Vous êtes sur la page 1sur 14

Document Technique d’Application

référence Avis Technique 3/04-417

Poutre en I à base de bois


Wood composite I-joists
Poutrelles FJI®
Objet de
l’Agrément Technique Européen ETA -02/0026

Titulaire : Finnforest France SAS


7 rue du fossé blanc, Bât. F
F-92330 GENEVILLIERS
France.
Usine : King’s Lynn, Norfolk (UK).

Commission chargée de formuler des Avis Techniques


(arrêté du 2 décembre 1969)
Groupe Spécialisé n° 3
Structures, planchers et autres composants structuraux

Vu pour enregistrement le 15 avril 2005

Secrétariat de la commission des Avis Techniques CSTB, 4, avenue du Recteur-Poincaré, 75782 Paris Cedex 16
Tél. : 01 40 50 28 28 - Fax : 01 45 25 61 51 - Internet : www.cstb.fr

Les Avis Techniques sont publiés par le Secrétariat des Avis Techniques, assuré par le CSTB. Les versions authentifiées sont disponibles gratuitement sur le site internet du CSTB (http://www.cstb.fr)
© CSTB 2005
Le Groupe spécialisé n° 3 « Structures, planchers et autres composants structuraux » de
la Commission chargée de formuler les Avis Techniques a examiné le 24 mars 2004 la
demande relative au procédé de poutrelles FJI®, présentée par la Société Finnforest
France dont la société mère est titulaire de l’Agrément Technique Européen ETA-02/0026.

Le présent document, auquel est annexé le dossier technique établi par le demandeur,
transcrit l’avis formulé par le Groupe Spécialisé n°3 sur les dispositions de mise en œuvre
proposées pour l’utilisation du procédé dans le domaine d’emploi visé et dans les
conditions de la France Européenne.

ment exposé aux intempéries, soit à l’abri des intempéries mais sou-
mis à une humidification fréquente.
1. Définition succincte
Classe de risque 4 : situation dans laquelle le bois ou le produit à base
de bois est en contact avec le sol ou de l’eau douce et est ainsi exposé
1.1 Description succincte en permanence à l’humidification.
Poutrelles composites à section en I réalisées avec des membrures
Classe de risque 5 : situation dans laquelle le bois ou le produit à base
continues en bois reconstitué de type Kerto®-S (famille des Lamibois de bois est en permanence exposé à de l’eau salée.
ou LVL) et une âme en panneaux à lamelles minces orientées de
qualité 3 (OSB-3), assemblée aux membrures par collage, en rainure, 2.2 Appréciation sur le procédé
destinées à la réalisation de murs, supports de planchers, toitures de
bâtiments et notamment : les montants d’ossature, les solives de 2.21 Aptitude à l'emploi
plancher, les poutres porteuses ou secondaires, les chevrons et, lors-
que la pente de la toiture n’excède pas 12%, les pannes. Les poutrel- Stabilité
les FJI® sont utilisables dans un environnement qui correspond aux La stabilité des poutrelles FJI® est normalement assurée si leur
classes de service 1 et 2 au sens de l’EC 5, ou, au sens des règles conception et utilisation sont conformes aux conditions définies dans le
CB-71, dans des conditions équivalentes à une température de 20°C dossier technique établi par le demandeur et au Cahier des Prescrip-
et une humidité relative ambiante ne dépassant pas 85%. Les poutrel- tions Techniques particulières.
les FJI® sont utilisables dans des conditions de classes de risque
L’utilisation en zones sismiques est possible dans les conditions fixées
biologique 1 et 2 au sens de la norme NF EN 335.
au Cahier des prescriptions techniques particulières (§ 2.326).
1.2 Mise sur le marché Sécurité au feu
Les exigences réglementaires concernant la stabilité en cas d'incendie
Les poutrelles objets de l’ATE ETA-02/0026 sont soumises, pour leur
ne peuvent être satisfaites que par l’adjonction de protections rappor-
mise sur le marché, aux dispositions de l’arrêté du 19 septembre 2002
tées qui empêchent la carbonisation des poutres en bois.
portant application aux poutres et poteaux composites légers à base
