Vous êtes sur la page 1sur 26

« MEDIATION ET REGLEMENT PACIFIQUE DES CONFLITS EN AFRIQUE :

ANALYSE THEORIQUE »

Par

Vincent ZAKANE*,
Enseignant-chercheur
UFR/SJP, Université de Ouaga II

INTRODUCTION nombreux Etats, s’ils ne déstabilisent pas


purement et simplement une région
« Un mauvais arrangement vaut mieux entière2. Face à cette situation,
qu’un bon procès », a-t-on coutume de l’Organisation panafricaine qu’est l’Union
dire. Cette maxime populaire traduit bien africaine ainsi que les organisations sous-
la préférence marquée qu’ont les Etats régionales que sont les Communautés
africains, face à la multiplicité des conflits économiques régionales (CER) ont
qui continuent de tourmenter le continent régulièrement recours à la médiation pour
africain, pour apporter « une réponse tenter d’apporter des réponses appropriées
africaine aux problèmes africains »1. En à ces conflits et crises. Le recours à la
effet, malgré les efforts incessants des médiation est ainsi devenu en Afrique un
organisations intergouvernementales moyen privilégié de règlement pacifique
africaines et de l’Organisation des Nations des différends.
Unies pour prévenir et régler les conflits en
Afrique, le continent reste toujours Le règlement pacifique des conflits
confronté à des conflits et crises internationaux constitue, depuis la fin de la
multiformes qui entravent le seconde guerre mondiale, un des principes
développement économique et social de cardinaux du droit international3 et un


Mode de citation : Vincent ZAKANE 2
Pour un aperçu général sur l’importance des
«Médiation et règlement pacifique des conflits conflits en Afrique, voir Mohammed BEDJAOUI,
en Afrique : analyse théorique », Revue « Le règlement pacifique des différends africains »,
CAMES/SJP, n°001/2017, p. 243-268 in AFDI, Vo. 18, 1972, pp. 85-99, disponible en
ligne à l’adresse :
1 http://www.persee.f/doc/afdi_0066-
Soucieuse de mettre fin aux ingérences extérieures
3085_1972_num_18_1_1691. Voir aussi Rapport
au continent africain et de permettre aux Etats
du Secrétaire général des Nations Unies sur les
africains de prendre leur propre destin en main,
causes des conflits en Afrique, 1998. Voir aussi
l’Union africaine, à la suite de sa devancière,
Rapport du Conseil de paix et de sécurité sur ses
l’Organisation de l’Unité africaine, s’est donné
activités et l’état de la paix et de la sécurité en
comme ambition de résoudre les problèmes
Afrique 2015, Assembly/AU/5(XXI), 26-27 mai
africains par des moyens africains. Il s’agit, par
2013, 35 p., disponible en ligne à l’adresse :
cette ambition, de faire en sorte que les conflits en
http://www.peaceau.org/uploads/cps-report-cps-
Afrique soient résolus prioritairement par les
activity-s.26-27.mai.2013.pdf ; Rapport du Conseil
organisations africaines. Sur ce point, lire
de paix et de sécurité sur ses activités et l’état de la
notamment : Abdoulaye BAMBA,
paix et de la sécurité en Afrique 2015,
« L’africanisation du règlement des conflits : mythe
Assembly/AU/7(XXIV), disponible en ligne :
ou réalité ? Le cas des médiations africaines en
http://www.peaceau.org/uploads/assembly-au-7-
Afrique de l’Ouest francophone (2000-2010) », in
xxiv-f.pdf.
Perspectives internationales, janvier-juin 2013, n°
3
3, pp. 70-88. Voir aussi Romain ESMENJAUD, L’article 2, § 3 de la Charte des Nations Unies
« L’Union africaine 10 ans après », in Annuaire dispose, en effet, que « Les Membres de
Français de Relations Internationales (AFRI), Vol. l’Organisation règlent leurs différends
XIII, 2012, pp. 517-532. internationaux par des moyens pacifiques, de telle

- VIII -
corolaire direct du principe de l’Organisation des Nations Unies et des
l’interdiction du recours à la force dans les autres organisations régionales et à la suite
relations internationales4. Il constitue de l’Organisation de l’Unité africaine
également une priorité constante dans (OUA)7, l’Union africaine (UA) a fait du
l’agenda de l’Organisation des Nations règlement pacifique des conflits en Afrique
Unies5 et de la plupart des organisations un véritable cheval de bataille. A cet effet,
régionales et sous régionales à caractère elle a mis au point toute une panoplie de
politique6. Ainsi, à l’instar de moyens de règlement pacifique des conflits
entre Etats africains ou à l’intérieur de ces
manière que la paix et la sécurité internationales, Etats, qui vont de la négociation
ainsi que la justice ne soient pas mises en danger ». diplomatique au règlement judiciaire, en
4
Historiquement, l’interdiction du recours à la
passant par le règlement arbitral, les bons-
force dans les relations internationales a été offices, la médiation, la conciliation et
consacrée, pour la première fois, par le Pacte l’enquête internationale et qui entrent dans
Briand-Kellog de 1928. Mais c’est la Charte des le cadre de l’Architecture africaine de paix
Nations Unies de 1945, dans son article 2, § 4, qui et de sécurité (APSA)8. Parmi ces moyens
lui donna un caractère général. Depuis lors et
compte tenu de son acceptation générale par la
de règlement pacifique des conflits, la
communauté internationale dans son ensemble, ce médiation apparaît comme le moyen le
principe est désormais considéré comme une règle plus prometteur qui jouit de la faveur des
de droit coutumier. Sur ce point, consulter Michel Etats africains et des organisations
VIRALLY, « Article 2, paragraphe 4 de la Charte africaines et qui semble même s’imposer
des Nations Unies », in Jean-Pierre COT et Alain
PELLET (dir.), La Charte des Nations Unies,
comme le moyen de règlement de droit
Commentaire article par article, Paris, Economica, commun en Afrique et la clé de voûte de
2è éd., 1991, pp. 115-127. l’APSA9.
5
Le règlement pacifique des différends
internationaux est au cœur de l’action des Nations
Unies et, en particulier, du Conseil de sécurité. membres. En Amérique, l’Organisation des Etats
Celui-ci dispose non seulement de pouvoirs américains joue également un rôle très actif dans ce
spécifiques de décision en matière de paix et de domaine. L’ASEAN joue aussi un rôle non
sécurité, conformément au Chapitre VII de la négligeable en matière de règlement pacifique des
Charte, mais également de pouvoirs très étendus en différends entre ses Etats membres, tout comme la
matière de règlement pacifique des différends Ligue des Etats Arabes.
internationaux, en vertu des dispositions du 7
Sur les initiatives de l’OUA en matière de
Chapitre VI de la Charte. Pour un aperçu général du
règlement pacifique des différends internationaux,
rôle des Nations Unies en matière de règlement
voir Mohammed BEDJAOUI, « Le règlement
pacifique des différends internationaux, voir Lucius
pacifique des différends africains », art. cit., pp. 85-
CAFLISH, « Cent ans de règlement pacifique des
99 ; Hassatou BALDE, « Le bilan de l’OUA dans le
différends internationaux », in RCADI, Tome 288,
domaine du maintien de la paix et de la sécurité en
2001, pp. 245-467. Voir aussi Pierre-Yves
Afrique », Groupe d’Etudes des Questions de Paix
CHICOT, « L’actualité du principe du règlement
et de Sécurité Internationales (GEQPSI), février
pacifique des différends : Essai de contribution
2003, 14 p. ; William ZARTMAN, La résolution
juridique à la notion de paix durable », in Revue
des conflits en Afrique, Paris, L’Harmattan, 1990,
québécoise de droit international, 2003, Vol. 16/1,
269 p.
pp. 5-35.
8
6 L’Architecture africaine de paix et de sécurité
L’article 52, § 1 de la Charte des Nations Unies
(APSA) est le nouveau dispositif de maintien de la
autorise les organisations régionales à prendre des
paix et de la sécurité en Afrique, mis en place sous
initiatives en matière de règlement des différends
l’égide de l’Union africaine. Pour une vue
d’ordre local. En vertu de cette disposition, de
d’ensemble sur l’APSA, voir Matthieu FAU-
nombreuses organisations régionales et sous
NOUGARET et Luc Marius IBRIGA (dir.),
régionales se sont dotées d’un dispositif juridico-
L’Architecture de paix et de sécurité en Afrique.
institutionnel chargé de la prévention, de la gestion
Bilan et perspectives, Paris, L’Harmattan, 312 p.
et du règlement pacifique des différends entre leurs
9
Etats membres. Ainsi, en Europe, l’Union Sur l’importance de la médiation en Afrique, voir
européenne joue un rôle essentiel en matière de Daniel LOPES, « Médiations politiques africaines
règlement pacifique des différends entre ses Etats ‘’par le haut’’. Analyse empirique et essai de

