Vous êtes sur la page 1sur 9

ROYAUME DU MAROC

RABAT, le 03 FEV 2000

MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES


**********
Trésorerie Générale du Royaume
********
Direction de la Comptabilité Publique
et de la Centralisation
*******
Service de la Centralisation et du
Suivi de l’Exécution des Budgets des
Collectivités Locales
********
N° 811 DCL/SCS.EBCL
NOTE
A
MESDAMES ET MESSIEURS LES TRESORIERS
REGIONAUX, PREFECTORAUX ET PROVINCIAUX,
RECEVEURS DE REGIONS, RECEVEURS COMMUNAUX
ET PERCEPTEURS RECEVEURS COMMUNAUX.

OBJET/ Réforme de la nomenclature budgétaire des collectivités locales -


partie dépenses -

REFER/ Circulaire conjointe des Ministres de l'Economie et des Finances et de


l'Intérieur n ° 171 du 17 décembre 1999.

Mesdames et Messieurs les Trésoriers Régionaux, Préfectoraux et


Provinciaux, Receveurs de Régions, Receveurs Communaux et Percepteurs Receveurs
Communaux voudront bien trouver ci-joint, pour information et application, la
circulaire conjointe des Ministres de l'Economie et des Finances et de l'Intérieur
visée en référence relative à la mise en place d'une nouvelle nomenclature budgétaire
des collectivités locales, - partie dépenses -.

Cette nouvelle nomenclature, élaborée par les services de la Trésorerie


Générale du Royaume en collaboration avec la Direction du Budget et la Direction
Générale des Collectivités Locales du Ministère de l'Intérieur, a certes conservé
la classification instituée par l'article 6 du dahir portant loi n° 1-76-584 du 30
septembre 1976 relatif à l'organisation des finances des collectivités locales et de leurs
groupements, selon laquelle les crédits "sont présentés par section, chapitre,
articles et paragraphes".
Néanmoins, elle a introduit outre l'uniformisation des documents
budgétaires, une normalisation et une harmonisation à l'intérieur des différentes
sections :

* L'uniformisation des documents budgétaires permettra à l'ensemble


des Collectivités Locales - toutes catégories confondues - de disposer d'un "seul
modèle" de budget aux lieu et place des différents modèles actuellement utilisés.

* La normalisation quant à elle, permettra aux Collectivités Locales


d'établir leurs prévisions de dépenses par domaine d'intervention, missions ou
actions afin d'en identifier les natures économiques et partant de faciliter la
consolidation automatisée des opérations budgétaires contribuant ainsi à un
meilleur éclairage de la décision budgétaire et à l'amélioration de la gestion des
services internes desdites collectivités.

* L'harmonisation pour sa part permettra une exploitation aisée des


informations détenues à partir de la codification fonctionnelle au niveau de l'article et de la
codification économique au niveau du paragraphe ou sous paragraphe et de répondre
ainsi aux besoins de l'analyse économique et de la comptabilité nationale.

En vue d'assurer la mise en oeuvre de ce projet de nomenclature dans les


meilleures conditions, Mmes et MM. les receveurs de régions, receveurs communaux et
percepteurs receveurs communaux sont invités à participer activement à son
expérimentation en étroite collaboration avec les services chargés de l'exécution des
budgets des collectivités locales.

Cette expérimentation consiste à transposer dans la nouvelle nomenclature, les


données afférentes aux dépenses de fonctionnement et d'équipement exécutées au titre de
l'année budgétaire 1998/99.

Ils sont, de ce fait, appelés à se conformer à la méthode de simulation


décrite dans la circulaire précitée et à apporter leur assistance et leur concours aux
services chargés des budgets locaux, notamment au niveau des communes, lorsqu'ils
auront à servir la partie qui leur est réservée dans la fiche d'évaluation destinée à
faire apparaître les difficultés de mise en application de ce projet de nomenclature.
Les délais prévus par cette circulaire pour la transmission des dossiers
relatifs à cette simulation sont reportés d'un mois et fixés comme suit :

Collectivités Locales Délais de transmission


des dossiers

- Régions ; Avant 1er mars 2000


- Préfectures et Provinces ;
- Communautés Urbaines ;
- Syndicats.

- Communes Urbaines ; Avant 1er avril 2000


- Communes Rurales.

