Vous êtes sur la page 1sur 4

Fonction Carter

par René BOUDET


Professeur à l’Université Paul-Sabatier de Toulouse et à l’École nationale supérieure
des Techniques avancées de Paris

1. Fonctions.................................................................................................... BM 5 175 - 2
2. Matériaux et techniques d’obtention ................................................. — 2
2.1 Mise en forme de matériaux....................................................................... — 3
2.2 Changement d’état ...................................................................................... — 3
2.3 Assemblage de parties élémentaires......................................................... — 3
2.4 Usinage dans la masse ............................................................................... — 3
3. Références concernant la fonction carter ........................................ — 3
3.1 Propriétés géométriques des axes de liaison ........................................... — 3
3.2 Conditions de montage............................................................................... — 3
3.3 Liaisons avec l’environnement................................................................... — 3
3.4 Comportement de structure mécanique.................................................... — 4
3.5 Fluide de lubrification.................................................................................. — 4

n mécanisme est un ensemble de solides connectés entre eux par des


U liaisons. Si celles-ci déterminent la nature des mouvements relatifs des
pièces qu’elles unissent, elles sont aussi soumises à des actions de liaison et
participent ainsi à la transmission de puissance. Parmi les pièces mobiles, cer-
taines sont liées au bâti ou carter qui constitue une enveloppe et permet, par
conséquent, d’identifier les frontières du mécanisme ou de la machine, afin de
créer une unité.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Génie mécanique BM 5 175 − 1
FONCTION CARTER _____________________________________________________________________________________________________________________

■ Le carter constitue une structure mécanique qui doit :


1. Fonctions — résister aux actions de liaison;
— présenter d’éventuelles souplesses pour réduire l’hyperstati-
cité de réalisations techniques (par exemple, des boîtes de réduc-
Le carter doit, pour constituer cette unité, remplir un certain nom-
tion pour hélicoptère).
bre de fonctions.
Il a son propre comportement vibratoire qu’il convient de caracté-
■ Le carter doit présenter des surfaces destinées à recevoir les riser.
composants de liaison qui assureront la continuité de la chaîne ciné-
matique, qu’il met en position. Il doit donc vérifier des conditions ■ Les frottements au sein des liaisons s’accompagnent de dissipa-
géométriques. tion thermique. Le carter doit favoriser cette évacuation, il convient
d’ajouter un fluide de refroidissement (huile de lubrification qui, en
■ Le carter doit permettre le montage de l’ensemble des piè- outre, diminue les frottements). Le carter doit donc présenter des
ces qu’il contient. À ce propos, il pourra être réalisé en plusieurs qualités d’étanchéité.
parties et comprendra des surfaces de liaison planes et/ou cylindri-
ques. Il faudra veiller à leur dimensionnement (liaisons longues ou Les figures 1 et 2 donnent des exemples respectivement d’un car-
courtes qui supposeront des propriétés géométriques distinctes). ter moulé et d’un carter soudé.

■ Le carter assure la liaison du mécanisme avec son environ-


nement. On peut y discerner :
— des liaisons démontables rigides, réalisées par l’utilisation de 2. Matériaux et techniques
boulons, qui devront présenter des conditions satisfaisantes de
résistance à la fatigue; d’obtention
— des liaisons élastiques, qui auront pour but de créer des rai-
deurs et des amortissements, de façon à découpler le comporte-
ment vibratoire du mécanisme ou de la machine de son Quatre grandes techniques d’obtention de carter peuvent être
environnement (par exemple, fixation du bloc moteur sur la caisse identifiées :
d’une voiture); — mise en forme de matériaux;
— des dispositifs de préhension ou poignées (par exemple, pour — changement d’état;
les robots ménagers ou les outils portatifs). — assemblage de parties élémentaires;
usinage dans la masse.

D
DD

Moteur pneumatique Réducteur

On peut remarquer :
– les formes caractéristiques de la fonderie ;
– les plans de joints ;
– l'accessibilité de montage ; Figure 1 – Carter
– les liaisons entre carter moteur et carter réducteur. moulé

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
BM 5 175 − 2 © Techniques de l’Ingénieur, traité Génie mécanique
____________________________________________________________________________________________________________________ FONCTION CARTER

— d’injection dans un moule, pour les matériaux plastiques;


— de polymérisation, pour les matériaux composites fibrés.

Les parties élémentaires sont assemblées pour constituer


l’ensemble carter.

2.3 Assemblage de parties élémentaires

Il s’agit d’utiliser des éléments standardisés et commercialisés


(tubes, tôles, profilés) et de les assembler pour obtenir la fonction
carter.

En technique d’assemblage, on peut distinguer :


— le soudage ;
— le boulonnage ;
— le clipsage ;
— le collage, etc.

2.4 Usinage dans la masse

En partant d’éléments bruts, l’usinage permet d’obtenir les diffé-


rents éléments qui, assemblés, constitueront le carter.

