Vous êtes sur la page 1sur 78

Conception et modélisation d’un système d’information

ERP SAGE Comptabilité Ligne 100

Réalisé par : M.IBRAHIMI


2017 / 2018 Avec Collaboration et Soutien de : Mr Abdelaziz El Khatiri
(Inspecteur du pôle commercial en classes de BTS)

Avec DVD Le Présent Ouvrage Met L’accent Sur L’apport de l’outil Informatique
Dans la Gestion Comptable et Financière des Entreprises Marocaines en
adoptant une approche pratique à travers des cas bien étudiés.
Contactez Email : MEDIBR1@GMAIL.COM

Réalisé Par M.IBRAHIMI 1


Table de Matières

Séquence 1 : Thème : « Anatomie d’un système informatique » -------------------------------------------------------------------------- 4


1. INTRODUCTION A L’INFORMATIQUE -------------------------------------------------------------------------------------------------- 4
1.1 Définition ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 4
1.2 Portail sur l’Informatique de l’Entreprise ou l’informatique de Gestion (SI) ----------------------------------------- 4
1.3 Historique de l’informatique d’entreprise ------------------------------------------------------------------------------------- 4
1.4 Qu’est ce qu’un Ordinateur ? ----------------------------------------------------------------------------------------------------- 5
2. LE MATERIEL (CONNEXIONS ET BRANCHEMENT) ---------------------------------------------------------------------------------- 7
2.1 Clavier : ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 7
2.2 La souris : ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 7
2.3 Ecran :------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 8
2.4 Unité Centrale : ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 9
2.5 Imprimante : --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 9
3. Matériel Approfondi (Unité Centrale) ------------------------------------------------------------------------------------------------ 11
3.1 Mémoire principale ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 11
3.2 La carte mère: ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 13
3.3 Les connecteurs: --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 15
3.3.1 Les connecteurs de mémoire vive (Les slots mémoires): ---------------------------------------------------------- 15
3.3.2 Les connecteurs d’extension: ---------------------------------------------------------------------------------------------- 15
3.3.3 Les connecteurs d’entrée-sorties: ---------------------------------------------------------------------------------------- 16
3.4 Les composants de la carte mère: ---------------------------------------------------------------------------------------------- 17
3.5 Choisir son processeur, comparatif de processeurs ------------------------------------------------------------------------ 18
3.5.1 Définition------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 18
3.5.2 Socket et familles de processeurs ---------------------------------------------------------------------------------------- 19
3.5.3 Architecture 16 Bits, 32 Bits, 64 Bits et 128 Bits ---------------------------------------------------------------------- 19
3.5.4 Familles de processeurs au cours de l’histoire ------------------------------------------------------------------------ 20
4. CHOIX des Ordinateurs et commentaires ------------------------------------------------------------------------------------------- 23
Séquence 2: BUREAUTIQUE Microsoft Word -------------------------------------------------------------------------------------------------- 24
1. ATELIER 1 : MISE EN FORME DES CARACTERES ------------------------------------------------------------------------------------ 24
2. ATELIER 2 : MISE EN FORME DES PARAGRAPHES --------------------------------------------------------------------------------- 26
3. ATELIER 3 : UTILISATION DES TABLEAUX, IMAGES, ENTETE ET PIED DE PAGE -------------------------------------------- 29
3.1 Insertion et mise en forme de tableaux dans un document Word : --------------------------------------------------- 29
3.2 Insertion d’images dans un document Word et habillage des images ------------------------------------------------ 30
3.3 Mise en forme des entête et Pied de pages ---------------------------------------------------------------------------------- 31

Réalisé Par M.IBRAHIMI 2


4. ATELIER 4 : Style et table des matieres ---------------------------------------------------------------------------------------------- 32
4.1 Création d'un nouveau style de paragraphe --------------------------------------------------------------------------------- 32
4.2 Table des matières ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 32
5. ATELIER 5 : Fusion pour la réalisation de lettres types et de publipostages massifs ----------------------------------- 34
6. ATELIER 6 : Sections et sauts de section --------------------------------------------------------------------------------------------- 36
7. ATELIER 7 : lien hypertexte -------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 38
Séquence 3: BUREAUTIQUE Microsoft Excel --------------------------------------------------------------------------------------------------- 39
1. ATELIER 1 : Saisie de tableaux et de formules simples--------------------------------------------------------------------------- 39
2. ATELIER 2 : Mise en forme et recopie des formules ------------------------------------------------------------------------------ 39
3. ATELIER 3 : Références absolues ------------------------------------------------------------------------------------------------------- 40
4. ATELIER 4 : Les graphiques -------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 41
5. ATELIER 5 : Les graphiques -------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 42
6. ATELIER 6 : Les graphiques -------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 42
7. ATELIER 7 : Fonction Si Max Min … ---------------------------------------------------------------------------------------------------- 43
8. ATELIER 8 : FORMULES, FONCTIONS ET REFERENCES ABSOLUES ------------------------------------------------------------- 44
9. ATELIER 9 : FORMULES, FONCTIONS ET GESTIONNAIRE DE SCENARIO------------------------------------------------------ 45
10. ATELIER 10 : FORMULES, FONCTIONS NOUVELLES ---------------------------------------------------------------------------- 46
11. ATELIER 11 : LES SOUS TOTAUX ----------------------------------------------------------------------------------------------------- 47
12. ATELIER 12 : TABLEAU CROISE DYNAMIQUE ------------------------------------------------------------------------------------ 48
13. ATELIER 13 : TRI, FILTRE, SOUS-TOTAUX ET FONCTION SOMME.SI ------------------------------------------------------- 49
14. ATELIER 14 : LES MODELES SOUS EXCEL ------------------------------------------------------------------------------------------ 51
Séquence 4: LISTE ACTIVITES PREPARATOIRES AUX EXAMENS ---------------------------------------------------------------------------- 54
1. ATELIER 1 : PERFECTIONNEMENT MS EXCEL ---------------------------------------------------------------------------------------- 54
2. SOLUTION ACTIVITE 1 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 56
3. ACTIVITE 2 ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 57
4. SOLUTION ACTIVITE 2 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 59
5. ACTIVITE 3 ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 60
6. ACTIVITE 4 ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 62
7. ACTIVITE 5 ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 64
8. ACTIVITE 6 ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 68
9. ACTIVITE 7 ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 70
10. ACTIVITE 8 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 72
11. SOLUTION ACTIVITE 8 ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 76

Réalisé Par M.IBRAHIMI 3


Séquence 1 : Thème : « Anatomie d’un système informatique »
Objectif : comprendre le fonctionnement d’un SI et ses différents composants hard et soft.

1. INTRODUCTION A L’INFORMATIQUE
1.1 Définition
Qu’est ce que l’informatique ?

On définit généralement l’informatique comme étant la science du traitement automatique de l’information.


1.2 Portail sur l’Informatique de l’Entreprise ou l’informatique de Gestion (SI)

L’informatique de gestion est la discipline du traitement de l’information utile et nécessaire à automatiser


tout ou partie de l’administration des intérêts ou des affaires des entreprises.
Les technologies de l’information et de la communication (TIC) modifient sensiblement les habitudes de vie et
les méthodes de travail de l’homme. Elles apportent des possibilités techniques qui permettent d’envisager
des réalisations qui ont été réservées à l’imaginaire.
Sachant que même si les connaissances progressent, les possibilités du cerveau humain n’évoluent pas. Les
outils informatiques que l’homme utilise aujourd’hui l’aident à faire plusieurs tâches à la fois, mais les
fonctions intellectuelles de l’homme restent limitées aux capacités issues de l’évolution génétique de
l’espèce : Autrement dit, l’homme qui a inventé le PC n’est pas capable de conquérir ni sa rapidité de
traitement d’information (jugée fiable) qui peut atteindre 14 milliard opération par seconde pour « le Intel
Core i71 » ni son taux de stockage d’information qui est tellement élevé.
Obligé de s’accommoder de cette réalité l’homme s’est développé et optimisé des méthodes nouvelles et par
conséquent l’humanité peut progresser.
Le système d’information ou l’informatique d’entreprise rentre dans ce cadre, le cadre de l’amélioration des
conditions de vie de l’homme par conséquent on peut définir le système d'information (SI) comme étant un
ensemble organisé de ressources (matériels, logiciels, personnel, données et procédures) qui permet de
collecter, regrouper, classifier, traiter et diffuser de l'information dans un environnement donné.

1.3 Historique de l’informatique d’entreprise

1
Intel est la société de fabrication des microprocesseurs CPU, le i7 c’est son dernier microprocesseur créé

Réalisé Par M.IBRAHIMI 4


Durant ces trente dernières années, l’informatique de gestion a subi des bouleversements considérables. Les
avancées technologiques du traitement de l’information ont eu des conséquences capitales sur le rôle de
l’outil informatique.
Si les premières applications ont permis d’automatiser les activités opérationnelles des organisations (gestion
de production, gestion commerciale et financière, ressources humaines), aujourd’hui les systèmes
d’information prennent en charge des niveaux de gestion de plus en plus stratégiques.

 les années 60-70 et le mainframe (informatique d’entreprise: il ne s’agit à cette époque que de gérer
des volumes gigantesques de données ; les applications de gestion automatisent les processus opérationnels
et répétitifs ; le marché des systèmes informatiques est dominé par quelques grands constructeurs ; les gros
systèmes sont propriétaires et centralisent la puissance de traitement.
 Les années 80 et les mini systèmes (informatique de département) : le marché de l’informatique
s’ouvre aux PME; l’ère des minis permet également à un grand nombre d’utilisateurs d’accéder aux données
aux travers d’applications couvrant des besoins plus spécifiques ; l’utilisateur dispose d’une interface texte
pour l’interaction avec le système (terminaux passifs).
 Les années 90 et le client serveur (Informatique Individuelle) : c’est le plein essor des ordinateurs
personnels, de la bureautique, et l’explosion des réseaux et des télécommunications; le partage de
l’information devient le défi majeur; les applications bureautiques disponibles (traitement de texte et tableur)
répondent à des besoins de traitement de l’information jusqu’à présent non pris en compte; les terminaux
passifs sont peu à peu remplacés par des micro-ordinateurs capables de les émuler; au-delà du réseau local,
les applications client-serveur donnent l’occasion de répartir les traitements entre les machines les plus
adaptées : les applications bureautiques sur les postes de travail et les applications critiques (ainsi que les
bases de données) sur les serveurs ; la connexion entre le réseau local et le site central s’effectue par des
liaisons téléinformatiques proposées par l’opérateur institutionnel ; le micro-ordinateur devient nomade
grâce aux portables, capable ainsi de se connecter au réseau local ou à distance au système informatique de
l’entreprise.

 Les années 2000 et le boum de l’Internet : aujourd’hui le poste de travail, nomade ou fixe, est connecté
au réseau local de l’organisation mais il est aussi ouvert sur l’extérieur grâce à l’Internet ; la communication
entre les ordinateurs s’effectue grâce à un ensemble de protocoles normalisés (TCP/IP) ; les technologies de
l’Internet deviennent des normes pour la mise en place tant des systèmes informatiques d’entreprise
(intranet) que des systèmes informatiques interconnectés avec les partenaires (extranet) ; les applications
métier obéissent au standard du web (HTTP, HTML) ; le poste de travail, équipé seulement d’un navigateur,
peut accéder par le réseau à l’ensemble des applications « client »; le système d’information de l’entreprise
est accessible depuis un poste de travail banalisé mais également depuis de nouveaux équipements comme le
téléphone mobile.

1.4 Qu’est ce qu’un Ordinateur ?

Réalisé Par M.IBRAHIMI 5


L’informatique se base sur des outils qu’on appelle ordinateurs et qui permettent l’automatisation des
traitements précédemment cités. Un ordinateur fait des calculs, des comparaisons et des opérations diverses.

Hardware = L'ensemble des éléments matériels de l'ordinateur


Software = L’ensemble des logiciels divisés en deux catégories :
 Logiciels de Base : Systèmes d’Exploitation MS DOS, LINUX, Windows
SEVENT, MAC OS
 Logiciels Spécialisés : Traitement de Textes (Microsoft Word, WordPad), Gestion
Comptable Financière (ERP : Sage, Sap …)...

Un ordinateur est une machine électronique qui fonctionne par la lecture séquentielle d'un ensemble
d'instructions qui lui font exécuter des opérations logiques et arithmétiques sur des chiffres binaires.
Dès sa mise sous tension, un ordinateur exécute, l'une après l'autre, des instructions qui lui font lire,
manipuler, puis réécrire un ensemble de données auquel il a accès. Des tests et des sauts conditionnels
permettent de changer d'instruction suivante, et donc d'agir différemment en fonction des données ou des
nécessités du moment.
Les données à manipuler sont obtenues, soit par la lecture de mémoires, soit par la lecture de composants
d'interface (périphériques) qui représentent des données physiques extérieures en valeurs binaires
(déplacement d'une souris, touche appuyée sur un clavier, température, vitesse, compression...). Une fois
utilisées, ou manipulées, les données sont réécrites, soit dans des mémoires, soit dans des composants qui
peuvent transformer une valeur binaire en une action physique (écriture sur une imprimante ou sur
un moniteur, accélération ou freinage d'un véhicule, changement de température d'un four ...).
Un ordinateur personnel, encore appelé micro-ordinateur ou ordinateur individuel, est
un ordinateur destiné à l'usage d'une personne et dont les dimensions sont assez réduites pour tenir sur
un bureau.
Le micro-ordinateur est composé d'une unité centrale (unité de traitement de l'information) ainsi que
d'interfaces d'entrée (clavier et souris pour les entrées standard) et d'interfaces de sortie (écran et imprimante
pour les sorties standard).

Réalisé Par M.IBRAHIMI 6


2. LE MATERIEL (CONNEXIONS ET BRANCHEMENT)
Lorsque l’utilisateur fait l’acquisition d’un micro-ordinateur ; il doit s’assurer de la présence des éléments
suivant :

2.1 Clavier :
Le standard : Le standard des claviers français se nomme "Azerty". Ce nom provient des cinq premières
touches alphabétiques que l'on retrouve dans la partie supérieure gauche du clavier.
Pour information, les Anglo-Saxons possèdent eux aussi un standard. Ce dernier se nomme "Qwerty".
Tout comme son cousin français, le nom de ce standard provient des cinq premières touches
alphabétiques du clavier.

Le type de connexion : Actuellement, vous pouvez trouver deux types de connexions pour les claviers. Il y
a:
- la connexion "PS/2", ce type de connexion est très fréquent pour les claviers (voir photo) :

- la connexion "USB" (Universal Serial Bus), ce type de connexion permet de raccorder des périphériques
(lecteur CD ou DVD-ROM, imprimante, etc.), alors que l'ordinateur est sous tension. Le système installe
automatiquement les pilotes nécessaires. Autrement dit, vous n'êtes (en principe) pas obligé de
redémarrer votre ordinateur pour que votre périphérique soit reconnu. On appelle cela, le branchement à
chaud. Le clavier est relié à l'ordinateur par l'intermédiaire d'un câble, qui porte le nom de câble USB (voir
photo) :

2.2 La souris :

Réalisé Par M.IBRAHIMI 7


La souris est un périphérique qui permet de naviguer dans les différentes applications de l'ordinateur.
Le type : Il existe deux types de souris utilisant deux technologies différentes. Il y a :
- la souris "classique", qui fonctionne à l'aide d'une boule.
- la souris à "détection par caméra" (voir photo 1). Le principal avantage de ce type de souris, c'est qu'elle
fonctionne sans boule. Vous évitez donc tous les problèmes d'encrassement !

