Vous êtes sur la page 1sur 23

Cours d'électronique

Amplificateur Opérationnel (AO)


Application aux filtres actifs

CPGE de l'Essouriau - PCSI

Cédric Koeniguer
C. Koeniguer 2011-2012

AO 1

1
Plan

Introduction

I. Présentation de l'AO idéal

II. Les montages linéaires


C. Koeniguer 2011-2012

III. Les montages non-linéaires

AO 2

2
Introduction
• Composant actif, nécessite deux tensions d'alimentation
• symétriques : + VCC et -VCC
• asymétrique : 0 et +VCC

• 5 broches minimum :
• 2 alimentations VCC et -VCC
• deux entrées : "+" (entrée non-inverseuse) et "-" ("entrée inverseuse)
• 1 sortie : Vs

+VCC +VCC
• Symboles :
+ ε
+ VS
ε VS -
-
ou
-VCC
C. Koeniguer 2011-2012

-VCC

• But : amplifier une tension différentielle (différence de potentiels)


(
Vs = Ad × V + − V − = Ad × ε )
•avec un grand gain : Ad >> 1
AO 3

3
I. Présentation de l'AO idéal
I.1 Hypothèses de l'AO idéal

• courants d'entrée nuls : i+ = i− = 0 +VCC


i+
ε
+ VS
˜ Impédance d'entrée Zin : infinie -
i-
• Impédance de sortie Zout : nulle
-VCC

Zout
C. Koeniguer 2011-2012

ε Zin Ad × ε Vs ε Ad × ε Vs

Conclusion : ( )
Vs = Ad × V + − V − = Ad × ε
AO 4

4
I. Présentation de l'AO idéal
I.2 Caractéristiques de l'AO
Caractéristique entrées/sorties

• Gain en tension élevé ⇒ linéaire sur une plage réduite


VS

+Vsat
limites de
fonctionnement ε

-Vsat
pente : Ad

Zone de Zone Zone de


(Vs = Ad × ε )
C. Koeniguer 2011-2012

saturation linéaire saturation

• la tension Vs est limitée par des tensions d'alimentation


(en dehors de la zone linéaire) : Vs = ±V ≈ ± V − V
sat ( CC d )
Vd est la tension de "déchet"
AO 5

5
I. Présentation de l'AO idéal
I.2 Caractéristiques de l'AO
Comportement fréquentiel
• type passe-bas :
- fréq. de coupure ( fc= ωc / 2ππ) : environ 10 Hz
- gain en tension Ad important : ≈ 105
20 log (Vs/Ve)
20 log (Ad)
Ad pente –20 dB/dec
H ( jω ) =
 ω 
1 + j 
 ωC 
log ω
0 ωc
C. Koeniguer 2011-2012

• Propriété :
le produit gain-bande d'un montage (contre-réactionné) est constant

Ad×fc = Gain du montage × fréq. de coupure du montage


= constante ≈ 106 Hz

AO 6

6
I. Présentation de l'AO idéal
I.2 Caractéristiques de l'AO
Slew rate : définition

• Temps de réponse du composant limite la croissance du signal de


sortie (ie la pente) :
dVs
≤ SR
dt
• S.R. : slew rate ( typ. 10 V/µs)

• Déformation de Vs si cette condition n'est pas remplie :


C. Koeniguer 2011-2012

Ve Vs

AO 7

7
I. Présentation de l'AO idéal
I.2 Caractéristiques de l'AO

Caractéristique simplifiée

• Gain Ad étant très grand (typ. ≈105) :

˜ zone linéaire très étroite : elle tend vers 0


˜ on peut considérer que : Ad → ∞
VS
+Vsat

ε Pente ≈ infinie
C. Koeniguer 2011-2012

-Vsat

• Pour simplifier : Vd ≈ 0 Vsat ≈ VCC

AO 8

8
I. Présentation de l'AO idéal
I.2 Caractéristiques de l'AO

Bilan : modèle de l'AO

• courants d'entrée nuls i+ = i− = 0


• Impédance de sortie : nulle AO idéal VS
• Impédance d'entrée : infinie +Vsat

• Gain Ad (statique) , fréq. coupure basse ε


-Vsat
• Fonction de transfert : 1er ordre

• limitation de la pente de Vs : Slew rate Ad


H ( jω ) =
 ω 
C. Koeniguer 2011-2012

• la tension Vs est limitée par : 1 + j 


tensions d'alimentation - Vdéchet  ωC 

dVs
≤ SR
dt
AO 9

9
I. Présentation de l'AO idéal
I.2 Caractéristiques de l'AO

Bilan : modèle simplifié de l'AO (Ao "parfait")

