Vous êtes sur la page 1sur 5

Implantation par simulation et réalisation de problèmes (ELT) d’automatisation.

TP N°3

But :
Les problèmes d’automatisation industrielle sont très diverses du point de vue : domaine,
complexité, etc..
Dans ce TP, nous allons aborder trois problèmes de type électrotechnique de complexité
modérée. Ces problèmes seront développés (simulation et réalisation) sur ZelioSoft 2.

EXO1 Démarrage direct d'un moteur triphasé

Il est demandé d’effectuer une automatisation de démarrage direct d'un moteur asynchrone
triphasé sur le logiciel ZelioSoft et le Kit de l’API SR3B261BD, à l'aide: 1- Automate programmable
industriel (API) , 2- Moteur triphasé (MT), 3- Un contacteur de puissance (KM), 4- Trois
interrupteurs: Arrêt d’urgence (AU), surcharge (SC) et marche (M) Annexe I.

EXO2 Démarrage direct d'un moteur triphasé à 2 sens de rotation

Il est demandé d’effectuer le même travail de l’EXO1 mais pour une automatisation de la
rotation du moteur dans les deux sens, où cette fois 2 Contacteurs de puissance KM1 et KM2 sont
utilisés, de plus un interrupteur de marche pour l’autre sens. Annexe II.

EXO3 Démarrage Y- Δ d'un moteur asynchrone triphasé

Il est demandé de refaire le travail de l’EXO1 pour simuler et réaliser le démarrage Y- Δ à


un sens d’un moteur asynchrone triphasé sur le logiciel ZELIOSOFT 2 en utilisant les moyens
nécessaires (voir le annexe III). Le temporisateur de retard, pour basculer de l’étoile au triangle
est réglés à 3s pour la simulation et de 100ms pour la réalisation le retard étoile est de 3s et le retard
du fonctionnement en étoile est 10s.

1
Dr. M. DJARALLAH TP3/ ELT624/2019-2015-S2
Implantation par simulation et réalisation de problèmes (ELT) d’automatisation.

Annexes

Rappel sur le démarrage de moteurs asynchrones triphasés

Annexe I

Démarrages direct (DD) de moteurs


asynchrones triphasés
C’est le démarrage le plus simple qui ne peut être
exécuté qu’avec le moteur asynchrone à rotor à cage.
Les enroulements du stator sont couplés directement
sur le réseau. Les circuits de puissance et de
commande sont donnés sur le schéma ci-contre, où :
L1, L2, L3 : alimentation triphasée ;
F1 : relais thermique
S1 ; bouton poussoir ‘arrêt’
S2 : bouton poussoir ‘marche’
KM1 : contacteur principal 1
Q1 : sectionneur fusible
M1 : moteur triphasé

A noter que dans ce procédé de démarrage, le


moteur asynchrone est branché directement au réseau
d’alimentation le démarrage s’effectue en un seul
temps. Le courant de démarrage peut atteindre 4 à 8
fois le courant nominal du moteur. Le couple de
décollage est important, peut atteindre 1,5 fois le couple nominale Si le courant de démarrage
n’entraîne pas la détérioration des enroulements du moteur ou l’installation accompagnant, ainsi il
est utilisé pour les moteurs de faibles puissances.
Le démarrage de ce moteur asynchrone triphasé dans le sens de marche avec un bouton
poussoir S2 et l’arrêter avec un le bouton poussoir d’arrêt S1.

Programme SFC du DD

2
Dr. M. DJARALLAH TP3/ ELT624/2019-2015-S2
Implantation par simulation et réalisation de problèmes (ELT) d’automatisation.
Annexe II
Démarrages direct à 2 sens de rotation
d’un moteur asynchrone triphasé

L’objectif des deux circuits est de


démarrer un moteur asynchrone triphasé
dans les 2 sens de rotation, par un bouton
poussoir S1 pour le sens 1, par un bouton
poussoir S2 pour le sens 2 et un bouton
poussoir S0 pour l’arrêt, où :

F1 : contact auxiliaire du relais thermique


S0 : bouton poussoir arrêt
S1 : bouton poussoir marche dans le sens 1
S2 : bouton poussoir marche dans le sens 2
KM1 : bobine du contacteur couplage étoile
KM2 : bobine du contacteur ligne
A noter qu’un verrouillage mécanique est nécessaire pour éviter le court-circuit entre les 2 phases
dans le cas ou KM1 et KM2 seraient fermés ensemble.

Programme D2S

Annexe III
Démarrages Y- Δ des moteurs asynchrones triphasés

Le démarrage s’effectue en deux temps :


1er temps : chaque enroulement du stator est alimenté sous une tension réduite en utilisant le
couplage Y. Il est le temps nécessaire pour que la vitesse du moteur atteigne environ 80% de sa
vitesse nominale.

3
Dr. M. DJARALLAH TP3/ ELT624/2019-2015-S2
Implantation par simulation et réalisation de problèmes (ELT) d’automatisation.

Ce type de démarrage est utilisé pour les moteurs à couplage Δ lors de leur fonctionnement normal.

Alors, on veut démarrer un moteur asynchrone triphasé en étoile-triangle dans un sens de rotation
par un bouton poussoir S2 et arrêter par un bouton poussoir S1.

La commande est s’effectuée par des boutons poussoirs momentanés (S1 et S2).
Une impulsion sur le bouton poussoir MARCHE (S2) met la bobine du contacteur étoile (KM1)
sous tension et ferme son contact, voir les schémas en haut ; ce dernier alimente KM2 le contacteur
de ligne. Le contact KM2 étant maintenant fermé, il auto alimente la bobine KM2, démarre le cycle
de la temporisation et permet l’auto maintient du contacteur KM1. Nous pouvons noter qu’un

4
Dr. M. DJARALLAH TP3/ ELT624/2019-2015-S2
Implantation par simulation et réalisation de problèmes (ELT) d’automatisation.

contact de KM1 interdit la mise sous tension de KM3. Dans cette phase le moteur est couplé en
étoile et prend de la vitesse.
Le temps préréglé du dispositif de temporisation s’écoule et les contacts de la temporisation
se déclenchent. La bobine KM1 n’est plus alimentée (le contact NC temporisé KM2 s’ouvre) et de
ce fait autorise l’alimentation de KM3 conjointement avec le contact NO de temporisation KM2.
KM3 s’enclenche et permet au couplage triangle d’être effectif.
Nous pouvons noter qu’un contact de KM3 interdit la mise sous tension de KM1 (ce
dispositif est un ou exclusif appelé verrouillage électrique). Une impulsion sur le bouton poussoir
S1 (BP ARRET) arrête le moteur.

Programme Démarrages Y- Δ

5
Dr. M. DJARALLAH TP3/ ELT624/2019-2015-S2

Vous aimerez peut-être aussi