Vous êtes sur la page 1sur 167

Copyright:

Udo Gollub
www.udogollub.com
www.facebook.com/udo.gollub
www.linkedin.com/in/udogollub
www.xing.com/profile/Udo_Gollub

Titre : Apprenez n’importe quelle langue en seulement 7


semaines
Titre original : Wie man jede Sprache in nur 7 Wochen lernt
Auteur : Udo Gollub
ISBN 978-3-86725-354-3
Éditeur : 17 Minute Languages, Munich
Imprimé en Allemagne
1ère édition 2020
www.17-minute-languages.com
Clause de non-responsabilité :
Tous les conseils, descriptions, pages Web, programmes,
graphiques, documents, etc. ont été créés en toute conscience et
testés avec soin. Néanmoins, on ne peut exclure avec certitude la
présence d’erreurs. Par conséquent, nous ne donnons aucune
garantie pour d’éventuels dommages ou erreurs indirects
découlant de l’utilisation, de la réalisation, de la préparation et
de l’exécution de ces descriptions, conseils, pages Web,
programmes, graphiques et documents sur nos pages Web.
Malgré un contrôle minutieux du contenu, nous déclinons toute
responsabilité quant au contenu des liens externes. Les contenus
des sites externes sont de la responsabilité de leurs gérants. Nous
déclinons toute responsabilité en cas d’erreurs, d’erreurs
d’impression et de diffusion. Tous les noms de produits et de
marques sont des marques déposées de leurs propriétaires
respectifs.
Table des matières
1. Introduction : ce que vous apprendrez dans ce livre.........1
2. Comment se souvenir rapidement des objets ?................4
3. Comment mémoriser correctement les nouveaux mots ?10
4. Mémoire à long terme : comment apprendre du
vocabulaire à vie !........................................................15
5. 5 verbes pour parler après 3 heures d’apprentissage.......19
6. Apprendre avec enthousiasme comme dans un jeu
captivant.....................................................................24
7. Comment retenir votre souffle pendant 3 minutes (et
dissiper en plus l’idée reçue selon laquelle vous n’êtes pas
fait pour les langues) ?.................................................33
8. Le temps nécessaire pour apprendre un mot.................39
9. Méthode d’apprentissage par association : mémoriser des
nouveaux mots 3 fois plus rapidement...........................41
10. Consolider le vocabulaire dans la mémoire à court terme
...................................................................................51
11. La règle 80-20 ou comment assimiler la grammaire........55
12. Vous aurez ces avantages dans la vie si vous maîtrisez une
nouvelle langue...........................................................61
13. La méthode Superlearning...........................................64
14. Le « palier magique » de l’apprentissage des langues......67
15. La méthode monologue...............................................70
16. Votre plan d’apprentissage parfait pour les sept
prochaines semaines...................................................72
17. La lecture : approfondir la langue.................................78
18. Minimiser son accent...................................................82
19. Vous ne reporterez plus jamais rien au lendemain.........84
20. Comment toujours trouver le temps d’apprendre...........87
21. Perfectionner son niveau de langue en regardant des films
...................................................................................90
22. Atteindre ses objectifs 10 fois plus rapidement..............94
23. Trouver des films dans n’importe quelle langue et avec
sous-titres...................................................................99
24. Comment apprendre plus avec moins de sommeil (tout en
étant davantage reposé) ?............................................102
25. Vous comprenez déjà 300 mots dans presque toutes les
langues......................................................................106
26. Visionner des conférences en langue étrangère (TED
Talks)........................................................................109
27. Comment vous pouvez apprendre plus vite avec un(e)
partenaire ou en tandem............................................111
28. Améliorer ses connaissances linguistiques avec Wikipédia
.................................................................................115
29. Apprendre la langue de votre partenaire plus rapidement
dans une relation bilingue..........................................118
30. Petites pauses pour faire le plein d’oxygène..................121
31. Mieux dormir pour se souvenir des mots plus
efficacement..............................................................125
32. Jamais trop vieux pour apprendre une nouvelle langue —
même à 99 ans...........................................................128
33. La méditation : atteindre son but plus rapidement.......131
34. S’aménager un lieu idéal pour apprendre.....................133
35. « Biohacking» : les aliments qui stimulent vos capacités
d’apprentissage (et qui vous permettent de vivre plus
longtemps)................................................................136
36. Approfondir ses connaissances linguistiques en lisant
journaux et magazines................................................151
37. Mesurez en trois minutes votre niveau de langue (dans 50
langues).....................................................................153
38. Comment vous maîtriserez la langue étrangère aussi bien
que votre langue maternelle pour le reste de votre vie. .155
39. Augmenter son espérance de vie en parlant une nouvelle
langue.......................................................................157
40. Cours de langues en ligne dans 80 langues...................159
41. Remerciements..........................................................160
1
Introduction : ce que
vous apprendrez
dans ce livre...

Ce livre va fondamentalement changer votre façon


d’apprendre les langues.

Il vous montrera pas à pas comment apprendre une


nouvelle langue rapidement et durablement.

Vous découvrirez comment mémoriser rapidement les


mots sans les oublier le lendemain.

En outre, vous apprendrez des techniques de répétition


grâce auxquelles vous n’oublierez plus jamais votre
vocabulaire.

Et à travers différents exercices, vous verrez que vous


aurez tout le temps d’apprendre.

Même le pire des apprenants progressera rapidement —


du moment que la seule condition préalable à sa réussite
soit un système d’apprentissage amusant, motivant au

1
quotidien et présentant le contenu de l’apprentissage de
manière structurée et efficace.

Si vous n’avez pas beaucoup de temps : le contenu de ce


livre vous est présenté de façon compacte et vous fournit
de nombreuses techniques pour apprendre une nouvelle
langue efficacement et rapidement.

Vous n’aurez pas besoin de beaucoup de temps pour


apprendre non plus — n’importe qui peut apprendre une
langue en seulement 7 semaines en utilisant les méthodes
décrites dans cet ouvrage. Il n’y a pas que le système
d’apprentissage qui joue un rôle décisif pour la réussite de
l’apprenant. En fait, il est encore plus important de savoir
si vous percevez l’apprentissage comme un travail en soi
ou comme un jeu.

C’est pourquoi vous apprendrez dans ce qui suit tout sur


une méthode qui transforme l’apprentissage en un énorme
jeu (qui vous procure l’envie d’en apprendre toujours plus)
où chaque minute d’apprentissage est tout simplement un
plaisir.

L’apprentissage devient un jeu

Soudain, apprendre n’est plus un « travail », mais un passe-


temps ludique. Les apprenants passent de jour en jour
toujours plus de temps avec ce « jeu d’apprentissage ».

Il ne faut en moyenne que 50 heures d’apprentissage avec


cette méthode pour maîtriser une langue au point de

2
pouvoir comprendre une grande variété de films et de
livres.

De nombreuses techniques d’apprentissage vous


apparaîtront probablement comme des tours de magie —
comme pour les 540 000 personnes avant vous qui ont déjà
appris une nouvelle langue avec ces méthodes ou nos
logiciels.

Sur l’auteur : je suis le fondateur de 17 Minute Languages


(www.17-minute-languages.com/fr), une plateforme
d’apprentissage en ligne sur laquelle il est possible
d’apprendre plus de 80 langues.
L’ensemble des techniques présentées ici est intégré dans
le logiciel et peut être appliqué avec les cours de langue.

Toutes les méthodes décrites peuvent également être


utilisées sans un cours de langue de 17 Minute Languages.

3
2
Comment se souvenir
rapidement des
objets ?

Envie d’une première astuce d'apprentissage ?

Je vais vous montrer en une minute comment il est facile


de pouvoir se rappeler de 12 objets dans le bon ordre.
L’une des techniques d’apprentissage des mots de
vocabulaire qui vous sera présentée dans ce livre, est
basée sur ce principe.

Depuis que j’ai montré cette technique à ma fille, elle n’a


besoin que d’un tiers du temps d’apprentissage dont ont
besoin ses camarades en règle générale à l’école.

Voici à présent les 12 objets à mémoriser : chaussures,


jumelles, éléphant, pneus de voiture, raquette de tennis,
bouteille d’eau, lunettes de soleil, veste, skateboard,
pansement, crocodile, ballon de football.

La méthode traditionnelle pour les retenir serait de lire la


liste deux fois, puis essayer de la réciter autant que

4
possible. Si vous pouviez vous souvenir de quatre mots ou
plus, vous seriez parmi les meilleurs. Vous pourriez lire la
liste plusieurs fois par jour, plusieurs jours de suite, et vous
mémoriseriez les objets de mieux en mieux… Mais aussi
dans le bon ordre ? Cela prendrait beaucoup trop de
temps.

La plupart d’entre nous a appris par le passé les langues


(entre autres) de cette façon, en lisant constamment la
même liste de vocabulaire. Comme c’est inefficace.

Voici donc la première astuce d’apprentissage (vous en


apprendrez beaucoup dans ce livre).

La méthode d’association pour les objets

Vous devez imaginer tous les objets sous la forme d’une


histoire dans laquelle ces derniers sont reliés les uns aux
autres.
Vous devez vous imaginer chaque objet à part entière,
mais avec une représentation différente de celle qu’ils ont
en réalité, car il est plus facile de se souvenir de choses
inhabituelles.
Le texte qui suit est donc délibérément absurde.

Mémoriser 12 objets

Vous vous souviendrez de 12 objets de la façon suivante


(cet exercice nécessite seulement une minute de lecture).

Imaginez une paire de chaussures.

5
Pas n’importe laquelle, en rouge et pointure 100.

Dans les chaussures se trouve une énorme paire de


jumelles qui tremble d’avant en arrière.
(Les images en mouvement sont plus faciles à mémoriser
que les images fixes, d’où le mouvement de va-et-vient).

Un éléphant tente de trouver son équilibre sur les


jumelles. On voit bien que cela l’amuse.
(Les images émotionnelles sont plus faciles à retenir, d’où
le fait qu’il s’amuse).

Avec sa trompe, il soulève un pneu de voiture.

Sur le pneu se trouve une raquette de tennis. Regardez


l’éléphant faire des efforts pour équilibrer la raquette de
tennis sur le pneu de la voiture.

Il y a une bouteille d’eau sur la raquette de tennis. L’eau


bouillonne et mouille le cordage de la raquette, et vous
vous dîtes : « Le beau filet, il va s’abîmer ! »

La bouteille d’eau porte des lunettes de soleil sur le nez et


se moque de vous ; vous pouvez vous l’imaginer comme
dans un dessin animé.
Mais qu’est-ce que c’est ? Quelqu’un a vraiment accroché
une veste à l’une des branches des lunettes !

La veste est accrochée de travers, parce que dans une de


ses poches se trouve un skateboard de deux mètres de
long.

6
Maintenant, vous faites le tour du skateboard et vous voyez
un pansement géant de trois mètres de long. Le
pansement est collé sur l’un des côtés du skateboard,
l’autre côté du pansement entoure un crocodile. Le
crocodile peut à peine bouger à cause du pansement, mais
au moins sa gueule est libre.

Et il y a un ballon de foot bleu dans sa gueule. Le crocodile


joue avec le ballon de foot.

Cette méthode fonctionne même à l’envers

Le ballon est dans la bouche du crocodile.


Le crocodile est coincé dans un pansement.
Le pansement colle au skateboard trop long.
Le skateboard est dans la poche de la veste.
La veste est accrochée à la branche des lunettes de soleil.
Les lunettes de soleil sont sur le goulot de la bouteille
d’eau.
La bouteille d’eau est sur la raquette de tennis.
La raquette de tennis s’équilibre sur le pneu de la voiture.
Le pneu de la voiture est soulevé par l’éléphant.
L’éléphant s’équilibre sur les jumelles.
Les jumelles oscillent d’avant en arrière dans les énormes
chaussures rouges.

Terminé. Vous pourrez maintenant réciter ces 12 objets


dans le bon ordre, dans un sens ou dans l’autre.

7
Astuce supplémentaire : récitez ce texte à haute voix en
utilisant le dictaphone de votre smartphone et écoutez-le
ensuite à nouveau les yeux fermés.
Faites une pause de trois secondes après chaque phrase
pour bien mémoriser l’image.

Vous trouvez que cette histoire est absurde ? C’est le but.


Plus c’est absurde, mieux vous vous en souviendrez parce
que les banalités du quotidien sont vite oubliées.

Maintenant, interrompez un instant votre lecture et


écrivez la liste de mémoire.

Vous vous souvenez de quasiment tous les mots et en plus


dans le bon ordre. Même dans quelques jours, vous vous
rappellerez du vocabulaire appris aujourd’hui.

Et maintenant, imaginez apprendre des mots de


vocabulaire aussi facilement que vous venez de le faire et,
en plus, en vous amusant.

Avec la bonne technique de répétition, que je vais vous


montrer tout de suite, ce que vous apprenez restera pour
toujours dans votre mémoire.

Poursuivez votre découverte de ce livre. Les 82 minutes de


lecture restantes seront l’un des meilleurs investissements
pour votre avenir.

8
En bref...

Imaginez une chaîne d’objets en images.


Les images en mouvement, chargées en émotion,
extraordinaires et absurdes sont les plus faciles à retenir.

9
3
Comment mémoriser
correctement les
nouveaux mots ?

Vous allez maintenant apprendre des mots de vocabulaire


que vous n’avez jamais entendus auparavant. En plus, je
vais vous révéler comment vous allez garder ces nouveaux
mots en mémoire durablement.

Vous vous en souvenez ? À l’école, la plupart des enfants


apprennent avec des listes de vocabulaire imprimées à la
fin d’un manuel scolaire. Malheureusement, cette
méthode d’apprentissage est très inefficace. Même si les
élèves intègrent une fois les mots, ils en oublient beaucoup
au cours de la semaine suivante.

Voici la méthode avec laquelle vous assimilerez les mots


sans jamais plus les oublier...

Si vous apprenez un nouveau mot, lisez-le, écoutez-le et


répétez-le ensuite deux fois.
Supposons que vous appreniez le turc et que vous êtes en
train d’apprendre le mot « entrée (dans un lieu) », giriş
(prononcé : « girich »).

10
Lisez le mot « giriş ». Écoutez-le et dites deux fois :
entrée – giriş
entrée – giriş
Ensuite, dites-le dans l’ordre inverse :
giriş – entrée
giriş – entrée

Si vous récitez uniquement du français vers le turc, il peut


arriver que vous sachiez que « entrée » se dise « giriş »,
mais lorsque vous entendrez « giriş », il se peut que vous
ne puissiez pas le relier au mot « entrée » dans votre
langue maternelle.

La récitation à haute voix ne dure au total qu’une dizaine


de secondes — et vous avez déjà posé la première pierre
pour vous souvenir de ce mot pour toujours.

Et prononcez les mots le mieux possible — même si vous


ne les marmonnez qu’en silence.

De cette façon, vous avez utilisé trois sens (la vue, l’ouïe, la
parole) et vous avez déjà créé trois connexions différentes
dans votre cerveau. En faisant un effort d’articulation,
vous avez aussi immédiatement mémorisé la bonne
prononciation.

Fermez les yeux et imaginez comment ce mot est écrit.


Ouvrez ensuite les yeux et contrôlez si ce que vous avez
imaginé était juste. Maintenant, vous avez également
mémorisé la bonne orthographe.

11
Si l’orthographe est très importante pour vous, écrivez le
mot. En l’écrivant à la main, vous serez capable de
mémoriser son orthographe 40 % plus efficacement qu’en
le tapant à l’ordinateur. Ce résultat a pu être mesuré par
des psychologues.

Association d’idées : des moyens


mnémotechniques pour l’apprentissage du
vocabulaire

Parlons maintenant des moyens mnémotechniques, que


l’on connaît sous le nom de « méthodes par association ».
Pensez à une image dans laquelle votre mot (« entrée »)
apparaît avec un objet dont le nom sonne de la même
manière ou dont la première syllabe est commune à sa
traduction.

Pour « entrée » (giriş), imaginez une « girafe » devant une


entrée ou bien une « guirlande » accrochée dans une
entrée.

Il faut du temps pour créer une association, mais ce temps


que vous prenez est un investissement qui en vaut la
peine. De cette manière, vous vous souviendrez beaucoup
mieux des mots que sans association ; vous oublierez un
mot beaucoup moins souvent et, dans l’ensemble, vous
aurez besoin de beaucoup moins de temps pour
apprendre. Dans nos tests, cette méthode a accéléré
l’apprentissage de 50 à 70 %.

12
Dans les jours qui vont suivre, cette association vous
aidera pour beaucoup de mots dont vous vous rappellerez
de nouveau. Ne vous inquiétez pas, vous n’aurez besoin de
ces astuces mnémotechniques que pendant les premiers
jours.

Comment dit-on déjà « entrée » en turc ?

Vous avez désormais posé la première pierre.

Ce qui est important, c’est que vous répétiez de nouveau ce


mot aujourd’hui.

Si vous apprenez sans logiciel, écrivez le mot sur une fiche,


le mot français d’un côté et la traduction de l’autre. Placez
une « pile » de tous les mots que vous avez appris
aujourd’hui sur la table et placez chaque nouvelle fiche
sous la pile.

Tirez les fiches, une par une. Regardez le vocabulaire dans


la langue étrangère ou dans votre langue maternelle.
Pensez à la traduction. Si votre solution est correcte,
mettez la fiche de côté. Si vous ne vous souvenez pas de la
traduction ou si celle-ci était incorrecte, réapprenez le mot
comme décrit ci-dessus et remettez la fiche sous la pile.

Lorsque la pile est écoulée, cela veut dire que tous les mots
sont stockés dans votre mémoire à court terme.

Le lendemain, vous connaîtrez en moyenne 83 % des mots


que vous venez d’apprendre (c’est du moins la valeur
moyenne que nous avons pu mesurer auprès de nos

13
utilisateurs chez 17 Minute Languages). Pour les mots de
vocabulaire dont la traduction vous échappe encore, vous
devriez répéter l’apprentissage avec cette méthode.

Dans le chapitre suivant, je vais vous montrer comment


consolider vos connaissances récemment acquises sans
les oublier.

En bref...

Écoutez le mot.
Répétez le mot deux fois en français puis dans la langue
étrangère.
Répétez le mot deux fois dans la langue étrangère, puis en
français.
Fermez les yeux et imaginez comment le mot est écrit.
Pensez à une association et imaginez qu’il s’agisse d’une
image en récitant le mot à voix.

14
4
Mémoire à long terme :
comment apprendre du
vocabulaire à vie !

80 % des mots que vous enregistrez seront oubliés après


une semaine, à moins que vous ne les répétiez.

Pour intégrer ces mots dans votre mémoire à long terme,


de façon permanente, vous avez besoin de la méthode
d’apprentissage à long terme, également appelée « Spaced
Repetition » (répétition espacée) dans les milieux
scientifiques.

Les bases de ce système ont été jetées en 1885 par le


psychologue allemand Hermann Ebbinghaus dans son
ouvrage Über das Gedächtnis: Untersuchungen zur
experimentellen Psychologie (La Mémoire. Recherches de
psychologie expérimentale) que nous avons encore
amélioré par des tests auprès de 30 000 apprenant(e)s de
différentes langues.

Vous devez répéter le vocabulaire pendant 5 jours


spécifiques avec une pause de 1, puis 2, 4, 8 et 16 jours
entre les répétitions.

15
Le système fonctionne ainsi...

Vous mémorisez un mot de vocabulaire. Ensuite, vous le


répétez avec l’ensemble des autres nouveaux mots aussi
souvent que nécessaire jusqu’à ce que vous puissiez
traduire tous ces mots.
La méthode d’apprentissage pour mémoriser à long terme
consiste en un système de fiches numérique composé de
cinq niveaux.

Le nouveau mot se trouve au niveau 5 de la méthode


d’apprentissage à long terme, qui correspond au
compartiment du cerveau dans lequel tous les nouveaux
mots arrivent. En outre, tous les mots que vous ne
connaissiez pas lors de l’une des répétitions s’y retrouvent
aussi.

Après qu’un mot de vocabulaire a été placé au niveau 5, il


est de nouveau interrogé le lendemain, mais vous prenez
d’abord une pause d’un jour. Si la traduction vous vient à
l’esprit, le mot sera déplacé au niveau 4 de votre système
d’apprentissage et seulement répété de nouveau deux jours
plus tard.

Cependant, si vous ne connaissiez pas la traduction, ce


mot de vocabulaire sera traité comme un mot
complètement nouveau et sera (dé)classé au niveau 5.

Lorsque le mot du niveau 4 revient après une pause de


deux jours, on vous demandera sa traduction encore une
fois. Si celle-ci vous vient à l’esprit, le mot est déplacé au
niveau 3 et répété quatre jours plus tard. Si vous ne pouvez

16
pas vous souvenir de la traduction de ce mot, ce dernier
revient au début (c’est-à-dire au niveau 5) et est répété
jusqu’à ce que vous l’ayez parfaitement assimilé.

