Vous êtes sur la page 1sur 29

Communications Numériques

Sofiane CHERIF
sofiane.cherif@supcom.rnu.tn

Département de Mathématiques Appliquées, Signal et Communications


Ecole Supérieure des Communications de Tunis (Sup’Com)

INDP2, 2009/2010
Défis des Communications Numériques
• Réseaux mobiles : 1G (NMT), 2G (GSM), 2.5G (GPRS), 2.75G (EDGE),
3G (UMTS), 3.5G (HSDPA)
– GMSK (GSM)
– W-CDMA (UMTS - UTRAN)
– Limitations : débit et capacité
(Mobilité, interférence)

• WiFi : OFDM, étalement de spectre, débit et mobilité


• WiMAX : OFDM/OFDMA, capacité et mobilité
• DAB, DVB-T, DVB-H (Vidéo mobile) : OFDM, mobilité et interférence
• Transmission satellitaire : étalement de spectre, HPAs
• xDSL : CAP, DMT, FEXT, NEXT, RFI, …
• Wireless sensor networks : ?
• Transmission sous-marine, … : transmission en milieu hostile
Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 1
Systèmes de Communications Numériques
UMTS Terrestrial Radio Access Network, UTRAN
UTRAN (réseau d’accès de l’UMTS, 3GPP) : W-CDMA
Interconnexion des réseaux : Modèle OSI (ou TCP/IP pour tr. de données)

NodeB : Station de Base


RNC : Radio Resource Control


Couche physique Couches 2 et 3
Couche 1
UMB (Ultra Mobile Broadband, 3GPP2) : basé sur l’IP, OFDMA
Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 2
1. Chaîne de Transmission Numérique

Source de Codeur Codeur


Emetteur
messages source canal

Séquences Signaux Milieu de


Train Train
électriques transmission
de symboles binaire binaire

Traitement Décod. Décod.


Récepteur
de l’inform. source canal

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 3


Sources d’Information
Sources d’information
– Parole, musique, signal audio
– Images, signal vidéo
– Données (Data) : Contenu d’une page dactylographiée, Code Morse
1
Caractérisation : Débit Db en bits/seconde Db
Tb
Numérisation du signal son
– La voix : fmax = 4 kHz, fech = 8 kHz, Tech = 125 ms, Db = 64 kbits/s
(échantillonnage sur 8 bits : MIC)
– Hi-Fi : fmax = 20 kHz, Db # 700 kbits/s (échantillonnage sur 16 bits)

Numérisation de l’image (vidéo)


– Echantillonnage : luminance à 13,5 MHz et chrominance à 6,75 MHz
– Quantification sur 8 bits
– Db = 243 Mbits/s dont 27 Mbits/s pour la synchronisation

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 4


Codage de Source
Définition : Représentation sous forme concise de l’information

Codage : compression sans perte (Ziv-Lempel, Morse) et avec perte (MPEG)


Exemple 1 : Signal de parole
– Téléphonie : MICD à 32 kbits/s, GSM : QCELP à 13 kbits/s
Exemple 2 : Signal vidéo
– HDTV (1125 lignes, 24 bits/pxls, 30f/s) : # 800 , compressée 60-127 [Mbits/s]
– visiophonie : codage de source à 64 kbits/s
Exemple 3 : Data (WiFi)

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 5


Codage de Canal
Définition : Codage détecteur et/ou correcteurs d’erreurs (améliorer la
qualité de la transmission)

Codage : Insérer dans le message des e.b. dits de redondance suivant


une loi donnée

Décodage : Vérifier si cette loi est toujours respectée


sinon, détection d’une erreur de transmission qu’on peut corriger sous
certaines conditions

Exemple :
– Insertion de bit de parité
– Codeurs en blocs
– Codeurs …

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 6


Emetteur
Signal en bande base : signal ayant un spectre s’étalant d’une fréquence
minimale de quelques Hz (Fm) à une fréquence maximale (FM)
– Signal téléphonique : Fm = 300 Hz, FM = 3400 Hz

Transmission en bande de base : transmettre sans aucune transformation


– Spectre du signal inclus dans la bande passante du canal de transmission
– EX : signal téléphonique transmis sur une paire métallique entre deux
abonnés voisins

