Vous êtes sur la page 1sur 48

Ouvrages d'art

destinés aux
modes doux

Eurocodes, conception
générale, évaluation du
comportement vibratoire

Benoît Poulin – CETE Ouest

Ministère de l'Écologie, du Développement durable,


des Transports et du Logement
www.developpement-durable.gouv.fr
Conception générale
 Même déroulement des études que pour un pont

 Programme du MOA
 Définition des données et besoins :
 Données fonctionnelles
 Données de site
 Définition des exigences
 Choix fondamentaux
 Sécurité
 Durabilité
 Spécifiques

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


2
Eurocodes
 Exigences de base en termes de conception et de calcul
 Robustesse (NF EN 1990 – Article 2.1)
 « Une structure doit être conçue et réalisée de telle sorte que, pendant sa
durée de vie escomptée (…) elle résiste à toutes les actions et influences
susceptibles d'intervenir et reste adaptée à l'usage pour lequel elle a été
conçue.
Une structure doit être conçue et exécutée de telle sorte qu'elle ne soit pas
endommagée par des évènements tels que une explosion, un choc, les
conséquences d'erreurs humaines, de façon disproportionnée par rapport à
la cause initiale. Différentes actions accidentelles sont données dans l'EN
1991-1-7 (actions accidentelles) et dans l'EN 1991-2 (actions sur les ponts)
Note 1 : Les évènements à prendre en compte sont ceux convenus pour un
projet individuel avec le client et l'autorité compétente.) »
 Pour une passerelle piétonne non classique : note sur prise en compte du
principe de robustesse

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


3
Eurocodes
 Durée de vie : 100 ans (NF EN 1990 – A2)

 Eventuellement moins : passerelle en bois (50 ans)

 Choix fondamental : influe sur la conception pour garantir la tenue


de l'ouvrage dans le temps
 phénomène de fatigue des structures en acier,
 choix des dispositions constructives pour les armatures dans le béton,
 choix des matériaux, choix des épaisseurs de certaines pièces
métalliques,
 qualité des bétons à employer

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


4
Eurocodes
 Charges de service : NF EN 1991-2, article 5. Trois modèles à
considérer séparément
 Charge répartie qfk (5.3.2.1 (2))
120
 q fk =2,0 kN /m2 ; 2,5 kN /m2≤q fk ≤5,0 kN /m2 ; L: longueur chargée en m
L30
5.00

charge q_fk (kN/m²)


4.50

 Force horizontale associée : 4.00


10% de l'effort vertical (5.4 (2)) 3.50

3.00

2.50
0 100 200
longueur chargée (m)

 Charge concentrée Qfkw, de 10 kN agissant sur une surface carrée de


0,10 m de côté (étude des effets locaux) (5.3.2.2)

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


5
Eurocodes
 Charges de service : NF EN 1991-2, article 5. Trois modèles à
considérer séparément
 Charge représentant des véhicules de service Qserv (5.3.2.3)
 Groupe de deux essieux de 80kN et 40kN, distants de 3m
 Distance entre centres des roues de 1,3 m
 Surface de contact carrée de 0,20 m de côté
 Force horizontale associée : 60% de l'effort vertical (5.4 (2))

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


6
Eurocodes
 Dispositions particulières (NF EN 1991-2, article 5)

 Passerelles de grande largeur (> 6 m) : des modèles de charge


complémentaires peuvent être nécessaires (5.1 (2) NOTE 2)
 Le MOA indique si l'ouvrage est susceptible de recevoir une foule
dense : 5 kN/m² (5.3.2.1 (2) NOTE)
 Souhait du MOA : circulation d'un véhicule de service sur l'ouvrage
(5.3.2.3 (1))
 Sans prise en compte d'un véhicule de service : charge concentrée de
10 kN (5.3.2.2 (3))
 Si absence d'information dans le programme sur le véhicule de
service : prise en compte du véhicule si aucun obstacle à caractère
permanent n'empêche l'accès de tout véhicule (en présence
accidentelle) (5.6.3 (1))

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


7
Eurocodes
 Données de site
 Neige : Charge importante dans le dimensionnement d'une passerelle
(norme NF EN 1991-1-3/NA : valable jusqu'à une altitude de 2000 m)

Altitude

Valeur de la charge
de neige
à prendre en compte
(NF EN 1991-1-3)
Localisation

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


8
Eurocodes

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


9
Eurocodes
10

8
Charge de neige (kN/m²)

6
A1/A2
B1/B2
C1/C2
D
4
E

0
0 200 400 600 800 1000 1200 1400 1600 1800 2000
Altitude (m)