de bois du décret n°92647 du 8 juillet 1992 modifié, concernant Ces protections doivent soit être visées par les solutions types décrites
l’aptitude à l’emploi des produits de construction. dans le DTU Bois-Feu 88, soit faire l’objet d’un procès-verbal délivré
par un laboratoire agréé précisant que la température atteinte dans le
1.3 Identification des poutres plénum n’a pas dépassé 300 °C pour la durée de stabilité recherchée.
En outre, les colles utilisées pour la fabrication doivent dans ce cas
L'identification des poutres se fait comme indiqué dans le Dossier
correspondre aux exigences requises pour les colles de type I, au sens
Technique établi par le demandeur.
de la norme NF EN 301, sauf si la poutre bénéficie d’un procès verbal
d’un laboratoire agréé.
2. APPRECIATION Sécurité du travail sur chantier
Le présent document porte uniquement sur le procédé tel qu’il est La manutention et la pose manuelles des poutrelles ne présentent pas
décrit dans le Dossier Technique joint, dans les conditions fixées au de risque particulier. Elles nécessitent les dispositions usuelles relati-
Cahier des Prescriptions Techniques Particulières (§ 2.3). ves à la sécurité des personnes contre les chutes de hauteur, et le
recours aux dispositions préconisées par la société Finnforest.
2.1 Domaine d'emploi accepté
Le présent document est formulé pour les emplois en France euro- 2.22 Durabilité - Entretien
péenne, en murs (montants d’ossature), en planchers (solives et pou- Compte tenu du domaine d’emploi accepté et des prescriptions techni-
tres principales ou secondaires) et toitures (chevrons, et lorsque la ques associées, la durabilité est normalement assurée pour les utilisa-
pente de la toiture n’excède pas 12%, pannes), c'est-à-dire pour des tions correspondant aux caractéristiques d’ambiance acceptées, c’est-
applications où l’âme est disposée soit verticalement soit présente une à-dire qu’elle est équivalente à celle présentée par les constructions
inclinaison de son plan vis-à-vis de la verticale n’excédant pas 12%, et traditionnelles en bois utilisées dans les mêmes conditions.
pour des bâtiments dont la structure peut être en bois, en métal, en
béton armé ou en maçonnerie. Les caractéristiques d’ambiance pour 2.23 Fabrication et contrôle
l’usage du présent document correspondent aux classes de service 1
La fabrication des poutrelles FJI® est effectuée en usine dans des
et 2 au sens de l’EC 5 ou, au sens des règles CB 71, aux conditions
conditions de contrôle interne et externe conditionnées par les exigen-
équivalentes à une température de 20°C et une humidité relative am-
ces du marquage CE du procédé.
biante n’excédant pas 85%. Les caractéristiques de risques biologi-
ques pour l’usage du présent document correspondent aux classes de
risque biologique 1 et 2 au sens de la NF EN 335.
2.3 Cahier des prescriptions techniques
particulières
Rappel des définitions des classes de risque d’attaque 2.31 Conditions de fabrication
biologique selon la norme NF EN 335 :
2.311 Membrures
Classe de risque 1 : situation dans laquelle le bois ou le produit à base
de bois est sous abri, entièrement protégé des intempéries et non Les membrures inférieures et supérieures sont réalisées en bois re-
exposé à l’humidification. constitué Kerto®-S LVL, Lamibois pour usage structural au sens de la
Classe de risque 2 : situation dans laquelle le bois ou le produit à base prEN 14374.
de bois est sous abri et entièrement protégé des intempéries, mais où Les dispositions du contrôle interne de fabrication définies dans le Plan
une humidité ambiante élevée peut conduire à une humidification d’Assurance Qualité sont vérifiées par l’organisme de certification BM
occasionnelle mais non persistante. Trada Certification dans le cadre du marquage CE des poutrelles.
Classe de risque 3 : situation dans laquelle le bois ou le produit à base
de bois n’est ni abrité, ni en contact avec le sol. Il est, soit continuelle-