Vous serez à nouveau interrogé sur les mots du niveau 3


après une période d’attente de quatre jours. Tous ceux qui
vous viennent tout de suite à l’esprit passeront au niveau 2.
Ceux-ci seront à nouveau répétés après huit jours d’attente
pour votre entraînement. Si vous les connaissez, ils seront
promus au niveau 1 et ils seront répétés une dernière fois
après une pause de 16 jours.

Encore une fois, si vous ne connaissez pas un mot, ce


dernier revient au début (et donc au niveau 5).

Les mots que vous connaissiez encore au niveau 1


n’auront jamais à être répétés, parce qu’ils seront alors
stockés en permanence dans votre mémoire à long terme.

Lorsque vous apprenez une langue, vous devez d’abord


répéter chaque jour les anciens mots, puis seulement
après apprendre les nouveaux.

Il y aura du vocabulaire à tous les niveaux, qui sera


toujours répété automatiquement au bon moment par le
système de répétition.

Vous connaîtrez la plupart des mots des niveaux 4 à 1, mais


vous en aurez oublié quelques-uns. Ceux-ci remonteront
ensuite au niveau 5.

17
Avec cette méthode, vous apprendrez tous les mots de la
langue par cœur automatiquement et ne les oublierez plus
jamais.

En bref...

Un nouveau mot arrive au niveau 5.


Tous les mots sont répétés.
Niveau 5 après une journée.
Niveau 4 après deux jours.
Niveau 3 après quatre jours.
Niveau 2 après huit jours.
Niveau 1 après seize jours.
Chaque mot connu descend d’un niveau jusqu’à ce qu’il
atteigne le niveau 0.
Chaque mot que vous ne connaissez pas remonte au
niveau 5.

18
5
5 verbes pour parler
après 3 heures
d’apprentissage

Les verbes sont au cœur de chaque langue. Si vous


reconnaissez et formez correctement les verbes, vous avez
déjà appris la partie de la grammaire la plus importante.

Vous n’avez besoin que de cinq verbes pour commencer à


pouvoir exprimer beaucoup de choses rapidement :

avoir
être
aller
pouvoir
faire

Apprenez ces cinq verbes au présent pour les six formes


conjuguées nécessaires : je vais, tu vas, il va, nous allons,
vous allez, ils vont.

Apprenez en outre les formes du passé et du futur des


quatre verbes suivants :
avoir
être

19
aller
faire

Au passé, il y a dans beaucoup de langues le premier passé


(imparfait : je faisais) et le second passé (passé composé :
j’ai fait). À ce stade, apprenez d’abord les formes du passé
qui sont plus fréquemment utilisées à l’oral.

Apprenez ensuite les expressions supplémentaires


suivantes :
Y a-t-il... ?
Puis-je... ?
J’ai besoin de...
Où est... ?
Qu’est-ce que... ?
Combien coûte... ?
J’aimerais...
Peux-tu... ?
Pouvez-vous... ?

Vous n’avez à apprendre la formule de politesse (Pouvez-


vous…?) qu’une seule fois, parce que dans toutes les
langues, celle-ci est formée à partir soit de la 3e personne
singulier, soit de la 2e ou de la 3e personne pluriel. Dans
certains cas, il n’y a aucune différence entre vous et tu,
comme en anglais.

Vous apprenez en tout avec cinq verbes au présent et 6


formes conjuguées un total de 30 termes pour le présent,
24 pour le passé, 24 pour le futur et les 8 expressions
listées ci-dessus, soit environ 100 termes et expressions au

20
total. Selon la langue, vous mettrez entre 30 minutes et
deux heures pour les apprendre.

Après cela, vous aurez déjà une idée de la façon dont tous
les autres verbes sont formés, même si les verbes que vous
venez d’apprendre sont formés de façon irrégulière. Il vous
sera plus facile de vous souvenir des formes pour tous les
autres verbes.

Pour 50 langues, nous avons déjà préparé un tableau de


verbes avec exactement ces 100 termes et vous pouvez le
télécharger gratuitement ici :
www.17-minute-languages.com/livre

Les formes verbales essentielles vous sont en outre


enseignées dans le cours de langue de 17 Minute
Languages durant les premiers jours, à l’aide d’un
programme d’entraînement aux verbes spécifique. Si vous
apprenez au début seulement 100 mots en plus de ces
verbes, vous pourrez mener vos premières conversations
après seulement trois heures d’apprentissage.

Si vous commencez maintenant à former vos propres


phrases, peu importe si le reste de la phrase est
grammaticalement correct.
Vous pouvez également pointer du doigt des objets dont
vous ne connaissez pas encore la traduction, et vous
pouvez faire des gestes pour « mimer » des phrases et
exprimer ainsi votre humeur.

Supposons que vous vouliez dire clairement que vous avez


gravi une montagne, que c’était épuisant et que vous étiez

21
frigorifié en haut, dites par exemple « Hier, je suis allé
Mont Blanc » et caressez votre front avec votre main
comme si vous essuyiez de la sueur.
Vous dites ensuite « sur (au-dessus) brrrrrrr » et vous faites
semblant de trembler de froid.

Avec ces 5 verbes, vous pouvez vous exprimer dans les


situations suivantes.

Vous pouvez exprimer tout ce dont vous avez besoin et


pouvez vous faire comprendre en cas d’urgence : « J’ai
voiture là-bas (en la désignant du doigt), j’ai besoin
essence. »

Vous pouvez expliquer ce que vous avez vécu, comme lors


d’un voyage : « Hier nous étions Colisée, très beau, nous
avons mangé glace. Je suis allé gare, puis je suis allé
Lisbonne. »

Vous pouvez parler de vos projets : « Demain, j’irai avec


avion au Caire puis je ferai pyramides. »
À la place de « voler », vous utilisez ici simplement le verbe
« aller avec avion ». Tout le monde vous comprendra.

Vous pouvez parler de vous : « Je suis ingénieur, je fais


windsurf, tennis, jogging. »

Vous pouvez parler de votre famille : « J’ai 3 enfants, 1


frère, 1 sœur. »

Vous pouvez réserver un moyen de transport : « J’ai besoin


billet avion Amsterdam. »

22
Vous pouvez passer une commande dans un restaurant :
« Je voudrais une pizza. »

23
6
Apprendre avec
enthousiasme comme
dans un jeu captivant

Le plus gros problème lorsque l’on apprend une langue


étrangère, c’est que l’on a tendance à ralentir son rythme
d’apprentissage, voire à l’arrêter après avoir perdu sa
motivation du départ.
Prenons l’exemple d’un cours du soir pour adultes : le
premier soir, la salle est pleine ; le lendemain, on n’a
aucun mal à trouver un siège et quatre jours plus tard, la
moitié de la salle est vide.

Il en va de même pour les cours, en ligne ou non. Le


premier jour, tout le monde participe encore, mais, après
quelques jours, la motivation baisse et les gens
commencent à reporter leur apprentissage au lendemain :
« Aujourd’hui, il fait vraiment trop beau. », « Je dois faire
quelque chose de toute urgence ! » ou « Je suis vraiment
trop fatigué aujourd’hui... » sont des excuses fréquentes.
En un rien de temps, on n’apprend plus rien et on oublie
même que l’on s’était inscrit.

Ce problème nous était également familier avec le logiciel


de 17 Minute Languages. Pendant longtemps, seulement

24
17 % de nos utilisateurs ont atteint la fin de leur cours de
langue et un peu moins de la moitié a même dépassé 10 %
du contenu total.

J’ai trouvé la solution à ce problème lorsque je travaillais


intensivement sur la thématique de la gamification.
La « gamification » désigne le fait d’utiliser des
mécanismes ludiques pour rendre un domaine, une
application, particulièrement attractif en faisant appel à la
prédisposition humaine au jeu.

Il y a trois livres sur le marché consacré à ce thème et qui


décrivent à peu près tout ce que l’on doit savoir sur ce
sujet. Hooked de Nir Eyal, Actionable Gamification de Yu-
kai Chou et Reality is Broken: Why Games Make Us Better
and How They Can Change the World de Jane McGonigal.

Nous avons remanié complètement nos cours de langue en


ligne en nous fondant sur ces livres pour transformer
l’expérience de l’apprentissage. Le résultat a été
stupéfiant : nous avons pu augmenter le temps moyen
d’apprentissage par jour de nos apprenants de 9 à plus de
22 minutes.

Mais d’abord un exemple de la façon dont j’ai appliqué le


principe de gamification à mon fils pour le motiver à lire.
L’apport du jeu a décuplé sa motivation et il s’est mis à lire
30 minutes chaque jour au lieu de 10 un jour de temps en
temps.
Et si cela fonctionne pour les enfants, alors cela marche
aussi pour motiver davantage les adultes.

25
Quand mon fils venait d’entrer à l’école primaire, c’était
difficile de le motiver à lire 10 minutes par jour. Les
enfants ont beaucoup d’autres choses en tête à cet âge-là :
jouer, faire du vélo, tout sauf la lecture. Un jour, je l’ai
emmené dans un magasin de jouets et lui ai demandé ce
qu’il voulait. Il a montré du doigt une énorme boîte de
Lego avec un voilier composé de plus de 2 000 pièces :
quelque chose qu’on n’achète pas si simplement et qui
serait trop même pour un anniversaire.

Alors je lui ai présenté un nouveau jeu : « Pour chaque jour


où tu liras 20 minutes, tu obtiendras un point. Quand tu
liras 30 minutes, tu recevras un deuxième point. Et lorsque
tu auras déjà lu la veille, tu auras un point supplémentaire.
Et avec 150 points, tu auras le voilier Lego ! »

À partir de ce moment, son aversion pour la lecture avait


complètement disparu. Dès qu’il rentrait de l’école, il
s’exclamait : « Je veux gagner trois points maintenant ! » En
quelques semaines, il faisait d’énormes progrès et pouvait
lire aisément. Il n’aurait probablement pas pu atteindre
son but aussi rapidement, ni avec la même motivation, si
nous n’avions pas transformé la lecture en un jeu.

Dans ce qui suit, je vous expliquerai les éléments de


gamification que nous avons incorporés dans nos cours de
langues en ligne.
Bien sûr, je vais aussi vous montrer comment vous pouvez
vous en servir si vous n’apprenez pas une langue avec 17
Minute Languages.

26
Depuis six mois, nos développeurs n’ont rien fait d’autre
que d’intégrer des éléments de gamification dans nos
cours. Le comportement des utilisateurs a été mesuré
après chaque nouveau changement. Est-ce que le temps
d’apprentissage a augmenté chez nos utilisateurs ? Leur
apprentissage était-il plus régulier une fois ces
changements effectués ?

Si les utilisateurs apprenaient plus longtemps et plus


régulièrement qu’auparavant, le changement était alors
appliqué.

En fin de compte, les utilisateurs sont devenus toujours


plus accros à l’apprentissage. Alors qu’auparavant, seuls
172 apprenants sur 1 000 atteignaient la fin de leur cours,
ils étaient soudain 814 sur 1 000 ; soit 81,4 % des
apprenants ayant l’intention d’apprendre une nouvelle
langue et qui y parviennent vraiment !

Le temps d’apprentissage moyen est passé de 9 minutes et


21 secondes par jour à 22 minutes et 39 secondes par jour.

Système de récompense sophistiqué

Voici maintenant les éléments qui assurent aujourd’hui le


grand potentiel de « dépendance » à nos cours...

On obtient désormais des points pour chaque mot que l’on


apprend.

27
On commence avec un point par mot, mais si on a appris
deux jours de suite, on obtient alors deux points.
Et si on apprend pendant 5 jours consécutifs, on obtient
même 5 points par mot.
Il est donc très pénalisant de faire une pause d’une journée
dans son apprentissage.

Le système de notation dépend aussi de l’assiduité de


l’apprenant : il récolte un point supplémentaire par mot
après 5 minutes et 3 points supplémentaires après 15
minutes d’apprentissage.
Apprendre plus d’un quart d’heure par jour devient donc
une habitude.

La « mission du jour »

Si vous l’acceptez, vous n’avez qu’à apprendre un peu plus


longtemps que par le passé pour obtenir une récompense.
Seulement deux minutes de plus.
Si vous avez appris 19 minutes hier, votre mission est
d’apprendre 21 minutes aujourd'hui.
Et demain, ce sera 23 minutes d’apprentissage.

Mais cette petite évolution, toujours deux minutes de plus,


a un « effet d’intérêt composé ».

Au début, beaucoup d’apprenants décident de n’étudier


quotidiennement que dix minutes. Mais après quelques
jours, ils consacrent déjà une demi-heure pour obtenir
cette récompense, sans vraiment remarquer le

28
changement. En un rien de temps, ils ont appris le cours et
peuvent soudain parler une langue couramment.

Système de récompenses pour les points reçus

Les points n’ont aucune valeur réelle, alors nous avons


construit deux systèmes pour pouvoir vraiment les utiliser.

Le premier est une « liste des meilleur(e)s apprenant(e)s ».


Après avoir appris, on peut reporter son score et se
mesurer aux autres apprenant(e)s.

Le second est un système de point analogue à celui des


compagnies aériennes, où vous pouvez échanger des miles
contre des réductions.
Vous pouvez obtenir jusqu’à 50 récompenses différentes
pour les points engrangés.

Pour que le système de récompenses reste vraiment


captivant, l’utilisateur ne peut voir que ses deux
prochaines récompenses. La récompense plus importante
qui vient après n’est révélée que lorsqu’il aura atteint le
niveau de points requis.

Être captivé par l’image et les effets sonores

L’interface utilisateur d’un logiciel ne doit bien sûr pas


rester figée, elle doit se renouveler en permanence.
Ainsi, le design de l’arrière-plan du cours change toutes les
une à deux minutes environ.

29
L’utilisateur voit, par exemple, une image d’une grande
plage de sable fin ou d’une prairie fleurie
merveilleusement colorée, ou se retrouve plongé dans une
forêt. Vous pouvez définir à tout moment un design
permanent ou opter pour un arrière-plan qui se renouvelle
régulièrement.

Et avec un peu de son de jeu (mais pas trop), si vous


obtenez les bonnes réponses, vous obtiendrez « des
récompenses sonores », c’est-à-dire des séquences sonores
courtes et harmonieuses qui font appel au système de
récompense du cerveau.

Fonctionnalité très simple

Ensuite, nous avons jeté un regard critique sur notre cours


et l’avons simplifié en profondeur.
Plus besoin de chercher ce qu’il faut apprendre
aujourd’hui ; en sélectionnant les exercices du jour, vous
apprenez tous les mots du cours à l’aide de la méthode
d’apprentissage à long terme (Spaced Repetition). De plus,
le cours vous présente des textes, parfois cachés et à
compléter, grâce auxquels vous apprenez à former des
verbes, des noms et des adjectifs.

Comme effet secondaire, vous arrivez désormais au bout


du cours encore plus rapidement qu’auparavant. Cela
présente de nombreux avantages : en apprenant une heure
par jour, vous comprenez la télévision dans la langue que
vous étudiez au bout de 7 semaines d’apprentissage (avec
environ 3 000 mots et le niveau B2 en poche).

30
C’est ainsi que le cours de langue est soudain devenu un
jeu enrichissant dans lequel on ne peut que gagner.

Éléments motivants si vous apprenez sans cours

Peu importe où et comment vous envisagez d’apprendre


une langue, assurez-vous que la méthode que vous
choisissez comporte de tels éléments de gamification. Ce
n’est que si vous êtes enthousiaste à l’égard d’une méthode
d’apprentissage que vous atteindrez rapidement vos
objectifs.

Si vous n’apprenez pas avec 17 Minute Languages, créez un


tableau avec trois colonnes : sur la gauche vous entrez la
date des 50 prochains jours, au milieu les points de tous les
jours et sur la droite le score de la journée.

Vous obtenez un point pour tout, ce qui fait à la fin de la


journée :

+1 point si vous avez appris plus de 20 minutes,


+1 point si vous avez appris plus de 30 minutes,
+1 point si vous avez appris hier,
+1 point si vous avez appris avant-hier,
+1 point si vous avez appris aujourd’hui au moins une
minute de plus que n’importe quel autre jour passé.

Maintenant, vous cherchez un(e) partenaire ou un groupe


de personnes qui apprennent en même temps et vous
convenez des récompenses après chaque semaine. La

31
prochaine est remportée par celui ou celle qui obtient le
plus de points.

Pour que cela fonctionne, la récompense doit être assez


importante. Par exemple, chaque semaine 10 € et le
perdant doit cuisiner tous les jours.

Le jeu ne se termine pas tant que le premier d’entre vous


n’a pas appris tous les mots convenus.

En bref...

Si vous transformez l’apprentissage en un jeu, il devient


plus attrayant pour vous et augmente votre motivation. Un
système de récompenses peut vous aider à vous motiver à
apprendre tous les jours.
Grâce à diverses stimulations, vous êtes amené
inconsciemment à apprendre chaque jour plus que la
veille.
L’image et les effets sonores offrent une grande variété
d’apprentissage.
Avec la musique Superlearning, vous apprenez 32 % plus
rapidement.

32
Comment retenir votre
souffle pendant 3

7
minutes (et dissiper en
plus l’idée reçue selon
laquelle vous n’êtes pas
fait pour les langues) ?

Avant de vous expliquer comment vous pouvez apprendre


beaucoup plus vite que ce que l’on vous a enseigné à
l’école, j’aimerais vous inviter à faire une expérience et
vous montrer que votre corps est beaucoup plus puissant
que vous ne l’auriez pensé.

Je vais vous montrer comment retenir votre souffle


pendant trois minutes et vous ne serez même pas
essoufflé. La préparation ne prendra que sept minutes.

C’est parti.

Testez à l’avance combien de temps vous pouvez retenir


votre respiration sans cet exercice.

Combien de temps pouvez-vous retenir votre respiration ?

33
Je ne peux pas le faire plus de 40 secondes.

Mais c’est comme ça qu’on apprend à plonger à l’école.


Trois respirations profondes, plongez. Comme c’est
inefficace.

Par conséquent, l’exercice de respiration qui suit est plus


approprié.

(Recommandation : vous ne devriez faire cet exercice que


si vous n’avez pas de problèmes cardiovasculaires et
seulement si vous êtes assis chez vous dans un fauteuil.)

Inspirez profondément pendant deux minutes et expirez


profondément à nouveau (2 secondes par inspiration et
expiration).
Respirez profondément et en particulier au cours des trois
dernières respirations.
Maintenant, après avoir expiré l’air de vos poumons,
stoppez votre respiration.
Ne bougez pas, restez calme et fermez les yeux.
Je parie que vous pouvez faire plus d’une minute.
Essayez de retenir votre respiration pendant 1 minute et
20 secondes.

Voici maintenant la seconde partie de l’exercice.

Cette fois-ci, inspirez à nouveau deux minutes et expirez


ensuite, toujours profondément.
Respirez profondément en particulier au cours des trois
dernières respirations.

34
Maintenant, expirez à nouveau l’air de vos poumons et
stoppez votre respiration.
Restez assis calmement et fermez les yeux.
Vous réussirez maintenant à retenir votre respiration
pendant deux minutes, ou à peu près tout du moins.

Attendez un instant… deux minutes, c’est déjà trois fois


plus qu’au début !

Et ce n’est pas tout.


Maintenant arrive le troisième tour !

Inspirez et expirez à nouveau pendant deux minutes.


Respirez profondément, en particulier au cours des trois
dernières respirations.
Et maintenant retenez votre respiration, cette fois avec les
poumons remplis d’air.
Relâchez toujours un peu d’air lorsque vous pensez que
cela vous ferait du bien.

Au bout de deux minutes, vous regarderez le chronomètre


probablement avec incrédulité.
Peut-être que vous atteindrez les 3 minutes, ou peut-être
que vous n’en serez pas loin.

Ne vous fatiguez pas trop — si vous ressentez le besoin de


devoir respirer à nouveau, mettez fin à l’exercice.

Vous ne serez même pas essoufflé.

35
Vous voulez en faire plus ?

Essayez cet exercice l’estomac vide, car votre corps a alors


besoin de moins d’oxygène.

Gardez les yeux fermés — votre cerveau doit alors traiter


moins d’impressions sensorielles et utilise également
moins d’oxygène. Méditez en retenant votre respiration ou
écoutez de la musique de méditation — votre corps
deviendra ainsi encore plus calme et consommera encore
moins d’oxygène. Faites cet exercice dans un lieu à basse
altitude, à la mer par exemple, plutôt qu’en montagne —
l’air y est alors plus dense et vous recevez plus d’oxygène
en respirant.