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


10
Eurocodes
 Données de site
 Vent : localisation, rugosité (NF EN 1991-1-4)

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


11
Eurocodes
 Données de site
 Vent : localisation, rugosité (NF EN 1991-1-4)

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


12
Eurocodes
 Données de site
 Vent : localisation, rugosité (NF EN 1991-1-4)

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


13
Eurocodes
 Données de site
 Vent : localisation, rugosité (NF EN 1991-1-4)

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


14
Eurocodes
 Données de site
 Température : localisation, type d'ouvrage (NF EN 1991-1-5)

Tmax = 40°C dans toute la France + DOM,


sauf :
Calvados, Côtes d'Armor, Eure, Finistère,
Ille-et-Vilaine, Manche, Morbihan, Nord,
Pas-de-Calais, Seine-Maritime, Somme où Tmin
Tmax = 35°C

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


15
Eurocodes
 Données de site
 Température : localisation, type d'ouvrage (NF EN 1991-1-5)
 Type 1 : Métallique
 Type 2 : Mixte
 Type 3 : Béton

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


16
Conception générale
 Réponse à une politique de déplacement pour piétons et cyclistes
-> équipe pluridisciplinaire
 conception
 architecture
 déplacement
 sécurité,
 environnement,
 insertion paysagère,
 Programme
 Contraintes physiques, fonctionnelles, d'exploitation, de sécurité,
d'entretien, esthétique, forme, intégration visuelle, géométrie,
accessibilité, cohabitation, qualité environnementale, aménagement
des abords, itinéraire, lisibilité, confort....

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


17
Conception générale
 Modes de déplacements envisagés
 Piétons (avec ou sans risques d'accumulation)
 Cyclistes (piste bi-directionnelle ou pistes unidirectionnelles séparées)
 Équestres

 Sécurité des usagers


 Garde-corps : hauteur compatible avec les usagers et risque encouru
 Risque normal : 1,0 m (XP P98-405)
 Piste cyclable étroite, espace partagé, forte fréquentation : 1,20 m
 Circonstances particulières : 1,40 m (bidirectionnelle étroite sur OA de
grande hauteur)

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


18
Conception générale
 Accessibilité aux Personnes à Mobilité Réduite
 Décret n°2006-1657 du 21 décembre 2006 relatif à l'accessibilité de la
voirie et des espaces publics
 Article 1 : A compter du 1er juillet 2007, l'aménagement, en
agglomération, des espaces publics et de l'ensemble de la voirie
ouverte à la circulation publique et, hors agglomération, des zones de
stationnement, des emplacements d'arrêt des véhicules de transport en
commun et des postes d'appel d'urgence est réalisé de manière à
permettre l'accessibilité de ces voiries et espaces publics aux
personnes handicapées ou à mobilité réduite avec la plus grande
autonomie possible.
Ces dispositions sont applicables à l'occasion de la réalisation de voies
nouvelles, d'aménagements ou de travaux ayant pour effet de modifier
la structure des voies ou d'en changer l'assiette ou de travaux de
réaménagement, de réhabilitation ou de réfection des voies, des
cheminements existants ou des espaces publics, que ceux-ci soient ou
non réalisés dans le cadre d'un projet en accessibilité de la voirie et
des espaces publics.

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


19
Conception générale
 Accessibilité aux Personnes à Mobilité Réduite
 Décret n°2006-1658 du 21 décembre 2006 relatif aux prescriptions
techniques pour l'accessibilité de la voirie et des espaces publics
(application par arrêté du 15 janvier 2007)
 Pente < 5%
 Si pente >4%, palier de repos tous les dix mètres (longueur mini 1,2 m)
 Si impossibilité technique du respect des pentes :
 Pente de 8% tolérée sur 2 m
 Pente de 12% tolérée sur 0,5 m
 Garde-corps pour prendre appui pour tout dénivelé de plus de 40 cm
 Dévers transversal < 2%
 Largeur minimale de 1,40 m

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


20
Conception générale
 Largeur : elle doit permettre la cohabitation des usages prévus sans
séparation
 3,0 m en générale
 > 3,0 m si passerelle très fréquentée : accès musées, stades, écoles...
 Faible fréquentation et ouvrage court (5 à 20 m) : 2,50 m acceptable
 Si usages séparés :
 Largeur de 1,40 pour les piétons
 Largeur de 2,50 pour les cyclistes

