Vous êtes sur la page 1sur 27

République Algérienne Démocratique et Populaire

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la recherche Scientifique


Université de DJELFA - ZIANE ACHOUR-
Lnstut de la science et de la technologie
Département Génie Civil

Module :T.P Machines hydrauliques et stations de pompage

Pompe et station
de pompage

Etabiler par : Dr :

Bengharbi Adel Zegait Rachid

1
Année Universaitaire : 2019/2020

Introduction

L’existence de la vie est tributaire de la disponibilité des ressources en eau, c’est


pourquoi on disait que “L’eau, c’est la vie”. L’importance de l’eau dans l’économie
humaine ne cesse de croître et l’approvisionnement en eau douce devient ainsi de plus en
plus difficile, tant en raison de l’accroissement de la population et de son niveau de vie
accéléré et des techniques industrielles modernes.
On a basse sur un moyenne essentiel qui transporte l’eau du puits vers le réservoir et
nommez la pompe.
Le bon fonctionnement d’une installation de pompage ne dépend pas seulement de la
qualité des pompes, ou plus généralement de la qualité des appareils qui la constituent,
mais aussi, et pour une très large part, de la façon dont l’installation a été conçue, puis
réalisée et finalement exploitée. Chacune de ces trois phases (de conception, de réalisation
et d’exploitation) doit être analysée dès le début du projet.

2
1. Définition :
Les pompes sont des machines hydrauliques qui aspirent un fluide d’une région à basse
pression, pour le refouler vers une région à plus haute pression; par conséquent on peut
dire que le rôle de la pompe, est de transformer l’énergie mécanique en énergie
hydraulique composée par des organes différents.

2. Classification des pompes :


Suivant le mode de déplacement du liquide à l’intérieur de la pompe, le classement des
pompes se fait selon deux grandes catégories:
Les pompes volumétriques :
Elles sont caractérisées par un déplacement du liquide du point d’aspiration vers le point
de refoulement qui se fait par un mouvement de :
- translation
- rotation
- mixte (translation et rotation).
Ces pompes sont surtout utilisées pour les hydrocarbures (pompe à piston) et pour
l’épuration.
Les Turbo-pompes :
Elles sont caractérisées par un déplacement de liquides de l’aspiration vers le
refoulement, au moyen d’un élément principal qu’on appelle la roue à aubes ou rotor.
Les turbopompes sont actuellement les plus employées dans le domaine de l’hydraulique.
Les principales raisons de ce choix sont les suivantes :
- ces appareils sont relatifs et ne comportent aucune liaison articulée.
- L’encombrement des turbopompes est environ huit fois moindre que celui des pompes
volumétriques.
- Les frais d’entretien d’une turbopompe sont peu élevés.
- Leur entraînement est assuré par un moteur électrique
On peut classer les Turbo-pompes selon les paramètres suivants :
 Selon le type de la roue
 Les pompes centrifuges.
 Les pompes hélico-centrifuges.
 Les pompes à hélices (axiales).
 Selon le nombre d’éléments disposés en série
 Les machines monocellulaires : contiennent une seule cellule comprenant une
série d’aubes fixes.
 Les machines multicellulaires : contiennent plusieurs cellules placées en série ; le
fluide qui rentre va parcourir successivement chaque cellule.
 Selon la disposition de l’axe de la pompe
 pompes axiales.
 pompes horizontales.
 Selon la nature du fluide véhiculé
 Fluide compressible.
 Fluide incompressible.
 Selon l’importance de la pression produite
 Basse pression.
 Moyenne pression.
 Haute pression.
Figure 1 : Les trois essentiels des turbopompes

3. Choix du type de la pompe :


Les paramètres agissant sur le choix d’une pompe sont :
 Le débit à refouler.
 La hauteur d’élévation de l’eau.
 Le rendement de la pompe doit être élevé, de manière à avoir un coût minimum du
mètre cube d’eau à élever.
 Le type de la pompe.