- 244 -
Au plan international, la médiation est règlement pacifique prévus à l’article 33 de
un moyen classique de règlement pacifique la Charte, la médiation s’est révélée être le
des conflits internationaux. D’origine moyen le plus prometteur et le plus
ancienne10, elle a été consacrée par les efficace aussi bien au sein de l’ONU que
Conventions de la Haye de 1899 et de dans les organisations régionales14.
190711 sur le règlement pacifique des La médiation, en droit international,
différends internationaux, puis par l’article peut être définie comme un mode de
33 de la Charte des Nations Unies de règlement pacifique non-juridictionnel des
194512 et préconisée par plusieurs différends internationaux consistant, pour
résolutions de l’Assemblée générale des une tierce partie à un différend, de son
Nations Unies13. Parmi les moyens de propre chef, à la demande des parties en
litige ou sous mandat d’une organisation
théorisation », in Perspectives internationales, N° internationale, à accompagner les parties
3/Janvier-Juin 2013, 16 p. dans la recherche d’une solution amiable
10
La médiation a des origines très anciennes. Déjà, au litige, en facilitant leurs négociations,
sous l’Antiquité, les Cités grecques recouraient à la en leur proposant des pistes de solution,
médiation pour régler les différends qui les sans pour autant leur imposer de solution.
opposaient. Dans l’Empire Romain, la médiation Pour I. William ZARTMAN et Saadia
était le moyen privilégié de règlement des
TOUVAL, la médiation est « l’intervention
différends opposant l’Empire aux autres peuples.
Au Moyen-Age, la médiation du Pape était d’un tiers dans un conflit avec l’objectif
également l’outil privilégié de règlement des affiché de contribuer à sa réduction ou sa
conflits entre les peuples. Mais c’est surtout avec résolution au moyen de la négociation »15.
l’Etat moderne au XVIème siècle que la médiation Pour Jacques FAGET, la médiation est un
a pris corps dans sa dimension internationale et
« processus consensuel de gestion des
s’est perfectionnée. Sur les origines et l’évolution
de la médiation, voir William ZARTMAN (éd.), conflits dans lequel un tiers impartial
Peacemaking in International Conflict : Methods indépendant et sans pouvoir décisionnel,
and Technics, Washington. tente, à travers l’organisation d’échanges
11
Les bons-offices et la médiation ont été codifiés entre les personnes ou les institutions de
par le Titre II de la Convention de la Haye du 18 les aider, soit à établir une relation, soit à
octobre 1907 pour le règlement pacifique des
conflits internationaux (art. 2 à 8). Ces dispositions
indiquent dans quelles circonstances les parties en
conflit ont recours aux bons-offices et à la du 15 mai 1982) ; Déclaration sur la prévention et
médiation, l’objet des bons-offices et de la l’élimination des différends et des situations qui
médiation, le rôle du médiateur, ainsi que les peuvent menacer la paix et la sécurité
modalités de leur organisation. Il ressort de l’article internationales et sur le rôle de l’ONU en ce
4, par exemple, que « Le rôle du médiateur consiste domaine du 5 décembre 1988 (Résolution
à concilier les prétentions opposées et à apaiser les A/RES/43/51 du 5 décembre 1988) ; Rapport sur le
ressentiments qui peuvent s’être produits entre les développement de la médiation et le renforcement
Etats en conflit ». des activités d’appui y relatives (Résolution
12 A/65/L.79 du 8 avril 2009).
Selon l’article 33 de la Charte des Nations Unies,
14
« 1. Les parties à tout différend dont la Voir Rapport du Secrétaire général des Nations
prolongation est susceptible de menacer la paix et Unies sur le développement de la médiation et le
la sécurité internationales doivent en chercher la renforcement des activités d’appui y relatives du 8
solution, avant out, par voie de négociation, avril 2009 (S/2009/189).
d’enquête, de médiation, de conciliation, 15
V. I. William ZARTMAN et Saadia TOUVAL,
d’arbitrage, de règlement judiciaire, de recours aux
« International mediation : Conflitc Resolution and
organismes ou accords régionaux, ou par d’autres
Power Politics », in Journal of Social Issues, Vol.
moyens pacifiques de leur choix. 2. Le Conseil de
41, N° 2, 1985, pp. 27-45, cité par Milena
sécurité, s’il le juge nécessaire, invite les partie à
DIECKOFF, La médiation internationale dans la
régler leur différend par de tels moyens ».
résolution des conflits : un regard théorique, janvier
13
Voir notamment Déclaration de Manille du 15 2011,
mai 1982 relative au règlement pacifique des http://www.irsem.defense.gouv.fr/spip.php?article7
différends internationaux (Résolution A/RES/37/10 4.

- 245 -
régler un conflit »16. Ces deux définitions la pratique est d’autant plus flottant que le
soulignent respectivement la finalité de la tiers intervient souvent tour à tour à l’un et
médiation et sa méthodologie. l’autre titres »18.
Selon le Dictionnaire de droit La médiation se distingue également de
international, la médiation est un « mode la conciliation où des fonctions analogues
de règlement diplomatique des différends sont exercées par un organe collégial,
par lequel, de leur propre initiative et avec généralement préconstitué, ainsi que de
l’accord des parties ou à la demande de l’arbitrage et du règlement judiciaire qui
celles-ci, un ou plusieurs tiers (à savoir un s’analysent dans l’exercice d’une fonction
ou plusieurs Etats(s), ou un organisme proprement juridictionnelle.
international, ou même une personne En tant que moyen de règlement
privée) s’entremet entre les parties à un pacifique des différends internationaux, la
différend ou un conflit afin de les amener à médiation permet d’aboutir à une solution
entamer ou reprendre, et poursuivre des amiable entre les parties en conflit, en
négociations sur la base de propositions de faisant appel à un tiers appelé médiateur.
règlement fondées sur la conciliation des Dans les relations internationales, la
intérêts en cause et dépourvues de médiation apparaît aujourd’hui comme un
caractère obligatoire »17. D’après l’article des moyens les plus efficaces et les plus
4 de la Convention de la Haye de 1907 prometteurs de prévention et de résolution
pour le règlement des conflits pacifique des conflits internationaux19. En
internationaux, « Le rôle du médiateur Afrique, en particulier, la médiation s’est
consiste à concilier les prétentions imposée comme un des moyens privilégiés
opposées et à apaiser les ressentiments qui de prévention, de gestion et de règlement
peuvent s’être produits entre les Etats en des conflits, face à la récurrence des
conflit ». conflits internationaux et des crises
Confondue parfois avec les bons- politiques internes.
offices, la médiation tend, comme eux, au Le continent africain fait régulièrement
rapprochement et à l’ajustement des appel à la médiation pour régler ces
positions des parties en litige, mais, à la différents conflits. L’Architecture africaine
différence des bons-offices, elle comporte de paix et de sécurité (APSA), adoptée en
généralement, de la part du médiateur, des 2003 sous l’égide de l’Union africaine,
propositions en vue de la solution du litige, accorde une place de choix à la médiation.
alors que les bons-offices se contentent de Le Conseil de paix et de sécurité de
réunir les belligérants à la même table de l’Union, tout comme les Communautés
négociation sans chercher à s’impliquer économiques régionales (CAE, CEDEAO,
dans la recherche de solution à leur litige. COMESA, CEEAC, CEN-SAD, IGAD,
Mais, en réalité, bons-offices et médiation SADC, UMA) n’hésitent pas à désigner un
sont intimement liés. Comme le
reconnaissent Jean COMBACAU et Serge 18
Jean COMBACAU et Serge SUR, Droit
SUR, « La médiation se distingue des international public, 4è éd. 1999, p. 560.
bons-offices par des degrés plus que par 19
Sur le rôle de la médiation dans le règlement
une nature différente, et le vocabulaire de
pacifique des différends internationaux en général,
voir Rapport du Secrétaire général des Nations
16 Unies sur le développement de la médiation et le
V. Jacques FAGET, « Les métamorphoses du
renforcement des activités y relatives du 8 avril
travail de paix : Etat des travaux sur la médiation
2009. Voir aussi, Jean-Pierre VETTOVAGLIA,
dans les conflits violents », in Revue française de
Jean DU BOIS DE GAUDUSSON, Albert
science politique, Vol. 58, N° 2, avril 2008, pp.
BOURGI, Christine DE SOUCHE, E. Hacen
309-333.
LEBATT, Joseph MAÏLA, Hugo SADA et André
17
Jean SALMON (dir.), Dictionnaire de droit SALIFOU (dir.), Médiation et facilitation dans
international public, Bruxelles, Bruylant, 2001, pp. l’espace francophone : Théorie et pratique,
688-689. Bruxelles, Bruylant, 2010,

