Vous êtes sur la page 1sur 10

UNIVERSITÉ DE GABES

INSTITUT SUPERIEUR DE BIOLOGIE APPLIQUÉE DE MEDENINE

Travaux Pratiques

Procédés d’extraction et fractionnement

Sections : MVB1

Proposés par :
Rami Rahmani
Hanene Chouaeb

Année universitaire 2017/2018

1
Sommaire des séances de TP

Séance 1 : Extraction fractionnée d’un matériel végétale avec des solvants


organiques: Extraction solide – liquide

Séance 2 : Extraction d’huile essentielle ; Hydro-distillation

Séance 3 : Analyse et interprétation des résultats ; GC-MS

Séance 4 : Examen de TP

2
TP 1 : Extraction fractionnée d’un matériel végétale avec des solvants
organiques: Extraction solide-liquide

Introduction

L’extraction est utilisé pour extraire sélectivement un ou plusieurs composés d’un extrait
initial d’origine animal ou végétal, sur la base de propriétés chimique ou physique.

Définition de l’extraction solide - liquide

L’extraction solide - liquide permet d’extraire par solubilisation les composants solubles de
matière solides à l’aide d’un solvant d’extraction. On peut utilisé successivement des solvants
organiques dont le pouvoir solvant vis-à-vis des constituants de la phase solide est différente ;
Extraction fractionnée. Il existe aussi d’autres méthodes d’extraction solide-liquide ;
décoction, infusion, percolation ou par macération, hydro distillation ….

L’extraction fractionnée est la méthode d’extraction utilisée au cours de notre TP.

Intérêt d’extraction

Le but d’extraction est l’isolement d’un ou plusieurs molécules à partir d’un organisme. Ces
molécules sont nommées ; molécules bioactives. Une molécule bioactive est une entité
matérielle qui mis en contact avec de la matière vivante entraine une réaction qui peut être
bénéfique ou délétère pour cet organisme vivant.

Etapes d’extraction

L’extraction par solvant fait intervenir 3 étapes :

- Broyage de la matière végétale


- Mise en contact du solvant avec la poudre fine obtenue suite au broyage
- Filtration et recueil du filtrat.

3
Matière végétale

Broyage de la matière Filtration et recueil de


végétale filtrat

Agitateur
magnétique Extraction par un
solvant organique
‘’Macération’’

Principe schématique de l’extraction par un solvant organique ‘’Macération »

On peut ajouter une quatrième étape qui est l’étape de l’évaporation du solvant organique à
l’aide d’un évaporateur rotatif ‘’Rotavapor’’ afin de concentré notre extrait et l’obtention d’un
résidu sec.

Rendement =

Choix du solvant d’extraction

Le choix du solvant d’extraction doit obéir à un tel nombre des critères et nécessite une
connaissance prêtable du paramètre physique caractéristique à ce solvant ;

- L’état physique du solvant au moment d’extraction


- La miscibilité du solvant
- La solubilité du composé dans le solvant
- Inerte chimiquement vis-à-vis de la solution à extraire

C’est en fonction des caractéristiques de la réaction que nous serons tentés d’utiliser un
solvant particulier de façon à orienter la réaction vers la formation préférentielle d’un produit.
En chromatographie, sur colonne ou sur couche mince, le choix de l’éluant est alors
fondamental.

Solvants organiques polaires et apolaires

4
Définition d’un solvant

Un solvant est généralement un liquide utilisé pour la mise en solution, la dilution ou


l’extraction d’un autre produit avec affinité chimique pour donner une solution homogène,
sans modification chimique du solvant et du produit.

Solvant apolaire

Un solvant polaire est un solvant qui peut s’agir d’une molécule ne comportant aucun
groupement polaire (OH, COOH …). Il a une faible à l’eau et sa miscibilité est relativement
faible à l’eau. Exemples ; Hexane ou cyclohexane, Ether du pétrole, Chloroform …

Solvant polaire

Un solvant polaire est un solvant capable d’extraire les molécules polaires. C’est typiquement
l’eau, le méthanol, l’éthanol, DMSO, acétone …

TP 2 : Extraction d’huile essentielle ; Hydro-distillation

5
Définition d’une huile essentielle (HE)

Ces sont des substances volatils et odorants obtenu par distillation par entraînement à la
vapeur d’eau des plantes aromatiques ou d’organe de cette plante (fleur, feuille, écorce, bois
fruit …). Elles se forment dans un grand nombre de plantes comme produits du métabolisme
secondaire. Une huile essentielle est un extrait de plante aromatique liquide, concentré et
complexe. Une HE est l’essence distillée de la plante aromatique.

Composition chimique des huiles essentielles

Les HE sont constitués principalement de deux groupes de composés odorants distincts. Il


s’agit des :

-Mono- terpènes (limonène, paracymène, ociméne ….)

Ociméne (Lavande) Limonène (Orange)

- et les composés aromatiques dérivés du phénylpropane (vanilline, eugénol, estragole …)

Eugénol (Clou du girofle)


Vanilline (Vanille)

Préparation des huiles essentielles

6
Définition

L’hydro-distillation est la méthode d’extraction la plus simple, couramment utilisée pour


l’extraction d’une huile essentielle. Le système équipé d’une cohobe généralement utilisé
pour l’extraction des HE est le Clevenger.