4. Caractéristiques hydrauliques d’une pompe centrifuge :


Les critères les plus importants des pompes sont :
La vitesse de rotation (N) :
C’est le nombre de tours qu’effectue la pompe par unité de temps, noté N; l’unité de
mesure utilisée est le tour par minute (tr/mn).
Le débit de pompage (Q) :
C’est le volume qu’une pompe peut ou doit fournir par unité de temps.
La hauteur manométrique totale (HMT) :
La hauteur manométrique totale est la somme des termes suivants :

HMT = Hg+∆Ht

Les puissances utiles et absorbées :


Puissance absorbée par la pompe :
C’est la puissance disponible au niveau de l’ordre d’entraînement de la roue de la pompe
notée par (Pa), unité de mesure (Kw).
Puissance hydraulique ou utile (Pu) :
C’est la puissance transmise au fluide de la part de la pompe.
Pu= 𝑔 ∗ 𝑄 ∗ 𝐻𝑀𝑇

Le rendement de la pompe :
C’est le rapport de la puissance utile (Pu) à la puissance absorbée de la pompe (Pa).

𝜂 = 𝑃𝑢
𝑃𝑎

 Notion :

On a des données Pour faire une station de pompage : « utilisée la variante N=2 »

Q(l/ Cmin( Cmax( Lr( La(


s) m) m) m) m)
62 2 42 156 15

1. Calculer la hauteur géométrique :

 Hg= Cmax-Cmin= 42-2= 40 m


2. Calcule la hauteur manométrique totale :HMT

 Intervalle de diamètre :

- La formule de BONIN : D =√𝑄 = √0,062= 0.2489 m =249 mm

- La formule de BRESS : D = 1,5√𝑄 = 1,5√0,062 = 0.3734 m = 373mm

D [ 250, 315, 400 ]

Avec : D : Diamètre de la conduite en mm; Q : Débit véhiculé en m3/s;

Q(m³/ D(m e(m Dint(mm L( ɛ(m) V(m/s) υ(m²/s) R


s) m) m) m) m)

0.062 250 22.7 204.6 171 0.00 1.88673443 0.0000 386025.864


01 01

0.062 315 28.6 257.8 171 0.00 1.18838239 0.0000 306364.98


01 01

0.062 400 36.3 327.4 171 0.00 0.73682556 0.0000 241236.688


01 01

ɛ/D 𝑹𝟎.𝟗 Ṝ 𝝀 ∆hL(m) ∆ht(m) Hg( HMT(m)


m)

0.0004887 106648.503 180104.709 0.01382285 2.096093164 2.41050714 40 42.4105071


59

0.0003878 86619.4073 146003.982 0.01443252 0.689078746 0.79244056 40 40.7924406


98

0.0003054 69855.2453 117577.101 0.01510574 0.218318104 0.25106582 40 40.2510658


37
Avec :

 Q : débit véhiculé
 Dint : diamètre intérieur , Dint = D-2epsilon
 V : vitesse, V = 𝟒×𝑸
𝝅𝑫𝒊𝒏𝒕𝟐

 𝜺: regosité absolue
 𝝑 : viscosité cinématique de l’eau
 Re : nombre de Reynolds, Re = 𝟒×𝑸
𝝅∗𝑫𝒊𝒏𝒕∗𝝑

 𝑹̅ = 𝟐𝑹 [−𝒍𝒐𝒈 (𝜺/𝑫 + 𝟓,𝟓 )]−𝟏


𝟑,𝟕 𝑹𝟎,𝟗

 𝝀 = [−𝟐𝒍𝒐𝒈 (𝜺/𝑫 + 𝟏𝟎,𝟎𝟒)]−𝟐


𝟑,𝟕 𝑹̅

 ∆HL : Perte de charge linéaire, ∆HL = 𝟖𝑳𝝀 𝐐𝟐


𝒈𝑫𝟓𝝅𝟐

 ∆ht : perte de charge totale, ∆ht = 1.15*∆HL


 HMT= ∆ht +Hg

3. Calculer le diamètre économique de refoulement :

 Frais d’exploitation :

Q(m³/ Di HMT(m) ηpom P(kw) Ea(Kw) C(Da/kw Fexp(Da)


s) nt pe h)

0.062 25 42.4105071 0,75 34.39322487 301284.65 5,8 1747450.97


0

0,062 31 40.7924406 0,75 289789.889 5,8 1680781.36


5 33.08103759

0,062 40 40.2510658 0,75 32.64200434 285943.958 5,8 1658474.96


0
Avec :

 ηpompe: Rendement de la pompe


 P : la puissance absorbée de la pompe est donnée par la formule suivante :
𝒈𝑸𝑯𝑴𝑻
P= (kw)
𝛈

