Vous êtes sur la page 1sur 44

5èmes JOURNÉES APPRENTISSAGES 2006

Motivations et émotions pour les


apprentissages
Les théories de la motivation :
les apports de la psychologie sociale et de la
psychologie du travail.

A. Fernandez (MCU, Université de Tours)

Mercredi 17 mai 2006


Introduction
9 Facteur capital qui occupe une place
majeure dans l'analyse managériale.
Multiples interrogations
ƒ Comment inciter un individu à
fournir des résultats
correspondant à son potentiel et
aux objectif demandés ?
ƒ Quelles stratégies adopter pour
motiver les équipes de travail ?
ƒ Existe-t-il des méthodes
applicables à tous ?
ƒ …
JA 2006
Les théories de la motivation : les apports de la
psychologie sociale et de la psychologie du travail
9 Processus complexe.
ƒ Nécessite une (re)définition en raison d'un usage
parfois à mauvais escient.
ƒ Caractéristiques individuelles.
ƒ Environnement de travail.
¾ Interaction individu / environnement de travail.
¾ La motivation n’est donc pas :
¾ un trait de personnalité indépendant du
contexte,
¾ stable. JA 2006
Les théories de la motivation : les apports de la
Introduction psychologie sociale et de la psychologie du travail
I. Définitions

"Le concept de motivation représente le


construit hypothétique utilisé afin de décrire
les forces internes et/ou externes produisant le
déclenchement, la direction, l'intensité et la
persistance du comportement" (Vallerand &
Thill, 1993).

JA 2006
Les théories de la motivation : les apports de la
psychologie sociale et de la psychologie du travail
Quatre éléments constitutifs :

1. Déclenchement du comportement.
2. Direction du comportement vers un
objectif.
3. Intensité du comportement.
4. Persistance du comportement.
¾ Processus qui active, oriente,
dynamise et maintient le
comportement des individus vers la
réalisation d'objectifs attendus
(Roussel, 1996).
JA 2006
Les théories de la motivation : les apports de la
I. Définitions psychologie sociale et de la psychologie du travail
II. Modèles théoriques

¾ Classifications de Kanfer (1990) et Levy-Leboyer (2002)

Besoins/Mobiles/Valeurs – Choix cognitif –

Socio-cognitives

JA 2006
Les théories de la motivation : les apports de la
(I. Définitions ) psychologie sociale et de la psychologie du travail
Besoins/Mobiles/Valeurs Choix cognitif Socio-cognitives

Besoins
Modèle VIE Théorie de la fixation
Pyramide des besoins
(Vroom) des objectifs (Locke)
(Maslow)
Modèle bi-factoriel
(Herzberg) Approche cognitive Théorie de
Interactionnelle l'autorégulation
Mobiles (Atkinson) (Carver & Scheier)
Caractéristiques de l'emploi
(Hackman & Oldham) Théorie de
l'autodétermination
Evaluation
(Deci & Ryan)
cognitive (Deci & Ryan)
Schémas de motifs
(Miner)

Valeurs
Justice organisationnelle
(Greenberg) JA 2006
Les théories de la motivation : les apports de la
psychologie sociale et de la psychologie du travail
II. 1. Théories des besoins – mobiles – valeurs
II. 1. 1. Théories des besoins : la motivation comme force
interne.

Postulat : la non satisfaction des


besoins est source de motivation.

Motivation = efforts déployés pour combler nos besoins.

JA 2006
II. Modèles théoriques Les théories de la motivation : les apports de la
II. 1. Théories des besoins – mobiles – valeurs psychologie sociale et de la psychologie du travail
Connaître besoins salariés

Savoir comment les motiver

JA 2006
II. 1. Théories des besoins – mobiles – valeurs Les théories de la motivation : les apports de la
II. 1. 1. Théories des besoins : la motivation comme force interne. psychologie sociale et de la psychologie du travail
™ Le modèle de Maslow

Hiérarchisation des besoins :


la pyramide des besoins

II. 1. Théories des besoins – mobiles – valeurs JA 2006


II. 1. 1. Théories des besoins : la motivation comme force interne. Les théories de la motivation : les apports de la
Le modèle de Maslow psychologie sociale et de la psychologie du travail
Prise de conscience de sa
singularité, satisfaction de soi.
Besoins de réalisation
de soi
Faire un travail utile,
Besoins apprécié, pouvoir montrer
ses compétences.
d’estime
Reconnaissance : possibilité
Besoins de communiquer, échanger
au travail.
sociaux
Sécurité/ conditions de
Besoins de sécurité travail, stabilité de l’emploi,
être informé.