Le carter est conçu à partir d'éléments plans soudés entre eux


(style cubique).
Les surfaces recevant les composants de liaison sont des fourreaux
3. Références concernant
rapportés par boulonnage. la fonction carter
Figure 2 – Carter soudé

3.1 Propriétés géométriques des axes


2.1 Mise en forme de matériaux de liaison

Il s’agit très souvent de tôles en matériaux ferreux, pour lesquel- Il s’agit donc d’un problème de cotation fonctionnelle qui se
les on exploite la déformation plastique, afin d’obtenir les formes répercute sur les machines de production, permettant de réaliser
souhaitées. une cote dans un intervalle de tolérance (cf. article Cotation fonc-
tionnelle dans le volume Usinage).
Suivant les conditions de température, de déformation ε et de
taux de déformation ε̇ (déformation par unité de temps), paramètre
très sensible en emboutissage, le même matériau peut avoir diffé-
rents comportements rhéologiques : 3.2 Conditions de montage
— parfaitement plastique à chaud ε̇ ≈ 0 ;
— viscoplastique ε̇ élevé;
— plastique écrouissable ε élevé et ε̇ ≈ 0 . Il faut privilégier la simplicité, avec le souci constant de réduire le
La pièce terminée doit présenter des qualités géométriques et de nombre de pièces et les opérations d’usinage. On pourra consulter
comportement mécanique. avec intérêt les méthodes d’analyse des modes de défaillance qui
permettront d’évaluer la conception du dispositif.

L’assemblage d’éléments par l’intermédiaire de plans de


joints permet de constituer le carter.
3.3 Liaisons avec l’environnement

On rencontre :
2.2 Changement d’état — les assemblages par éléments filetés avec le comportement
statique ou en fatigue; cf., dans cette rubrique, les articles B 5 560
Le cycle : « état solide, état liquide ou pâteux, état solide » est uti- Assemblages par éléments filetés, B 5 560 Calcul, BM 5 562 Modéli-
lisé. Il s’agit : sation et calcul, B 5 565 Technologie ;
— assemblages assurant l’isolation vibratoire; cf., dans cette
— de fonderie, dans le cas de matériaux métalliques (alliages rubrique, les articles Isolation antivibratoire et antichoc B 5 140 Défi-
légers, métaux ferreux);

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Génie mécanique BM 5 175 − 3
FONCTION CARTER _____________________________________________________________________________________________________________________

nitions. Principes physiques et B 5 150 Solutions technologiques et Si le comportement est dynamique, différentes préoccupations
industrielles. doivent intervenir :
— fatigue; cf. articles BM 5 050 Fatigue des alliages ferreux.
Approche classique et BM 5 052 Fatigue et mécanique de la rupture
des alliages légers et composites ;
3.4 Comportement de structure — vibration; cf. article BM 5 050 Fatigue des alliages ferreux.
mécanique Approche classique et B 5 060 Mécanique de la rupture.

En comportement, statique, il s’agit de prédire les contraintes,


afin de se prononcer sur les conditions de résistance. 3.5 Fluide de lubrification
Les éléments constitutifs peuvent être modélisés par :
— des poutres ; Il s’agit, bien sûr, de prendre en compte le fluide lubrifiant (très
— des plaques ; souvent de l’huile minérale), qui intervient dans le fonctionnement:
— des coques.
— des paliers fluides ;
La détermination des contraintes peut résulter de traitement de — des roulements ;
modélisation : — de l’engrènement.
— « rustiques » débouchant sur un calcul analytique ; cf., dans Le carter aura un rôle de dissipation thermique. On aura alors
cette rubrique, article B 601 Résistance des matériaux appliquée aux intérêt à favoriser la convection par la présence de nervures, d’ailet-
organes de machines ; tes... Dans certains cas, il faudra prévoir un radiateur à huile.
— éléments finis; on a alors le schéma :
Le lubrifiant doit être renouvelé périodiquement, d’où la présence
Principe Éléments de bouchons de vidange et de remplissage.
de la physique Modèle finis Modèle
Réalité La présence de ce fluide entraîne la nécessité d’assurer l’étan-
mathématique numérique
chéité qui peut être :
L’association de modèles à la réalité est complexe et suppose une — statique ou dynamique; cf. article B 5 420 Étanchéité
bonne pratique de l’activité de modélisation ; cf., dans cette rubri- mécanique ;
que, article BM 5 015 Modélisation des structures par éléments finis — réalisée par l’intermédiaire de garnitures; cf. article B 5 425
et BM 5 017 Choix des logiciels existants. Garnitures mécaniques.
Si le comportement est statique, le dimensionnement relève de la Le carter fait partie d’un ensemble qui sera soumis aux filtres
mécanique de la rupture (cf., article B 5 060 Mécanique de la rup- d’évaluation de la conception :
ture) ou de la plastification. — analyse de la valeur ;
— analyse des modes de défaillance.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
BM 5 175 − 4 © Techniques de l’Ingénieur, traité Génie mécanique

Vous aimerez peut-être aussi