Vous êtes sur la page 1sur 12

IPEST MP*

Filtrage d’un signal périodique


traitement de signal

Problème 1 : Action d’un filtre sur un signal périodique


I. Un expérimentateur a effectué le spectre des 6 ces signaux temporels de période T = 1ms

.M
SI
Les différents spectres obtenus sont portés sur les figures suivantes :
IN
BR

Attribuer chaque spectre à chaque signal, en argumentant, bien entendu.

II. On envoie en entrée de différents filtres le signal e(t) dont le spectre en amplitude est
représenté sur la figure suivante. On note x = f/f0 avec f0 = 1 kHz

1
IPEST MP*

On obtient en sortie des filtres (1), (2) et (3) un signal s(t) dont les spectres en amplitude sont
donnés dans les figures suivantes :

1. Quel est (ou quels sont) le(s) filtre(s) linéaire(s)?

.M
2. Caractériser les filtres linéaires, et donner un ordre de grandeur de leurs fréquences de
coupure.

III. On considère le signal d’entrée, discontinu et de composante continue non nulle


représenté ci-dessous.

SI
IN
Déterminer le type de filtre (passe-bas, passe-haut, passe-bande à bande large, passe bande à
bande étroite) qui fait correspondre à ce signal d’entrée les signaux de sortie (1), (2), (3) et (4)
représentés ci-dessous, on justifiera la réponse avec les arguments nécessaires.
BR

IV. On considère un signal créneau e(t) de fréquence f dont le spectre est représenté sur la
figure ci-dessous.

2
IPEST MP*

On envoie le signal e(t) dans différents filtres : passe bas de fréquence de coupure fc = 10f,
passe bas de fréquence de coupure fc = 0,1f, passe bas de fréquence de coupure fc = 0,01f,
passe haut de fréquence de coupure fc = 10f, passe haut de fréquence de coupure fc = 0,01f.

Attribuer à chaque filtre le signal de sortie associé, en argumentant, bien entendu.

.M
Problème 2: Principe de la détection synchrone

SI
On s’intéresse à un système de détection. Il est composé d’un capteur qui délivre une tension
électrique proportionnelle à l’intensité du signal étudié et d’un système dit de détection
synchrone qui permet d’extraire des signaux électriques faibles qui sont noyés dans le bruit de
la mesure.
IN
On s’intéresse ici au principe de la détection synchrone. Le montage électrique est donné sur
la figure . La tension d’entrée ve (t ) délivrée par le capteur est multipliée par un signal de
référence vref (t) et est ensuite filtré
BR

A. Étude du filtre RC
On étudie tout d’abord le filtre RC . On se place en régime sinusoïdal.
1. À partir d’un raisonnement qualitatif prévoir la nature du filtre étudié.
u𝑠
2. Retrouver la fonction de transfert en notation complexe H = . Mettre le résultat sous la
ue

forme canonique faisant intervenir H0 , f 0 et f .


𝐻0
3. Quelle est la fréquence fc pour laquelle| H |=
√2

3
IPEST MP*

4. On suppose ue = Ue cos (2𝜋 f t) . Exprimer directement us dans les trois cas particuliers
f << f c , f = f c , f >>f c . Commenter.
5. On suppose ue = Ue cos (2𝜋 f t) . Exprimer us sans faire aucune approximation.
B. Étude du multiplieur
Le signal d’entrée ve (t ) est la somme d’un signal sinusoïdal de fréquence fe et d’un terme de
bruit que l’on notera b (t) et que l’on supposera sinusoïdal de fréquence fb ,
b (t)=b0 cos(2π f b t ) , soit ve (t ) = Ve cos(2π fe t)+b(t ) . En réalité, le spectre de la tension
de bruit comporte une multitude de fréquences f b > f e mais pour simplifier l'étude, on ne