Principe

Hydro-distillation à l’aide d’un système de type Clevenger

La durée d’hydro-distillation, de 3 à 6 heures en fonction de la matière végétale à traiter, peut


avoir une influence sur le rendement en huile essentielle et sa composition chimique.

Lorsque l'on chauffe le ballon qui contient la solution aqueuse, l'eau se vaporise.


Cette vapeur casse les cellules végétales, libérant les molécules d'intérêt. Les plus
volatiles d'entre elles sont emportées avec la vapeur. Celle-ci est ensuite refroidie
dans un condenseur. Et les différentes substances sont récupérées séparément dans
de la verrerie de laboratoire.

TP 3 : Analyse et interprétation des résultats ; GC-MS

7
Chromatographie en phase gazeuse - Spectrométrie de
masse, analyse GC-MS
Nous contacter »

PRESENTATION

La chromatographie en phase gazeuse - Spectrométrie de masse (GC-MS, d'après


l'anglais « Gas Chromatography Mass Spectrometry ») est une technique d'analyse et de
quantification des composés organiques volatiles et semi-volatiles.

La chromatographie en phase gazeuse (CG) sert à scinder les mixtures pour en faire des
composants individuels au moyen d'une colonne capillaire à température contrôlée. Les
petites molécules, qui ont des stades d'ébullition bas, descendent le long de la colonne plus
rapidement que les grandes molécules, qui ont des stades d'ébullition hauts.

La spectrométrie de masse (MS) sert à identifier les diverses composantes dans leur spectre de
masse. Chaque composant a un spectre de masse unique, ou quasi unique, que l'on peut
comparer avec des bases de données de spectres de masse, ce qui permet de les identifier.
Grâce à l'utilisation de normes, il est également possible de procéder à la quantification
(source http://www.eaglabs.fr).

LES ETAPES
Le principe de la chromatographie en phase gazeuse est la séparation des constituants d’un
mélange mis sous forme vapeur, et entrainé dans une colonne qui va séparer les différents
composés en fonction de leur affinité avec sa surface.
Dans un premier temps, l’échantillon d’intérêt passe par une phase d’extraction éventuelle
(extraction liquide-liquide ou LLE, par extraction en phase solide ou SPE, précipitation des
protéines, etc.) ;
Ensuite l’échantillon est injecté et vaporisé par chauffage dans le chromatographe en phase
gazeuse. A ce niveau-là, les molécules gazeuses, transportées par un gaz vecteur (hélium,
argon, hydrogène ou azote), sont séparées du fait de leurs différentes propriétés chimiques. La
colonne du chromatographe est tapissée d’un film (phase stationnaire) qui peut retenir plus
ou moins les composés qui y passent selon leurs affinités.

8
A la sortie de la colonne, on peut donc analyser les composés un à un puisqu’ils auront un
temps de rétention (temps de sortie de la colonne) qui leur sera propre. On obtient un
chromatogramme qui montre une intensité de signal des composés séparés en fonction de
leur temps de rétention et de leur concentration.

Dans un deuxième temps, les composés séparés arrivent dans le spectromètre de masse afin
de détection. Ils sont ionisés par un mécanisme d’impact électronique. Les molécules sont
ensuite soumises à collision, fractionnées, et les différents fragments sont analysés en
déterminant leur masse propre. Ceci permet l’obtention d’un spectre de masse
caractéristique, véritable « empreinte génétique » de la molécule-mère. Le chromatogramme
et le spectre de masse sont traités simultanément pour le rendu des résultats grâce à une
interface informatisée. Avec des étalons internes intégrés durant la préparation de
l’échantillon, il est possible de quantifier les composés.

Principe schématique du fonctionnement de la GC-MS

APPLICATIONS
9
• Alimentation: GC:MS est largement utilisé pour analysé les acides gras libres, les esters, les
hydrocarbures aromatiques et les aldéhydes.

• Parfums et huiles essentiels: GC:MS peut séparer des molécules qui sont similaires et
distinguer entre des alcools volatiles et des terpènes.

• Hydrocarbures: GC:MS sépare des isomères ayant la même masse moléculaire, distinguant
entre des isomères structuraux ainsi que des isomères cis/trans.

• Environnemental: GC:MS est utilisé de façon routinière dans l’identification de pesticides,


polluants organiques et contaminants plastiques.

• Biocarburants: GC:MS peut analyser et quantifier les composantes de biocarburants pour


établir s’il s’agit d’un bon substitut dans l’industrie pétrolière.

LES BASE DE DONNEES

• Base de données propre à un laboratoire.

• Base de donnée de GC:MS Wiley

• Pherobase. http://www.pherobase.com/

• Nist Chemistry Webbook. http://webbook.nist.gov/chemistry/

• http://lipidlibrary.aocs.org

LIMITE DE DETECTION GC:MS

• En général, le Hewlett-Packard GC:MS peut détecter un minimum de 10 ng/μL.


• Si votre composé est en bas de ces concentrations, il vaut mieux opter pour
• Agilent 5975 MSD.
• System de GC Agilent 7820A
• Avec une limite de détection de 1 ng/μL dépendant de l’espèce.

10