- 246 -
Chef d’Etat ou une haute personnalité pacifique des conflits à la résolution des
africaine pour servir de médiateur dans conflits et au maintien de la paix et de la
différents conflits qui minent le continent. sécurité sur le continent. Autrement dit,
La médiation apparaît ainsi comme le quels sont les rôles et place de la médiation
moyen de règlement des conflits de droit dans le règlement des conflits et dans le
commun en Afrique, d’autant plus qu’elle maintien de la paix et de la sécurité en
est considérée comme proche des cultures Afrique ? A cet égard, force est de
africaines et de la réalité socioculturelle reconnaître que la médiation s’impose en
africaine. Depuis quelques années, la Afrique comme un moyen privilégié de
médiation a été utilisée avec succès dans prévention, de gestion et de règlement des
de nombreux conflits africains. Les succès conflits (I). Il n’empêche cependant qu’elle
les plus remarquables et les plus salués au apparaît comme un moyen incertain de
cours des deux dernières décennies sont prévention, de gestion et de règlement des
sans doute la médiation de Julius Nyerere conflits (II).
et de Nelson Mandela au Burundi en 1999
et 2000, la médiation de l’Union africaine I. LA MEDIATION, UN MOYEN
à Madagascar en 2008, la médiation PRIVILEGIE DE PREVENTION,
algérienne au Mali en 2013 et 2014, et la DE GESTION ET DE
médiation de l’IGAD au Soudan en 2005 REGLEMENT DES CONFLITS
au Soudan du Sud en 2015. EN AFRIQUE
En pratique cependant, si certains
conflits africains ont été ainsi réglés par En proie à de nombreux conflits, malgré
des médiations africaines, sous conduite de les efforts déployés par toutes les
l’Union africaine ou des Communautés organisations africaines pour promouvoir
économiques régionales, au cours des la paix, le continent africain accorde à la
dernières décennies écoulées, de nombreux médiation une place de choix parmi les
autres conflits ont montré les limites de la moyens de règlement pacifique des
médiation comme moyen privilégié de différends que lui offre le droit
règlement des conflits africains par les international21. En effet, la médiation s’est
africains. De nombreuses médiations ont progressivement imposée en Afrique
été contrariées et se sont parfois terminées comme un mécanisme privilégié
en queue de poissons, si elles n’ont été de prévention, de gestion et de règlement des
véritables échecs, contribuant ainsi à conflits et des crises en Afrique22. Elle
l’aggravation des conflits qu’elles étaient figure en bonne place dans plusieurs
supposées aider à régler. instruments juridiques relatifs à la
Ainsi, tantôt saluée et tantôt décriée, la prévention, la gestion et le règlement des
médiation en Afrique apparaît comme un conflits et jouit, de ce fait, d’un cadre
véritable paradoxe, voire comme une arme
à double tranchant qui peut aider à régler 21
En référence aux moyens de règlement pacifique
au moindre frais des conflits ou, à des différends internationaux, la doctrine
l’inverse, jeter l’huile sur le feu. internationale les regroupe, habituellement, en deux
L’examen des médiations « concluantes catégories : les moyens non-juridictionnels ou
ou constructives » et des « médiations politiques (négociations, médiation, bons-offices,
contrariées », selon l’expression du Pr enquête internationale, recours aux accords ou
organismes internationaux) et les moyens
Maurice KAMTO20, conduit à s’interroger juridictionnels (règlement judiciaire et arbitrage).
sur l’apport de ce mode de règlement Voir Lucius CAFLISH, « Cent ans de règlement
pacifique des différends internationaux », art. cit.
22
20 Voir Mara JORGE, « Les défis de la médiation
Maurice KAMTO, Droit international de la
de l’Union africaine », in Thinking Africa, NAP, n°
gouvernance, Paris, Pedone, 2013, p. 108.
9, 31 juillet 2013, article disponible en ligne à
l’adresse : http://www.thinkingafrica.org.

- 247 -
juridique favorable (A). Mais, c’est surtout concernés, soit sur renvoi du Conseil de
la pratique des organisations africaines qui sécurité »23.
tend à faire de la médiation une solution Très tôt, les Etats africains, se fondant
africaine aux conflits africains (B). sur cette disposition et encouragés en cela
par l’Organisation des Nations Unies24,
A. Un cadre juridique et s’étaient dotés d’un mécanisme régional
institutionnel privilégiant la intra-africain de règlement pacifique des
médiation différends prévoyant, notamment, la
médiation en tant que mode privilégié de
Traditionnellement réfractaires aux règlement pacifique des différends. La
interventions extracontinentales dans le Charte de l’Organisation de l’Unité
règlement des conflits sur le continent africaine (OUA) du 25 mai 1963 avait, en
africains, les organisations africaines et effet, prévu, parmi ses principes, le
leurs Etats membres se sont dotés de règlement pacifique des différends, par
mécanismes propres de règlement voie de négociations, de médiation, de
pacifique de de leurs différends et ont une conciliation et d’arbitrage25, ainsi que
préférence de plus en plus marquée pour l’établissement d’une Commission de
une solution africaine aux problèmes médiation, de conciliation et d’arbitrage
africains. Ils voient dans la médiation un (CMCA) dont la composition et les
des moyens appropriés pour mettre en conditions de fonctionnement devaient être
œuvre cette résolution de l’Organisation fixées par voie de protocole26. Cette
panafricaine et pour régler pacifiquement Commission a été établie par le Protocole
les conflits en Afrique. Cette préférence du Caire du 21 juillet 1964. Elle avait la
marquée pour la médiation comme particularité d’assumer à la fois des
mécanisme de prévention, de gestion et de fonctions juridictionnelles et des fonctions
règlement des conflits en Afrique se non juridictionnelles de règlement des
traduit, avant tout, par la consécration conflits et de placer la médiation au centre
juridique de ce mécanisme et la mise en de ses activités27. Toutefois, elle ne
place d’un cadre institutionnel chargé de le
mettre en œuvre aussi bien au niveau 23
continental (1) qu’à l’échelle sous Pour un commentaire sur l’article 52 de la
Charte, voir Edem KODJO, « L’article 52 de la
régionale (2). Charte des Nations Unies », in Jean-Pierre COT,
Alain PELLET et Mathias FORTEAU, La Charte
1. Le cadre juridique et institutionnel des Nations Unies, Commentaire article par article,
continental de la médiation Tome II, 3è éd., Paris, Economica, 2005, pp. 1367-
1402.
24
Le Chapitre VIII de la Charte des Dans sa résolution 199 (1964), le Conseil de
Nations Unies reconnaît aux organisations sécurité des Nations Unies avait exprimé, lors de la
grave crise du Congo, sa profonde conviction que
régionales des compétences pour agir en
l’OUA « doit pouvoir aider, dans le cadre de
matière de maintien de la paix et de la l’article 52 de la Charte des Nations Unies, à
sécurité internationales et les encourage à travers une solution pacifique à tous les problèmes
développer des mécanismes régionaux de et différends affectant la paix et la sécurité sur le
règlement pacifique des différends d’ordre continent africain ».
local. L’article 52, alinéa 3 de la Charte en 25
Art. 3, § 4 de la Charte de l’OUA.
particulier dispose, en effet, que « (…) Le 26
L’article 19 de la Charte de l’OUA prévoyait, en
Conseil de sécurité encourage le effet, la création d’une Commission de médiation,
développement du règlement pacifique des de conciliation et d’arbitrage (CMCA).
différends d’ordre local par le moyen de 27
Aux termes des dispositions du Protocole du
ces accords ou de ces organismes Caire, la CMCA était composée de 21 membres
régionaux, soit sur l’initiative des Etats élus par la Conférence des Chefs d’Etat et de
Gouvernement et pouvait être saisie par les parties

- 248 -
disposait que d’une compétence facultative toujours été entreprises en dehors de ce
et ne pouvait intervenir que dans des cadre institutionnel28.
conflits interétatiques, à l’exclusion des
conflits intra-étatiques. La mise en place de l’Union africaine
Même si celle-ci n’a jamais fonctionné en lieu et place de l’OUA, en 2002, a
dans les faits, la création de cette donné l’occasion d’apporter une
Commission traduisait clairement la transformation radicale à ce système, à
volonté politique ferme des Pères travers l’établissement d’un nouveau
fondateurs du Panafricanisme de doter le Mécanisme de prévention, de gestion et de
continent d’un mécanisme de règlement règlement des conflits connu sous la
pacifique des différends s’inspirant du dénomination de « l’Architecture de paix
système de sécurité collective des Nations et de sécurité en Afrique » (APSA)29.
Unies, mais tenant compte des réalités Prévu par l’Acte constitutif révisé de
sociopolitiques africaines de l’époque et l’Union africaine, l’APSA a été
profondément ancré dans la culture formellement créé par le Protocole relatif à
africaine. Au sein de ce mécanisme, la la création du Conseil de paix et de
médiation occupait une place de choix. sécurité, adopté à Durban, en Afrique du
Mais, en réalité, la mission de médiation Sud, le 9 juillet 2002 et entré en vigueur le
qui lui était confiée a été exercée par des 26 décembre 2003. Remplaçant le
Chefs d’Etat ou des commissions ad hoc, Mécanisme de prévention, de gestion et de
donnant ainsi corps à ce mécanisme en règlement des conflits mis en place en
dehors de son cadre institutionnel. La 1993 sous l’égide de l’OUA, l’APSA a
réforme apportée à ce mécanisme par la pour ambition de doter le continent d’un
Déclaration du Caire du 30 juin 1993 qui système global d’anticipation des conflits
établissait un Mécanisme pour la et de réaction rapide face aux conflits qui
prévention, la gestion et le règlement des minent l’Afrique, afin de les prévenir, de
conflits, en lieu et place de la CMCA, les gérer et de les régler efficacement dans
n’avait pas, pour autant, mis fin à cette toutes leurs dimensions. Il constitue, selon
pratique de la médiation. En effet, le l’article 2, § 1 du Protocole, « un système
Mécanisme de prévention, de gestion et de de sécurité collective et d’alerte visant à
règlement des conflits avait pour objectif permettre une réaction rapide et efficace
premier de prévoir et de prévenir les
conflits sur le continent, afin d’engager des 28
actions d’anticipation pour éviter Le Mécanisme de prévention, de gestion et de
règlement des conflits de l’OUA a été mis en place
l’éclatement des conflits. Il disposait d’un par la Déclaration du Caire (AHG/Décl.3 (XXIX)),
Organe central chargé d’entreprendre les adoptée le 30 juin 1993. Sur le Mécanisme, voir :
initiatives nécessaires à la prévention, la Maurice KAMTO, « Le Mécanisme de l’OUA pour
gestion et le règlement des conflits. Celui- la prévention, la gestion et le règlement des
ci apparaissait donc comme un cadre conflits : l’esquisse d’un nouvel instrument régional
pour la paix et la sécurité en Afrique », in Arès n° 2
permanent de règlement non juridictionnel (1996), pp. 61-83 ; Djiéna Wembou Michel CYR,
des conflits et pouvait prendre des « A propos du nouveau Mécanisme de l’OUA sur
initiatives de médiation. Toutefois, les les conflits », Afrique contemporaine, 2000, n° 16,
médiations organisées par l’OUA ont pp. 5-20.
29
L’article 4, al. h) de l’Acte constitutif de l’Union
africaine consacre, en effet, « le droit de l’Union
d’intervenir dans un pays membre sur décision de
la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement
aux fins de médiation, de conciliation ou dans certaines circonstances graves, à savoir les
d’arbitrage. Sur la CMCA, voir Jean-Pierre crimes de guerre, le génocide et les crimes contre
QUENEUDEC, « La Commission de médiation, de l’humanité » et « le droit des Etats membres de
conciliation et d’arbitrage de l’OUA », Annales solliciter l’intervention de l’Union pour restaurer
africaines, 1966, pp. 9-48. la paix et la sécurité ».