Modulation : Opération de transposition de fréquence (utilisation d’une onde


porteuse)
– Exemple 1 : spectre ne correspond pas à la bande passante du canal
– Exemple 2 : transmission de différentes stations émettrices (radiodiffusion)
– Exemple 3 : transmission par voie radioélectrique (utilisation d’une antenne)

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 7


Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 8
Modes d’Echange
Simplex : seul sens d’émission dans le canal de transmission
Duplex à l’alternat (half duplex) : émission à tour de rôle sur suuport
Duplex (full duplex) : émission simultanée

Transmissions : Parallèles (Bus des ordinateurs (E)ISA, PCMCIA, VME …), Série,
Point à Point (le téléphone), Point-Multipoint (radiodiffusion : TV et radio)

Transmissions synchrones
– Temps séparant les ≠ instants est multiple d’un intervalle de temps T
– Signal d’horloge toujours associé aux données
Transmissions asynchrones
– Symboles binaires séparés par des intervalles quelconques
– Adjonction à chaque caractère transmis d'éléments de repérage

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 9


Multiplexage
Objectif : Optimiser l’usage des canaux de transmission en transitant
simultanément le maximum d’informations
– Concentrer des flux d’origines diverses : signal multiplex

3 techniques coexistent :
– Multiplexage fréquentiel : FDM
– Multiplexage temporel : TDM
– Multiplexage spatial
Duplexage : FDD, TDD
Techniques d’accès : FDMA, TDMA, CDMA, OFDMA, …
Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 10
Multiplexage
GSM :
– FDD : 890 – 915 MHz sens montant, 935 – 960 MHz sens descendant
– FDMA (200 kHz) / TDMA (8 utilisateurs)

UMTS (UTRAN) :
– FDD / TDD
– W-CDMA

ADSL : FDM, annulation d’écho

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 11


Canal de Communication
Propagation libre : Espace libre
– Canaux de radiodiffusion
– Canaux pour mobiles
– Canaux pour satellites

Propagation guidée : Lignes


téléphoniques, câbles coaxiaux
et fibres optiques
– Paires torsadées : câble
bifilaire, bande passante
faible, D < 2 Mbits/s
– Câbles coaxiaux : D < 565
Mbits/s
– Fibre optique : bande
passante très élevée, D atteint
qques Gbits/s

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 12


Sélectivité en Fréquence du Support de Transmission

Réponses impulsionnelles
de lignes métalliques de
différentes longueurs

Conséquences :
1. Distorsion d’amplitude : si l’on transmet sur une bande large
2. Distorsion de phase

Considérations pratiques :
 Distorsion de phase est sans importance pour une transmission de sons dans
la bande audio : l’oreille n’est pas sensible aux distorsions de phase
 Distorsions d’amplitude et de phase sont toutes les deux importantes pour
des transmissions numériques : IES ou non suivant la durée des symboles
Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 13
Bruit dans les Systèmes de Communications
Bruit : signaux non désirés qui perturbent ou corrompent la
transmission et le traitement des signaux
Sources potentielles : bruit électrique, bruit atmosphérique, bruit
galactique, activité humaine
Bruit thermique : bruit électrique provenant du mouvement aléatoire
des électrons dans un conducteur
– Lorsqu’une résistance R est à températureT de Kelvin, une
tension de bruit apparaît à ses bornes
– 1928 : Nyquist l’a étudié à l’aide des outils de la mécanique
quantique
– Modélisé comme étant gaussien et blanc
– DSP kT
b f Watts/Hz
2
– Puissance du bruit disponible dans une bande B :
P kTB Watts
Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 14
Modèle du Canal de Transmission
Bruit

Emetteur Filtre Milieu de


Récepteur
Théorique d’Emission Transmission

Milieu de transmission : lien physique entre émetteur et récepteur

Bruit (BBAG) :
– Processus aléatoire gaussien, à moyenne nulle, stationnaire, indépendant
du signal émis et
N0
b f , f
2
– Additif