Avec tous ces points (ventre vide, yeux fermés, méditation,


à basse altitude) j’atteins 4 minutes et 40 secondes — sans
être plus sportif que les autres.
Cette méthode est également utilisée de manière similaire
par les plongeurs apnéistes afin qu’ils puissent rester sous
l’eau plus longtemps.
Le record du monde est incroyable : 24 minutes.
Tout bien considéré, je suis un perdant absolu avec mes
quatre minutes !

Petit effet secondaire de cet exercice : votre corps sera


alcalisé, donc votre sensation de douleur diminuera au
cours des prochaines heures.
La prochaine fois que vous aurez mal, vous pourrez faire
cet exercice pour soulager la douleur.

36
Testez cette technique la prochaine fois avant d’aller chez
le dentiste — cela rend la visite beaucoup plus agréable !

Qu’est-ce que cet exercice a à voir avec


l’apprentissage des langues ?

Il y a dix minutes, vous pensiez peut-être ne pas être doué


pour retenir votre souffle parce que vous n’aviez jamais
vraiment bien appris cela à l’école. Ce sentiment avait
peut-être été renforcé par le fait que vous deviez toujours
remonter avant les autres pendant la session de plongée.

Mais grâce à cet exercice, vous venez de voir que vous


pouvez retenir votre respiration quatre fois plus longtemps
que vous ne l’auriez jamais cru possible.

Vous avez peut-être encore le sentiment de ne pas être fait


pour les langues étrangères (encore à cause de vos
mauvaises expériences à l’école).

Mais vous ne croirez bientôt plus à cette idée reçue après


avoir lu les chapitres suivants consacrés à un
apprentissage plus rapide des langues.

Parce qu’il existe également des techniques ingénieuses


dans l’apprentissage des langues qui permettent à tout le
monde d’apprendre plus rapidement.
Et pas seulement un peu plus vite, mais aussi de façon
beaucoup plus efficace, sans aucun effort.
Tout ceci, je vais vous le montrer dans ce qui suit.

37
En bref...

Inspirez et expirez profondément pendant 2 minutes.


Retenez ensuite votre respiration, avec les poumons vides,
pendant 1 minute et 20 secondes.

Inspirez et expirez profondément pendant 2 minutes.


Retenez ensuite votre respiration, avec les poumons vides,
pendant 2 minutes.

Inspirez et expirez profondément pendant 2 minutes.


Retenez ensuite votre respiration, cette fois-ci avec les
poumons remplis d’air, pendant 3 minutes.

38
8
Le temps nécessaire
pour apprendre un mot

En moyenne, il faut trois minutes pour apprendre sept


mots afin qu’ils soient stockés dans notre mémoire à court
terme. Cela représente environ 25 secondes par mot,
comme nous l’avons mesuré lors d’un test auprès de 10 000
de nos apprenants chez 17 Minute Languages.

Vous aurez besoin d’environ 30 secondes pour les cinq


répétitions, après lesquelles un mot se retrouvera dans
votre mémoire à long terme.

La moyenne que nous avons mesurée avec ces 10 000


apprenants était de 56 secondes par mot pour l’ensemble
du processus d’apprentissage, c’est-à-dire pour le
réapprentissage d’un mot et les répétitions incluses.

C’est plus rapide si vous avez déjà une certaine


connaissance de la langue ou si vous parlez déjà une
langue de la même famille linguistique : si vous connaissez

39
le français, apprendre l’espagnol vous demandera moitié
moins de temps.

Vous aurez besoin de plus de temps pour apprendre une


nouvelle langue si celle-ci est très différente de votre
langue maternelle, comme l’arabe ou le chinois. Dans ce
cas, vous devrez investir jusqu’à 70 % de temps en plus.
Avec une heure par jour, vous apprenez ces 3 000 mots en
seulement 7 semaines, car 3 000 mots fois 56 secondes,
c’est 47 heures (7 semaines font 49 jours).

Si vous ne disposez pas d’une heure complète par jour,


faites dans ce cas de courtes pauses.
Même trois minutes seulement dans la salle de bains
peuvent être utilisées judicieusement pour l’apprentissage
du vocabulaire.
Et si vous y passez un quart d’heure par jour, vous
apprendrez quand même plus de 3 000 mots en seulement
six mois.

La méthode d’apprentissage pour la mémoire à long terme


est une partie essentielle du logiciel d’apprentissage de 17
Minute Languages, mais vous pouvez également
apprendre vos mots avec des fiches écrites, si vous
préférez apprendre sans ordinateur ou smartphone.

40
9
Méthode d’apprentissage
par association :
mémoriser des nouveaux
mots 3 fois plus
rapidement

Avec la méthode d’apprentissage par association, vous


apprenez le vocabulaire beaucoup plus rapidement et
efficacement qu’en bachotant simplement. Dans ce qui
suit, vous apprendrez, à l’aide de nombreux exemples,
comment cette méthode fonctionne.

La méthode d’apprentissage par association peut être


combinée avec toute autre méthode d’apprentissage.
Dans nos séries de tests, le temps d’apprentissage par mot
de vocabulaire a été réduit de 50 à 70 %, car les personnes
testées ont pu se souvenir de presque tous les mots même
un jour plus tard, bien qu’elles n’aient mémorisé tous les
mots que depuis peu avec cette technique.

Avec cette méthode, oublier la plupart des mots appartient


désormais au passé.

41
La méthode par association pour l’apprentissage
des langues

Avec la méthode d’apprentissage par association, vous


pensez à une image pour chaque mot de vocabulaire —
ainsi, vous construisez un moyen mnémotechnique visuel.
Cette image associe le mot original avec sa traduction.

Prenons un exemple pour un terme anglais :


voiture — car

Pensez à une voiture dans laquelle se trouve une carpe


géante.

Vous n’aurez besoin de cette association que pendant les


deux ou trois premiers jours de votre apprentissage. Plus
tard, vous vous souviendrez automatiquement du mot sans
avoir à penser encore à cette association.

Vous n’avez pas besoin de beaucoup d’imagination. Les


associations ne doivent pas forcément être trop créatives
et au fur et à mesure que vous apprendrez, il vous sera de
plus en plus facile de trouver des images appropriées. Plus
vos associations sont folles ou absurdes, plus il vous sera
facile de les mémoriser. Le cerveau peut mieux stocker des
images inhabituelles que les images du quotidien.

Il n’y a que deux catégories de mots pour la méthode


d’association : ceux que l’on peut imaginer visuellement et
ceux qui sont abstraits, que l’on ne peut donc pas
facilement associer à une image.

42
Comme décrit ci-dessus, vous vous souvenez du mot
anglais pour voiture, en vous imaginant une voiture (c’est
imagé) dans laquelle se trouve une carpe géante (c’est aussi
imagé).

Répétez le mot plusieurs fois pour vous en souvenir et


pensez à l’image pendant que vous le faites.
Pensez à une carpe géante assise dans une voiture et dites
alors :
voiture — car
voiture — car
car — voiture
car — voiture

Avec des termes pour lesquels se faire une image est plus
difficile, vous pouvez utiliser un moyen mnémonique. Par
exemple, si vous voulez apprendre le mot allemand pour
histoire (die Geschichte), vous ne pensez à aucune image
particulière en lisant ce mot, mais vous pouvez penser à
une phrase, par exemple, « Dans l’histoire, la guerre est
pleine de charges ratées. » C’est idiot, mais c’est
exactement la raison pour laquelle vous pourrez vous
rappeler de ce lien facilement. Dites le mot plusieurs fois
en récitant au préalable la phrase précédente :

Dans l’histoire, la guerre est pleine de charges ratées.


histoire — Geschichte
histoire — Geschichte
Dans l’histoire, la guerre est pleine de charges ratées.
Geschichte — histoire
Geschichte — histoire

43
Maintenant, je vais vous montrer avec des mots de dix
langues différentes comment vous pouvez construire des
associations pour mieux mémoriser les mots. Bien
souvent, il n’y a pas d’image parfaite. Dans ce cas,
recherchez simplement un mot dont les premières lettres
sont les mêmes que dans la traduction (comme dans
l’exemple précédent « car » et « carpe »). Si le mot a
plusieurs syllabes, cherchez quelque chose qui commence
avec la première syllabe. Je vais vous montrer à travers de
nombreux exemples comment trouver des associations.

Exemples pour des mots imagés

• En turc, la chaise se dit « sandalye » : imaginez une


sandale géante allongée sur la chaise.

• « Jardin » en vietnamien se dit « vườn » (prononcén » (prononcé :


« vuon ») : « Il y a un wagon dans le jardin ».

Vous n’avez pas besoin d’avoir une correspondance


parfaite pour tous les sons, comme vous le montre
l’exemple suivant.

• En finnois, le « chalet » se dit « mökki » : un chalet


dans lequel se trouve une gigantesque cafetière à
moka.

Si le mot de vocabulaire se compose de plusieurs syllabes,


vous avez parfois besoin de deux associations ou plus
(comme une chaîne d’objets).

44
• Le « short de bain » se dit « peldbikses » en letton.
Une association, par exemple, serait un short de
bain sur lequel repose une pelle.

Comme ce mot est très long, il peut arriver que vous ne


vous souveniez que de la première syllabe le jour suivant.
Dans ce cas, il est préférable d’avoir une deuxième
association à portée de main pour pouvoir la connecter à
la première.
Un short de bain sur lequel repose une pelle et la pelle
contient un stylo bic. Ainsi, vous pouvez associer plus
facilement peldbikses.

• En roumain, la « porte » se dit « ușă » (« ucha ») :


devant une porte, il y a un énorme U, sur lequel se
trouve un chat.

• Le « lait » se dit « maziwa » en swahili


(prononciation : « mazioua ») : une masse de
chocolat flotte dans le lait.

Passons maintenant aux verbes en image.

• « Se lever » se dit « kalkmak » en turc : imaginez


que vous avez une calculatrice à la main en vous
levant.

• « Écrire » en albanais se dit « shkruaj »


(prononciation : « chkruaiy ») : imaginez que vous
écrivez dans une chambre en mangeant un crouton
de pain.

45
• « Se réveiller » en swahili se dit « kuamka » :
imaginez que vous vous réveilliez près d’un coiffeur
buvant du café.

• En letton, « devoir » se dit « vajadzēt »


(prononciation : « vahyatzet ») : imaginez un valet
prénommé Yann qui doit servir le tsar.

Les adjectifs sont également faciles à retenir sous forme


d’image.

• En albanais, « sale » se dit « i pisët » : pensez à un


pistolet sale.

• « clair » se dit en vietnamien « sáng » : un verre


éclairé rempli de sangria.

• En roumain, « propre » se dit « curat » : une cour


remplie de rats.

Association pour les mots abstraits

Pour les mots abstraits, vous avez besoin d’une phrase


mnémonique pour former une association.
Dans la phrase mnémonique, utilisez d’abord le mot
français et ensuite l’association pour ne pas vous
embrouiller.

Voici quelques noms abstraits.

46
• En albanais, « endroit, lieu » se dit « vend ». Vous
pouvez utiliser la phrase mnémotechnique
suivante : « Il y a un ventilateur à cet endroit. »

• « Design, aménagement » se dit « muotoilu » en


finnois.
Ex : « L’aménagement du moulin prévoit un toit
aménagé. »

• En letton, « histoire » se dit « vēsture ».


Ex : « Je raconte l’histoire d’une veste. »

• « Soir » en persan se dit « chab ».


Ex : « Le soir, je porte toujours mon chapeau. »

• En tchèque, « monument » se dit « stavba ».


Ex : « Un monument au pied duquel se trouve un
stand. »

• Le mot « Distribution, notification » en hongrois se


dit « kézbesítés » (prononcé « keesbechitich »).
Ex : « La distribution est effectuée sur un quai
recouvert d’une bâche. »

Passons maintenant aux verbes abstraits.

• « Aimer » se dit « sevmek » en turc. Un moyen


mnémotechnique : « J’aime la sève mais que de
tilleul. »

• « (Se) fournir, (s’)alimenter » se dit « huolehtia » en


finnois.

47
Ex :« J’alimente le haut avec des lampes. »

• « Louer » en roumain se dit « a închiria » (prononcé


« a inkiria »).
Ex : « Je bois un kir. »

• En tchèque, « commencer » se dit « začít » (« č » se


prononce « tch »).
Ex : « Je sature avec mon chien. »

Et quelques adjectifs de plus...

• En turc, « assoiffé » se dit « susamış ».


Ex : « Susanne a soif. »

• En finnois, le mot « volontaire(ment) » se traduit


par « vapaaehtoinen ».
Ex : « Je porte volontairement un vaporisateur sur le
toit. »

• « Jolie » se dit « glīts » en letton.


Ex : « jolie et glamour ».

Et enfin, il y a les autres types de mots qui sont presque


toujours abstraits.

• « Non » en vietnamien se dit « không ».


Ex : « Non, dit le roi Kong. »

• En turc, sadece (prononcé « sadedje ») veut dire «


seulement ».
Ex : « Ça a seulement deux fois la lettre j. »

48
• « Au-dessus » en roumain se dit « peste ».
Ex : « sur le pesto ».

• « Trop » se dit « tepër » en albanais.


Ex : « J’ai trop de tapis. »

• « Moitié, demi » en swahili se dit « nusu ».


Ex : « La nounou a préparé la moitié de la soupe. »

Lorsque que vous recherchez une association, vous pouvez


vous aider de plusieurs éléments : cherchez un mot
approprié en français, en anglais, ou dans une autre
langue que vous parlez déjà.
Pensez à des noms de marques. Pensez aux noms de vos
amis, de vos connaissances, de célébrités, de héros de
cinéma.
Réfléchissez aux villes, pays et régions que vous avez
traversés : y a-t-il des points de repère et des monuments
qui sonnent d’une façon similaire ?

Vous ne réussissez pas à trouver une correspondance au


début ? Avec les cent premiers mots, beaucoup de gens ont
encore du mal à trouver tout de suite des associations
appropriées. C’est avant tout une question de pratique :
dans peu de temps déjà, des moyens mnémotechniques
vous viendront tout de suite à l’esprit. Vous ne les oublierez
plus jamais.

49
En bref...

Lisez à haute voix d’abord un nouveau mot de vocabulaire


dans votre langue maternelle, puis à voix haute dans la
langue étrangère.
À quoi pensez-vous quand vous entendez ça ?

Imaginez une image, une marque, une personne dont la


prononciation est proche du mot à apprendre.
Essayez de combiner le nouveau vocabulaire avec des
associations absurdes ou drôles.

De cette façon, vous vous souviendrez mieux de votre


moyen mnémotechnique.
Vos associations vous permettent d’accélérer votre
apprentissage. Néanmoins, après quelques jours, elles
seront obsolètes, car le mot et le sens du mot recherché
vous viendront immédiatement à l’esprit !

50
10
Consolider le
vocabulaire dans la
mémoire à court
terme

Certains jours, vous vous souvenez probablement de


presque tout le vocabulaire appris la veille, tandis que
d’autres jours, vous ne reconnaissez que quelques mots.

Ne serait-ce pas génial si vous pouviez vous souvenir de


presque tout le nouveau vocabulaire de la veille ?

L’une des raisons de cet état de fait réside dans les activités
que vous entreprenez après votre apprentissage ; parce
que l’information qui est dans votre mémoire à court
terme est encore nouvelle et donc très volatile.

Prévoyez une activité détente après votre session


d’apprentissage pour permettre à votre cerveau de
mémoriser le vocabulaire récemment appris plus
facilement.

51
Le sommeil est fondamental, car c’est lorsque vous dormez
que ce que vous avez appris peut se consolider au
maximum.

Apprendre le soir est donc particulièrement efficace grâce


au sommeil qui s’en suit.

Si vous préférez apprendre pendant la journée, vous


pouvez aussi simplement faire une sieste après avoir
appris.

Vous pouvez ressentir l’effet similaire d’une sieste en


méditant après avoir appris. Cela améliorera vos capacités
de mémorisation et de concentration et permettra
également à votre mémoire à court terme d’absorber
encore plus d’informations.

Dans les cours de langues de 17 Minute Languages, toute


personne, qui a appris au moins 17 minutes, reçoit comme
récompense une méditation guidée. Pour que cela ne
devienne pas ennuyeux, une nouvelle forme de méditation
est proposée à chaque apprenant tous les jours.

En suivant le lien :
www.17-minute-languages.com/livre vous trouverez une
introduction à la méditation ; certaines méditations sont
courtes, d’autres guidées ou plus modernes, que vous
n’aurez qu’à écouter. Aucune connaissance de base n’est
requise. Vous pouvez donc utiliser certaines de ces
méditations guidées même si vous n’utilisez pas un cours
de langues de 17 Minute Languages.

52
Ce que vous devriez éviter après votre session
d’apprentissage...

Ce qu’il vous faut éviter à tout prix après l’apprentissage,


c’est toute forme d’excitation ou de sur-stimulation. Si
votre niveau d’adrénaline augmente parce que vous jouez
par exemple à des jeux vidéo, regardez la télévision ou
travaillez intensément à l’ordinateur, l’information
enregistrée précédemment sera dévaluée.

Au fur et à mesure que le niveau d’adrénaline augmente,


votre cerveau pense que le danger est imminent et
détermine que tout ce qui suit doit maintenant être plus
important que ce qui a été (ap)pris à l’état de repos.

Ce principe de la mémoire remonte à l’âge de pierre et est


programmé en chacun de nous. C’est la raison pour
laquelle, lorsque nous étions attaqués par un tigre, nous
devions nous souvenir de chaque détail par la suite, ce qui
augmentait nos chances de survie à long terme.
Donc : pas de YouTube après votre apprentissage.

53
En bref...

Pour que ce que vous venez d’apprendre puisse rester en


mémoire et se consolider pour que vous le sachiez encore
le lendemain, vous devriez faire quelque chose de relaxant
pour votre cerveau après avoir appris : un peu de sport,
une promenade, dormir ou méditer.

Vous devriez éviter toute forme d’excitation ou de sur-


stimulation, comme les jeux vidéo ou la télévision, car cela
vous fera oublier une bonne partie de ce que vous venez
d’apprendre.

54
11
La règle 80-20 ou
comment assimiler
la grammaire

L’apprentissage de la grammaire ne vous a procuré aucun


plaisir à l’école ?

Pour tout dire, à moi non plus. Je devais apprendre par


cœur des règles qui n’étaient pas importantes pour être
capable de construire des phrases parfaitement, au lieu de
pratiquer la conversation, ce qui est beaucoup plus
important dans la vie réelle.

C’est pourquoi j’ai toujours eu besoin de beaucoup de


temps pour formuler des phrases pendant une
conversation, parce qu’on m’avait appris que ce que je
disais devait toujours être 100 % correct d’un point de vue
grammatical. En plus, les locuteurs natifs ne maîtrisent
pas non plus parfaitement leur langue, ne trouvez-vous
pas ?

55
Vous par exemple, lorsque vous parlez vite, ne faites-vous
pas des fautes de grammaire de temps en temps, même
dans votre langue maternelle ?

La chose la plus importante dans l’apprentissage d’une


langue est d’acquérir le plus rapidement possible un
vocabulaire vaste et solide. C’est pourquoi l’apprentissage
au début tourne autour de nouveaux mots.

Si vous avez appris suffisamment de mots, vous


comprendrez les autres plus rapidement et plus
facilement.

Et vous aussi, vous serez mieux compris par les autres,


même si vous n’avez pas encore regardé de près la
grammaire.

Dès le début, vous pouvez former des phrases simples,


telles que « Hier, je aller marché ». C’est compréhensible
pour vos auditeurs, même si c’est grammaticalement faux.
Au bout d’un moment, vous apprendrez à conjuguer des
verbes. La phrase deviendra alors « Hier, je suis allé
marché ». Enfin, vous apprendrez à dire qu’on va « au »
marché, et ainsi la même phrase deviendra « Hier, je suis
allé au marché ».
Moi même, j’ignore presque complètement les règles de
grammaire au début ; j’y consacre au maximum 10 % de
mon temps — à l’exception des verbes conjugués, que
j’apprends comme le vocabulaire.

Ce n’est que lorsque j’ai appris environ 1 000 mots que je


prends le temps de regarder de près les règles de

56
grammaire que l’on peut apprendre simplement à l’aide de
vocabulaire.

La règle 80-20 aide à trouver la marche à suivre


parfaite pour l’apprentissage de la grammaire

J’apprends la grammaire sur la base de la règle des 80-20.


Cela signifie que vous pouvez apprendre 80 % de la
grammaire durant seulement 20 % du temps qu’il ne
faudrait pour apprendre toute la grammaire avec les
méthodes classiques. Ainsi donc, vous pouvez tout à fait
délaisser au début les très, très, nombreuses règles
particulières qui ne sont nécessaires que dans des cas
d’exception. Concentrez-vous plutôt sur ce qui est vraiment
important et ne vous attardez sur les cas particuliers que si
vous êtes déjà très avancé.