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


21
Conception générale
 Hauteur libre au-dessus d'une route : circulaire du 17 octobre 1986
 Revanche de construction et d'entretien de 10 cm
 Pour les structures légères comme les passerelles, revanche de
protection de 50 cm
 Revanche de protection réduite à 10 cm si la passerelle est protégée
de part et d'autre par un passage supérieur massif

 Rappel NF EN 1991-1-7 : si hauteur libre inférieure à 6,0 m, choc


accidentel à prendre en compte

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


22
Conception générale
 Confort des usagers
 Source d'inconfort si maîtrise des
phénomènes vibratoires pas bien assurée
 Guide Sétra/AFGC « Passerelles piétonnes :
Evaluation du comportement vibratoire sous
l'action des piétons »
 Choix du MOA :
 Imposer ou non la prise en compte du guide
 Afficher ses choix concernant la classe de
la passerelle et son niveau de confort
 MOE : propose une conception adaptée,
en évitant le plus possible le recours à des
systèmes amortisseurs (dernier recours)

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


23
Conception générale
 Autres caractéristiques :
 Les platelages au-dessus des voies circulées doivent être continus et
pleins pour interdire toute chute d'objet
 Les trous et fentes dans le sol doivent avoir un diamètre ou une largeur
inférieurs à 2 cm

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


24
Conception générale
 Exigences de niveau de service
 Vibration des passerelles (généralement pas préjudiciable pour la
structure, mais sensation d'inconfort pour l'usager)

 Exigences en terme de coûts et délais


 Coût d'objectif
 Prix passerelle piétonne très variable
 Singularités liées à chaque site
 Ampleur du traitement architectural souhaité : choix des matériaux et choix
de la complexité technique (notion de luxe liée à la volonté en site urbain
de créer un objet emblématique)

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


25
Méthodologie d'analyse dynamique
Classe IV Classe de la
Aucun calcul requis Evaluation du trafic
passerelle

Classes I à III

Calcul des fréquences propres

Confort jugé
suffisant sans négligeable Niveau du risque
calcul de résonance Maître d'Ouvrage
d'accélérations
sensible

Cas de charge dynamiques à étudier

Accélérations maximales subies par la structure


Conclusion sur
le confort
Limites d'accélération
Niveau de confort
Seuil de non-synchronisation
Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012
26
Méthodologie d'analyse dynamique
Classe IV Classe de la
Aucun calcul requis Evaluation du trafic
passerelle

Classes I à III

Calcul des fréquences propres

Confort jugé
suffisant sans négligeable Niveau du risque
calcul de résonance Maître d'Ouvrage
d'accélérations
sensible

Cas de charge dynamiques à étudier

Accélérations maximales subies par la structure


Conclusion sur
le confort
Limites d'accélération
Niveau de confort
Seuil de non-synchronisation
Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012
27
Classe de la passerelle
 Quatre classes de passerelle en fonction du trafic piéton
 Classe I : passerelle urbaine reliant des zones à forte
concentration piétonnière (par exemple présence d'une gare ou
d'une station de métro à proximité), ou fréquemment empruntée par
des foules denses (manifestations, touristes, …), soumise à un trafic
très important (densité de charge d'un piéton par m²)
 Classe II : passerelle urbaine reliant des zones peuplées, soumis à
un trafic important et pouvant parfois être chargées sur toute sa surface
(densité de charge d'un piéton pour 1,25 m²)
 Classe III : passerelle normalement utilisée, pouvant parfois être
traversée par des groupes importants mais sans jamais être chargée
sur toute sa surface (densité de charge d'un piéton pour 2 m²). C'est le
cas de la majorité des passerelles.
 Classe IV : passerelle très peu utilisée, construite pour relier des
zones très faiblement peuplées ou pour assurer la continuité d'un
cheminement piétonnier de faible importance dans des zones coupées
par une autoroute ou une voie rapide.