Je ne saurais insister sur l'intérêt que Mmes et MM. les Trésoriers


Régionaux, Préfectoraux et Provinciaux, Receveurs de Régions, Receveurs
Communaux et Percepteurs Receveurs Communaux doivent accorder à cette
expérimentation dont le succès permettra la mise en application de la nomenclature
dans de bonnes conditions.

Signé : Le Trésorier Général du Royaume

Abdelfettah BENMANSOUR

- Diffusion A.B.C.D.
+ 15 exemplaires pour la D.C..L
+ 10 exemplaires pour la D..E..R
ROYAUME DU MAROC Rabat, le 17/12/1999
N° 171

Le Ministre de l'Intérieur
Le Ministre de l'Économie
et des Finances

A
MM. Les Walis et Gouverneurs des préfectures
et provinces du Royaume;
MM. Les Présidents des conseils régionaux, des
assemblées des préfectures et des
provinces;
MM. Les Présidents des conseils des
communautés urbaines;
MM. Les Présidents des conseils des
communes urbaines et rurales;
MM. Les Trésoriers régionaux, préfectoraux et
provinciaux et Receveurs chargés de la
gestion budgétaire des collectivités
locales et de leurs groupements.

Objet: Réforme de la nomenclature budgétaire des


collectivités locales.

Le dossier que vous voudrez bien trouver ci-joint comprend :

• Une note technique relative aux modalités de classification


des rubriques budgétaires et celles des codifications
économique et fonctionnelle ;

• Une fiche d'évaluation de la simulation de la nomenclature;

• Le projet de la nouvelle nomenclature concernant les


dépenses de fonctionnement et d'équipement.

Il est précisé qu'avant son application effective, la nouvelle


nomenclature doit faire l'objet d'une simulation par l'ensemble des
collectivités locales et de leurs groupements.

A cet effet, les services chargés des budgets locaux doivent procéder, en
étroite collaboration avec les receveurs de rattachement à la simulation du
projet de la nouvelle nomenclature budgétaire des collectivités locales.
Les modalités de cette simulation consistent à transposer dans la
nouvelle nomenclature les rubriques budgétaires correspondantes relatives aux
dépenses de fonctionnement et d'équipement exécutées au titre de l'année
budgétaire 1998-1999.

Cette opération de simulation qui constitue un préalable important à la mise


en application de la nouvelle nomenclature budgétaire, a pour objectif
d'initier les services gestionnaires à la nouvelle nomenclature budgétaire
et par là même leur permettre de déceler les difficultés de sa mise en
oeuvre.

Cette transposition pourra donner lieu soit au regroupement soit à


l'éclatement de certaines rubriques budgétaires actuelles.

Les documents qui doivent être utilisés à cet effet sont les pièces
comptables ayant servi à l'exécution des dépenses au titre de la gestion
1998-1999 notamment les budgets, les marchés, les bons de commande, les
conventions et les pièces justificatives des traitements et salaires du
personnel.

La méthode à suivre pour assurer convenablement cette opération de


transposition par les services chargés de la gestion des budgets locaux
consiste à :

1- Transposer directement la rubrique budgétaire figurant au budget à la


rubrique identique prévue par la nouvelle nomenclature budgétaire:

Exemple :

BUDGET ACTUEL NOUVELLE NOMENCLATURE

32 Fonctionnement des véhicules 0 Administration générale


321 Garage communal 30Actions liées au x autres
3211 Achat de carburants et lubrifiants moyens de fonctionnement
40 Parc des véhicules et engins
41Achat de carburants et lubrifiants

Ce cas ne soulève aucune observation , l’ identité entre les deux


rubriques étant parfaite.

2- Transposer une rubrique budgétaire en la fractionnant entre


plusieurs créées par la nouvelle nomenclature budgétaire:
Exemple:

BUDGET ACTUEL NOUVELLE NOMENCLATURE


22 Autres dépenses de personnel O Administration générale
221 Frais de déplacements 20 Actions liées à la gestion du
personnel
40 Transport et déplacements du
personnel
41 Frais de déplacements à
l'intérieur du Royaume
42 Frais de missions à l'étranger
43 Frais de transport à l'intérieur
du Royaume
44 Frais de stage

Dans ce cas, le responsable chargé de l'opération de transposition doit utiliser


les pièces justificatives ayant servi à l'établissement du mandat de paiement des
frais de déplacements pour pouvoir éclater ces frais selon la classification
proposée par la nouvelle nomenclature budgétaire.

