Vous êtes sur la page 1sur 29

Cours

 1  
Structure  de  l’ADN  et  
réplica5on  
La  naissance  de  la  biologie  moléculaire  
 
Des  expériences  majeures  mènent  les  chercheurs  à  reconnaître  que  
l’ADN  est  le  matériel  héréditaire  
 
•  Mendel,  1866:  Les  lois  de  l’hérédité  

•  Morgan,  1913:  les  chromosomes  support  de  hérédité  

•  Griffith,  1928;  Avery  1944:  L’ADN,  support  biochimique  de  


                 l’informa5on  géné5que  
Conclusion
1.  Les bactéries vivantes, non pathogènes, ont capté une
substance provenant des bactéries pathogènes et se sont
transformées en bactéries pathogènes ce qui a fait mourir
l’animal.
2.  L'agent de transformation est héréditaire puisque les bactéries
transformées en pathogènes se reproduisent en d'autres
bactéries pathogènes.
3.  L'agent de transformation n'est probablement pas constitué de
protéines car les protéines sont dénaturées par la chaleur.
Griffith a utilisé la chaleur pour tuer les bactéries.

Transformation
Modification du génotype (gènes) et du phénotype
(gènes exprimés, apparence) due à l'assimilation par
une cellule d'un ADN étranger.
L’expérience  de  Avery  et  McCarty  (1944)  

Souches  lissses  

InacLvaLon  par  la  chaleur  

PurificaLon  des  ARN,  proteines  et  ADN    


et  melange  avec  souches  ruguesuses  

ARN   Protéines   ADN  

Transforma5on  des  souches    


ruguesuses  en  souches  lisses  
L’expérience de Hershey et Chase (1952)

Life cycle of the


T2 bacteriophage
 L’expérience de Hershey et Chase (1952)

Les  bactéries  infectées  par  des  virus  aux  protéines  marquées  (35S)  ne  deviennent  pas  
radioacLves  
mais  celles  infectées  par  des  virus  à  l’ADN  marqué  (32P  )  le  devienne.  
Conclusion:  Le  matériel  héréditaire  injecté  par  les  virus  aux  bactéries  est  l'ADN.  
Conclusion  :  

L’ADN est le support de l’information


génétique
Travaux  de  Rosalind  Franklin  (1953)

1953 Rosalind Franklin démontre que l'ADN possède une structure


hélicoïdale grâce à sa radiographie par diffraction de rayons X.
Elle en conclue que les squelettes désoxyribose-phosphate sont
à l'extérieur de la double hélice.
Les  acides  nucléiques  sont  des  
polymères  de  nucléo5des  
 
•  Les  nucléo5des  sont  composés  de  2'-­‐  deoxyribose  (un  
sucre  a  cinq-­‐carbons),  d’acid  phosphorique,  et  des  
bases  azotées  nommées  Adénine,  Guanine,  Cytosine  
et  Thymine  

13  
Les  bases  azotées  
•  Les  2  bases,  A  et  G,  ont  une  structure  a  double-­‐cycle;  elles  sont  appelees  
purines    

•  Les  2  bases,  T  et  C,  ont  une  structure  avec  un  seul  cycle;  elles  sont  
appeles  pyrimidines  

14  
ADN : structure

15  
Polymérisa5on  de  l’ADN  

Nouveau brin Brin matrice

Lien
phosphodiester

Carbone ADN
3’ du polymérase
sucre

Nucléoside tri-P
La réplication est semi-conservative
L’ éxperience de Meselson et Stahl (1958)

20  
 La  réplica5on  de  l’ADN  
–  La  réplicaLon  de  l’ADN  est  bi-­‐direc5onelle  
   
–  La  réplicaLon  débute  à  parLr  d’un  seul  site  appelé  origine  de  réplica5on  
 
–  La  région  où  les  2  brins  parentaux  se  séparent  et  les  nouveaux  brins  sont  entrain  
d’être  syntheLsé  est  appelée  fourche  de  réplica5on  

21  
La  réplica5on  de  l’ADN  
c.  La  synthèse  du  brin  discon5nu  nécessite  plusieurs  enzymes  
•   ADN  polymérase  III  (Pol  III)  synthéLse  le  brin  conLnu  et  la  majeure  parLe  du  
brin  disconLnu  
•   ADN  polymérase  I  (Pol  I)  enlève  les  amorces  d’ARN  et  les  remplace  par  de  
l’ADN;  cebe  enzyme  a  une  acLvité  5’-­‐>  3’  exonucléase;  elle  reconnait  les  cassures  
simple  brin  et  hydrolyse  un  segment  (entre  1  et  10  nucléoLdes)  dans  la  direcLon  
5’-­‐>3’  
•   la  cassure  restante  est  soudée  par  une  enzyme  appelée  ADN  ligase  qui  établit  un  
lien  covalent  entre  un  3’-­‐OH  et  un  5’-­‐phosphate  adjacents