Vous êtes sur la page 1sur 2

Corrigé de l’examen Maths6 (Méthodes • ∀x ∈ [0, 1/2], |φ0 (x)| ≤ 0.6325 < 1. (0.

25pt)
numériques) La fonction φ vérifie bien les conditions du
théorème du point fixe. On déduit alors que
————————————————————
le processus itératif :
Université : Université de Laghouat.
Département : Département de Technologie, (
x0 ∈ [0, 1/2],
Section : 2ème ST, Semestre 4, 2011-2012.
Corrigé préparé par : M. Bentobache. xk = φ(xk−1 ), k ≥ 1,
Date : Le 23/05/2012. converge vers α.
————————————————————
EXERCICE 01 (4pts) : 4- Calcul du nombre d’itérations nécessaires
Considérons l’équation (1) donnée par : pour trouver une solution approchée de
√ l’équation (1) à 10−6 près (0.5pt) :
f (x) = x + 2 − ex − x = 0. (1)
Soit x0 = 0, l’approximation initiale de la so-
1- Montrons que l’equation (1) admet une so- lution et posons L = maxx∈[0,1/2] |φ0 (x)| =
lution α unique dans l’intervalle [0,1/2] (1pt) : 0.6325. On a alors : ∀n > 0 :
• On a f (0) = 0.4142 et f (1/2) = −0.5676. On Ln
remarque que f (0).f (1/2) < 0. (0.25pt) |α − xn | ≤ |x1 − x0 | ≤  = 10−6 . (0.25pt)
1−L
• De plus, f est une fonction définie et conti-
nue sur [0, 1/2]. (0.25pt) ou bien
D’après le théorème des valeurs intermé-
ln(1 − L) + ln() − ln(|x1 − x0 |)
diaires, ∃α ∈]0, 1/2[, telle que f (α) = 0. n≥ . (0.25pt)
• Puisque ∀x ∈ [0, 1/2] : ln(L)

1 x1 = φ(x0 ) = φ(0) = 0.3466. L’inégalité


f 0 (x) = √ − ex − 1 < 0. (0.25pt) précédente nous donne : n ≥ 30.03 ⇒ n=31.
2 x+2
(0.25pt)
En effet, f 00 (x) = −ex − 4(x+2) 1
(3/2) < 0. Donc
5- En prenant x0 = 0, on aura :
0 0 • x1 = φ(x0 ) = φ(0) = 0.3466; (0.25pt)
maxx∈[0,1/2] f (x) = f (0) = −1.64 < 0 ⇒
f 0 (x) < 0, ∀x ∈ [0, 1/2]. (0.25pt) • x2 = φ(x1 ) = φ(0.3466) = 0.1700. (0.25pt)
D’où f est strictement monotone (décrois-
sante) sur [0,1/2], alors on déduit que EXERCICE 02 (5pts) :
l’équation (1) admet une solution unique 1- La forme matricielle du système (S) est
dans l’intervalle [0, 1/2]. donnée par : Ax = b, où x ∈ R3 et

   
1 4 5 24
2- Soit φ(x) = ln( x + 2 − x). On démontre
que α est un point fixe √
de la fonction φ : (1pt) : A =  4 25 23  , b =  123  .
5 23 30 141
On√a f (α) = 0 ⇒ α + 2 − α = eα ⇒
ln( α + 2 − α) = α ⇒ φ(α) = α. En utilisant la méthode des coffacteurs, on
trouve ∆ = det(A) = 36. (0.25pt)
3- Démontrons que ∀x ∈ [0, 1/2], φ(x) ∈ Puisque ∆ 6= 0, alors le système (S) admet
[0, 1/2] (1pt) : une solution unique. (0.25pt)
On a φ0 (x) < 0, ∀x ∈ [0, 1/2]. Donc

max φ(x) = φ(0) = 0.3466; (0.25pt) 2- On a :


x∈[0,1/2]
1 4
∆1 = 1 > 0, ∆2 = = 9 > 0, ∆3 =
4 25
min φ(x) = φ(1/2) = 0.0780. (0.25pt) ∆ = 36 > 0. Donc A est définie positive.
x∈[0,1/2]
(0.25× 3=0.75pt)
Par conséquent, De plus, A symétrique (AT = A) (0.25pt).
Par conséquent, on peut appliquer la mé-
φ([0, 1/2]) = [0.078, 0.346] ⊂ [0, 1/2]. (0.25pt)
thode de Cholesky pour résoudre la système
On a (S).
3- Puisque A est symétrique et ∆k > 0, k =
• ∀x ∈ [0, 1/2], φ(x) ∈ [0, 1/2];
1, 2, 3, alors il existe une matrice triangulaire
1
 
inférieure L telle que : A = LLT . −10 0
(L+D) = et det(L+D) = −30 6= 0.
Calculons la matrice L : 1 3
Donc (L + D) est inversible (0.25pt).
 
