Vous êtes sur la page 1sur 15

Définition :

Le compactage est l’ensemble des opérations mécanique qui conduisent à accroître la densité
en place d’un sol. Cette action augmente la compacité du sol, donc resserre la texture du
matériaux, réduite les possibilités de déformation du terrai et améliore sa capacité portante.
Les essais de compactage ont pour but d'étudier l'influence de la teneur en eau d'un
échantillon de sol sur le poids volumique sec de cet échantillon soumis à une énergie de
compactage déterminée. Le principe consiste à compacter avec une énergie définie un
échantillon de sol remanié dans un moule normalisé et à mesurer le poids volumique sec
obtenu. L'essai est recommencé pour différentes teneurs en eau. Il existe deux types d'essai
d'usage courant : l'essai Proctor Normal et l'essai Proctor Modifié

Les résultats se présentent sous la forme d'une courbe dont en abscisse : la teneur en eau et en
ordonnée : le poids volumique sec. Cette courbe a un maximum dit "Optimum Proctor"
normal ou modifié selon la nature de l'essai. Ce maximum définit la teneur en eau et le poids
volumique max.

Objet :
L’essai Proctor a pour but de déterminer la teneur en eau optimale correspondant à la
densité sèche maximale pour un sol de remblai donné et des conditions de compactage
fixées, qui conduit au meilleur compactage possible ou encore capacité portante
maximale.

    - Energie de compactage : N (J/m3) = (nombre de coups par couche) x  (Nombre de


couches) x (Masse de la dame) x (g) x (hauteur de chute de la
dame) / (Volume utile du moule).
    - L’optimum Proctor :    est la teneur en eau w pour laquelle le sol atteint, pour une énergie de
compactage donné, un  d maximal.
    - Diagramme PROCTOR simple : C’est un diagramme qui
comporte une courbe Proctor unique,
donnant, pour une énergie de
compactage donnée,  
     - Diagramme PROCTOR complet : En faisant varier le nombre de
coups par couche, on peut déterminer
plusieurs courbes Proctor simple,
correspondantes à diverses énergies de
compactage.
Domaine d’Application :

Géotechnique routière – contrôle de la mise en œuvre des matériaux en remblais.

-1-
Principe de la méthode :

L’essai consiste à compacter dans un moule normalisé, à l’aide


d’une dame normalisée, selon un processus bien défini,
l’échantillon de sol à étudier et à mesurer sa teneur en eau et son
poids spécifique sec après compactage.
L’essai est répété plusieurs fois de suite sur des échantillons portés
à différentes teneurs en eau. On définit ainsi plusieurs points
d’une courbe (γd ; w) ; on trace cette courbe qui représente un
maximum dont l’abscisse est la teneur en eau optimale et
l’ordonnée la densité sèche optimale.

Matérielles utilisées :

  Moule CBR (éventuellement Proctor),


 Dame Proctor normal ou modifié,
 Règle à araser,
  Disque d’espacement,
  Bacs d’homogénéisation pour préparation du matériau,
 Tamis 5 mm (contrôle et écrêtage le cas échéant de l’échantillon),
  Truelle, spatule, pinceau, etc…
   Eprouvette graduée 150 ml environ,
  Balance de précision 10g et 0.001g
 Boite à pétri.
  Etuve 105°C  5° C,
  Burette à huile.

Caractéristiques Moule Proctor Moule proctor


Normalisé Modifié
Volume V 948.55cm3 948.55 cm3

Moule Diamètre  10.16 cm 10.16 cm

Hauteur H 11.7 cm 11.7 cm

Poids P 2.5 Kg 4.535 Kg

Dame Diamètre  5.00 cm 5.1 cm

Hauteur de chute 30.5 cm 45.7 cm

-2-
 Mode opératoire :

a/ Préparation des échantillons pour essais :


- Ecraser les mottes à la main ou au malaxeur, mais pas les éléments pierreux, et
homogénéiser soigneusement le matériau (sa teneur en eau doit être homogène).
Sécher le matériau à l’air ou à l’étuve (3 à 5 heure à 60°C), pour faciliter le tamisage et pour
débuter l’essai avec une teneur en eau inférieur à la teneur en eau optimale Proctor (l’essai
est fait à teneur en eau croissante).
- Faire passer au tamis (passoire) de 5mm
- Prendre 3Kg du tamisat.
- Ajouter une quantité d’eau mesurée au sol et homogénéiser le mélange
b/ Préparation du matériel
Choix du moule :
Il dépend de la grosseur D des gros grains du sol :
  Si D ≤ 5 mm (et seulement dans ce cas), le moule Proctor est autorisé, mais le moule
CBR est conseillé,
  Si 5< D ≤ 20 mm, utiliser le moule CBR (sol conserver intact avec tous ses
constituants),
  Si D > 20 mm, mais refus ≤ 25 %, l’essai se fait dans le moule C.B.R., (sol écrêté à 20
mm),