 Ea : L'énergie consommée par la pompe est donnée par la formule


: Ea = P× 𝒕 × 𝟑𝟔𝟓 (kw)
 C : Tarif de l'énergie = 5,8 DA (DA/Kwh)
 Fexp : Frais d'exploitation , ils sont donnés par la formule suivante

: Fexp = Ea×C (Da)

 Frais d’amortissement:

D(m L( Prix(D Prix I n A Famor(Da


m) m) a) total )
250 17 5000 930000 0, 25 0,0936787
80095.3561
1 08 79
315 17 8000 148800 0, 25 0,0936787
128152.57
1 0 08 79
400 17 12000 223200 0, 25 0,0936787
192228.855
1 0 08 79
Avec :

 Prix : prix de diamètre (Da)


 Prix totale : prix totale de diamètre = Prix× 𝑳 (Da)
 I : Taux d'annuité (égale à 8% en Algérie).
 n : nombre d’année
 A : annuité, A = I+ 𝑰
(𝟏+𝑰)𝒏−𝟏

 Famor : Faris d’amortissement, Famor = Prix totale × A (Da)


 Le faris totale :

D(m Fexp(Da) Famor(Da Ftotale(Da)


m) )
250 1747450.97 80095.3561 1827546.33

315 1680781.36 128152.57 1808933.93

400 1658474.96 192228.855 1850703.81

Frais totale = Fexp+ Famor(Da)

On choix le diamètre le plus petite de prix est : D= 315 mm

4. Calculer le nombre des pompes et les pompes des secours


de la station :

Pour calcule le nombre des pompes on a les critères à respecter dans le choix sont :
 Nombre minimal de pompes
 Rendement plus important.
 NPSH requis minimum.
 Puissance absorbée minimale
 Le nombre de tours par min plus important
Utilisant les catalogues des pompes de SEAR (pour 50 Hz) :
 Pour n=1 :
Pour une seule pompe on a :
Qcal= Q/n= 0.062/1= 0.062m³/s
D’autre part on a Hcal = 40.7924406 m
D’où d’après le catalogue on trouve que cette pompe à comme caractéristiques :
Pompe choisir : n’est pas existé
 Pour n=2 :
Pour deux pompes on a :
Qcal = Q/n = 0.062/2 = 0.031 m³/s

D’autre part on a Hcal = 40.7924406 m


 Pour n=3 :
Pour trois pompes on a :
Qcal = Q/n = 0.062/3 = 0.0203 m³/s
D’autre part on a Hcal = 40.7924406m
D’où d’après le catalogue on trouve que cette pompe à comme caractéristiques :
Pompe choisir : SAER 65-1000
Diamètre d’aspiration Da = 150 mm
Diamètre de refoulement Dr = 150 mm
Débit Q = 0,0206 m³/s
Hauteur manométrique totale H = 40.7924406 m
La vitesse de rotation n =1500tr/min
D’après la page44 :
Puissance absorbée Pa = 18.5Kw
NPSHr = 3.5 m
Le rendement η= 70 %
Tableau 1 : Variantes pour le choix du nombre de pompes

pom Page
N Q(m3/s) Q(m3/ Hcal(m) η( N(tr/mi P(k NPSHr(
pe au
h) %) n) w) m)
choi catalog
si ue

1 0.062 223.2 40.792 - - - - - -

Sae
2 0.031 111.6 40.792 55 1500 30 10 46
r
6
5
-
1
0
0

Sae
3 0.0206 74.16 40.792 70 1500 18.5 3.5 46
r
6
5
-
1
0
0
Remarque :
La variante n°3 a des bonnes caractéristiques donc on prend une installation en avec trois
pompes (sans prendre en considération la pompe).