Il y a beaucoup de choses que l’on n’est pas obligé


d’apprendre en plus : par exemple, les prépositions
peuvent être apprises comme du vocabulaire ; elles sont
utilisées si souvent dans la langue parlée que vous n’avez
même pas besoin d’assimiler leur usage dans un premier
temps.

Je me concentre donc en premier sur la conjugaison des


verbes pour chaque nouvelle langue, en examinant
l’utilisation et la déclinaison des adjectifs, ainsi que la
construction des phrases.
Vous reconnaîtrez plus tard par vous-même ce que vous ne
comprenez pas et vous pourrez alors travailler dessus de
manière ciblée.

57
Le plus important : les verbes

Les verbes sont particulièrement importants pour la


formation des phrases. C’est pourquoi j’aime apprendre les
verbes sous forme de tableaux.
Je les imprime, les accroche dans la salle de bains, où je
les regarde encore et encore.

Dans les cours de langues de 17 Minute Languages, nous


mettons à disposition un programme d’entraînement aux
verbes, par l’intermédiaire duquel on peut associer les
formes correctes comme dans un jeu. Chaque exercice est
répété 5 fois pendant le cours, afin de mémoriser
automatiquement les formes verbales les plus importantes
puis celles au présent, au passé, au futur et au
conditionnel puis, selon la langue, dans d’autres temps ou
modes.

Chaque langue a aussi des particularités que vous devez


apprendre.

Les particularités grammaticales des différentes


langues

Dans le cas des langues romanes, le plus important reste le


système verbal. Vous devriez maîtriser toutes les formes
verbales automatiquement même en dormant.
Idéalement, imprimez les tables de conjugaison et
apprenez les formes verbales à l’aide d’un programme
d’entraînement aux verbes.

58
Pour le cas des langues slaves, les noms sont déclinés en
fonction d’un système casuel avec l’accusatif, le datif, le
génitif et parfois d’autres cas grammaticaux. Dans de
nombreuses langues slaves, par exemple, il y a le locatif, le
cas instrumental et le vocatif.
Généralement, les verbes sont divisés en « classes ». Une
fois que l’on a compris le système, on peut progresser
beaucoup plus rapidement.

Pour les langues tonales, vous devez écouter attentivement


les mots et les répéter. Un mot avec un « a » ascendant a
une signification différente de celle du même mot avec un
« a » descendant. Si vous apprenez le chinois, le
vietnamien ou le thaïlandais, au cours de la première
demi-heure, vous ne devriez qu’écouter et répéter des
mots.

Pour les langues qui ont un alphabet dont certaines lettres


ressemblent à nos caractères latins, comme le grec ou le
russe, vous n’avez qu’à regarder les lettres qui sont
différentes de l’écriture latine.
Si vous apprenez une langue dont l’écriture est totalement
différente de la nôtre, comme l’arabe ou le thaï, il est utile
de mémoriser l’écriture tout en apprenant les mots de
vocabulaire ; cela vous permettra de comprendre ceux-ci
en peu de temps.

La meilleure façon de mémoriser les caractères


graphiques du chinois ou du japonais est d’apprendre les
images avec la méthode par association.
Et là aussi, il y a un système particulier derrière la
formation des caractères de l’écriture.

59
Si vous avez compris cela, vous progresserez beaucoup
plus rapidement dans votre apprentissage.

60
12
Vous aurez ces
avantages dans la vie
si vous maîtrisez une
nouvelle langue

La maîtrise d’une ou plusieurs langues étrangères est un


atout majeur, en particulier sur le marché du travail.
Premièrement, il vous sera plus facile de trouver un nouvel
emploi. Si vous possédez les mêmes qualifications qu’un(e)
autre candidat(e), votre plurilinguisme sera un atout
décisif. En apprenant une langue, vous montrez que vous
pouvez vous motiver et que vous êtes prêt(e) à vous former.
Cela rend une promotion plus envisageable.
En temps de crise économique, ce sont malheureusement
celles et ceux qui ont le moins de qualifications qui sont
licenciés le plus rapidement.
Les offres d’emploi auxquelles vous pourrez dorénavant
postuler seront très diverses. Vous parlez norvégien ? Dans
ce cas, vous pouvez postuler à tout moment en Norvège si
par exemple le salaire y est plus élevé dans votre secteur
d’activité.

Deuxièmement, maîtriser une nouvelle langue étrangère


vous ouvrira un champ de possibilités nouvelles pour vous

61
divertir durant votre temps libre. Vous pourrez lire des
livres dans la langue de leurs écrivains. Votre auteur
préféré n’écrit qu’en portugais et seuls quelques-uns de ses
livres sont traduits ? Lisez donc l’original.
Vous pouvez également regarder des films dans leur
langue originale.
Ainsi, vous divertir est synonyme de formation
intellectuelle, même si vous ne regardez « que » une série
comique divertissante.

Troisièmement, les voyages prennent une toute autre


dimension puisque vous comprenez tout à coup la langue
du pays que vous visitez.
Vous en apprenez tellement plus sur la culture du pays. En
cas d’accident ou de maladie, vous pouvez exprimer
beaucoup plus finement ce qui vous manque.
Dans l’ensemble, votre perception du pays est de plus en
plus conforme à la réalité grâce à votre maîtrise de la
langue. En l’apprenant, vous pourrez plus facilement
élargir votre cercle d’amis, et ce, dans le monde entier.
Vous trouverez de nouveaux amis qui vivent dans votre
ville, mais qui sont originaires d’autres pays.
Si vous êtes célibataire, vous pourriez même trouver un(e)
conjoint(e) dans un autre pays.
Si vous vivez dans une relation bilingue, vos compétences
linguistiques amélioreront la communication entre vous et
votre conjoint(e) ; vous serez soudainement en mesure de
communiquer sans obstacle avec votre nouvelle famille et
les amis de la personne qui partage votre vie.

Quatrièmement, vous resterez en forme intellectuellement


tout le long de votre vie.

62
L’espérance de vie est en relation directe avec le niveau
d’éducation. Plus celui-ci est élevé, et plus vous vivez
longtemps. En apprenant une nouvelle langue étrangère,
vous améliorez votre qualité de vie ainsi que votre niveau
d’éducation parce que vous vous perfectionnez dans tous
les domaines : au travail, durant votre temps libre, dans
votre communication. Votre espérance de vie peut ainsi
augmenter de dix ans.

Vous regarderez des films dans une langue étrangère, lirez


des livres et vous communiquerez intensément toute votre
vie — et à un moment donné, vous trouverez votre nouvelle
langue aussi facile que votre langue maternelle. Cela aide
même à prévenir la démence et la maladie d’Alzheimer
parce que vous entraînez davantage votre cerveau.

Si, à un âge avancé, vous n’aimez plus le pays dans lequel


vous vivez, si vous êtes à la recherche de meilleures
conditions de vie, d’un climat plus chaud, si vous voulez
vivre dans un pays où la vie est moins chère, alors vous
avez déjà de bonnes compétences linguistiques pour
pouvoir émigrer.

63
13
La méthode
Superlearning

Aimeriez-vous pouvoir vous concentrer longtemps sur une


tâche précise en étant complètement détendu ?

Que diriez-vous si vous pouviez atteindre un état méditatif


qui vous rendrait beaucoup plus réceptif pour pouvoir
mieux vous souvenir de ce que vous avez appris (comme
les mots de vocabulaire de votre cours de langue) ?

Chez 17 Minute Languages, nous avons développé une


technique d’apprentissage qui s’inspire de la méditation.
Nous avons tout d’abord enregistré une piste audio avec
des sons binauraux : deux tonalités, dont les fréquences
diffèrent de 10 Hz, sont envoyées respectivement dans
chaque oreille. De cette façon, le cerveau se met dans un
état méditatif « alpha ».

64
Ensuite, nous avons choisi une musique de méditation
calme et l’avons incorporée à notre système
d’apprentissage.
En arrière-fond, nous avons également placé des sonorités
lentes de battements cardiaques, des bruits de respiration
très calmes et d’autres voix silencieuses de baleines et de
dauphins, pour un apaisement maximal.

Étude consacrée à la musique Superlearning

Nous avons mené une étude pour déterminer comment les


comportements d’apprentissage pouvaient évoluer. Pour ce
faire, nous avons divisé 500 apprenants en deux groupes
qui ont chacun appris un total de 50 000 mots.

Le résultat était sans appel : les personnes qui avaient


écouté cette musique Superlearning avec des écouteurs
pendant leur apprentissage avaient pu mémoriser les mots
en moyenne 32,9 % plus vite. Elles ont de plus passé
63,7 % plus de temps par jour sur le cours que les
personnes qui ont choisi d’apprendre sans cette musique.

Au total, les super-apprenant(e)s ont appris environ deux


fois plus de vocabulaire par jour que les non-super-
apprenant(e)s.

Le groupe des super-apprenant(e)s était également moins


distrait de son apprentissage.

À l’issue de ce test, nous avons inclus cette musique dans


tous les cours de langues de 17 Minute Languages, qui peut

65
bien entendu être activée et désactivée à tout moment
selon les préférences de chacun.

Quels sont les avantages de la musique


Superlearning ?

Grâce à cette musique, vous devenez profondément


détendu — et c’est la condition optimale pour « absorber »
quelque chose de nouveau.

Vous serez plus reposé et réduirez votre stress.


En plus, même après avoir appris, vous serez capable de
mieux vous concentrer.

Vous pouvez également utiliser cette musique lorsque vous


avez besoin de vous concentrer sur un travail exigeant.
Moi-même, je l’utilise régulièrement lorsque je travaille :
j’ai par exemple écrit une partie de ce livre tout en
écoutant cette musique — ce qui m’a permis de progresser
plus vite.

Votre corps peut s’habituer à cet apport extérieur : plus


vous utilisez souvent la musique Superlearning, plus vous
vous détendez rapidement.

Si vous souhaitez utiliser cette musique sans recourir à un


cours de langue de 17 Minute Languages, vous pouvez
écouter cette musique à tout moment en vous rendant sur
le site www.17-minute-languages.com/livre.

66
14
Le « palier magique
» de
l’apprentissage des
langues

Dans l’apprentissage des langues, et du vocabulaire plus


particulièrement, il y a un stade que l’on pourrait appelé
un « palier magique ».
Lorsqu’on l’atteint, puis le dépasse, on est alors capable de
parler la nouvelle langue pour toujours.
Mais si l’on reste bloqué en dessous, on en oublie vite les
fondamentaux.

Il y a quelques années, j’ai appris les bases de l’hindi en


préparation d’un voyage en Inde.

Le voyage a été extraordinaire et j’ai pu impressionner les


autres avec mes compétences linguistiques : je pouvais
passer une commande au restaurant, demander mon
chemin et même parler de choses simples.
Et tout ça, en hindi.

Malheureusement, je n’avais appris que les bases de la


langue et n’avais pas dépassé ce « palier magique ». Je ne

67
maîtrisais que le niveau A2 et n’avais appris que 1 300
mots.

À mon retour, les occasions d’utiliser mes connaissances


en hindi étaient rares — sauf peut-être de temps en temps
dans des restaurants indiens, où je pouvais impressionner
mes amis. Mais pour regarder des films, mon vocabulaire
était bien trop modeste.

Trois ans plus tard, j’ai de nouveau voyagé en Inde et


constaté amèrement que j’avais perdu quasiment tout le
vocabulaire que j’avais appris la fois précédente.

Cela ne s’est pas toujours passé comme ça.


En français (ma langue maternelle est l’allemand), j’avais
franchi ce « palier magique ». Je prenais beaucoup de
plaisir à regarder des films en français, lire des livres,
surfer sur Internet. J’écrivais des e-mails en français et je
rencontrais souvent des personnes avec lesquelles je
pouvais parler français. Et je suis souvent allé en France.

Parce que c’est là que réside le nœud du problème : la


condition préalable pour atteindre le « palier magique »
est de vouloir être en contact régulièrement avec la langue
que l’on étudie.

Combien de mots de vocabulaire dois-je apprendre


pour atteindre le palier magique ?

On peut atteindre le « palier magique » avec 3 000 mots.

68
En maîtrisant autant de mots, utiliser votre nouvelle
langue sera toujours un plaisir et vous ne l’oublierez plus
jamais. Si vous connaissez moins de mots, vous ne
comprendrez malheureusement pas les films, vous aurez
du mal à lire des livres et, en conséquence, vous
pratiquerez à peine la langue à la maison.

Au début, 3 000 mots, cela semble beaucoup, mais dans ce


livre, je vais vous montrer comment vous pouvez les
apprendre en seulement sept semaines.
Votre vie va ainsi se transformer durablement.

En bref...

Vous atteignez le « palier magique » après avoir appris


3 000 mots.
Si vous apprenez moins de 3 000 mots, vous en oublierez la
plupart parce que vous ne serez pas capable de les utiliser.
Apprenez plus de 3 000 mots et vous aurez plaisir à lire et à
regarder des films dans une langue étrangère. Cela vous
permettra d’améliorer vos connaissances linguistiques
pour ne plus jamais oublier la langue.

69
15
La méthode
monologue

Avec cette méthode, vous progresserez rapidement dans la


formation des phrases. Avec la méthode monologue, vous
créez des monologues dans votre tête sur toutes les
courtes pensées que vous avez pendant la journée. Par
exemple, si vous êtes debout devant le réfrigérateur et que
vous voyez qu’il ne reste plus de fruits, écrivez ces pensées
dans la langue que vous apprenez. Formez plusieurs
phrases d’affilée et si vous avez le temps, pensez à une
situation ultérieure.
Plus votre niveau est avancé, plus vos phrases doivent être
complexes.

Par exemple :
« Je n’ai plus de fruits. Je dois acheter deux pommes et
trois oranges demain. Je voudrais deux pommes rouges.
Oui, les pommes sucrées, s’il vous plaît. J’aimerais payer
en liquide. Merci beaucoup. »

70
Vous pouvez aussi imaginer différentes situations et la
construction des dialogues qui peuvent les animer.

En voici quelques exemples.

Vous rencontrez un(e) inconnu(e) : vous vous présentez,


parlez de vous et posez diverses questions à votre
interlocuteur. Jouez tout cela dans la langue étrangère que
vous apprenez. S’il vous manque des mots, regardez la
traduction via une application dictionnaire.

Vous rencontrez un ou une ami(e) : bien sûr, vous lui diriez


des choses différentes si cette personne ne parlait pas
votre langue. Que pourriez-vous lui dire ? Que lui
demanderiez-vous ?

Imaginez des scénarios dans le secteur des services : que


diriez-vous au téléphone si votre voiture tombait en
panne ? Que diriez-vous à un médecin si vous aviez le mal
des transports ?

Shopping et au restaurant : comment vous adresseriez-


vous au vendeur d’une épicerie pour passer une
commande ? Que diriez-vous au serveur d’un restaurant
pour que votre nourriture soit préparée exactement
comme vous le souhaitez ?

71
16
Votre plan
d’apprentissage
parfait pour les sept
prochaines semaines

Imaginez comment votre vie changera lorsque vous


maîtriserez une nouvelle langue.
Ce chapitre pourrait aussi bien s’intituler : « votre vie
aujourd’hui et dans sept semaines ».

Tout d’abord, je vais vous faire une proposition pour votre


programme des sept prochaines semaines.

Durant cette période, vous apprendrez la nouvelle langue


pendant une heure chaque jour.
Avec les cours en ligne de 17 Minute Languages, vous
aurez l’impression de jouer à un jeu amusant et stimulant
(ou si vous apprenez avec une autre méthode, intégrez
simplement les éléments du jeu quels qu’ils soient dans
votre processus d’apprentissage).

D’une part, c’est amusant, et d’autre part, vous réaliserez


des progrès quotidiens.

72
Vos progrès d’apprentissage

Les niveaux suivants sont basés sur le « Cadre européen


commun de référence pour les langues ».

Niveau A1 (600 mots) : après 10 jours, vous pouvez


comprendre et utiliser des phrases très simples.

Niveau A2 (1 300 mots) : après 3 semaines, vous serez


capable de vous faire comprendre dans des situations
simples impliquant des sujets familiers.

Niveau B1 (2 100 mots) : après 5 semaines, vous pouvez


déjà comprendre les points principaux de n’importe quelle
situation si un langage clair et standard est utilisé et s’il
s’agit de choses familières. Vous pouvez déjà rapporter des
événements et partager vos points de vue.

Niveau B2 (3 000 mots) : après 7 semaines vous pouvez déjà


comprendre des textes complexes et vous faire
comprendre facilement pour qu’une conversation normale
soit possible. À partir du niveau B2, vous serez capable de
comprendre des livres rédigés dans une langue simple et
également de bien suivre des films. Le niveau B2 est par
conséquent le niveau minimum que vous devez viser.

Il est cependant encore mieux si vous vous dirigez tout de


suite après vers le niveau C2.

Niveau C1 (4 000 mots) : après 9 semaines, vous pouvez


comprendre des textes exigeants. Vous pouvez vous

73
exprimer de manière claire, structurée et détaillée sur des
sujets complexes.

Niveau C2 (5 000 mots) : c’est vraiment génial d’atteindre le


niveau C2 après 12 semaines, parce que maintenant vous
pouvez facilement comprendre pratiquement tout ce que
vous lisez ou entendez. À ce niveau, vous pourrez travailler
dans l’autre pays sans aucun problème.

Comment votre vie s’améliorera...

Votre vie sera plus colorée. Vous pourrez faire des voyages
intéressants, car vous percevrez votre environnement avec
beaucoup plus de finesse : après tout, vous comprenez tout
et tout le monde.

Vous pouvez lire des livres dans la langue étrangère —


même ceux qui n’ont pas été encore traduits en français
vous sont désormais accessibles.

Comme vous pouvez désormais regarder régulièrement


des films en langue étrangère, vous n’oublierez plus jamais
cette langue.

Grâce à cette nouvelle langue, vous vous instruirez, vous


serez plus respecté dans votre vie, professionnelle et
privée, et vous augmenterez vos possibilités de carrière.

Dans le pays dont vous avez appris la langue, vous pourrez


vous faire des contacts et des amis plus rapidement et

74
ainsi vivre ce pays d’une manière complètement
différente.

C’est le temps qu’il faut pour apprendre 3 000 mots


dans différentes langues

Ici, j’énumère en détail combien de temps il faut à nos


apprenants sur www.17-minute-languages.com/fr pour
apprendre 3 000 mots. Ces valeurs sont une indication du
temps qu’il vous faudra pour apprendre une langue ; elles
vous permettent aussi de déterminer les langues que vous
apprendrez plus rapidement que les autres.

Pour l’anglais, il faut en moyenne 40 heures pour acquérir


un vocabulaire de 3 000 mots avec 17 Minute Languages.

Pour les langues romanes, la durée d’apprentissage de


3 000 mots est de 45 heures pour l’italien, 43 heures pour le
catalan, 41 heures pour le portugais, 39 heures pour le
brésilien et 47 heures pour le roumain.

Pour les langues slaves : 46 heures pour le russe, 44 heures


pour le polonais, 39 heures pour le bulgare, 47 heures pour
le croate, 56 heures pour le serbe, 56 heures pour le
tchèque, 59 heures pour le slovaque et 49 heures pour le
slovène.

Langues scandinaves : 23 heures pour le suédois, 34


heures pour le norvégien, 36 heures pour le danois, 43
heures pour l’islandais, 53 heures pour le finlandais.

75
Langues de l’Europe du Sud-Est : 49 heures pour le grec, 55
heures pour le turc, 50 heures pour le hongrois, 43 heures
pour l’albanais.

Langues asiatiques : 63 heures pour le chinois, 54 heures


pour le japonais, 53 heures pour le coréen, 58 heures pour
le thaï, 67 heures pour le vietnamien, 36 heures pour
l’indonésien.

Langues du Moyen-Orient et d’Afrique : 67 heures pour


l’arabe, 52 heures pour le persan, 47 heures pour le
swahili.

Vais-je devenir plus inefficace si j’étudie très


longtemps chaque jour ?

Dans nos statistiques d’utilisateurs, nous pouvons mesurer


exactement combien de temps chaque utilisateur a besoin
pour apprendre un mot en moyenne. Si l’on crée un
diagramme qui combine le temps d’apprentissage par jour
avec le nombre de mots appris, on obtient un graphique
linéaire.

Cela signifie que si vous appreniez avant 14 nouveaux mots


par jour en consacrant 10 minutes au quotidien, et que
désormais vous préférez apprendre 100 minutes par jour,
vous apprendrez donc 140 nouveaux mots
quotidiennement.
Vous ne serez donc pas plus efficace si vous étudiez très
longtemps.

