Vous êtes sur la page 1sur 15

CHAPITRE I: LE MATERIAU TERRE

UE CONSTRUCTION EN TERRE 1
PROGRAMME
Chapitre I: le matériau terre
Chapitre II: Essais d’identification
Chapitre III: Stabilisation
Chapitre IV: Mode d’utilisation de la terre
Chapitre V: Procédés de fabrication, technologie et construction
Chapitre VI: Dispositions constructives

BIBLIOGRAPHIE
1. Matériaux et éléments de construction, A.KOMAR (ed.Mir, MOSCOU, Russie, 539p)
2. Produits de terre cuite, Jean Sigg, ed. SEPTINA-Paris
3. Toitures en terre, tome 1 et tome 2, M. Olivier
4. Traité de la construction en terre, HUGO HOUBEN et Hubert GUILLAUD (Ed. Parenthèses,
Marseille 1989)

Notes de cours CT1 Pr MANJIA Page 1


CHAPITRE I: LE MATERIAU TERRE
CHAPITRE I: LE MATERIAU TERRE

1.1 Définitions
1.2 Genèse de la formation de la terre
1.3 Constituants du sol
1.4 Rappels de caractéristiques physiques
1.5 Effets de l’eau et de l’air
1.6 Caractéristiques mécaniques
1.7 Avantages et inconvénients du matériau

Notes de cours CT1 Pr MANJIA Page 2


CHAPITRE I: LE MATERIAU TERRE

1.1 Introduction/Définitions
 Le sol supporte les fondations d’ouvrages
 Contient des ouvrages souterrains (tunnels)
 Reçoit des matériaux à stocker (déchets industriels et nucléaires)
 Sert à extraire des minéraux et autres ressources de production de l’énergie et des
matériaux
 Sert comme matériau de construction (ELEMENTS DE CONSTRUCTION ; barrages,
remblais)
Terre comme matériau de construction :

La terre est sans doute le matériau de construction le plus vieux du monde. Les premières cités
découvertes dans l'ancienne Mésopotamie étaient construites en terre crue, avant même l'invention de
l'écriture
Il existe de très nombreuses variantes dans l’utilisation de la terre comme matériau de construction,
qu’on peut diviser en deux grandes familles: la terre cuite (sous forme de briques et de tuiles) et la
terre crue.
La terre cuite est une matière obtenue par la cuisson d'argile (ou glaise). Elle est utilisée pour réaliser
des poteries, des sculptures et comme matériau de construction pour la fabrication de briques, tuiles ou
carreaux.
La terre crue est le terme utilisé pour désigner la terre, utilisée avec le moins de transformations
possible en tant que matériau de construction. La terre crue se décline suivant les types suivants: Le
pisé; Le torchis; l'adobe, le bloc de terre comprimé (BTC).
Le pisé consiste à battre, lit par lit, entre des planches, à l’épaisseur des murs ordinaires, de la terre
préparée à cet effet procédé d’après lequel on construit la maison, sans aucune pièce de bois
(structure), et sans la mélanger de paille ni de bourre.
Torchis: technique de construction du type ossature en bois - remplissage en terre, qui permet la
réalisation de constructions à pan de bois
Adobe ou banco : brique de terre crue, séchée au soleil, obtenue à partir d'un mélange d'argile, d'eau et
éventuellement d'une charge utilisée en petite quantité (paille hachée par exemple).
Le bloc de terre comprimé (BTC): terre mélangée éventuellement à une certaine quantité de
stabilisant, homogénéisée et comprimée dans un moule puis démoulée (résistance assez élevée, peut
être immédiatement superposés les uns sur les autres, économie de la surface de séchage et de
stockage.
Problèmes typiques du matériau terre
 Faible capacité de portance (résistance)
 Tassement excessif (compressibilité);
 Faible perméabilité (conductivité hydraulique)
 Gonflement et retrait (Changement de volume)
 Fissuration
Le problème de la terre comme matériau de construction pour l'archéologie est qu'il se dégrade plus
rapidement que la pierre.

1.2 Genèse de la formation de la terre (sol)


La terre (sol) se trouve à la surface du globe terrestre et sert de support des êtres vivants, leurs
cultures et leurs ouvrages.

Notes de cours CT1 Pr MANJIA Page 3


CHAPITRE I: LE MATERIAU TERRE
Les sols et les roches se présentent sous forme d’agrégats de particules généralement
minérales, mais parfois organiques, de taille et de forme variables. La nature et l’intensité des
forces qui lient les particules de l’agrégat dépendent de la nature du matériau.