2.3 Ecran :
La taille : La taille des écrans est exprimée en pouces (1 pouce = 2.54 cm). Cette taille représente la longueur de la diagonale de
l'écran.
Le tableau qui suit, vous présente les différentes tailles que l'on peut rencontrer actuellement sur le marché grand public.

Taille de l'écran (en pouces) Diagonale (en cm)


15'' 38.10
17'' 43.18
19'' 48.26
21'' 53.34

La résolution : La résolution est le nombre de points que peut afficher l'ordinateur à l'écran. Ce nombre est
compris entre 640 X 480 points (640 points en longueur et 480 points en largeur) et 1600 X 1200 points.
Lorsque l'on parle de la résolution d'un écran (dans une publicité, par exemple), on donne toujours la
résolution maximale qui est prise en charge.
Ce tableau présente les résolutions conseillées pour la taille des écrans citée plus haut.

Taille de l'écran (en pouces) Résolution conseillée


15'' 800 X 600
17'' 1024 X 768
19'' 1280 X 1024
21'' 1600 X 1200

Réalisé Par M.IBRAHIMI 8


2.4 Unité Centrale :

Le boîtier est le coffret compartimenté qui accueille tous les composants de l'ordinateur (carte mère, lecteur
de CD-ROM, etc.).
Le format : Le boîtier d'un ordinateur peut avoir deux formats, à savoir :
- le format "bureau" (en anglais, "desktop"), le boîtier s'installe à l'horizontale sous l'écran de l'ordinateur. Ce
type de format se fait aujourd'hui de plus en plus rare, car il offre un espace insuffisant pour les extensions
(cartes supplémentaires, second disque dur, etc.).
- le format "tour" (en anglais, "tower"), le boîtier s'installe à la verticale sous le bureau ou à côté de l'écran. Ce
type de format est actuellement le plus utilisé ; car il offre un espace suffisant pour accueillir un grand nombre
d'extension (cartes supplémentaires, graveur, etc.). Il existe plusieurs types de tours, il y a : les "micro-tours",
les "mini-tours" et les "tours". Selon le type, ces tours offrent un espace plus ou moins important.

2.5 Imprimante :
Est un périphérique qui permet de reproduire sur papier, des textes ou des images provenant de l'ordinateur.
Actuellement, on peut trouver sur le marché destiné au grand public, deux types d'imprimantes, à savoir les
imprimantes à "jet d'encre" et les imprimantes "laser".

Exercices 1

Compléter le texte avec les mots suivants:


Présentation, tableur, navigation, courrier électronique, base, traitement de texte, dessin
Pour exploiter un ordinateur, il est nécessaire d’utiliser des programmes informatiques appelés logiciels de
……. Il en existe de plusieurs sortes. Pour écrire et mettre en forme du texte, nous pouvons utiliser un
……………..comme par exemple MS WORD. Pour effectuer des calculs on peut utiliser un…….. Le logiciel
de…………..assisté par ordinateur est utile pour les exposés. La création des illustrations, nécessite un logiciel
de …… Pour surfer sur internet, nous avons besoin d’un logiciel de…… comme internet explorer. Enfin, pour
écrire des messages ou envoyer des fichiers avec l’ordinateur, nous utilisons le ……….

Réalisé Par M.IBRAHIMI 9


Exercices 2

Cocher la proposition juste:


 Un ordinateur peut fonctionner sans logiciels de base
 Un ordinateur peut fonctionner sans logiciels d’application
 Un système d’exploitation est un programme
 Un système d’exploitation est un circuit électronique

Réalisé Par M.IBRAHIMI 10


3. Matériel Approfondi (Unité Centrale)
Unité Centrale

3.1 Mémoire principale


Elle contient les instructions du ou des programmes en cours d’exécution et les données associées à ce
programme. Physiquement, elle se décompose souvent en :
 Une mémoire vive ( RAM = Random Access Memory ) stocke temporairement les données à traiter par
le processeur. On peut lire ou écrire des données dedans, ces données sont perdues à la mise hors tension.

NB : Unité de Stockage de la mémoire


L’unité de mesure de la taille mémoire est l’Octet.
Un octet = 8 bits = 1 caractère
Un kilo-octet (Ko) = 1024 octets
Un méga-octet (Mo) = (1024)2 octets
Un giga-octet (Go) = (1024)3 octets
Un tera-octet (To) = (1024)4 octets
 Une mémoire morte ( ROM = Read Only Memory ) chargée de stocker le programme. C’est une
mémoire à lecture seule. appelée aussi mémoire non volatile, c’est-à-dire une mémoire qui ne s’efface pas à
l'extinction de l’ordinateur. Elle stocke le programme de base pour démarrer et utiliser un ordinateur (le BIOS
: Basic Input Output System).

 La mémoire cache: est une petite mémoire à accès rapide qui sert de tampon entre la mémoire vive et
le processeur. Elle stocke les informations les plus souvent utilisées, permettant ainsi de réduire les états
d'attente du microprocesseur. Lorsque le microprocesseur veut traiter des données, il accède d’abord à la
cache interne, s’il ne trouve pas les données, il accède à la cache externe, puis à la RAM.

Réalisé Par M.IBRAHIMI 11


 BIOS (Basic Input Output System). est, au sens strict, un ensemble de fonctions, contenu dans la
mémoire morte (ROM) de la carte mère d'un ordinateur lui permettant d'effectuer des opérations
élémentaires lors de sa mise sous tension, par exemple la lecture d'un secteur sur un disque.

Message d’alerte Sonore émis par le BIOS au démarrage

Réalisé Par M.IBRAHIMI 12


3.2 La carte mère :

La carte mère est un matériel informatique composé de circuits imprimés et de ports de connexions servant à
interconnecter tous les composants d’un micro ordinateur.
Ainsi est un élément central dans l'architecture d'un ordinateur. Elle permet de réunir tous les autres
composants tels que le processeur, la RAM, les cartes d'extension, disque dur, mais aussi de garantir l'échange
d'information entre tous les composants.
La carte contient aussi de nombreux connecteurs permettant de brancher directement les périphériques
internes comme un Disque Dur ou un lecteur de disque, ou les périphériques externes comme la souris et le
clavier. Certaines cartes intègrent même les périphériques, par exemple un modem et la carte réseau. Enfin la
carte mère contient également des connecteurs spéciaux nommés fentes d’extension ou logements ou on
peut brancher les cartes auxiliaires, dites cartes d’extension.
En somme, la carte système constitue le point de ralliement pour tous les composants, essentiels ou non de
l’ordinateur qui doivent y être rattachés. Bien qu’elles aient maintenant presque toutes le même format
(ATX), il existe de nombreuses variétés de cartes, chacune ayant des caractéristiques qui déterminent la
puissance de l’ordinateur.

Réalisé Par M.IBRAHIMI 13


Tableau de Composants Carte Mère :

COMPOSANT: Caractéristiques

- Le processeur ou microprocesseur (CPU):


qui permet à l'ordinateur d'effectué les
opérations (calculs) demandés.
Remarque : La vitesse (fréquence) de calcul
d'un processeur est exprimée en Hz (de nos
jours les processeurs dépassent les 3 gHz).

- Le bus: système de communication entre les


composants d'un ordinateur. Il permet de
connecter les différentes parties
fonctionnelles de cet ordinateur entre elles.

- La mémoire (RAM), qui stocke les


informations des programmes et données en
cours de fonctionnement.
Remarque : La capacité de stockage de la
mémoire s'exprime en octet.

Réalisé Par M.IBRAHIMI 14


- La carte graphique: qui permet de produire
une image pouvant être affichée sur un
écran.
Remarque : La carte graphique envoie à
l'écran des images stockées dans sa mémoire
(Ram ou disque dur), à une fréquence et
dans un format qui dépendent d'une part de
l'écran branché et du port sur lequel il est
branché (grâce au Plug and Play) et de sa
configuration interne d'autre part.

3.3 Les connecteurs:


3.3.1 Les connecteurs de mémoire vive (Les slots mémoires):
Les slots mémoires permettent d’insérer les barrettes mémoires, trouvée en deux technologies : la DDR avec
un seul picot ou SDR
La mémoire vive
permet de stocker des informations pendant tout le temps de fonctionnement de l'ordinateur, son contenu
est par contre détruit dès lors que l'ordinateur est éteint ou redémarré, contrairement à une mémoire de
masse telle que le disque dur, capable de garder les informations même lorsqu'il est hors tension. On parle de
« volatilité » pour désigner ce phénomène.
Pourquoi utiliser la RAM alors que le Disque Dur est moins chère ?
 La mémoire vive est rapide par rapport aux mémoires de masse
 La RAM est volatile (le disque dur non)
 La RAM se présente sous forme de barrettes
 La RAM est très robuste
Forme de la mémoire vive
Se présente sous la forme de barrettes DDR ou SDR qui se branchent sur les connecteurs de la carte mère.

3.3.2 Les connecteurs d’extension:


Les connecteurs d'extension (en anglais slots) sont des réceptacles dans lesquels il est possible d'insérer des
cartes d'extension, c'est-à-dire des cartes offrant de nouvelles fonctionnalités ou de meilleures performances
à l'ordinateur. Il existe plusieurs sortes de connecteurs :
Connecteur ISA (Industry Standard Architecture) : permettant de connecter des cartes ISA, les plus lentes
fonctionnant en 16-bit
 Connecteur VLB (Vesa Local Bus): Bus servant autrefois à connecter des cartes graphiques
 Connecteur PCI (Peripheral Component InterConnect) : permettant de connecter des cartes
PCI, beaucoup plus rapides que les cartes ISA et fonctionnant en 32-bit .
 Connecteur AGP (Accelerated Graphic Port): un connecteur rapide pour carte graphique.
 Connecteur PCI Express (Peripheral Component InterConnect Express) : architecture de bus plus
rapide que les bus AGP et PCI.

Réalisé Par M.IBRAHIMI 15


Remarque :
Connecteurs d’extension (Slots) sont des réceptacles dans lesquels il est possible d’insérer les cartes
d’extension, c.à.d. les cartes offrant de nouvelles fonctionnalités. Il existe plusieurs sortes de connecteurs :
 Connecteurs PCI : beaucoup plus rapide qu’ISA
 Connecteurs AGP : beaucoup rapide que PCI, servant à connecter les cartes VGA
 Connecteurs PCI express : plus rapide que les AGP et les PCI

3.3.3 Les connecteurs d’entrée-sorties:


La carte mère possède un certain nombre de connecteurs d'entrées-sorties regroupés sur les panneaux
arrière:

La plupart des cartes mères proposent les connecteurs suivants :


Port série: permettant de connecter de vieux périphériques.
Port parallèles: permettant notamment de connecter de vieilles imprimantes.
 Ports USB: permettant de connecter des périphériques plus récents.
L’USB a été conçu au milieu des années 1990 afin de remplacer les nombreux ports externes d’ordinateurs,
lents et incompatibles les uns avec les autres. Différentes versions de la norme ont été développées au fur et
à mesure des avancées technologiques, chacune étant vouée à remplacer les précédentes car plus
performante.
Lorsque l’on parle d’un équipement USB, il est nécessaire de préciser la version de la norme (1.1, 2.0 ou 3.0)
mais également la vitesse

Débit des normes USB

Version USB 1.0 USB 1.1 USB 2.0 Wireless USB USB 3.0 USB 3.1

Réalisé Par M.IBRAHIMI 16


Année 1996 1998 2000 2005 2008 2013

1,5 Mbit/s 12 Mbit/s 480 Mbit/s 480 Mbit/s 5 Gbit/s 10 Gbit/s


Débit
0,19 Mo/s 1,5 Mo/s 60 Mo/s 60 Mo/s 600 Mo/s 1,2 Go/s

 Connecteur RJ 45 : permettant de connecter l'ordinateur à un réseau. Il correspond à une carte réseau


intégrée à la carte mère.
 Connecteur VGA: permettant de connecter un écran. Ce connecteur correspond à la carte graphique
intégrée.
 Prises audio : permettant de connecter des enceintes acoustiques ou une chaîne hi fi, ainsi qu'un
microphone. Ce connecteur correspond à la carte son intégrée.

3.4 Les composants de la carte mère:


La carte mère réunit des composants aussi essentiels:
- Le chipset : Un ou plusieurs circuits électroniques, qui gère les transferts de données entre les différentes
composantes de l’ordinateur (micro-processeur, mémoire vive, disque dur, etc.).
- Le socket ou slot: est le connecteur qui interfère entre la carte mère d'un ordinateur et le processeur lui-
même. La plupart des sockets et des processeurs actuels sont construits autour de l'architecture Pin Grid
Array (PGA), dans laquelle les broches en dessous du processeur sont insérées dans le socket.
- Le port USB: Il vise à remplacer les ports parallèles et sériels par un mécanisme plus souple, permettant de
connecter plus d’une certaine de périphériques à basse et à moyenne vitesse d’une façon simplifiée. Il prend
en charge le prêt à l’emploi et fournit même la tension électrique au périphérique qu’on na plus à brancher
sur le secteur.
- Les ports IDE: ce sont des slots qui permettent de connecter les disques durs, la mémoire de votre
ordinateur, c'est par ces slots que vos données (musiques, films, documents ... ) vont passer au disque dur.
Les slots mémoires, permettent d'insérer des barrettes mémoires comme pour les processeurs, ils en existent
de différents types, de la DDR2, DDR3... dit "mémoire vive", la mémoire vive permet au processeur et aux
contrôleurs mémoires de stocker de façon temporaire les données indispensables à leur fonctionnement.

Remarque Importante :
Les ports entrées /sorties : le port USB est plus rapide que PS2, sa reconnaissance ne nécessite pas le
redémarrage du PC.
 Le chipset : c’est le bras droit du micro processeur, il gère tous les transferts de données (E/S
du micro processeur).
 Les Socket : c’est le connecteur du micro processeur.
 Les slots mémoires : permettant d’insérer les barrettes mémoires, trouvée en deux
technologies : la DDR ou SDR.

Réalisé Par M.IBRAHIMI 17


 Ports IDE : ce sont les connecteurs du Disque Dur, trouvée en deux technologies :

- SATA : la plus récente.


- ATA : la plus ancienne.