76
Nous voyons à maintes reprises des apprenants qui
atteignent le niveau C2 d’une langue, soit 5 000 mots, en
seulement un mois. Ils apprennent en moyenne 2,5 heures
par jour et terminent le cours au bout de 30 jours.

En bref...

Apprendre un mot prend toujours le même temps, peu


importe combien de temps vous étudiez par jour.
Par exemple, si vous pouvez apprendre 14 mots en 10
minutes, vous apprendrez donc 140 mots au bout de 100
minutes.

77
17
La lecture :
approfondir la
langue

En lisant des livres en langues étrangères, vous pouvez


rapidement améliorer vos compétences linguistiques.

Les livres sont plus faciles à comprendre que les films,


parce que vous avez tout le temps pour comprendre les
phrases correctement ou pour chercher des mots
inconnus.

Développer rapidement son vocabulaire avec une


liseuse

La meilleure façon de le faire est d’utiliser une liseuse de


livres électroniques comme Kindle, Booken, Kobo ou Nook
qui vous permettent d’avoir accès à un grand choix de
livres dans toutes les langues.

Il existe également un dictionnaire pour chaque langue,


qui peut être intégré dans l’appareil.

78
Si vous ne connaissez pas un mot, il vous suffit de cliquer
avec votre doigt dessus et la traduction apparaît
immédiatement.

Lire des livres imprimés et travailler avec des


fiches

Si vous préférez les livres imprimés et souhaitez élargir


rapidement votre vocabulaire, préparez donc quelques
fiches, chacune avec sept mots à traduire et un peu
d’espace pour prendre quelques notes.

Dès que vous butez sur un mot inconnu en lisant,


recherchez-le dans le dictionnaire et écrivez le mot ainsi
que la traduction sur l’une de vos petites fiches.

Si vous n’avez pas de dictionnaire à portée de main, notez


simplement les mots inconnus et entrez les traductions
plus tard.

Une fois les sept lignes remplies, vous devriez apprendre


ce vocabulaire immédiatement.

Replacez ensuite la fiche vingt pages plus loin dans le livre.


Dès que vous y êtes arrivé, réapprenez les sept mots, puis
inscrivez la date en haut de la fiche et remettez-la dans
votre livre, 40 pages plus loin.

Si votre livre n’a pas 40 pages en plus, placez alors la fiche


d’apprentissage dans le prochain livre que vous prévoyez
de lire ensuite.

79
Ma recommandation à toutes celles et ceux qui
débutent...

Il est préférable de ne pas lire un livre écrit par un écrivain


connu pour sa langue ardue et ses tournures de phrases
inhabituelles. Prenez plutôt de la littérature plus simple,
des romans légers ou des livres pour enfants.
C’est encore plus facile si vous avez déjà lu le livre en
français.

Au début, vous allez devoir consulter un dictionnaire assez


souvent, parce que pour beaucoup de mots, vous ne serez
peut-être pas sûr que la traduction soit correcte. Vous ne
reconnaîtrez pas immédiatement le temps auquel est
conjugué le verbe que vous venez de lire. Mais cela devient
plus facile après chaque page lue, car la plupart des
auteurs ont leur vocabulaire spécifique.
Une fois que vous avez lu quelques heures dans votre
nouvelle langue, il est fortement conseillé de regarder des
films dans cette langue.

Vous pouvez trouver des livres numériques dans


n’importe quelle langue

Si vous possédez Amazon Kindle, il vous suffit de visiter le


Kindle-Store, puis de sélectionner « livres en langues
étrangères » et d’appliquer un filtre selon la langue dans
laquelle vous souhaitez lire le livre.

80
Pour d’autres livres : rendez-vous sur Google Translate
(translate.google.com). Par exemple, si vous voulez lire des
livres en suédois, entrez plusieurs variantes :
« lire des livres en ligne »,
« lire des livres pour enfants en ligne »,
« lire ouvrages spécialisés en ligne »,
« lire romans en ligne »,
et faites-les traduire en suédois.

Recherchez maintenant sur Google ces expressions


traduites. En plus des livres en vente, il existe de
nombreux livres gratuits dans toutes les langues. Mais
assurez-vous que le livre n’a pas plus de 100 ans afin de ne
pas apprendre une langue complètement dépassée. Si vous
parliez en français comme Balzac, votre interlocuteur
trouverait cela très étrange.

81
18
Minimiser
son accent

À moins d’être un enfant en bas âge, si vous apprenez une


nouvelle langue, vous aurez très certainement un accent.
Mais ce n’est pas grave, car un locuteur natif vous
comprendra malgré tout. En plus, un accent, ça vous rend
authentique ; on vous demandera d’où vous venez et de
nombreuses personnes voudront parler avec vous pour en
savoir plus sur votre parcours ou votre expérience.

De nombreux locuteurs natifs seront plus prévenants


lorsqu’ils remarqueront que vous avez un accent. Ils
parleront plus lentement et accentueront mieux les mots.

Vous pouvez néanmoins vous entraîner à minimiser votre


accent. Si vous apprenez de nouveaux mots, écoutez-les
d’abord, puis répétez-les plusieurs fois.

En outre, écoutez autant que possible dans la langue


étrangère. En écoutant la radio ou en regardant des films,

82
vous développerez une proximité avec le son, l’accent et
les intonations de la langue.

Cela vous entraînera automatiquement à utiliser la bonne


accentuation et votre accent se fera moins présent de lui-
même.

83
19
Vous ne
reporterez plus
jamais rien au
lendemain

Le plus grand obstacle à l’apprentissage des langues est


probablement le fait que de nombreuses personnes
décident de commencer à apprendre « demain ». Demain
donc, ils reportent à nouveau ce programme au
lendemain. Cela fait beaucoup de « demain ». Mais chaque
jour reporté ne fait qu’empirer les choses, parce que la
mauvaise conscience prend de l’ampleur et chaque jour on
réaffirme qu’il est tout à fait acceptable de commencer le
lendemain.

Jusqu’à ce que l’on oublie que l’on voulait apprendre une


nouvelle langue.

Quand Alexandre le Grand débarqua en Perse, il vit que ses


soldats étaient trois fois moins nombreux que les soldats
perses. Mais alors que ses généraux suggérèrent de faire
demi-tour, Alexandre fit brûler ses vaisseaux. Les soldats
n’eurent donc pas d’autre choix que de conquérir le pays, la

84
retraite leur étant impossible. En quelques semaines, la
Perse fut conquise.

Vous aussi, vous pouvez brûler les navires derrière vous en


annonçant d’abord et avant tout que vous parlerez une
nouvelle langue dans sept semaines à partir d’aujourd'hui.
Écrivez-le à vos amis sur WhatsApp, publiez-le sur
Facebook, dites-le à toutes vos connaissances.

Et maintenant, inscrivez sur votre calendrier ou votre


agenda pour les 50 prochains jours un rendez-vous avec
une plage horaire associée pendant laquelle vous êtes sûr
de pouvoir apprendre. Écrivez ce qui suit : apprendre
langue. Je suis sérieux, écrivez-le immédiatement.

Rangez à présent votre agenda ou votre livre et planifiez


votre rendez-vous. Tout de suite.

Répartissez des pense-bêtes dans tout votre appartement,


dans votre voiture, avec l’inscription « Apprendre les
langues ! ». Vous serez ainsi forcé de vous en rappeler
constamment.

Réglez votre réveil 15 minutes plus tôt que d’habitude et


utilisez le premier quart d’heure de la journée pour
apprendre du vocabulaire.

Réservez dès aujourd’hui un voyage dans le pays dont vous


apprenez la langue. Le voyage devrait commencer dans
deux mois. Ainsi, cela vous donne à la fois la motivation et
la pression suffisante pour progresser rapidement chaque
jour.

85
Lorsque vous en aurez fini avec cela, je ne pourrai que
vous dire : « Félicitations, la chose la plus importante pour
un apprentissage réussi est accomplie ! »

Vous n’avez même pas besoin de décider d’étudier


longtemps. Cela suffit si vous prévoyez d’apprendre
seulement un mot, ou juste pendant une minute. Parce
qu’une fois que vous commencez, vous ne vous arrêterez
plus si vite.

À partir de maintenant, il est important que vous


appreniez de façon continue chaque jour, même si ce n’est
qu’une minute. En effet, si vous vous offrez une seule
pause d’un jour, vous vous le permettrez encore le jour
suivant. Et à un moment donné, vous vous apercevrez que
vous n’êtes plus du tout dans le processus d’apprentissage
que vous vous étiez fixé.

Imaginez comment vous pourriez parler couramment une


langue, lire des livres et comprendre des films dans cette
langue, et ce, dans seulement sept semaines à compter
d’aujourd’hui.
Qu’est-ce que vous ressentez en y pensant ?
Comment vous sentiriez-vous si vous étiez capable de
pouvoir tout exprimer dans la nouvelle langue ?
Si vous compreniez tous les habitants pendant un voyage
dans le pays où est parlé la langue ?
Si vous pouviez partir travailler à l’étranger à tout
moment ?
Si vous pouviez vous faire de nouveaux amis grâce à la
langue ?
Votre nouvelle vie commence aujourd’hui.

86
20
Comment toujours
trouver le temps
d’apprendre

Une excuse que l’on entend couramment de la part des


personnes qui disent ne pas pouvoir apprendre de langue
est : « Je n’ai pas le temps. »
Je vais maintenant vous donner quelques exemples de la
façon dont vous pouvez trouver beaucoup de temps pour
apprendre — peu importe à quel point le programme de
votre journée est chargé.

Le matin, vous vous levez et allez dans la salle de bain. Un


adulte y passe en moyenne 22 minutes.
Pendant ce petit laps de temps, il vous suffit d’apprendre à
partir de votre smartphone et/ou d’accrocher, par exemple,
une liste imprimée de verbes irréguliers, quelque part à
côté des toilettes. De cette façon, vous avez déjà appris 22
minutes avant que votre journée ne commence vraiment.

Vous passez 25 minutes tous les jours dans le métro pour


vous rendre au bureau ? Vous pouvez également utiliser ce

87
temps de manière sensée et apprendre avec votre
smartphone.

Vous pouvez utiliser les temps d’attente avant une réunion


de travail pour continuer à apprendre à partir de votre
ordinateur portable. Après la pause déjeuner, vous pouvez
prendre l’habitude d’apprendre pendant dix minutes sur
votre ordinateur.

Le soir, vous rentrez chez vous de la même façon et utilisez


ce temps pour apprendre. À la maison, après le dîner,
asseyez-vous sur le canapé et apprenez confortablement
avec votre iPad avant de regarder un film. Le film est bien
entendu dans la langue que vous apprenez, avec des sous-
titres français que vous ajoutez au début.

Et le week-end, vous avez encore de nombreuses occasions


pour progresser davantage dans votre apprentissage. Vous
attendez quatre minutes à la caisse du supermarché
jusqu’à ce que ce soit enfin votre tour ? Continuez pendant
ces quelques minutes à apprendre avec votre smartphone.

Et s’il fait beau, il vous suffit de faire une « promenade


d’apprentissage ». Allez dans un parc ou une forêt, où vous
n’aurez pas à faire attention au sentier. La promenade
d’apprentissage vous offre un double avantage : d’une part,
vous progressez rapidement dans l’apprentissage, d’autre
part, vous restez en mouvement.

Enfin, vous pouvez réduire votre utilisation des autres


médias et apprendre à la place toujours davantage.

88
N’oubliez pas que les adultes regardent en moyenne trois
heures par jour la télévision ou des vidéos en streaming,
ou bien jouent à l’ordinateur une heure quotidiennement.
Si vous ne passez qu’une heure à apprendre, vous
maîtriserez la nouvelle langue en un temps record.

89
21
Perfectionner son
niveau de langue
en regardant des
films

Dans ce chapitre, vous allez apprendre comment regarder


de nombreux films sous-titrés dans (presque) toutes les
langues.

Sur YouTube, vous pouvez vraiment trouver des films dans


toutes les langues. Netflix et Amazon Prime proposent
également de nombreux films et séries souvent avec un
maximum de cinq bandes sonores et il est possible
d’ajouter également des sous-titres.

Vous pouvez également commander des DVD de séries ou


de films qui ont une piste audio dans la langue que vous
apprenez ainsi que des sous-titres en français.

Ma recommandation pour les débutant(e)s

Les feuilletons télévisés ou séries comiques américaines


sont les plus appropriés au début.

90
Ceux-ci ont l’avantage d’avoir un vocabulaire assez simple,
puisque les acteurs ne parlent généralement pas trop vite
et les rires sont souvent diffusés en arrière-fond, de sorte
que vous avez le temps de traiter les informations que vous
recevez. Les séries comiques américaines conviennent
même mieux lorsqu’elles sont doublées : par exemple, si
vous apprenez l’espagnol et regardez des films espagnols
en version originale, les acteurs parlent très vite. Mais
celles et ceux qui doublent les voix doivent s’adapter au
texte de la série comique. Ils parlent souvent deux fois
moins vite qu’en Espagne. Et les phrases qu’ils prononcent
donc lentement vous aideront beaucoup au début.

Un autre avantage est que vous comprendrez l’essentiel de


la plupart des séries avec seulement un bagage de 2 000
mots de vocabulaire (ce qui correspond environ au niveau
B1).

L’avantage est qu’elles coûtent peu cher en DVD,


puisqu’elles sont un peu anciennes ; vous pouvez donc
trouver des coffrets DVD avec 10 saisons à des prix très
bon marché — même utilisés sur eBay ou leboncoin.

D’autres genres qui conviennent au début sont les


documentaires sur la nature et les animaux, les séries
autour de l’immobilier et les émissions culinaires.

Dans ces programmes, il y a souvent des pauses entre ce


qui est dit et ce qui est entendu, pendant lesquelles vous
pouvez mémoriser et bien assimiler le contenu.

91
Quand dans un documentaire animalier, un singe grimpe à
un arbre et que le narrateur dit : « Regardez la vitesse à
laquelle le singe grimpe à l’arbre ! », vous comprendrez
facilement.

Les émissions de cuisine sont aussi faciles à suivre car le


vocabulaire qui y est employé est facile à comprendre,
puisqu’il tourne toujours autour de la nourriture (légumes,
fruits, épices) et de la préparation de repas en cuisine avec
un équipement adapté et des ustensiles spécifiques. En
plus, vous apprendrez à connaître la cuisine du pays qui
vous intéresse.

Votre plan optimal pour les films et les séries

(L’espagnol sert ici d’exemple — mais prenez à la place la


langue que vous apprenez si nécessaire.)

Regardez un épisode en français sous-titré en espagnol.

Ensuite, regardez à nouveau le tout en espagnol, mais avec


des sous-titres en français. Vous connaissez déjà le
contenu, cela vous aidera à trouver les correspondances
en espagnol.

Si vous avez fait cet exercice pendant plusieurs heures ou


si vous avez le sentiment que vous comprenez déjà en
grande partie, regardez simplement les prochains
épisodes en espagnol (et non en français) avec sous-titres
français, sans les avoir regarder préalablement en
français.

92
Essayez aussi souvent que possible de ne pas lire le sous-
titre français (ou bien masquez-le complètement).

Si vous ne comprenez pas quelque chose, vous pouvez soit


revenir en arrière, soit continuer à regarder.

Si vous avez l’impression que vous n’avez plus besoin des


sous-titres, passez à l’espagnol avec des sous-titres en
espagnol. Les sous-titres sont généralement beaucoup plus
courts que le texte parlé et utilisent des mots plus simples.
Cela vous aidera à apprendre des synonymes. Il est
également bon de passer d’une méthode à l’autre, c’est-à-
dire de regarder de temps en temps en français et parfois
en espagnol.

Votre vocabulaire sera automatiquement beaucoup plus


riche.

La grammaire vous est également révélée d’une manière


très naturelle — comme chez les enfants. Ces derniers
n’apprennent que très peu de grammaire par cœur ; ils ne
font qu’écouter et imiter.
Si vous regardez un film tous les soirs pendant un mois ou
deux, vous comprendrez à la fin à peu près tout.

Ensuite, vous serez arrivés au point où vous comprendrez


tous les genres cinématographiques. Cela signifie que vous
continuerez à regarder régulièrement des films dans la
langue étrangère pour votre plaisir — jusqu’à la fin de votre
vie.
Vous ne perdrez plus jamais vos compétences
linguistiques.

93
22
Atteindre ses
objectifs 10 fois
plus rapidement

Il existe une technique qui vous permet d’accomplir tout ce


que vous prévoyez de réaliser plus rapidement que prévu.

Tout ce que vous avez à faire, c’est de changer le cadre de


votre action pour que celle-ci se concentre sur votre
objectif, et ce, dans tout ce que vous entreprenez. Prévoyez
de réaliser votre projet dix fois plus vite et dix fois mieux.

La NASA a eu beaucoup de succès avec un tel plan


lorsqu’on lui a confié, en 1960, la tâche d’envoyer un
homme sur la lune avant la fin de la décennie.
La technologie était loin d’être prête à l’époque. Par
conséquent, la NASA a été autorisée à investir tout ce qu’il
était possible d’imaginer pour atteindre cet objectif.
Jusqu’à 4 % de la production économique totale des États-
Unis a été consacrée à la réalisation de cet objectif
apparemment impossible.
Au cours de l’été 1969, le moment était enfin arrivé.

94
Avant de vous montrer comment vous pouvez utiliser le
concept de la NASA dans l’apprentissage des langues,
j’aimerais faire avec vous une petite expérience : imaginez
que vous soyez chargé de rendre votre pays
climatiquement neutre. Il vous faut réaliser cet objectif au
plus vite : vous êtes censé accomplir en un an seulement
une mission qui était prévue pour les 30 prochaines
années.

Vous aurez maintenant des idées que vous n’auriez jamais


imaginées dans d’autres circonstances.
Encore une fois, tout ce que vous avez à faire, c’est de faire
évoluer le cadre de votre apprentissage, en faisant en sorte
que tous les coûts externes de la consommation d’énergie
soient des taxes. Vous allez bientôt comprendre ce que je
veux dire.

Ceux qui épuisent les réserves de pétrole ou de charbon ne


paient actuellement pas pour les dommages consécutifs ;
ils ne paient donc ni les coûts qui engendrent le
réchauffement planétaire, ni les coûts de santé que les
maladies respiratoires entraînent.
Tout cela peut être calculé, et tous les coûts que cela
entraîne peuvent être taxés.
L’électricité produite à partir du charbon est tout de suite
quatre fois plus chère que l’électricité produite à partir de
cellules solaires, et conduire une voiture avec un moteur à
combustion devient beaucoup plus cher que d’avoir
recours à un moteur électrique.

L’économie s’adaptera très rapidement : les centrales


électriques au charbon seront fermées très bientôt, de

95
nombreux autres parcs solaires et éoliens seront
construits et la circulation automobile sera rapidement
réduite.

Les énergies solaire et éolienne remplaceront très


rapidement toutes les énergies fossiles sans que des
subventions supplémentaires soient nécessaires.

Tous les revenus supplémentaires peuvent ensuite être


versés de manière égale à tous les résidents sous la forme
d’un revenu mensuel de citoyen.

Vos conseillers vous expliqueront peut-être que ces


mesures ne permettent pas d’économiser à 100 % en un
an, mais seulement 50 % et qu’après trois ans, vous ne
pourrez économiser que 80 % au lieu de 100 %.
Mais votre résultat sera tout de même bien meilleur que
tout ce qui avait été décidé politiquement jusqu’à présent.

En transformant le cadre général, vous avez changé le


modèle économique en peu de temps, de nouveaux
emplois et de nouvelles possibilités d’investissement ont
été créés. En outre, les énergies fossiles ont été presque
entièrement converties en énergies renouvelables sans
que le mode de vie de la population ait dû changer
drastiquement.

96
Mais quel est le rapport avec l’apprentissage des
langues ?

Imaginez que vous devez parlez norvégien dans deux


semaines à compter d’aujourd’hui. Et couramment en plus.

Encore une fois, tout ce que vous avez à faire, c’est de


changer les conditions environnementales de votre
apprentissage : à partir de maintenant, vous passez chaque
minute de libre à apprendre la langue en question.

De la même manière que l’économie s’est rapidement


transformée dans l’exemple ci-dessus, où le pays connaît
rapidement des améliorations à bien des niveaux, vous
passerez tout votre temps libre à apprendre rapidement le
norvégien.

Vous commencez votre journée et apprenez 20 minutes le


matin dans la salle de bains. Vous utilisez les 25 minutes
de route jusqu’au bureau, aller puis retour, pour apprendre
avec votre programme d’entraînement au vocabulaire. Au
lieu de regarder la télévision trois heures tous les soirs,
apprenez ! Le week-end, ne faites pas seulement une
promenade, mais écoutez pendant votre marche le
vocabulaire de norvégien encore et encore à l’aide de votre
smartphone.

