Vous êtes sur la page 1sur 23

M1

Réseaux & Télécommunications

Yannick Estève

Maîtrise MIME Université du Maine Institut Claude Chappe

M1 - Réseaux & Télécommunications

Cours n° 3 - Multiplexage

  • Multiplexage : Problématique

  • Multiplexage fréquentiel

  • Multiplexage temporel

    • Synchrone

    • Asynchrone

  • Retour sur CSMA/CD : exercices

M1 - Réseaux & Télécommunications

2

Problématique

  • Economie d’échelle

    • Installation et entretien d’une liaison à haut débit partagé par plusieurs machines/services/ utilisateurs

    • Très largement moins coûteux que l’installation et l’entretien de liaisons à bas débit beaucoup plus nombreuses

  • Le multiplexage permet le partage d’un support de communication

  • M1 - Réseaux & Télécommunications

    3

    Multiplexage : schéma général

    Voie partagée

    « Haut Débit » Mux A Mux B
    « Haut Débit »
    Mux A
    Mux B

    Voies « bas débit »

    Voies « bas débit »

    M1 - Réseaux & Télécommunications

    4

    Technologies utilisées

    • Deux technologies principales :

      • Multiplexage fréquentiel (FDM : Frequency Division Multiplexing, ou MRF : Multiplexage par Répartition de Fréquence)

      • Multiplexage temporel

    • Synchrone • Asynchrone

    • Une technologie émergente

      • Multiplexage à longueur d’onde (WDM : Wavelenght Division Multiplexing)

      • Cette technologie est utilisée pour la transmission sur fibre optique

    Multiplexage : facile, si …

    • Problème de base : partager un média de communication

    • Facile, si il y a peu de participants

    • Facile, si statique

    • Facile, si on ne se préoccupe pas de rentabilité en présence de débits variables

    Le multiplexage est présent dans plusieurs niveaux des réseaux

    M1 - Réseaux & Télécommunications

    6

    Multiplexage fréquentiel (1)

    Partage de la bande passante (x Hz autour d’une porteuse)

    Fmax

    Fmax
     
       
     

    Troisième communication

     

    Deuxième communication

     

    Première communication

    Fmin

       

    F2max

    F2min

    F1max

    F1min

    F0max

    F0min

    M1 - Réseaux & Télécommunications

    7

    Multiplexage fréquentiel (2)

    • Peu de pertes induites par le multiplexage

    • Attention aux problèmes de recouvrement de spectre

    • Garantie de débit

    • Pas d’effet sur la synchronie

    • Aucune souplesse d’utilisation

    • Pas efficace si on a des débits variables

    Multiplexage temporel

    • Partage du temps

    • Chaque communication possède à son tour la bande passante

    Fma x Fmi Temps n 1 2 3 1 3 2 1
    Fma
    x
    Fmi
    Temps
    n
    1
    2
    3
    1
    3
    2
    1

    M1 - Réseaux & Télécommunications

    9

    Multiplexage temporel synchrone (1)

    • On émet une trame :

      • A une fréquence de F fois par seconde = Synchrone ! (il y a toujours le même espace de temps entre 2 trames)

      • Contenant une info pour chaque voie « basse vitesse »

      • Une case correspond en fait à un espace de temps (IT) de la voie « Haute Vitesse » alloué à une voie « basse vitesse »

    Multiplexage temporel synchrone (1)  On émet une trame :  A une fréquence de F
    Donnée
    Donnée
    Donnée
    Donnée
    Signalisation
    Signalisation

    de la voie 1 de la voie n

    • Cette trame circule, qu’il y ait des infos ou non !

      • Impose une signalisation

    • Le débit de la voie HV est : D HV = F* Longueur_Trame bits/s

    M1 - Réseaux & Télécommunications

    10

    Multiplexage temporel synchrone (2)

    Caractère arrivant sur les voies asynchrone, avec bit de start, de stop et de parité Ajout
    Caractère arrivant sur les voies
    asynchrone, avec bit de start,
    de stop et de parité
    Ajout d’une zone de signalisation
    précisant si une case est pleine ou vide
    Tampons
    de réception
    (un par voie)
    Ajout d’une zone de début de trame
    (synchronisation/délimiteur)
    Multiplexage temporel synchrone (2) Caractère arrivant sur les voies asynchrone, avec bit de start, de stop
    Multiplexage temporel synchrone (2) Caractère arrivant sur les voies asynchrone, avec bit de start, de stop

    Dispositif prenant les caractères disponibles pour les placer dans la trame « Haute Vitesse » (que les infos utiles)

    Emission de la trame sur la voie HV (F fois par s)

    M1 - Réseaux & Télécommunications

    11

    Multiplexage temporel synchrone (3)

    Voies utilisateur de débits di"érents (ex 30,10,10 car. S -1 ) 1 1 1 2 3
    Voies utilisateur de débits di"érents (ex
    30,10,10 car. S -1 )
    1
    1
    1
    2
    3
    4
    On alloue plusieurs cases à
    une voie rapide
    Trois stratégies :
    F=10 trames S -1
    D V1 = F * 3 = 30 car. S -1
    D V2 = D v3 = D v4 = F = 10 car. S -1
    On se base sur la voie la
    plus lente et on augmente
    F
    1
    x
    Sur la voie la plus rapide,
    en choisissant F plus
    petit
    Compromis !
    La case x contient alternativement une
    info
    de la voie 2, de la voie 3 ou de la voie 4
    F=10 trames S -1
    D V1 = F car. S -1 , F=30

