Vous êtes sur la page 1sur 9

Calcul, installation et fonctionnement des systèmes d'irrigation

goutte à goutte

L'agronomie n'est pas une science exacte, comme par exemple les mathématiques.
Néanmoins, même en l'absence de dépendances claires, nous pouvons, sur la base
des informations disponibles, avoir un impact significatif sur le rendement des
cultures agricoles en ajustant certains facteurs. L'un de ces facteurs est l'irrigation.
Et si nous parlons d'irrigation dans la culture de légumes, alors aujourd'hui, nous
pouvons affirmer avec confiance que l'irrigation au goutte-à-goutte est la plus
efficace.

Termes et définitions

l'irrigation au goutte à goutte est une méthode d'irrigation dans laquelle l'eau et les
nutriments sont fournis directement à la zone racinaire des plantes.
∙ Source d'approvisionnement en eau - canal, bassin de boues et puits, d'où l'eau est puisée;
∙ Station de pompage et prise d'eau - conçue pour la prise d'eau à la source;
∙ Station de filtration - conçue pour amener la qualité de l'eau aux paramètres
définis. Selon la présence de certaines impuretés dans l'eau et la taille de la zone
irriguée, la station de filtration peut comprendre des filtres à mailles, à disques, à
gravier, à hydrocyclone ou des combinaisons de ceux-ci;
∙ Unité d'application d'engrais - conçue pour une application dosée, avec de l'eau
d'irrigation, des engrais et des produits phytosanitaires. Il peut être constitué d'une
tête d'engrais et d'un injecteur ou doseur, ainsi que d'un récipient pour préparer une
solution d'engrais;
∙ Régulateur de pression - un dispositif pour maintenir une pression constante dans
le système, selon les données du passeport;
∙ tuyaux d' irrigation - voies d'égouttage disposés parallèlement les uns aux autres,
en fonction de la technologie, et reliés à la canalisation transversale;
∙ Émetteurs - humidificateurs goutte-à-goutte (compte-gouttes) liés au pipeline ou
constituant un tout avec celui-ci, selon la conception, dont le but est la libération
dosée d'eau du pipeline en petites quantités.

La station de filtration est l'un des éléments les plus


importants du système. En fonction de la présence de
certaines impuretés dans l'eau d'irrigation et de la
taille de la zone irriguée, la station de filtration peut
comprendre des filtres à mailles, à disques, à gravier
et à hydrocyclone.
∙ Les tamis ne sont pas seulement installés avec
but purifiant mais aussi avec
∙ Les filtres à disque sont conçus pour un
filtrage plus approfondi. Ils se composent
d'un boîtier et d'un élément filtrant sous la
forme d'un ensemble de disques minces
étroitement compressés avec des
rainures radiales. Ils allient fiabilité et coût
de service le plus bas. Utilisé pour
éliminer les particules inorganiques et
organiques. Couramment utilisé pour
prélever l'eau des puits. S'ils sont
bouchés, ils peuvent être lavés avec un
flux d'eau inversé.

Filters Les filtres à gravier sont utilisés pour éliminer les particules organiques et
inorganiques. Utilisé comme élément filtrant, le gravier calibré par fractions, grâce à
sa surface de filtration spécifique élevée, vous permet de retenir de grandes
quantités de particules en suspension. Utilisé pour prélever de l'eau dans des
réservoirs ouverts. Le rinçage est effectué avec un flux d'eau inversé. Le mélange
gravier-sable à remplir est utilisé en deux fractions grossières (1,2–2,4 mm} est
rempli par le bas, et le mekaca (0,5‐0, B) est rempli par le haut.

L'unité d'engrais est conçue pour l'application dosée d'engrais et de produits


phytosanitaires contre les ravageurs du sol.

En choisissant un ensemble de cultures sur la base du sol, de l'eau et de la


recherche marketing, leurs superficies vont directement au calcul du système lui-
même.