3.5 Choisir son processeur, comparatif de processeurs


3.5.1 Définition

Un microprocesseur est un processeur dont les composants ont été suffisamment miniaturisés pour être
regroupés dans un unique circuit intégré. Fonctionnellement, le processeur est la partie d’un ordinateur qui
exécute les instructions et traite les données des programmes.
Le processeur est l'élément le plus connu d'un ordinateur et c'est aussi le
plus important, c'est le cœur ou plutôt le cerveau de la machine. A tel
point que certains se contentent du modèle de processeur pour
qualifier un ordinateur complet.
Actuellement il existe deux grands fondeurs produisant des
processeurs pour PC,INTEL et AMD qui se partagent quasiment
entièrement le marché avec environ 80% pour Intel et 20% pour AMD.
On définit généralement le marché en 3 grandes catégories :
processeurs mobiles, processeurs de bureau et processeurs pour
serveurs. On va s’intéresser uniquement à la deuxième catégorie.
La mémoire cache est l’une des propriétés majeures d’un
microprocesseur, une mémoire cache ou antémémoire est,

Réalisé Par M.IBRAHIMI 18


en informatique, une mémoire qui enregistre temporairement des copies de données provenant d'une autre
source de donnée, afin de diminuer le temps d'accès (en lecture ou en écriture) d'un matériel informatique
(en général, un processeur) à ces données. La mémoire cache est plus rapide et plus proche du matériel
informatique qui demande la donnée, mais plus petite que la mémoire pour laquelle elle sert d'intermédiaire
or elle est souvent très coûteuse.

3.5.2 Socket et familles de processeurs


On définit généralement une famille de processeurs en désignant le socket spécifique pour un processeur. Le
socket est l'élément de la carte mère qui permet d'accueillir le processeur (les picots du processeur se logent
dans les trous du socket). Les différents sockets sont toujours totalement incompatibles entre eux. Lorsque
l'on doit choisir un modèle de processeur il faut donc identifier si la carte mère accepte des processeurs AMD
ou Intel et quel type de socket (et vérifier que le chipset de la carte mère supporte ces modèles de
processeurs).
Actuellement cohabitent plusieurs sockets, citons les plus courants :
Chez Intel : le socket LGA 775 pour les Core 2 Duo et Core 2 Quad (entrée et milieu de gamme) qui est en fin
de vie, le socket LGA 1366pour les processeurs Core I7 haut de gamme et sa déclinaison milieu de gamme
le socket LGA 1156 (core i3, i5 et core i7) et son successeur, le nouveau socket 1155 (core i3, i5, i7 2xxx).
On peut considérer qu'il y a actuellement trois grandes familles chez les deux fondeurs Intel et AMD : entrée
de gamme, milieu de gamme et haut de gamme:
 Entrée de gamme : Celeron chez Intel et Sempron/Athlon chez AMD. constitue une version
moins performante d'un autre processeur dédiée à une utilisation demandant une puissance
d'exécution faible (par exemple consultation de sites web et utilisation de logiciels de
bureautique), à un coût réduit (un bon rapport qualité prix). Ils sont souvent basés sur leurs
grands frères milieu gamme mais avec certaines fonctions désactivées (pour diminuer le coût
de production.
 Milieu de gamme : Core 2 Duo et Core 2 Quad chez Intel qui sont en fin de vie ainsi que les
Core i3 en entrée du milieu de gamme et les Core i5 dans le "haut du milieu de gamme".
Phenom II X4 chez AMD. C'est la famille de processeurs la plus vendue au détail.
 Haut de gamme : il s'agit de processeurs qui servent plutôt de vitrine technologique. Les
fondeurs cherchent souvent à disposer d'un processeur très haut de gamme et très puissant
pour promouvoir leur image de marque, Il s'agit des processeurs Core i7 chez Intel et des
Phenom II X6 chez AMD.
Pendant très longtemps les processeurs ont été caractérisés par un seul chiffre : leur fréquence de
fonctionnement. De façon régulière les fréquences augmentaient (la fameuse loi de Moore qui prédisait un
doublement de la fréquence tous les 18 mois) et les performances étaient proportionnelles à cette évolution.
Un pentium 200 Mhz était deux fois plus puissant qu'un pentium 100 Mhz, tout était assez simple et
facilement compréhensible.

3.5.3 Architecture 16 Bits, 32 Bits, 64 Bits et 128 Bits


Réalisé Par M.IBRAHIMI 19
En informatique, l'architecture 16 bits est un type de structure d'ordinateur exploitant des mots du
processeur d'une taille de 16 bits (soit deux octets), pour les 32 Bits il s’agit de 4 Octets...
Un processeur 128 bits est un processeur dont la largeur des registres est de 128 bits sur les nombres entiers.
L'ordinateur IBM 370 peut être considéré comme le premier système partiellement 128 bits puisqu'il peut
manipuler des nombres en virgule flottante codés sur 128 bits..
Un processeur 128 bits a été étudié dès 1999 par des chercheurs de l'IEEE (Institut des ingénieurs
électriciens et électroniciens organisation à but non lucratif de droit américain ).
Il ne suffit pas d'avoir une machine avec processeur 64 bits et d'installer les versions « habituelles »
du système d'exploitation et des logiciels. De cette façon, le processeur 64 bits tournera en
mode 32 bits (compatibilité descendante). Pour effectivement utiliser un ordinateur 64 bits en 64 bits il faut
disposer des versions 64 bits de :
 Système d'exploitation ;
 Pilotes ;
 Logiciels d'application.

3.5.4 Familles de processeurs au cours de l’histoire

Nombre de Fréquence de Largeur des million d'instructions par


Date Nom
transistors l'horloge données seconde, MIPS

1971 Intel 4004 2 300 108 kHz 4 bits/4 bits bus 0,06

1974 Intel 8008 6 000 2 MHz 8 bits/8 bits bus 0,64

1979 Intel 8088 29 000 5 MHz 16 bits/8 bits bus 0,33

6 à 16 MHz (20 MHz 16 bits/16 bits


1982 Intel 80286 134 000 1
chez AMD) bus

32 bits/32 bits
1985 Intel 80386 275 000 16 à 40 MHz 5
bus

32 bits/32 bits
1989 Intel 80486 1 200 000 16 à 100 MHz 20
bus

32 bits/64 bits
1993 Pentium (Intel P5) 3 100 000 60 à 233 MHz 100
bus

Réalisé Par M.IBRAHIMI 20


Nombre de Fréquence de Largeur des million d'instructions par
Date Nom
transistors l'horloge données seconde, MIPS

32 bits/64 bits
1997 Pentium II 7 500 000 233 à 450 MHz 300
bus

32 bits/64 bits
1999 Pentium III 9 500 000 450 à 1 400 MHz 510
bus

32 bits/64 bits
2000 Pentium 4 42 000 000 1,3 à 3,8 GHz 1 700
bus

32 bits/64 bits
2004 Pentium 4 D (Prescott) 125 000 000 2.66 à 3,6 GHz 9 000
bus

64 bits/64 bits
2006 Core 2 Duo (Conroe) 291 000 000 2,4 GHz (E6600) 22 000
bus

Core 2 Quad 64 bits/64 bits


2007 2*291 000 000 3 GHz (Q6850) 2*22 000 (?)
(Kentsfield) bus

64 bits/64 bits
2008 Core 2 Duo (Wolfdale) 410 000 000 3,33 GHz (E8600) ~24 200
bus

64 bits/64 bits
2008 Core 2 Quad (Yorkfield) 2*410 000 000 3,2 GHz (QX9770) ~2*24 200
bus

Intel Core i7 64 bits/64 bits


2008 731 000 000 3,33 GHz (Core i7 975X) ?
(Bloomfield) bus

Intel Core i5/i7 64 bits/64 bits


2009 774 000 000 3 06 GHz (I7 880) 76383
(Lynnfield) bus

64 bits/64 bits
2010 Intel Core i7 (Gulftown) 1 170 000 000 3,47 GHz (Core i7 990X) 147600
bus

Réalisé Par M.IBRAHIMI 21


Nombre de Fréquence de Largeur des million d'instructions par
Date Nom
transistors l'horloge données seconde, MIPS

Intel Core i3/i5/i7 64 bits/64 bits


2011 1 160 000 000 3,5 GHz (Core i7 2700K)
(Sandy Bridge) bus

Intel Core i7/Xeon 64 bits/64 bits


2011 2 270 000 000 3,5 GHz (Core i7 3970K)
(Sandy Bridge-E) bus

Intel Core i3/i5/i7 (Ivy 64 bits/64 bits


2012 1 400 000 000 3,5 GHz (Core i7 3770K)
Bridge) bus

Réalisé Par M.IBRAHIMI 22


4. CHOIX des Ordinateurs et commentaires
HP 625 (XN840EA) Dell XPS 17 MLK
(n04x7m01)
AMD Athlon II Dual-Core
2.3GHz, 4096Mo, 320Go, 15.6 Intel Core i3 2.1GHz,
pouces, Autonomie de la 3072Mo, 250Go, 17.3
batterie 4heures, 2.49kg pouces, 3.36kg

Dell Latitude E5420M


ASUS X93SV-YZ032V (l0554211)
Intel Core i3 2.1GHz, 4096Mo, Intel Core 2 Duo 2.2GHz,
500Go, 18.4 pouces, 0kg 4096Mo, 500Go, 14
pouces, 2.04kg

Dell XPS 15 MLK


Sony Vaio VPCEA3S1E/W (n04x5m05)

Intel Core i3 2.4GHz, 4096Mo, Intel Core i7 2GHz,


500Go, 14 pouces, 2.35kg 4096Mo, 500Go, 15.6
pouces, 2.7kg

HP ProBook 4720s Dell Alienware M18x


(XX815EA) (n00w1801)

Intel Core i3 2.53GHz, Intel Core i7 2GHz,


4096Mo, 320Go, 17.3 pouces, 4096Mo, 320Go, 18.4
Autonomie de la batterie pouces, 5.41kg
6heures, 0kg

Dell Alienware M17x


Dell Vostro 3550
(n00w7v01)
(n05s5505)
Intel Core i7 2GHz,
Intel Core i5 2.5GHz, 4096Mo,
4096Mo, 320Go, 17.3
500Go, 15.6 pouces, 2.04kg
pouces, 5.3kg

HP ENVY Beats 23-n040nf


HP ENVY 17
Intel® Core™ i5-4590T
Intel® Core™ i7-4710MQ 12 4 Go de mémoire vive
Go de mémoire vive + 8 Go de 1 To de stockage + 8 Go de
SSD cache SSD2
1 To de stockage 17,3" (43,9 Intel HD Graphics 4600
cm)

Intel® Core™ i7-4790


Intel® Core™ i7-4770T
16 Go de mémoire vive
4 Go de mémoire vive 3 To de stockage + 128 Go
1 To de stockage de SSD
NVIDIA GeForce GT 730A - 1 NVIDIA GeForce GTX 770 -
Go dédié 2 Go

2
Ce nouveau type de mémoire permet des débits supérieurs comparés à un disque dur classique. Le système ainsi profite d’une
réactivité élevée.

Réalisé Par M.IBRAHIMI 23


Séquence 2: BUREAUTIQUE Microsoft Word
Objectif : comprendre le fonctionnement et maitriser le traitement de texte.
1. ATELIER 1 : MISE EN FORME DES CARACTERES
Ce premier atelier a pour objectif d’initier l’utilisateur à l’ensemble des techniques de mise en forme
disponibles sous Microsoft Word.
Le Gras : Pour mettre un texte en gras, il suffit de le sélectionner et de cliquer sur le bouton Gras de la
barre d’outils de la Mise En Forme.

L’italique : Pour mettre un texte en Italique, il suffit de le sélectionner et de cliquer sur le bouton Italique de la
barre d’outils de la Mise En Forme.

Le Souligné : Pour souligner un texte, il suffit de le sélectionner et de cliquer sur le bouton Souligner de la
barre d’outils de la Mise En Forme.

Il y a différents types de soulignement, on ne peut avoir avec la barre d’outils qu’un soulignement simple. Pour
avoir d’autres types de soulignements, (Mots, Double, Pointillés, Tirets, …), il faut aller dans le menu Format
Police. Dans la fenêtre qui apparaît, aller à la zone soulignement et choisir le soulignement adéquat.

La Taille des caractères : Pour augmenter ou diminuer la taille des caractères, il


faut sélectionner le texte à modifier et choisir la taille désirée dans la liste
des tailles disponible dans la barre d’outils Mise en Forme. Si la taille
désirée n’est pas disponible dans la liste, il faut la saisir au clavier.

Le type de polices : La police par défaut de Microsoft Word est le Times New Roman. Pour modifier ce type de
police, il faut sélectionner le texte à modifier et choisir une des polices disponibles dans la liste des polices
dans la barre d’outils Mise en Forme.

La couleur des caractères : Pour changer la couleur des caractères, il faut sélectionner le texte à modifier et
aller au menu Format Police. Dans la liste Couleur de la Police, choisir la couleur désirée.

Autres Mise en Forme : D’autres mise en forme pour les caractères peuvent être choisies toujours dans Menu
Format Police :

Barrer un texte : Barré

Barrer un texte deux fois : Barré Double

Mettre un texte en exportant : Exposant Exposant

Mettre un texte en indice : Indice Indice

Réalisé Par M.IBRAHIMI 24


Mettre de l’ombre pour un texte : Ombré

Mettre un contour pour un texte :

Mettre un texte en relief :

Mettre un texte en empreinte :

Mettre un texte en petites majuscules : PETITES MAJUSCULES

Mettre un texte en majuscules : MAJUSCULES

Il est possible de modifier la casse (majuscule ou minuscule) d’un texte après qu’il soit saisi. Pour cela, il faut
sélectionner le texte et cocher dans le menu Format Modifier la Casse l’option désirée. :

Mettre les lettres en majuscule en début de phrase

mettre tout en minuscule

METTRE TOUT EN MAJUSCULE

Mettre La Première Lettre Des Mots En Majuscule

iNVERSER LA CASSE. c’EST A DIRE, METTRE LES LETTRES MAJUSCULES EN MINUSCULE ET


VICE VERSA.

Travail demandé :

Reproduire le document ci-dessus sous Word.