- 249 -
aux situations de conflit en Afrique ». A cet l’article 4 du Protocole, parmi lesquels le
effet, l’APSA s’articule autour de règlement pacifique des différends et des
structures, d’objectifs, de principes et de conflits, la réaction rapide aux situations de
valeurs, ainsi que de processus crise, la non-ingérence d’un Etat dans les
décisionnels portant sur la prévention, la affaires intérieures d’un autre Etat, la non-
gestion et le règlement des crises et des indifférence ou droit d’ingérence de
conflits, la reconstruction et le l’Union dans les affaires intérieures d’un
développement post-conflit sur l’ensemble Etat en cas de violation massive des droits
du continent (hormis le Maroc qui n’est de l’homme ou de menace à la paix31.
pas membre de l’Union). Afin de s’acquitter de sa mission,
Le principal pilier institutionnel de l’APSA, à travers le CPS, peut mettre en
l’APSA est le Conseil de paix et de œuvre aussi bien des procédures de
sécurité, qui est appuyé dans règlement pacifique des conflits que des
l’accomplissement de sa mission par trois mesures militaires de règlement des
autres piliers, en l’occurrence, le Groupe conflits32. Les procédures de règlement
des sages, le Système continental d’alerte pacifique, qui nous intéressent ici,
rapide (SCAR), la Force africaine en comprennent, notamment, l’alerte rapide et
attente (FAA) et le Fonds spécial pour la la diplomatie préventive, les bons-offices,
paix (FSP). Ses objectifs sont, entre autres, la médiation, la conciliation et l’enquête,
la promotion de la paix, de la sécurité et de qui sont expressément visés par l’article 6,
la stabilité, l’anticipation et la prévention alinéa 1, b) et c). A cet effet, le CPS
des conflits sur le continent, le dispose de larges pouvoirs et peut, en vertu
rétablissement et la consolidation de la de l’article 8, § 5, mettre en place des
paix, la reconstruction post-conflit, ainsi comités ad hoc de médiation, de
que la promotion de la démocratie, de la conciliation et d’enquête. Il peut également
bonne gouvernance, de l’Etat de droit et se saisir d’un conflit ou d’une situation et
des droits fondamentaux de la personne prendre les initiatives ou mesures qu’il
humaine30. juge appropriées pour mettre fin aux
L’APSA fonctionne sur la base de
principes fondamentaux définis par
31
Certains de ces principes sont déjà contenus dans
l’article 4 de l’Acte constitutif de l’Union africaine,
30 notamment le règlement pacifique des conflits entre
Pour une vue générale sur l’Architecture africaine
les Etats membres de l’Union, l’interdiction du
de paix et de sécurité, voir, parmi une littérature
recours ou de la menace de recours à la force entre
abondante : Delphine LECOUTRE, « Le Conseil de
les Etats membres, la non-ingérence d’un Etat
paix et de sécurité de l’Union africaine, clef d’une
membre dans les affaires intérieures d’un autre Etat
nouvelle architecture de stabilité en Afrique ? »,
membre, le droit d’intervention de l’Union dans un
Afrique contemporaine, Eté 2004, pp. 131-162 ;
Etat membre dans certaines circonstances graves
« Matthieu FAU-NOUGARET et Luc Marius
(crimes de guerre, génocide, crimes contre
IBRIGA (dir.), L’Architecture de paix et de sécurité
l’humanité).
en Afrique. Bilan et perspectives, Paris,
32
L’Harmattan, 2014, 312 p. ; Michel Les mesures militaires prévues par l’article 6 du
LUNTUMBUE, « APSA : Contours et défis d’une Protocole relatif au CPS sont essentiellement : le
Afrique de la défense », Groupe de Recherche et rétablissement de la paix, les opérations d’appui à
d’Information sur la Paix et la Sécurité, Note la paix et l’intervention militaire. Bien que ces
d’Analyse 15 janvier 2014, disponible en ligne à mesures militaires ne soient pas clairement définies,
l’adresse : elles peuvent être rapprochées de l’article 42 de la
http://www.grip.org/sites/grip.org/files/NOTES_A Charte des Nations Unies qui prévoit les sanctions
NALYSE/2014-01-16_FR_M-LUNTUMBUE.pdf ; militaires que le Conseil de sécurité peut prendre
Parfait OUMBA, « L’effectivité du rôle du rôle dans le cadre du Chapitre VII. Sur ce point, voir
Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine Bessou Raymond ATCHE, Les conflits armés
dans la résolution des conflits », Archives ouvertes, internes en Afrique et le droit international, Thèse
mai 2016, article publié en ligne à l’adresse : de doctorat, Université Cergy-Pontoise, 2008, 482
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01319654. p., spéc. pp. 233-301.

- 250 -
conflits ou empêcher leur dégradation maintien de la paix, de la sécurité et de la
(article 9). Le CPS peut intervenir soit stabilité en Afrique.
directement, soit par le biais de son Ainsi, la médiation occupe une bonne
Président, soit par le truchement du place dans la nouvelle Architecture
Président de la Commission, soit par le africaine de paix et de sécurité. Elle occupe
biais du Groupe des sages, ou en également une place centrale dans ses
collaboration avec les mécanismes répondants régionaux que sont les
régionaux. Communautés économiques régionales.
Toutefois, aussi bien l’Acte constitutif
de l’Union africaine que le Protocole 2. Les cadres juridiques et
relatif à la création du Conseil de paix et de institutionnels sous régionaux
sécurité autorise divers organes à initier
des activités de médiation. Ainsi, la Au niveau sous régional, les
Conférence des Chefs d’Etat et de Communautés économiques régionales
Gouvernement, en tant qu’organe suprême (CER) jouent un rôle de plus en plus
de l’Union, peut donner mandat à un ou important dans la résolution des conflits
plusieurs de ses membres pour engager des survenant dans leurs sous régions
missions de médiation dans un conflit respectives. Elles accordent une
donné. Le Président en exercice de la importance particulière à la médiation
Conférence peut également, de son propre comme moyen privilégié de règlement des
chef, ou sur mandat de celle-ci, conflits entre leurs Etats membres ou en
entreprendre des activités de médiation. De leur sein. Qu’il s’agisse de la CEDEAO, de
même, le Président de la Commission de la CEEAC, de la SADC, de l’IGAD, de
l’Union africaine, en tant que premier l’UMA, de la COMESA ou de la CENSA,
fonctionnaire de l’Union, peut, de son toutes ces communautés économiques
propre chef ou sur mandat de la régionales (CER) se sont, en effet, dotées
Conférence ou du CPS, entreprendre, de d’un Mécanisme de prévention, de gestion
lui-même ou à travers ses Envoyés ou et de règlement des conflits prévoyant le
Représentants spéciaux, des activités de recours à des moyens pacifiques de
médiation33. Le Groupe des sages vient en règlement des conflits parmi lesquels la
appui aux efforts du CPS et à ceux du médiation occupe une place privilégiée.
Président de la Commission, notamment Elles jouent un rôle de plus en plus
dans le domaine de la prévention des important dans la résolution des conflits
conflits. A la demande du CPS ou du touchant leurs Etats membres, malgré leur
Président de la Commission ou de sa caractère essentiellement économique.
propre initiative, il peut entreprendre des Certaines d’entre elles ont mis en place
actions jugées appropriées pour la des structures spécifiques chargées
prévention des conflits, la promotion et le d’accomplir des missions de médiation en
cas de conflit. Il en va ainsi notamment de
la CEDEAO qui a adopté, en 1999, un
33
Protocole relatif au Mécanisme de
Il ressort de l’article 10, § 2, c) du Protocole
prévention, de gestion et de règlement des
relatif au Conseil de paix et de sécurité que le
Président de la Commission « peut, de sa propre conflits prévoyant la création d’un Conseil
initiative ou à la demande du CPS, user de ses de médiation et de sécurité34. Il en va de
bons-offices, soit personnellement, soit par
l’intermédiaire d’Envoyés spéciaux, de
34
Représentants spéciaux, du Groupe des sages ou Le Conseil de médiation et de sécurité de la
des Mécanismes régionaux, pour prévenir les CEDEAO constitue une des institutions du
conflits potentiels, régler les conflits en cours et Mécanisme de prévention, de gestion et de
promouvoir les initiatives et efforts de règlement des conflits, de maintien de la paix et de
consolidation de la paix et de reconstruction post- la sécurité, mis en place par le Protocole de Lomé
conflits ». du 10 décembre 1999. Composé de 9 Etats