La procédure de conception d'un système d'irrigation goutte à goutte:


∙ Calcul préliminaire de la consommation d'eau
∙ Calcul de la quantité de tuyaux d'irrigation par parcelle, selon le schéma de plantation
∙ Division du site en blocs d'irrigation (en tenant compte de la longueur des rangées,
de la puissance de la pompe, du débit du puits)
∙ Sélection d'une station de filtration (en tenant compte du débit d'eau en blocs, du
temps d'arrosage souhaité du site)
∙ Sélection des conduites principales et de distribution
Pour commencer, déterminez la demande quotidienne maximale d'eau par
comparaison avec la limite existante de la source d'approvisionnement en eau,
déterminez le type et les caractéristiques de la station de filtration et du reste des
raccords. Un calcul préalable de la capacité de filtrage et de la puissance de la
source d'eau est effectué selon la formule:
Si la source d'approvisionnement en eau permet le débit d'eau estimé, vous
devez passer à l'étape suivante du calcul du projet.
Le calcul de la quantité de tuyau d'irrigation est effectué en tenant compte de la
liste des cultures cultivées. Pour chaque culture, en tenant compte de la
superficie cultivée et du schéma de plantation, le besoin d'un tuyau d'irrigation
est calculé:

Décomposition de la parcelle en blocs d'arrosage.

Lorsque vous divisez le site en unité d'irrigation, vous devez savoir que le débit maximal
du manchon pivotant LFT 4 ″ est d'environ 80 m3 / h, et le débit du manchon LFT 3 ″ est
de 4040 m3 / h. Dans des cas particuliers, une augmentation du débit de 10 à 15% est
possible. Par conséquent, la consommation d'eau d'une unité d'irrigation ne doit pas
dépasser la capacité du tuyau réglable. Étant donné que des tuyaux flexibles et des
canalisations rigides sont utilisés comme tuyau réglable, les valeurs suivantes sont
prises comme indicateurs de contrôle pour la rupture en blocs (tableau 1).

En fonction des diamètres des pipelines de distribution et des modèles de


plantation, la zone des blocs d'irrigation est sélectionnée.

Exemple:
Culture - Tomates.
La distance entre les tuyaux d'irrigation est de
1,3 m. Le tuyau de tirage est LFT 4 ".

La distance entre les émetteurs est de 0,3 m. La


consommation d'eau par émetteur est de -1,4 l /
h. Dépendance pour le calcul de la taille de
l'unité d'irrigation:

Ensuite, le nombre préliminaire de blocs d'arrosage est déterminé. Pour ce faire, la


superficie totale des cultures est divisée par la superficie estimée du bloc et
arrondie. S'il est impossible de placer ou économiquement inexpérimenté le
nombre estimé de blocs d'irrigation, ils vont augmenter leur nombre.

L'étape suivante consiste à déterminer les dimensions géométriques des blocs d'irrigation.
Le tuyau de tirage peut traverser le bloc d'irrigation au milieu (ou décalé), ou le long de la
bordure du bloc d'irrigation. Il est plus avantageux, dans la plupart des cas, de placer le
tuyau de tirage au milieu du bloc irrigué avec un câblage bilatéral des tuyaux d'irrigation,
en raison du coût élevé de la canalisation. Dans certains cas, il est plus économiquement
faisable de disposer unilatéralement les tuyaux d'irrigation par rapport au tuyau de tirage
avec une configuration de terrain peu pratique et des coûts élevés pour les pipelines
principaux. Le deuxième facteur affectant les dimensions géométriques des blocs
d'irrigation est la caractéristique technique du tube d'irrigation. Vous pouvez définir de 5 à
15% d'irrégularité de l'irrigation. Pour la conduite d'irrigation la plus massive (16 mm de
diamètre, taux de déversement par émetteur 0,9 - 1 l / h et une distance entre les
émetteurs de 0,3 m} avec une irrégularité de 10%, la longueur moyenne du gon irrigué est
d'environ 170 m. Ainsi, il est nécessaire d'étudier les caractéristiques techniques Il est
économiquement possible d'utiliser des têtes d'arrosage de 0,7 à 1,0 de la longueur
maximale lors de la division du champ en blocs d'arrosage.Après avoir déterminé la
longueur des blocs d'arrosage, calculez la longueur des tuyaux de tirage Pour ce faire,
divisez la surface des blocs d'arrosage par p les objectifs des blocs d'irrigation.Ne pas
permettre la culture de différentes cultures dans le même bloc, en particulier avec des
taux d'irrigation et des normes d'engrais différents.Si cela devient nécessaire, utilisez des
raccords de raccordement avec des robinets.