Rappel : D > 20 mm, mais refus > 25 %, l’essai Proctor ne peut être fait 

c/ Exécution de l’essai
Avant –propos :
Pour l’essai PROCTOR NORMAL, le remplissage est fait en 3 couches.
Pour l’essai PROCTOR MODIFIE, le remplissage est fait en 5 couches.
   L’ensemble de la surface doit être compactée pour chaque couche
 
1. Assembler  moule + embase + disque d’espacement (si moule C.B.R.) + disque de papier
au fond du moule (facilite le démoulage) ; puis :
o Peser l’ensemble 
o Adapter la rehausse.

2. Introduire la 1ère couche et la compacter. Astuces : faire des rayures sur la surface
compactée (améliore la liaison avec la couche suivante),
3. Recommencer l’opération pour chaque couche (3 pour énergie de compactage Normal ; 5
pour modifiée).
4. Après compactage de la dernière couche, enlever la rehausse. Le sol compacté doit
dépasser du moule de 1 cm environ. Si non, recommencer l’essai,
5. Araser soigneusement à partir du centre ; on veillera, au cours de l’arasement à ne pas
créer de trous sur la surface arasé,
6. Peser l’ensemble juste arasé
-3-
7. Oter l’embase (et disque d’espacement si nécessaire) et prélever 2 prises sur l’échantillon,
l’une en haut et l’autre en bas ; en déterminer la teneur en eau w ; on prendra la moyenne
des valeurs obtenues,
8. Augmenter de 2% la teneur en eau w de votre échantillon de départ et recommencer, après
avoir à chaque fois bien nettoyer votre moule.

Nota :

Les essais seraient poursuivis jusqu’à ce qu’on obtienne une diminution du poids du
d
sol compacté dans le moule et ce dans le but d’obtenir une courbe en f  w%  sous
w
forme cloche.

-4-
Les Calculs et Les Résultas 
I- Essai Proctor normal :
Calcul la teneur en eau (w) :
1- Le Poids de l’Eau :
Pw1 = P th1 - P ts1 = 86.74 - 83.64=3.1g

Pw 2 = P th 2 - P ts 2 = 85.83 - 81.68=4.15g

Pw 3 = P th 3 - P ts3 = 121.19 - 113.22=7.97g

Pw 4 = P th 4 - P ts 4 = 118.85 - 109.49=9.36g

Pw5  Pth 5  Pts 5 =102.99 – 95.47 =7.52g

2- Le Poids du Sol Sec :

Ps1 = P ts1 - P t1 = 83.64 – 42.68= 40.96g

Ps 2 = P ts 2 - P t 2 = 81.68 – 41.18= 40.5g

Ps3 = P ts3 - P t 3 = 113.22 – 47.38 = 65.84g

Ps 4 = P ts 4 - P t 4 = 109.49 – 41.46=68.03g

Ps 5 = P ts5 - P t 5 = 109.49 – 41.46=68.03g

3- Teneur en Eau :

Pw1 3.1
W1 = =  100  7.56%
Ps1 40.96

Pw 2 4.15
W2 = =  100  10.24%
Ps 2 40.5

Pw 3 7.97
W3 = =  100  12.10%
Ps 3 65.84

-5-
Pw 4 9.36
W4 = =  100  13.75%
Ps 4 68.03
Pw5 7.52
W5 = =  100  15.76%
Ps 5 47.71

Calcul poids volumique sec :


1- Poids du Sol Humide :

P
h1= P th1 - P t1 = 3254 – 1322=1932g
P P
h 2 = th 2 - P t 2 = 3406 – 1322=2084 g
P P
h 3 = th 3 - P t 3 = 3434 – 1322=2112g
P h 4 = P th 4 - P t 4 = 3330 – 1322=2008 g
P P
h5 = th5 - P t 5 = 3320 – 1322=1998 g

2- Poids du Sols Sec :

1
1
Ps1 = P h1 x w moy1 =1932 × = 1796.20 g
1+ 1  0,0756
100
1
1
P
Ps 2 = h 2 x w moy2 = 2084 × 1  0,1024 = 1890.42 g
1+
100
1
1
P
P s3 = h 3 x w moy3 =2112 × 1  0,1210 = 1884.03 g.
1+
100
1
1
Ps4 = P
h4 x wmoy 4 = 2008 × 1  0,1375 = 1765.27 g
1
100
1
1
P
Ps 5 = h5 x wmoy 5 =1998 × = 1725.98 g.
1 1  0,1576
100

3- Poids Volumique Sec :

Avec « V » est le volume du moule égala à : 948.55 cm 3 .