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


28
Méthodologie d'analyse dynamique
Classe IV Classe de la
Aucun calcul requis Evaluation du trafic
passerelle

Classes I à III

Calcul des fréquences propres

Confort jugé
suffisant sans négligeable Niveau du risque
calcul de résonance Maître d'Ouvrage
d'accélérations
sensible

Cas de charge dynamiques à étudier

Accélérations maximales subies par la structure


Conclusion sur
le confort
Limites d'accélération
Niveau de confort
Seuil de non-synchronisation
Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012
29
Niveaux de confort
 Niveau de confort (influencé par la population utilisant la passerelle
et par l'importance de celle-ci)
 Plus exigeant pour utilisateurs sensibles (écoliers, personnes âgées ou
handicapées)
 Plus tolérant pour passerelles de faible longueur

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


30
Niveaux de confort
 Confort maximum : les accélérations subies par la structure sont
pratiquement imperceptibles par les usagers.
 Ce choix peut être justifié dans le cas d'une passerelle d'une
importance particulière. L'accélération verticale subie par la structure
doit être inférieure à 0,5 m/s²
 Confort moyen : les accélérations subies par la structure sont
simplement perceptibles par les usagers.
 C'est le cas généralement retenu. L'accélération subie par la structure
doit être inférieure à 1m/s²
 Confort minimum : dans des configurations de chargement peu
fréquentes, les accélérations subies par la structure sont ressenties
par les usagers, sans pour autant devenir intolérables.
 L'accélération verticale subie par la structure doit être inférieure à
2,5 m/s²
 Accélération horizontale : dans tous les cas, l'accélération
horizontale subie par la structure doit être inférieure à 0,1 m/s².
Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012
31
Méthodologie d'analyse dynamique
Classe IV Classe de la
Aucun calcul requis Evaluation du trafic
passerelle

Classes I à III

Calcul des fréquences propres

Confort jugé
suffisant sans négligeable Niveau du risque
calcul de résonance Maître d'Ouvrage
d'accélérations
sensible

Cas de charge dynamiques à étudier

Accélérations maximales subies par la structure


Conclusion sur
le confort
Limites d'accélération
Niveau de confort
Seuil de non-synchronisation
Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012
32
Calcul des fréquences propres
 Vibrations dans les trois directions :
 Verticale,
 Horizontale transversale,
 Horizontale longitudinale

 Deux hypothèses de masse :


 Passerelle vide
 Passerelle chargée sur toute sa surface : un piéton de 700 N par mètre
carré

 Risque de résonance en fonction de la plage de fréquence

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


33
Méthodologie d'analyse dynamique
Classe IV Classe de la
Aucun calcul requis Evaluation du trafic
passerelle

Classes I à III

Calcul des fréquences propres

Confort jugé
suffisant sans négligeable Niveau du risque
calcul de résonance Maître d'Ouvrage
d'accélérations
sensible

Cas de charge dynamiques à étudier

Accélérations maximales subies par la structure


Conclusion sur
le confort
Limites d'accélération
Niveau de confort
Seuil de non-synchronisation
Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012
34
Calcul des fréquences propres
 Evaluation du risque de mise en résonance

Risque maximal de mise en résonance

Risque moyen de mise en résonance

Risque faible de mise en résonance

Risque négligeable de mise en résonance

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


35
Niveau du risque de résonance

Plages de fréquences des vibrations verticales et longitudinales


Fréquence (en Hz) 0 1 1,7 2,1 2,6 5

Plages de fréquences des vibrations horizontales transversales


Fréquence (en Hz) 0 0,3 0,5 1,1 1,3 2,5

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


36
Méthodologie d'analyse dynamique
Classe IV Classe de la
Aucun calcul requis Evaluation du trafic
passerelle

Classes I à III

Calcul des fréquences propres

Confort jugé
suffisant sans négligeable Niveau du risque
calcul de résonance Maître d'Ouvrage
d'accélérations
sensible

Cas de charge dynamiques à étudier

Accélérations maximales subies par la structure


Conclusion sur
le confort
Limites d'accélération
Niveau de confort
Seuil de non-synchronisation
Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012
37
Cas de charge dynamiques à
étudier
Cas de charge à retenir pour le contrôle des
accélérations

Niveau de risque de résonance

Trafic Classe

Peu dense III Cas 1 Néant Néant

Dense II Cas 1 Cas 1 Cas 3

Très dense I Cas 2 Cas 2 Cas 3

Cas 1 : foule peu dense et dense


Cas 2 : foule très dense
Cas 3 : complément pour une foule répartie de piétons (effet de la 2ème harmonique)

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


38
Cas de charge dynamique 1
 Foule peu dense et dense (pour les passerelles de classe III et II)
Foule uniformément répartie sur
Classe Densité d de la foule la surface totale S de la
III 0,5 piéton / m² passerelle :
II 0,8 piéton / m²
Nombre de piétons : n = S x d
 Nombre de piétons équivalents : 10,8  ×n
 Taux d'amortissement critique : 
Direction Charge par m²