Mettez à profit le temps d’attente d’une heure chez le


médecin et aussi le quart d’heure à la caisse du

97
supermarché pour apprendre. Utilisez la demi-heure dans
les embouteillages pour répéter votre vocabulaire.

En moyenne, il faut 50 heures pour maîtriser une langue.


Répartir ces 50 heures sur deux semaines est soudain un
jeu d’enfant.

Il suffit d’y consacrer 25 heures par semaine, 3,5 heures


par jour, pour apprendre le norvégien. Et soudain, cet
objectif est plus que réalisable.

98
23
Trouver des films
dans n’importe
quelle langue et avec
sous-titres

Vous pouvez trouver des films en ligne dans absolument


toutes les langues.

Vous comprendrez déjà les films pour enfants avec un


vocabulaire de 1 000 à 2 000 mots.
Plus le public cible du film est jeune, moins vous aurez
besoin de mots.
Les films réalisés pour des enfants de maternelle sont
donc les plus faciles à comprendre.

Allez sur le site de Google Translate :


www.translate.google.com/?hl=fr
Par exemple, si vous voulez regarder des films en turc,
entrez plusieurs variantes pour « film turc », par exemple :
« film en turc », « films turcs »,
« films pour enfants en turc », « comédie en turc »,
« documentaire en turc », « émission de cuisine en turc »,
« documentaire animalier en turc » ou bien
« émission immobilier en turc ».

99
Ensuite, passez à YouTube.

Entrez le terme de recherche, par exemple « türk filmi »


pour trouver des films en turc.

J’ai listé ici quelques termes de recherche à titre d’exemple.

• Pour apprendre l’anglais : movie english, movie


english children, movie english cartoon.

• Pour apprendre l’allemand : deutscher film,


deutscher film vollversion, deutscher film für
kinder.

• Pour apprendre l’espagnol : film español, film


castellano, film para niños.

• Pour apprendre l’italien : film italiano, film italiano


completo.

• Pour apprendre le polonais : polski film, polskie


komedie.

• Pour apprendre le croate : hrvatski film.

• Pour apprendre le néerlandais : nederlandse films.

• Pour apprendre le suédois : film svenska, svenska


movie.

• Pour apprendre le turc : türk filmi, türk filmleri,


çocuklar için film.

100
• Pour apprendre le grec : ελληνικές ταινίες, ταινίες ταινίες,,
ελληνικές ταινίες, ταινίες ταινίες, για παιδιά..

Sélectionnez les paramètres suivants à côté ou en dessous


de la ligne de recherche YouTube avec l’outil « Filtre » :
➔ Durée : Longue (>20 minutes)
➔ Fonctionnalités : Sous-titres

Cela vous permettra d’avoir une longue liste de films en


turc sous-titrés à votre disposition.

Le côté pratique avec YouTube, c’est que la langue d’origine


du sous-titre n’a aucune importance !

Cliquez sur le film que vous voulez regarder.


Vous pouvez activer le sous-titre dans le coin inférieur
droit.
Si le sous-titre n’est pas en français, cliquez sur la petite
roue d’engrenage « Réglages » dans le coin inférieur droit
de la vidéo.
Dans « Sous-titres » sélectionnez : « (langue) générés
automatiquement ».

Cette opération est du moins possible sur le site Internet


YouTube, mais pas (encore) dans l’application au moment
de la rédaction de ce livre. Toutefois, vous pouvez
également ouvrir YouTube sur le navigateur de votre
smartphone ou iPad.

101
Comment apprendre

24
plus avec moins de
sommeil (tout en
étant davantage
reposé) ?

Vous n’avez pas le temps d’étudier ? Vous trouverez ici une


méthode pour vous en sortir malgré tout, et ce, avec
beaucoup moins de sommeil.

On dit que les gens ont besoin en moyenne de sept à huit


heures de sommeil par nuit.
Mais ce dont ils ont vraiment besoin, c’est de cinq cycles
de sommeil. Un cycle de sommeil se compose de 90
minutes de sommeil nocturne et comprend une phase de
sommeil léger et une phase de sommeil profond.

La durée d’un cycle de sommeil est légèrement différente


d’une personne à l’autre, mais vous pouvez facilement la
mesurer.
Souvenez-vous de l’heure à laquelle vous vous endormez.
Si vous vous réveillez la nuit parce que vous devez aller aux
toilettes, notez l’heure.

102
Contrôlez et dirigez votre sommeil

Cinq cycles de sommeil durent 7,5 heures.


Que se passerait-il si vous pouviez vous passer d’un ou de
deux cycles de sommeil par nuit ? Si vous pouviez y arriver
avec une heure et demie voire trois heures de sommeil en
moins ? C’est exactement ce que vous pouvez faire en
passant au « sommeil polyphasique ».

Étape 1 : six heures de sommeil la nuit + une sieste


à midi

L’étape 1 est la plus simple.


Imaginez un réveil qui sonne exactement six heures après
votre endormissement.
Si vous ne dormez pas seul dans votre lit, procurez-vous
une montre de fitness qui intègre une alarme de réveil
vibrante. Une vibration sur votre poignet vous réveillera
sans réveiller votre partenaire.

Chaque phase de sommeil perdue durant la nuit peut être


compensée par une phase de sommeil pendant le jour.
Mais ce qui est vraiment génial, c’est qu’une phase de
sommeil ne dure que 20 à 30 minutes pendant la journée.
Si vos conditions de travail le permettent, faites
simplement une sieste à midi, mais mettez absolument un
réveil ; si vous dormez plus d’une demi-heure, votre
circulation sanguine est généralement si profonde que
vous devenez complètement paresseux pour le reste de la
journée.

103
Au lieu de 7,5 heures, vous dormez maintenant six heures
la nuit et 30 minutes le jour.
Vous avez déjà gagné une heure.

Étape 2 : 4,5 heures de sommeil la nuit + deux


siestes à midi

Essayez maintenant l’étape 2 : vous ne dormez que 4,5


heures la nuit, ce qui correspond à trois phases de
sommeil.
Vous équilibrez vos cycles en faisant deux siestes pendant
la journée ; par exemple une fois le matin à 10 heures et de
nouveau l’après-midi à 16 heures.
Vous dormez donc un total de 5,5 heures et gagnez deux
heures par jour.

Moi-même, j’utilise toujours cette méthode trois fois de


suite. Cependant, après trois jours, le corps a besoin d’une
nuit avec 7,5 heures de sommeil pour se régénérer
complètement.
Si vous faites beaucoup de sport, cette méthode ne
fonctionnera pas parce que votre corps aura simplement
besoin de plus de repos.

Vous avez donc désormais gagné une heure par jour si


vous ne dormez que six heures la nuit, voire même deux
en ne dormant que 4,5 heures.
Apprendre 3 000 mots de vocabulaire prend en moyenne
50 heures environ.

104
Avec 3 000 mots de vocabulaire, vous pouvez déjà
comprendre la plupart des programmes télévisuels et
atteindre le niveau B2.

Si vous utilisez les heures que vous venez de gagner pour


l’apprentissage de la langue, vous aurez besoin d’environ
sept semaines pour ces 3 000 mots.
Pour avoir une maîtrise avancée de la langue (niveau C1 et
C2), vous devez connaître 5 000 mots. Cela vous prendrait
donc 12 semaines.

Et si vous ne dormez que 4,5 heures et que vous apprenez


pendant les deux heures que vous avez gagnées, après
seulement quatre semaines, vous en aurez fini avec les
mots de vocabulaire du niveau B2. Vous aurez atteint les
niveaux C1 puis C2 en seulement six semaines.

105
25
Vous comprenez déjà
300 mots dans
presque toutes les
langues

Deux langues différentes ont souvent en commun au


moins 300 mots.

Voici un petit exercice : combien de ces mots polonais


comprenez-vous immédiatement ?
Radio, centrum, dyplom, adres, autobus, chaos, atom,
dyktator, komputer, kontrola.

Si vous lisez maintenant les mêmes mots en portugais,


combien de mots comprenez-vous ?
O rádio, o centro, o diploma, o endereço, o ónibus, o caos,
o átomo, o ditador, o computador, a inspeção.

Ou essayez le tout en suédois : radio, center, diplom,


adress, buss, kaos, atom, diktator, dator, inspektion.

Pour terminer, je vous montre la liste en français : la radio,


le centre, le diplôme, l’adresse, le bus, le chaos, l’atome, le
dictateur, l’ordinateur, l’inspection.

106
Comment expliquer ces points communs ?

Certains mots ont voyagé au-delà des frontières nationales.


D’autres termes sont des mots étrangers, issus par exemple
des sciences naturelles, et sont utilisés couramment dans
le monde entier.
D’autres mots encore ont une racine grecque ou latine
commune.

Ces mots internationaux sont souvent prononcés — et


parfois écrits — différemment qu’en français. Ces mots
vous sont donc quasiment connus lorsque vous apprenez
une nouvelle langue.

En outre, plus vous connaissez de langues d’une même


famille linguistique, et plus de mots communs à ces
langues vous sont connus : si vous parlez une langue
romane, vous connaissez déjà de nombreux termes du
vocabulaire avancé anglais parce que toutes les inventions
de l’époque romaine ont la même appellation dans presque
toutes les langues romanes et même en anglais. La
construction, die Konstruktion (allemand), la construcción
(espagnol), la costruzione (italien), the construction
(anglais).

Puisque vous connaissez le français, vous apprendrez


l’espagnol en deux fois moins de temps.
Si vous parlez russe, le tchèque vous semblera facile.
Si vous parlez suédois, vous comprendrez une grande part
du norvégien.
Si vous connaissez l’allemand et l’anglais, le néerlandais
sera un jeu d’enfant pour vous.

107
Après avoir appris l’anglais, le français et l’espagnol, j’ai
commencé à apprendre l’italien. Au bout de deux mois,
j’avais déjà intégré 5 000 mots de vocabulaire et je pouvais
déjà comprendre Star Trek en italien et lire les thrillers de
Dan Brown en italien.
Et comme je l’ai écrit avant, j’étais l’un des plus mauvais
élèves en langue à l’école.
Certes, je n’ai pas tout compris au début, mais la plupart
des mots se sont révélés de toute façon dans leur contexte.
Et vous, vous pouvez faire de même.

108
26
Visionner des
conférences en
langue étrangère
(TED Talks)

TED est une organisation qui, avec sa filiale TEDx,


organise plus de 2 000 événements par an : des
conférences sur la technologie, le divertissement, le
design, l’économie, l’art et d’autres sujets, chacune d’une
durée maximale de 18 minutes. Ces conférences sont
connues sous le nom de « TED Talks ».

TED est l’abréviation pour « Technology, Entertainment,


Design ».

Seuls les sujets les plus intéressants ont une chance d’y
être diffusés.

Au fil des ans, plus de 50 000 TED Talks gratuits ont été
créés, que vous pouvez visionner sur YouTube (souvent
sous-titrés).

Ces conférences sont idéales pour l’apprentissage des


langues : avec une durée maximale de 18 minutes, elles ne

109
sont pas trop longues, les orateurs ont une voix claire et
compréhensible et en plus les présentations touchent aux
sujets les plus divers.

Voici comment vous pouvez trouver TED Talks dans la


langue que vous apprenez...

Allez sur YouTube.

Entrez TED ou TEDx ainsi que la langue d’apprentissage,


par exemple « TEDx deutsch » pour l’allemand.

Si vous avez aimé une intervention, vous pouvez


également entrer le nom de la conférence pour recevoir
des présentations similaires.

Supposons que vous apprenez le tchèque et que vous


trouvez une conférence qui vous a plu en utilisant le terme
de recherche « TEDx český ». Prenez ensuite seulement le
nom de la conférence pour trouver d’autres Talks. Dans ce
cas, il aurait pu s’agir de « TEDx Prague », par exemple.
Cherchez simplement « TEDx Prague » pour trouver
d’autres interventions de la même conférence.

En outre, YouTube fait en sorte de réduire la vitesse de


lecture. Si le mot prononcé est trop rapide pour vous,
cliquez simplement sur « Paramètres » (la roue
d’engrenage dans l’angle en bas à droite), puis sur « Vitesse
de lecture » et sélectionnez un facteur de 0,5 ou 0,75 pour
faciliter la compréhension.

110
27
Comment vous
pouvez apprendre
plus vite avec un(e)
partenaire ou en
tandem...

Il est souvent beaucoup plus facile d’apprendre en groupe.


Si l’on a un(e) partenaire ou un groupe d’apprentissage, on
peut alors se motiver et s’entraider constamment.

Quand est-il utile d’apprendre en groupe ?

Il y a ici deux concepts :

1. Si vous commencez à apprendre une nouvelle langue, il


est dans ce cas très utile d’avoir un(e) partenaire qui
débute également.
Votre compagne, votre compagnon, un ami ou un collègue
sont les personnes toutes indiquées pour cela.
Vous aurez toujours le même niveau de connaissances et
pourrez vous poser des questions et vous motiver
mutuellement. Vous parierez peut-être sur qui apprendra
le plus vite et arrivera à l’objectif fixé en premier ? Vous

111
vous mettez d’accord sur la vitesse à laquelle vous voulez
avancer chaque semaine.

Il est très utile d’apprendre en binôme tant que vous ne


comprenez pas encore la langue couramment.

Une fois par semaine, vous vous rencontrez ou vous vous


téléphonez pour partager vos progrès et vous poser des
questions concernant la langue, parce qu’il est motivant de
voir que vous n’apprenez pas la langue seul. La réunion
hebdomadaire vous donne une impulsion positive pour
atteindre réellement l’objectif convenu chaque semaine.

2. Une fois que vous avez maîtrisé plus de 3 000 mots, vous
pouvez comprendre la plupart de la langue ; vous pouvez
vous exprimer et vous vous débrouillez très bien. C’est le
moment à partir duquel vous pouvez regarder des films et
lire des livres dans la langue étrangère.

À ce stade, il serait bon d’avoir quelqu’un qui apprenne la


langue dans la direction inverse par rapport à vous.

Je m’explique : vous apprenez le turc et connaissez déjà 3


000 mots (ou plus). Vous cherchez quelqu’un en Turquie
qui apprend votre langue maternelle et convenez
ensemble d’apprendre en tandem. Vous communiquez
souvent ensemble et vous vous épaulez jusqu’à ce que vous
puissiez vous comprendre sans difficultés.

112
Nous vous aidons dans la recherche de votre
partenaire tandem

Afin de faciliter la recherche d’un(e) partenaire tandem


pour les utilisateurs de nos cours de langues, nous gérons
un groupe Facebook mondial qui permet de rechercher
des membres qui aimeraient également avoir un(e)
partenaire d’apprentissage ; vous pouvez aussi poster une
annonce si vous en cherchez un(e) vous-même.

Sur www.17-minute-languages.com/livre, vous trouverez


un lien vers ce groupe.

Une fois que vous avez trouvé quelqu’un, planifiez un


rendez-vous hebdomadaire, à distance, pendant une heure
sur Skype, ou bien avec Google Hangouts ou encore
WhatsApp, ou, encore mieux, vous vous rencontrez en
personne.

Dans la première demi-heure, vous parlez exclusivement


en français, et dans la deuxième demi-heure, vous parlez
exclusivement en turc, ou vice versa.

Les sujets peuvent être divers : les choses à voir et à faire


de l’autre pays, la culture, la météo, les événements
politiques, les livres intéressants que l’un d’entre vous vient
de lire, les films impressionnants que vous venez de voir,
les voyages que vous avez déjà faits, vos passe-temps,
l’aménagement du logement dans lequel vous vous

113
trouvez, ce que vous avez cuisiné hier et la nourriture qui
est appréciée dans votre pays.
En procédant ainsi, vous améliorerez non seulement votre
vocabulaire, mais aussi votre prononciation. Vous
apprendrez constamment de nouveaux idiomes et
entraînerez vos compétences d’écoute et d’expression
orale.

Les erreurs ne doivent pas avoir d’importance, parlez


simplement sans appréhension parce qu’un débit rapide
de la parole devrait toujours être une priorité et cela peut
devenir démotivant d’être constamment corrigé. Vous
pourrez corriger vos erreurs plus tard quand vous serez
tous les deux beaucoup plus avancés.

En bref...

Si vous commencez à apprendre, faites équipe avec


quelqu’un qui est aussi débutant. De cette façon, vous
pouvez comparer vos progrès d’apprentissage et vous
motiver l’un l’autre.
Si vous pouvez déjà communiquer dans la langue
étrangère, cherchez un(e) partenaire en tandem pour
utiliser régulièrement le vocabulaire que vous avez appris.

114
28
Améliorer ses
connaissances
linguistiques avec
Wikipédia

Vous pouvez lire des articles spécialisés dans presque 300


langues et dialectes sur Wikipédia. Le nombre d’articles
par langue est de près de six millions.

Grâce à ce panel de sources variées et librement


accessibles, vous pouvez améliorer considérablement vos
connaissances linguistiques.

Il vous suffit d’aller sur le site www.wikipedia.org et de


sélectionner la langue dans laquelle vous souhaitez lire un
article.

Pour commencer, vous pouvez consulter les articles les


mieux rédigés, dont le contenu est de qualité, que vous
pouvez trouver sur :
fr.wikipedia.org/wiki/Wikipédia:Articles_de_qualité

Il y aussi les bons contenus qui valent la peine d’être lus


car ils offrent beaucoup de contenus d’apprentissage

115
gratuits pour vous. Ils sont presque aussi bien rédigés que
les « articles de qualité » :
fr.wikipedia.org/wiki/Wikipédia:Bons_contenus

Sélectionnez la langue de votre choix dans la colonne de


gauche (« Dans d’autres langues »). Chaque jour, de
nouveaux articles qui ont été jugés particulièrement bons
par les rédacteurs en chef y sont présentés.

Comment apprendre le plus efficacement possible


avec les articles de Wikipédia ?

Je vous recommande de lire des articles sur des sujets


spécialisés tels que la géographie, l’art, la culture,
l’histoire, la société, qui sont généralement faciles à
comprendre et qui approfondissent votre culture générale
et vos connaissances en géographie.

Toutes celles et ceux qui s’intéressent à la technologie et à


la science sont confrontés à de nombreux termes
techniques en fonction du domaine d’étude. Si vous deviez
ne pas comprendre un article, ne vous inquiétez pas : si
vous ne comprenez pas un article sur la physique
quantique en français, vous ne le comprendrez pas non
plus en finnois.

Mais que cela ne vous décourage pas pour autant :


cherchez simplement un sujet, qui correspond à vos
centres d’intérêt, que vous pouvez donc mieux
comprendre et exploiter. Plus vous travaillerez longtemps
avec les articles de Wikipédia, plus vous comprendrez vite

116
ce que vous lirez et élargirez vos connaissances
linguistiques.

Si vous utilisez les navigateurs Chrome ou Firefox comme


navigateur, Google vous fournira un outil de traduction
automatique pour les mots que vous ne comprenez pas.

Rendez-vous sur :
chrome.google.com/webstore/catégorie/extensions
et cherchez « Google Translate ».
Cliquez ensuite sur « Ajouter ».

Si vous utilisez Firefox, allez dans « Gestion des modules


complémentaires » dans le menu Firefox et cherchez
« Google Translate ».
Cliquez ensuite sur « Ajouter à Firefox ».

Si vous lisez ensuite une page rédigée dans une langue


étrangère et sélectionnez un ou plusieurs mots, le symbole
de Google Traduction apparaît. Si vous cliquez sur ce
bouton, la traduction s’affiche. Ainsi, vous pouvez lire tous
les articles rapidement, même si une partie du vocabulaire
vous est encore inconnue.

Sous Android, la traduction apparaît également dans le


navigateur Chrome lorsque vous sélectionnez un mot et
appuyez sur « Traduire ».

Sous iOS, cela n’est malheureusement possible que pour


quelques langues directement dans le navigateur, car iOS
n’accède pas ici au traducteur de Google, mais à ses
propres lexiques.

117
29
Apprendre la langue
de votre partenaire
plus rapidement
dans une relation
bilingue

Voici comment j’ai appris à parler couramment la langue


maternelle de ma femme — et comment vous pouvez vous
aussi apprendre à parler couramment la langue de votre
conjoint(e) : ma femme a grandi en parlant français, mais
elle vit en Allemagne depuis de nombreuses années. Nous
avons fait connaissance en Allemagne et notre langue de
communication était l’allemand dès le début.

« Parlons français », a-t-elle suggéré à maintes reprises,


mais après quelques phrases, nous passions
automatiquement à l’allemand encore et encore : la
communication était plus rapide.

Un soir, nous avons décidé encore une fois de « parler


français de temps en temps à partir de maintenant », mais
il était clair pour nous que ce n’était que de belles paroles.
Nous voulions vraiment changer cela.