- 251 -
même de la CEEAC qui s’est dotée, depuis mis en place, en août 2001, un Mécanisme
le 25 juin 2000, d’un Mécanisme de de gestion des crises qui crée un Organe
prévention, de gestion et de règlement des pour la coopération politique, de défense et
conflits disposant d’un Conseil de paix et de sécurité (OPDSC)36. A l’instar de ces
de sécurité en Afrique centrale CER, l’IGAD s’est aussi dotée d’un
(COPAX)35. La SADC qui a également Mécanisme de prévention, de gestion et de
règlement des conflits depuis janvier 2002.
D’autres se contentent de prévoir la
membres de la Communauté, il est compétent, en médiation parmi les mécanismes de
vertu de l’article 10 du Protocole, pour prendre des
décisions sur toutes les questions de paix et de règlement pacifique des différends.
sécurité de la région et pour autoriser toutes sorte Dans tous les cas, la médiation sous
d’intervention ou décider de missions civiles et régionale apparaît comme une médiation
militaires. Il est appuyé dans sa tâche par le Conseil institutionnelle confiée à un organe
des sages, composé d’éminentes personnalités, au spécifique des CER ou à une structures
nombre de 15, et qui peut être investi de missions
de médiation ou de conciliation. Pour un aperçu dirigeante ou exécutive. Ainsi, la
général sur ce mécanisme, voir Jean-Marc PALM, Conférence des Chefs d’Etat et/ou de
« La Communauté économique des Etats de Gouvernement dispose généralement de
l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et le règlement des larges pouvoirs s’étendant à la médiation
conflits dans la sous-région », in Revue du CAMES, en vue du règlement des conflits, ce
Série B, Vol. 006, n° 1-2, 2004, pp. 109-120. Voir
aussi Gilles Olakounlé YABI, Le rôle de la pouvoir pouvant être délégué à son
CEDEAO dans la gestion des crises politiques et Président en exercice pour un conflit
des conflits : cas de la Guinée et de la Guinée- déterminé, à l’un ses pairs ou à un groupe
Bissau, Friedrich-Ebert-Stiftung, Bureau régional, de Chefs d’Etat.
Abuja, 2010, 55 p. De même, les Secrétaires exécutifs ou
35
A l’instar de la CEDEAO, la CEEAC s’est dotée Présidents des commissions des CER
d’un Mécanisme régional de promotion, de reçoivent généralement des pouvoirs de
maintien et de consolidation de la paix et de la
diplomatie préventive comprenant, entre
sécurité dénommé Conseil de paix et de sécurité en
Afrique centrale, en abrégé COPAX. Créé d’abord autres, la possibilité d’entreprendre des
par une décision des Chefs d’Etat et de missions de médiation ou de nommer des
Gouvernement de la CEEAC lors de leur sommet
tenu à Yaoundé le 25 février 1999, le COPAX a été,
par la suite, intégré au sein de la CEEAC lors du
sommet de Malabo le 26 juin 1999. Il a été
universitaires d’Afrique, Yaoundé, 2007, 253 p. ;
formalisé par le Protocole relatif au COPAX adopté
Mutoy MUBIALA, Coopérer pour la paix en
à Malabo le 24 février 2000. Le Protocole de
Afrique centrale, Genève, UNIDIR, 2003.
Malabo fait du COPAX le principal organe chargé
36
de la promotion, de la consolidation de la paix et de Le Mécanisme de prévention, de gestion et de
la sécurité en Afrique centrale. A ce titre, il a pour règlement des conflits de la SADC a été mis en
missions, entre autres, de prévenir, gérer et régler place par le Protocole sur la coopération en matière
les conflits dans la sous-région, d’entreprendre des de politique, de défense et de sécurité, adopté à
actions de promotion, de maintien et de Blantyre (Afrique du Sud) le 14 août 2001 et révisé
consolidation de la paix. Pour ce faire, le COPAX le 8 septembre 2009. Le Protocole de Blantyre crée
dispose de pouvoirs très étendus : il peut, un Organe pour la coopération politique, de défense
notamment, constituer et déployer des missions et de sécurité qui est chargé de promouvoir la
civiles et militaires d’observation, de maintien ou coopération régionale en matière politique, de
de rétablissement de la paix, engager toute action défense et de sécurité, de prévention, de gestion et
civile ou militaire de prévention, de gestion et de de règlement des conflits interétatiques et intra-
règlement des conflits. Sur le Mécanisme régional étatiques. A cet effet, il a recours aux moyens
de paix et de sécurité de la CEEAC, voir, pacifiques de règlement des conflits comme la
notamment : International Crisis Group, Mettre en diplomatie préventive, la négociation, la
œuvre l’Architecture africaine de paix et de conciliation, les bons-offices, la médiation,
sécurité (I) : l’Afrique centrale, Rapport Afrique N° l’arbitrage ou le règlement judiciaire. En cas
181, 7 novembre 2011, 45 p. ; voir aussi Elie MVIE d’échec de ces moyens, il peut envisager une action
MEKA, Architecture de la sécurité et gouvernance coercitive, conformément à l’article 53 de la Charte
démocratique dans la CEEAC, Presses de l’ONU.

- 252 -
représentants spéciaux à l’instar de ceux du D’ailleurs, les différents mécanismes
Secrétaire général des Nations Unies37. régionaux reconnaissent cette nécessité de
Par ailleurs, ces médiations sous collaborer avec l’Union africaine dans tous
régionales s’intègrent généralement dans les efforts qu’ils entreprennent en vue de la
les mécanismes sous régionaux de prévention, de la gestion et du règlement
prévention, de gestion et de règlement des des conflits et pour le maintien de la paix
conflits qui s’intègrent à leur tour dans et de la sécurité sous régionales39.
l’Architecture africaine de paix et de Somme toute, le Protocole relatif au
sécurité. Elles sont organisées en étroite CPS confère à celui-ci un rôle de
collaboration avec l’Union africaine. A cet coordination et d’harmonisation de l’action
effet, l’article 16 du Protocole relatif à la des CER dans ce domaine, afin de
création du Conseil de paix et de sécurité s’assurer que celle-ci s’inscrit dans les
de l’Union africaine établit une véritable objectifs et principes de l’Union africaine,
collaboration entre l’Union africaine et les tels qu’ils sont proclamés par sa charte
CER en matière de prévention, de gestion, constitutive40. Ainsi, les médiations sous
de règlement des conflits et de maintien de régionales conduites par les CER qui se
la paix et de la sécurité, sur la base du sont considérablement développées au
principe de subsidiarité. En vertu de ce cours des deux dernières décennies doivent
principe, il revient aux CER de prendre des être toujours placées sous la supervision de
initiatives pour tout conflit concernant l’Union africaine qui se réserve le droit de
leurs régions respectives. Toutefois, elles se substituer aux CER concernées, si
doivent collaborer étroitement avec l’intensité du conflit le requiert. A cet
l’Union africaine pour la gestion de ces égard, l’Union africaine dispose,
conflits, notamment en la tenant conformément à l’article 16, § 1 du
régulièrement informée de toute situation Protocole relatif à la création du CPS, de
de conflit dans leur région, des actions
entreprises pour les prévenir, les gérer ou
39
les régler, ainsi que des résultats obtenus, Le Protocole de la CEDEAO, par exemple,
tout en associant l’Union aux différentes indique clairement dans son article 52, § 2, que
« Dans la mise en œuvre du présent Mécanisme, la
initiatives prises dans ce domaine38. CEDEAO coopérera pleinement avec le Mécanisme
de l’OUA [aujourd’hui UA] pour la prévention, la
gestion et le règlement des conflits ». Sur ce point,
37
L’article 15 du Protocole de la CEDEAO relatif lire, par exemple, Abdoulaye SOMA, « Les
au Mécanisme de prévention, de gestion, de relations entre l’Union africaine et la Communauté
règlement des conflits, de maintien de la paix et de économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest en
la sécurité habilite le Président de la Commission matière de maintien de la paix », Annuaire africain
« à prendre des mesures visant la prévention, la de droit international, 2013, pp. 345-388.
gestion, le règlement des conflits, le maintien de la 40
L’article 16, § 1 du Protocole relatif au CPS
paix et de la sécurité dans la région. Ces mesures
dispose, en effet, que « Les Mécanismes régionaux
peuvent prendre la forme de missions d’enquête, de
font partie intégrante de l’Architecture de sécurité
médiation, de facilitation, de négociation et de
de l’Union, qui assure la responsabilité principale
conciliation des parties en conflit.
pour la promotion de la paix, de la sécurité et de la
38
Voir Amandine GNANGUENON, « Le rôle des stabilité en Afrique. A cet égard, le Conseil de paix
Communautés économiques régionales dans la mise et de sécurité et le Président de la Commission : a)
en œuvre de l’Architecture africaine de paix et de harmonisent et coordonnent les activités des
sécurité », Délégation aux Affaires stratégiques, Mécanismes régionaux dans le domaine de la paix,
octobre 2010, 54 p., disponible en ligne à l’adresse : de la sécurité et de la stabilité, afin que ces activités
http://www.defense.gouv.fr/english/.../EPS2010_Co soient conformes aux objectifs et principes de
mmunautes_economiques_afrique.pdf ; voir aussi l’Union ; b) travaillent en étroite collaboration avec
André SALIFOU, « La coopération et la les Mécanismes régionaux dans le domaine de la
complémentarité des organisations internationales promotion et du maintien de la paix, de la sécurité
intergouvernementales dans le domaine de la et de la stabilité. Les modalités de ce partenariat
médiation internationale », in Jean-Pierre seront basées sur leurs avantages comparatifs
VETTOVAGLIA et al., op. cit., pp. 878-689. respectifs et les circonstances du moment ».