Verticale (v) d ×280N×cos 2  f v t ×10,8  /n×


Longitudinale (l) d ×140N×cos2  f l t ×10,8  / n×
Transversale (t) d ×35N×cos 2 f t t ×10,8  / n×

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


39
Cas de charge dynamique 1
 Coefficient réducteur 
 Tient compte de la probabilité de mise en résonance de la passerelle

Vibrations verticales et longitudinales Vibrations latérales

1 1

0 0
0 1 1,7 2,1 2,6 Fréquence 0 0,3 0,5 1,1 1,3 Fréquence
structure
structure

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


40
Cas de charge dynamique 2
 Foule très dense (pour les passerelles de classe I)
Foule uniformément répartie sur
la surface totale S de la
Classe Densité d de la foule passerelle :
I 1 piéton / m²
Nombre de piétons : n = S x d

 Nombre de piétons équivalents : 1,85  n

Direction Charge par m²

Verticale (v) 1,0×280N×cos 2  f v t ×1,85  1/ n×


Longitudinale (l) 1,0×140N×cos2  f l t×1,85  1 / n×
Transversale (t) 1,0×35N×cos 2 f t t×1,85  1/n×

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


41
Cas de charge dynamique 3
 Effet de la deuxième harmonique de la foule
 deuxième harmonique de la sollicitation de la marche des piétons
(environ au double de la fréquence de la première harmonique)

Classe Densité d de la foule


Foule uniformément répartie sur
II 0,8 piéton / m²
la surface totale S de la
I 1,0 piéton / m² passerelle :
Nombre de piétons : n = S x d

 Cas similaire aux cas 1 et 2, mais force individuelle exercée par un


piéton réduite à :
 70 N en vertical,
 35 N en longitudinal,
 7 N en transversal

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


42
Cas de charge dynamique 3
 Coefficient réducteur 
 Tient compte de l'incertitude sur la coïncidence entre la fréquence de
sollicitation par la foule et la fréquence propre de la structure

Vibrations verticales et longitudinales Vibrations latérales

1 1

0 0
0 2,6 3,4 4,2 5 Fréquence 0 1,3 1,7 2,1 2,5 Fréquence
structure
structure

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


43
Amortissement de l'ouvrage
Pourcentage
Type
d'amortissement critique
Béton armé 1,3 %
Béton précontraint 1%
Mixte 0,6 %
Acier 0,4 %
Bois 1%

 Structure composée de plusieurs matériaux :


EI m est la participation du matériau m à la
∑  m  EI m rigidité globale EI de la section
matériaux m
 mode=
∑ EI m ∑  EI m=EI
matériaux m matériaux m

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


44
Méthodologie d'analyse dynamique
Classe IV Classe de la
Aucun calcul requis Evaluation du trafic
passerelle

Classes I à III

Calcul des fréquences propres

Confort jugé
suffisant sans négligeable Niveau du risque
calcul de résonance Maître d'Ouvrage
d'accélérations
sensible

Cas de charge dynamiques à étudier

Accélérations maximales subies par la structure


Conclusion sur
le confort
Limites d'accélération
Niveau de confort
Seuil de non-synchronisation
Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012
45
Accélérations maximales subies
par la structure
 Comparaison des accélérations calculées aux seuils de confort
définis par le MOA
 Passerelle conforme : pas de modification du projet
 Passerelle non conforme : modification du projet par amélioration du
comportement dynamique

Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012


46
Amélioration du comportement
dynamique
 Modifications des fréquences propres : augmenter les fréquences
propres pour que le premier mode soit en dehors de la plage à
risque
 Augmenter la raideur de la structure
 Diminution structurelle des accélérations
 Augmenter la masse de la structure (platelage lourd),
 Participation d'éléments non structurels à l'amortissement : platelage
béton à connecter par exemple
 Utilisation de matériaux naturellement amortissants (doivent intervenir
dans la rigidité globale)
 Ajout d'amortisseurs : en dernier recours
 Amortisseur dynamiquement accordé plus simple à mettre en œuvre
 Autant d'amortisseurs que de fréquences à risques
 Calage, baisse d'efficacité, entretien, poids ajouté, au mieux 3%
d'amortissement garanti
Ouvrages d'art destinés aux « modes doux » 29 mars 2012
47
Merci pour votre attention

Ministère de l'Écologie, du Développement durable,


des Transports et du Logement
www.developpement-durable.gouv.fr