.M
tient compte ici que d'une seule fréquence de bruit.
Uniquement pour les applications numériques, on supposera que le signal parasite a une
fréquence f b = 600 Hz et que la fréquence fe du signal de référence est f e=500 Hz .
Le signal de référence a la même fréquence f e et s’écrit: vref (t) = V ref cos( 2π f e t) . Il est
synchrone avec le signal à mesurer.
SI
6. La constante K du multiplieur vaut 1/10 . Indiquer son unité.
7. Montrer que le signal ue à la sortie du multiplieur s'écrit sous la forme d'une somme de
quatre signaux dont on exprimera amplitude et fréquence. On écrira dans l'ordre croissant des
fréquences u e = e1+ e2+ e3+ e4 .
IN
8. Tracer le spectre en amplitude de ue .
9. Quelles sont les amplitudes qui permettraient de mesurer Ve , en s'affranchissant du bruit,
connaissant V ref . Quelles sont les fréquences des deux composantes sinusoïdales du signal
parasite que l’on obtient à la sortie du multiplicateur ?
C. Conclusion
BR

10. Le signal à l’entrée du filtre RC est ue . Préciser l’expression de l’amplitude des sorties s1 ,
s2 , s3 et s4 associées respectivement à e1 , e2 , e3 et e4 .
11. Comment s’écrit alors la sortie us(t ) en tenant compte des déphasages?
Le signal parasite a une amplitude b0 10 fois plus importante que l’amplitude Ve du signal
que l’on cherche à mesurer.
12. Si on souhaite atténuer l’amplitude de la composante de us (t ) associée au bruit parasite
de plus basse fréquence par un facteur 1000 grâce au filtre RC, quelle valeur numérique doit
on choisir pour f c ?
13. Montrer que s3 et s4 sont plus affaiblis par le filtre que s2 .
14. Préciser le signal de sortie us (t ) et commenter éventuellement.

4
IPEST MP*
Problème 3: Etude d’une cellule de filtrage
Pour toutes les applications numériques on prendra: L = 200 mH, C = 10 µF, R = 80Ω et
𝛼 = 0,75. On considère le filtre représenté par la figure 1. On pose 𝐿𝐶𝜔02 = 1 .

.M
A. On établit à l'entrée une tension sinusoïdale de la forme v𝑒 = 𝑉0 𝑐𝑜𝑠𝜔𝑡. La différence de
potentiel en sortie est alors de la forme vs = 𝑉s 𝑐𝑜𝑠(𝜔𝑡 + 𝜑). On suppose évidemment 𝑉0 et 𝑉s
positifs.
1. On adopte la notation complexe. Déterminer la fonction de transfert de ce montage et la
mettre sous la forme canonique. Calculer les valeurs de 𝜔0 , f0 et du facteur de qualité Q.
2. On pose H = 𝐻𝑒 𝑗𝜑 (H réel positif).
𝜔
2.1. Représenter l'allure des courbes 𝐻(x) et de 𝜑(x) avec x =
SI
2.2. Représenter le diagramme de Bode.
𝜔0

2.3. L et R étant imposés, montrer que, lorsque 𝐶 est inférieure à une certaine valeur 𝐶0 , 𝐻 est
une fonction décroissante de 𝜔. Calculer 𝐶0 en fonction de 𝐿 et de 𝑅 ; vérifier qu'avec les
valeurs numériques imposées ci-dessus, on a bien 𝐶 < 𝐶0 .
IN
BR

B. Le filtre est maintenant alimenté par la tension rectangulaire, périodique de fréquence


1 𝑇𝑓
f= = 1000 Hz, représentée figure 2. On appelle 𝛼 = le rapport cyclique de cette tension.
𝑇 𝑇
Pour les applications numériques on prendra 𝑉0 = 1V et 𝛼 = 0.75

1. On décompose 𝑉𝑒 (𝑡) en série de Fourier sous la forme :


2𝜋
𝑉𝑒 (𝑡) = 𝐴0 + ∑∞ ∞
𝑛=1 𝐴𝑛 cos 𝑛𝜔𝑡 + ∑𝑛=1 𝐵𝑛 sin 𝑛𝜔𝑡 avec 𝜔 = .
𝑇
Déterminer les coefficients 𝐴0 , 𝐴𝑛 et 𝐵𝑛 en fonction de 𝑉0 et de 𝛼.