2 3/04-417
2.312 Âme u fin = u fin,m + u fin,v = u i,m ( 1 + θm qp / qt ) + u i,v ( 1 + θv qp / qt )
Les panneaux d’âme en OSB-3 répondent aux spécifications des avec :
normes EN 300 et EN 12369-1. u fin : fléchissement final de la poutre dû à l’effet conjugué du mo-
En plus des essais de résistance mécanique effectués par le fournis- ment fléchissant et de l’effort tranchant.
seur et ceux de réception, Finnforest effectue à chaque cycle de fabri- u fin,m : fléchissement final de la poutre dû à l’effet du moment flé-
cation des essais destructifs sur les poutrelles finies. chissant.
Outre ce contrôle interne, le contrôle externe effectué par BM Trada u fin,v : fléchissement final de la poutre dû à l’effet de l’effort tran-
Certification permet de garantir la constance et le niveau des pan- chant.
neaux utilisés pour la réalisation des âmes des poutrelles FJI®.
u i,m : fléchissement instantané de la poutre dû à l’effet du moment
2.313 Adhésifs fléchissant.
Les adhésifs utilisés sont conformes aux spécifications de la norme EN u i,v : fléchissement instantané de la poutre dû à l’effet de l’effort
301 Type 1 pour des utilisations extérieures. tranchant.
θm : coefficient de fluage affectant la flèche instantanée due à l’effet
2.32 Conditions de conception et de calcul du moment fléchissant, pris égal à 0,6 en classe de service 1 et à
Pour chaque chantier, les poutrelles FJI® doivent être choisies en 0,8 en classe de service 2 ou, au sens des règles CB 71, à 0,6 dans
fonction des propriétés mécaniques de base définies pour chaque des conditions correspondant à une température de 20°C et une
modèle dans le tableau 1a du dossier technique établi par le deman- humidité relative n’excédant pas 65% et à 0,8 dans des conditions
deur, les efforts agissant ayant été calculés au préalable conformé- correspondant à une température de 20°C et à une humidité relative
ment aux Règles CB 71 complétées par les prescriptions qui suivent, ambiante supérieure à 65% sans excéder 85%.
sous la responsabilité du fabricant, qui doit fournir une assistance et un θv : coefficient de fluage affectant la flèche instantanée due à l’effet
dossier technique spécifique à chaque cas. de l’effort tranchant, pris égal à 1,5 en classe de service 1 et à 2,25
On peut alternativement utiliser les calculs à l’EC 5 si ceux-ci sont en classe de service 2 ou, au sens des règles CB 71, à 1,5 dans des
requis et dans ce cas, on utilisera les valeurs caractéristiques des conditions correspondant à une température de 20°C et une humidi-
poutrelles et la méthode de calcul associée. Les propriétés mécani- té relative n’excédant pas 65% et à 2,25 dans des conditions cor-
ques caractéristiques des sections sont rappelées dans le tableau 1b respondant à une température de 20°C et à une humidité relative
du dossier technique et issues directement des valeurs figurant dans ambiante supérieure à 65% sans excéder 85%.
l’ATE ETA-02/0026. qp : charges permanentes.
2.321 Charges à prendre en compte qt : charges totales.
Les déformations de ces poutres étant particulièrement sensibles aux 2.324 Vérification du non-déversement
charges concentrées, l’attention du prescripteur est attirée sur la né-
Pour les solives ou poutres secondaires recevant directement un
cessité de bien définir les charges ponctuelles, linéaires ou localisées.
support de revêtement de sol (panneau dérivé du bois par exemple)
2.322 Vérifications des moments fléchissants et efforts qui maintient sur toute sa longueur la membrure supérieure, cette
vérification n’est pas nécessaire.
tranchants
Dans les autres cas, la vérification est exigée pour les poutrelles bien
qu’elles soient maintenues transversalement au moyen, d’une part de
Les moments fléchissant et efforts tranchant agissant sur la poutre leurs deux membrures aux appuis, d’autre part d’éventuels dispositifs
sont calculés soit selon les règles CB 71, soit en utilisant de maintien intermédiaire (entretoisements) régulièrement espacés.
conjointement l’EC 1 (définition des actions), l’EC0 (combinaisons
d’actions applicables) et l’EC 5 (méthode de calcul en fonction du type Dans ces cas, on peut vérifier la membrure comprimée à l’aide des
de sollicitation). hypothèses simplifiées suivantes :
La poutrelle FJI® est choisie dans la gamme soit en fonction des • Calcul comme une pièce isolée (la raideur en torsion est négligée).
moments fléchissants admissibles, efforts tranchants admissibles et • La longueur de flambement de la membrure comprimée est prise
résistances sur appui admissibles indiqués dans les tableaux 1a-1 et égale à :
1a-2 du dossier technique établi par le demandeur, soit en fonction des
- cas des charges descendantes : la distance maximale entre
moments fléchissants caractéristiques, efforts tranchants
points de maintien latéral de la membrure haute (distance entre
caractéristiques, résistances sur appui caractéristiques indiqués dans
celles des entretoises qui aboutissent à cette membrure) pour les
le tableau 1b du dossier technique.
pannes (ou poutres) verticales, et les deux tiers de la distance
précédente pour celles posées à dévers.
2.323 Vérification des déformations
- cas des charges montantes (soulèvement) : la distance maximale
Principe : on vérifie que le fléchissement final pris par la poutre depuis entre points de maintien latéral de la membrure basse (distance
son état initial, contre-fléchi ou non, comportant le fléchissement ins- entre celles des entretoises qui aboutissent à cette membrure).
tantané sous charges d’exploitation et le fléchissement différé dû au
• L’effort de compression utilisé est celui correspondant au moment
fluage sous les charges permanentes, reste inférieur aux déformations
maximal (divisé par la distance entre centres des membrures) éven-
totales admissibles (sauf prescriptions plus sévères, liées à la nature
tuellement majoré par la moitié de l’effort global de compression
des ouvrages supportés et précisées dans les DTU qui les concernent)
supporté par la panne pour son rôle dans le fonctionnement général
Déformations totales admissibles : de l’ouvrage (contreventement notamment).
1/400 de la portée pour les solives et poutres secondaires de plan- En pratique, on pourra donc, pour calculer la distance maximale libre
chers, entre deux points de maintien latéral d’une membrure, utiliser la for-
1/250 de la portée pour les chevrons et les faux arbalétriers de toiture, mule suivante :
1/200 de la portée pour les pannes de toiture, b 3100
• Le fléchissement instantané est pris égal à la somme du fléchisse- m 12k
ment instantané dû à l’effet du moment fléchissant (u i,m) et du flé-
chissement instantané dû à l’effet de l’effort tranchant (u i,v). où b est la largeur de membrure, k le taux de contrainte de compres-
u i = u i,m + u i,v sion de la membrure défini comme suit lorsqu’en flexion la contrainte
u i,m et u i,v sont calculés selon les formules de la RdM en utilisant les moyenne de compression développée dans la membrure est σc :
rigidités de flexion et de cisaillement, résultant des essais et fournies
σc
dans le tableau 1 du Dossier Technique établi par le demandeur. k= avec σc : contrainte admissible de compression
σc
• Le fléchissement différé est calculé en affectant à chacune des
flèches instantanées u i,m et u i,v un coefficient de fluage spécifique, La longueur de flambement de la membrure s’écrit alors :
respectivement θm et θv, permettant de tenir compte des différences
de fluage des matériaux constitutifs de l’âme et des membrures, de b
pour les pièces droites : 16,1
la classe de service considérée et de la part de fluage imputable à k
l’effet de l’effort tranchant et à l’effet du moment fléchissant.
• Le fléchissement final pris par la poutre s’écrit ainsi :