Les sols ont 02 origines principales


 Désagrégation des roches (altération mécanique ou physico-chimique sous l’effet des
Agents naturels)
 La décomposition d’organismes vivants (végétaux comme la tourbe ou animaux comme
la craie)
On distingue aussi
 Sols résiduels et sols transportés
 Formations géologiques des roches tendres.
La terre (ou sol) est le résultat d’un processus de transformation des roches au contact de
l’atmosphère et des êtres vivants suivant 3 mécanismes:
Mécanisme 1 : altération de la roche mère (vents, pluies)

Vents, soleil, Altérations


froid Roche mère chimiques et Terre, mtx meubles,
mécaniques roches et sols
désagrégés

Pluies

Action, biodiversité érosion transport formation de nouveaux sols

Mécanisme 2: Poursuite d’altération des matières organiques (humus).


Les produits désagrégés sont colonisés par la flore et la faune (restes d’animaux, feuilles d’arbres).
Sous l’action des climats et microorganismes, nous assistons à l’enrichissement des ces sols en
substances chimiques organiques qui donnent naissance à un nouveau sol qu’on appelle humus.

Mécanisme 3: Migrations verticales des éléments solubles (nouveaux sols).


Sous l’action de l’eau des pluies, la roche mère s’appauvrit en éléments solubles. Sous un climat sec à
forte évaporation, on assiste à l’immigration vers la surface des éléments solubles qui s’y déposent.
C’est l’enrichissement qui donne lieu à de nouveaux sols.

1.3 Nature des constituants de la terre

La terre crue est un matériau minéral granulaire, composé de matières solides (matière minérale),
liquides et gazeuses.
 Constituants solides :
La phase solide est caractérisée par la description de ses particules élémentaires (dimensions,
formes, états de surface, natures chimique et minéralogique) et de leur arrangement. Les
particules formées par altération physique ou mécanique sont généralement constituées de
fragments de la roche mère renfermant chacun un ou plusieurs minéraux ; leur forme est

Notes de cours CT1 Pr MANJIA Page 4


CHAPITRE I: LE MATERIAU TERRE
régulière. Les particules résultant de l’altération chimique ont au contraire une forme
irrégulière de plaquette ou de disque et sont constituées soit par des fragments de la roche
mère ne comportant qu’un seul minéral, soit par des minéraux différents, formés au cours des
processus de dissolution et recristallisation inhérents à l’altération chimique

On distingue classiquement dans un sol trois fractions, suivant la dimension des particules. La
fraction très fine est généralement dénommée « argile » en dehors de toute signification
minéralogique. Elle est souvent constituée d’argiles, au sens minéralogique du terme. Il existe
trois grandes familles d’argiles : les kaolinites, les illites et les montmorillonites.
L’arrangement des particules peut être caractérisé par leur degré de serrage (et, par
conséquent, par le volume des vides offerts aux deux autres phases), ainsi que par l’existence
éventuelle de directions préférentielles d’orientation des particules.

Les constituants solides sont des constituants organiques (formés des végétaux et animaux
vivants ou non et non décomposés) ou minéraux (roches mères) insolubles dans l’eau. la fraction
solide est constituée de grains: cailloux, de graviers, de sables, de silts, d'argiles, des limons et
d'oxydes métalliques qui ont des propriétés colorantes.
Classes granulaires : cailloux (taille supérieure à 20mm), de graviers (de 20 mm à 5 mm), de
sables (5 mm à 0,06 mm), de silts (0,06 mm à 2 µm), d'argiles (plaquettes de taille inférieure à
2 µm), des limons (entre 0.002 et 0.02 mm) et d'oxydes métalliques (inférieure à 2 µm)
Dimension D des particules Fraction du sol Forme des grains Nature des minéraux
D > 80 μm grenue régulière minéraux d’origine
2 μm < D < 80 μm fine plaquette ou disque
D < 2 μm très fine ou argileuse plaquette ou disque minéraux d’origine ou néo-formés

LES CONSTITUANTS SOLIDES proviennent de la pluie et suivant les conditions climatiques,


d’apport d’êtres vivants des roches en décomposition, des corps organiques solubles dans l’eau
(sucres, alcools, acides organiques) et les corps organiques non solubles dans l’eau.

 constituants liquides:
La fraction liquide est constituée d'eaux et de corps organiques et minéraux dissous dans cette eau.
Les interstices du squelette solide sont occupés en partie ou en totalité par de l’eau. Cette eau
n’est en général pas pure : elle contient des électrolytes dissociés en cations et anions (son pH
est alors acide ou basique), des matières organiques et des colloïdes en suspension et, dans
certains cas, des gaz dissous

 Constituants gazeux:
Dans les sols non saturés, la phase gazeuse est présente dans tout ou partie des pores sous
forme d’un mélange d’air, de vapeur d’eau, de gaz carbonique et d’autres gaz. Les sols saturés
peuvent aussi contenir du gaz, mais sous forme de bulles ou en dissolution dans l’eau.
Les constituants gazeux sont des gaz qui proviennent des corps en décomposition (air, méthane,…).
La fraction gazeuse est constituée d'azote, d'oxygène, de gaz carbonique.
La coexistence, dans le matériau, de trois phases présentant de grandes différences dans leurs
propriétés physiques et mécaniques et explique la complexité du comportement mécanique
des sols.