Réalisé Par M.IBRAHIMI 25


2. ATELIER 2 : MISE EN FORME DES PARAGRAPHES
Cet atelier a pour objectif d’initier l’utilisateur à l’ensemble des techniques de mise en forme des paragraphes.
Il est important de signaler qu’à chaque utilisation de la touche du clavier <Entrée >, il y a création d’un
nouveau paragraphe. Toutefois, pour revenir à la ligne tout en restant dans le même paragraphe, il faut
utiliser <Maj> et <Entrée> au même temps:

1. Alignement :

Alignement à gauche :

C’est l’alignement par défaut. Pour aligner un paragraphe à gauche, il faut le sélectionner ou positionner le
curseur sur ce dernier et cliquer sur le bouton <<Aligner à gauche >> dans la barre d’outils Mise en Forme.
Centrage :

Pour centrer un paragraphe, il faut le sélectionner ou positionner le curseur sur ce dernier et cliquer sur le
bouton <<Centré >> dans la barre d’outils Mise en Forme.
Justification :

Un texte justifié, c’est un texte dont les lignes se terminent dans un même niveau vertical. Pour justifier un
paragraphe ; il faut le sélectionner ou positionner le curseur sur ce dernier et cliquer sur le bouton « Justifier »
dans la barre d’outils Mise en Forme.
Alignement à droite :

Pour aligner un paragraphe à droite, il faut le sélectionner ou positionner le curseur sur ce dernier et cliquer
sur le bouton « Aligner à droite » dans la barre d’outils Mise en Forme.
2. Retraits :

Retrait à Gauche : Pour créer un retrait à gauche pour un paragraphe, il faut le sélectionner ou positionner le
curseur sur ce dernier, aller au menu « Format Paragraphe » et choisir la longueur du retrait désiré dans la
zone Retrait à Gauche.
Retrait à droite : Pour créer un retrait à droite pour un paragraphe, il faut le sélectionner ou positionner le
curseur sur ce dernier, aller au menu « Format Paragraphe » et choisir la longueur du retrait désiré dans la
zone Retrait à Droite.
Retrait de la première ligne : Pour créer un retrait de la première ligne pour un paragraphe, il faut le
sélectionner ou positionner le curseur sur ce dernier, aller au menu « Format Paragraphe », choisir le type du
retrait a réaliser (Positif ou Négatif ) dans la zone Retrait de 1 ère ligne et choisir la longueur du retrait désiré
dans la zone De.
Application des retraits :

Les retraits à gauche peuvent être des valeurs négatives. Ceci est un exemple de retrait à gauche négatif. C’est
un retrait de-1 cm.
Les retraits à gauche peuvent être de valeurs positives. Ceci est un exemple de retrait
à gauche positif. C’est un retrait de 4 cm

Les retraits à droite peuvent être de valeurs négatives. Ceci est un exemple de retrait à droite négatif. C’est un
retrait de –2 cm

Réalisé Par M.IBRAHIMI 26


Les retraits à droite peuvent être de valeurs positives. Ceci est exemple de retrait à droite positif. C’est un
retrait de 4 cm
Ceci est un exemple de retrait de la première ligne de type positif et de valeur de 1,25 cm. Le corps du
paragraphe ne change pas de position.
Ceci est un exemple de retrait de la première ligne de type négatif et de valeur de 1,25 cm. Le corps du
paragraphe change de position.
Ceci est un exemple récapitulatif avec un retrait à droite
positif de +4 cm, un retrait à gauche positif de +4 cm et un retrait de la
première ligne positif de 2 cm

Remarque : Il faut remarquer qu’une fois un retrait réalisé, il y a déplacement des trois boutons sur la règle.
Pour vérifier cela, il faut revenir sur l’ensemble des exemples des retraits précédemment définis et observer la
règle.

3. Les espacements :
L’espacement avant un paragraphe : Pour laisser un espace avant un paragraphe, il faut le sélectionner ou
positionner le curseur, aller au menu « Format paragraphe » dans la zone Espacement Avant, choisir la
mesure désirée.
L’espacement après un paragraphe : Pour laisser un espacement après un paragraphe, il faut le sélectionner
ou positionner le curseur, aller au menu « Format Paragraphe ». Dans la zone Espacement Après, choisir la
mesure désirée.
Espacement entre les lignes : Pour espacer les lignes d’un paragraphe, il faut le sélectionner ou positionner le
curseur et aller au menu « Format Paragraphe ».Dans la zone Espacement Interligne, choisir l’espacement
désiré.
Application des espacements : voici deux paragraphes qui parlent de l’informatique.
Le premier paragraphe est caractérisé par un retrait à gauche positif de +2cm, un retrait positif de la première
ligne de 2cm. L’espacement avant de ce paragraphe est de 30 pt, l’espacement après est de 12 pt et un
interligne de 1,5 lignes.
Le deuxième paragraphe est caractérisé par un retrait positif à droite de +2cm, un retrait négatif de la
première ligne de 2cm. L’espacement avant de ce paragraphe est de 48 pt, l’espacement après est de 18 pt et
un interligne double.
L’informatique est la science du traitement automatique de l’information. Cela est possible via un dispositif
électronique appelé ordinateur. Ces machines qui ont suscité à leur apparition un grand retentissement
ont réussi à s’infiltrer petit à petit jusqu’à devenir l’outil incontestable du traitement rapide de
l’information.

L’utilisation de ces outils est pourtant restée longtemps limitée aux grands organismes et

entreprises. Il a fallu l’apparition des micro-ordinateurs qui grâce à leurs prix

accessibles et leur manipulation de plus en plus facile, sont devenus à la portée de

tous.

Réalisé Par M.IBRAHIMI 27


4. Les lettrines :
Réaliser une lettrine, c’est donner un format spécial à la première lettre du paragraphe. (il existe deux types
de lettrines) Pour réaliser une lettrine, il faut sélectionner la première lettre du paragraphe, aller au menu
« format lettrine» et choisir le type de lettrine désirée.

Une lettrine dans le texte

L
’informatique est la science du traitement automatique de l’information. Cela est possible via un dispositif électronique appelé ordinateur. Ces
machines qui ont suscité à leur apparition un grand retentissement ont réussi à s’infiltrer petit à petit jusqu’à devenir l’outil incontestable du
traitement rapide de l’information.

Une lettrine dans la marge :

L
’informatique est la science du traitement automatique de l’information. Cela est possible via un dispositif électronique appelé ordinateur. Ces machines
qui ont suscité à leur apparition un grand retentissement ont réussi à s’infiltrer petit à petit jusqu’à devenir l’outil incontestable du traitement rapide de
l’information.

5. Les puces et numéros :


Pour améliorer la présentation d’un texte et pour le rendre plus lisible, on peut avoir recours à des puces et à des numéros. Pour insérer des puces ou
des numéros on place le curseur à l’endroit voulu et on clique sur le bouton concerné de la barre d’outils ( puce ou numéro ). On peut toujours changer
la forme d’une puce ou d’un numéro dans le menu Format Puces et Numéro.

Les puces :
 Un ordinateur est un dispositif électronique
 Un ordinateur est un dispositif électronique
 Un ordinateur est un dispositif électronique

Les numéros :

a) L’informatique est la science du traitement automatique

b) L’informatique est la science du traitement automatique

1. L’informatique est la science du traitement automatique

2. L’informatique est la science du traitement automatique

i. L’informatique est la science du traitement automatique

ii. L’informatique est la science du traitement automatique

Travail demandé :

Reproduire le document ci-dessus sous Word.

Réalisé Par M.IBRAHIMI 28


3. ATELIER 3 : UTILISATION DES TABLEAUX, IMAGES, ENTETE ET PIED DE PAGE
3.1 Insertion et mise en forme de tableaux dans un document Word :
Pour insérer un tableau, il faut positionner le curseur sur la ligne où vous voulez insérer le tableau et utiliser
Tableau dans la barre des menus. (Tableau Insérer Tableau) Un tableau est caractérisé par le nombre de lignes
et le nombre de colonnes.
Application :

Insérer un tableau à 3 lignes et 3 colonnes et changer sa mise en forme comme le tableau ci-dessous (utiliser
les définitions suivantes) :
 Fusionner des Cellules : Sélectionner les cellules à fusionner, dans la barre des menus, choisir
Tableau, Fusionner les cellules
 Fractionner une Cellule : Positionner le curseur dans le cellule à fractionner, dans la barre des menus
choisir Tableau, Fractionner les Cellules, sélectionner le nombre de colonnes et le nombre de lignes.
 Alignement vertical du texte dans la cellule : Positionner le curseur dans la cellule, dans la barre des
menus, choisir Tableau, Propriétés du tableau, Cellule et Sélectionner l’alignement désiré (Haut,
Bas, Centré).

Les trois Cellules sont fusionnées (Sélectionner les cellules, aller dans la barre des
menus à : Tableau, Fusionner les cellules)

Le texte est haut


Le texte est centré
vertical
Le texte est bas

Ceci est un Ceci est un


exemple de exemple de
cellule cellule
fractionnée fractionnée

On peut convertir un tableau en texte et vis versa.


 Tableau en texte : Sélectionner le tableau et choisir dans la barre des menus Tableau, Convertir,
Tableau en texte. Dans la boîte de dialogue choisir le séparateur du texte.

Réalisé Par M.IBRAHIMI 29


 Tableau en texte : Sélectionner le tableau et choisir dans la barre des menus Tableau, Convertir,
Texte en tableau. Dans la boîte de dialogue choisir le nombre de colonnes et de lignes, le séparateur
du texte et le comportement de l’ajustement.

Application :

 Insérer un tableau de 3 lignes et 5 colonnes.


 Saisir du texte dans quelques cellules
 Convertir le tableau en texte
 Convertir le texte en tableau

3.2 Insertion d’images dans un document Word et habillage des images


Pour insérer une image, dans la barre des menus, choisir Insertion, Image, Image de la bibliothèque et
sélectionner l’image désirée.
Une image peut être positionnée par rapport au texte de cinq manières différentes (c’est ce qu’on appelle
Habillage de l’image) :

 Habillage : Aligné sur le texte


Aligné sur le texte est l’habillage par défaut d’une image. L’image est dissociée du texte.

 Habillage : Encadré
Cliquer sur l’image par la touche droite de la souris, choisir Format de l’objet, Habillage, Encadré. L’image est
encadrée par le texte. On peut définir l’alignement de l’image par rapport au texte (Gauche, Droite, Centré,
Autre) dans le même formulaire de l’habillage.

 Habillage : Rapproché

Réalisé Par M.IBRAHIMI 30


Cliquer sur l’image par la touche droite de la souris, choisir Format de l’objet, Habillage, Rapproché. L’image
est encadré par le texte. On peut définir l’alignement de l’image par rapport au texte (Gauche, Droite,
Centré, Autre) dans le même formulaire de l’habillage.
 Habillage : Derrière le texte
Cliquer sur l’image par la touche droite de la souris, choisir Format de l’objet, Habillage, Derrière le texte.
L’image est encadrée par le texte. On peut définir l’alignement de l’image par rapport au texte (Gauche,
Droite, Centré, Autre) dans le même formulaire de l’habillage.
 Habillage : Devant le texte
Cliquer sur l’image par la touche droite de la souris, choisir Format de l’objet, Habillage, Rapproché. L’image
est encadrée par le texte. On peut définir l’alignement de l’image par rapport au texte (Gauche, Droite,
Centré, Autre) dans le même formulaire de l’habillage.

3.3 Mise en forme des entête et Pied de pages


Pour ajouter un entête et un pied aux pages du document, il faut choisir dans la barre des menus Affichage,
Entête et Pied de Page. Une barre relative à l’entête et pied de page (voir figure ci-dessous) s’affiche.

Aller de l’entête au pied et vise-


Insérer le N° de la page Insérer le nombre de pages versa

Insérer la date Insérer l’heure

Application :

 Ajouter à l’entête des pages: votre nom aligné à gauche, la date alignée à droite (pour aligner à droite
appuyer sur la touche <Tabulation> deux fois). Mettre une bordure en bas de l’entête.
 Ajouter au pied des pages: numéro de la page sur (/) le nombre de pages aligné à droite. Mettre une
bordure en haut du pied

Réalisé Par M.IBRAHIMI 31


4. ATELIER 4 : Style et table des matieres
4.1 Création d'un nouveau style de paragraphe
Un style est un ensemble de caractéristiques de mise en forme que vous pouvez appliquer au texte de votre
document pour rapidement changer son apparence. Lorsque vous appliquez un style, vous appliquez un
ensemble de mises en forme en une seule tâche simple. Par exemple, vous souhaitez mettre en forme le titre
d'un rapport afin qu'il ressorte. Au lieu de procéder à la mise en forme en trois étapes afin d'appliquer la
police Arial, en 16 points et centrée, vous pouvez obtenir le même résultat en une seule étape en appliquant
le style Titre.
Plusieurs styles sont disponibles avec l’installation de Microsoft Word. Pour les visualiser, il suffit de cliquer
sue la liste de choix « Style » de la barre d’outils « Mise en forme ».

Application :

1. Ouvrez le document de l’Atelier 2


2. Définir un style que vous nommer « MonStyle1 » basé sur Titre1 dont les attributs sont : 16, Gras,
Souligné, Arial, Numérotation automatique avec chiffre romain, couleur grise.
3. Définir un style que vous nommer « MonStyle2» basé sur Titre2 dont les attributs sont : 14,
Italique, Souligné, Arial, Numérotation automatique avec chiffre normal, couleur verte.
4. Appliquer MonStyle1 sur les titres numérotés
5. Appliquer MonStyle2 sur les titres non numérotés

4.2 Table des matières


Une table des matières est une liste des titres d'un document que vous pouvez insérer dans un emplacement
spécifique. Vous pouvez utiliser une table des matières pour obtenir un aperçu général des sujets traités dans
un document ou pour accéder rapidement à une rubrique.
Pour créer une table des matières, vous devez choisir les styles des titres, par exemple : Titre 1, Titre 2 et
Titre 3 que vous souhaitez inclure dans la table des matières. Microsoft Office Word recherche les titres qui
correspondent au titre choisi, formate et applique les retraits au texte conformément au style choisi pour le
titre, puis insère la table des matières dans le document.
Microsoft Office Word contient une galerie qui propose plusieurs styles de tables des matières. Marquez les
entrées de table des matières, puis cliquez sur le style de table des matières désiré dans la galerie. Office
Word crée automatiquement la table des matières à partir des titres que vous avez marqués.

Marquer du texte pour l'inclure dans la table des matières

Si vous souhaitez que la table des matières contienne un texte qui n'est pas mis en forme comme un titre,
vous pouvez utiliser cette procédure pour le marquer comme entrée de table des matières.
1. Sélectionnez le texte à faire apparaître dans la table des matières.
2. Sous l'onglet Références, dans le groupe Table des matières, cliquez sur Ajouter du texte.

Réalisé Par M.IBRAHIMI 32


3. Cliquez sur le niveau avec lequel vous souhaitez étiqueter votre sélection, tel que Niveau 1 pour un
affichage de niveau principal dans la table des matières.
4. Répétez les étapes 1 à 3 pour chaque texte à inclure à la table des matières.

