Vous êtes sur la page 1sur 21

UP PHYSIQUE / DFR GEE Année Universitaire :

COURS DE PHYSIQUE
OPTIQUE
GEOMETRIQUE

(TS STGP)
PREMIERE ANNEE
UP PHYSIQUE / DFR GEE Année Universitaire :

PROGRAMME

1. Base de l’optique géométrique, principe de FERMAT

2. Lois de SNELL-DESCARTES

3. Formation des images : Stigmatisme, aplanétisme, approximation de Gauss

4. Miroir plan

5. Dioptre plan

6. Lentilles sphériques minces

7. L’œil

8. Quelques instruments optiques

INTRODUCTION

L’optique est le domaine de la physique traitant des propriétés de la lumière.

On peut la subdivisé en deux grand groupe :

- L’optique physique, qui développe la nature ondulatoire de la lumière et les


phénomènes vibratoires;

- L’optique géométrique, qui a pour but de caractériser la propagation de la lumière et


introduit les notions de rayon lumineux et de formation d’images par un instrument
optique en utilisant uniquement des constructions géométrique sans se préoccuper de
son caractère ondulatoire.

L’optique géométrique définit le programme de première année, afin de comprendre le


fonctionnement des instruments d’optique utilisés dans la vie courante et en biologie.
UP PHYSIQUE / DFR GEE Année Universitaire :

1. Base de l’optique géométrique, principe de FERMAT


1.1 Lumière

- La lumière est une onde électromagnétique (o.e.m). Elle se propage dans le vide avec
une célérité C= 299792,458km.s-1 ; C≈ 3.10 / , une longueur d’onde λ0.

- Une lumière monochromatique correspond à une onde lumineuse de fréquence unique

= soit = =

Une o.e.m monochromatique se définit en en tout point M (x,t) d’abscisse x à un instant


t donné par la fonction sinusoïdale :

On distingue deux périodes :

 La période spatiale λ0 représentant la longueur parcourue pendant une oscillation


complète

 La période temporelle T représentant la durée pour effectuer une oscillation complète

La période T vaut T= alors, =

Remarque : Plus la longueur d’onde est grande, plus la fréquence est faible et vis versa.

Longueur d’onde électromagnétique

Spectre visible
UP PHYSIQUE / DFR GEE Année Universitaire :

Remarque : Si la propagation a lieu dans un milieu autre que le vide, la célérité n’est plus
C mais V avec V ≤ C (V= C si le milieu est le vide)

La longueur d’onde n’est plus λ0 mais λ avec λ=VT

On définit alors l’indice d’un milieu.

- l’indice optique ou l’indice d’un milieu est n tel que

n = donc n ≥ 1 ;

Par contre, n= 1 dans le vide.

Dans un milieu autre que le vide, on a n>1

Exemple de valeur de n

 nair= 1,0000293 ≈ 1. On peut assimiler l’air au vide et on prendra nair=1

 neau=1,33

 nverre (flint) = 1,66 ; nverre (crown) = 1,52

Plus n est élevé, plus le milieu est réfringent.

Exprimer λ en fonction de λ0 et n.

- Un milieu est dit dispersif si son indice n varie avec la longueur d’onde de la lumière
qui le traverse. Leur indice suit la loi de Cauchy :

n=A+

Cette formule montre que plus la longueur d’onde λ0 est grande, plus l’indice n est faible.
UP PHYSIQUE / DFR GEE Année Universitaire :

Exemple de milieu dispersif : prisme, goutte d’eau

Exercice : comparer la vitesse de propagation du rouge à celle du bleu dans un milieu


donné.

- Un milieu est dit homogène si son indice n est indépendant du point M

n (M) = cte = n

- Un milieu est dit transparent s’il n’absorbe pas la lumière (l’intensité de la lumière reste
la même après l’avoir traversé)

Un milieu est dit isotrope si la lumière a les mêmes propriétés dans toutes les directions
de l’espace.