Salaire
Besoins physiologiques

II. 1. Théories des besoins – mobiles – valeurs JA 2006


II. 1. 1. Théories des besoins : la motivation comme force interne. Les théories de la motivation : les apports de la
Le modèle de Maslow psychologie sociale et de la psychologie du travail
1. Tout comportement est déterminé par la
recherche de satisfactions concernant un
des besoins fondamentaux.

2. Tous les individus commencent par


chercher à satisfaire les besoins les plus
élémentaires, puis ordre hiérarchique.

3. Primauté des besoins de premier niveau.

JA 2006
II. 1. 1. Théories des besoins : la motivation comme force interne.
Les théories de la motivation : les apports de la
Le modèle de Maslow psychologie sociale et de la psychologie du travail
™ Le modèle bi-factoriel de Herzberg
¾ Cohabitation de deux catégories de facteurs.

Motivationnels D’hygiène, d'ambiance

Accomplissement. Politique et administration de


Considération. l’entreprise.
Travail en lui-même. Conditions matérielles de travail.
Avancement. Style de supervision.
Responsabilités. Relations interpersonnelles.
Rémunération.
Æ CONTENU Æ CONTEXTE

II. 1. Théories des besoins – mobiles – valeurs JA 2006


II. 1. 1. Théories des besoins : la motivation comme force interne. Les théories de la motivation : les apports de la
Le modèle bi-factoriel de Herzberg psychologie sociale et de la psychologie du travail
Besoins/Mobiles/Valeurs

Besoins
Pyramide des besoins
(Maslow)
Modèle bi-factoriel
(Herzberg)

Mobiles
Caractéristiques de l'emploi
(Hackman & Oldham)

JA 2006
Les théories de la motivation : les apports de la
psychologie sociale et de la psychologie du travail
II. 1. 2. Théories de la motivation intrinsèque.

¾ Motivation intrinsèque = forces qui incitent à effectuer


des activités volontairement, par intérêt pour elles-
mêmes et pour le plaisir et la satisfaction que l’on en
retire.

Motivation est suscitée par la volonté de satisfaire


essentiellement des besoins psychologiques
ou d'ordre supérieur.

JA 2006
II. 1. Théories des besoins – mobiles – valeurs Les théories de la motivation : les apports de la
(II. 1. 1. Théories des besoins : la motivation comme force interne.) psychologie sociale et de la psychologie du travail
™ Théorie des caractéristiques de
l'emploi (Hackman & Oldham).
¾ Effets conjoints du besoin de développement
personnel et des caractéristiques de l'emploi .

Caractéristiques de Besoins de
l'emploi. développement
personnel.
• Variété des compétences.
• Responsable de ses résultats.
• Identité de la tâche.
• Son travail a du sens.
• Signification de la tâche.
• Connaissance des résultats de
• Autonomie.
son travail.
• Feedback.

II. 1. Théories des besoins – mobiles – valeurs JA 2006


II. 1. 2. Théories de la motivation intrinsèque Les théories de la motivation : les apports de la
Théorie des caractéristiques de l'emploi. psychologie sociale et de la psychologie du travail
¾ Besoins qui se manifestent différemment en
fonction des personnes.

¾ Plus ils sont élevés, plus ces perceptions


seront importantes dans le potentiel de
motivation d'un emploi.

¾ Motivation s'accroît sous l'effet multiplicatif


de la force des besoins de développement et
de l'accomplissement d'un travail à potentiel
de motivation élevé.

II. 1. Théories des besoins – mobiles – valeurs JA 2006


II. 1. 2. Théories de la motivation intrinsèque Les théories de la motivation : les apports de la
Théorie des caractéristiques de l'emploi. psychologie sociale et de la psychologie du travail
Besoins/Mobiles/Valeurs

Besoins
Pyramide des besoins
(Maslow)
Modèle bi-factoriel
(Herzberg)

Mobiles
Caractéristiques de l'emploi
(Hackman & Oldham)

Valeurs

Justice organisationnelle
(Greenberg)

JA 2006
Les théories de la motivation : les apports de la
psychologie sociale et de la psychologie du travail
II. 1. 3. Théories de la justice organisationnelle

™ La justice distributive : théorie de l'équité


(Adams).

Motivation = disposition de l'individu à


comparer sa situation personnelle à celle d'autrui.