3/04-417 3
b
pour les pièces posées à dévers : 24,4 Conclusions
k
Les vérifications de non déversement prescrites ci-dessus s’entendent
Appréciation globale
au sens des règles CB 71. Le non déversement peut également être L’utilisation du procédé dans le domaine d’emploi accepté est
vérifié sur la base des prescriptions formulées dans l’EC5. appréciée favorablement.
Du fait des dispositions qui sont spécifiques au procédé de poutre
2.325 Vérification au flambement
en I « Poutrelles FJI®», la C2P (Commission Prévention Produits) a
Cette vérification est à faire lorsque les poutrelles sont soumises à des décidé, lors de sa réunion du 04 mai 2004, de ne pas le mettre en
efforts de compression dans leur direction. observation. De ce fait, cet Avis Technique est inscrit sur la liste
verte de la C2P.
2.326 Vérification de la compression sur appui
La résistance de la poutrelle FJI® à la compression sur appui est véri- Validité
fiée moyennant le choix, dans la gamme des poutrelles FJI®, de modè- 4 ans jusqu’au 14 avril 2008.
les pour lesquels les réactions d’appui admissibles (indiquées dans le
tableau 1a du dossier technique établi par le demandeur) ou caracté-
ristiques (indiquées dans le tableau 1b) sont supérieures aux réactions
d’appui résultant des efforts agissant. Pour le Groupe Spécialisé n° 3
Les réactions d’appui dépendent de la longueur d’appui et de la pré- Le Président
sence ou non d’un renfort d’âme dont les caractéristiques géométri-
ques et les modalités de mise en œuvre sont définies au §6.2 du
dossier technique établi par le demandeur.
J.P. BRIN
2.327 Vérification vis-à-vis des séismes
L’article 14 des Règles PS 92 est applicable pour justifier la tenue aux
séismes, en prenant en compte un coefficient de comportement q =
1,25 si la structure satisfait aux critères de régularité spécifiés au § 3. Remarques complémentaires
6.6.1,2 de ces Règles, et q = 1 dans les autres cas.
du Groupe Spécialisé
2.328 gles de conception sur les percements des âmes
Le percement des âmes des poutrelles FJI® peut être effectué moyen- La poutrelle FJI® relève pour l’élaboration de l’Agrément technique
nant le respect des dispositions proposées au § 6.3 du dossier techni- Européen dont elle est titulaire (ETA-02/0026) du Guide d’ATE 011
que établi par le demandeur et dans les conditions précisées dans les (Poutres et poteaux composites légers à base de bois).
tableaux 2a (trous ronds) et 2b (trous carrés ou rectangulaires) du
même dossier. Le marquage CE de ces poutrelles est rendu d’application obligatoire
par l’arrêté du 19 septembre 2002 à compter du 16 octobre 2004.
2.33 Conditions de mise en œuvre Le présent Document d’Application est motivée principalement par la
volonté du titulaire de l’ATE de rendre aussi accessible que possible
2.331 Transport, manutention et stockage sur chantier aux utilisateurs un dimensionnement effectué, au choix, selon les
Le transport doit être réalisé par paquet cerclé, enveloppé ou bâché règles de calcul nationales ayant cours (règles CB 71, dimensionne-
pour être protégé de la pluie. ment basé sur le principe des contraintes admissibles), ou en se ba-
sant sur le concept des états limites proposé par les Eurocodes en
Le stockage doit être isolé du sol et à l’abri de l’humidité et des intem-
utilisant les valeurs caractéristiques des poutrelles issues de l’ATE
péries.
pour ce qui est de la capacité résistante et les méthodes de calcul des
Les poutrelles ne doivent pas être soulevées ou stockées de telle Eurocodes (notamment EC 5) pour ce qui est des sollicitations agis-
manière qu’elles soient sollicitées suivant leur axe principal de faible santes.
inertie.
Les poutrelles FJI® présentent, entre autres particularités, celle d’être
2.332 Réalisation des appuis fabriquées à partir de membrures en bois reconstitué LVL. La spécifici-
té des membrures ainsi réalisée tient d’une part à la faible dispersion
La profondeur d’appui est déterminée pour satisfaire à la condition sur
de leurs caractéristiques mécaniques et d’autre part à leur rectitude.
la compression de l’âme. La profondeur d’appui n’est jamais inférieure
à 45 mm. Par ailleurs, aux méthodes de dimensionnement le plus souvent pro-
posées jusqu’à ce jour dans les Avis Techniques relatifs aux poutres
Les âmes des poutres sont renforcées, si nécessaire et dans les condi-
en I à base de bois, se substitue ici une méthode de comparaison
tions précisées dans les tableaux 1a et 1b du dossier technique établi
directe entre les caractéristiques mécaniques annoncées (moment
par le demandeur, au droit de chaque appui par clouage de renforts
fléchissant, effort tranchant, réaction d’appui) des différentes poutres
d’âme de part et d’autre de celle-ci.
de la gamme et les efforts agissants.
2.333 Maintien transversal - Réalisation des Ceci est rendu possible en premier lieu par la présentation d’une
entretoisements gamme finie de poutres dont les caractéristiques géométriques sont
figées et les éléments constitutifs inchangés (type de panneau, type de
Pour les planchers, la stabilité transversale est assurée par les pan-
membrure).
neaux rapportés et fixés sur les solives. Pour les chevrons, elle doit
être assurée par un système d’entretoisement ou par l’encastrement Ceci est rendu possible en second lieu par le recours à un contrôle
dans la maçonnerie, les planches de rive ou les étriers adéquats. Pour interne de fabrication s’appuyant sur la réalisation d’essais destructifs
les pannes de toiture à faible pente (n’excédant pas 12%), elle doit être portant à la fois sur les éléments constitutifs (âme et membrure) et sur
assurée par un système d’entretoisement spécifique. la poutre finie.
Pour éviter les phénomènes parasites telles que vibration hors plan, La périodicité des essais effectués et le contrôle externe effectué par
déformations et instabilité, les poutres de planchers et chevrons doi- l’organisme britannique BM Trada Certification justifient le bien-fondé
vent être munis d’entretoisements destinés à maintenir la membrure et la fiabilité de la méthode proposée.
tendue tous les 60 fois la largeur de cette membrure. Par ailleurs, le Groupe attire l’attention sur la difficulté qu’il y a à main-
tenir une humidité relative inférieure à 85% (à 20°C) dans les vides
2.334 Fixations aux appuis sanitaires sans avoir recours à des dispositions constructives adaptées
La fixation des poutrelles contre les éléments de structure est réalisée et maintenues durant la vie de la construction.
de façon traditionnelle au moyen de boîtiers. La capacité portante de
ces pièces doit être justifiée par des essais. Le choix des pièces (di- Le Rapporteur du Groupe Spécialisé n° 3
mensionnement) doit résulter de la connaissance des charges à
transmettre aux appuis.
M.CHENAF