1.4 Rappels de Quelques paramètres physiques du sol

Notes de cours CT1 Pr MANJIA Page 5


CHAPITRE I: LE MATERIAU TERRE

Notes de cours CT1 Pr MANJIA Page 6


CHAPITRE I: LE MATERIAU TERRE

L’accélération due à la pesanteur g, dont la valeur exacte est proche de 9,806 m/s2, souvent
arrondie à 9,81 m/s2, est habituellement fixée à 10 m/s2 en mécanique des sols, pour
simplifier les calculs. Le poids volumique de l’eau est alors égal à γw = 10 kN/m3. De plus, la
masse volumique des minéraux qui constituent les particules de la plupart des sols est en

Notes de cours CT1 Pr MANJIA Page 7


CHAPITRE I: LE MATERIAU TERRE
général proche de 2,65 ou 2,7 t/m3 (26 à 27 kN/m3 ; 1kgf=10N). Mais les sols organiques ont
des masses volumiques plus faibles. Enfin, on néglige toujours la masse de l’air présent dans
le sol : ρa ≈ 0.

Notes de cours CT1 Pr MANJIA Page 8


CHAPITRE I: LE MATERIAU TERRE

Pour caractériser complètement un sol la connaissance de trois paramètres indépendants est


nécessaire, le poids volumique de l'eau étant connu par exemple:
- un paramètre quantifiant le poids volumique: γ ou γs ou γd,
- un paramètre quantifiant I’ importance des vides: e ou n,
- un paramètre quantifiant la présence d'eau: w ou Sy (degré de saturation).

NB : le poids volumique des particules solides (en dehors des particules organiques et
métalliques varie entre des limites assez proches (26 kN/m γ. < 27 kN/m3). On peut donc le
considérer pratiquement comme constant (on prend en général γs = 26,5 kN/m3). Dans ce cas
les paramètres variables et indépendants d'un sol se réduisent à deux.

a) Déterminations de quelques caractéristiques physiques du sol (méthodes expérimentales)

Notes de cours CT1 Pr MANJIA Page 9


CHAPITRE I: LE MATERIAU TERRE

Notes de cours CT1 Pr MANJIA Page 10


CHAPITRE I: LE MATERIAU TERRE

b) Valeurs du poids volumique, indice des vides et porosité de certains sols

Poids volumique (KN/m3) Indice des vides e Porosité n (%)


Type de sol
γd max γd min γ max e max e min n max n min
Gravier 23 15 24.3 0.77 0.15 44 13
Grave limoneuse 22 17 23.6 0.57 0.2 36 17
Grave argileuse 21.5 17 23.4 0.57 0.24 36 19
Sable 22 15 23.7 0.77 0.2 44 17
Sable limoneux 20 14 22.5 0.91 0.34 48 25
Sable argileux 20 14 22.5 0.91 0.34 48 25
Limon inorganique 19.5 13 22.1 1.04 0.34 51 26
Limon organique 17 6.5 20.9 3 0.55 75 35
Argile inorganique 19 8 22.9 2.38 0.42 70 30
Argile organique 16 5 20 4.40 0.7 81 41
Hough, 1957, Hansbo, 1975

Notes de cours CT1 Pr MANJIA Page 11


CHAPITRE I: LE MATERIAU TERRE

1.5 Effet de l’eau et de l’air sur les propriétés d’une terre


L’air ne participe pas à la résistance mécanique de la terre. Il doit être réduit si possible car des
microorganismes peuvent se développer et détruire certaines composantes des matériaux de
construction.
L’eau joue un rôle important dans la détermination des propriétés d’une terre (équivalence de sables,
limite de plasticité). Il existe cinq types d’eaux:

Type d’eau Mouvance/localisation élimination


Eau libre Elle se meut par Gravitation ou capillarité au gré des Températures ambiantes entre
mouvements de la nappe phréatique, de la pression 25 et 26 ° C
atmosphérique et de la température
Eau Très petits corps où les forces de capillarité sont supérieurs aux Températures normales après
interstitielle forces hydrodynamiques un long séchage ou à l’étuve
entre 50 et 120 °C
Eau des Elle se présente sous Forme d’un film autour des particules Températures ambiantes
solutions solides et retenues à la surface par des forces polaires
électrostatiques

Eau adsorbée Elle se présente sous forme d’un film très fin sur les surfaces Entre 100 et 200° C
internes et externes des particules, elle est retenue par des
forces si puissantes qu’elle ne peut se mouvoir
Eau des - 600°C
Ce sont des Groupes hydroxydes OH faisant partie du réseau
structures
des cristallines solides.

