Vous êtes sur la page 1sur 62

PATHOLOGIE DES OUVRAGES

PATHOLOGIE

TROUVER L ORIGINE DE LA FISSURATION


LA FISSURATION DES OUVRAGES
A DEUX CAUSES
=
1-LA FISSURATION DITE ACCIDENTELLE DUE à LA
MISE EN ŒUVRE
2- LA FISSURATION DITE FONCTIONNELLE
Fissuration accidentelle
Le ressuage = exsudation superficielle d’une
partie de l’eau de gachage à la surface du béton
Le retrait plastique : du à la réaction exogène de
la déssication du beton 1à 5mm
Le retrait thermique : après prise pour des fortes
epaisseurs (> 70 cm)
c’est la reaction exothermique
Auto dessication = pour les BHP avec EC<0,5
Retrait hydraulique sur 2-4 ans
Le ressuage
Les fissures de ressuage et de
retrait thermique , d’auto
dessication apparaissent très vite
Le retrait thermique est plus tardif
Quels sont les risques ?
1- Infiltration d’eau
2- Corrosion si exposé
3- Désordres sur les revêtements
Ouvertures des fissures

FASCICULE 74 de 1974 donne des indications


FISSURATION PEU NUISIBLE 0,3 à 0,4 mm
FISSURATION PREJUDICIABLE 0,1 à 0,2 mm
FISSURATION TRES PR2JUDICIABLE < 0,1 mm
ATTENTION
LA fissuration

TRACTION DU BETON = FISSURES


L’EC2 ACCEPTE LA FISSURATION
LE BETON FISSURE !!!!!!!!
Mais on doit la maitriser

Mais maîtrise du fonctionnement = maîtrise des


fissures !!!!!!!!
FISSURATION FONCTIONNELLE
MECANIQUE
• SI LA FISSURATION N EST PAS CONFORME AU SCHEMA
DE CALCUL Î ATTENTION PROBLEMES

• CONCEPTION : calcul à revoir


• Validité des hypothèses :
Charges actions non prises en compte comme retrait fluage
de la précontrainte, retrait béton, liaisons non retenues
• Mise en œuvre défectueuse:
- Mauvais positionnement des armatures enrobages trop fort.
- Compression excessive
- Tassement des fondations
ACTIONS SOUVENT
OUBLIEES OU NEGLIGEES

• RETRAIT
• LE THERMIQUE
• LES TASSEMENTS D APPUIS
Fissuration
DEGRADATION
Î influences physico-chimique
destruction Î renforts
ERREURS DE CONCEPTION
ÎSurchage ???
ÎErreurs de Ferraillage ?????
ÎErreurs de calcul : fissuration
ERREURS D EXECUTION
Recouvrements des aciers, enrobages, oubli,
béton de mauvaise qualité
Î corrosion des aciers Î renforts
Vieillissement naturel
• Gaz carbonique
• Usure
• carbonatation
Le retrait
• Rechercher les causes:
• Blocage de la structure ? Parois moulées
voiles etc..
• Longueur du bloc
• Pieux
• Etc…
Le retrait: rappels
Retrait

• Retrait + effets thermiques non maîtrisés


• Î
• Cas des radiers de dimension > 80 m
• Cas des radiers avec pieux et barrettes
• Cas des parkings de dimension > 45 m
• Cas des parkings à ventilation mécanique
• Cas des parkings sans isolation thermique
RETRAIT
• BIEN DISTINGUER LES STRUCTURES

• SOUPLES ‘qui respirent’ = poteaux poutres


• RAIDES (murs voiles maçonnerie)
Dilatation thermique
• Structures non isolées
• Attention la structure est elle souple ?
• Prise en compte dans les calculs du bet ?