2. On écrit la série de Fourier sous la forme :


𝑉𝑒 (𝑡) = 𝐴0 + ∑∞ 𝑛=1 𝐶𝑛 cos(𝑛𝜔𝑡 + ψn ) avec 𝐶𝑛 ≥ 0.
Déterminer les coefficients 𝐶𝑛 , en fonction de 𝑉0 et de 𝛼.
3. Nous nous proposons de déterminer la tension de sortie vs (𝑡) du filtre en tenant compte des
valeurs numériques indiquées ci-dessus pour C, L, R et f.
3.1.a. Calculer le module de la fonction de transfert pour le fondamental (n = 1). En déduire
pourquoi la tension de sortie 𝑉s est sensiblement constante dans le temps ?
3.1.b. Déterminer la valeur 𝑉s𝑚 de cette constante en fonction de 𝑉0 et de 𝛼.
5
IPEST MP*

3.2. Vérifier que, l’amplitude de l’harmonique d’ordre 2 dans la tension de sortie est
négligeable par rapport a l’amplitude de l’harmonique d’ordre 1.
3.3. Déterminer alors, dans le cadre de l'approximation ci-dessus, L'ondulation
∆vs
∆vs = vs𝑚𝑎𝑥 − v𝑠𝑚𝑖𝑛 de la tension de sortie ainsi que le taux d'ondulation ;
2𝑉s𝑚
pour exprimer l'ondulation et le taux d'ondulation, on utilisera les valeurs numériques de C ,
L , R et f et on exprimera les résultats en fonction de 𝛼 et éventuellement de 𝑉0 .
Calculer la valeur numérique du taux d'ondulation.

Problème 4: Filtre de troisième ordre

.M
On considère le circuit suivant :

SI
Ce circuit est alimenté entre les bornes d'entrée A1 B1 par un générateur de tension sinusoïdale
de pulsation 𝜔 réglable, d'impédance interne négligeable qui fournit une tension 𝑢1 , de valeur
efficace 𝑈1 , constante. Les inductances sont pures et le condensateur est parfait.
IN
On donne : 𝐿 = 2 × 10−3 𝐻 et 𝐶 = 10−9 𝐹

1. Impédance caractéristique
1.1. Exprimer en fonction 𝜔, L, C et de 𝑍2 ; impédance branchée à la sortie, l'impédance
d'entrée 𝑍1 vue des points 𝐴1 et 𝐵1 .
1.2. Déduire de ce calcul l'impédance caractéristique 𝑍𝑐 définie par la condition:
𝑍1 = 𝑍2 = 𝑍𝑐
BR

1.3. Pour quelles valeurs de la pulsation 𝜔 l'impédance caractéristique est-elle modélisable


par un résistor de résistance 𝑅𝑐 ?
Dans toute la suite du problème, on branche à la sortie entre les bornes A2 et B2 un résistor-de
résistance Rco égale à la valeur de Rc lorsque la pulsation 𝜔 tend vers zéro. Exprimer Rco en
fonction de L et C et donner sa valeur numérique.

2. Réponse fréquentielle
u2
2.1. Donner l'expression de la fonction de transfert H(jw) = , fonction du seul paramètre
u1
𝜔 1
x= où w0 = . On rappelle que la sortie est fermée sur RCO précédemment définie.
𝜔0 √2𝐿𝐶

2.2. En déduire les expressions du module H de la fonction de transfert et du déphasage retard


𝜑 de 𝑢2 par rapport à 𝑢1 .

2.3. Tracer la courbe représentant H(x) en échelles normales.

2.4. Donner l'allure de la courbe représentant le gain en décibels Gdb en fonction de


log(x) . Préciser les asymptotes.

