Vous êtes sur la page 1sur 8

Chap2 L'air un mélange de molécules.

Items Connaissances Acquis


Composition de l’air
Le dioxygène est nécessaire à la vie.
Distinction entre un gaz et une fumée.
Appareil de mesure de la pression.
L'unité de pression.
Un gaz possède-t-il une masse ?
Masse d’un litre d’air dans les conditions usuelles de température et de pression.
Capacité
C3.1.1 Extraire d’un document les informations relatives à la composition de l’air et au rôle du dioxygène.
Proposer une expérience pour mettre en évidence le caractère compressible de l’air.
Valider ou invalider une hypothèse.
C3.1.2 Mesurer une pression.
C3.1.2 Mesurer des volumes ; mesurer des masses.
C3.1.2 Comprendre qu'à une mesure est associée une incertitude (liée aux conditions expérimentales).

I. La composition de l’air.
Activité 1 p 28 : Comment l'atmosphère est-elle constituée ?
1. L’air est constitué essentiellement de diazote, de dioxygène et d’argon.
2. Il y a aussi un peu de vapeur d’eau et d’ozone : contrairement à celles des gaz précédents,
leurs proportions peuvent varier.
3. Dans la troposphère, la température et la pression diminuent quand l’altitude augmente.
4. L’ionosphère commence à partir de 100 km d’altitude.
5. L’angle correspondant au diazote est
égal à :
360 × 0,78 = 280°.
Pour le dioxygène, l'angle est égal à :
360 × 0,21 = 75° ;
Pour l'argon, 3,6°.

6. L’atmosphère est constituée d’un mélange de gaz où l’on trouve essentiellement du


diazote pour 78 % et du dioxygène pour 21 %.
Elle est répartie en 4 couches dans lesquelles la température et la pression varient : la
pression diminue quand l’altitude augmente, alors que la température diminue, augmente
puis diminue à nouveau.

Conclusion:
L’air est un mélange constitué d’environ 80 % (4/5) de diazote
et de 20 % (1/5) de dioxygène.
Représentation d’un volume d’air:

Dioxygène

Diazote
Exercice : Remue méninges

Page 1 sur 8
22p40 : La suite des évènements.
L’agitation moléculaire va être à l’origine
de la diffusion des deux gaz l’un dans l’autre, donc au
final, du mélange de ces gaz.

II. Le dioxygène, un gaz indispensable.


AE : test de reconnaissance du dioxygène.

Schéma Observations
Buchette incandescente

La bûchette incandescente se rallume


Dioxygène

Eprouvette

Conclusion:
Le dioxygène pur peut être mis en évidence par le test de la buchette
incandescente.
C’est le gaz nécessaire à la vie et aux combustions.

Exercices** 19p39 : pour aller plus loin (avec


internet)
17p39 : Analyse de l’air 1. Le gaz contenu dans cette eau gazeuse
1. La cloche à gaz sert à isoler une certaine est du dioxyde de carbone (ou gaz
quantité d’air du reste de l’atmosphère. carbonique) car il trouble l’eau de chaux.
2. Le mercure a réagi avec le dioxygène de 2. Le schéma d met en évidence le
l’air : Lavoisier a appelé le dioxygène l’« air dioxygène qui ravive la combustion de la
» salubre. Il ne reste plus que du diazote bûchette.
dans la cloche à gaz. 3. Sous l’action de la lumière, les élodées
transforment le dioxyde de carbone en
dioxygène.
4. Recherche sur la synthèse
chlorophyllienne : on l’appelle aussi
photosynthèse. Voir les liens proposés sur
le site http://www.bordas-vento.fr

Page 2 sur 8
III. Compressibilité de l’air et pression.
La pression, notée P d'un gaz se mesure avec un manomètre
parfois appelé un baromètre.
L'unité légale de pression est le pascal noté Pa.

La pression atmosphérique normale est égale à 1013 hPa,


avec 1hPa = 100Pa
On utilise également le Bar,
avec 1bar = 1000hPa = 100000Pa

AE : Mesurer la pression d’un gaz.


1. Compression
● Ouvre le robinet
● Déplace le piston de la seringue pour faire entrer un volume d’air de 30mL
● Ferme le robinet
● Appuie lentement sur le piston et note dans le tableau l’évolution de la pression
absolue en fonction du volume d’air contenu dans la seringue

Volume (en mL) 30 25 20 15 10 5

Pression absolue 1,05 1,25 1,45 1,80 2,25 3,20


(en bar

● Comment évolue la pression lorsque le volume de l’air diminue ?


La pression augmente
● Dessine les molécules à l’intérieure de la seringue dans les deux cas suivants.

..........Bar
1,05 Bar 2,25 Bar
..........Bar
30 mL 10 mL

● Quelle est la particularité des molécules dans l’air compressée ?


Les molécules sont de plus en plus proches.

Page 3 sur 8
2. Expansion
● Le piston et étant relâché, tire lentement sur celui-ci et note dans le tableau
l’évolution de la pression en fonction du volume d’air contenu dans la seringue.
Volume 10 20 30 40 50 60
(en mL)
Pression 1,05 0,60 0,40 0,25 0,15 0,10
(en bar)
● Comment évolue la pression lorsque le volume de l’air augmente ?
La pression diminue
● Dessine les molécules à l’intérieure de la seringue dans les deux cas suivants.

1,05 Bar
..........Bar 0,15 Bar
..........Bar
10 mL 50 mL

● Quelle est la particularité des molécules dans l’air expansée ?


Les molécules sont de plus en plus éloignées.

Conclusion:
Voir animation moléculaire.
Quand on comprime un gaz, la pression augmente,
les molécules sont de plus en plus proches.
La pression d'un gaz est le résultat des nombreux
chocs des molécules entre elles ou contre les parois.

