Vous êtes sur la page 1sur 7

L'éveil du Sorcier

Edition du 7/05/05

Parcours initiatique, rituelique d'un sorcier autodidacte.

Entrez
L'éveil du Sorcier
Homme libre ici-bas, Serviteur de l'invisible.

Ce site a pour but de decrire mon parcours, d'eclairer le novice, de guider l'indecis, de partager avec d'autres confrères.
Connaissant bien le problème de l'approvisionnement en poil de chauve souris et autre poudre d'os, de lieu à l'abris des regards, de materiel de
culte et de diverses lectures espérées dans quelques librairies sentant le moisi; je propose ici quelques alternatives, explications personnelles et
attitudes vis à vis de l'entourage.

Depuis peu en collaboration avec un confrère de l'Art, nos chemins ont suivis un parcours relativement semblables, ou nous avons tergiversés
pendant bien des années sur cet ésoterisme qui nous hante.

Tout cela s'adresse aux sorciers, sorcières, curieux, âmes en quête, tous ceux qui cherchent quelque chose en venant ici.

Pratique

Rituelique

Bibliothèque

Votre hôte

Historique du site

Liens, softs et documents


Pratique de l'Art de nos jours en milieu urbain et rural

Les sorciers, qu'ils soient en herbe ou accomplis, ont à un moment ou un autre été confrontés au problème du l'endroit parfait pour accomplir
leurs rituels.

Étant jeune et vivant chez mes parents, le meilleur moment était lorsqu'ils étaient vraiment occupés au bon moment , ou absents le temps du rituel.

Évidemment les rituels étalés sur plusieurs jours étaient extrêmement rares, de plus "l'appartement" ou le "pavillon" ne sont pas
particulièrement adaptés à ce type d'occupation.

Il faut donc aseptiser les lieux à l'aide d'encens et de psalmodies répétés autant que possible dans toute la maison, jusqu'à "sentir" le moment ou
tout est "nickel" et favorable à l'accomplissement correct de l'Art.

Le problème se pose moins quand on peut disposer d'un local tranquille, d'une résidence secondaire ou chez un ami qui pratiquerait également.

Aujourd'hui je pratique chez moi, tranquillement; il y a donc tout sur place qui permet de façonner ses propres outils (Athamé, aube rituelique...),
de les consacrer et d'attendre sagement le moment propice à l'exécution du rituel.

Tout sorcier a également été confronté au soucis d'approvisionnement en outils et en ingrédients.

Si possible, confectionner ses propres outils; on a tous plus ou moins fait de la poterie à l'école, limer du métal, cousu des morceaux de tissus.
Même si on est pas très doué, le principal est que ces objets soient nés entre les mains du sorcier, qu'il y ai apporté de son fluide lors de
l'acquisition de ces objets.

Aussi bien confectionnés, qu'achetés; car même acheté avec foi, c'est à dire en parcourant du chemin, en ne reculant pas devant la difficulté de
l'acquisition de l'objet, celui ci n'en sera que mieux.

Il n'est pas nécessaire d'y mettre une somme astronomique, ça ne sert à rien et il y a bien d'autres choses à se procurer par la suite.

Pour les ingrédients, c'est peut être là le plus dur; soit on dispose d'une boutique ésotérique près de chez soi, soit on est herboriste et on trouve
ses herbes sur place pour ceux qui habitent dans la nature.

A ce niveau on peut opérer à l'aide de correspondances, celles ci foisonnent sur la plupart des sites traitant de magie, ainsi que dans la plupart
des ouvrages contemporains de magie. (voir Bibliothèque).

Lors de la préparation d'un rituel, le sorcier peut être amené à jeûner.

Si la préparation dure plusieurs jours, il va de soi que l'état du pratiquant peut s'en trouver altéré s'il a d'autres activités en parallèle (travail,
études, ou couper du bois pour se chauffer comme cela m'est arrivé...).

Il faut bien comprendre que le jeun est avant tout un outil traditionnel, qu'il s'agit essentiellement de se focaliser sur le travail à accomplir par
certaines actions ou inactions physiques: jeûner, abstinence de toute sorte, ne voir personne ou le moins possible...etc

Tout cela équivaut à une légère torture physique et morale, qui plus elle est vécue, plus le sorcier acquerra de la "bouteille".

Pendant ce temps, on ne reste pas les bras croisés à écouter son estomac gargouiller; le sorcier profite du temps libre à confectionner ses
bougies, réécrire tout le rituel sur des feuilles qu'il pourra promener dans les divers endroits choisis ou à choisir.
Il en profitera également pour se promener et remarquer les lieux propices à l'accomplissement de l'Art; par exemple une petite rivière qui sera
bien utile pour jeter certains ustensiles utilisés dans quelques rituels ou il est demandé de s'en débarrasser dans de l'eau courante.

Remarquer aussi les arbres et plantes, on peut utiliser de l'acacia, du noisetier...etc... tout dépend du rituel et des rituels à venir.

Lors du jeun, le sorcier peut neammoins se restaurer de temps à autre avec du pain et de l'eau, jamais de viande ni poissons ni laitages, le maigre
repas sera exclusivement végétarien dans les cas ou manger s'avérera nécessaire.