4 3/04-417
Dossier Technique
établi par le demandeur

A. Description 3.2 Ame.


L’âme est constituée à partir de panneaux OSB-3 conformes aux
1. Principe et domaine d’emploi normes EN 300 et EN 12369-1. Les contraintes admissibles (au sens
proposé des règles CB-71) et modules sont les suivants :

Poutrelles composites à section en I réalisées avec des membrures


continues en bois reconstitué de type Kerto®-S (famille des Lamibois Propriétés admissibles de l’âme OSB-3
ou LVL) et une âme en panneaux à lamelles minces orientées de Cisaillement tranchant 2,6 N/mm²
qualité 3 (OSB-3), assemblée aux membrures par collage, en rainure,
destinées à la réalisation de murs, supports de planchers, toitures de Module de cisaillement moyen 1080 N/mm²
bâtiments et notamment : les montants d’ossature, les solives de
plancher, les poutres porteuses ou secondaires, les chevrons et, lors- Les contraintes caractéristiques (au sens de l’EC 5) et modules sont
que la pente de la toiture n’excède pas 12%. Les poutrelles FJI® sont les suivants :
utilisables dans un environnement qui correspond aux classes de
service 1 et 2 au sens de l’EC 5, ou, au sens des règles CB-71, dans
des conditions équivalentes à une température de 20°C et une humidi- Propriétés caractéristiques de l’âme OSB-3
té relative ambiante ne dépassant pas 85%. Les poutrelles FJI® sont Cisaillement tranchant 6,8 N/mm²
utilisables dans des conditions de classes de risque biologique en 1 et
2 au sens de la norme NF EN 335. Module de cisaillement moyen 1080 N/mm²

2. Identification des poutres 3. 3 Colle.


® Les colles utilisées d’une part pour l’assemblage de l’âme et des
Les poutrelles FJI sont identifiées par un marquage appliqué sur
membrures inférieure et supérieure, d’autre part pour la réalisation des
toutes les poutrelles à un intervalle de deux mètres conformément à
aboutages d’âme sont des colles à base de résine phénol-résorcinol,
l’Agrément Technique Européen Finnforest ETA-02/0026 (14-04-2003)
conformes aux spécifications de la norme EN 301 – type I pour des
et au marquage CE qui en résulte. Ce marquage comporte
utilisations extérieures.
l’identification de l’organisme de certification BM Trada Certicification
ainsi que le nom et l’adresse du fabricant. Il indique également le type
de poutrelle selon les appellations codifiées précisées au § 4 et permet 4. Description des éléments
d’identifier la date de fabrication. Le numéro d’Agrément Technique
Européen et le numéro de la certification de conformité CE figurent Les poutrelles sont réalisées à partir de membrures inférieure et supé-
également sur les poutres. rieure en LVL et d’une âme en panneau d’OSB-3.
Les membrures en LVL ont une hauteur variant entre 36 mm et 45 mm
et une largeur allant de 38 mm à 89 mm. Elles sont munies d’une
3. Caractéristiques des matériaux rainure biseautée de 10 mm de profondeur, destinée à recevoir le
panneau d’âme.
3.1 Membrures. Les panneaux d’OSB-3 constitutifs des âmes on une épaisseur variant
de 10 à 12 mm.
Les membrures inférieures et supérieures sont réalisées en Lamibois
Kerto®-S LVL dont les contraintes admissibles (au sens des règles CB Finnforest a la possibilité validée dans l’Agrément Technique Européen
71) et modules sont les suivants : ETA-02/0026 de fabriquer toutes les combinaisons de poutres issues
des dimensions précédentes afin d’obtenir des poutres Finnjoist® dont
la hauteur varie entre 195 mm et 600 mm.
Propriétés admissibles des membrures Kerto® - S LVL Finnforest propose en standard cinq sections de membrures (hauteur
Flexion à plat 23 N/mm² égale à 39 mm et largeur variable) qui combinées à une âme OSB-3
de 10 mm d’épaisseur définissent cinq types de poutrelles :
Compression axiale 17,5 N/mm²
- FJI38
Traction axiale 17,5 N/mm²
- FJI45
Module d’élasticité moyen Emoyen 13 500 N/mm²
- FJI58
- FJI70
Les contraintes caractéristiques au sens de l’EC5 et modules issus de
l’Agrément Technique Européen ETA-02/0026 (14-04-2003) sont : - FJI89
Ces cinq types de poutrelles sont chacune déclinées suivant leur
hauteur totale pour constituer la gamme non exhaustive du tableau ci-
Propriétés caractéristiques des Kerto® - S LVL dessous :
membrures
Flexion à plat 48 N/mm² Type de Membrures Kerto®-S LVL Ame OSB-3 Gamme des
Compression axiale 35 N/mm² poutre hauteurs
Dimensions (mm) Epaisseur
(mm)
Traction axiale 35 N/mm² Hauteur x Largeur (mm)
Module d’élasticité caractéristique E0,k 11 600 N/mm² FJI38 39 x 38 10 195 à 300
Module d’élasticité moyen Emoyen 13 500 N/mm² FJI45 39 x 45 10 195 à 600
FJI58 39 x 58 10 195 à 600
Le Kerto®-S LVL est fabriqué principalement à partir de placages FJI70 39 x 70 10 195 à 600
d’épicéa dont l’épaisseur nominale est égale à 3,0 mm avec une tolé-
rance de ± 0,2 mm. Sa conception et son mode de fabrication permet- FJI89 39 x 89 10 195 à 600
tent d’éliminer les défauts du bois d’œuvre ordinaire et lui confèrent
une grande homogénéité et une très bonne stabilité dimensionnelle.