- 253 -
« la responsabilité principale dans le réalisés au cours des dernières années, avec
maintien et la promotion de la paix » sur le la création de la Cour africaine des droits
continent. de l’homme et des peuples et les
Cette faveur dont bénéficie la médiation perspectives de mise en place d’une Cour
dans les textes de l’Organisation africaine de justice, des droits de l’homme
panafricaine et des CER se traduit par une et des peuples. Très jaloux de leur
pratique qui tend à privilégier également la souveraineté acquise au prix de la lutte
médiation. anticoloniale, ils rechignent, en effet, à
soumettre leurs litiges à une procédure
B. Une pratique privilégiant la juridictionnelle qu’ils considèrent comme
médiation comme une solution trop rigide, trop coûteuse et peu adaptée
africaine aux problèmes africains aux conflits africains. Ils sont également
méfiants à l’égard des opérations de
L’Union africaine, tout comme sa maintien de la paix à l’instar de celles
devancière, l’OUA, a toujours affiché sa organisées par l’ONU, en raison de leurs
volonté ferme de régler pacifiquement les coût très élevés au regard des ressources
conflits africains par des moyens limitées des organisations africaines et de
africains41 et voit dans la médiation un des la dépendance qu’elles engendrent à
moyens les plus efficaces de réalisation de l’égard des puissances extérieures au
cet objectif stratégique. Cette volonté continent43.
africaine de règlement des conflits
africains par des moyens africains se Ils préfèrent généralement les solutions
concrétise par une préférence marquée en négociées, réputées ménager leurs
pratique pour le recours à la médiation (1) susceptibilités respectives et qu’ils
et par une appropriation africaine du considèrent comme plus souples, moins
règlement des conflits à travers la onéreuses et plus adaptées aux conflits
médiation (2). africains et au contexte socio-culturel et
politique africain.
1. La préférence marquée pour le A cet égard, si la négociation
recours à la médiation en pratique diplomatique, l’enquête internationale et la
conciliation internationale font partie des
Tout comme la plupart des autres Etats modes de règlement non-juridictionnel des
du reste du monde, les Etats africains conflits qui rencontrent leur faveur, les
nourrissent une méfiance traditionnelle à bons-offices et la médiation restent de loin
l’égard des procédures juridictionnelles de les plus pratiqués, à telle enseigne qu’ils
règlement des conflits42, malgré les progrès peuvent être considérés comme des modes
de règlement de droit commun. Pour
41
Joseph MAÏLA, « La médiation est
Selon Mohammed BEDJAOUI, « Lorsque le devenue un préalable préjudiciel et
continent africain se dota d’une Organisation
interétatique rapidement après l’accession de préjudiciaire et il existe comme un
quelque quarante Etats à la vie internationale, le
souci de régler, à la fois pacifiquement et dans un
cadre purement africain, les litiges pouvant affecter 43
Lire à cet égard Bakary TRAORE, « La
le continent, s’imposa avec une évidence d’autant
régionalisation du maintien de la paix en Afrique
plus forte que l’on pressentait sans peine ces jeunes
depuis le début des années 90 : Enjeux, contraintes
et fragiles souverainetés menacées par bien des
et défis », Revue du CAMES, Vol. 1, n° 001, 2014,
périls ». Voir « Le règlement pacifique des
pp. 61-80, disponible en ligne à l’adresse :
différends africains », in AFDI, Vol. 18, 1972, pp.
http://publication.lecames.org/index.php/jur/article/
85-99, spéc. P. 85.
download/207 ; voir aussi Michel LIEGEOIS, « Les
42
Cf. Mohammed BEDJAOUI, « Le règlement capacités africaines de maintien de la paix : entre
pacifique des différends africains », in AFDI, Vol. volontarisme et dépendance », Bulletin du maintien
18, 1972, pp. 85-99, spéc. pp.87-90. de la paix, n° 97, Janvier 2010, 4 p.

- 254 -
‘’politiquement convenu’’ portant sur la acceptable et de nature à préserver la paix
nécessité de ‘’commencer’’ par une sociale. En effet, les conflits africains,
médiation dès que le différend pointe »44. qu’ils soient interétatiques ou intra-
En effet, face à tout conflit d’une certaine étatiques, sont le plus souvent des conflits
intensité, les instances africaines, complexes dans lesquels s’imbriquent des
régionales ou sous régionales, ont tendance dimensions historiques, sociologiques,
à privilégier le dialogue en recourant, avant politiques et démographiques qui ne
tout, aux bons-offices ou à la médiation peuvent être toujours appréhendées par le
pour y apporter une solution. Le recours droit. Grâce au dialogue qu’elle engendre,
aux autres modes de règlement des conflits la médiation permet d’analyser les causes
n’intervient généralement qu’en cas profondes des conflits, d’appréhender leurs
d’échec des bons-offices ou de la dimensions multiformes et de prendre en
médiation. considération les préoccupations et attentes
Cette préférence marquée pour les bons- de toutes les parties. De ce fait, elle peut se
offices et la médiation s’explique sans révéler particulièrement utile avant
doute par la conviction commune que ces l’éclatement d’un conflit, après la
modes de règlement pacifique des conflits naissance de celui-ci et même après son
sont les plus proches des réalités socio- apaisement lorsqu’il s’agira de reconstruire
culturelles africaines, mais aussi par leur la paix46.
souplesse et les avantages qui leur sont Déjà, sous l’égide de l’OUA, la
souvent reconnus. En effet, proches de la médiation était le moyen privilégié de
pratique de l’arbre à palabre bien connue règlement des conflits interétatiques qui
dans les traditions africaines45, les bons- étaient les plus fréquents et les plus
offices et la médiation trouvent leur pleine nombreux, mais aussi de certains conflits
expression dans les vertus du dialogue et internes dans les Etats membres, à travers
de la discussion. Lorsque les protagonistes la mise en place de comités ou de
d’un conflit acceptent de s’asseoir à la commissions ad hoc47 ou à travers l’action
même table de négociation et de discuter
de leurs griefs respectifs avec l’appui 46
Avant l’éclatement du conflit, la médiation peut
d’une tierce partie, ils parviennent apparaître comme un outil de prévention, dans la
généralement à une solution mutuellement mesure où elle permet de traiter de façon précoce
les facteurs confligènes et d’éviter l’escalade de la
violence, en donnant l’occasion aux belligérants de
44
Cf. Joseph MAÏLA, « La médiation dans les trouver un terrain d’entente aux problèmes qui les
crises et conflits contemporains », in Jean-Pierre opposent. Après la naissance du conflit, la
VETTOVAGLIA et al., Op. cit., p. 41. médiation peut apparaître comme un instrument
45 efficace d’apaisement ou de règlement de celui-ci,
Dans les traditions africaines, ‘’l’arbre à palabre’’
permettant de parvenir à un arrêt des hostilités et
désigne un mécanisme de régulation sociale
des violences, officialisé par un accord de cessez-
permettant de régler les conflits dans la société en
le-feu. Voir Jean-Pierre VETTOVAGLIA,
faisant appel aux vieux sages qui reçoivent les
« Introduction » à l’ouvrage sur Médiation et
protagonistes sous un arbre réservé à cet effet, en
Facilitation dans l’espace francophone : théorie et
présence de tout le village et s’efforcent de trouver
pratique, op. cit., pp. 2, 3.
une solution amiable par la palabre et la discussion.
47
Il s’’agit donc d’une forme traditionnelle de On peut citer, à titre d’exemples, la Commission
médiation, dans la mesure où les sages font office ad hoc pour le différend algéro-marocain confiée au
de médiateurs intervenant entre les parties en Président malien Modibo Kéita et à l’Empereur
conflit et permettant d’éviter l’escalade de la Hailé Sélassié d’Ethiopie et qui avait permis
violence et d’obtenir l’apaisement du conflit. Pour d’aboutir à un accord de cessez-le-feu puis, plus
un exposé théorique sur la notion d’arbre à palabre, tard, à la signature du Traité de solidarité et de
voir Mélégué TRAORE, « L’importance des coopération d’Ifrane de 1969, à l’Accord-cadre de
dynamiques endogènes : mécanismes traditionnel Tlemcen de 1970 et à la Convention de Rabat sur la
de prévention et de résolution des conflits », in frontière de 1972 ; la Commission ad hoc présidée
Jean-Pierre VETTOVAGLIA et al., Op. cit., pp. par le Président kenyan Joma Kenyatta, envoyé en
595-634. 1964 au Congo (Léopoldville), au Congo