• courants d'entrée nuls


• Impédance de sortie : nulle AO idéal i+ = i− = 0
• Impédance d'entrée : infinie

• Gain Ad infini
• pas de limite en fréquence VS +VCC
• pas de slew rate
• la tension Vs est limitée par :
ε
C. Koeniguer 2011-2012

les tensions d'alimentation uniquement


(tensions de déchet ≈ 0) -VCC

AO 10

10
I. Présentation de l'AO idéal
I.3 Notion de contre-réaction
Utilisation de l'AO (modèle simplifié)

• Gain très (trop) élevé


• bande passante est très petite VS +VCC
• si utilisation directe :
- si ε > 0 VS = Vsat
ε
- si ε < 0 VS = -Vsat
-VCC

⇒ fonctionnement en "comparateur" uniquement


C. Koeniguer 2011-2012

(fonctionnement non-linéaire) : le signe de Vs est lié au signe de


V+-V- = ε

⇒ pas de fonctionnement en amplificateur (linéaire) possible


directement !

AO 11

11
I. Présentation de l'AO idéal
I.3 Notion de contre-réaction
Contre-réaction dans un AO

Si on prélève une partie du signal de sortie pour l’injecter :

Sur la borne "-" : Sur la borne "+" :


fonctionnement linéaire fonctionnement non-linéaire
⇒ possibilité d'amplifier et d'utiliser la ⇒ fonctionnement type "comparateur" :
zone linéaire utilisation des zones de saturation
C. Koeniguer 2011-2012

Remarque
Si contre-réaction sur les deux bornes :
on ne peut rien dire dans le cas général

AO 12

12
I. Présentation de l'AO idéal
I.3 Notion de contre-réaction
R2
Contre-réaction sur la borne "-": R1
fonctionnement en régime linéaire V1
-
ε
Mise en équation : + vS
V2
• Th. Millman :
R1 R2
V− = Vs + V1 = α Vs + β V1
R1 + R2 R1 + R2 1 pente : -1/α > 0
Vs = − ε + cte
α
• V+=V2
vS
vsat
C. Koeniguer 2011-2012

Représentation graphique : cte


ε
Conclusion :
Un seul point de fonctionnement : -vsat
ε = 0 donc V+ = V- et -VCC< Vs <VCC

AO 13

13
I. Présentation de l'AO idéal
I.3 Notion de contre-réaction
R2
Contre-réaction sur la borne "+": R1
fonctionnement en "comparateur" V1
+
ε
Mise en équation : - vS
V2
• Th. Millman :
R1 R2
V+ = Vs + V1 = α Vs + β V1
R1 + R2 R1 + R2 1
Vs = + ε + cte
α pente : -1/α < 0
• V+=V2
vS
vsat
C. Koeniguer 2011-2012

Représentation graphique : cte


ε
Conclusion :
3 points de fonctionnement : -vsat
ε = 0 (instable)
Vs= +VCC ou Vs= -VCC
AO 14

14
I. Présentation de l'AO idéal
I.3 Notion de contre-réaction

Bilan sur les contre-réaction

• Si contre-réaction sur la borne "-" :


– régime linéaire de l'AO
– propriété : V + = V − ou ε = 0
– la valeur de Vs dépend du montage

• Si contre-réaction sur la borne "+" :