118
Puis nous avons eu une idée : à partir de maintenant,
lorsque nous ne serons que deux, nous parlerons
exclusivement en français, sans exception. Si je n’arrive
pas à trouver un mot, je peux demander à tout moment.

Pour nous y conformer, nous avons décidé d’introduire de


petites « pénalités » si l’un d’entre nous passait à
l’allemand. Ces pénalités étaient des unités de temps qui
ne pouvaient pas dépasser cinq minutes, pendant
lesquelles on devait par exemple vider le lave-vaisselle ou
mettre la table. Pendant les deux premières semaines, j’ai
souvent dû vider le lave-vaisselle. Mais ma femme aussi
commençait souvent par l’allemand — pour elle, c’était
devenu la langue familière normale après de nombreuses
années.

Cependant, après environ deux mois, le français est


devenu automatiquement la seule langue de
communication entre nous.

J’ai aussi appris le vocabulaire français qui me manquait,


et j’ai élargi mon vocabulaire à environ 5 000 mots —
l’apprentissage du vocabulaire est une étape
malheureusement indispensable sans laquelle on ne peut
pas approfondir ses connaissances linguistiques.

Aujourd’hui, avec du recul, je peux maintenant dire que les


quatre premières semaines ont parfois été un peu
difficiles. Les situations dans lesquelles l’un voulait
communiquer quelque chose à l’autre ont rapidement
exigé de la persévérance.

119
Mais depuis un certain temps déjà, nous pouvons parler
aussi vite en allemand qu’en français.

Ce principe peut également s’appliquer si vous avez des


amis ou des connaissances du pays dont vous apprenez la
langue : désormais, au lieu de parler français, vous ne
parlez que dans leur langue.

En bref...

Si vous voulez faire évoluer la langue que vous pratiquez


avec votre conjoint(e), ou entre ami(e)s, vous aurez besoin
de discipline et de persévérance. Il faut se soutenir et se
motiver mutuellement en se servant d’un système de
petites « pénalités ».
Au bout de quatre semaines, vous arriverez au bout de vos
peines et le nouveau langage commun deviendra de plus
en plus « normal ».

120
30
Petites pauses
pour faire le plein
d’oxygène

Si vous apprenez longtemps, vous devriez régulièrement


prendre de courtes pauses de 30 secondes par exemple,
pendant lesquelles vous faites un peu d’exercice.

Votre cerveau recevra plus d’oxygène, vous pourrez


apprendre plus longtemps et mieux vous concentrer.

Les exercices sont courts et doivent être pensés comme


des pauses durant l’apprentissage toutes les 15 minutes.
Vous pouvez sauter sur place, faire un exercice de yoga ou
simplement aller chercher un verre d’eau.
Ce que vous faites concrètement n’a pas d’importance tant
que votre rythme cardiaque est stimulé.

Vous trouverez ci-dessous 12 exercices faciles et qui ne


demandent pas beaucoup de temps.

121
12 idées de courtes pauses pendant
l’apprentissage

1. Les pompes :
Faites dix pompes !
Si vous ne pouvez pas en faire dix, posez vos genoux sur le
sol, ce sera plus facile.

2. Génuflexions :
Faites 20 génuflexions !
Tenez-vous debout, les pieds parallèles.
Accroupissez-vous de telle sorte que vos épaules
descendent en ligne droite.
Faites ensuite une extension en sautant.

3. Sauter sur place (en avant-en arrière) :


Tenez-vous droit et mettez vos mains sur vos hanches.
Sautez 30 fois en alternant devant puis derrière.

4. Abdominaux :
Vous êtes allongé sur le sol, les genoux fléchis à 90 degrés.
Les mains sont placées derrière la tête et ne doivent pas
bouger.
Vous soulevez maintenant le haut de votre corps jusqu’à ce
que seules vos fesses touchent le sol.
Répétez cet exercice 20 fois.

5. Toucher les genoux avec les coudes :


En position debout, soulevez votre genou droit et touchez-
le avec votre coude gauche.
Ensuite, soulevez votre genou gauche et touchez-le avec
votre coude droit.

122
Répétez l’opération 15 fois pour chaque côté.

6. Exercice avec cerceau :


Levez-vous, faites tournez votre taille en imaginant qu’un
cerceau fasse le tour de vos hanches.
Répétez ce mouvement 30 fois.

7. Mouvements de patinage :
Vous vous tenez debout les genoux légèrement fléchis, les
bras également fléchis vers l’avant.
Faites maintenant 30 mouvements de patinage comme
lorsque vous faites du roller, c’est-à-dire avec une jambe
légèrement inclinée vers l’arrière pendant que le bras
opposé se lève jusqu’à la hauteur des épaules.
Faites de même avec l’autre jambe et l’autre bras.

8. Saut latéral :
Tenez-vous droit et mettez vos mains sur le côté de vos
hanches.
Sautez 30 fois sur place, en alternant latéralement vers la
gauche puis vers la droite et vice-versa.

9. Boxe :
Boxer 30 fois en regardant devant vous, en alternant le
poing droit et le poing gauche.

10. Pompe de pied :


En position assise, soulevez alternativement les plantes de
vos pieds pendant que vos orteils restent en contact avec le
sol.
Répétez cette opération 20 fois de chaque côté.

123
11. Fentes :
Vous vous tenez droit, les mains sur les hanches.
Avancez votre pied droit et reculez votre pied gauche
derrière. Gardez le poids de votre corps entre vos deux
jambes. Faites descendre votre buste à la verticale de telle
sorte que vos deux jambes forment deux angles droits au
niveau des genoux.
Mettez-vous ensuite en position initiale et répétez
l’opération en avançant d’abord votre pied gauche.
Faites dix fentes de chaque côté.

12. Incliner le torse :


Levez-vous et incliner votre torse 10 fois vers la droite et
vers la gauche.
Vos jambes restent fermement sur le sol — seul le haut de
votre corps s’incline.

Buvez un verre d’eau toutes les deux pauses.

Ces exercices sont faits pour ne pas durer longtemps. Ils


ne sont pas destinés à remplacer le sport que vous
pratiquez habituellement, mais seulement à améliorer
l’apport en oxygène de votre cerveau.

En bref...

Après 15 minutes d’étude, faites une courte pause.


Assurez-vous que votre cerveau reçoive de l’oxygène en
réalisant des exercices physiques de courte durée.

124
31
Mieux dormir
pour se souvenir
des mots plus
efficacement

La qualité du sommeil est extrêmement importante pour


l’apprentissage. Lorsque nous dormons, ce qui a été stocké
dans notre mémoire à court terme devient ancré dans la
mémoire à long terme. Bien reposé, vous vous souviendrez
bien mieux du vocabulaire.

Votre chambre à coucher devrait être un vrai refuge de


paix. Laissez hors de cette pièce tout ce qui a trait à votre
travail.

La pièce doit être fraîche et bien aérée pour que vous


puissiez mieux dormir.

Les fenêtres ne devraient pas faire passer de lumière.


Votre peau possède des photorécepteurs — même s’il y a
très peu de lumière sur votre peau la nuit, la qualité de
votre sommeil s’en trouve détériorée. Même la lumière
d’un réveil radio illuminé détériore le sommeil.

125
Essayez de ne pas regarder votre écran pendant l’heure qui
précède votre endormissement. Cela comprend la
télévision, le smartphone, les tablettes, les écrans
d’ordinateur, et même les liseuses.

Par la lumière bleue que ces appareils émettent, votre


corps produit moins de mélatonine. Votre sommeil est par
conséquent moins profond. Vous devriez savoir que la
partie bleue de la lumière fait croire à votre corps qu’il fait
encore jour, car, dans la nature, seul le soleil émet de la
lumière bleue, pas les feux de camp.

Installez au moins un filtre de lumière bleue sur votre


tablette et votre smartphone. Avec les bons réglages, un
filtre bleu permet de faire en sorte que les couleurs de
votre écran deviennent plus chaudes à partir de 21 heures.

Après un dîner léger, vous dormirez mieux qu’après un


repas copieux.
Dans les trois heures qui précèdent l’endormissement, il
est préférable de ne rien manger et de ne pas boire de
boissons caloriques — y compris l’alcool qui peut certes
aider certaines personnes à mieux s’endormir, mais la
qualité de leur sommeil empire par la suite.

En faisant du sport pendant la journée, vous dormirez


encore mieux.
Évitez de faire de l’exercice au cours des quatre dernières
heures avant de vous endormir — cela vous éveillera et
rendra votre sommeil au contraire plus difficile.

126
Évitez le café après 14 h, car la caféine met beaucoup de
temps à se décomposer.
Boire en soirée des thés et infusions qui favorisent le
sommeil peut aussi aider à mieux dormir.

127
32
Jamais trop vieux
pour apprendre une
nouvelle langue —
même à 99 ans

On peut fondamentalement apprendre une langue à tout


âge et je peux le prouver avec les données suivantes : dans
les cours de langues en ligne de 17 Minute Languages,
nous pouvons mesurer le temps moyen dont nos
apprenants ont besoin pour apprendre un nouveau mot de
vocabulaire. Nous avons étudié ce temps d’apprentissage
pour les différentes tranches d’âge de nos apprenants.

Les plus rapides d’entre eux ont 20 ans. En moyenne, ils


n’ont besoin que de 40 secondes pour apprendre un
nouveau mot de vocabulaire.

Ce qui est surprenant, c'est qu’en dessous de cet âge, le


temps d’apprentissage moyen est même légèrement plus
long, car les jeunes se souviennent certes plus rapidement
des mots de vocabulaire, mais ils sont aussi distraits plus
rapidement : le temps total d’apprentissage est donc un
peu plus long.

128
Nos apprenants âgés de 40 ans ont besoin de 45 secondes
par mot.
Quand un utilisateur a 60 ans, il ou elle a besoin en
moyenne de 53 secondes par mot. À partir de 70 ans, le
temps d’apprentissage augmente plus fortement, jusqu’à
61 secondes par mot.
Nous avons ensuite pu mesurer que le temps
d’apprentissage moyen pour les personnes de 80 ans est de
69 secondes par mot.

Courbe d’évolution du temps d’apprentissage


d’un mot en fonction de l’âge :

Si l’on compare les valeurs des personnes de 20 ans avec


celles des personnes de 70 ans, on constate qu’elles ne sont

129
pas si éloignées les unes des autres. Certes, celles et ceux
de 70 ans ont besoin de 50 % plus de temps que les 20 ans,
mais ils ont aussi plus de temps disponible et s’accrochent
plus.

Alors celles et ceux qui se disent trop vieilles ou trop vieux


se mettent des bâtons dans les roues pour apprendre une
nouvelle langue étrangère.

Apprendre une langue à un âge avancé présente


bien d’autres avantages

Vous stimulez votre cerveau et restez mentalement en


forme plus longtemps. Cela prévient la démence. Des
maladies comme celles d’Alzheimer ou de Parkinson sont
évitées ou du moins retardées.

En tant que retraité(e), vous pouvez utiliser souvent la


nouvelle langue étrangère, et de manière beaucoup plus
intensive, car vous pouvez voyager plus longtemps dans
d’autres pays et y rester pendant des semaines.

Et si le montant de votre retraite n’est pas suffisant pour


vivre chez vous, vous pouvez déménager dans des pays
moins chers et où le temps est plus clément.

Des milliers de retraités français vivent en permanence ou


au moins en hiver dans des pays étrangers comme en
Espagne, au Portugal ou au Maroc. Aimeriez-vous avoir
cette opportunité plus tard ?

130
33
La méditation :
atteindre son but
plus rapidement

Les pouvoirs de calcul et de suggestion de votre


subconscient sont largement sous-évalués. En méditant,
on peut résoudre des problèmes plus rapidement en
utilisant son intuition.

Même une courte méditation matinale diminue votre


niveau de stress tout au long de la journée.

Les personnes qui méditent mènent une vie plus saine :


celles et ceux qui méditent mangent plus sainement,
boivent moins d’alcool, fument moins et arrêtent plus
rapidement leurs mauvaises habitudes.

Méditer, c’est vivre plus longtemps : selon une étude, les


personnes qui méditent ont rarement un cancer ou un
AVC. De plus, le taux de cholestérol est plus bas et vous
avez moins de migraine.

131
La méditation favorise par ailleurs le niveau de
concentration durant l’apprentissage d’une nouvelle
langue.

En outre, après une méditation, on s’endort plus vite et


plus profondément. Méditer avant d’aller se coucher
permet donc de se lever plus tôt le lendemain et d’être plus
détendu.

Grâce à la méditation, ce qui a été appris peut être mieux


absorbé dans la mémoire à long terme.

Méditer après avoir étudié consolide ce que vous avez


appris : le lendemain, vous pourrez mieux vous souvenir
de ce que vous avez appris la veille.

Dans les cours de langues de 17 Minute Languages, chaque


personne qui a au moins appris 17 minutes reçoit
gratuitement une application pour bénéficier d’un outil de
méditation guidée. Afin que la méditation soit tout aussi
variée que l’apprentissage, nous mettons chaque jour à
disposition de nos utilisateurs une nouvelle forme de
méditation.

En vous rendant sur www.17-minute-languages.com/livre


vous trouverez une introduction gratuite à la méditation et
des méditations courtes, guidées et modernes que vous
n’aurez qu’à écouter. Essayez-les — vous n’avez pour cela
pas besoin de connaissances préalables.

132
34
S’aménager
un lieu idéal
pour
apprendre

Le lieu où vous apprenez a une grande influence sur la


façon dont vous vous mémorisez les choses et sur la durée
pendant laquelle vous vous accrochez à votre
apprentissage.
Dans les endroits inconfortables, bruyants et sombres,
vous n’aurez pas vraiment envie d’apprendre longtemps.
C’est pourquoi je vous donne ici une liste avec des
suggestions, pour que vous puissiez organiser votre
environnement d’apprentissage de manière optimale.

Comment optimiser son lieu d’apprentissage

En premier lieu, vous devez éviter toute distraction.


Si vous apprenez sur votre ordinateur, désactivez toutes les
notifications sonores.
Par exemple, si vous recevez des messages par e-mail, ou
de WhatsApp, Facebook ou bien Skype et que vous
entendez la tonalité qui vous informe à chaque fois d’une

133
nouvelle notification, vous allez être constamment
dérangé en apprenant.
Apprenez de préférence en mode plein écran et désactivez
les alertes visuelles et sonores. Dans le cas contraire, vous
serez enclin à faire une pause durant votre apprentissage à
chaque nouvelle notification.

Si vous apprenez sur un support différent, rangez votre


téléphone ou coupez au moins le son.
Évitez également tout autre stimulus visuel : même si un
téléviseur dans votre chambre est en sourdine, vous serez
toujours tenté de le regarder.

Il est préférable de mettre un casque possédant un


système anti-bruit numérique qui supprime tous les bruits
ambiants.
Vous trouverez quelques recommandations au sujet de cet
équipement en utilisant le lien suivant :
www.17-minute-languages.com/headphones

Prenez soin à ce que la pièce soit aménagée dans une


ambiance calme pour votre tranquillité. Tous bruits
audibles vous distrairont, qu’ils proviennent de la radio, de
la télévision ou des conversations des personnes aux
alentours.
Si vous voulez écouter de la musique, il vaut mieux en
choisir une sans parole.
La musique spéciale de super-apprentissage
(Superlearning) avec des rythmes binauraux, intégrée
dans nos cours de langues, est à privilégier, ou bien tout
type de musique de méditation, de musique d’ambiance ou
classique.

134
La pièce dans laquelle vous vous asseyez doit également
être lumineuse. Si vous n’avez pas la lumière du jour,
installez des lampes de luminothérapie — des lampes à
lumière du jour.
La pièce doit être régulièrement aérée car vous
consommerez beaucoup d’oxygène.
Et bien sûr, vous devriez avoir une assise confortable pour
apprendre dans les meilleures conditions.
Assurez-vous d’avoir suffisamment à boire, car un cerveau
bien alimenté en eau peut mieux penser.
Désormais, vous avez créé votre lieu de repos adapté à vos
moments d’étude.
Pourriez-vous vous imaginer y passer une soirée agréable ?
Dans ce cas, c’est l’endroit idéal pour apprendre !

En bref...

Votre endroit idéal pour apprendre devrait être calme, à


l’abri des stimuli visuels ou sonores, mais également
lumineux et confortable.

135
« Biohacking» : les
aliments qui
stimulent vos

35
capacités
d’apprentissage (et
qui vous permettent
de vivre plus
longtemps)

Vous voulez améliorer votre productivité ?

Aimeriez-vous que votre vie soit davantage stimulée avec


ardeur ?

Ou bien préféreriez-vous vous asseoir devant la télé le soir,


épuisé et à bout de forces ?

Votre cerveau ne pèse que 2 % de votre poids corporel,


mais consomme 20 % de l’énergie totale de votre corps.

Il a besoin de nombreux éléments de base pour bien


fonctionner et rester en bonne santé à long terme, comme
les antioxydants sans lesquels il vieillit plus vite.

136
De nouvelles cellules cérébrales et de nouvelles
connexions ne peuvent se former que si votre corps reçoit
les bons nutriments.

Bien se nourrir permet de vivre plus longtemps

Une bonne alimentation est l’une des raisons pour


lesquelles certains centenaires sont encore en pleine
forme, alors que d’autres souffrent déjà de démence à 80
ans.

Voici une liste d’aliments que vous devriez prendre


régulièrement afin que votre cerveau puisse fonctionner
de façon optimale et ne jamais flancher avec l’âge.

Certains aliments nuisent à votre corps et à votre


cerveau

Vous trouverez également des informations sur les


aliments que vous devriez éviter à tout prix pour préserver
le bon fonctionnement de votre cerveau et de votre corps ;
ils accélèrent, entre autres, le vieillissement de votre
cerveau. Ils vous empêcheront de vous concentrer et de
mémoriser le vocabulaire. Un régime alimentaire inadapté
rend les crises cardiaques et autres maladies
cardiovasculaires plus probables. De plus, les maladies
d’Alzheimer et de Parkinson surviennent plus facilement
et prématurément : elles endommagent le système
immunitaire, provoquent des inflammations et du stress
dans le corps.

137
Quel est le meilleur type de chocolat ?

Ne dégustez de préférence que du chocolat noir avec plus


de 70 % de cacao, car celui-ci présente de nombreux
avantages pour votre santé.
Le cacao contient des flavonoïdes qui permettent aux
neurones et aux vaisseaux sanguins de mieux se
développer ; vous serez donc en mesure de mieux vous
souvenir du vocabulaire.

Comme effet secondaire positif, le chocolat améliore


également l’humeur. Avez-vous essayé le chocolat à 99 %
de cacao et versé une goutte de miel sur chaque morceau
pour obtenir le maximum de bienfaits pour la santé ?

Les meilleures baies

Mangez des myrtilles tous les jours, fraîchement cueillies


en été, et congelées en hiver.

Les myrtilles contiennent des flavonoïdes qui améliorent


les connexions existantes entre les cellules du cerveau et
renforcent la mémoire à long terme et les capacités de
mémorisation globales.

Les myrtilles réduisent les risques d’inflammation dans le


cerveau, ralentissent le vieillissement du cerveau et
retardent la démence. Elles permettent aussi d’améliorer
de façon significative la mémoire à court terme et de
mieux absorber de nouvelles informations dans la
mémoire à long terme.

138
Je vous recommande également les mûres, framboises,
fraises ou cerises.

L’apport supplémentaire en vitamine C est également bon


pour votre système immunitaire.

L’avocat — un super aliment

Mangez un avocat au petit déjeuner ou comme en-cas tous


les deux jours.

Les avocats comptent parmi les légumes les plus sains qui
soient.
Ils réduisent le vieillissement du cerveau, abaissent la
tension artérielle, nettoient les artères et vous protègent
des AVC.

Ils contiennent beaucoup de graisses saines qui aident à


réduire votre faim.
En prime, ils fournissent de la vitamine C et plusieurs
vitamines B.

Les aliments que je vous déconseille

Évitez au maximum les biscuits, muffins, chips et frites.


Ceux-ci contiennent des gras trans qui réduisent vos
capacités cognitives. Le vieillissement du cerveau est
également accéléré.
En plus, comme effet secondaire, vous prenez du poids.

139
Brocoli — votre meilleur ami vert

Mangez du brocoli trois fois par semaine, en


accompagnement d’un repas ou comme en-cas entre les
repas. Le brocoli est riche en vitamines K et C ainsi qu’en
flavonoïdes.

La vitamine K est nécessaire à la formation des cellules du


cerveau. Cela améliore vos capacités de mémorisation.
En plus, la mémoire verbale est renforcée par le brocoli.

Les choux de Bruxelles, le chou frisé et le chou-fleur sont


de bonnes alternatives avec des propriétés similaires.