1 0 0
L =  4 3 0  (0.25×6=1.5pt). 3- La solution du système (L + D)X1 = e1 est
5 1 2 X1 = (−1/10, 1/30)T . (0.25×2=0.5pt)

Ly = b (0.25 pt) La solution du système (L + D)X2 = e2 est
Ax = b ⇔ LLT x = b ⇔
LT x = y (0.25 pt)
X2 = (0, 1/3)T . (0.25×2=0.5pt)
La résolution du système Ly = b, nous donne
D’où
y = (y1 , y2 , y3 )T = (24, 9, 6)T . (0.75pt)  
−1/10 0
T
La résolution du système L x = y nous (L+D)−1 = (X1 , X2 ) = . (0.25×4=1pt)
1/30 1/3
donne
4- Le système Ax = b peut s’écrire
x = (x1 , x2 , x3 )T = (1, 2, 3)T . (0.75pt)
(L + D + U )x = b ⇒ (L + D)x = −U x + b.
EXERCICE 03 (11pts) :
On considère Puisque (L + D) est inversible, on déduit que
 le système (S) défini
 par
 : Ax = x = αGS x + βGS , avec
1 3 7
b, où A = , b= .
−10 4 −2 αGS = −(L+D)−1 U (0.25pt) et βGS = (L+D)−1 b. (0.25pt)
1- Résolution du système (S) avec la méthode
de Gauss avec pivot partiel (2pts) : Pour le système (S’), on a
La matrice augmentée est donnée par :  
−1 0 2/5
αGS = −(L+D) U = (0.25×4=1pt)
0 −2/15
 
1 3 7
(A, b) = .
−10 4 −2 et
Iteration 1 : on a
 
1/5
βGS = (L+D)−1 b = . (0.25×2=0.5pt)
34/15
max{|a11 |, |a21 |} = max{1, 10} = 10. (0.25pt)
5- La m-norme de la matrice αGS est :
Donc on permute la ligne 1 avec la ligne 2 de
la matrice (A, b). On obtient : ||αGS ||m = max{|2/5|, |−2/15|} = 2/5 = 0.4. (0.5pt).
 
(1) (1) −10 4 −2 ||αGS ||m < 1 ⇒ le processus de Gauss-Seidel
(Ā , b̄ ) = . (0.25pt)
1 3 7 est convergent. (0.5pt)
6-
On multiplie la ligne 1 par (-1/10) et on la Itération 1 :
soustrait de la ligne 2, on obtient la matrice x(1) = αGS x(0) + βGS = (3/5, 32/15)T (0.5pt)
finale suivante :
  = (0.6000, 2.1333)T . !
(2) (2) −10 4 −2 (2) (1)
(Ā , b̄ ) = . (0.5×2=1pt) |x1 − x1 | = 0.4000 >  (0.25pt)
0 17/5 34/5 L’erreur : (2) (1) .
|x2 − x2 | = 1.1333 >  (0.25pt)
La deuxième equation nous donne 17 5 x2 =
Itération 2 :
34/5 ⇒ x2 = 2. En remplaçant la valeur de x(2) = αGS x(1) + βGS = (79/75, 446/225)T (0.5pt)
x2 dans la première équation, on trouve x1 = = (1.0533, 1.9822)T . !
(−10)/(−10) = 1. Donc (3) (2)
|x1 − x1 | = 0.4533 >  (0.25pt)
L’erreur : (3) (2) .
x = (x1 , x2 )T = (1, 2)T . (0.25×2=0.5pt) |x2 − x2 | = 0.1511 >  (0.25pt)
Itération 3 :
2- On considèrele système (S’) défini
 par
 : x(3) = αGS x(2) + βGS = (1117/1125, 6758/3375)T (0.5pt)
−10 4 −2
Ax = b, où A = , b= . = (0.9929, 2.0024)T .
1 3 7 !
(3) (2)
On a A = L + D + U , (0.25×3=0.75pt) où |x1 − x1 | = 0.0604 <  (0.25pt)
L’erreur : (3) (2) .
      |x2 − x2 | = 0.0201 <  (0.25pt)
0 0 −10 0 0 4
L= ,D = ,U = . (3)
1 0 0 3 0 0 Donc la solution approchée à 0.1 près est x .
2