Base théorique : comparaison sociale


+ dissonance cognitive (Festinger).

JA 2006
II. 1. Théories des besoins – mobiles – valeurs Les théories de la motivation : les apports de la
(II. 1. 2. Théories de la motivation intrinsèque) psychologie sociale et de la psychologie du travail
Inputs A Inputs B

= Equité

Outputs A Outputs B

Inputs A Inputs B

< Iniquité Colère

Outputs A Outputs B

Inputs A Inputs B

> IniquitéCulpabilité

Outputs A Outputs B

II. 1. Théories des besoins – mobiles – valeurs JA 2006


II. 1. 3. Théories de la justice organisationnelle. Les théories de la motivation : les apports de la
La justice distributive : théorie de l'équité. psychologie sociale et de la psychologie du travail
ƒ Développements de cette théorie :

™ Choix des comparaisons sociales.


9 Personnes ayant une activité proche de la
sienne dans l’entreprise.
9 Soi-même.
9 Références contractuelles.

™ Notion de justice (Greenberg).

II. 1. Théories des besoins – mobiles – valeurs JA 2006


II. 1. 3. Théories de la justice organisationnelle. Les théories de la motivation : les apports de la
La justice distributive : théorie de l'équité. psychologie sociale et de la psychologie du travail
™ La justice procédurale.
Sentiment de justice perçu au travers
des modalités de prise de décision.

Procédure considérée juste si…

¾ Appliquée à tous de la même façon.


¾ Pas de recours à des préjugés ou des biais personnels.
¾ Utilisation d’informations exactes pour prendre la décision.
¾ Possibilité de corriger la décision en fonction de nouvelles
informations.
¾ Prise en compte de tous les critères pertinents : perception
de l'effort du décideur pour réunir toutes les informations
pertinentes pour avoir une base sérieuse de décision.

II. 1. Théories des besoins – mobiles – valeurs JA 2006


II. 1. 3. Théories de la justice organisationnelle. Les théories de la motivation : les apports de la
La justice procédurale. psychologie sociale et de la psychologie du travail
™ La justice interactionnelle.

Approche relationnelle de la justice procédurale.

Deux principaux déterminants :


¾ Besoin d’être considéré(e) avec
dignité et respect.
¾ Besoin d’être informé(e) des
décisions prises à notre égard.

II. 1. Théories des besoins – mobiles – valeurs JA 2006


II. 1. 3. Théories de la justice organisationnelle. Les théories de la motivation : les apports de la
La justice interactionnelle. psychologie sociale et de la psychologie du travail
Besoins/Mobiles/Valeurs Choix cognitif

Besoins Modèle VIE


Pyramide des besoins (Vroom)
(Maslow)
Modèle bi-factoriel
(Herzberg)

Mobiles
Caractéristiques de l'emploi
(Hackman & Oldham)

Valeurs
Justice organisationnelle
(Greenberg) JA 2006
Les théories de la motivation : les apports de la
psychologie sociale et de la psychologie du travail
II. 2. Théories du choix cognitif

ƒ Motivation = processus actif.

ƒ Théories de l’expectation-valence :
¾ Comment les individus sont-ils motivés ?
¾ Comportements en fonction de la
perception (subjective) des situations.
¾ L’individu se comporte de manière
hédoniste.

JA 2006
II. Modèles théoriques Les théories de la motivation : les apports de la
(II. 1. Théories des besoins – mobiles – valeurs ) psychologie sociale et de la psychologie du travail
L'approche cognitive-intermittente :
le modèle
"Valence Instrumentalité Expectation" (Vroom)

ƒ Comportement individuel s’explique par la


valeur perçue de ses conséquences.
ƒ L’individu décide de porter délibérément
ses efforts vers des activités dont il prévoit
qu’elles lui apporteront les résultats qu’il
souhaite obtenir.

JA 2006
II. 2. Théories du choix cognitif. Les théories de la motivation : les apports de la
L'approche cognitive-intermittente : le modèle VIE psychologie sociale et de la psychologie du travail
Valence x Instrumentalité x Expectation

™ Valence = orientation affective attribuée aux


résultats de son activité.
¾ Positive : attrait pour le résultat.
¾ Négative : résultat indésirable.
¾ Nulle : indifférence / résultat.

9 Il n’y a pas de valence générale.


¾ Change en fonction des individus et des
moments.