Ps1 1796.20
γ d1 = = = 1.89g/ cm 3.
V 948 . 55

-6-
Ps 2 1890.42
γd 2 = = =1.99g/ cm 3.
V 948.55
P s3 1884.03
γd3 = = = 1.98g/ cm 3.
V 948.55

 d4 = Ps 4
=
1765.27
= 1.86g/ cm 3.
V 948.55

 d5 = Ps5
=
1725.98
=1.81g/ cm 3
V 948.55

II- Essai Proctor modifié :


Calcul la teneur en eau (w) :
1Le Poids de l’Eau :
Pw1 = P th1 - P ts1 = 80- 77.66=2.34g

Pw 2 = P th 2 - P ts 2 = 92.95 – 89.04=3.91g

Pw 3 = P th 3 - P ts3 = 92 – 87.33=4.67g

Pw 4 = P th 4 - P ts 4 = 90 – 84.56 =5.44g

Pw5  Pth 5  Pts 5 =100 – 94.69 =5.31g

2- Le Poids du Sol Sec :

Ps1 = P ts1 - P t1 = 77.66 – 43.36= 34.3g

Ps 2 = P ts 2 - P t 2 = 89.04 – 40.32= 48.72g

Ps3 = P ts3 - P t 3 = 87.33 – 45.42 = 41.91g

Ps 4 = P ts 4 - P t 4 = 84.56 – 40.17=44.39g

Ps 5 = P ts5 - P t 5 = 94.69 – 47.95=46.74g

-7-
3- Teneur en Eau :

Pw1 2.34
W1 = =  100  6.82%
Ps1 34.3
Pw 2 3.91
W2 = =  100  8.02%
Ps 2 48.72

Pw 3 4.67
W3 = =  100  11 .14%
Ps 3 41.91

Pw 4 5.44
W4 = =  100  12.25%
Ps 4 44.39
Pw5 5.31
W5 = =  100  11 .36%
Ps 5 46.74

Calcul poids volumique sec :


1- Poids du Sol Humide :

P
h1= P th1 - P t1 = 3295 – 1324=1971g
P P
h 2 = th 2 - P t 2 = 3378– 1324=2054 g
P h 3 = P th 3 - P t 3 = 3410 – 1324=2086g
P h 4 = P th 4 - P t 4 = 3362 – 1324=2038 g
P P
h5 = th5 - P t 5 = 3305 – 1324=1981 g

2- Poids du Sols Sec :

1
1
Ps1 = P h1 x w moy1 =1971 × = 1845.16 g
1+ 1  0 ,0682
100
1
1
P
Ps 2 = h 2 x w moy2 =2054 × 1  0,0802 = 1901.49 g
1+
100
1
1
P
P s3 = h 3 x w moy3 =2086 × 1  0,1114 = 1876.91 g.
1+
100
1
1
Ps4 = P
h4 x wmoy 4 = 2038 × 1  0,1225 = 1815.59 g
1
100
-8-
1
1
Ps 5 = P h5 x wmoy 5 =1981 × = 1778.91 g.
1 1  0 .1136
100

3- Poids Volumique Sec :


Avec « V » est le volume du moule égala à : 948.55 cm 3 .
Ps1 1845.16
γ d1 = = = 1.94g/ cm 3.
V 948.55

Ps 2 1901.49
γd 2 = = =2.00g/ cm 3.
V 948.55

P s3 1876.91
γd3 = = = 1.97g/ cm 3.
V 948.55

 d4 = Ps 4
=
1815.59
= 1.91g/ cm 3.
V 948. 55

 d5 = Ps5
=
1778.91
=1.87g/ cm 3
V 948.55

Les réponses  :

1- Déterminer la courbe ( γ d ) en fonction du ( ω ) :


Tracer la courbe  γd = f (w), avec pour points de la courbe les coordonnées  suivantes pour
chaque point :
  En abscisse : w, teneur en eau
  En ordonnée γd qui s’exprime :

Pour tracer la courbe (Courbe Proctor) sous formes de cloche et pour pouvoir

déterminer les paramètres de l’optimum ( γ d max  ; ωopt ) il faut au moins 5 points.