5. Caractéristique de la pompe choisi :

 Type :SAER 65-100


 H :23-138m
 N : 1500 tr/min
 Pa : 18.5 kw
 NPSHr : 3.5m
 Da :150 m
Pompe et station de
pompage
Projet pratique de PSP
 Dr :150 m
 η:70%
Pompe et station de
pompage
Projet pratique de PSP

6. Schéma d’encombrement de la pompe choisi :

7. Caractéristiques de moteur électrique:

13
Pompe et station de
pompage
Projet pratique de PSP

8. Calcule de diameter d’aspiration:

On a la formule suivante:

л∗Dasp2 4∗Q 4∗0.0206


Q=V*S= V
4 √
on trouve que : Dasp=
л∗V
=
√ 3.14
=0.161952m

Dn = 200 mm , Dint = 163.6 mm

9. Courbe caractéristique (SAER65-100) :

14
10. Courbes caractéristiques et point de fonctionnement :
Pour une vitesse de rotation donnée, les courbes qui caractérisent les pompes centrifuges
et qui expriment leurs performances, sont les suivantes :
a) La courbe débit-hauteur [H= f(Q)] : elle présente les variations des
différentes hauteurs en fonction du débit.
b) La courbe puissance-débit [P= f(Q)] : elle présente les variations
des puissances en fonction du débit.
c) La courbe rendement-débit [η= f(Q)] : elle exprime les variations des
rendements en fonction du débit
 La caractéristique
Figure 2 : Lesdecourbes
la conduite est déterminée
caractéristiques par pompe
d’une la formule suivante :
centrifuge

HMT = Hg +∑ 𝒉𝒑
Hg = 40 m et ∑ 𝒉𝒑 = A. L.Q² , avec : A= 𝟖∗𝝀
𝒈∗𝝅²∗𝑫𝒊𝒏𝒕⁵
λ= 0.01443252, Dint = 0.2578 m

𝟖∗𝟎.𝟎1443252
A= 𝟗.𝟖𝟏∗𝟑.𝟏𝟒²∗𝟎.𝟐𝟓𝟕𝟖⁵ =1.0472463

L = (1.1-1.2)*Lre =1.2*156 = 187.2 m


∑ 𝒉𝒑 =1.0472463*187.2* Q² = 188.2472463* Q²

HMT = 40+ 188.2472463* Q² L’équation de la courbe de réseau

 On a recherche l’équation de la courbe de pompe d’après le tableau


suivante :

Tableau : Les coodonnées des points de la courbe de HMT en fonction de Q

Q(m3/ 50 55 6 65 70
h) 0
Q(m3/s 0.01388888 0.01527777 0.01666666 0.01805555 0.0194444
) 9 8 7 6 4
HMT(
m) 40.04 40.043 40.05 40.06 40.07
75 80 90 1 11 1
0 0 2
0 0
0.02083333 0.02222222 0.025 0.02777777 0.03055555 0.03333333
3 2 8 6 3

40.08 40.09 40.12 40.15 40.17 40.21

On remplace les points de Q(m3/s) dans l’équation de la courbe de réseau on trouve que
résultat dans le tableau suivante :

D’après le tableau 2 on trouve que l’équation est :

HMT= a+b*Q² , on prendre deux pointe pour remplacer de cette équation :

 40.04= a+ 0.000192901*b.........(1)
 40.043= a+ 0.00023341* b.........(2)

(2)-(1) : 0.003 = 0.0000405093*b b = -74.05706837 ,a=40.045428568

HMT= 40.045428568 -74.05706837 *Q²


 Point de fonctionnement :
Le point de fonctionnement du système pompe-conduite, est déterminé par comparaison
des deux courbes caractéristiques précédent, la courbe caractéristique de la pompe et de
la conduite. Le point d’intersection entre ces deux courbes représente le point de
fonctionnement d’une pompe.

Figure 3 : point de fonctionnement d’une pompe

Analytique on a : HMTreseau = HMTpompe

Le point de fonctionnement de la pompe c’est le point HMTeff =40.08680689 m


Q = 0.02222m³/s
11. Calage de la pompe et la hauteur admissible d’aspiration :
 Etude de la cavitation :
La cavitation est un phénomène physique très complexe qui se produit lorsque la pression
absolue à l’entrée de la pompe est inférieure à la tension de vapeur du liquide.
La formation des poches d’air dans la zone de faibles pressions à l’entrée de la roue d’une
pompe, provoque d’importantes perturbations, bruits dans l’écoulement et des vibrations,
ce qui entraîne la modification des caractéristiques hydraulique (rendement, hauteur
d’élévation,….) et provoque l’érosion des matériaux au niveau de la pompe.
La condition de non cavitation se traduit par variation de la condition suivante :
NPSHd > NPSHr
Deux cas sont possible (voir les figures suivant) :
 Aspiration en dépression :

