Vous êtes sur la page 1sur 19

5.

Transmission en Bande de Base :


Conception du Récepteur
Récepteur Linéaire

y(t)
x(t)
Décision
ˆk
Gr(f)
t = t0 + k T

1 si y t0   S

Règle de décision : ˆ0  
0 si y t0   S

Récepteur optimal (choix du filtre et du seuil) : répondre au compromis


réduction de la puissance du bruit/dégradation du signal utile
 minimisation de la probabilité d’erreur

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 45


Exemple d’un Canal Idéal
B(t)
t = t0
e(t) x(t) ̂0
ge(t) Gr(f) S
y(t) y(t0)

Canal idéal : linéaire et invariant dans le temps ge t   K t   

 canaux à bande passante large par rapport au


spectre du signal transmis

N0
Bruit : blanc additif gaussien centré stationnaire de DSP  B  f  
2

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 46


Exemple d’un Canal à Bande Limitée

t = t0+nT
e(t) x(t)
Ge(f) Gr(f) S ̂ 0
y(t) y(t0)
Filtre B(t) Filtre Détecteur
d’émission de réception à seuil

Exemple 1 : Contrainte d’allocation de bande, canal partagé entre


plusieurs utilisateurs (radiodiffusion)

Exemple 2 : Support de transmission sélectif en fréquence (câble


métallique, bifilaire ou coaxial, présente une atténuation en f )

Conséquence : Filtrage du signal émis et limitation de sa bande

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 47


Transmission d’une Suite de Symboles M-aires

Signal reçu : x t    ak he t  kT   B t  , he t   h * ge t 
k

Echantillonnage y t0  nT    ak r t0   n  k T   b t0  nT 


k

r  t   he * gr t  , b t   B * gr t 

IES : Interférences Entre Symboles

y t0  nT   anr t0    anmr t 0  mT   b t 0  nT 


mn
Bruit
Terme en an IES

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 48


Caractérisation de l’IES

Diagramme de l’œil : figure obtenue en superposant toutes les traces ou


réalisation du signal y(t) non bruité

 a r t  mT 
m
m

 Le diagramme de l’œil est une figure qui se répète tous les T

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 49


(a) transmission quaternaire sans
bruit sur canal à bande limitée :
foT  0.975

(b) foT  0.5

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 50


(a) transmission quaternaire
sans bruit (noiseless)

(b) SNR  20 dB

(c) SNR  10 dB

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 51


Distorsion maximale : le terme d’IES n’introduit pas d’erreur si

max
anm 
a
m0
nm r  t0  mT   r t0 

 r t 0  mT 
 Dmax   M  1 m 0 1
r  t0 

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 52


Condition d’Absence d’IES : Critère de Nyquist

y t0  nT   anr t 0    anmr t 0  mT   b t 0  nT 


mn

Absence d’IES : aux instants de décision t0+nT

r t0  nT   r  t0  0,n , n

 re t   r t   t  t0  nT    r t 0  nT  t  t 0  nT 
n n

 n  t0 
   r  t0  nT  exp   j2πf  t 0  nT  
1
  R  f   exp   j2πn
T n  T  T  n

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 53


Critère de Nyquist : Condition d’absences d’IES

 t0   n R  f  j 2 ft0
R
n
 f   T,
 T
R  t0 
f
r t0 
e

 On ne peut pas transmettre sans IES un signal de rapidité de modulation


R = 1/T dans une bande B inférieure à 1/2T (bande de Nyquist)
R  2B

Solution de largeur de bande minimale : filtre de Nyquist

T  f  21T
  t  t0 
 t0 
Nm  f     r  t   r  t 0  sinc  
0  T 
 ailleurs

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 54


 r(t0)(t), correspondant à R(t0)(f), est la version normalisée de r(t) :
avancée de t0 et r(t0)(0) = 1

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 55


Exemple – filtre Nyquist : transmission de la séquence 1011010

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 56


Filtre rectangulaire :

Filtre adapté : gr t    h t0  t 

he(t) gr(t) r(t)


1/ Tb 1/ Tb 1

Tb t t0-Tb t0 t t0-Tb t0 t0+Tb t

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 57


Filtre en cosinus surélevé : solution généralement retenue dans les
équipements de transmission
T si f  12T
   t 
cos  
  T  t 
 → cs  t   sin c  
CS  f    T2 1  sin T  21T  f   si 1-α
 f  12T 2 t
2
T 

2T
1  4 2
T

0 ailleurs

  coefficient de retombée (roll off factor) compris entre 0 et 1


 Filtre de bande de fréquence [-(1+)/2T, (1+)/2T]

Cas particuliers : α = 0, filtre de Nyquist de bande minimale ; α = 1, filtre


de Hanning
Exemple : pour le système 3G UMTS, le roll off α = 0.22

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 58


Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 59
Répartition Optimale du Filtrage
entre l’Emission et la Réception

Filtre adaptée : gr t    he t0  t 

Nyquist, Absence d’IES : R  f   r  t0  Ny 0


t 
 f  e  j2 ft 0
 He  f  Gr  f   0

Nyt0   f  : Filtre satisfaisant le critère de Nyquist

Nyquist et filtre adapté : filtres en racine de Nyquist


Gr  f   He  f   R  f 

Répartition optimale ((f) phase arbitraire) :

1 r  t 0  Nyt0   f 
e  0
 j 2 ft   f  
Gr  f    r  t 0  Nyt0   f e j  f  , Ge  f  
 H f 
Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 60
TEB : Canal BBAG + NRZ Binaire
1 Eb 
, avec Eb  Eh   h  t  dt  Energie par e.b. transmis 
2
Pe  erfc
2 N0 

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 61


Fonction erfc(.)

Fonction erreur : erf  x  


x
 eu du
2
 2
 

 Fonction erreur complémentaire :


erfc  x   1  erf  x    eu du
2
2
 x

 
 2

 Fonction queue de gausienne : Q  x   1


2  e 2 du, erfc  x   2Q x 2
u
x

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 62


TEB : Canal BBAG + NRZ M-aire
M 1 3 Pm
Peb  erfc
M log 2 M M 2  1 N0R

Pm  E e  t     e  f  df : Puissance moyenne du signal utilee t  transmis



2
-
0
10

-1
10

-2
10

-3
10

M=8
-4
10
M=4

-5
10 M=2

-6
10
0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 63

Vous aimerez peut-être aussi