-9-
2-Déterminer les paramètres de l’optimum Proctor : 
Essai Proctor normal :
A Partir de la courbe :
wopt  10.24%
d
 1.99 g / cm3
w
 w  1g / cm3   d  1.99 g / cm3
Essai Proctor modifié :

A Partir de la courbe :
wopt  8.02%
d
 2.00 g / cm3
w
 w  1g / cm3   d  2.00 g / cm3

3-Calculer le degré de saturation correspondant à ces paramètres γs = 2,65g/ cm 3 :


L’équation de la courbe de saturation s’écrit comme suit :

w   s  e  Sr   w
s 
   e  s 1
d 1 e 
d
w s w s
Sr  
e w   
 s  1  
   w
 d 
W  10.24% ,   2.08 g / cm3
d
0.1024  2.65
Sr   0.9903  99.03%
 2.65 
  1  1
 2.08 

Essai La teneur en eau La densité sèche Le degré de


optimale : wopt (%) maximale :  d max (g/cm3) saturation : Sr (%)
Proctor normal 10.24 1.99 81.9

Proctor modifié 8.02 2.00 65.3

-10-
Courbes de saturation :

Les courbes de saturation sont presque asymptotiques aux courbes de compactage.


L’équation de la courbe de saturation s’écrit :
w   s  e  Sr   w
 
  s  e  s 1
d 1 e 
d
 
w   s   s  1  Sr   w
 
 d 

w   s  s Sr   w  Sr   w

d

w   s  Sr   w  w   s  Sr

d
 Sr   s
d 
 w w   s  Sr   w

2- Représenter sur le même diagramme les courbes de saturation pour :


S = 80 %, 90 % et 100 %.
r

S ×γ
γd = r s
S + ω.γ
r s

-11-

Essai Proctor normal

w(%) 7.56 10.24 12.10 13.75 15.76

d
w
 g / cm3  2.11 1.97 1.89 1.82 1.74
Sr =80%=0.8
d
w
 g / cm3  2.16 2.03 1.95 1.88 1.81
Sr =90%=0.9
d
w
 g / cm3 
2.20 2.084 2.00 1.94 1.86
Sr = 100%=1
Essai Proctor modifié

d
w
 g / cm3 
2.16 2.09 1.93 1.88 1.92
Sr =80%=0.8
d
w
 g / cm3 
2.20 2.14 1.99 1.94 1.98
Sr =90%=0.9
d
w
 g / cm3 
2.24 2.18 2.04 2.00 2.03
Sr=100%=1

Remarques :

- Nous avons remarqué une petite déférence entre les teneurs en eau qui on a ajouté dans
l’essai et les teneurs en eau qui on a trouvé après passer un échantillon à l’étuve donc l’erreur
dans la pâte qui est mal homogénéité.

- En procédant à l’expérience (essai Proctor modifié), nous avons observé une


diminution de la masse du sol compacté ; ne permettant pas obtenir une courbe de Proctor

en forme de cloche ( on ne peut pas déterminer γd max et ωopt ).

Ceci est dû au fait que l’échantillon est saturée d’eau rajoutée est excessive (le pourcentage
d’eau de départ a été élevé 8 %.).

Il y a lieu de revenir à l’état naturel de l’échantillon et refaire le teste (expérience) avec rajout
d’une moindre quantité d’eau ex : 4%, 6% ……

Les résultats consignés sont ceux des autres groupes.


-12-
Conclusion :

L’énergie de compactage influe sur les caractéristiques de l’optimum Proctor ; dans l’essai
normal : wopt  10.24% et  d  1.99 g / cm3
L’essai modifié : wopt  8.02% et  d  2.00 g / cm3
Il existe d’autres facteurs : - teneur en eau
- nature du sol
-13-
République Algérienne Démocratique et Populaire
Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Université des Sciences et de la technologie – Oran
USTMB-Oran

Faculté d’Architecture et de Génie Civil


Département de Génie Civil

3ème année Ingénieur

GCL : 305 Mécanique des sols


TP N=° 3

Présente par :
 IZEBATENE AMINA
 GUEMRAOUI SAMIR
 KHATIR NOURDDINE
 HOUSSEIN RACHID

Année Universitaire :
2007-2006

Vous aimerez peut-être aussi