3/04-417 5
6.1 Fixation des poutres.
5. Fabrication et assurance qualité
Les poutrelles FJI® doivent toujours être supportées par le dessous
5.1 Fabrication des poutrelles FJI® des membrures inférieures. La stabilité latérale des extrémités des
Les poutrelles FJI® sont fabriquées aux Royaume-Uni dans l’usine de poutrelles doit être assurée, en supportant latéralement les membrures
la société Finnforest, à King’s Lynn, Norfolk. inférieures et supérieures. La fixation des poutrelles aux éléments de
la structure est réalisée par des étriers qui sont approuvés par Finnfo-
L’ensemble des étapes de la fabrication des poutrelles FJI® est décrit rest, en utilisant les pointes adéquates.
en détail dans le Plan d’Assurance Qualité établi en collaboration avec
le VTT (Technical Research Center of Finland) et validé par Le recours à d’autres dispositifs de fixation des poutrelles est possible.
l’organisme certificateur BM Trada Certification. Il nécessite dans ce cas un dimensionnement au cas par cas.
Afin d’obtenir la capacité de calcul maximale pour les réactions d’appui
5.11 Fabrication des membrures en Kerto®-S LVL. (valeurs données aux tableaux 1a et 1b de ce dossier) il faut respecter
les longueurs d’appui minimales suivantes :
Les membrures en Kerto®-S LVL sont fabriquées par la société Finnfo-
rest dans ses usines finlandaises. La fabrication comporte les étapes - 45 mm pour les appuis d’extrémité.
suivantes : - 89 mm pour les appuis intermédiaires.
- Déroulage des billes de bois et séchage des placages obtenus. 6.2 Renforts d’âme.
- Classement visuel et mécanique des placages. Dans le cas de charges verticales et concentrées, des raidisseurs en
- Encollage des placages à la colle phénolique. bois sont appliqués de part et d'autre de l'âme sous les charges et au
- Pressage des placages et obtention d’un plateau pouvant être droit des appuis.
débité aux dimensions des membrures. La mise en œuvre de renforts d’âme est nécessaire dans les cas
- Sciage des membrures et de la rainure longitudinale. suivants :
- pour accroître la capacité portante sous appui.
- lorsqu’une charge concentrée est appliquée sur la membrure
5.12 Fabrication des âmes en OSB-3 supérieure.
Les panneaux d’OSB sont fabriqués par un fournisseur agréé par - lorsque l’étrier utilisé ne maintient pas latéralement la membrure
Finnforest et répondent aux spécifications des normes EN 300 et EN supérieure de la poutrelle.
12369. - lorsque l’appui d’un chevron est réalisé moyennant une coupe
d’assise ou bien lors de l’emploi d’étriers à pente réglable.
Les renforts d’âme sont disposés de part et d’autre de l’âme.
5.13 Assemblage de l’âme et des membrures. La hauteur des renforts d’âme est fonction de la hauteur d’âme de la
L’assemblage des âmes et des membrures comporte les étapes sui- poutrelle à renforcer. La hauteur des renforts est choisie de telle façon
vantes : qu’il subsiste un jeu compris entre 5 et 20 mm entre le renfort et la
- Collage en continu des âmes et des membrures. membrure.
- Serrage des panneaux d’âme aboutés. Dans le cas où la nécessité du renfort d’âme est due à l’application
d’une charge ponctuelle sur la membrure supérieure, ce jeu doit être
- Polymérisation de la colle à haute température.
laissé entre le renfort et la membrure inférieure, le renfort étant au
contraire placé au contact de la membrure supérieure.
5.2 Assurance Qualité Dans tous les autres cas, le jeu est laissé entre le renfort et la mem-
brure supérieure.
5.21 Contrôle interne Les renforts sont cloués entre eux au travers de l’âme de la poutre
Les poutrelles FJI® sont fabriquées dans des unités de production dans les conditions précisées sur les schémas figurant en annexe.
certifiée ISO 9000. 6.3 Percements dans l’âme des poutrelles.
Les modalités de la fabrication et de contrôle interne des poutrelles ®
Les poutrelles FJI sont fournies d’origine avec des trous ronds pré
FJI® sont décrites dans le Plan d’Assurance Qualité. emboutis dans l’âme de 38 mm de diamètre espacés d’environ
Ce plan confidentiel précise notamment les critères d’acceptation des 300 mm.
matériaux, les tolérances géométriques sur les éléments constitutifs, Ces trous pré emboutis n’ont aucune influence sur le comportement
chacune des étapes de la fabrication, les essais pratiqués dans le global de la poutre tant que la réservation n’est pas effectivement
cadre de l’autocontrôle continu de la production. réalisée. Lorsque c’est le cas, le ou les trous créés sont considérés
Le contrôle interne de qualité porte d’une part sur les éléments consti- comme tels et leur influence est évaluée à partir de coefficients modifi-
tutifs pris isolément (panneaux d’âme et membrures) et d’autre part sur catifs agissant sur l’effort tranchant et obtenus par la méthode de
la résistance du produit fini. conception assistée par les essais proposée dans les Eurocodes.
Des essais mécaniques destructifs sont réalisés sur les poutres FJI® Des trous additionnels peuvent être pratiqués dans l'âme de la pou-
au moins une fois durant chaque cycle de fabrication : trelle afin de permettre le passage de câbles, gaines et autres tuyaux.
Les trous dont le diamètre n’excède pas 20 mm peuvent être percés
5.22 Contrôle externe dans l’âme sans restriction quant à leur localisation mais en respectant
Le suivi du Plan d’assurance Qualité est assujetti à un contrôle externe une distance minimale de deux diamètres entre les bords de trous
par un organisme de certification, BM Trada Certification, organisme successifs.
de certification Notifié pour le marquage CE. Lorsque le diamètre du trou est compris entre 20mm et 38 mm il
La périodicité des visites de l’organisme PFS Corporation est de une convient, en l’absence de valeurs plus élevées fournies par le tableau
visite par mois. Tous les six mois, un ingénieur de PFS Corporation 2a, de respecter une distance minimale de 30 mm du bord du trou au
participe à la visite à l’issue de laquelle un rapport de synthèse est bord de la poutre.
établi reprenant les contrôles effectués pour les six mois écoulés. Lorsque le diamètre du trou est supérieur à 38 mm il convient, en
l’absence de valeurs plus élevées fournies par le tableau 2a, de res-
6. Mise en œuvre pecter une distance minimale de 300 mm du bord du trou à la limite
intérieure de l’appui le plus proche.
La mise en œuvre peut être effectuée par toute entreprise spécialisée Pour des trous rectangulaires les mêmes conditions s’appliquent mais
dans la pose de charpentes en bois. Elle ne nécessite pas le recours à
on utilise la longueur du plus grand côté.
un outillage particulier.
Pour les trous de dimensions supérieure à 20 mm, les tableaux figu-
Le Guide Technique France établi par Finnforest précise de manière rant en annexe précisent la distance minimale entre le bord du trou et
détaillée les conditions de mise en œuvre des poutrelles FJI® utilisées l'appui le plus proche, en distinguant les trous ronds (tableau 2a), des
en solives de planchers, en chevrons de toiture (pose suivant la ligne trous carrés et rectangulaires (tableau 2b).
de plus grande pente de la toiture) ou en pannes à faible pente infé-
rieure à 12% (pose perpendiculaire à la ligne de plus grande pente de Les trous additionnels de dimensions supérieures à 20 mm doivent
la toiture). Ce même Guide précise les dispositions de sécurité relati- être normalement positionnés au centre de gravité de l’âme avec une
ves à la mise en œuvre. distance minimale entre les bords de trous successifs trous égale :