6
IPEST MP*

3. Recherche d'une tension de sortie

La tension appliquée à l’entrée est à présent le créneau alternatif d’amplitude U1 de période


2𝜋
constante T = = 10-4 s.

.M
3.1. On rappelle que 𝑢1 (𝑡) admet un développement en série de Fourier de la forme :

𝑢1 (𝑡) = 𝑎0 + 𝑎1 𝑐𝑜𝑠Ω𝑡 + 𝑏1 𝑠𝑖𝑛Ω𝑡 + ⋯ + 𝑎𝑁 cos 𝑁Ω𝑡 + 𝑏𝑁 sin 𝑁Ω𝑡 + ⋯


SI
Montrer que 𝑎0 , 𝑎𝑁 , et 𝑏2𝑝 , quels que soient N et p entiers, sont nuls ; calculer 𝑏2𝑝+1 .
3.2. Montrer que l'expression développée de 𝑢2 (𝑡) peut s'obtenir très simplement à partir
de l'expression développée de 𝑢1 (𝑡) et de la fonction de transfert. On posera x2𝑝+1 =
(2𝑝 + 1)

et on notera H2𝑝+1 et 𝜑2𝑝+1 Les valeurs correspondantes de H et 𝜑. Donner
IN
w0
alors l'expression du terme général d'ordre 2𝑝 + 1 du développement de 𝑢2 (𝑡).
3.3. Quelle est la condition portant sur H(x) d'une part et sur 𝜑(x) d'autre part pour que la
tension de sortie soit identique à la tension avec un simple décalage retard dans le temps que
l'on notera 𝜏 ? Calculer numériquement les valeurs de H1 , H3 , H5 ainsi que 𝜑1 , 𝜑3 , 𝜑5

Montrer que si on représente u2(t) par les trois premiers termes de son développement
BR

la condition précédente est remplie.


Calculer numériquement le temps de retard τ de u2(t) par rapport à u1(t).

Problème 6: Analyse spectrale


A. On considère le signal sinusoïdal s(t) = s0 sin(2π f0 t).

L’échantillonnage de s(t) peut-être modéliser comme le produit de s(t) par un signal eech(t)
1
constitué d’une succession infinie d’impulsions unitaires, apparaissant à la période Te =
fe
avec fe = Nf0 : fréquence d’échantillonnage.

1.. achant que la décomposition en série de Fourier de eech(t) s’écrit :


1
eech(t) = (fe+ 2 fe ∑n=0 cos(2π n fe t)), établir l’expression du signal échantillonné se(t) sous
F
la forme d’une somme de fonctions sinusoïdale du temps, avec les constantes N, s0 ,f0 ,F et n.

7
IPEST MP*

2. Dans le cas ou fe = 16 f0 , représenter le spectre en fréquence du signal échantillonné se(t)


en se limitant aux cinq premières rais. Indiquer l’amplitude et la fréquence de chaque raie.

B. On souhaite réaliser l’échantillonnage d’un signal s(t). Les paramètres d’échantillonnage


sont :

• N : nombre d’échantillons par enregistrement.


• fe : fréquence d’échantillonnage.

1. Rappeler le théorème de Shannon

.M
2. On réalise l’échantillonnage d’un signal s(t) à l’aide d’oscilloscope avec N = 1000 et
fe= 20 kHz. Déterminer la période d’échantillonnage Te , la durée d’acquisition Ta et
l’intervalle de fréquence Δf entre deux raies successives du spectre.

3. Déterminer la fréquence d’échantillonnage minimale à utiliser pour visualiser les spectres


des signaux suivant :

s1(t) = A sin(2π1000 t)

s2(t) = A sin(2π10 t)
SI
s3(t) = A sin(2π1000 t) + A sin(2π10 t)
IN
s4(t) = B sin(2π1000 t) . sin(2π10 t)

s5(t) = B sin2(2π1000 t)

On étudie maintenant des signaux décrits par leur décomposition en série de Fourier.

