Vous êtes sur la page 1sur 1

1935 Radar

En 1935, sous la direction de Sir Robert Watson-Watt, physicien d’origine


éccosaise, et d’Arnold Wilkins, le premier radar est assemble et utilisé avec
succès. le mot « radar » est une abréviation de l’expression anglaise « radio
detection and rangin », signifiant « détection et télémétrie par radio ». Le radar
permet de détecter des obstacles fixes ou mobiles, ceux-ci réfléchissant les ondes
électromagnétiques (ondes radio) concentrées au moyen  de réflecteurs . Son
fonctionnement consiste à capter l’écho d’un objets à une pulsation
électromagnétique propagée à la vitesse de la lumière. L’éloignement de l’objet est
indiqué par la différence de temps entre l’émission de la pulsation et le retour de
l’écho. Sa direction est détectée par la position de l’antenne du radar au moment
de l’émission de la pulsation. Le radar a joué un rôle essentielle lors de la
seconde guerre mondiale, notament lord de la bataille d’Angleterre, en 1940,
pendant laquelle, grâce à lui, l’armée britannique a pu infliger des pertes sévères
a l’aviation allemande.

1938 Fission nucléaire 


Otto Hahn et Fritz Strassmann découvrent qu’un noyau d’uranium se sinde en noyaux
plus léger lorsqu’il est bombardé par un flux de neutrons. Ils appellent ce
phénomène la « fission nucléaire ». Leurs expériences montrent  que cette
transmutation libère énormément d’énergie, et très rapidement Hahn entrevoit la
possibilité d’utiliser  sa découverte à des fins militaires. Bien que son souhait
reste techniquement irréalisable, la bombe atomique est mise au point pendant la
seconde guerre mondiale. Mais la réaction de fission a également des applications
civiles importantes: elle est aujourd’hui la principale source de production de
l’énergie nucléaire. Otto Hahn reçoit le prix Nobel de physique en 1944 pour ces
travaux sur la fission du noyau d’uranium. Il est l’un  des 18 physiciens
d’Allemagne fédérale ayant signé, en 1957 une déclaration dans laquelle ils
s’engagent à ne plus jamais travailler au développement des armes nucléaires, et
milites activement pour que cessent les essais nucléaires dans le monde.

1946 Ordinateur 
En 1946, John von Neumann propose une structure de machine à calculer universelle
constituée de plusieurs unités en relation entre elles :  l’unité arithmétique et
logique ( le lieu où se font les calculs), la mémoire (contenant données de
programme), les périphériques (qui assurent la communication avec l’extérieur ) et
l’unité de commande (qui assure la communication entre les unités précédentes). Le
premier calculateur électronique, l’Electronic Numerical Integator  and Computer
(ENIAC), date également de 1946, mais devait être programmé selon la méthode, peu
commode et figée, de la programmation affichée,  car il séparait le programme des
données. L’architecture de von Neumann permet la programmation mémorisée, plus
souple et plus puissante . Entre les premières machines et celles d’aujourd’hui,
toutes les  données physiques ont été modifiées, et les techniques de programmation
ont été révolutionnées. Mais le principe reste toujours celui qu’a défini von
Neumann en 1946. Les débuts de l’informatiques ont joués un rôle déterminant dans
la création de l’arme atomique.