Clarification des besoins en eau et élaboration de schémas d'irrigation.


Après avoir déterminé le nombre et la taille des blocs d'irrigation, le débit de
chaque bloc d'irrigation est spécifié.
L'étape suivante consiste à élaborer un schéma d'arrosage.
Pour cela, le taux d'irrigation maximum (40-50 m3 / ha) est divisé par le débit d'eau
en hectare (m3 / ha * h) utilisé par le schéma de plantation et le temps d'irrigation
maximum d'un bloc particulier est déterminé. Pour l'exemple considéré (tomates),
la consommation d'eau en hectare (pour une heure de fonctionnement du système)
est de 26 m3 et la durée maximale d'irrigation (avec un débit journalier maximum
de 70 m3 / ha conventionnellement adopté dans cet exemple) est d'environ 3
heures. Lors de l'élaboration d'un schéma d'irrigation, il est plus pratique de remplir
toutes les unités d'irrigation et le temps maximum pour leur irrigation (exemple du
tableau 2) dans le tableau.

Après avoir analysé le tableau 2, nous constatons que la durée maximale


d'irrigation est de 14 heures et le débit d'eau maximal, selon le schéma d'irrigation,
est de 137 m3 / h. Ces valeurs sont des valeurs de contrôle pour d'autres calculs.

Sélectionnez une station de filtrage.


Lors du choix d'une station de filtration, il est nécessaire de prendre en compte la source
d'approvisionnement en eau (limon de bassin ouvert et puits), le degré de pollution de
l'eau et le type de polluant, le besoin horaire

dans l' eau (débit), ainsi que la productivité de la station de pompage et le nombre
d'autres consommateurs. Il convient de garder à l'esprit qu'il est nécessaire d'effectuer
des analyses de l'eau pour la composition chimique, la présence de polluants biologiques
et mécaniques afin de déterminer l'aptitude à l'irrigation et la sélection des usines de
filtration. Lors de l'utilisation de l'eau d'irrigation de réservoirs ouverts, par conséquent,
ayant un grand nombre de polluants biologiques, il est nécessaire d'inclure du sable
filtre à gravier, et avec un grand nombre de particules en suspension, il est conseillé
d'utiliser des hydrocyclones ou des combinaisons de filtres.
De plus, en plus du sable et du gravier, la structure de la station de filtration (lors du
prélèvement d'eau
réservoirs) comprennent une crépine de sécurité ou un filtre à disque. Si l'eau du
puits est utilisée, un disque ou une crépine suffit généralement. Avec un grand
nombre de particules de sable en suspension, il est conseillé d'utiliser des
hydrocyclones. Après avoir décidé du type de station de filtrage, sur la base de
l'analyse de la source d'approvisionnement en eau, nous procédons au choix du
type de filtres et calculons leur nombre. En choisissant une unité d'engrais, celle-ci
se compose généralement d'un robinet-vanne, d'un injecteur et de vannes de
raccordement et d'arrêt. Selon le débit de la station de filtrage, l'injecteur peut être
de 0,5 "à 1,5".
Calcul des canalisations principales.
Le calcul hydraulique du réseau d'alimentation en eau consiste à déterminer les
diamètres des canalisations par le débit d'eau connu et les pertes de charge dans
toutes ses sections, ainsi qu'à déterminer la pression minimale à l'entrée du
système.

La procédure de calcul des pipelines:


∙ les diamètres des canalisations sont déterminés par le débit d'eau et le débit pour
chaque section
∙ perte de charge dans les sections est déterminée
∙ la perte de charge maximale est déterminée
∙ la pression d'entrée minimale est déterminée
∙ Les capacités d'approvisionnement en eau sont comparées aux besoins du système.
La procédure et les exigences de base pour l'installation.
Sur le site prévu pour la mise en place du système d'irrigation goutte à goutte, le
travail du sol avant le semis et, si nécessaire, l'application d'herbicides dans le sol
sont effectués au préalable.