- 255 -
diplomatique du Président en exercice de de l’ancien Secrétaire général de l’ONU,
la Conférence des Chefs d’Etat et de Kofi Annan, dans la crise postélectorale de
Gouvernement48. A la suite de l’OUA, 2008 au Kenya50, celle du Panel de haut
l’Union africaine a développé et niveau dans la crise postélectorale en Côte
systématisé la pratique des médiations d’Ivoire en 201151, la médiation du Panel
comme moyen de règlement pacifique des de haut niveau dans la crise libyenne de
conflits interétatiques ou intra-étatiques, 201152, les médiations dans la récente crise
avec des succès variables. Depuis sa mise
en place en 2002, elle a entrepris
Cette médiation a abouti à la signature des Accords
directement des actions de médiations dans de Pretoria I et II, respectivement le 6 avril 2005.
plusieurs crises internes et apporté son 50
Suite à la crise postélectorale qui avait frappé le
soutien à des médiations initiées par les Kenya après la contestation des résultats du scrutin
CER. Parmi les médiations importantes présidentiel du 27 décembre 2007, l’ancien
qu’elle a initiées, on peut mentionner tout Secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, avait,
particulièrement : la médiation dans la sous mandat de l’Union africaine, conduit une
crise au Darfour-Soudan, la médiation du médiation réussie entre les protagonistes, le
Président Mwai Kibaki et l’opposant Raila Odinga
Président sud-africain Thabo M’Beki dans à travers la signature d’un accord politique de
la crise ivoirienne en 200449, la médiation partage de pouvoir entre les deux protagonistes. Cet
accord de paix a également permis le retour à la
(Brazzaville) et au Burundi ; la Commission de paix et des réformes constitutionnelles au Kenya.
médiation et de conciliation créée en 1968 pour 51
A la suite de la crise postélectorale déclenchée
résoudre la guerre de sécession du Biafra qui avait
par la proclamation des résultats du second tour de
éclaté au Nigeria en 1967 ; le Comité des bons-
l’élection présidentielle du 20 novembre 2010 en
offices des huit sur le différend Somalie-Ethiopie,
Côte d’Ivoire, et face à l’incapacité de la CEDEAO
créé en mai 1973 ; le Comité ad hoc sur les
d’y trouver une issue pacifique, l’Union africaine a
différends africains, créé en juillet 1977 et qui a
successivement désigné le Président sud-africain
notamment réglé le conflit entre l’Ouganda et la
Thabo M’Beki, le Premier Ministre Kényan Raila
Tanzanie ; le Comité permanent sur le Tchad créé
Odinga et le Président de la Commission Jean Ping,
en 1981. Pour une vue d’ensemble sur ces
pour assurer la médiation entre les parties
médiations sous l’OUA, voir Edmond JOUVE,
ivoiriennes. Devant l’échec de ces médiations, elle
L’Organisation de l’Unité africaine, Paris, PUF,
a mis en place un Panel de haut niveau composé de
1984, pp. 109-184 ; Mohammed BEDJAOUI, « Le
cinq Chefs d’Etat (le Président mauritanien
règlement pacifique des différends africains », art.
Mohamed Ould Abdel Aziz, le Président tchadien
cit., p85-99 ; Hassatou BALDE, « Le bilan de
Idriss Deby Itno, le Président tanzanien Jakaya
l’OUA dans le domaine du maintien de la paix et de
Kikwete, le Président sud-africain Jacob Zuma et le
la sécurité en Afrique », Groupe d’Etude des
Président burkinabè Blaise Compaoré), du
Questions de Paix et de Sécurité Internationales
Président de la Commission de l’Union, Jean Ping,
(GEPSI), publication de février 2003, 14 p.,
et du Président de la Commission de la CEDEAO
disponible en ligne à l’adresse :
James Victor Gbeho. Voir Communiqué du CPS n°
http://www.ridi.org/gnu/rap/20030213.pdf.
PSC/AHG/COMM(CCLIX) du 28 janvier 2011.
48
On peut citer, à titre d’exemple, la médiation des 52
Face à la crise libyenne déclenchée en février
Présidents burkinabè Blaise Compaoré et algérien
2011, à la suite de la répression sanglante par le
Abdoul Aziz Bouteflika, en leur qualité de
régime de Mouammar El Kaddhafi des
Présidents en exercice de la Conférence des Chefs
mouvements de contestation, l’Union africaine a
d’Etat et de Gouvernement de l’OUA dans le
mis en place un panel de haut niveau composé de
conflit entre l’Ethiopie et l’Erythrée, entre 1998 et
cinq Chefs d’Etat (Mohamed Ould Abdel Aziz de la
2000. Sur cette médiation, voir Delphine
Mauritanie, Amani Toumani Touré du Mali, Jacob
LECOUTRE, « La médiation de l’OUA dans le
Zuma d’Afrique du Sud, Yoweri Museveni
conflit entre l’Ethiopie et l’Erythrée (1998-2000) »,
d’Ouganda et Denis Sassou N’Guesso du Congo)
in Annales d’Ethiopie, Vol. 21, année 2005, pp. 31-
pour engager une médiation entre le gouvernement
72, disponible en ligne à l’adresse :
libyen et les représentants du Conseil national de la
http://www.persee.fr/doc/ethio_0066-
Transition. Ce Comité de haut niveau a proposé, à
2127_2005_num_21_1_1092.
l’issue de sa première rencontre tenue le 19 février
49
C’est à l’initiative de l’Union africaine que le 2011 à Nouakchott, une feuille de route en cinq
Président sud-africain Thabo M’Beki a entrepris, de points incluant : un cessez-le-feu immédiat ; la
2004 à 2006, une médiation dans la crise ivoirienne. protection des civils ; l’aide humanitaire ; le

- 256 -
au Burundi53, dans la dernière crise en d’Ivoire55, au Togo, en Guinée, en Guinée-
RDC en septembre 2016 et dans la crise Bissau et au Mali56.
postélectorale au Gabon de septembre Au cours des dernières années, les
201654. autres Communautés économiques
De même, la plupart des Communautés régionales ont également entrepris
économiques régionales (CER) accordent d’importantes actions de médiation qui ont
la priorité à la médiation dans leurs efforts parfois permis d’apaiser des conflits ou de
de règlement des conflits relevant de leur rétablir la paix au sein de leurs Etats
ressort et ce, en étroite collaboration avec membres, à travers la conclusion d’accords
l’Union africaine et l’ONU. Plus proches
des conflits et des protagonistes et ayant
une meilleures connaissance des causes
profondes de ces conflits, elles 55
entreprennent de plus en plus des actions La crise ivoirienne, déclenchée par la tentative de
coup d’Etat du 19 septembre 2002, a donné lieu à
de médiation, parfois avec des succès plusieurs initiatives de médiation sous l’égide de la
importants. Parmi les CER, la CEDEAO CEDEAO : la médiation du Président togolais
est sans doute celle qui est la plus active en Gnassingbé Eyadema qui a abouti à la conclusion
matière de médiation dans le règlement des des Accords de Lomé I et II, respectivement le 17
conflits en Afrique de l’Ouest. Plusieurs octobre 2002 et le 30 octobre 2002 ; la médiation
du Président ghanéen John Kufuor qui a abouti à la
médiations ont été ainsi menées sous son signature des Accords d’Accra I (29 septembre
égide, avec des succès variables, en Côte 2002), d’Accra II (3 mars 2003) et d’Accra III ( 30
juillet 2004) ; et la médiation du Président
burkinabè Blaise Compaoré qui a abouti à la
conclusion de l’Accord politique de Ouagadougou
du 4 mars 2007 et de ses accords complémentaires.
C’est grâce à ces derniers accords que la Côte
d’Ivoire a pu organiser l’élection présidentielle de
déploiement d’un mécanisme international de
2010 qui était censée la faire sortir de la crise.
surveillance et un dialogue politique inclusif pour
Malheureusement, ces élections ont débouché sur
répondre aux aspirations du peuple libyen.
une nouvelle crise. Sur les médiations de la
Cependant, cette feuille de route, acceptée par le
CEDEAO en Côte d’Ivoire, voir Simon Paul
colonel Kaddhafi, a été rejetée par le CNT. Voir
ALAIN HANDY et Toussaint CHARLES,
Communiqué du CPS n°
« L’Accord politique de Ouagadougou. Vers une
PSC/PR/COMM.2(CCLXV) du 10 mars 2011.
sortie de crise pérenne en Côte d’Ivoire ? », in
53
Face à la nouvelle crise politique dans laquelle Annuaire Français de Relations Internationales,
s’est trouvé plongé le Burundi depuis l’annonce 2008, Vol. IX, pp. 653-667 ; voir aussi Anatole
faite, en avril 2015, par le Président N’Kurunziza AYISSI et Catherine MAÏA, « La gestion des crises
de briguer un troisième mandat présidentiel, ce qui constitutionnelles en Afrique : mandat et défis de la
était jugé contraire à la Constitution par médiation internationale », AFDI, Vol. XIII, 2012,
l’opposition, l’Union africaine a appelé les parties pp. 173-198.
prenantes à la crise à un dialogue politique inclusif 56
A l’initiative des parties en conflit ou à la
et a désigné le Président béninois, Thomas Boni
demande de la CEDEAO, le Président burkinabè,
Yayi comme médiateur dans ladite crise. Toutefois,
Blaise Compaoré, a conduit plusieurs médiations en
cette médiation n’a pu voir le jour en raison de
Afrique de l’Ouest, permettant un retour à la paix
l’opposition des autorités burundaises.
ou un apaisement des conflits, notamment au Togo,
54
Suite aux violences qui ont émaillé la en Côte d’Ivoire, en Guinée et au Mali. Pour un
proclamation de la réélection contestée d’Ali Bongo aperçu de ces médiations, voir notre article
Odimba à la présidence de la République « L’expérience du Burkina Faso en matière de
Gabonaise, le 31 août 2016, l’Union africaine a médiation », in Jean-Pierre VETTOVAGLIA et al.,
annoncé l’envoi d’une délégation de haut niveau Médiation et facilitation dans l’espace
pour tenter une médiation entre le Président sortant francophone : théorie et pratique, Op. cit., pp. 58-
Ali Bongo Odimba et son challenger Jean Ping. 90 ; Sali Bouba OUMAROU, « La médiation des
Finalement, cette délégation, qui devait être conflits politiques violents en Afrique : ‘’Une niche
conduite par le Président en exercice Idriss Deby diplomacy’’ pour le Burkina Faso », in Semestrale
Itno, n’a pu se rendre à Libreville et la médiation di Studi e Ricerche di Geografia, Roma – XXVI,
n’a pu se mettre en place. Fascicolo 2, Juglio-dicembre, 2014, pp. 17-36.