Application :

Réaliser le document index.doc suivant (En utilisant l’insertion automatique de la table de matières) :

1. ENSEIGNEMENT ………………………………………………………………………… 2
1.1. ENSEIGNEMENT SECONDAIRE …………………………………… 4
1.1.1 CLASSE PTEPARATOIRE …………………………………… 6
1.1.1.1 MATH SUP …………………………………… 9
1.1.1.2 BTS ……………………………………………. 13
1.1.2 LYCEE………………………………………………………………. 18
1.2. ENSEIGNEMENT COLLEGIALE……………………………………………. 23
1.3. ENSEIGNEMENT PRIMAIRE……………………………………………….. 26
2. POLITIQUE ………………………………………………………………………. 34

Réalisé Par M.IBRAHIMI 33


5. ATELIER 5 : Fusion pour la réalisation de lettres types et de publipostages
massifs
La Fusion et publipostage sert à créer des lettres types, des étiquettes de publipostage, des enveloppes, des
répertoires et des listes de distribution massive de courrier électronique et de télécopies.
Le publipostage utilise deux fichiers :

1. Document principal (appelé aussi document de fusion) : document qui contient le texte et les
graphismes communs à chaque version du document fusionné, par exemple, l'adresse de l'expéditeur
ou la formule de politesse dans une lettre type.
2. Source de données : Fichier qui contient les informations à fusionner dans un document. Par exemple,
la liste des noms et adresses que vous voulez utiliser dans un publipostage. Pour être en mesure
d'utiliser les informations contenues dans une source de données, vous devez au préalable vous
connecter à celle-ci. La source de données peut être de plusieurs types :
 Tableau dans un document Word
 Tableau dans une feuille Excel
 Table dans une base de données ACCESS ou autre
 Carnet d’adresse d’Outlook

Pour exécuter le processus de base, procédez comme suit :

 ouvrez ou créez une source de données comportant des informations relatives aux destinataires
individuels
 ouvrez ou créez un document principal
 ajoutez ou personnalisez des champs de fusion (champ de fusion : Espace réservé que vous insérez
dans le document principal. Par exemple, insérez le champ de fusion « Ville » pour que Word insère un
nom de ville, comme « Paris », qui est stocké dans le champ de données Ville.) dans le document
principal ;
 fusionnez les données de la source de données dans le document principal pour créer un nouveau
document fusionné.

L'assistant (Dans l’onglet Publipostage, choisir Démarrer la fusion et le publipostage, Lettre et publipostage,
Assistant fusion et publipostages pas à pas) vous guide tout au long du processus. Si vous préférez travailler
sans l'aide de l'Assistant, vous pouvez utiliser la barre d'outils Fusion et publipostage. Quelle que soit la
méthode employée, chaque ligne (ou enregistrement) de la source de données produit une lettre type, une
étiquette de publipostage, une enveloppe ou un élément de répertoire individuel.

Remarque Vous pouvez utiliser la fusion pour créer (outre les publipostages ou les répertoires) un type de
document dans lequel s'établit une correspondance entre des champs et des données. Par exemple, si votre
collection de cassettes vidéo est répertoriée dans une feuille de calcul, vous pouvez utiliser l'option Étiquettes
pour créer des étiquettes de cassettes vidéo.

Réalisé Par M.IBRAHIMI 34


Application :

Source de données :

Raison Sociale Sexe Nom Directeur Adresse Télephone EMAIL


17 Rue de la
MAROC TELECOM M MOHAMMED 055 11 11 11 MEDIBR@GMAIL.COM
victoire FES
125 , Bd
MAROC BUREAU F AICHA 055 13 13 13 MGH@GMAIL.COM
Mohamed V FES
13 , Rue Allal El
VENT-TOUT M SAID 055 15 15 15 EFKO@GMAIL.COM
Fassi FES
1 Bd Zerktouni
KITEA F SOUAD 022 10 10 10 VENT@GMAIL.COM
CASABLANCA
12, Rue des
UNITEX M ABDERRAHMAN 055 17 17 17 UN@GMAIL.COM
Roses FES

Document de fusion :

A FES le 03/10/2017

A l’attention de <<Sexe>> <<Nom>>

Directeur de la société <<Raison Sociale>>

Sise au <<Adresse de la société>>

Cher Monsieur/Chère Madame


Nous avons le plaisir de vous informer que notre siège social a été transféré au 17,
Boulevard Mohammed V FES et ce depuis le lundi 08 septembre 2015.

Recevez, Cher Monsieur/Chère Madame, mes meilleures salutations.

Travail demandé : Le Directeur

1. Dans un nouveau document, saisir le tableau « source de données » et enregistrer le document sous le
nom « Fichier Client »
2. Dans un nouveau document, saisir le texte du document de fusion
3. Réaliser la fusion entre le document de fusion et la source de données et enregistrer le document sous
le nom « Courrier »
4. Fusionner vers un nouveau document

Réalisé Par M.IBRAHIMI 35


6. ATELIER 6 : Sections et sauts de section
Vous pouvez utiliser les sections (Section : Portion d'un document dans lequel vous définissez certaines
options de mise en page. Vous créez une nouvelle section lorsque vous souhaitez changer des
propriétés telles que la numérotation des lignes, le nombre de colonnes ou les en-têtes et les pieds
de page.) pour modifier la mise en page d'un document à l'intérieur d'une page ou d'un groupe de pages.

1. Application du format « une colonne » à une section


2. Application du format « deux colonnes » à une section

Il vous suffit d'insérer des sauts de section (Saut de section : Marque que vous insérez pour indiquer la
fin d'une section. Un saut de section stocke les éléments de mise en forme des sections, tels que les
marges, l'orientation des pages, les en-têtes et les pieds de page et la séquence des numéros de
page.) pour diviser le document en sections, et d'appliquer ensuite la mise en forme voulue à chaque section.
Choisissez le format « une colonne » pour la section qui constituera l'introduction d'un état et sélectionnez le
format « deux colonnes » pour la section suivante, dans laquelle apparaîtra le corps du texte, par exemple.

Types de sauts de section possibles

Les exemples qui suivent représentent les différents types de sauts de section que vous pouvez insérer (dans
chaque illustration, la double ligne en pointillés représente un saut de section).

Page suivante insère un saut de section et commence une nouvelle section sur la page
suivante.

Continu insère un saut de section et commence une nouvelle section sur la même page.

Réalisé Par M.IBRAHIMI 36


Page impaire ou Page paire insère un saut de section et démarre une nouvelle section
sur la première page impaire ou paire qui suit.

Types de formats possibles pour les sections


Vous pouvez modifier les formats de section suivants :

 Marges
 Taille ou orientation du papier
 Alimentation papier pour une imprimante
 Bordures de page
 Alignement vertical
 En-têtes et pieds de page
 Colonnes
 Numérotation des pages
 Numérotation des lignes
 Notes de bas de page et notes de fin

N'oubliez pas qu'un saut de section détermine la mise en forme du texte de la section qui précède. Si vous
supprimez un saut de section, par exemple, le texte qui précède est rattaché à la section suivante et prend la
même mise en forme. Notez que la dernière marque de paragraphe (¶) du document détermine le format de
la dernière section du document (ou du document entier, s'il ne contient pas d'autres sections).

Réalisé Par M.IBRAHIMI 37


7. ATELIER 7 : lien hypertexte
Un lien hypertexte est un texte en couleur et souligné ou graphisme sur lequel vous cliquez pour atteindre un
fichier, un endroit spécifique dans un fichier, une page HTML sur le World Wide Web, ou une page HTML sur
un intranet. Les liens hypertexte permettent aussi d'accéder à des groupes de discussion et à des sites
Gopher, Telnet et FTP.
Microsoft Word crée un lien hypertexte lorsque vous tapez l'adresse d'une page Web existante, telle que
www.microsoft.com, si la mise en forme automatique des liens hypertexte n'a pas été désactivée.
Les liens hypertexte personnalisés peuvent être effectués sur les l'objets suivants :
 Un document, un fichier ou une page Web, existants ou nouveaux
 Une adresse de messagerie
 Un emplacement spécifique dans un autre document ou une page Web
 Un emplacement dans la page ou le document Web actifs
 Un autre fichier ou programme à partir duquel vous faites glisser des éléments

Supprimer un lien hypertexte


Effectuez l'une des opérations suivantes :
Supprimer complètement le lien hypertexte
 Sélectionnez le lien hypertexte, puis appuyez sur SUPPRESSION.

Supprimer le lien hypertexte mais conserver le texte


 Cliquez avec le bouton droit sur le lien hypertexte que vous souhaitez supprimer, puis cliquez sur
Supprimer le lien hypertexte.

Application :

Ajouter un lien hypertexte sur un titre du document de l’atelier 2

o Ouvrez le document de l’atelier 2, insérez un signet sur l’un des titres et fermer le document.
o Ouvrez un nouveau document, taper « Atelier 2 » et sélectionnez le.
o Dans la barre d'outils Standard, cliquez sur Insérer un lien hypertexte .
o Sous Lien hypertexte, cliquez sur Fichier ou page Web existant(e).
o Recherchez et sélectionnez le document « atelier 2 ».
o Cliquez sur Signet, puis sélectionnez le signet souhaité.
o Pour affecter une info bulle à afficher lorsque le pointeur de la souris est placé sur le lien hypertexte,
cliquez sur Info bulle, puis tapez le texte souhaité (Word utilise le chemin vers le fichier en insérant le
nom du signet comme info-bulle si vous n'en spécifiez pas une).
o Appuyer sur la touche « ctrl » et cliquer sur votre nom (le document de l’atelier 2 devrait s’ouvrir)

Réalisé Par M.IBRAHIMI 38


Séquence 3: BUREAUTIQUE Microsoft Excel
Objectif : comprendre le fonctionnement et maitriser le tableur scientifique.
1. ATELIER 1 : Saisie de tableaux et de formules simples
VENTE DES AGRUMES DU PREMIER SEMESTRE EN TONNE

Année :

Janvier Février Mars Avril Mai Juin Total


Citron
Oranges
Pamplemousse
Total

Travail demandé :

Saisir des valeurs dans les cellules des mois et des agrumes

Calculer la somme de la première ligne en utilisant la fonction somme

Copier la formule dans les autres cellules de la colonne Total

Calculer le somme de la deuxième colonne en utilisant l’opérateur « + »

Copier la formule dans les autres cellules de ligne Total

2. ATELIER 2 : Mise en forme et recopie des formules

FACTURE

Client : SOCAPIC
17 Rue de la victoire Facture N°: 012/2002
FES
Date: 22 octobre 2002

Article Quantité Prix Unitaire T.H.T. T.V.A. T.T.C.


PC 3 7 800,00 DH
Imprimante 5 2 560,00 DH
Carte Réseau 3 320,00 DH
Scaner 1 765,00 DH

Montant TVA
Montant H.T.
Montant de la facture

Réalisé Par M.IBRAHIMI 39


Travail demandé :

Saisir les données de la facture

Compléter le calcul des cellules vides en utilisant les formules suivantes

T.H.T = Quantité * Prix Unitaire

T.V.A = T.H.T * 20%

T.T.C = T.H.T + T.V.A

Montant TVA = somme des montants de la colonne T.V.A

Montant H.T = somme des montants de la colonne T.H.T

Montant de la facture = somme des montants de la colonne T.T.C

3. ATELIER 3 : Références absolues


Nombre d'articles vendus
Total
Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi
Hebdomadaire
Article 1
Article 2
Article 3

Prix Hors Taxe


Article 1 126,00 DH
Article 2 325,00 DH
Article 3 200,00 DH

Chiffre d'Affaire Hors Taxe


Total
Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi
Hebdomadaire
Article 1
Article 2
Article 3

Taux TVA 20,00%

Chiffre d'Affaire Toute Taxe Comprise


Total
Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi
Hebdomadaire
Article 1
Article 2
Article 3

Réalisé Par M.IBRAHIMI 40


Travail demandé :

Saisir des valeurs dans le premier tableau « Nombre d’articles vendus » et calculer le total pour chaque ligne

Compléter le tableau « Chiffre d’affaire hors taxe » en utilisant le tableau « Nombre d’articles vendus » et le
tableau « Prix hors taxe » et calculer les totaux.

Montant Hors taxe = Nombre d’articles vendus * Prix hors taxe

Compléter le tableau « Chiffre d’affaire toute taxe comprise » en utilisant le tableau « Chiffre d’affaire hors
taxe » et le tableau « Taux TVA » et compléter les totaux.

Montant Toute taxe comprise = Montant HT + Montant HT * 20%

Appliquer un format monétaire en DH sur les deux tableaux « Chiffre d’affaire hors taxe » et « Chiffre d’affaire
toute taxe comprise »

Remarque : On rappelle qu’une formule doit être écrite une seule fois et copiée dans les autres cellules.

4. ATELIER 4 : Les graphiques


SITUATION DU PREMIER SEMESTRE 2002

Janvier Février Mars Avril Mai Juin

Recettes 15 200,00 DH 13 500,00 DH 14 000,00 DH 9 600,00 DH 21 100,00 DH 17 500,00 DH

Dépenses 10 520,00 DH 10 000,00 DH 12 000,00 DH 8 600,00 DH 18 000,00 DH 15 200,00 H

Bénéfices 4 680,00 DH 3 500,00 DH 2 000,00 DH 1 000,00 DH 3 100,00 DH 2 300,00 DH

Travail demandé :

Saisir le tableau ci-dessus sous Excel (la ligne « Bénéfices » est calculée)

En utilisant les données du tableau, créer un graphique en histogramme montrant l’évolution des 3 trois lignes
en fonction des colonnes avec les propriétés suivantes :

Titre du graphique : SITUATION DU PREMIER SEMESTRE 2002

Titre de l’axe des abscisses : Mois

Titre de l’axe des ordonnées : Montant

Changer la taille des caractères en 8 des titres et de la légende

Placer la légende en bas du graphique

Modifier le type du graphique en courbe

Réalisé Par M.IBRAHIMI 41


5. ATELIER 5 : Les graphiques
VENTES EN TONNE SUR LES QUATRE TRIMESTRES

1er Trimestre 2éme Trimestre 3éme Trimestre 4éme Trimestre

2001 3500 2560 4000 8000

2002 4200 3100 4500 9250

Evolution 700 540 500 1250

Travail demandé :

Saisir le tableau ci-dessus. Evolution = Montant 2002 – Montant 2001

Utiliser les données de la ligne « Evolution » pour créer un graphique en secteur en 3 dimensions montrant le
pourcentage de chaque trimestre

Changer les options du graphique pour afficher les pourcentages

6. ATELIER 6 : Les graphiques


Il s'agit d'effectuer le travail suivant en Excel :

Saisir la série de données suivante :

Settat Rabat Tanger Total


QV QR MV QV QR MV QV QR MV QV QR MV

Disquettes 100 50 500 100 300 100

Rubans 50 0 150 50 140 60

CDROM 90 10 600 100 250 50

HOUSE 250 50 300 100 450 150


Consommable

Protège écran 250 50 147 300 40 160

Total

Lecteur CDROM 10 10 40 60 20 80
Equipement

Lecteur disquette 90 10 20 80 20 80

Ext. mémoire 500 100 70 30 40 60

Réalisé Par M.IBRAHIMI 42


Disque Dur 20 80 10 90 50 50

Kit multimédia 40 60 60 40 10 90

Total

Sachant que le prix de ces articles est saisi dans une feuille Intitulée Catalogue Prix :

Etablir les formules de calculs des Montants de ventes et des totaux

Sur la feuille 3 du classeur établir une synthèse justifiant l'écart entre les quantités vendues et les
quantités restantes (en %).

