Vous êtes sur la page 1sur 4

Chapitre I TRACTION SIMPLE - TIRANTS

TRACTION SIMPLE – TIRANTS


I- Définition :
Une pièce est sollicitée en traction simple si l’ensemble des forces extérieures agissant d’un
même coté d’une section se réduit à une force normale unique perpendiculaire à la surface et
appliquée au centre de gravité.

Les pièces soumises à la traction seront appelées des tirants.

II- Hypothèses :
- Le béton tendu (sollicité en traction) étant négligé.
- L’effort de traction (N) est repris uniquement par les aciers.
- Dans chaque section droite, le centre de gravité des armatures longitudinales coïncide
avec le centre de gravité du béton et avec le point d’application de la force de traction.
- La contrainte de calcul de l’acier correspond à un allongement = 10‰ à l’ELU,
Cependant, à l’ELS varie selon le cas de fissuration considéré (PN, FP, FTP).

III- Calcul des armatures longitudinales:


III.1- A l’ELU :
Etant donné que le béton tendu est négligé, il résulte que les armatures longitudinales doivent
équilibrer seules les efforts appliqués.

1
Chapitre I TRACTION SIMPLE - TIRANTS

Avec :

Nu : effort de traction à l'ELU.

III.2- A l’ELS : S’agissant de fissuration du béton en traction; alors nous devons passer par
la vérification à l’ELS.

Avec :

Ns : effort de traction à l'E.L.S.

: la contrainte limite de l’acier (domaine élastique), qui dépend du type de fissuration :

a- Fissuration peu nuisible (peu préjudiciable) :

Dans ce cas la contrainte limite de l’acier est :

=
Ɣ
b- Fissuration préjudiciable:

Dans ce cas la contrainte limite de l’acier est :

Le diamètre minimal des armatures transversales pour cette fissuration est 6mm

c- Fissuration très préjudiciable :

Dans ce cas la contrainte limite de l’acier est :

Avec : pour toutes les types de fissurations

Ɣ : Coefficient de sécurité : = 1.15

η : Coefficient de fissuration : = 1.0 pour les R.L

= 1.6 pour les H.A

2
Chapitre I TRACTION SIMPLE - TIRANTS

III.3- Condition de non-fragilité :

La section tendue ou fléchie est considérée comme non fragile si les armatures travaillants à
leur limite élastique peuvent équilibrer les sollicitations provoquant la fissuration du béton
dans cette section. Les pièces fragiles sont justifiables par le règlement. La condition suivante
est appelée « Condition de non fragilité » et doit être vérifiée comme suit :

AsB : Armature longitudinale.

B : Section du tirant en béton.

Du point de vue résistance B peut être quelconque, mais pour que la pièce ne soit pas fragile,
il faut que B vérifie la condition de non fragilité.

NB: si B est imposé, il faut que As vérifie la condition de non fragilité.

III.4- Armature de calcul finale :

La section des armatures longitudinales sera la suivante :

As = Max (Asu ; Ass ; AsB )

III.5- Dispositions constructives des armatures longitudinales :

a) Diamètre minimal des barres :

- Fissuration peu nuisible : Ǿ = 6mm.

- Fissuration préjudiciable : Ǿ ≥ 6mm.

- Fissuration très préjudiciable : Ǿ ≥ 8mm.

b) Écartement des barres :

eh ou eV ≤ Min (40 cm ; a + 10 cm)


Avec a : la plus petite dimension de la section du tirant.

3
Chapitre I TRACTION SIMPLE - TIRANTS

IV. Armatures transversales :


Elles sont placées pour éviter le déplacement des armatures longitudinales.

a) Diamètre minimal

- Fissuration préjudiciable : Ǿt ≥ 6mm.

- Fissuration très préjudiciable : Ǿt ≥ 8mm

b) Espacement ''St''

St ≤ a
Avec a : la plus petite dimension (petit côté ) de la section du tirant.

V. Dimension du tirant :
Elle dépend de :

- Possibilité de bétonnage correct

- Condition d'enrobage et de protection des aciers

- Elle doit satisfaire la C.N.F

.
⇨ ≤

Vous aimerez peut-être aussi