Vous êtes sur la page 1sur 2

Radio-Canada

Publié le 23 août 2020

C'est la fin de la course pour les quatre candidats qui se disputent le leadership du Parti
conservateur.

Les bulletins de vote sont dépouillés depuis 4 h dimanche. Les membres avaient jusqu'à
vendredi pour se prévaloir de leur droit de vote. Les résultats du scrutin seront dévoilés en
soirée, à l'occasion d'un événement adapté aux directives sanitaires, au centre-ville
d'Ottawa.

Il s'agira d'un rassemblement à la fois physique et virtuel, qui devrait comprendre un


hommage au chef sortant Andrew Scheer.

Un nombre record de 175 000 bulletins de vote ont été envoyés par la poste pour
déterminer qui de Peter MacKay, Erin O'Toole, Leslyn Lewis et Derek Sloan dirigera
le parti qui forme l'opposition officielle avec 121 députés à la Chambre des communes.
Selon le système en vigueur, un candidat aura besoin de 16 901 points pour sortir
vainqueur. Ce score est déterminé par le pourcentage du vote qu'il reçoit dans chacune des
338 circonscriptions fédérales, qui se voient toutes attribuer 100 points. Le vote est
également préférentiel.

Des émissions spéciales seront présentées dès 18 h (HNE) sur ICI Télé, ICI RDI et Radio-
Canada.ca, ainsi qu'à ICI Première ce soir.

Participation record
La forte participation pour choisir le nouveau chef réjouit tant l'organisation que les
députés. Ça donne une indication très claire que le parti conservateur est très fort
partout au Canada, selon le député de Charlesbourg Pierre Paul-Hus.
La course à la succession d'Andrew Scheer a permis aux conservateurs d'accueillir 100 000
nouveaux membres depuis le début de l'année et d'amasser 8 millions de dollars.

Les candidats à la course du Parti conservateur. De gauche à droite : Erin O'Toole, Peter
MacKay, Derek Sloan et Leslyn Lewis
PHOTO : THE CANADIAN PRESS / FRANK GUNN

Les défis du prochain chef


Le nouveau chef aura à composer avec un parti divisé à la suite d'une course qui a été
acrimonieuse par moments.

Il ou elle aura aussi à préparer la machine électorale, car les prochaines élections fédérales
pourraient survenir rapidement. Le gouvernement minoritaire de Justin Trudeau sera
soumis à un vote de confiance à la suite de la présentation de son discours du Trône le 23
septembre.

Les troupes conservatrices auront toutefois l'avantage d'avoir l'expérience d'une campagne
en période de pandémie.

Avec les informations de Christian Noël et de la Presse canadienne