6 3/04-417
Cas de trous contigus de même nature : au double soit du diamè- L : distance entre les appuis (mm)
tre du plus grand trou rond, soit du côté du plus grand carré, soit du EI : rigidité en flexion de la poutre suivant tableau 1
plus grand côté du rectangle,
GA : rigidité en cisaillement de la poutre suivant tableau 1
Cas de trous contigus de nature différente : au double du maxi-
mum de deux des précédentes valeurs selon l’alternance considérée
de trous ronds, carrés ou rectangulaires. La flèche totale calculée est majorée pour prendre en compte l’effet du
Dans le cas d’utilisation de distances plus petites que prescrites entre fluage des matériaux.
les trous, le groupe des trous doit être considéré comme un unique
trou.
L’influence de trous additionnels est évaluée à partir de coefficients
modificatifs agissant sur l’effort tranchant et obtenus par la méthode de B. Résultats expérimentaux
conception assistée par les essais proposée dans les Eurocodes.
- Rapport d’évaluation élaborée par le VTT (VTT RTE1114/03)
Les distances minimales aux appuis qui résultent du calcul des trous pour le compte de Finnforest dans le cadre de l’évaluation de la
®
sont issues du comportement des poutrelles FJI utilisées suivant leurs poutrelle pour instruction de l’ATE ETA-02/0026 dans les condi-
portées et charges maximales admissibles. Une étude au cas par cas, tions prévues par le Guide d’ATE 011.
par le service technique de Finnforest est possible en fonction des
conditions d'emploi.
Ces distances peuvent être évaluées, alternativement, sur la base des
expressions de l’annexe 3 de l’Agrément Technique Européen ETA-
02/0026 si le dimensionnement selon l’Eurocode est requis.
C. Références
Par ailleurs, il est strictement interdit de couper ou d’entailler les mem- Les poutrelles FJI® sont nouvelles sur le marché. Des produits similai-
brures. res fabriqués par d’autres producteurs sont déjà utilisés depuis 30 ans.
La fabrication et la conception de la poutre font appel à une technolo-
6.4 Accrochage de charges à la membrure inférieure. gie européenne.
6.41 Cas de charges ponctuelles.
Les poutrelles FJI® bénéficient des agréments suivants :
La fixation de charges ponctuelles à la membrure inférieure est possi-
- Europe : Agrément Technique Européen ETA-02/0026 (14-03-
ble dans la limite de charges de 155 daN avec un entraxe minimum de
2003).
1,50 m entre deux charges successives.
- Grande-Bretagne : Autorisation d ‘utilisation : Q-mark QM 36/003
6.42 Accrochage de charges uniformément réparties.
- Allemagne : Agrément du DIBt Z-9.1-533
La fixation de charges uniformément réparties à la membrure inférieure
est possible dans la limite de 100 daN / m. - Belgique : Agrément de l’UBAtc (1998).