4. On considère un signal triangulaire d’amplitude A dont la décomposition en série de


Fourier est donnée par :
BR

8A 1
s6(t) = ∑𝑘=0 sin(2π.1000(2k + 1)t)
π2 (2k+1)2

Déterminer la fréquence d’échantillonnage minimale à utiliser si l’on peut se permettre de


négliger les harmoniques dont l’amplitude est inferieure à 1% de celle du fondamental.

5. A’ l’aide d’un oscilloscope numérique, on visualise le spectre d’un signal rectangulaire de


fréquence f0 = 4 kHz et d’amplitude A.
Ce signal a été échantillonné à la fréquence fe = 56 kHz. Sa décomposition en série de Fourier
est donnée par :
4A 1
S7(t) = ∑𝑘=0 sin(2π.(2k + 1)f0.t)
π (2k+1)

La condition de Shannon est-elle vérifiée pour ce signal? Discuter. Faire une représentation
du spectre obtenu.

6. On observe un signal créneau et son spectre de Fourier sur un oscilloscope paramétré pour
donner N = 1024 échantillons par enregistrement. Déterminer Ta, fe ,Te et fmax.

8
IPEST MP*

.M
Signal observé(à gauche ;calibres :5V /div ;50ms/div) et
son spectre (à droite ;calibres : 1,23V/div ;50Hz/div)

C. Un instrument de musique joue un La1 de fréquence f1 = 110 Hz. O n en réalise 4


numérisations (A ,B,C et D)en changeant uniquement la fréquence d’échantillonnage fe. Les
spectres en fréquences obtenus sont représentés ci-dessous. Le dernier graphe montre le
SI
résultat de l’échantillonnage lors de la numérisation D.
On considère que la numérisation A est très fidèle au son émis par l’instrument.
IN
BR

9
IPEST MP*

1. Déterminer la fréquence d’échantillonnage utilisée lors de la numérisation D.

2. Quelle est la fréquence fmax de l’harmonique de rang le plus élevé contenu dans le La1 joué
par cet instrument ?

3. a. Comparer la fréquence d’échantillonnage à fmax pour chaque numérisation.

b.. Le critère de Shannon est-il vérifié ?

4.. Est-il nécessaire d’augmenter indéfiniment la fréquence d’échantillonnage pour améliorer


la numérisation d’un son ?

.M
D. On effectue une acquisition numérique d’un signal sinusoïdal de fréquence f = 1 kHz et
d’amplitude 1V, puis on réalise la FFT(Fast Fourier Transform) du signal numérique.
Pendant la durée d’acquisition Ta = 10 ms, le nombre d’échantillons prélevés est N = 2p. Les
spectres obtenus, par FFT, pour différentes périodes d’échantillonnage sont donnés ci-
dessous.

Interpréter ces spectres et trouver la valeur de p manquante.


SI
IN
BR

10
IPEST MP*

Problème 6: Convertisseur numérique analogique 4 bits à résistances


pondérées
Afin d’écouter la musique d’un CD audio, on envoi la sortie numérique donnée par le lecteur
CD (ou l’ordinateur) à l’entrée d’un haut parleur. Le haut parleur fonctionnant avec un signal
analogique, un CNA 4bits à résistances pondérées représenté ci-après est utilisé. Il est
constitué d’une tension E constante de référence, de 4 résistances notées 𝑛(0 ≤ 𝑛 ≤ 3) de
𝑅
valeur 𝑅𝑛 = et de 4 interrupteurs 𝑘𝑛 . Un interrupteur ouvert est l’état 0 et un interrupteur
2𝑛
fermé est l’état 1. Par exemple, 1101 signifie que 𝑘0 = 1 ; 𝑘1 = 1 ; 𝑘2 = 0 et 𝑘3 = 1 .