L'installation s'effectue dans l'ordre suivant:

∙ la station de filtration et les canalisations principales sont montées, selon le projet.


∙ semis et pose du tube d'irrigation en cas de culture ensemencée, ou pose du tube
en culture de semis (fait manuellement ou à l'aide de gerbeurs situés sur le châssis
du semoir ou du cultivateur).
∙ le tuyau de distribution (lft) est posé et connecté au coffre
∙ pipeline.
∙ tuyaux d'irrigation, à travers les raccords sont reliés à la conduite de distribution
pour cela dans le pipeline, en utilisant un poinçon, des trous sont réalisés pour le
montage.

∙ les systèmes sont lavés à l'eau pendant 10-15 minutes, à cet effet, au début, la
station de filtration est lavée jusqu'à ce que de l'eau propre apparaisse, puis les
tuyaux d'irrigation sont lavés.
∙ à la fin du lavage, fermez les extrémités des tuyaux d'irrigation.
∙ réglez la pression en fonction de la fiche technique.

Opération Système.
Il est très important de bien planifier tout le fonctionnement du système.Si la
planification est mal effectuée, ce qui entraînera un fonctionnement incorrect du
système, les coûts ne seront pas payants, car le profit sera faible. La culture de
légumes sur l'irrigation au goutte à goutte implique l'utilisation de technologies
avancées, donc l'obtention de rendements élevés n'est possible qu'avec la mise en
œuvre obligatoire de toutes les mesures agrotechniques pour protéger les plantes,
fertiliser et prendre soin des plantes. Le système d'irrigation au goutte-à-goutte
n'est pas protégé contre le travail du sol et les soins des plantes, de sorte que tous
les travaux doivent être effectués en temps opportun et de haute qualité. Il existe
deux systèmes d'irrigation goutte à goutte différents - un tube d'irrigation goutte à
goutte et un ruban d'irrigation goutte à goutte. La qualité de chaque système
dépend de l'épaisseur (densité) du tube ou du ruban. Un tube ou un ruban à haute
densité peut être utilisé pendant plusieurs années. La durée de vie de la bande la
plus fine est d'un an. Le ruban ayant la plus faible densité est déposé dans le sol à
une profondeur de 5 cm.

Un tube ou un ruban plus dense peut être utilisé à la surface du sol. Lors de
l'utilisation du ruban le plus fin, il est important de s'assurer qu'il est déposé dans le
sol exactement à une profondeur de 5 cm. Malheureusement, dans la pratique, les
différences de profondeur sont de +, - 5 cm.Si la bande est située trop
profondément, il y a un risque de changement de pression et de volume d'eau dans
la bande, car après de fortes pluies, le sol est considérablement compacté. Il sera
également difficile d'enlever le ruban du sol après la saison, s'il est trop profond
dans le sol. La maintenance du système est effectuée de jour comme de nuit, il est
donc important d'organiser le travail des opérateurs en plusieurs équipes. Il est
nécessaire de rincer régulièrement la station de filtrage et de surveiller en
permanence la pression dans le système, d'éliminer les éventuelles fuites.

À la fin de la saison d'irrigation, démontez et marquez tous les éléments pour le stockage.


Lorsque vous utilisez un tube ou un ruban goutte à goutte annuel, il est démonté et retiré
du champ avec une élimination supplémentaire. Auparavant, il était nécessaire de retirer
le matériel de réparation qui avait été utilisé pendant la saison pour la maintenance, en
vue d'une utilisation ultérieure. Un facteur environnemental important est le nettoyage du
champ des restes de ruban goutte à goutte et d'autres déchets de polymère. Le plastique
dans le sol ne se décompose pas, donc pour de nombreux agriculteurs, les champs où
l'irrigation au goutte à goutte a été utilisée sont contaminés par les restes de ce système.
Pour le fonctionnement normal de ces sols à l'avenir, il est extrêmement important de
nettoyer les champs de plastique de toute nature. Si un tube de plusieurs années a été
utilisé, il doit être rincé pour éliminer toutes les micro et macro particules accumulées
pendant la période de fonctionnement. Pour ce faire, des bouchons sont ouverts aux
extrémités du tube et le système est rincé à l'eau jusqu'à ce que de l'eau propre coule.
Ces travaux sont effectués par des opérateurs sur des blocs d'irrigation. Si l'eau de l'eau
libre a été utilisée pour l'irrigation, il y a un danger

