mer
chaude... Pour peu qu'il y
ait un endroit ou l'eau
stagne c'est cause de
problème garanti à court Figure 35 : Ajouter un collecteur
terme. Il a fallu en refaire d'échappement
un en inox par exemple.

4. Le Le boite vitesse de moteur


boitier
inverseur terrestre contenir plusieurs
/ rapports de transmission
réducteu
r et par contre dans le cas de
accouple
ment
moteur marin nous
n’avons besoin pas que
deux rapport avance et
arrière pour cela en
ajouter un boitier
Figure 36 : integration d'inverseur
inverseur / réducteur pour
assurer le March arrière et
avant de bateau.

18
L’accouplement assurer
5. Ajout
l’accordement entre
d’un
l’inverseur et le moteur
accouple
pour réaliser la
ment
transmission de
mouvement.

Figure 37 : integration d'accouplement


Dans un moteur à
6. Ajout
combustion interne,
d’une
la pompe à eau est un
Pompe à
élément du circuit
eau de
de refroidissement qui
mer
permet de maintenir le
moteur à sa température
« idéale » de
fonctionnement.

Figure 38 : Ajout d’une pompe à eau de


mer
Pour effectuer l’opération
7. Pompe à
de marinisation il faut
injection
changer la pompe
d’injection car le moteur
marin tourne moins vite
que le moteur automobile
à Caus de l’augmentation
de couple crée par le
moteur de bateau. Figure 39: Changement de pompe
d'injection

19
8. Les composants de réducteur

Boitier inverseur
réducteur

Couronne Craquasse de Embrayage en disque


l’inverseur

Accouplement Distributaire d’hile Les routes de réducteur

9. Les composantes alimenter par la pompe a eau de mer

20
Pompe à eau de mer

Collecteur Réfrigérant d’eau Réfrigérant d’huile


d’échappement douce

21
III. Résultat finale de Marinisation
Après ce modification (changement de circuit de refroidissement, changement de
circuit de lubrification, changement de collecteur d’échappement, ajouter une pompe d’eau de
mer, ajouter un boit inverseur réducteur) en peut dire que notre moteur peut résister contre les
conditions de travail en mer.

Figure 40 : Moteur marinée

22
Conclusion générale

Après ce stage qui j’ai effectué au sein du l’atelier de SAIED GRISSA j’ai étudié
premièrement le respect qu’il faut existe entre les travailleurs quel que soit sa position.
On peut dire que le stage est une expérience qui m’a aidé à connaitre le travail et
surtout les difficultés qui peuvent rencontrer un chercheur qui est entrain de faire ses études
empiriques.
C’est pour cela, je pense que ce stage me donne une chance de découvrir un domaine
de travail relié à la mécanique naval et d’améliorer ma connaissance en générale.

23
Bibliographie

www.seenergie.com [1]

www.wikipedia.com [2]

www.automobile.com [3]

www.carbon-cleaning.com [4]

www.hisse-et-oh.com [5]

www.plaisance-pratique.com [6]
www.linternaute.fr [7]
www.forum-bateau.caradisiac.com [8]
www.boutiqueobdfacile.fr [9]
www.figaronautisme.meteoconsult.fr [10]

www.banik.org [11]

24