F gure 4 : calcul du NPSH disponible pour une pompe en


i dépression

Le NPSHd est donne par :


𝑷𝒂𝒕 𝑷𝒗 𝑽𝒂²
NPSHd= - - 𝒉𝒂𝒅𝒎- -∑ 𝒉
𝒂𝒔𝒑 𝒂𝒔𝒑
𝝆∗𝒈 𝝆∗𝒈 𝟐∗𝒈
 Aspiration en charge :

Figure 4 : calcul du NPSH disponible pour une pompe en dépression

Le NPSHd est donne par :


𝑷𝒂𝒕 𝑷𝒗 𝑽𝒂²
NPSHd= - + 𝒉𝒂𝒅𝒎- -∑ 𝒉
𝒂𝒔𝒑 𝒂𝒔𝒑
𝝆∗𝒈 𝝆∗𝒈 𝟐∗𝒈

Avec:
Patm : pression atmosphérique
Pv : tension de vapeur sature

𝒂𝒔𝒑 : hauteur d’aspiration admissible


𝒉𝒂𝒅𝒎

Va : vitesse aspiration
∑ 𝒉𝒂𝒔𝒑: la somme des pertes de charge

 Nous avons :
(NPSH)d = (NPSH)r + 0.5

𝑷𝒂𝒕 𝑷𝒗 𝑽𝒂²
(NPSH)d= - - 𝒉𝒂𝒅𝒎- -∑ 𝒉 = (NPSH)r + 0.5
𝝆∗𝒈 𝝆∗𝒈 𝒂𝒔𝒑 𝟐∗𝒈 𝒂𝒔𝒑

On trouve que : 𝒉𝒂𝒅𝒎


𝒂𝒔𝒑
= 𝑷𝒂𝒕
- 𝑷𝒗 -∑ 𝒉 - 𝑽𝒂² - (NPSH)r - 0.5
𝒂𝒔𝒑 𝟐∗𝒈
𝝆∗𝒈 𝝆∗𝒈
Donc :
asp=15m
2
8∗λ∗Q
∑ hlinasp g∗л2∗Dasp ( inter )5
∗Lasp

8∗0.01443252∗0.02062
∗15=0.06476980 m
9.81∗3.1 42∗0.163 65

∑ 𝒉𝒔𝒊𝒏 = (0.10-0.15)* ∑ 𝒉𝒍𝒊𝒏 = 0.15* 0.06476980 m =0.00971547 m


𝒂𝒔𝒑 𝒂𝒔𝒑
∑ 𝒉𝒂𝒔𝒑= ∑ 𝒉𝒍𝒊𝒏 + ∑ 𝒉𝒔𝒊𝒏 0.06476980 +0.00971547 = 0.07448527 m
𝒑 𝒂𝒔𝒑 𝒂𝒔𝒑

 𝑽𝒂𝒔𝒑 = 𝟒∗𝑸
𝟒∗𝟎.𝟎206000000
𝝅∗𝑫𝒂𝒔𝒑² = = 0.98046244 m/s
𝟑.𝟏𝟒∗(𝟎.𝟏𝟔𝟑𝟔)²

 𝑽𝒂𝒔𝒑
= 0.54177416 m
𝟐∗𝒈

 𝑷𝒗
𝝆∗𝒈
= 0.183

D’aprés le tableau suivante :


Tableau 4 : tension de vapeur de l’eau pompée en fonction de la température

(0.125+0.24)/2= 0.183 , 18 °C

𝒂𝒔𝒑 = 10.19367992 – 0.183-0.119003743 - 0.54177416 – 3.9-0.5= 4.949102017 m


𝒉𝒂𝒅𝒎

𝑫𝒐𝒏𝒄: (NPSH)d= 10.19367992- 0.183-0.119003743-0.54177416-4.949102017

(NPSH)d = 4.4 m

Donc : (NPSH)d > (NPSH)r 4.4 >3.9

La pompe est loin de risqué de cavitation

 𝒂𝒔𝒑 -0.1= 7 +4.949102017 -0.1 = 11.84910201 m


𝛁𝒂𝒔𝒑 = 𝛁𝒎𝒊𝒏 + 𝒉𝒂𝒅𝒎
12. Les caractéristiques des équipements amant aval
des pompes :

