Vous êtes sur la page 1sur 3

INSTITUT DES SCIENCES VETERINAIRES DE TIARET

COURS DE MICROBIOLOGIE GENERALE

PROMOTION : 2ème année DR VETERINAIRE

SEANCE N°3

V/Facteurs influençant la physiologie des bactéries (suite)

2- pH :

Chaque m.c .o a son pH minimum, optimum et maximum de croissance. La plupart des bactéries se
multiplient à un pH voisin de 7,0 et leur croissance est inhibée à des pH acides (pH 3-4).

E.coli par exemple se multiplie à partir de pH 4,4 jusqu’à pH 9.

Mais certains groupes de bactéries ont une préférence nette pour les milieux fortement acides ou
basiques. On en distingue :

- Les bactéries acidophiles ex : - Thiobacillus pH opt voisin de 2(même pH=0).

- Lactobacillus pH voisin de 6.

- Thiooxydants pH=2.

- Certains m.c.o telle que les levures et moisissures se


développent à des pH acides (3à6).

- Les bactéries basophiles ex :- Vibrion cholérique pH opt =9.

3-Eau :

Chaque m.c.o a besoin d’un minimum d’eau nécessaire pour se reproduire. Sans eau il n’y a pas de
vie (pas de croissance, pas de multiplication) de la cellule bactérienne.

*Notons ainsi ; que les produits alimentaires déshydratés se conservent bien parce qu’ils ne sont pas
favorables au développement des bactéries.

Alors une quantité d’eau libre est nécessaire et est seule utilisable par un m.c.o dans un produit
alimentaire c’est ce qu’on appelle l’activité de l’eau désignée par le“ Aw”. (Activity of water)

Aw= quantité d’eau libre (non liée). (A→ Activity , w → water) (Terme anglais).

La plupart des m.c.o ont un Aw voisin de 1(0,995-0,998).

Donnons des exemples de Aw pour:

- Staphylococcus aureus =0,86 (75‰ Na C l dans le milieu Chapman ; milieu hyper salé).
- Levure et moisissures =0,62-0,65.
- Si aw < 0,60 il n y’a pas de vie bactérienne.
4-Pression osmotique :

La concentration ionique peut influencer sur la croissance des bactéries. La plupart des bactéries
peuvent tolérer des variations de pression osmotiques autour d’elles. Elles sont protégées par leurs
parois rigides (composées de peptidoglycane). On distingue alors :

- Les bactéries osmophiles :

Elles se développent dans des milieux à concentration haute en saccharose

- Les bactéries halophiles :

Elles tolèrent ou exigent des concentrations très élevées de chlorure de sodium. Elles doivent être
cultivées dans des solutions contenant au moins 10‰ de sel.

Les bactéries marines sont adaptées à un milieu contenant 35 g de Na Cl / l H₂○.

Ex : Pseudomonas salinaria est halophile extrême.

Signalons que la pression osmotique d’une solution est directement proportionnelle à sa


concentration totale en particules quelles qu’elles soient. C’est la mesure de sa tendance à attirer
l’eau.

Ainsi en augmentant la pression osmotique du milieu, on entrave donc le développement des


bactéries. On conserve alors les aliments par addition de sucre ou de sel.

5- Air (oxygène libre, potentiel Redox) :

L’oxygène libre est indispensable aux bactéries aérobies strictes ; il est toxique pour les
bactéries anaérobies strictes. Les aéro-anaérobies peuvent croitre avec ou sans oxygène libre. Les
micros aérophiles exigent une faible tension d’oxygène.

6-Radiations :

Rappelons que les rayons UV sont de 2500-3000Å. (1Å=0,01µm=10 nm).

Les radiations électromagnétiques à ondes courtes (rayons UV, X, gamma) tuent les microbes par
leur action directe sur les acides nucléiques des microorganismes. Pour cela on les utilise dans la
stérilisation de l’air des salles d’opérations chirurgicales, des laboratoires, et dans la désinfection de
l’eau approvisionnée à la population.

7- Agents chimiques :

Beaucoup de substances chimiques peuvent stimuler ou inhiber la croissance des bactéries ou bien
les tuer. Lors de la préparation des milieux de culture pour bactéries elles sont additionnées aux
milieux de culture sélectifs pour favoriser la croissance d’une espèce bactérienne tout en inhibant le
développement d’autres espèces. Par exemple on ajoute dans le milieu sélectif des Streptocoques de
l’azothydrate de Na et dans celui des Staphylocoques du chlorure de Na (75g‰).

Ces substances chimiques sont aussi employées dans les produits antiseptiques et les désinfectants.

8 - Agents biologiques :

Dans la nature, il peut se produire une action synergique ou au contraire une action inhibitrice entre
les m.c.o très divers. Des bactéries peuvent être inhibées par d’autres ou bien englobées et détruites
par des protozoaires ou encore lysées (ont subi la lyse) par des bactériophages ; ces derniers qui sont
les virus propres aux bactéries.

Les bactéries subissent encore l’action bactériostatique ou bactéricide des antibiotiques.

RAPPEL AUX ETUDIANTS

”La compréhension des cours nécessite de la part de chacun de vous une lecture bien menée.”