    D

    = D v3 = D v4 = F/3 = 10 car. S -1

    12

    V2

    M1 - Réseaux & Télécommunications

    Multiplexage temporel synchrone (3)

    • Respect de la synchronie (temps max de transmission)

    • Rendement

      • satisfaisant, si les voies ont des débits constants

      • Très peu efficace en cas de liaisons à débit variable

  • Peu souple

  • M1 - Réseaux & Télécommunications

    13

    Multiplexage temporel asynchrone (1)

    Voie partagée « Haut Débit » (Synchrone) Mux Mux A B Dat 5 a
    Voie partagée
    « Haut Débit »
    (Synchrone)
    Mux
    Mux A
    B
    Dat
    5
    a
    • Une info arrive sur une voie BV :

      • Une trame est constituée

    • Identificateur de voie BV • La donnée reçue

    # La trame est expédiée sur la voie HV

     #Aucune info :

    Aucun trafic !!

    M1 - Réseaux & Télécommunications

    14

    Multiplexage temporel asynchrone (2)

    1 Data 2 Data 5 Data 1 Data 5 Data 2 Data 5 Data 5 Data
    1
    Data
    2
    Data
    5
    Data
    1
    Data
    5
    Data
    2
    Data
    5 Data 5 Data
    Elément de réception asynchrone
    et de composition de l’entité
    de donnée
    (composé d’un module de Réception
    et d’une File d attente de sortie)
    •Elément d’émission
    •Gère les collisions/priorités
    entre les voies
    •Gère une file d ’attente d ’émission

    M1 - Réseaux & Télécommunications

    15

    Multiplexage temporel asynchrone (3)

    • Très souple

    • Correspond à un fonctionnement par datagramme

    • Perte de rendement (signalisation importante)

    • Quelques problèmes pour le respect de la synchronie ...

    M1 - Réseaux & Télécommunications

    16

    Multiplexage en longueur d’onde :

    WDM (1)

    • Sur fibre optique

    • Principe similaire au multiplexage fréquentiel, mais sur de très hautes fréquences

    • Seule différence : utilisation d’un système optique avec grille de diffraction

      • Système passif, donc plus fiable

    Multiplexage en longueur d’onde :

    WDM (2)

    Technique inventée vers 1990

    • 1990 : 8 canaux de 2,5 Gbit/s chacun

    • 1998 : 40 canaux de 2,5 Gbit/s chacun

    • 2001 : 96 canaux de 10,5 Gbit/s chacun, soit un débit total de 960 Gbit/s (soit 30 films entiers par seconde au format MPEG2 utilisé pour les DVD, soit plus de 120 films/s en DivX)

    • Actuellement, en laboratoire des systèmes de plus de 200 canaux sont en cours de développement …

    Multiplexage : mise en œuvre dans la couche Transport

    • Extension de l ’adresse logique par un « port » (entier 16 bits dans TCP/IP)

    • Une connexion = couple (Adresse logique + numéro de port ; Adresse logique + numéro de port)

    • L ’adresse étendue socket

    • Dans Internet (aspect non pas technique mais « organisationnel »), numéros de port réservés -> SERVICE

    M1 - Réseaux & Télécommunications

    19

    Multiplexage : pour finir

    • Présent dans plusieurs niveaux des réseaux :

      • Liaison

      • Transport

      • « Session »

      • 4 Niveaux de multiplexage dans ATM (Asynchronous Transfert Mode)

  • Multiplexage/Démultiplexage et multiplexage inverse ...

  • M1 - Réseaux & Télécommunications

    20

    Exercice 1

    • Soit un réseau local fonctionnant avec le

    a)

    protocole CSMA/CD de débit nominal C= 10 Mbits/ s. La longueur maximale du réseau D vaut 2500 m

    et

    la

    vitesse de

    propagation

    des

    signaux V vaut

    100.000 km/s. Calculer la période de vulnérabilité PV (temps pendant lequel une station risque de ne pas détecter l'émission de la trame considérée), le Slot Time ST et la longueur minimale d’une trame.

    • La vitesse est maintenant de 200.000 km/s.

    b)

    Calculer

    le

    diamètre

    maximal

    du

    réseau

    D

    en

    conservant ST.

    c)

    • La

    longueur

    maximale

    du

    réseau

    est

    maintenant fixée à 100

    km,

    avec

    toujours

    V=200.000 km/s. Chercher PV, ST et la longueur minimale d’une trame.

    M1 - Réseaux & Télécommunications

    21

    Exercice 2

    Un réseau CSMA/CD est constitué de 5 segments raccordés par des répéteurs. Ces segments ont une longueur de 450 mètres. La vitesse de propagation est de 200 000 kms/sec.

    • 2. Calculer, en vous plaçant dans le cas le plus défavorable, la période de vulnérabilité de ce réseau en considérant que les répéteurs induisent chacun un retard de transmission de 1 micro-seconde.

    • 3. La fenêtre de collision ou Slot-time étant

    fixée

    à

    51,2

    fonctionner ?

    micro-seconde,

    ce

    réseau

    peut-il

    • 4. Peut-on étendre encore ce réseau et si oui de combien de segments de 450m pour que la détection de collisions continue à fonctionner.

    M1 - Réseaux & Télécommunications

    22

    Exercice 2 (suite)

    R R R R
    R
    R
    R
    R

    5 segments de 450 m

    V=200.000 km

    Répéteur : retard de transmission de 1 ms

    M1 - Réseaux & Télécommunications

    23