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 15


Récepteur Numérique

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 16


Exemple d’un Récepteur : Téléphone GSM

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 17


Qualité d’une Transmission Numérique
Cas du WiFi

Ressources fondamentales
– Puissance d’émission
– Bande passante, ou encore spectre
– Conception d’un système de communication : utiliser ces deux
ressources de la façon la plus judicieuse possible
Système limité en bande
– Téléphone : la puissance n’est pas précisément un problème
Système limité en puissance
– Téléphonie mobile ou cellulaire : la puissance devient facteur important
– Système de communication par satellite : batteries + panneaux solaires
Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 18
Qualité d’une Transmission Numérique
Db
Efficacité spectrale : bits/s/Hz
B
où Db désigne le débit binaire et B la bande de fréquence du canal
Eb
Rapport signal sur bruit :
N0
Eb : énergie par bit [Joules/bit]

N0/2 : densité spectrale de puissance du bruit blanc additif [W/Hz]


Ps E bDb
Rapport signal sur bruit en puissance : ηρ
Pb N0 B
Taux d’erreur par élément binaire : BER, Bit Error Rate
n
TEB N
Peb
N
N : nbr d’e.b. émis, n : nbr d’e.b. erronés

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 19


2. Modulations Analogiques

Signal modulant Signal modulé


Modulateur
m(t) s(t)

Porteuse sinusoïdale
Ac cos(2 fct+ )

Modulation d’amplitude (linéaire) : s(t) = A(t) cos(2 fct + )


DBSP, DBAP (Amplitude Modulation, AM)

Modulation angulaire (non linéaire) : s(t) = Ac cos(2 fct + (t))


PM (Phase Modulation), FM (Frequency Modulation)

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 20


Illustration des Signaux AM et FM

(a) Signal porteuse

(b) Signal modulant sinusoïdal

(c) Signal AM résultant

(d) Signal FM résultant

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 21


Modulation Double Bande Sans Porteuse, DBSP
(Double SideBand Suppressed Carrier AM)

a) b)
(a) Schéma de modulation

(b) Signal modulant

(c) Signal DBSP résultant

(d) Spectre du signal DBSP c)

d)

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 22


Démodulation Cohérente d’un Signal Modulé DBSP
Objectif : récupérer un signal proportionnel au message m(t)

Technique : Signal modulé


reçu sr(t)

A'c cos(2 fct+ )

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 23


Modulation Double Bande Avec Porteuse, DBAP
(Double SideBand AM)

Expression temporelle du signal modulé :


sDBAP t st Ac 1 kam t cos 2 fct avec kam t 1

(a) Signal modulant m(t)

(b) Signal DBAP, t : |ka m(t)| < 1

(c) Signal DBAP, t : |ka m(t)| > 1

(d) Spectre du signal DBAP

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 24


Démodulation d’un Signal Modulé DBAP
(Démodulation cohérente, Détecteur d’enveloppe, …)

(a) Détecteur d’enveloppe

(b) Signal modulé DBAP (Signal


modulant sinusoïdal)

(c) Signal démodulé

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 25


Modulation Angulaire

st A t cos 2 fct t
At : enveloppe complexe
i t 2 fct t : phase instantanée
1 i t 1 t
Fi t 2 fc 2 : fréquence instantanée
t t

Modulation de phase : (t) = k m(t)


Modulation de fréquence : Fi(t) = fc + kf m(t)

Avantage : très bon comportement vis-à-vis du bruit (radiodiffusion


haute-fidélité, transmission par satellite, …)
Inconvénient : bande de fréquence très supérieure à celles nécessitées
par les modulations linéaires

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 26


Modulation - Démodulation FM
Modulation : utilisation d’un circuit générant une fréquence
proportionnelle à la tension d’entrée
– Oscillateur RLC : avec condensateur varicap dont la valeur dépend de la
tension d’entrée

– CI : synthétiseur de fréquences

Démodulation : utilisation d’un discriminateur de fréquence composé de


– Filtre dérivateur de fonction de transfert HD(f) dont l’amplitude est une
fonction linéaire de la fréquence sur la bande de Carson

– Détecteur d’enveloppe avec suppression de la valeur moyenne

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 27


Paramètres d’une Modulation FM
Paramètres d’une modulation de fréquence :
Δf kf m t max
: excursion maximale de fréquence

Δf
: indice de modulation
W

B 21 W : largeur de la bande passante (bande de Carson)

FM à faible indice - Narrow-Band FM : 1 B 2W


FM à grand indice - Wide-Band FM : 1 B 2 f

Communications Numériques, INDP2, 2009/2010, Sup'Com 28