Exercices :
11p38 : Détecter une erreur
« Les molécules de diazote sont plus
grosses que celles de l’air ambiant ». Cette
phrase est inexacte car l’air ambiant est Pour V = 10 mL :
constitué à 80 % de diazote.

12p38 : comparer la compressibilité Cas de l’eau liquide:


1. Le volume du diazote diminue de moitié Pour V = 20 mL
(il passe de 20 à 10 mL) et le volume de
l’eau liquide reste constant (égal à 20 mL).
2. La pression du diazote augmente de 1
013 à 1 700 hPa et la pression de l’eau
augmente de 1 013 à 1 900 hPa.
3. Cas du diazote : 15p39 : pression et altitude (faire
Pour V = 20 mL : courbe)

Page 4 sur 8
1. Représentation graphique : extérieure au ballon tend vers zéro. La
pression à l’intérieur du ballon devient
supérieure à la pression extérieure. Le
ballon de baudruche va se gonfler.

18p39 : La bouteille écrasée.


1. La vapeur d’eau dans le schéma b, en se
refroidissant, se liquéfie : elle se
transforme en eau liquide.
2. La pression à l’intérieur de la bouteille
diminue car il y a moins de gaz à
l’intérieur.
3. La bouteille s’écrase en c sous l’effet de
1. On peut lire à partir du graphique la la pression extérieure exercée par
pression PH au sommet de l’Himalaya : l’atmosphère.
si H = 8 800 m = 8,8 km, alors PH = 320
hPa. Remue-méninges :
Les alpinistes emportent des bouteilles de 21p40 : ça ne coule pas
dioxygène en haute altitude en raison de À mesure que le liquide pénètre dans la
la diminution de la pression bouteille sous l’effet de son poids, comme
atmosphérique et donc de la teneur en l’air prisonnier dans la bouteille ne peut
dioxygène. s’échapper, la pression intérieure
augmente et les forces de pression
16p39 : Un ballon qui ne manque pas viennent s’opposer au poids de la colonne
d’air. de liquide, jusqu’à les compenser : le
1. La pression de l’air dans la cloche liquide cesse de couler. Pour qu’il
autour du ballon diminue. recommence à couler, il suffit de laisser
2. L’air dans le ballon de baudruche n’est l’air intérieur s’échapper, soit en soulevant
pas aspiré car ce ballon est légèrement l’entonnoir du col de la
hermétiquement bouché. bouteille, soit en utilisant un entonnoir de
3. Lorsqu’on fait le vide à l’intérieur de la section beaucoup plus large
cloche, la pression exercée sur la surface

IV. Masse d’un litre d’air.


Rappels :
• Un volume se mesure avec une éprouvette graduée.
L’unité légale de volume est le mètre cube noté m3,
l’unité usuelle est le litre noté L
Conversion à connaître : 1L = 1dm3 1mL = 1cm3
• Une masse se mesure avec une balance
L’unité légale d’une masse est le kilogramme
Conversion à connaître : 1kg=1000g

Page 5 sur 8
AE : Gonfler un ballon
L’expérience : On veut réaliser l’expérience suivante :

Ballon de foot, pas


Balance équilibrée
gonflé

On enlève le ballon de la balance pour le gonfler puis on le repose sur la balance. Que va t-il
se passer ?
Prévision argumentée : Entoure le dessin qui correspond à ta prévision.

Explique ton choix par une phrase : « je pense que c’est le… car… »

Vérification expérimentale : réalise l’expérience


Observation : Entoure le dessin qui correspond à ton observation.

Tes observations sont-elles conformes à ta prévision ?


Interprétation : « je déduis des observations que… »
Le ballon gonflé est plus lourd que le ballon dégonflé.

Conclusion : en rouge !! « Donc… »


L’air à une masse qui dépend du nombre de molécules.

Page 6 sur 8
AE : Masse d’un litre d’air.

Tube à dégagement

Air comprimée Air Air comprimée


Eprouvette 500mL
Bouteille Air comprimée Bouteille

Balance Balance
Eau
Cristallisoir
59,9 g 59 ,3 g

Conclusion:
• Dans les conditions ambiantes de température et de pression, (25°C et 1013 hPa), la masse
d’1 L d'air est égale à 1,2 g.
(Elle vaut 1,3 g à 0°C)

Exercices : Remue-méninges
8p38 : calculer la masse d’un litre d’air. 23p40 : Ils ne manquent pas d’air
1. 13 – 12,2 = 0,8 kg d’air consommé. Le dispositif doit permettre de recueillir
2. 615 L d’air atmosphérique pèsent 0,8 kg l’air expiré par les poumons et de mesurer
= 800 g. son volume.
1 L d’air atmosphérique pèse 800/615 =1,3 Un bidon en plastique de capacité 5 L est
g environ. rempli d’eau et retourné sur une bassine
d’eau.
13p38 : Calculer une masse d’air. L’extrémité d’un tuyau souple est
1. Le volume de l’air est égal au volume V introduite dans le col du bidon retourné.
de la classe : L’utilisateur souffle alors son air
V = L × l × h = 12 × 7 × 2,5 = 210 m3. pulmonaire dans ce tuyau et en remplit le
2. 210 m3 = 210 000 L. bidon.
La masse d’air dans la classe est égale à Une main bouche le col du bidon pour
1,3 × 210 000 = 273 000 g = 273 kg. pouvoir le retourner sans perdre d’eau.
Il suffi t alors de remplir le bidon avec une
14p38 : Exploiter des résultats éprouvette graduée, pour connaître le
expérimentaux (solution p220) volume de l’eau rajoutée, donc de l’air
expiré.

Page 7 sur 8
V. Bilan.

Page 8 sur 8