JA 2006
II. 2. Théories du choix cognitif. Les théories de la motivation : les apports de la
L'approche cognitive-intermittente : le modèle VIE psychologie sociale et de la psychologie du travail
™ Expectation = évaluation personnelle de
ses possibilités d’atteindre un objectif fixé
s’il fait les efforts nécessaires.

¾ Positive : certitude d’atteindre la performance


escomptée.

¾ Nulle : efforts inutiles.

JA 2006
II. 2. Théories du choix cognitif. Les théories de la motivation : les apports de la
L'approche cognitive-intermittente : le modèle VIE psychologie sociale et de la psychologie du travail
™ Instrumentalité = représentation des relations
entre la performance et les résultats de
second niveau.

¾ Négative : résultats de 2nd niveau impossibles


même si performance atteinte et inversement.

¾ Positive : obtention certaine des résultats de 2nd


niveau si performance atteinte.

¾ Nulle : pas de relation perçue entre résultats de


2nd niveau et performance.

JA 2006
II. 2. Théories du choix cognitif. Les théories de la motivation : les apports de la
L'approche cognitive-intermittente : le modèle VIE psychologie sociale et de la psychologie du travail
VxIxE
Résultats de
Résultats de
Actions 2nd niveau
1er niveau
(Efforts) (Récompenses/
(Performances)
Sanctions)

Expectation Instrumentalité

JA 2006
II. 2. Théories du choix cognitif. Les théories de la motivation : les apports de la
L'approche cognitive-intermittente : le modèle VIE psychologie sociale et de la psychologie du travail
ƒ Modèle enrichi.
¾ Théorie de l’attribution
™ Lieu de causalité.
™ Stabilité des résultats.
™ Contrôlabilité.

JA 2006
II. 2. Théories du choix cognitif. Les théories de la motivation : les apports de la
II. 2. 2. L'approche cognitive-intermittente : le modèle VIE psychologie sociale et de la psychologie du travail
Besoins/Mobiles/Valeurs Choix cognitif Socio-cognitives

Besoins
Modèle VIE Théorie de la fixation
Pyramide des besoins
(Vroom) des objectifs (Locke)
(Maslow)
Modèle bi-factoriel
(Herzberg) Théorie de
l'autorégulation
Mobiles (Carver & Scheier)
Caractéristiques de l'emploi
(Hackman & Oldham)

Valeurs
Justice organisationnelle
(Greenberg) JA 2006
Les théories de la motivation : les apports de la
psychologie sociale et de la psychologie du travail
II. 3. Théories socio-cognitives.

ƒ Passage de l’intention à l’action.


ƒ Prise en compte des processus qui
interviennent entre mécanismes cognitifs et
affectifs de l'individu lorsqu'il cherche à
atteindre des objectifs.
ƒ Elément central : les objectifs.

JA 2006
II. Modèles théoriques Les théories de la motivation : les apports de la
(II. 2. Théories du choix cognitif.) psychologie sociale et de la psychologie du travail
II. 3. 1. La théorie de la fixation des objectifs
(Locke).
Motiver en fixant des objectifs.

1. Individu a des buts qu'il essaie


consciemment d'atteindre.
2. Buts sont de puissants déterminants de
l’effort.

¾ Comment les objectifs peuvent-ils avoir un


impact sur le comportement au travail ?

JA 2006
II. 3. Théories socio-cognitives. Les théories de la motivation : les apports de la
II. 3. 1. La théorie de la fixation des objectifs. psychologie sociale et de la psychologie du travail
ƒ Cinq caractéristiques des buts pour
augmenter la motivation :

¾ Contenu : individu est attiré par les objectifs et considère


avoir les capacités nécessaire pour les atteindre.

¾ Acceptation du but.

¾ Difficulté.

¾ Spécificité : précis et bien définis.

¾ Feedback.

JA 2006
II. 3. Théories socio-cognitives. Les théories de la motivation : les apports de la
II. 3. 1. La théorie de la fixation des objectifs. psychologie sociale et de la psychologie du travail
En résumé

™ Individu qui se fixe ou adopte des objectifs :


¾ Est plus efficace qu’un individu qui ne poursuit
aucun objectif.
¾ Difficiles à atteindre est plus efficace que celui qui
poursuit des objectifs facile à atteindre.
¾ Clairs et précis est plus efficace que celui qui
poursuit des objectifs mal définis.