La présence de l’eau en définitive dans la terre peut conduire à l’augmentation: de la cohésion (en
présence des limons/argiles); du gonflement (argiles); du retrait, de la plasticité.
Les quatre états hydriques sont: solides, semi-solides, plastiques, liquides (sans importance en
construction).
Les limites entre les principaux états hydriques (solide, plastique, liquide) sont déterminées par les
essais appelés "limites d'Atterberg".

Notes de cours CT1 Pr MANJIA Page 12


CHAPITRE I: LE MATERIAU TERRE
1.6 Résistance mécanique du matériau terre:
Lors de l’application d’une force sur un élément, un ensemble de forces intérieures naissent pour
équilibrer la force extérieure. L’intensité de ces forces est appelée contrainte (compression, traction,
cisaillement, flexion)

[σ] = kgf/cm2 ou Bar (actuellement MPa) 1MPa= 10 Bars.

1 Pa = 1 N/m² Pascal
1 MPa = 1 N/mm² =106 N/mm² Méga-pascal

La terre crue est un matériau s'apparentant aux bétons. Du point de vue mécanique, elle fonctionne
comme ces derniers, uniquement en compression.
La terre mise en œuvre de manière homogène (pisé) a généralement une résistance à la compression
d'environ 20 kg/cm² (2 MPa). Les éléments de maçonnerie (adobes) ont des résistances à la
compression pouvant aller de 20 à 50 kg/cm² (2 à 5 MPa).
Les valeurs de résistance à la traction, à la flexion et au cisaillement sont très faibles. L'adjonction
d'éléments fibreux (paille) permet de conférer au mélange une certaine résistance en traction, flexion
et cisaillement, mais qui reste tout de même négligeable.

Grandeur sable argiles


physique kaolinite Illite (comportement Montmorillonite
(stable au intermédiaire) comme latérite (gonflement,
contact de (Masse volumique entre 2500 retrait important)
l’eau) et 3600 kg/m3)
Chaleur 0.191kcal/kg 0.23kcal/kg °C
spécifique °C
Retrait 3 à 10 % 4 à 11 % 12 à 23%
linéaire
Resistance 0.71 à 50 bars 15 à70 bars 20 à 60 bars
sèche

Notes de cours CT1 Pr MANJIA Page 13


CHAPITRE I: LE MATERIAU TERRE

Capacité thermique (en kJ/m³.°C) : capacité à emmagasiner de la chaleur par rapport à son volume.
Effusivité thermique: (en J/(racine carrée de la capacité thermique).m².°C) : rapidité avec laquelle un
matériau absorbe des calories
Conductivité thermique ou Conductibilité thermique: est une grandeur physique caractérisant le
comportement des matériaux lors du transfert thermique par conduction, exprimée en watts par mètre
par kelvin, (W·m-1·K-1)
Pour une terre à 1500 kg/m³: Conductivité (en W/m.°C) = 0,75 ; Chaleur spécifique (en J/kg.°C) =
900 ; Capacité thermique (en kJ/m³.°C) = 1350,Effusivité thermique = 1,00 ;
Pour le pisé à 2000 kg/m³, une capacité thermique de 1800 kJ/m³.°C.
Pour les blocs de terre cuite, la diffusivité thermique : 2.53x10-3m2/h à 5.92x10-3m2/h

1.7 Avantages écologiques du matériau terre


- La terre absorbe et restitue l’humidité.
- La terre régule la température par inertie thermique.
- La terre est un très bon isolant phonique.
- La terre utilise peu d’eau en phase de transformation.
- La construction en terre crue n’utilise que 3% de l’énergie employée dans une construction en béton
- La terre est une ressource locale abondante et renouvelable (inépuisable).
La terre a des vertus thérapeutiques, soigne les affections de la peau, détruit les bactéries et les
acariens.
En fonction des exigences du projet, les propriétés de la terre peuvent être améliorées. Il est nécessaire
de déterminer au préalable à l’identification du matériau.
Technologie PISE Adobe BTC BTS ciment

Notes de cours CT1 Pr MANJIA Page 14


CHAPITRE I: LE MATERIAU TERRE
Teneur en eau Inf A 16% Plastique avec plus Inf A 16%
de 13 % d’eau

matieres argileuses peu assez

Limite de liquidite entre 23 et 40 30 et 50 25 et 50 20 et 50

Indice de plasticitE (%) entre 8 et 30 18 et 35 5 ET 30 Inf A 20

Fuseau 0 et 35 % de matieres 10 et 25 10 et 35 0 et 15
argileuses

Le chapitre suivant présente les essais d’identification de la terre.


EXERCICES (cf DOC 1-3).

Notes de cours CT1 Pr MANJIA Page 15

Vous aimerez peut-être aussi