Le jeun n'a rien de magique, il sert à plonger l'opérateur dans une rigueur inhérente à ce genre de travail.
Rituelique

Tout sorcier opérera à partir d'un modèle d'autel et de quelques talismans.

Si le sorcier exécute dans un lieu choisi et dont il peut disposer à loisir (cave, grenier...), il en fera son Occultum.

Dans cet Occultum, il se construira un autel (une petite table recouverte d'une nappe ornée de symboles choisis fait très bien l'affaire), un
chevalet (porte grimoire) si possible, de la place devant l'autel pour y décrire le cercle.

Et mieux encore, disposer deux piliers derrière le cercle qui symboliseront 2 points cardinaux, une porte, des éléments...etc...
Certains mettent 4 piliers disposés autour de l'autel...
Chaque école a ses propres symboles, il convient de les choisir et d'être en accord avec eux.

Tout dépend également de la place dont on dispose et du coté "voyant" de l'Art.


On peut tout à fait construire un Occultum démontable à la manière d'une chambre noire de photographie (il faut faire attention à ce sujet, car on
dispose des bougies sur l'autel et les éventuels tissus doivent être à une distance raisonnable).

Cas de conscience de tout sorcier opérant en magie blanche, noire, rouge...etc..

Tout sorcier sera ou a été amené à choisir le rituel approprié au cas qu'il aura défini.
il peut choisir n'importe quel rituel, seul compte l'objectif.

On ne peut pas vraiment parler de magie blanche ou noire lorsqu'il sagit de "rééquilibrer" une situation.
Le discernement entre bonne et mauvaise action est un dilemme pour le sorcier, le choix des "armes" est à sa portée.

N'oublions pas que Bien et Mal n'existent pas, seul importe la position dans laquelle nous sommes par rapport à certaines actions.
Nous sommes tous doués de libre arbitre.

Par exemple dans le cas d'une vengeance; peut on parler de magie noire ?
Qu'aurait on fait en dehors d'un rituel ?
Chaque acte nous suit qu'il soit avec les poings ou avec des rituels.

Il faut bien comprendre que le mal qu'on nous a fait est ressentit de diverses manières; il peut être rangé dans le cadre de l'école de la vie et ne
pas donner suite, il peut être assimilé à un test ou une punition envoyée des hautes sphères, ou simplement comme une injustice.

A chaque cas il y a un rituel.

Le rituel qui correspondrait à une purification.


Le rituel qui ouvrirait d'une certaine manière à la clairvoyance.
Le rituel qui aiderai à affirmer sa volonté.
Le rituel qui rééquilibrerai les forces.

Sachons également que celui qui est en face a des chances d'ignorer tout cela et agir sur lui de quelque manière a aussi pour but indirect
d'apporter quelque chose de bénéfique à ceux qui gravitent autour.
Bibliothèque

Tous ces livres ont été partiellement lus, lus, relus.


Certains ne figurent pas ( oubliés, perdus, pretés...)
D'autres y figureront.

Le livre des mediums, Allan Kardec

Le livre des esprits, Allan Kardec

Sciences occultes et Magie pratique , Paul Jagot

L'art du pantacle, Diane et Jack Coutela

La Cabale, Papus

Traité methodique de magie pratique, Papus

Grimoires et rituels magiques


( Conjurations du pape Honorius, Enchiridion de sa sainteté le pape Léon III,
Le Dragon rouge, le veritable Dragon noir, La poule noire,
Rituel de haute Magie de Cornelius d'Agrippa,...etc...), collection Belfond

Dogmes et Rituels de l'Ordre Hermetique de l'Aube Dorée, Matthieu Leon, Philippe Pissier

Le grand livre de la Magie du plomb, Jean de l'hosanière

Precis de magie rituelle, Gareth Knight

Haute Magie Operative et Initiatique, Joël Duez

De l'usage des herbes, poudres et encens en Magie, Mikhaël d'Estissac

Les carrés Magiques des 72 Genies, Jean luc Caradeau

Le livre des protections, Pamela Moore

Rituels, sortilèges et recettes de magie noire, editions Quebecor

Les talismans operatifs, Pierre Manoury

Guide pratique de la Magie, Jean Luc caradeau, Cecile Donner

Magie evocatoire, Franz Bardon

Evangiles apocryphes

Esoterisme comme principe et comme voie, F.Schuon

Dictionnaire des symboles, editions Robert Laffont

Dictionnaire des sciences occultes

Dictionnaire infernal, J.Collin de Plancy

...
Biographie de votre hôte

Né en mai 1975 en region parisienne.

Marié.

Mon travail me laisse le temps de mediter et d'occuper mon temps pour mes loisirs.

equinoxs@ifrance.com

Vous...

Votre Email / Pseudo:

Avis general ?

Nul

Pas mal

exactement ce qu'il me fallait

Incomplet

Petite note personnelle :


Historique du site depuis sa création

le 7 mai 2005

Modification de quelques informations dans la page "votre hote"

et quelques corrections d'orthographe.

le 10 juillet 2002

Ajout d'un formulaire dans la page "votre hote"

le 7 juillet 2002

Ajout d'un compteur et mise en page de "pratique" et "rituelique"

le 6 juillet 2002

Création et telechargement du site