Etablir des graphiques illustrants :

Les quantités vendues des articles : Rubans et house par

Ville (Histogramme)

La part quantitative de ventes des disquettes pour chaque ville

Etablir une synthèse illustrant les articles les plus vendus (par ville )

7. ATELIER 7 : Fonction Si Max Min …


BULLETIN DE NOTES

Nom :

Prénom :

Matière Coefficient Note Note Avec Coefficient

Mathématiques

Physique

Arabe

Français

Histoire Géographie

Total

Réalisé Par M.IBRAHIMI 43


Moyenne

Résultat

Mention

Classement

LE DIRECTEUR

8. ATELIER 8 : FORMULES, FONCTIONS ET REFERENCES ABSOLUES


Avec Physi Avec Avec Avec Histoire/ Avec Moyenn
Nom Prénom Math
Coef. que Coef.
Arabe
Coef.
Français
Coef. Géo. Coef.
Total
e
Résultat Mention

Aicha Aicha 17,00 14,50 16,00 12,50 13,00 197,00

Mohamed Mohamed 15,00 12,50 12,50 14,00 8,00 173,50

Aziz Aziz 10,00 6,00 15,00 5,00 14,50 113,50

Rachid Rachid 12,00 15,00 14,00 10,00 15,00 169,00

Taha Taha 13,00 11,00 15,00 13,00 12,00 162,00

Fouad Fouad 14,00 12,00 8,00 9,00 12,00 156,00

Aziza Aziza 8,00 12,00 5,00 10,00 9,00 122,00

Rachida Rachida 7,00 14,00 15,00 14,00 11,00 145,00

Hamid Hamid 10,00 12,80 14,00 13,00 10,00 151,20

Matière Coefficient

Math 5

Physique 4

Arabe 1

Français 2

Histoire/Gé
1
o

Travail demandé :

Dans un nouveau classeur :

Créer le tableau des coefficients dans la feuille 1 que vous renommez « COEFFICIENT »

Créer le tableau des notes dans la feuille 2 que vous renommez « NOTE »

Le tableau des notes se compose de colonnes données et de colonnes de résultats

Réalisé Par M.IBRAHIMI 44


Colonnes données : Nom, Prénom, Mat, Physique, Arabe, Français, Histoire/Géo

Colonnes résultats : Les autres colonnes du tableau

Note avec Coefficient = Note * Coefficient

Total = somme des notes avec coefficient

Moyenne = Total / somme des coefficient

Résultat = Si Moyenne < 10 alors « Redouble »

Sinon « Passe »

Mention = selon la valeur de la moyenne

Si Moyenne < 10 alors « »

Si 10 <= Moyenne < 12 alors « Passable »

Si 12 <= Moyenne < 14 alors « Assez Bien »

Si 14 <= Moyenne < 16 alors « Bien »

Si Moyenne >= 16 alors « Très Bien »

9. ATELIER 9 : FORMULES, FONCTIONS ET GESTIONNAIRE DE SCENARIO


Réaliser la feuille Excel suivantes (Tenir compte des noms de champs suivant : ) Enregistrer le résultat sous le nom « Ex6.xls » :

B2 :B6 HA ; C2 :C6 AC; D2 :D6  CO; E2 :E6  SE; F2 :F6  PR;

A B C D E F G H
1 NOM habillement Activités culturelles Conduite Séduction Présence Moyenne Mention
2 AMRANI 15 11 12 14 17
3 AZAOUI 10 09 11 12 08
4 FIGUIGUI 12 13 15 11 14

Moyenne de la classe
Moyenne maximale
Mention de la classe
Sachant que la feuille réalisée précédemment représente la classe 1 d’un établissement. En utilisant l’outil
« gestionnaire de scénario », ajouter les 2 scénarios « classe2, classe3 » suivants :

Classe 2

A B C D E F
1 NOM habillement Activités culturelles Conduite Séduction Présence
2 SLAOUI 10 13 13.5 14.5 17.5
3 GUENOUN 12.5 08 17 16 12
7 FATMI 09 08 07.5 09.5 10

Réalisé Par M.IBRAHIMI 45


Classe 3

A B C D E F
1 NOM habillement Activités culturelles Conduite Séduction Présence
2 BOURKADI 10 13 13.5 14.5 17.5
3 GHAZI 08 09 06 09 04
7 ZAWI 14 15 16 14 15

NB : Moyenne = 10% habillement + 15% Activités culturelles + 15% Conduite. + 20%. Séduction + 40%
Présence. : Vous devez la calculer en utilisant la nomination des champs

Mention : T Bien si MG≥16, Bien si 14≤MG<16, A Bien si 12≤MG<14, Passable si 10≤MG<12, Faible MG≤10.

Moyenne de la classe: Sert à calculer la moyenne générale « somme des moyennes *coef sur somme des
coef »

Moyenne maximale : moyenne maximale de classe

10. ATELIER 10 : FORMULES, FONCTIONS NOUVELLES

Code Grade Nombre Salaire Salaire Retenu Salaire net


Employé d’heures Horaire Brut
E001 1 100

E002 2 120

E080 2 180

E120 3 170

E450 1 200

E032 2 220

E012 1 200

E808 3 185

E066 3 140

E055 1 130

E004 2 179

Travail demandé :

1 - Refaire la représentation ci –dessus sous Excel .

2 - Compléter la colonne ‘Salaire horaire ‘ en respectant les conditions suivantes :

Réalisé Par M.IBRAHIMI 46


Si grade = 1 alors salaire horaire = 10

Si grade = 2 alors salaire horaire = 20

Si grade = 3 alors salaire horaire = 40

3 – Si on sait que Salaire Brut = Salaire Horaire * Nombre d’Heures , donner la formule qui permet de compléter la
colonne Salaire Brut.

4 - Sachant que la Retenu = TR * Salaire Brut , avec TR =20% ,compléter la colonne Retenu.

5 - Compléter la colonne Salaire Net en appliquant la formule Salaire Net = Salaire Brut - Retenu

6 - Donner la formule qui permet de calculer la somme des ‘salaire Net ‘ pour les employés ayant le Grade = 1.

7 - Calculer la somme et la moyenne des salaires des employés.

8 - Sans trier le tableau, donner le rang de chaque employé selon son salaire net.

9 - Utiliser le filtre pour afficher les employés suivants :

* Ceux ayant le nombre d’heures > 150

* Ceux ayant le nombre d’heures compris entre 120 et 199

* Ceux ayant le nombre d’heures = 120

* Ceux ayant le nombre d’heures > 180 et ayant le Code > E090

11. ATELIER 11 : LES SOUS TOTAUX


SITUATION AU TITRE DE L'ANNEE 2002

DATE RECETTES DEPENSES MOIS

10/01/2002 12 500,00 DH 569,00 DH 1

12/01/2002 2 563,00 DH 6 520,00 DH 1

14/01/2002 12 000,00 DH 2 560,00 DH 1

17/01/2002 1 520,00 DH 1 250,00 DH 1

25/01/2002 1 000,00 DH 3 000,00 DH 1

30/01/2002 25 000,00 DH 1 000,00 DH 1

10/02/2002 1 300,00 DH 1 240,00 DH 2

14/02/2002 4 100,00 DH 3 200,00 DH 2

17/02/2002 2 500,00 DH 1 400,00 DH 2

25/02/2002 1 520,00 DH 1 480,00 DH 2

27/02/2002 1 650,00 DH 1 560,00 DH 2

Réalisé Par M.IBRAHIMI 47


01/03/2002 2 510,00 DH 1 478,00 DH 3

13/03/2002 1 285,00 DH 1 450,00 DH 3

14/03/2002 7 521,00 DH 1 580,00 DH 3

16/03/2002 5 920,00 DH 1 540,00 DH 3

25/03/2002 1 258,00 DH 1 720,00 DH 3

28/03/2002 3 652,00 DH 12 580,00 DH 3

02/03/2002 2 156,00 DH 2 560,00 DH 3

10/03/2002 149,00 DH 3 250,00 DH 3

15/03/2002 2 569,00 DH 1 480,00 DH 3

18/03/2002 1 250,00 DH 1 550,00 DH 3

25/03/2002 1 470,00 DH 2 140,00 DH 3

05/04/2002 2 590,00 DH 2 560,00 DH 4

17/04/2002 2 540,00 DH 1 450,00 DH 4

18/04/2002 1 470,00 DH 1 250,00 DH 4

Travail demandé :

Saisir le tableau ci-dessus sous Excel, sachant que les colonnes DATE, RECETTES et DEPENSES sont des données ; Tandis
que la colonne MOIS, est une colonne calculée à partir de la colonne DATE. (utiliser la fonction MOIS)

Calculer les totaux et les sous totaux des BENEFICES et des DEPENSES à chaque changement du MOIS. (utiliser la
commande Sous-totaux du menu Données)

Changer la fonction de calcul Somme en Nombre.

12. ATELIER 12 : TABLEAU CROISE DYNAMIQUE


Raison Sociale Secteur d'activité Adresse CHIFFRE D'AFFAIRE
HP MATERIEL INFORMATIQUE CASABLANCA 120 000,00 DH

DELL MATERIEL INFORMATIQUE FES 250 000,00 DH

OFPPT FORMATION CASABLANCA 450 000,00 DH

TOSHIBA MATERIEL BUREAUTIQUE CASABLANCA 36 000,00 DH

SIEMENS MATERIEL INFORMATIQUE RABAT 440 000,00 DH

COMPAQ MATERIEL INFORMATIQUE FES 250 000,00 DH

MAROC BUREAU MATERIEL BUREAUTIQUE OUJDA 130 000,00 DH

Réalisé Par M.IBRAHIMI 48


BORLAND LOGICIEL INFORMATIQUE RABAT 15 000,00 DH

ORACLE LOGICIEL INFORMATIQUE CASABLANCA 90 000,00 DH

MOTOROLA MATERIEL INFORMATIQUE FES 50 000,00 DH

APPLE MATERIEL INFORMATIQUE OUJDA 123 000,00 DH

SAMSANG MATERIEL INFORMATIQUE RABAT 156 000,00 DH

MICROSOFT LOGICIEL INFORMATIQUE CASABLANCA 160 000,00 DH

Travail demandé :

Saisir la base de données ci-dessus sous Excel en utilisant la grille de saisie (Données, Grille)

Trier la base de données par chiffre d’affaire décroissant, puis par secteur d’activité croissant

Appliquer un filtre automatique sur la base de données

Filtrer les lignes dont le secteur d’activité est « LOGICIEL INFORMATIQUE » se trouvant à Casablanca

Etablir un tableau croisé dynamique montrant le chiffre d’affaire par secteur d’activité

Etablir un tableau croisé dynamique montrant le nombre d’entreprise par secteur d’activité et par adresse

Utiliser le tableau croisé dynamique de la 2éme question pour créer un graphique en histogramme

Modifier le type de graphique en secteur trois dimensions, ainsi que son titre

13. ATELIER 13 : TRI, FILTRE, SOUS-TOTAUX ET FONCTION SOMME.SI

Soient le tableau des vendeurs et la base de données ci-dessous :

Travail demandé:

Ouvrir un nouveau classeur Excel

Dans la feuil1 (Renommer « Vendeur »), créer le tableau des vendeurs

Dans la feuil2 (Renommer « Base Données »), saisir la base de données ci-dessus sous Excel ; (la saisie des
vendeurs doit être effectuée à partir du tableau de la Feuil1) la colonne « Mois » est calculée à l’aide de la
fonction « MOIS (date)». Ajouter la monnaie, deux chiffres après la virgule ainsi que le séparateur des milliers
aux montants.

Trier la base de données par « Vendeur » croissant puis par « Montant » décroissant

Appliquer un filtre automatique sur la base de données

Combiner plusieurs sélections pour voir l’effet des filtres

Trier la base de données par mois croissant

Réalisé Par M.IBRAHIMI 49


Calculer les sous-totaux du « montant » à chaque changement du « mois »

Trier la base de données par vendeur

Calculer les sous-totaux du « montant » à chaque changement du « vendeur »

Masquer le détail des sous-totaux puis afficher les

Dans la feuil3 (Renommer « VENTE PAR VENDEUR »), créer le tableau « VENTES PAR VENDEUR »

Remplir la colonne « MONTANTS DES VENTES», en utilisant la fonction SOMME.SI

Dans la feuil4 (Renommer « VENTE PAR VILLE »), créer le tableau « MONTANT DES VENTES » et Remplir
la colonne « MONTANTS DES VENTES»,

LA FONCTION SOMME.SI

Additionne des cellules spécifiées si elles répondent à un critère donné.


Syntaxe : SOMME.SI (plage;critère;somme_plage)
plage : représente la plage de cellules sur lesquelles baser la fonction.
critère : représente le critère, sous forme de nombre, d'expression ou de texte, définissant les cellules à
additionner. Par exemple, l'argument critère peut être exprimé sous une des formes suivantes : « 32 »,
« >32 », « pommes » ou référence de cellule.
somme_plage : représente les cellules à additionner. Les cellules comprises dans l'argument somme_plage
sont additionnées si et seulement si les cellules correspondantes situées dans l'argument plage répondent au
critère. Si l'argument somme_plage est omis, ce sont les cellules de l'argument plage qui sont additionnées.
Feuille 1 : Renommer « Vendeur »

VENDEUR
ALI
AICHA
SAID
Feuille 2 : Renommer « Base Données »

Vendeur Montant Adresse Date Mois


ALI 1000 CASABLANCA 12/01/02 1

SAID 12000 FES 14/01/02 1

AICHA 5400 CASABLANCA 18/01/02 1

AICHA 3200 CASABLANCA 16/02/02 2

SAID 9850 RABAT 16/02/02 2

ALI 15000 FÈS 18/02/02 2

ALI 25100 OUJDA 03/03/02 3

AICHA 12300 RABAT 02/04/02 4

SAID 6500 CASABLANCA 04/04/02 4

Réalisé Par M.IBRAHIMI 50


SAID 3250 FES 17/04/02 4

AICHA 5420 OUJDA 18/04/02 4

ALI 1000 RABAT 24/04/02 4

SAID 45000 CASABLANCA 16/05/02 5

AICHA 6500 OUJDA 18/05/02 5

SAID 2300 FÈS 20/05/05 5

ALI 3500 CASABLANCA 01/06/02 6

AICHA 6500 FÈS 10/06/02 6

AICHA 5200 OUJDA 12/06/02 6

SAID 1500 FES 15/06/02 6

ALI 3500 CASABLANCA 01/07/02 7

SAID 6500 FÈS 10/07/02 7

AICHA 5200 OUJDA 12/07/02 7

SAID 1500 FES 15/07/02 7

Feuille 3 : Renommer « Vente Par Vendeur »

VENTES PAR VENDEUR


VENDEUR MONTANT DES VENTES
ALI
AICHA
SAID

Feuille 4 : Renommer « Vente Par Ville »

VENTES PAR VILLE


VENDEUR MONTANT DES VENTES
FES
CASABLANCA
OUJDA
RABAT

14. ATELIER 14 : LES MODELES SOUS EXCEL


Travail de mandé :

Saisir la facture ci-dessous, sachant que :


T.H.T = Quantité * Prix Unitaire

Réalisé Par M.IBRAHIMI 51


Remise = selon Quantité
Quantité < 10 0
10 <= Quantité < 50 2.5% * T.H.T sans remise
50 <= Quantité 5% * T.H.T sans remise
T.H.T avec remise = T.H.T sans remise – Remise
T.V.A = 20% * T.H.T avec remise
T.T.C = T.H.T avec remise + T.V.A
Montant H.T Sans Remise = la somme des T.H.T sans remise
Montant H. T Avec Remise = somme des T.H.T avec remise
Montant T.V.A = la somme des T.V.A
Montant de la facture = la somme des T.T.C
N.B : les colonnes T.H.T, T.V.A et T.T.C doivent contenir les formules de calcul même pour les lignes vides
Supprimez les données de la facture (Client, adresse, N° facture, article, quantité et prix unitaire) et protégez
la feuille.
Enregistrez le classeur en tant que modèle sous le nom « MA FACTURE »
Ouvrez une copie du modèle « MA FACTURE » et saisissez des données.