JA 2006
II. 3. Théories socio-cognitives. Les théories de la motivation : les apports de la
II. 3. 1. La théorie de la fixation des objectifs. psychologie sociale et de la psychologie du travail
II. 3. 2. L'auto-régulation (métacognition).

Motivation = processus actif qui implique


réajustements constants.

ƒ Régulation met en jeu les ressources et


caractéristiques individuelles.
ƒ Rôle central joué par le traitement de l’information.
ƒ Comparaison avec objectifs à atteindre et
performances antérieures.

JA 2006
II. 3. Théories socio-cognitives. Les théories de la motivation : les apports de la
(II. 3. 1. La théorie de la fixation des objectifs.) psychologie sociale et de la psychologie du travail
ƒ Trois modalités de l’autorégulation :

¾ Auto-observation.

¾ Auto-évaluation.

¾ Auto-analyse.

JA 2006
II. 3. Théories socio-cognitives. Les théories de la motivation : les apports de la
II. 3. 2. L'autorégulation. psychologie sociale et de la psychologie du travail
ƒ Conséquences du processus d’autorégulation :

¾ Conserver le même objectif et persévérer dans


l’effort.

¾ Adopter un objectif plus modeste et persévérer


dans l’effort.

¾ Renoncer à l’objectif.

JA 2006
II. 3. Théories socio-cognitives. Les théories de la motivation : les apports de la
II. 3. 2. L'autorégulation. psychologie sociale et de la psychologie du travail
La motivation est un processus long
et complexe déterminé par des
paramètres environnementaux
(e.g., style de leadership), sociaux
et individuels (e.g., personnalité).

JA 2006
Les théories de la motivation : les apports de la
psychologie sociale et de la psychologie du travail
™ La motivation en contexte scolaire se définit
"comme un état dynamique qui a ses
origines dans les perceptions qu'un élève a
de lui-même et de son environnement et qui
l'incite à choisir une activité, à s'y engager
et à persévérer dans son accomplissement
afin d'atteindre un but" (Viau, 2003).

¾ Percevoir la valeur d'une activité.


¾ Percevoir sa propre compétence à l'accomplir.
¾ Percevoir la "contrôlabilité" de son
déroulement et de ses conséquences.

JA 2006
Les théories de la motivation : les apports de la
psychologie sociale et de la psychologie du travail
III. Conclusion
¾ Six étapes du processus motivationnel.
1. J'accepte un objectif.
2. Je pense que je suis capable de l'atteindre.
3. Je sais quels résultats je vais recevoir en retour.
4. Je passe de l'intention à l'action.
5. Je reçois des informations utiles sur ma
performance en cours de route.
6. Je confirme ou je révise mes objectifs… et ma
motivation.

¾ Pas de conclusions pratiques applicables de


manière générale
ª Toujours plusieurs façons d'assurer une étape.
JA 2006
Les théories de la motivation : les apports de la
(II. Modèles théoriques.) psychologie sociale et de la psychologie du travail
Eléments bibliographiques

Dolan, S. H., Lamoureux, G., & Gosselin, E.


(Eds.). (1996). Psychologie du travail et des
organisations. Paris : Gaëtan Morin Editeur.
Levy-Leboyer, C. (1994). La motivation dans
l’entreprise (2nde ed.). Paris : Editions
d’Organisation.
Louche, C. (2001). Psychologie sociale des
organisations. Paris : Armand Colin.
Roussel, P. (1996). Rémunération, motivation
et satisfaction au travail. Paris : Economica.
Viau, R. (2003). La motivation en contexte
scolaire (3ème ed.). Bruxelles : De Boeck.

JA 2006
Les théories de la motivation : les apports de la
psychologie sociale et de la psychologie du travail
Annexe : dates indicatives
ƒ Maslow : à partir 1943 (ouvrage en 1954).
ƒ Herzberg : 1957-1959 (ouvrage ≈ 1970)
ƒ Hackman & Oldham : ≈ 1975-1980
ƒ Deci & Ryan (évaluation cognitive) : à partir 1971.
ƒ Miner : ≈ 1990
ƒ Greenberg : ≈ 1990
ƒ Adams : ≈ 1963/1965
ƒ Vroom : ≈ 1964
ƒ Atkinson : 1957
ƒ Locke : ≈ 1970
ƒ Carver & Scheier (in autorégulation) : ≈ 1980
ƒ Deci & Ryan (autodétermination) : ≈ 1985-1990
JA 2006
Les théories de la motivation : les apports de la
psychologie sociale et de la psychologie du travail