Vous êtes sur la page 1sur 2

Les mille effets de la musique (I)

Musique classique, jazz, folk ou techno: chaque


musique influe sur notre psychisme et sur nos
comportements. En diffusant telle ou telle mélodie dans un
cabinet médical, dans un réfectoire scolaire ou dans une salle de sport, les psychologues modulent
nos réactions.

Mendelssohn: la mélodie de l'altruisme


Certaines musiques rendent-elles généreux? D'autres égoïstes? Les psychologues Rona Fried et
Leonard Berkowitz, de l'Université de New York, ont fait écouter à des étudiants trois types de
musiques: une musique calme, une musique stimulante et une musique jugée «désagréable». La
musique calme était Romances sans paroles, Opus 19 n°1 en Mi mineur et Opus 38 n°4 en La majeur
de Felix Mendelssohn; la musique stimulante était un air de Duke Ellington (One o'clock jump) et la
musique perçue comme désagréable était Meditations de John Coltrane.
Après l'audition, chaque étudiant pouvait rentrer chez lui, mais au moment où il s'apprêtait à le
faire, l'expérimentatrice lui annonçait qu'elle avait un service à lui demander: il s'agissait de l'aider à
réaliser un travail commandé par un professeur de l'université; elle prétendait avoir très peu de temps,
et sollicitait de l'aide pour se tirer de ce mauvais pas.
En l'absence de musique, 60 pour cent des étudiants ont consenti à l'aider. Après l'écoute de
Mendelssohn, ce chiffre a atteint 90 pour cent, la musique stimulante ne produisant pas d'amélioration
notable, et la musique désagréable provoquant une baisse de 15 pour cent des bonnes volontés. On sait
par ailleurs qu'une humeur1 positive activée par des stimuli extérieurs favorise l'assistance à autrui,
tandis qu'une humeur négative a des effets contraires. La musique intervenant sur l'humeur, les chiffres
seraient expliqués par cet amorçage de l'humeur.
Autre explication: la capacité de la musique renforce les relations sociales. La psychologue
Maria Regina et ses collègues de l'Institut de psychologie de Saõ Paulo au Brésil ont révélé que lorsque
des enfants écoutent des chansons typiques de différents pays (Petit papa Noël, Douce nuit, etc.), ils se
parlent plus et jouent davantage... D'autres études ont révélé que la musique diffusée pendant un don de
sang favorise les dons ultérieurs, notamment chez des personnes qui ne sont que des donneurs
occasionnels ou des premiers donneurs.
(https://www.cerveauetpsycho.fr/sd/psychologie/les-mille-effets-de-la-musique-3449.php)

1
disposition affective dominante et permanente d'une personne.
 Répondez oralement aux questions suivantes:
1. Quels étaient les trois types de musiques écoutées par les étudiants ?
2. Quelle était la musique perçue comme désagréable ?
3. Quel était le service demandé par l’expérimentatrice ?
4. Quelle catégorie d’étudiants a consenti le plus à l’aider ?
5. Par quoi est favorisée l'assistance à autrui ?
6. Quel effet aurait l’écoute des chansons typiques de différents pays par les enfants ?
7. Et vous, quels sont les chansons/la musique qui vous stimulent positivement ?

 Choisissez dans le texte les synonymes de :


narcissique =
déplaisante =
plus =
 Quelles seraient leurs antonymes?

 Ecrivez des propositions/phrases avec 2 des mots trouvés.

 Traduisez en français:
Unele tipuri de muzică par să atenueze percepţia durerii. La un spital din Hong Kong, Y. Chan a studiat
pacienţii în timpul unei colonoscopii (o sondă este introdusă în tubul digestiv). Ei trebuiau să facă acest examen
cu sau în absenţa muzicii, apoi au fost rugaţi să completeze nişte chestionare destinate pentru evaluarea durerii
resimţite. Y. Chan a arătat că muzica a redus intensitatea durerii resimţite, precum şi starea de anxietate.

La mai multe şcoli americane, în timpul pauzei de masă a elevilor, s-a difuzat muzică clasică sau pop
timp de 3 luni. Personalul din aceste şcoli a remarcat o scădere spectaculoasă de 55% a comportamentului
agresiv, a insultelor şi a impoliteţei. Diminuarea comportamentului turbulent s-a observat în special după
ascultarea muzicii clasice.