la propagation d'algues bleu-vert et d'autres algues et bactéries qui forment des


compte-gouttes obstruant le mucus. Par conséquent, sur de tels systèmes, il est
nécessaire d'introduire du chlore dans l'eau d'irrigation à une concentration de 20
mg / l . Un tel rinçage est effectué à travers l'injecteur pendant 30 à 60 minutes.
Étant donné que, pendant la saison, des engrais contenant des sels de calcium et
de magnésium sont utilisés pour nourrir les plantes , des gouttes bloquantes avec
ces résidus de sel peuvent se produire. Pour éliminer ces sels en fin de saison, de
l'acide nitrique, phosphorique ou perchlorique technique est utilisé à une
concentration de 0,6% pour la substance active. La durée de l'irrigation acide est
d'environ une heure. Après avoir utilisé de telles préparations, il est nécessaire de
rincer à l'eau propre pendant 30 à 40 minutes. Après avoir effectué toutes ces
mesures, le tube d'égouttement est enroulé dans des baies et posé pour le
stockage. Lors du bobinage, retirez l'eau du tube. Gardez le combiné à l'intérieur ou
dans un contenant hermétique.
La prochaine étape de la préparation du stockage est le démontage du tuyau
flexible LFT. Les connecteurs LFT (ruban goutte à goutte) ne doivent pas être
retirés du tuyau, car cela pourrait endommager les fentes de connexion. Avant le
démontage, il est nécessaire de rincer à l'eau claire pour éliminer toutes les
particules mécaniques. Après cela, le tuyau flexible se replie proprement, tandis
que le pliage et la déformation ne sont pas autorisés. La longueur de chaque
manchon est mesurée et une étiquette est accrochée, indiquant le compteur et le
modèle d'atterrissage sur lequel il a été utilisé.Il est préférable de stocker un tuyau
flexible avec un tube goutte à goutte.
Les robinets-vannes et les robinets à tournant sphérique doivent être nettoyés de toute
contamination, lavés à l'eau. Lubrifiez toutes les pièces sujettes à la corrosion avec des
lubrifiants techniques. Pendant le stockage, l'humidité doit être évitée. Les stations de
filtrage gravier-sable sont débarrassées du gravier et lavées à l'eau claire. Avant stockage,
ils doivent être séchés. Toutes les vannes de la station de filtration sont lubrifiées avec
des graisses techniques et scellées. Le gravier filtrant doit être lavé à l'eau courante sur
des tamis et désinfecté avec des solutions acides techniques pour détruire les algues
bleu-vert
et les bactéries. La concentration de la solution de travail est de O, 6% de la
substance active. Les disques et les crépines doivent être soigneusement lavés à
l'eau claire. S'ils ont des dépôts de sel, le lavage s'effectue dans la même solution
d'acides techniques. Après cela, rincez à nouveau toutes les pièces à l'eau claire et
séchez. Il est préférable de les stocker sous forme assemblée.
Un point très important est l'élimination de l'eau de tous les éléments de l'irrigation
goutte à goutte. Si de l'eau pénètre, elle peut dégivrer et endommager des parties
du système d'irrigation à basse température.
La minutie de la préparation de l'ensemble du système d'irrigation goutte à goutte
pour un stockage adéquat en hiver détermine la longévité de votre système, ce qui
vous fera économiser de l'argent.
Toute personne utilisant l'irrigation goutte à goutte doit prendre des mesures pour
nettoyer le champ des restes du système d'irrigation à la fin de la saison.
Malheureusement, certains ignorent cela, ce qui peut entraîner de gros problèmes à
l'avenir. Les terres seront également utilisées pour la production agricole à l'avenir, il est
donc important de réfléchir à l'avance aux problèmes futurs des producteurs et de les
éviter autant que possible. Nous devons
pour travailler dans des champs propres, et non pour dépenser de l'argent et du
temps pour nettoyer les zones polluées, mais dans le passé, de nombreuses
années plus tard.

Vous aimerez peut-être aussi