Protection des feuilles :

La protection d’une feuille sert à empêcher l’utilisateur de modifier les formules, les étiquettes et la mise en
forme de la feuille.
La protection d’une feuille se fait en deux étapes :
Enlever le verrou des cellules susceptibles d’êtres modifiées :
Sélectionner les cellules susceptibles d’êtres modifiées (une sélection multiple se fait en appuyant sur la
touche Ctrl et la sélection des cellules)
Déverrouiller les cellules sélectionnées (Dans la barre des menus, choisir : Format, Cellule, Protection
Décocher Verrouillée)
Protéger la feuille

Dans la barre des menus, choisir : Outils, Protection, Protéger la feuille


Saisir éventuellement un mot de passe et valider par le bouton Ok
Enregistrement d’un modèle :

Un modèle est enregistré dans un dossier particulier appelé « Modèles ».


Choisir dans la barre des menus : Fichier, Enregistrer
Dans Type de fichier de la boîte de dialogue, choisir Modèle (dans Regarder dans de la boîte de dialogue, le dossier
Modèle est affiché)

Saisir le nom du modèle dans Nom du fichier et valider par le bouton Enregistrer

Réalisé Par M.IBRAHIMI 52


FACTURE
Client : BRANOMA

17 , Rue ################ Facture N° : 012/2002

FES Date : 03/10/17

T.H.T sans T.H.T avec


Article Quantité Prix Unitaire Remise T.V.A T.T.C
remise remise

PC 3 7 800,00 DH

Imprimante 5 2 560,00 DH

Carte Réseau 3 180,00 DH

Scanner 1 760,00 DH

Montant H.T Sans Remise

Montant H. T Avec Remise

Montant T.V.A

Montant de la facture

Arrêtée la présente facture à la somme de :

Réalisé Par M.IBRAHIMI 53


Séquence 4: LISTE ACTIVITES PREPARATOIRES AUX EXAMENS
Objectif : Préparation aux examens BTS.
1. ATELIER 1 : PERFECTIONNEMENT MS EXCEL
Barème :
Document 1 4 pts ………………..

Document 2 16 pts …………………….

…………………….
Désignation 1 pt
…………………….
Gamme Article 1 pt
…………………….
P.U. tarif 1 pt
…………………….
Montant Hors Taxe 1 pt
…………………….
Net commercial 1 pt
…………………….
Montants TTC 1 pt
…………………….
Total Montants TTC 1 pt
…………………….
TVA Transport 1 pt
…………………….
Net à payer 1 pt
…………………….
Catégorie de la Facture 2 pt
…………………….
Moyenne des Montants TTC 1 pt
…………………….
Max des Montants TTC 1 pt
…………………….
Nombre de lignes de Commandes 1 pt
…………………….
SOMME des Montants TTC de la Gamme Poudre 2 pt

Document 1 : Phase préparatoire (4 Pts) (5 MIN)

TAF
1. Créez votre dossier de travail sur le bureau de votre PC et nommez-le par votre nom de famille suivi de
votre prénom.(1Pt)
2. Créez dans votre dossier du bureau un fichier vierge de type MS EXCEL nommé « GestionFacture.XLS »

Document 2 : : Gestion sur MS Excel (16 Pts) (40 MIN)

TAF
Réalisez dans le classeur « GestionFacture.xls » les feuilles « Facture et Articles» ci-dessus en tenant compte
du nota bene ci-après :

Réalisé Par M.IBRAHIMI 54


Feuille : Facture:

Figure 2

Feuille Articles :( Regroupant tous les articles )

Figure 3

NB : (Les cellules à traiter sont toutes dans la feuille Facture)


1. Les cellules à traiter sont les cellules ayant un contenu SOULIGNE ET
ENTOURE
2. Catégorie de la Facture selon Net à payer :

Catégorie de la Facture Net à payer


A > 30 000 DH
B 20 000< <= 30 000
C 15 000< <= 20 000
D 10 000< <= 15 000

Réalisé Par M.IBRAHIMI 55


2. SOLUTION ACTIVITE 1
Réf
Formules à Saisir
Cellules

B8 =RECHERCHEV(A8;ARTICLES!$A$2:$D$6;2;FAUX)
B9 =RECHERCHEV(A9;ARTICLES!$A$2:$D$6;2;FAUX)
B10 =RECHERCHEV(A10;ARTICLES!$A$2:$D$6;2;FAUX)
C8 =RECHERCHEV(A8;ARTICLES!$A$2:$D$6;4;FAUX)
C9 =RECHERCHEV(A9;ARTICLES!$A$2:$D$6;4;FAUX)
C10 =RECHERCHEV(A10;ARTICLES!$A$2:$D$6;4;FAUX)
E8 =RECHERCHEV(A8;ARTICLES!$A$2:$D$6;3;FAUX)
E9 =RECHERCHEV(A9;ARTICLES!$A$2:$D$6;3;FAUX)
E10 =RECHERCHEV(A10;ARTICLES!$A$2:$D$6;3;FAUX)
F8 =D8*E8
F9 =D9*E9
F10 =D10*E10
J8 =F8-(F8*$H$9)
J9 =F9-(F9*$H$9)
J10 =F9-(F9*$H$9)
N8 =J8+(J8*$L$9)
N9 =J9+(J9*$L$9)
N10 =J10+(J10*$L$9)
N12 =SOMME(N8:N10)
N15 =N13*N14
N16 =N12+N14+N15
N17 =SI(N16>30000;"A";SI(N16>20000;"B";SI(N16>15000;"C";SI(N16>10000;"C"))))
F13 =MOYENNE(N8:N10)
F14 =MAX(N8:N10)
F15 =NBVAL(N8:N10)
F16 =SOMME.SI(C8:C10;"POUDRE";N8:N10)

Réalisé Par M.IBRAHIMI 56


3. ACTIVITE 2
PERFECTIONNEMENT MS EXCEL

Nom Complet : …………………………………………………………………………………………………….. Classe :

Barème :
Document 1 4 pts ………………..

Document 2 16 pts …………………….

…………………….
Désignation 1 pt
…………………….
P.U. tarif 1 pt
…………………….
Montant Hors Taxe 1 pt
…………………….
Taux de Remise 1 pt
…………………….
Net commercial 1 pt
…………………….
Montants TTC 1 pt
…………………….
Total Montants TTC 1 pt
…………………….
TVA Transport 1 pt
…………………….
Net à payer 1 pt
…………………….
Catégorie de la Facture 2 pt
…………………….
Moyenne des Montants TTC 1 pt
…………………….
Max des Montants TTC 1 pt
…………………….
Nombre de lignes de Commandes 1 pt
…………………….
SOMME des Montants TTC de la Gamme Poudre 2 pt

Document 1 : Phase préparatoire (4 Pts) (5 MIN)

TAF
3. Créez votre dossier de travail sur le bureau de votre PC et nommez-le par votre nom de famille
suivi de votre prénom.(1Pt)
4. Créez dans votre dossier du bureau un fichier vierge de type MS EXCEL nommé «
GestionFacture.XLS »

Document 2 : : Gestion sur MS Excel (16 Pts) (40 MIN)

TAF
Réalisez dans le classeur « GestionFacture.xls » les feuilles « Facture et Articles» ci-dessus en
tenant compte du nota bene ci-après :

Réalisé Par M.IBRAHIMI 57


Feuille : Facture:

Figure 2

Feuille Articles :( Regroupant tous les articles)

Figure 3

NB : (Les cellules à traiter sont toutes dans la feuille Facture)


3. Les cellules à traiter sont les cellules ayant un contenu SOULIGNE ET
ENTOURE
4. Catégorie de la Facture selon Net à payer :

Catégorie de la Facture Net à payer


H > 50 000 DH
L 35 000< <= 50 000
M 25 000< <= 35 000
P 10 000< <= 25 000

Réalisé Par M.IBRAHIMI 58


4. SOLUTION ACTIVITE 2

Réf
Formules à Saisir
Cellules

B10 =RECHERCHEV(A8;ARTICLES!$A$2:$E$6;2;FAUX)
B11 =RECHERCHEV(A9;ARTICLES!$A$2:$E$6;2;FAUX)
B12 =RECHERCHEV(A10;ARTICLES!$A$2:$E$6;2;FAUX)
D8 =RECHERCHEV(A8;ARTICLES!$A$2:$E$6;3;FAUX)
D9 =RECHERCHEV(A9;ARTICLES!$A$2:$E$6;3;FAUX)
D10 =RECHERCHEV(A10;ARTICLES!$A$2:$E$6;3;FAUX)
E8 =C8*D8
F8 =RECHERCHEV(A8;ARTICLES!$A$2:$E$6;5;FAUX)
F9 =RECHERCHEV(A9;ARTICLES!$A$2:$E$6;5;FAUX)
F10 =RECHERCHEV(A10;ARTICLES!$A$2:$E$6;5;FAUX)
H8 =E8-(E8*F8)
H9 =E9-(E9*F8)
H10 =E10-(E10*F8)
L8 =H8+(H8*$J$9)
L9 =H9+(H9*$J$9)
L10 =H10+(H10*$J$9)
N12 =SOMME(L8:L10)
N15 =N13*N14
N16 =N12+N14+N15
N17 =SI(N16>30000;"A";SI(N16>20000;"B";SI(N16>15000;"C";SI(N16>10000;"C"))))
F13 =MOYENNE(L8:L10)
F14 =MAX(L8:L10)
F15 =NBVAL(L8:L10)
F16 =SOMME.SI(C8:C10;"POUDRE";L8:L10)

Réalisé Par M.IBRAHIMI 59


5. ACTIVITE 3

Exercice1 : (sur MS POWERPONIT) (8Pts)


Vous êtes chargé d’effectuer un exposé sur les déterminants de l’investissement, présenter les informations ci-dessus en
power point voir model ci-dessous :

NB : Le contenu du sommaire constitue des liens hypertextes vers les diapositives adéquates.
Tachez d’utiliser des jeux de transition pour les diapositives et des jeux d’animation pour les composants de
chaque diapositive.

Réalisé Par M.IBRAHIMI 60


Exercice 2 : (12 pt)(40 min)
Réalisez dans le classeur « Gestionfacture.xls » la feuilles « facturations» ci-dessus en tenant compte du nota bene
ci-après :
Feuille Facturations :

Figure 2

NB : (Les cellules à traiter sont toutes dans la feuille Facturations)


5. Les cellules à traiter sont les cellules ayant comme contenu souligné les lettres « de A jusqu’à R
6. Réduction commerciale :
Taux de Remise vaut 2% si la quantité correspondante dépasse strictement 10
Taux de Remise vaut 0% dans les cas restants
7. Réduction Financière :
Taux ESCOMPTE vaut 2% si Mode de paiement vaut 1
Taux ESCOMPTE vaut 3% si Mode de paiement vaut 2
Taux ESCOMPTE vaut 4% si Mode de paiement vaut 3
Taux ESCOMPTE vaut 0% dans les cas restants
8. Pour s’assurer du résultat final : Le Net à payer vaudra (après réalisation de la facture) 18 107,88 DH.

Réalisé Par M.IBRAHIMI 61


6. ACTIVITE 4

Exercice 1 :: : Gestion sur MS Word (5,5 Pts) (15 MIN)


TAF

NEXANS Maroc -CASA S.A.R.L.

Bd Ahl Loghlam- Sidi Moumen

20 400 Casablanca

<Matricule> <Nom Com>


<Enseigne><Ville>

Information
NEXANS Maroc a le plaisir de vous informer sur les détails de son chiffre
d’affaire au titre de l’exercice 2013 durant la 1ère semaine d’Avril 2014
Figure 4
NB :
En utilisant l’assistant Fusion &Publipostage fusionnez ce document de base avec la source de
données soit la feuille suivante (à réaliser soit dans Excel ou sous forme de tableau Word)

Publiez le résultat dans un nouveau document nommé « Résultat Fusion .Doc », L’image peut
être choisie de votre choix
TAF
Réalisez les deux fichiers MS WORD : « Document de Base.Doc » et « Résultat Fusion .Doc »
en tenant compte du nota bene ci-dessus.

Réalisé Par M.IBRAHIMI 62


Exercice 2 : (15 pt)(40 min)
Réalisez dans le classeur « Gestionfacture.xls » la feuilles « facturations» ci-dessus en tenant compte du nota bene
ci-après :
Feuille Facturations :

Figure 2

NB : (Les cellules à traiter sont toutes dans la feuille Facture)


1. Les cellules à traiter sont les cellules ayant
un contenu SOULIGNE ET
ENTOURE
2. Catégorie de la Facture selon Net à payer :

Catégorie de la Facture Net à payer


A > 30 000 DH
B 20 000< <= 30 000
C 15 000< <= 20 000
D 10 000< <= 15 000

Réalisé Par M.IBRAHIMI 63


7. ACTIVITE 5
THEMES : SAGE COMPTABILITE 100 + FACTURATION SOUS MS EXCEL
Durée : 1H30min

Barème :
Exercice 1 40%

Exercice 2 60%

Exercice 1 : PARTIE ERP SAGE


Répondez aux questions suivantes
Question 1
Ordonnez de 1 à 6 et décrivez les fonctionnalités de gestion sous Sage 100 suivantes :

Fonctionn
Ordre Description de la fonctionnalité Menu utilisé
alité

Ecriture …………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … …………………….. ……


………… des …………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … ………. ……………. …
journaux …………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … ………………. ………….

Création …………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … …………………….. ……


………… des Taux …………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … ………. ……………. …
de Taxes …………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … ………………. ………….

Création …………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … …………………….. ……


………… des Codes …………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … ………. ……………. …
Journaux …………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … ………………. ………….