.M
SI
Un convertisseur courant tension (bloc en pointillés) donne une tension 𝑈𝑔 .
On donne la caractéristique entré-sortie du convertisseur (voir tracé) :
IN

Il se comporte en sortie comme un générateur de tension parfait de 𝑓𝑒𝑚 𝑈𝑔 = 𝑅′𝑖 tant que
BR

la tension de saturation 𝑉𝑠𝑎𝑡 = 15𝑉 n’est pas atteinte. Il sature à 𝑉𝑠𝑎𝑡 = 15𝑉 si on lui
demande une tension supérieure.
1. Déterminer l’intensité du courant 𝑖𝑛 circulant dans la résistance 𝑅𝑛 en fonction de 𝑘𝑛 , 𝑅 et
𝐸. En déduire 𝑢𝑠 en fonction de 𝑘𝑛 , 𝑅, 𝑅’, et 𝐸.
2. Application numérique. On choisit dans un premier temps 𝑅 = 𝑅′ et 𝐸 = 1𝑉.
Calculer la valeur de la tension correspond à 0000, 0001, 0010, 0011 et 0100. Calculer
également la tension de sortie maximale correspondant à 1111. Commentaire.
3. En réalité, le signal audio est enregistré sur un CD avec 16bits.
𝑅
On place donc en parallèle 16 résistances de valeur 𝑅𝑛 = (0 ≤ 𝑛 ≤ 15).
2𝑛

Déterminer la valeur la tension maximale demandée en sortie du montage.


Quel problème cela pose-t-il ?
4. Pour remédier à ce problème, en décide de changer les valeurs de R, R’ et E. Quelle
condition doivent vérifier les composants pour que le convertisseur courant-tension ne soit
jamais saturé ?
11
IPEST MP*

Problème 7: Le CD audio

Nous cherchons à enregistrer un concert sur un CD audio, en format non compressé (WAV
par exemple) afin de ne pas perdre en qualité. Le son est capté par un microphone (signal
analogique), puis filtré par un passe-bas, et enfin échantillonné avec une fréquence 𝑓𝑒 .
La fréquence d’échantillonnage d’un CD audio est de 𝑓𝑒 = 44100𝐻𝑧, et la quantification est
faite sur 16 bits (chaque mesure est codée sur 16 bits).
1. Quelle est la gamme de fréquence audible ? Quel doit être alors la fréquence
d’échantillonnage minimale pour enregistrer tout le spectre audible ?
La fréquence 𝑓𝑒 = 44100𝐻𝑧 est-elle compatible ?

.M
2. On choisit tout d’abord de ne pas mettre le filtre passe-bas en amont du CAN un son de
fréquence 𝑓1 = 43000𝐻𝑧 est présent lors du concert
a. Ce son est-il audible lors du concert ? Que deviendra-t-il après échantillonnage ? en quoi
cela pose problème ?
b. Expliquer en quoi l’ajout du filtre passe-bas en amont de l’échantillonneur peut résoudre
SI
ce problème. Estimer sa fréquence de coupure.
c. Quel autre problème peut apporter à son tour ce filtre ? Pour atténuer ce problème, on
augmente l’ordre du filtre, et on effectue un sur échantillonnage (𝑓𝑒 est un peu plus élevé que
prévue par le critère de Shannon). Expliquer pourquoi ?
IN
3. On cherche maintenant à calculer la durée d’enregistrement que peut contenir un CD audio
enregistrable du commerce, soit 700Mo.
a. Sachant que l’enregistrement s’effectue à 𝑓𝑒 = 44100𝐻𝑧 sur 16bits d’échantillonnage, et
que l’on enregistre en stéréo, donc 2 sons (2 signaux), de combien de bits a-t-on besoin pour
enregistrer 1 seconde de concert ?
b. Quelle durée de concert peut-on enregistrer sur le CD de 700Mo ? On rappelle que 1 octet
BR

vaut 8 bits.
c. Il est possible de compresser le signal pour l’enregistrer au format MP3. La fréquence
d’échantillonnage et la quantification sont inchangées, mais traitement numérique du signal
repère les redondances pour ne les écrire qu’une seule fois, et enlève les signaux peu audibles.
Le taux de compression peut aller de 4 à 20. Quelle durée de musique peut-on alors
enregistrer sur 700Mo.

12