– régime non linéaire de l'AO

+ VCC si ε > 0
C. Koeniguer 2011-2012

– propriétés : ε ≠ 0 et Vs =
− VCC si ε < 0

• Si contre-réaction sur la borne "+" et "-" : on peut pas conclure


directement
AO 15

15
II. Les montages linéaires
II.1 Montages type amplificateurs
Montage non inverseur : Montage inverseur :
Z2
Z2
ie Z1
Z1 - ib
- ib ve
ε + vS
+ vS
ve ie

vS Z2 vS Z2
fonction de transfert : = 1+ fonction de transfert =−
ve Z1 ve Z1
C. Koeniguer 2011-2012

Montage suiveur :
-
vS ε
=1 +
ve vS
ve

AO 16

16
II. Les montages linéaires
II.2 Addition et soustraction
Montage sommateurs :

Additionneur inverseur : Soustracteur différentiel :


R R
R1 R1
ve1 - ve1 -
ve2 ve2
R2 + + vS
vS
vei
… R2 R3

Ri R3
v + = v e2
En utilisant le théorème de superposition (ou R 2 + R3
de Millmann : R R1
v− = v e1 + vS
R1 + R R1 + R
v v v 
v S = − R  1 + 2 + ... + N 
R R R
C. Koeniguer 2011-2012

 1 2 N

 R + R  R3 R 
D’où : v S =  1  v e2 − v e1 

 R1  R 2 + R3 R1 + R 

Ces résultats se généralisent aux impédances complexes

AO 17

17
II. Les montages linéaires
II.3 Filtres passe-bas et passe-haut 1er ordre actif

Montage à AO :
Passe-bas (RC) ou
• suiveur (gain statique unitaire)
passe-haut (CR)
• non-inverseur (gain statique >1)
1er ordre passif

Exemple :
R2

R1
- 1 + R2 / R1
Vs = Ve
ve 1 + jRCω
C. Koeniguer 2011-2012

+ vS
R
C

AO 18

18
II. Les montages linéaires
II.4 Application aux filtres : intégrateur et dérivateur

Z2 Intégrateur :

ie Z1 Z 2 = 1 / jCω H ( jω ) = −
1
- ib  jRCω
ve  Z1 = R
+ vS
Inconvénients :
vS • forte amplification à basse fréquence
Z2
fonction de transfert =− • risque de dérive de la tension de sortie
ve Z1 (charge de C à courant parasite constant)

Pseudo-Intégrateur (filtre passe-bas)


C. Koeniguer 2011-2012

Z 2 = C // R H ( jω ) = −
R 1
 R + R' 1 + j RR '
 Z1 = R ' Cω
R + R'
Z1 = 1 / jCω
Dérivateur :  H ( jω ) = − jRCω
 Z2 = R
AO 19

19
II. Les montages linéaires
II.5 Application aux filtres : filtres d'ordre 2
Structure de Rauch :

Y4 Y5
Y1
s − Y1 Y3
e
Y3 H= =
Y2 s e Y5 (Y1 + Y2 + Y3 + Y4 ) + Y3 Y4

Structure de Sallen-
Sallen-Key : Yi : admittances
C. Koeniguer 2011-2012

Y2
s Y1 Y3
K H= =K
Y1 Y3 e (Y1 + Y2 )(Y3 + Y4 ) + Y3 (Y4 − K Y2 )
e
Y4 s

AO 20

20
II. Les montages linéaires
II.5 Mise en cascade des montages à AO

• On peut cascader des montages à AO :


˜ fonction de transfert globale = produit des fonctions de transfert

• En pratique : résistances > kΩ


• Utiliser des montages suiveurs pour cascader des filtres


passifs ou un filtre passif puis actif
C. Koeniguer 2011-2012

˜ suiveur = adaptation d'impédance

AO 21

21
III. Les montages non-linéaires
Les comparateurs : simple et à hystérésis

Comparateur :

+ VS Vs = + Vsat si V1 > V2
V1
- Vs = - Vsat si V1 < V2
V2

Comparateur à hystérésis :
Vs
C. Koeniguer 2011-2012

Ve

AO 22

22
III. Les montages non-linéaires
Application : reconstruction de signaux binaires
Signal de Réception du signal « brut »
départ (déformé+bruité)

t t

Avec un comparateur simple


avec un trigger
de Schmitt
C. Koeniguer 2011-2012

t t

t t

AO 23

23

Vous aimerez peut-être aussi