Mangez des épinards deux fois par semaine parce qu’ils


contiennent des vitamines K et A. Il vous sera ainsi plus
facile de vous souvenir de ce que vous avez appris. Comme
effet secondaire, vos os sont plus résistants et vous
prévenez l’ostéoporose.

Évitez la viande grasse, car les graisses contiennent des


acides gras saturés qui peuvent aggraver vos capacités
cognitives.

De plus, vous augmentez le risque d’avoir une crise


cardiaque à chaque steak que vous mangez.

La betterave vous donne des super pouvoirs

La betterave rouge est idéale en salade, dans les soupes ou


en accompagnement. Elle améliore votre capacité de

140
raisonnement et vous permet de vous concentrer plus
longtemps.

Évitez le jambon ou le salami. En raison des sels qu’elle


contient, la charcuterie est l’une des pires sortes de
viande. Une telle alimentation entrave la concentration. Il
s’ensuit souvent un jour où on ne peut pas penser aussi
clairement que pendant les journées précédentes. Si l’on
boit beaucoup d’eau par la suite, ces symptômes seront au
moins légèrement réduits.

Protégez votre cerveau avec ces aliments

Les olives et l’huile d’olive contiennent des polyphénols


précieux qui protègent votre cerveau.

Le saumon contient de nombreux acides gras oméga-3,


nécessaires à la formation des membranes cellulaires, des
cellules cérébrales et des voies nerveuses.

Cela ralentit le vieillissement du cerveau et réduit les


risques de développer plus tard la maladie d’Alzheimer. Le
risque de dépression est également réduit par la
consommation régulière de saumon.

Comme alternatives, on peut consommer des sardines, du


hareng, du maquereau et de la carpe, ainsi que des graines
de soja, des noix, des graines de lin et de chia.

N’achetez que du saumon bio.

141
Les poissons d’eau de mer en élevage conventionnel
contiennent malheureusement souvent du mercure et
d’autres métaux lourds qui s’accumulent dans votre corps.

Ces aliments contiennent des graisses saines

En plus des protéines et de nombreuses graisses saines, les


œufs contiennent également des vitamines B6, B12, D et
de l’acide folique. Ils améliorent la mémoire, mais ne
consommez ici aussi que des œufs bio. Les œufs
provenant de fermes non biologiques n’ont pas le rapport
équilibré d’acides gras pour le cerveau, car l’alimentation
des poules y est très différente de celle que reçoivent les
poules de l’agriculture biologique.

Mangez régulièrement des noix car elles contiennent


beaucoup de vitamine E, qui protège les cellules du
cerveau de l’oxydation et des radicaux libres. Ils
contiennent des graisses saines, améliorent le
fonctionnement du cerveau et réduisent le risque de
maladie d’Alzheimer.

Tous les autres fruits à coque et les amandes sont à


conseiller, les noix étant les meilleurs de tous les fruits à
coque pour le cerveau en raison de leur haute teneur en
oméga-3.
Évitez les aliments frits. Ceux-ci obstruent vos artères et
font augmenter le risque de crise cardiaque, d’accident
vasculaire cérébral et de maladie d’Alzheimer. Vos
capacités de raisonnement seront également altérées.

142
Essayez-le vous-même : après une portion de frites, vous
aurez plus de difficulté à vous concentrer.

Les arachides contiennent beaucoup de vitamines et


d’antioxydants qui sont bons pour le fonctionnement du
cerveau. Ils contiennent de bonnes graisses et des
protéines qui vous donnent beaucoup d’énergie. Ils
contiennent également du resvératrol, qui prévient le
cancer, réduit les risques d’inflammation et prévient les
maladies d’Alzheimer et de Parkinson.

Évitez les aliments salés et ne rajoutez pas de sel si


possible, parce que le sel entraîne une tension artérielle
plus élevée. Cela vous empêche de vous concentrer et de
mémoriser les mots de vocabulaire. Si vous buvez
beaucoup d’eau lors d’un repas, ces effets seront au moins
atténués.

Les graines de courge contiennent du magnésium, du fer,


du zinc et du cuivre. Cela prévient les maladies
neurologiques, d’Alzheimer et de Parkinson, la migraine et
la dépression.

Les boissons que je vous recommande

Le café améliore le traitement de l’information dans le


cerveau et augmente l’activité cérébrale.

Si vous buvez du café tout de suite après avoir appris, vous


absorbez plus facilement vos nouvelles connaissances.

143
Vous vous souviendrez mieux du vocabulaire le
lendemain.

Le café ralentit également le vieillissement du cerveau. Il


fait sécréter de la sérotonine dans l’organisme, grâce à
laquelle vous vous sentez mieux. Du reste, il est
particulièrement important que vous n’en buviez que du
bio, parce que le café conventionnel peut contenir de
nombreux produits toxiques qui rendent la concentration
plus difficile. Vous obtiendrez alors l’effet contraire à celui
que vous recherchiez.

Si vous avez un besoin urgent d’aller aux toilettes après


avoir bu du café, ou si vous avez envie de quelque chose de
sucré 90 minutes après en avoir bu, cela peut être une
indication que celui-ci était contaminé par des substances
nocives.

Ne buvez toutefois pas de café après 14h, pour bien


dormir.

Le thé vert est riche en polyphénols et en antioxydants.


Cela ralentit le vieillissement du cerveau. Vous améliorez
vos fonctions cérébrales et votre capacité de
concentration, vous pourrez aussi vous rappeler plus
facilement de ce que vous avez appris et vous pourrez
aussi vous détendre plus aisément.

Prenez une cuillère à café d’huile de noix de coco par jour.


Elle est le carburant le plus pur pour le cerveau, qui vous
permet d’améliorer votre capacité à raisonner.

144
Le curcuma est un antioxydant très puissant. Le curcuma
a un effet anti-inflammatoire sur le cerveau et les
intestins. Les dépôts dans le cerveau qui peuvent
déclencher la maladie d’Alzheimer sont éliminés. Le
cerveau vieillit plus lentement. Le curcuma libère de la
sérotonine et de la dopamine, ce qui améliore votre
humeur. En plus, le lendemain, vous vous souviendrez
mieux de ce que vous avez appris la veille.
Prenez une demi cuillère à café de curcuma chaque jour,
mais ajoutez toujours une petite pincée de poivre, sinon le
curcuma ne sera pas en mesure de développer ces
capacités.

Une quantité d’alcool quotidienne supérieure à celle qui


est contenue dans un verre de vin endommage votre
cerveau. Cela ne fait qu’empirer vos capacités de
mémorisation. En particulier avant d’étudier, vous ne
devriez pas boire d’alcool : d’après une étude, après avoir
bu seulement 100 ml de vin rouge, le temps
d’apprentissage d’une certaine quantité de vocabulaire
double directement. Et 100 ml, c’est juste un petit verre de
vin.

Buvez au moins deux litres d’eau par jour pour bien


hydrater votre cerveau, car même un cerveau légèrement
déshydraté peut réfléchir beaucoup moins bien.
Il est préférable de boire un demi-litre d’eau
immédiatement après le lever, car après huit heures de
sommeil, votre corps est toujours sous-alimenté en eau.

Les chewing-gums, une aide à l’apprentissage

145
Des études ont montré que mâcher du chewing-gum
pendant l’apprentissage permet de mieux se souvenir de ce
que l’on a étudié. Ceci est probablement dû au fait que la
mastication stimule l’hippocampe. De plus, la tête absorbe
une plus grande quantité d’oxygène, ce qui facilite la
concentration. Le pouls augmente légèrement, ce qui
pompe aussi plus d’oxygène dans le cerveau.

Compléments alimentaires

Nos sols sont déminéralisés depuis des décennies. Vous


n’avez donc pas assez de minéraux, même si vous mangez
sainement.

Grâce aux compléments alimentaires, vous pouvez affiner


votre corps et en tirer le meilleur parti. Vous pouvez
ralentir votre vieillissement, renforcer votre système
immunitaire et prévenir les maladies.
Il est préférable de découvrir par vous-même quels
compléments alimentaires sont à recommander dans
votre cas et d’en discuter avec votre médecin.

Voici une liste des préparations que je peux vous


recommander.
Magnésium et potassium : vos muscles ne reçoivent pas
assez de magnésium même en faisant attention à ce que
vous mangez. Vous vous fatiguez plus tôt quand votre
corps manque de magnésium.
Si vous prenez du magnésium, vous sentirez
immédiatement la différence dans vos muscles. Par
ailleurs, vous entendrez mieux aussi.

146
La plupart des gens souffrent également d’une carence en
potassium. Assurez-vous de faire mesurer vos taux de
magnésium et de potassium par une analyse sanguine
avant de commencer à en prendre.

Le zinc est important pour un système immunitaire sain.


Vous aurez moins de rhumes en prenant du zinc comme
complément alimentaire.

La coenzyme Q10 est un antioxydant qui ralentit les


processus de vieillissement dans le corps et rajeunit la
peau.

La biotine garde vos cheveux, votre peau et vos ongles en


bonne santé.

L’extrait de pépins de raisin (OPC) est riche en


antioxydants. Il protège la peau, prévient les
inflammations et améliore le système immunitaire.

La vitamine D en hiver et la vitamine K2 : la vitamine D


réduit le risque de cancer et de maladies
cardiovasculaires. Votre densité osseuse sera également
plus élevée si vous prenez de la vitamine D. La plupart des
Européens n’ont pas assez de soleil en hiver et ont donc un
taux de vitamine D beaucoup trop bas lorsque le
printemps arrive.
Lorsque vous prenez de la vitamine D, votre corps brûle de
la vitamine K2 ; vous devez par conséquent toujours
combiner une prise de vitamine K2 avec de la vitamine D.

147
L’acide alpha-lipoïque est un antioxydant qui protège le
cerveau.

Les probiotiques entretiennent la santé de votre système


digestif et immunitaire, ils peuvent réduire les
inflammations et protéger contre les allergies
alimentaires. Lorsque vous prenez des probiotiques,
changez de marque parce que chacune contient un
mélange différent de bactéries.

L’huile de krill est très riche en acides gras oméga-3 et


améliore la santé cardiaque.

La vitamine B12 est bonne pour le système nerveux


central et améliore votre humeur.

Astuces supplémentaires : vivre beaucoup plus


longtemps qu’en moyenne

Il y a plusieurs régions sur terre où la longévité est


nettement au-dessus de la moyenne avec une forte
concentration de centenaires. Ces zones sont connues
sous le nom de « zones bleues ». On les trouve, par
exemple, dans les montagnes de Sardaigne et d’Okinawa
ainsi que dans certaines régions du Costa Rica.
Ce qui suit découlent des résultats de recherches sur les
raisons de cette longévité...

Rencontrez souvent des amis. Être dans une communauté


solidaire a le plus grand impact sur votre longévité.

148
Un fumeur qui cultive de nombreuses amitiés vit plus
longtemps qu’un non-fumeur qui vit en solitaire.

Bougez beaucoup avec peu d’intensité. La plupart des


personnes âgées de plus de 100 ans ont parcouru tout au
long de leur vie des terrains montagneux pendant au
moins cinq heures par semaine.
Faites de la randonnée, de la natation ou du vélo. Il est
important que vous bougiez beaucoup votre corps avec
une faible intensité.

Allez régulièrement à tous les examens médicaux


préventifs qui devraient être effectués à votre âge. En
procédant ainsi, de nombreuses maladies peuvent
probablement être évitées plus tard. De nombreux types
de cancer peuvent déjà être détectés à un stade précoce, ce
qui augmente considérablement l’espérance de vie.

Mangez beaucoup de légumes et de légumineuses


biologiques colorés : tous les légumes à feuilles vertes,
ainsi que les haricots, navets, brocolis, carottes, choux-
fleurs, ail, choux frisés, oignons, poivrons, épinards,
aubergines, céleri, olives.

Mangez des fruits, surtout des baies (myrtilles, framboises,


fraises), des fruits à noyau (cerises, prunes, pêches) et des
bananes.

Faites le plein d’énergie solaire pour que votre corps puisse


produire suffisamment de vitamine D ; l’une des vitamines
les plus importantes pour une longue vie.

149
En bref...

Votre alimentation a une influence significative sur votre


concentration et votre mémoire lorsque vous étudiez.
Vous devriez par conséquent inclure régulièrement les
aliments suivants dans votre alimentation : chocolat noir à
très haute teneur en cacao, myrtilles, avocats, brocolis,
épinards, betteraves, olives, saumon, œufs, noix,
arachides, graines de courge, café, thé vert, huile de coco,
curcuma, beaucoup d’eau, chewing-gum.

Les aliments nocifs : le gras trans, les viandes grasses, la


charcuterie, les aliments frits, le sel et l’alcool.

150
36
Approfondir ses
connaissances
linguistiques en
lisant journaux et
magazines

Si vous vous intéressez à la vie quotidienne d’un pays dont


vous apprenez une langue, lisez régulièrement des
journaux et des magazines dans cette langue étrangère.
Vous pouvez simplement lire les sites web des plus grands
quotidiens du pays dont vous apprenez la langue.

Facebook est particulièrement utile pour lire les actualités.


Faites une recherche sur Facebook pour trouver des
journaux et des magazines du pays dont vous apprenez la
langue. Cela vous donnera accès à des articles (et parfois
même des vidéos) tous les jours qui vous permettront
d’utiliser constamment la nouvelle langue.

Sur l’iPad et sur les tablettes Android, vous trouverez


également de nombreux magazines numériques dans
presque toutes les langues les plus parlées. Nous vous
recommandons les applications Zinio et Readly, avec
lesquelles vous pouvez lire des milliers de magazines de
différents pays, aussi bien disponibles depuis l’application

151
Google News pour Android que depuis l’Apple Store pour
iOS (sous « Journaux et magazines »).
Si vous préférez la presse écrite, vous trouverez un large
éventail de journaux et de magazines de nombreux pays
dans les principaux aéroports et gares.

Vous pratiquerez ainsi la syntaxe, apprendrez de nouveaux


mots de la vie quotidienne et améliorerez vos
connaissances grammaticales. Vous apprendrez aussi
beaucoup de choses sur le pays dont vous étudiez la
langue.

152
37
Mesurez en trois
minutes votre niveau
de langue (dans 50
langues)

Nous avons développé une méthode très simple pour


mesurer l’étendue de votre vocabulaire.

Pour un nombre relativement faible de mots (environ 40


seulement), nous vérifions si vous les connaissez déjà.
Des mots simples comme « bonjour » ou « merci » à des
mots compliqués comme « échafaudage ».

Dans cette première étape, vous mesurez le niveau de vos


connaissances.

Dans la deuxième étape, vous recevrez environ 40 mots de


vocabulaire, qui correspondent à votre niveau
approximatif calculé à l’étape 1.

Par exemple, si au cours de la première étape, il s’avère


que vous avez probablement une maîtrise de la langue
équivalente au niveau B2 (2 000 à 3 000 mots de
vocabulaire), le système vous présente des mots qui

153
correspondent à ce niveau, dans la deuxième étape, ainsi
que certains termes plus simples et d’autres plus
complexes. À la fin de l’étape 2, vous savez précisément
combien de mots vous maîtrisez.
Dans les cours de langues de 17 Minute Languages, ce test
de niveau est intégré dans tous les cours pour débutants,
afin que toute personne ayant des connaissances
préalables puisse démarrer le cours en ayant du contenu
adapté de façon optimale en fonction de son niveau.

Si vous n’avez pas de cours de 17 Minute Languages, vous


pouvez passer le test gratuitement à tout moment pour 50
langues sur www.17-minute-languages.com/livre et
découvrir l’étendue de votre vocabulaire en seulement
trois minutes.

Cette méthode ne mesure pas votre niveau de


compréhension écrite ni vos connaissances
grammaticales. Cela nécessiterait des tests beaucoup plus
complexes qui prendraient beaucoup plus de temps.

154
Comment vous
maîtriserez la

38
langue étrangère
aussi bien que votre
langue maternelle
pour le reste de
votre vie

Voici enfin l’astuce qui vous permettra de ne plus jamais


oublier la langue que vous apprenez : lisez des livres tour à
tour dans les langues que vous maîtrisez et changez la
langue de chaque livre. Par exemple, si vous parlez anglais,
espagnol et grec, lisez un livre successivement en anglais,
puis en espagnol et enfin en grec.

Et surtout, faites de même pour les films.


Ou changez de langue tous les mois : regardez tous les
films en anglais en janvier et lisez des livres seulement en
anglais pour commencer ; en février, passez à l’espagnol
puis au grec en mars.

Restez en contact avec vos amis sur Facebook ou d’autres


sites de réseaux sociaux. Lisez leurs messages et
commentaires.

155
Nouez des liens d’amitié à la maison avec des gens qui
parlent la langue étrangère que vous apprenez. Participez
aux activités des groupes linguistiques de votre ville pour
vous faire de nouveaux amis.

Écoutez les stations de radio sur Internet dans la langue


étrangère.

Et surtout, accrochez-vous si vous voyagez régulièrement


dans les pays dont vous apprenez la langue.
Ainsi, vous n’oublierez jamais aucune des langues que vous
avez apprises parce qu’une langue, que vous utilisez au
quotidien, reste avec vous pour toujours.

156
39
Augmenter son
espérance de vie en
parlant une nouvelle
langue

Lorsque vous aurez passer tous les paliers et que vous


parlerez couramment une nouvelle langue, je n’aurai plus
qu’à vous féliciter !

Vous avez gagné tant de liberté maintenant !

Vous pouvez déménager dans d’autres pays et y travailler.


Vous pouvez même prendre votre retraite dans un pays où
la vie est moins chère et le temps plus clément.

Grâce à vos nouvelles connaissances linguistiques, vous


avez une vision beaucoup plus authentique du pays et de
sa culture.

Vous aurez de meilleures perspectives professionnelles


désormais et gagnerez ainsi mieux votre vie.

157
Au cours de vos voyages, vous apprendrez à connaître
d’autres personnes beaucoup plus rapidement et vous vous
ferez de nouveaux amis.
Vos amis et votre famille seront impressionnés par ce que
vous avez accompli.

En conclusion, et pour reprendre les mots de Nelson


Mandela :
« Si vous parlez à un homme dans une langue qu’il
comprend, vous parlez à sa tête. Si vous lui parlez dans sa
propre langue, vous parlez à son cœur. »

158
40
Cours de langues en
ligne dans 80
langues

Toutes les méthodes qui vous ont été présentées dans ce


livre font partie des cours de langues de 17 Minute
Languages.

Vous apprenez avec des méthodes d’apprentissage rapides


et très efficaces.

Les premières conversations sont déjà possibles après


seulement 3 heures, et après seulement 50 heures environ,
vous maîtrisez une langue couramment.

Apprenez sur votre PC, smartphone et tablette.

Vous trouverez ici tous les cours en ligne :


www.17-minute-languages.com/fr/

159
41
Remerciements

Un grand merci à toute l’équipe de 17 Minute Languages


qui m’a aidé à écrire ce livre (par ordre alphabétique) :

Alex Riess, Anna Zink, Anton Miljak, Caroline Johansson,


Christine Tettenhammer, Christoph Gollub, David
Barenberg, Diana Barenberg, Eva Tsigkana, Gabriela
Müller, Gianmarco Luongo, Giordana Marsilio, Harimalala
Ravelonanosy, Iderpaulo Carvalho Bossolani, Jennifer
Stock-Gollub, Jonas Milenovic, Jurgen Heijdenrijk,
Karolina Kubiliute, Lazaros Koutsianos, Lucie Svecova,
Maria Hanna, Marina Pusenjak, Marina Rosina, Maron
Gebeyehu, Marta Lis, Merlyne Tani, Miriam Finkentey,
Moly Jombo, Mónica Vallejo, Monika Eder, Neneh Camara,
Nurila Möhlmann, Rosa Weber, Sandeep Chahal, Sandra
Spasovska, Shelly Arora, Ula Lazauskaite et Yeannette
Gondokusumo.

160
Mes remerciements vont également à mes consultantes et
consultants ainsi qu’aux membres de mes différents
mastermind (par ordre alphabétique) :

Ajit Nawalkha, Andre Chaperon, Andrea Schmid-Jäger,


Anil Gupta, Anton Röckenwagner, Balbinder Dobe,
Benjamin M. Latsko, Boyd Smith, Cecilia Sardeo, Chris
Gardener, Christian Schmid, Daniel Schmitt-Haverkamp,
Depika Mistry, Elena Herdieckerhoff, Emils Pakarklis,
Fabian Bonleitner, Franz Giessibl, Gregor Leopold,
Jennifer Schwade, Karen Waksman, Laurel Robbins, Nina
Raycheva, Philipp Steinweber, Ute Killgen, Vishen
Lakhiani et Yanik Silver.

161