• STRUCTURES non isolées avec voiles

• Î forts risques de fissuration


Le fluage
??????
Fluage: principe
Courbe d’évolution du fluage
Fluage sous précontrainte
• Poutres
• Prédalles
• Dalles alvéolées

• Ces éléments se raccourcissent


• Î0,5 à 3,5 10-4
• Attention au problème des appuis => fissures
Les pathologies récurentes
• 1. DALLAGE TASSEMENT.
• 2. CM - DIMENSIONNEMENT.
• 3. CORBEAUX , TETES DE POTEAUX
• 4. TASSEMENTS SEMELLES.
• 6. FONDATIONS TASSEMENT.
• 7. CUVELAGES..

20
POINTS TRES SENSIBLES
• DALLAGE - Dégradation du béton
• Structures non isolées
• Structures à grandes dimension
• Réservoirs
• Silos
• éléments exposés / Fissuration des façades
• Balcons
• Piscines
Infiltrations en sous-sol
Infiltrations en pied de mur de
sous-sol
Dégradation du béton
Les fondations
Connaissance du sol
Les Fondations
Mouvement du sol
Fondations - Connaissance du sol
Fissures de retrait dilatation
fissuration d’ éléments extérieurs
Fissuration de façades
Fissuration de façades
Fissuration due à une rotation
d’appui
Corbeaux têtes de poteaux
POTEAUX SINISTRES
POTEAUX CORBEAUX
• POSE SANS MORTIER = POINT DUR.
Têtes de poteaux Clavetage
• Pincement des néoprènes
• Néoprène posé trop prés du bord
Sinistre assemblage BP
Sinistre assemblage BP
Sinistre appui de pannes
SINISTRE POUTRE BP
SINISTRE POUTRE BP
Fissuration de façades
• Rotation aggravée par l’effet bilame
• Surtout en terrasse
• Î diapos suivantes
Fissuration des façades
FISSURATION DANS LES MURS
• Fissuration
Fissuration des murs
Sinistres de balcons

• Fissuration due au retrait ou au thermique


– Aciers longitudinaux insuffisants
– Joints non marqués

• effondrements
– Aciers en partie inférieure
– Aciers corrodés dans le temps
BALCONS - SINISTRES
Balcon à déformation
d’extrémité importante
• Défaut de ferraillage
• Enrobage des aciers trop grand d’ou perte de bras de
levier.
• Dalle trop fine

• Î renfort d’acier à sceller dans la dalle opposée Î


coût élevé
Les Goujons
• Ils relèvent de l’Avis Technique
• TITAN STAIFIX …………..
SINISTRE DE PISCINE
Accumulation d’eau
• Pluie Î h cm d’eau Î h t/m²
• 10 cm = 100 kg/m²
• Divergence d’équilibre
• h cm Î M Î Δy Î h + Δy Î ΔM
• METHODE CM = BP
• Î ATTENTION DTU 43-3
ACCUMULATION
ACCUMULATION d’eau
Accumulation d’eau
Sinistre silos
Sinistre silos
LE DIAGNOSTIC
• VISITE PRELIMINAIRE
• MISE AU POINT DES INVESTIGATIONS
• COLLECTE DES INFORMATIONS
• EXAMEN SUCCINCT
• INSPECTION DETAILLEE
INVESTIGATION IN SITU
• ENROBAGES / VERIFIER
pacho ferroscan gamma lezard
• ETATS DE CORROSION DES ACIERS
• QUALITE DU BETON
• CARROTAGES? SCLERO?sonique
• CARBONATATION (phenol)
diagnostics
• Evaluation de l’étandue
• Prédiction de l’évolution
• Estimation des conséquences
TRAITEMENT DES
PATHOLOGIES
• FISSURES FONCTIONNELLES
SI OUVERTURES DES FISSURES < VAL EURS
Î pas d’intervention
Sinon renfort
• FISSURES Accidentelles
si ouvertures faibles
Î pontage rebouchage injection
Les deformations
• Épaississement de la dalle
• Scellement d’armatures ou carbone
• Renforts des chapeaux
• Pose de profilés métalliques
• Précontrainte extérieure
Techniques de renforcement
• Beton projeté
• Precontrainte
• Carbone
• Traitement des fissures

Vous aimerez peut-être aussi