Un milieu qui réunit ces trois propriétés est appelé Milieu Homogène Transparent et
Isotrope dont le sigle est (MHTI)

Exercice : une onde lumineuse (de longueur d’onde dans le vide λ0 = 589 nm) se propage
dans l’air et pénètre dans un bloc de verre d’indice n = 1,50.

a) Quelle est la célérité de la lumière dans le vide ? dans l’air ? dans le verre ?

b) quelle est la longueur d’onde de cette onde lumineuse dans le verre ?

- On appelle dioptre l’interface entre deux milieux d’indices différents


UP PHYSIQUE / DFR GEE Année Universitaire :

1.2 Propriété du rayon lumineux

a. Principe de Fermat (principe du moindre temps)

Enoncé :

Le trajet suivi par la lumière entre 2 points A et B est tel que la durée de parcours est
minimale.

Soit dt = 0 (principe de Fermat)

Autre énoncé

Le chemin optique LAB le long d’un trajet suivi par un rayon lumineux est stationnaire
entre deux points A et B atteint par elle: LAB doit être extrémal (minimal ou maximal)

Il faut donc que dLAB=0 (principe de Fermat)

Chemin optique

Définition :

On appelle chemin optique (LAB) ou (AB), la distance parcourue par un rayon lumineux
pendant la durée de propagation dans un milieu d’indice n donné.

On montre que le chemin optique est (AB)=LAB= ∫ n( M ) d

d é é éé ΓAB entre A et B.

Pour un MHTI, n(M) = cte = n LAB = n∫


UP PHYSIQUE / DFR GEE Année Universitaire :

Soit : LAB = n AB

Conclusion : Dans un milieu homogène transparent et isotrope, la lumière se propage


toujours de façon ……………………………...

a. Principe de la lumière inverse

Si un chemin correspond à la trajectoire effectivement empruntée par la lumière pour


aller de A à B alors, il en sera de même pour revenir de B à A.

a. Principe d’indépendance

Dans un MHTI, 2 rayons distincts se propagent indépendamment l’un de l’autre


UP PHYSIQUE / DFR GEE Année Universitaire :

2.Lois de Snell-DESCARTES (1580-1627)

- W. SNELL en 1621 étudia le comportement d’un rayon lumineux à la traversée d’un


dioptre

- DESCARTES retrouva indépendamment ces résultats et les publia en 1637

2.1. Enoncé

A l’interface de deux milieux d’indices différents (dioptre) un rayon lumineux donne


généralement naissance à un rayon réfléchi IR’et à un rayon réfracté IR (ou transmis)
dans le plan d’incidence (plan contenant le rayon incident (SI) et la normale au dioptre
(IN)).
UP PHYSIQUE / DFR GEE Année Universitaire :

 Le rayon réfracté et le rayon réfléchis appartiennent au même plan d’incidence

 L’angle de réfraction i2 et l’angle incident i1 sont reliés par la relation de DESCARTES :

sin = sin

Question : Y’a-t-il toujours réfraction ?

sin = sin

1er cas : n1 < n2

<1→ < → <

Conclusion : Lorsqu’un rayon lumineux passe d’un milieu moins réfringent à un milieu
plus réfringent, il y a toujours réfraction et le rayon réfracté se rapproche de la normale.

2ième cas : n1> n2

>1→ > → >

Lorsqu’un rayon lumineux passe d’un milieu plus réfringent à un milieu moins
réfringent, le rayon refracté s’éloigne de la normale.
UP PHYSIQUE / DFR GEE Année Universitaire :
UP PHYSIQUE / DFR GEE Année Universitaire :

TD N°1

Exercice 1

Exercice 2
UP PHYSIQUE / DFR GEE Année Universitaire :
UP PHYSIQUE / DFR GEE Année Universitaire :
UP PHYSIQUE / DFR GEE Année Universitaire :
UP PHYSIQUE / DFR GEE Année Universitaire :
UP PHYSIQUE / DFR GEE Année Universitaire :

TD N°2

Exercice 1

Exercice 2 : Loi du prisme


UP PHYSIQUE / DFR GEE Année Universitaire :
UP PHYSIQUE / DFR GEE Année Universitaire :
UP PHYSIQUE / DFR GEE Année Universitaire :
UP PHYSIQUE / DFR GEE Année Universitaire :
UP PHYSIQUE / DFR GEE Année Universitaire :

TD N° 3

Exercice 1

Exercice 2