Vous êtes sur la page 1sur 1

Le patient est asymptomatique mais les examens biologiques montrent une anomalie

147
Insuffisance rénale chronique
L. Tricot

Aucun médecin ne peut plus savoir la médecine. Group) et la formule CKD-EPI (Chronic Kidney
Jean HAMBURGER, La puissance et la fragilité, Disease-Epidemiology Collaboration). Elles peuvent
Flammarion, Paris, 1972 être utilisées à partir de sites Internet ou d'appli-
Diagnostic
„„
cations téléchargeables sur téléphone mobile. Le
point important pour évaluer l'évolution de la
Conduite à tenir
„„
Déterminer la cause
maladie rénale est d'utiliser la même formule pour
Ralentir la progression un patient.
Prévenir les complications La clairance calculée est plus simple et souvent
Informer le patient plus fiable que la clairance mesurée (qui nécessite
Préparer le patient à l'épuration extrarénale un recueil urinaire sur une période de temps bien
définie et expose à des erreurs). La clairance calcu-
lée est plus performante que le dosage isolé de la
L'insuffisance rénale chronique (IRC) se définit par créatininémie qui dépend à la fois de la production
une diminution du débit de filtration glomérulaire de créatinine par le muscle (et donc de la masse
(DFG) estimé au-dessous de 60 ml/min/m2 pendant musculaire) et de son excrétion rénale. Ainsi une
plus de trois mois. En France, environ deux millions créatininémie de 110 μmol/L témoigne d'une fonc-
de personnes ont une IRC. Les sujets à risque sont tion rénale normale chez un homme musclé de
les hypertendus, les diabétiques et les personnes 30 ans qui pèse 80 kg et mesure 1,90 m (clairance
de 70 ans ou plus (où la fréquence de l'IRC est plus > 100 mL/min pour 1,73 m2), mais d'une fonction
forte chez les hommes que chez les femmes ; chez rénale diminuée de moitié chez une femme de
les hommes de cet âge, la fréquence de l'IRC est 70 ans, de 55 kg pour 1,60 m (clairance d'environ
cinq à sept fois supérieure à celle observée chez les 40 mL/min pour 1,73 m2).
hommes de 30 à 50 ans). Chaque année en France, Le tableau  147.1 propose une classification simple
environ 9 500 personnes débutent un traitement des maladies rénales.
de suppléance. Au 31 décembre 2011, 70 700 per-
sonnes étaient traitées, 56 % par dialyse, 44 % par
greffe rénale. Ce nombre augmente de 4 % par an.
L'hypertension et le diabète sont responsables à eux Conduite à tenir
seuls de près d'un cas sur deux.
Déterminer la cause
Il faut s'assurer tout d'abord qu'il ne s'agit pas d'une
Diagnostic insuffisance rénale aiguë (où les reins sont de taille
La Haute Autorité de Santé (HAS) recommande normale ou augmentée, la tension artérielle nor-
d'identifier les patients à risque de maladie rénale
chronique et de dépister une fois par an la popula-
tion à risque par un dosage de la créatininémie avec Tableau 147.1 Classification des maladies rénales.
estimation du débit de filtration glomérulaire et Stade DFG (mL/ Définition
par la mesure de la protéinurie réalisée à partir d'un min/1,73 m2)
échantillon urinaire à tout moment de la journée. 1 ≥ 90 Maladie rénale chronique*
Son résultat est exprimé sous la forme d'un ratio avec DFG normal ou
rapporté à la créatinine urinaire : protéinurie/créati- augmenté
ninurie. Elle est positive au-dessus de 50 mg/mmol
ou 500 mg/g de créatininurie. 2 Entre 60 et 89 Maladie rénale chronique*
La fonction rénale (c'est-à-dire le DFG) doit être avec DFG légèrement
diminué
appréciée non seulement à partir de la créatininé-
mie, mais également à partir de la clairance estimée 3A Entre 45 et 59 Insuffisance rénale
ou calculée à l'aide de différentes formules. La for- chronique modérée
3B Entre 30 et 44
mule de Cockcroft et Gault était la plus utilisée car
facile d'utilisation : 4 Entre 15 et 29 Insuffisance rénale
Clairance = (140 – âge) × poids × K/créatininémie chronique sévère
L'âge est en années, le poids en kg, la créatininémie 5 < 15 Insuffisance rénale
en μmol/L, et K est environ 1 chez la femme et chronique terminale
1,25 chez l'homme.
* Avec marqueurs d'atteinte rénale : albuminurie, hématurie,
D'autres formules sont proposées pour évaluer la leucocyturie ou anomalies morphologiques ou histologiques,
fonction rénale et sont plus précises : la formule ou marqueurs de dysfonction tubulaire, persistant plus de trois
MDRD (Modification of Diet in Renal Disease Study mois (deux ou trois examens consécutifs).

776 Du diagnostic à la prescription


© 2014, Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés

Vous aimerez peut-être aussi