Création
du fichier …………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … …………………….. ……
………… comptable …………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … ………. ……………. …
de la …………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … ………………. ………….
société
Importatio …………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … …………………….. ……
n des
………… …………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … ………. ……………. …
comptes
…………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … ………………. ………….
PCGM

…………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … …………………….. ……


Création
………… …………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … ………. ……………. …
des Tiers
…………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … ………………. ………….

exemple
Clôture
Traitement/Clôture
8 d’un Cette opération valide le brouillard et le transforme en journal définitif
des journaux"
Journal

Réalisé Par M.IBRAHIMI 64


Question2
Expliquez le rôle joué par la fenêtre suivante

Réponse Question 2 : ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………


………………………………………………………………………………….. ………………………………… …………………………………………………………. ………………………………….. ………………………… …………… .
………………………………………………………………………………….. ………………………………… …………………………………………………………. ………………………………….. ………………………… ……………

Question3 : Création des Taux de Taxes & Code Journaux


Remplissez les parties vides dans les deux tableaux suivants :

Code Taxe R20 R14 F20 I20

Sens Déductible ……….……..…….. ……….……..…….. ……….……..……..

E TVA REC / CH E TVA REC / CH ……………………………………


Intitulé E TVA FAC 20
20 14 ……………………………………

3455214 (à
Compte taxe ……….……..…….. ……….……..…….. ……….………..
ajouter)
TVA/
Type Taxe TVA/débit ……….……..…….. ……….……..……..
Encaissement...
Taux % 20 ……….……..…….. 20 ……….……..……..

6111
Numéro (les comptes à …………………………………… ……………………………………
6121 61425
rattacher) …………………………………… ……………………………………
6123

Type du Compte
Code Intitulé Numérotation Rattachement Rapprochement
journal trésorerie

…………………………………… ……………………………………
Trésorerie BQ BANQUE ……….…….…….. ……….………...
…………………………………… ……………………………………

…………………………………… ……………………………………
Trésorerie CAI CAISSE ……….……..……. ……….……..…
…………………………………… ……………………………………

Réalisé Par M.IBRAHIMI 65


EXERCICE N° 2: Mise en œuvre d’une facture DOIT.
Créée en 1970, MAGTEV compte aujourd’hui parmi les leaders de la production de d’appareils électroménagers et figure au premier
rang des producteurs de ces matériaux, sa capacité de production atteint aujourd’hui 30 000 000 pièces par an.
MAGTEV a relevé le défi de la croissance grâce à la diversité et à la qualité de ses produits, mais aussi à son souci permanent de
satisfaire les exigences de sa clientèle. Un processus d'assistance et de conseil permet de répondre aux besoins spécifiques de
chaque client, quelles que soient leur nature et leur complexité. MAGTEV est mise sur l’innovation et le marketing pour tirer son
épingle.
Soucieuse de contribuer à un meilleur niveau de gestion et de consolidation de son positionnement dans le marché MAGTEV a
adopté un système d’information robuste qui traite et gère tous les mouvements réalisés au sein de la société (y compris ses
agences).
Le présent classeur effectué sous Ms Excel fait parti de son système d’information :
FEUILLE FACTURATION

FIGURE 1

Nb :
Taux ESCOMPTE vaut 2% si Mode de paiement vaut 1
Taux ESCOMPTE vaut 3% si Mode de paiement vaut 2
Taux ESCOMPTE vaut 0% dans les cas restants

Réalisé Par M.IBRAHIMI 66


FEUILLE ARTICLES

Travail à faire : Remplissez le tableau ci-dessous et indiquez les formules saisies en tenant compte de la FIGURE 1 :
Références Cellules Formules à Saisir

E10 ………………………………………………………………… ………………. …………………………….. ………………………… …………… …

I10 ………………………………………………………………… ………………. …………………………….. ………………………… …………… …

I11 ………………………………………………………………… ………………. …………………………….. ………………………… …………… …

I12 ………………………………………………………………… ………………. …………………………….. ………………………… …………… …

M10 ………………………………………………………………… ………………. …………………………….. ………………………… …………… …

M11 ………………………………………………………………… ………………. …………………………….. ………………………… …………… …

M12 ………………………………………………………………… ………………. …………………………….. ………………………… …………… …

M14 ………………………………………………………………… ………………. …………………………….. ………………………… …………… …

G14 ………………………………………………………………… ………………. …………………………….. ………………………… …………… …

M15 ………………………………………………………………… ………………. …………………………….. ………………………… …………… …

M16 ………………………………………………………………… ………………. …………………………….. ………………………… …………… …

M18 ………………………………………………………………… ………………. …………………………….. ………………………… …………… …

M19 ………………………………………………………………… ………………. …………………………….. ………………………… …………… …

Réalisé Par M.IBRAHIMI 67


8. ACTIVITE 6
THEMES : SAGE COMPTABILITE 100 + FACTURATION SOUS MS EXCEL
Durée : 1H

Barème :
Exercice 1 60%

Exercice 2 40%

EXERCICE N° 1: Mise en œuvre d’une facture DOIT.


FEUILLE FACTURATION

FIGURE 1

Catégorie de la Facture vaut A Si Net à payer > 40 000 DH

NB1 :
Catégorie de la Facture vaut B Si 30 0000 DH < Net à payer <= 40 000 DH
Catégorie de la Facture vaut C Si 20 0000 DH < Net à payer <= 30 000 DH
Catégorie de la Facture vaut D Si Net à payer <= 20 000 DH

FEUILLE PRODUIT

Travail à faire :

Réalisé Par M.IBRAHIMI 68


Recopiez le tableau ci-dessous sur votre feuille et indiquez les formules saisies en tenant compte de la
FIGURE 1 et NB1 :
Références Cellules Formules à Saisir
B8

F8

J8

N8

N12

N15

N16

F13
F14

Exercice 2 : PARTIE ERP SAGE


Question 1 :
Decrire les étapes à suivre pour créer et préparer un fichier comptable sous le logiciel SAGECOMPTABILITE 100
Question 2 :
Répondez aux questions suivantes
Remplir ce tableau en décrivant les fonctionnalités (de gestion sous Sage 100) citées là-dessous :

Fonctionnalité Description de la fonctionnalité Menu utilisé

…………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … …………………….. ……


Ecriture des
…………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … ………. ……………. …
journaux
…………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … ………………. ………….

…………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … …………………….. ……


Création des Taux
…………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … ………. ……………. …
de Taxes
…………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … ………………. ………….

…………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … …………………….. ……


Création des
…………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … ………. ……………. …
Codes Journaux
…………………………………….. …………………………………….. ……… ….. …………. … ………………. ………….

Exemple

Clôture d’un Traitement/Clôture


Cette opération valide le brouillard et le transforme en journal définitif
Journal des journaux"

Réalisé Par M.IBRAHIMI 69


9. ACTIVITE 7
Dossier 1
Soit le classeur « GestionCA.xls » contenant les feuilles « FICHE ETAT » « Agences », en se basant sur Annexe 1 :
Remplir le tableau suivant :
Références
Formules à Saisir
Cellules

B8 (Recopiable vers
le bas)

C8 (Recopiable vers
le bas)
D8 (Recopiable vers
le bas)
E8 (Recopiable vers
le bas)
F8 (Recopiable vers
le bas)
G8 (Recopiable
vers le bas)
H8 (Recopiable vers
le bas)
K8 (Recopiable vers
le bas)
M8 (Recopiable
vers le bas)
G12

G13

G14

G15

G16

G17

G18

G19

Définir les fonctions suivantes :

Réalisé Par M.IBRAHIMI 70


RechercheV

Somme.Si

Si Et

Annexe 1
Feuille FICHE ETAT:

Feuille AGENCES:

Réalisé Par M.IBRAHIMI 71


10. ACTIVITE 8

Nom Complet : …………………………………………………………………………………………………….. Classe :

Dossier 1
Soit le classeur « GestionSALAIRES.xls » contenant les feuilles « ATTESTATION DE SALAIRE » « Personnes »,
en se basant sur Annexe 1 et Annexe 2 :
Remplir le tableau suivant :
Travail à faire : Recopier le tableau ci-dessous sur votre feuille et indiquer les formules saisies en tenant compte de la FIGURE 1 :

Références
Formules à Saisir
Cellules

E5 (N° C.I.N)

E6 (Nom)

E7 (Zone )

E8 (SITUATION
Familiale)
E9 (NOMBRE
ENFANTS :)
I4(Salaire horaire
brut :)
I5 (Nombre
d'heures mensuel)

I6 (Salaire brut)

E13 (Salaire brut)

E14 (Allocation
d'Enseignement)
E15(INDEMNITES
DE SUJESTION)
E16(INDEMNITE DE
RESIDENCE)
E17(ALLOCATION
D'ENNCADREMENT)

E18(Indemnite
familiale marocaine)
J14(Caisse
Marocaine De
Retraite)
J16(Impot Generale
Sur Les Revenus)

Réalisé Par M.IBRAHIMI 72


J17(Assurance
Maladie Obligatoire)
J18(Mutuelle
Education Secteur)

E19(Base
Imposable)

E20(Somme
Emoluments Bruts
Annuels de Type
Allocation)

E21(Nombre
Emoluments Bruts
Annuels de Type
Allocation)

E22(NOM de la
personne ayant le
plus grand
Matricule)

E23(Salaire brut de
la personne ayant le
plus grand
Matricule)

J21

J22

Réalisé Par M.IBRAHIMI 73


Annexe 1
Feuille ATTESTATION DE SALAIRE :

Feuille Personnes :

Réalisé Par M.IBRAHIMI 74


Annexe 2
Salarié Salaire Brut

MATRICULE P.P.R 1278098 Salaire horaire brut :


Rec

N° C.I.N Rec
Rec Nombre d'heures mensuel :

Nom : Rec Salaire brut :


Salaire horaire brut x
Nombre d'heures mensuel

Zone : Rec

SITUATION Familiale Rec

NOMBRE ENFANTS Rec

EMOLUMENTS BRUTS ANNUELS ( INDEMNITES) RETENUES ANNUELLES (CHARGES)


TYPE
RUBRIQUE MONTANT RUBRIQUE MONTANT
EMOLUMENT
SALAIRE BRUT SB MUTUELLE M.G.E.N CAISSE RETRAITE 240
120% du SALAIRE BRUT s’il est supérieur à 100000 et
25% du
ALLOCATION D'ENSEIGNEMENT ALLOCATION NOMBRE ENFANTS non nulle sinon 105% du SALAIRE CAISSE MAROCAINE DE RETRAITE
SALAIRE BRUT
BRUT
50% du SALAIRE BRUT s’il est supérieur à 100000 ou
INDEMNITES DE SUJESTION INDEMNITE FONDATION MOHAMMED VI OS 70
la Zone vaut A sinon 40% du SALAIRE BRUT
Zone A Zone B Zone C Zone D
Autre
Zone
25% 15% 10% 5% 0% 26% du
INDEMNITE DE RESIDENCE INDEMNITE IMPOT GENERALE SUR LES REVENUS
SALAIRE SALAIRE SALAIRE SALAIRE SALAIRE SALAIRE BRUT
BRUT BRUT BRUT BRUT BRUT

90% du max des deux valeurs suivantes :


10% du
ALLOCATION D'ENNCADREMENT ALLOCATION  ALLOCATION D'ENSEIGNEMENT ASSURANCE MALADIE OBLIGATOIRE
SALAIRE BRUT
 Le double de INDEMNITES DE SUJESTION)
Les deux premiers enfants à 200 DH chacun
INDEMNITE FAMILIALE 2% du SALAIRE
INDEMNITE Le troisième enfant à 70 DH MUTUELLE EDUCATION SECTEUR
MAROCAINE BRUT
Le quatrième enfant et plus non indemnisé

Réalisé Par M.IBRAHIMI 75


Suite Annexe 2
TOTAL NET
BASE IMPOSABLE (TOT EMOLUMENTS) A CALCULER A Calculer A Calculer
RETENUES MENSUEL
Somme Emoluments Bruts Annuels de Type A CALCULER
Allocation
Nombre Emoluments Bruts Annuels de Type A CALCULER
Allocation
A CALCULER
NOM de la personne ayant le plus grand Matricule
Salaire brut de la personne ayant le plus grand A CALCULER
Matricule

11. SOLUTION ACTIVITE 8

Salarié Salaire Brut


MATRICULE P.P.R 1278098 Salaire horaire brut : =RECHERCHEV(E4;Personnes!$A$2:$H$5;7;FAUX)
N° C.I.N =RECHERCHEV(E4;Personnes!$A$2:$H$5;3;FAUX) Nombre d'heures mensuel : =RECHERCHEV(E4;Personnes!$A$2:$H$5;8;FAUX)
Nom : =RECHERCHEV(E4;Personnes!$A$2:$H$5;2;FAUX) Salaire brut : =I4*I5
Zone : =RECHERCHEV(E4;Personnes!$A$2:$H$5;4;FAUX)
SITUATION Familiale =RECHERCHEV(E4;Personnes!$A$2:$H$5;5;FAUX)
NOMBRE ENFANTS =RECHERCHEV(E4;Personnes!$A$2:$H$5;6;FAUX)

EMOLUMENTS BRUTS ANNUELS ( INDEMNITES)


TYPE
RUBRIQUE MONTANT
EMOLUMENT
SALAIRE BRUT SB =I6*12
ALLOCATION D'ENSEIGNEMENT ALLOCATION =SI(ET(E13>100000;E9>0);E13*120%;E13*105%)

Réalisé Par M.IBRAHIMI 76


INDEMNITES DE SUJESTION INDEMNITE =SI(OU(E13>100000;E9>0;E7="A");E13*50%;E13*40%)
INDEMNITE DE RESIDENCE INDEMNITE =SI(E7="A";E13*25%;SI(E7="B";E13*15%;SI(E7="C";E13*10%;SI(E7="D";E13*5%;))))
ALLOCATION D'ENNCADREMENT ALLOCATION =MAX(E14;(E15*2))*90%
INDEMNITE FAMILIALE MAROCAINE INDEMNITE =SI(E9<=2;E9*200*12;470)

RETENUES ANNUELLES (CHARGES)

RUBRIQUE MONTANT
MUTUELLE M.G.E.N CAISSE RETRAITE 240
CAISSE MAROCAINE DE RETRAITE =E13*25%
FONDATION MOHAMMED VI OS 70
IMPOT GENERALE SUR LES REVENUS =E13*26%
ASSURANCE MALADIE OBLIGATOIRE =E13*10%
MUTUELLE EDUCATION SECTEUR =E13*2%

BASE IMPOSABLE (TOT EMOLUMENTS


=SOMME(E13:E18)
ANNUELS)
Somme Emoluments Bruts Annuels de Type
=SOMME.SI(D13:D18;"INDEMNITE";E13:E18)
INDEMNITE
Nombre Emoluments Bruts Annuels de Type
=NB.SI(D13:D18;"INDEMNITE")
INDEMNITE
NOM de la personne ayant le plus petit
=RECHERCHEV(MAX(Personnes!A2:A5);Personnes!A2:H5;2;FAUX)
Matricule
Salaire brut de la personne ayant le plus petit =RECHERCHEV(MAX(Personnes!A2:A5);Personnes!A2:H5;7;FAUX)*RECHERCHEV(MAX(Personnes!A2:A5);Personnes!A2:H5;8
Matricule ;FAUX)

TOTAL NET
=SOMME(J13:J18) =(E19-J21)/12
RETENUES MENSUEL

Réalisé Par M.IBRAHIMI 77


Réalisé Par M.IBRAHIMI 78