3- Transposer plusieurs rubriques budgétaires figurant au budget


dans une seule rubrique de la nouvelle nomenclature budgétaire.

Exemple :
BUDGET ACTUEL NOUVELLE NOMENCLATURE

3 Matériel et frais de fonctionnement des 0 Administration générale


divers services 30 Fournitures et imprimés
31 Administration générale 31 Fournitures de bureau, produits
3114 Etablissement des titres de d'impression, papeterie et
recettes et avertissements imprimés.
3115 Reliure, B.O. et autres registres
et livres
3122 Achat d'imprimés d'état civil
3124 Achat de fournitures de bureau
3125 Achat d'imprimés
3128 Achat de tickets et quittanciers
3133 Achat de petit matériel
et mobilier de bureau

Dans ce cas, il est recommandé de totaliser toutes ces rubriques au


niveau du budget et les regrouper dans la seule rubrique budgétaire
correspondante de la nouvelle nomenclature.
Pour assurer l'aboutissement de cette opération de transposition, les
receveurs et percepteurs concernés sont invités à y contribuer dans toute la
mesure du possible en apportant leur assistance quotidienne aux services
chargés des budgets locaux; ils doivent se considérer comme des
partenaires solidairement responsables de l'aboutissement de cette
opération dans ses différentes phases de réalisation.

La présente note circulaire comporte un modèle de fiches d'évaluation


destinées à recevoir les difficultés relevées par les services chargés des
budgets des collectivités locales et de leurs groupements ainsi que par les
receveurs de rattachement.

Ces fiches sont destinées à renseigner l'administration centrale sur les


réajustements susceptibles d'être apportés au projet de cette nouvelle
nomenclature budgétaire.

Les résultats de cette opération de simulation sont transcrits dans le


cadre de la nouvelle nomenclature et retournés au Ministère de l'Intérieur
sous le timbre D.G.C.L/D.F.L appuyés des fiches d'évaluation dûment
servies dans les délais fixés comme suit :

• Avant le 1 er Février 2000 pour les budgets des


régions, des préfectures et provinces, des
communautés urbaines, des syndicats et de leurs budgets
annexes.

• Avant le 1 er Mars 2000 pour les budgets des


communes urbaines et rurales.

En raison de l'importance du nombre des communes rurales, les


services des préfectures et provinces sont invités à vérifier si les dossiers
concernant ces communes comportent la nouvelle nomenclature dûment
servie et les fiches d'évaluation de la simulation. Ils sont également appelés à
élaborer une fiche récapitulative et synthétique des difficultés relevées par les
différentes communes rurales.

Le dossier destiné au Ministère de l'Intérieur relatif aux communes


rurales devra comporter ces fiches synthétiques appuyées des dossiers
individuels élaborés par chaque commune rurale.

Une commission interministérielle composée des représentants des


Ministères de l'Intérieur, de l'Economie et des Finances et de la Trésorerie Générale
du Royaume sera chargée de l'exploitation des données de la simulation
qui permettra la mise au point définitive du projet de la nouvelle nomenclature
budgétaire.
Il est d'ailleurs prévu que l'application de celle-ci intervienne suivant le
calendrier ci-dessous :

ANNEE BUDGETAIRE CATEGORIE DES


D'APPLICATION COLLECTIVITES LOCALES

2000 - 2001 - Régions


- Préfectures et provinces
- Communautés urbaines
- Syndicats

2001 -2002 - Communes urbaines


- Communes rurales

L'opération de simulation de la nouvelle nomenclature budgétaire doit


impérativement être réalisée par l'ensemble des collectivités locales et de
leurs groupements (Régions, Provinces et préfectures, Communautés et
Communes Urbaines, Communes Rurales, Syndicats Intercommunaux)
dans les délais impartis.

Pour atteindre cet objectif, les services gestionnaires des budgets des
collectivités locales et de leurs groupements ainsi que les trésoriers
receveurs et percepteurs concernés sont conjointement invités à conjuguer
leurs efforts pour assurer un suivi quotidien de la simulation de la nouvelle
nomenclature budgétaire des collectivités locales.

Le Ministre de l'Intérieur Le Ministre de l'Economie


Le ministre de l’Intérieur et des Finance

Signé : Ahmed EL MIDAOUI Signé : Fethallah OUALALOU