 En amant :

Figure 4 : Schéma des l’équipements en amont de la

 lc= (3,5 – 4)(Da-da) = 4*(200-150) = 200 mm = 0.2 m


 lt r ≥ 2 .Da prenons lt r = 2.Da on aura :

lt r = 2.(200) =400 mm = 0.4 m

 lt = (1.2-1.5)* Da prenons lt = 1,5.Da on aura :

lt = 1.5*(200) = 300 mm = 0.3 m


 Vérification de la vitesse :
Sachant que la vitesse de l’écoulement dans les conduites doit vérifier les fourchettes
suivantes :
 Va = (0,7 – 1)m/s pour Da ≤250 mm
 Va = (1 – 1,5)m/s pour 250≤Da ≤800 mm
 Va = (1,5 – 1,8)m/s pour Da > 800 mm
On va calculer le vitesse : V = 𝟒×𝑸
𝟒∗𝟎.𝟎𝟐222
𝝅𝑫𝒂 = = 1.054 m/s = 1 m/s
𝟐 𝟑.𝟏𝟒∗(𝟎.𝟏𝟔𝟑𝟖)²

La fourchette est vérifier.


 En aval :
La même chose avec l’amont :
 ltr ≥ 2Dr , Dr = 315 mm
ltr = 2(315)= 630 mm = 0.63
Dv= 0.25Dr = 0.25(315) = 78.75 mm , Dvn= 110 mm = 0.11 m
Ldiv = (3.5-4) (Dr-dr) = 3.5(315-150) = 577.5 mm = 0.5775 m
 Vérification de la vitesse :
𝟒×𝑸
V = 𝝅𝑫𝒂𝟐 = 𝟒∗𝟎.𝟎𝟐𝟐22
= 0.425 m/s
𝟑.𝟏𝟒∗(𝟎.𝟐𝟓𝟕𝟖)²

La fourchette n’est pas vérifier donc il faut prendre Da = 200 mm pour avoir une
vitesse qui est égale à :
𝟒×𝑸 𝟒∗𝟎.𝟎𝟐𝟐2
V= = = 1.054m/s = 1 m/s
𝝅𝑫𝒂𝟐 𝟑.𝟏𝟒∗(𝟎.𝟏𝟔𝟑𝟔)²

 ltr ≥ 2Dr , Dr = 200 mm


ltr = 2(200)= 400 mm = 0.4 m
 Dv= 0.25Dr = 0.25(200) = 50 mm= 0.05 m
 Ldiv = (3.5-4) (Dr-dr) = 3.5(200-150) = 175 mm = 0.175 m

13. Rendement de la station de pompage :


Le rendement de la station de pompage est lié à toutes les équipements qui
ont un rendement, comme le mode d’accouplement, le moteur électrique, la pompe
choisie, et le rendement du réseau électrique. Donc le rendement de la station de
pompage est donné par la formule suivante :
ηsp = ηp * ηmot *ηa c *ηr es
Avec :
ηsp : Rendement de la station de pompage
ηp : Rendement de la pompe choisie = 0,70
ηmot : Rendement du moteur électrique = 0,93
ηa c : Rendement du mode de raccordement = 1 ( Accouplement direct)
ηr es : Rendement du réseau électrique = 0,99
ηsp = 0.70*0.93*1*0.99 = 0.644 = 64 %

 Choix de nombre de collecteurs d’aspiration et de refoulement :

Collecteur asp 1 Pompe


principale 1

Colle
cteu r refo ulem ent

Pompe
Collecteur asp 2
principale 2

Collecteur asp 3 Pompe


principale 3
Conclusion

Le travail ce fait comme on a vue dans le projet par étapes liées l'une de l'autre, on a
commencé par la détermination du nombre de pompes, leurs caractéristiques ainsi les
types des moteurs qui convient pour ces pompes utilisées.
Le travail à toucher aussi le critère d'économie dans le projet, dans le diamètre des
conduites de refoulement vers le réservoirs d'eau traité, même pour le choix de nombre et
type des pompes utilisé, et le schéma de raccordement des conduites, mais pour notre cas
on a trois pompes, deux se marche et un se reste secoure.