7. Dimensionnement
7.1 Vérification de la capacité résistante en flexion simple.
Le moment fléchissant et l’effort tranchant agissant sur la poutre et les
réactions aux appuis sont calculés en appliquant la combinaison dite
du premier genre des règles CB 71. On peut alternativement utiliser les
calculs à l’Eurocode si ceux-ci sont requis. Dans ce cas, on utilisera les
combinaisons propres aux Eurocodes.
Le type de poutrelle est choisi par comparaison directe :
- de ce moment avec le moment fléchissant admissible ou de
calcul au sens de l’Eurocode à partir du moment caractéristique.
- de cet effort tranchant avec l’effort tranchant admissible ou de
calcul au sens de l’Eurocode à partir de l’effort tranchant
caractéristique.
- de cette réaction d’appui avec la capacité portante sous appui
admissible ou de calcul au sens de l’Eurocode à partir de la ca-
pacité portante caractéristique.
Ces valeurs admissibles ou caractéristiques sont données respective-
ment dans le tableau 1a « propriétés mécaniques admissibles des
®
poutrelles FJI » de ce dossier technique et le tableau 1b « propriétés
®
mécaniques caractéristiques des poutrelles FJI » dudit dossier, ce
dernier reprenant le tableau 2.4 de l’annexe 2 de l’Agrément Techni-
que Européen ETA-02/0026.
L’utilisation des valeurs admissibles ou caractéristiques suppose que
le déversement de la poutrelle est empêché par le maintien continu de
la membrure comprimée. Lorsque la membrure comprimée est main-
tenue de façon discontinue ou encore non maintenue, il est tenu
compte du risque de déversement de la poutrelle dû au flambement de
cette membrure.

7.2 Vérification des déformations.


La flèche est calculée en tenant compte d’une part du terme dû à
l’influence du moment fléchissant, d’autre part du terme dû à l’influence
de l’effort tranchant.
Dans le cas particulier d’une poutre soumise à une charge uniformé-
ment répartie, la flèche totale est calculée par la formule suivante :
∆T = ∆F + ∆S = (5 q L / 384 EI) + (q L / 8 GA)
4 2

avec :
∆T : flèche totale
∆F : flèche due à la flexion
∆S : flèche due au cisaillement
q : charge uniformément répartie (kN / m)

3/04-417 7
Tableaux et figures du Dossier Technique

Tableaux 1 : Propriétés mécaniques de base pour le dimensionnement

Tableau 1a-1 : propriétés mécaniques admissibles de base pour le dimensionnement des


poutrelles FJI®

8 3/04-417
Tableau 1a-2 : propriétés mécaniques admissibles de base pour le dimensionnement des
poutrelles FJI®

3/04-417 9
Tableau 1b : propriétés mécaniques caractéristiques de base pour le dimensionnement des
poutrelles FJI®

10 3/04-417
Tableaux 2 : Possibilités de percement dans les âmes.

Tableau 2a : Trous ronds – Distance minimale de l’appui au bord du trou le plus rapproché [m]

ƒ Pour les Classes de Service 1 et 2


ƒ Pour les bâtiments à usage allant de l’habitation au Stockage léger
ƒ Avec ou sans Cloisons légères
ƒ Pour les entraxes allant de 300 à 600 mm et des appuis d’extrémité de 45 mm minimum et in-
termédiaires de 89 mm minimum

3/04-417 11
Tableau 2b : Trous carrés ou rectangulaires* – Distance minimale de l’appui au bord du trou le plus rapproché [m]

ƒ Pour les Classes de Service 1 et 2


ƒ Pour les bâtiments à usage allant de l’habitation au Stockage léger
ƒ Avec ou sans Cloisons légères
ƒ Pour les entraxes allant de 300 à 600 mm et des appuis d’extrémité de 45 mm minimum et in-
termédiaires de 89 mm minimum

(*) Pour les trous rectangulaires, on considère le côté le plus long.

12 3/04-417
SECTIONS STANDARDS DES POUTRELLES FINNJOIST® (FJI®)

1.1.1.1.1.1.1 RESERVATIONS

RENFORT D’ÂME DES POUTRELLES FINNJOIST® (FJI®)

3/04-417 13
14 3/04-417