- 257 -
de cessez-le-feu ou d’accords de paix57. des médiations concluantes dans leurs
Ainsi, les efforts de médiation de la SADC régions respectives60.
ont permis le retour à la paix dans Indépendamment des organisations
plusieurs pays de l’Afrique australe, africaines, certains Etats africains, de leur
notamment à Madagascar, en RDC et au propre initiative ou à la demande des
Zimbabwe58. Les actions de médiation de parties en conflit, se sont particulièrement
l’IGAD ont également contribué à la illustrés par leurs efforts de médiations,
résolution du conflit entre le gouvernement confirmant ainsi l’intérêt et l’importance
soudanais et les mouvements rebelles du de la médiation dans la prévention, la
Sud Soudan et à l’apaisement de la guerre gestion et le règlement. Au cours des deux
civile au Soudan du Sud59. La CEEAC et la dernières décennies, des pays comme
CAE se sont aussi illustrées récemment par l’Afrique du Sud, l’Algérie, le Burkina
Faso et le Gabon se sont montrés très actifs
en matière de médiation dans des conflits
africains61.
Ainsi, le recours systématique à la
57
Pour un aperçu général sur les accords de paix
médiation face à la multiplicité des conflits
issus des processus de paix en Afrique, voir qui minent le continent africain fait de ce
Innocent EHUENI MANZAN, Les accords mode de règlement pacifique le mode de
politiques dans la résolution des conflits armés règlement pacifique de droit commun en
internes en Afrique, thèse de doctorat, Université de Afrique. La médiation constitue donc un
Cocody-Abidjan, 2011, 719 p.
moyen efficace de l’appropriation africaine
58
C’est sous l’égide de la SADC que la médiation du règlement des conflits.
menée par l’ancien Président mozambicain,
Joaquim Chissano, a permis la conclusion des
Accords de Maputo du 9 août 2009 ayant permis de 2. L’appropriation africaine du
mettre fin à la crise politique et institutionnelle règlement des conflits par la médiation
intervenue en mai 2009 à Madagascar suite au coup
d’Etat perpétré par Andry Rajoalina et ses partisans. Les médiations en Afrique présentent
C’est également sous l’autorité de la SADC que la plusieurs particularités. D’abord, il s’agit
médiation conduite par le Président zambien
Frederick Chiluba, assisté par le Président de médiations conduites par des africains,
tanzanien Benjamin NKapa, a abouti à un accord de dans des conflits africains et pour des
cessez-le-feu le 10 juillet 1999 en RDC. Les africains, ce qui implique une
médiations menées par le Président sud-africain appropriation africaine d’un outil qui n’est
Thabo M’Beki dans la crise postélectorale de 2008 pas propre au continent africain, mais
au Zimbabwe et par l’ancien Président du
Bostwana, Ketumile Masire, dans la crise relève du droit international général.
postélectorale de 2009 au Lesotho ont été Ensuite, ces médiations sont
également conduites avec succès sous l’égide de la essentiellement politiques, en ce qu’elles
SADC. Sur les efforts de médiation de la SADC, sont le plus souvent confiées à des
voir Gavin CAWTRHRA, The Role of SADC in
Managing Political Crisis and Conflicts. The Cases
60
of Madagascar and Zimbabwe, Fredrich-Ebert- On peut mentionner les médiations du Président
Stiftung, Maputo, 2010, 38 p. congolais Denis Sassou N’Guesso en République
59 Centrafricaine en 2011 et en 2013, à l’initiative de
Ce sont les efforts de médiation de l’IGAD qui
la CEEAC, et la médiation du Président ougandais
ont permis de mettre un terme au conflit entre le
Yuweri Museveni et du Président tanzanien
gouvernement soudanais et l’Armée de Libération
Benjamin N’Kapa dans la crise burundaise de 2015.
des Peuples du Soudan/Mouvement de Libération
61
des Peuples du Soudan (SPLA/SPLM) par la On se contentera de citer les médiations sud-
signature, à Nairobi le 9 janvier 2005, de l’Accord africaines au Burundi, en Côte d’Ivoire, au
global de paix, après seize ans de négociations. Ce Zimbabwe. Voir Garth LE PERE, « L’action
sont également les efforts de médiation de l’IGAD diplomatique sud-africaine pour la paix en
qui ont permis la conclusion d’un accord de paix Afrique », in Afrique plurielle, n° 2, 2006, article
entre le Gouvernement du Soudan du Sud et les disponible en ligne, à l’adresse :
forces rebelles de Riek Machar. https://transcontinentales.revues.org/395.

- 258 -
personnalités politiques de premier plan paix entre les deux forces belligérantes qui
que sont les Chefs d’Etat, les anciens s’affrontent au Soudan du Sud64.
Chefs d’Etat ou des anciens hauts On peut voir dans cette pratique de
fonctionnaires africains, ce qui tend à médiation africaine un modèle africain de
privilégier des solutions politiques sous médiation qui constitue en quelque sorte
forme d’arrangements amiables. Enfin, ces une solution africaine aux problèmes
médiations font souvent recours à des africains. Conçu à partir du mécanisme
méthodes originales, telles que le dialogue international de la médiation, ce modèle
politique, l’intervention d’une pluralité africain de la médiation s’imprègne
d’acteurs, la prise en compte des facteurs cependant des réalités socio-politiques
historiques et sociologiques ainsi que les africaines et s’appuie sur les méthodes et
causes profondes des conflits, toutes solutions originales africaines mises en
choses qui peuvent contribuer à enrichir la œuvre dans les différentes expériences
pratique des médiations au plan africaines dans ce domaine. Il permet de
international. Menées le plus souvent par puiser dans les ressources culturelles et
des personnalités qui ont parfois une bonne politiques africaines des solutions
connaissance du contexte des conflits et de originales aux problèmes africains. Comme
leurs acteurs et qui sont imprégnés des le disait Mohammed BEDJAOUI,
réalités africaines, elles peuvent déboucher « L’Afrique, qui a surmonté tant de graves
sur des solutions originales susceptibles de difficultés dans ses débuts, trouvera dans
mettre fin aux conflits, d’apaiser les cœurs ses traditions spécifiques de règlement de
souvent meurtris et de permettre la litiges les ressources nécessaires pour les
reconstruction post-conflit. maîtriser avec originalité, à défaut de les
Ainsi, l’analyse de certains accords de prévenir avec sagesse »65.
paix conclus à l’issus de processus de
médiation permet de mettre en exergue Cependant, le succès de la médiation en
certaines originalités africaines, telles que Afrique doit être relativisé, car, dans bien
les formules de partage de pouvoir, de des cas, la médiation se révèle incapable de
gouvernement de transition, de justice mettre fin à certains conflits et apparaît
transitionnelle, de désarmement, ainsi comme un moyen incertain de
démobilisation et réinsertions (DDR) des prévention, de gestion et de règlement des
ex-combattants, de mécanismes de suivi62. conflits africains.
Le mécanisme du partage du pouvoir a été
expérimenté avec succès dans les accords
de paix qui ont été conclus dans le cadre
des crises politiques au Zimbabwe, au
Kenya et en Côte d’Ivoire63. Il a été
également mis en œuvre dans l’accord de

62
Voir Katia PAPAGIANNI, « Le partage du
pouvoir, les gouvernements de transition et le rôle
64
de la médiation », in Jean-Pierre VETTOVAGLIA L’Accord de paix conclu le 17 août 2015 entre le
et al., Op. cit., pp. 658-677. Président sud-soudanais, Salva Kiir, et le Chef
63 rebelle, Riek Machar, sous l’égide des médiateurs
L’Accord politique de Ouagadougou, conclu le 4
de l’IGAD (L’Autorité Inter-Gouvernementale pour
mars 2007 entre le Président ivoirien Laurent
le Développement) prévoit, en effet un partage de
Gbagbo et le Secrétaire général des Forces
pouvoir entre les deux belligérants, le premier
Nouvelles, Guillaume Soro, prévoyait, en effet, un
gardant la présidence de la République et le second
partage du pouvoir, le Président s’étant engagé à
devenant son Vice-président.
nommer Guillaume Soro comme Premier Ministre
65
pour conduire la mise en œuvre du processus de Mohammed BEDJAOUI, « Le règlement
paix. pacifique des différends africains », Art. cit., p. 99.

- 259 -
II. LA MEDIATION, UN MOYEN pacifique des conflits en Afrique68.
INCERTAIN DE Comme le soutiennent Lakhdar BRAHIMI
PREVENTION, DE GESTION et Salman AHMED, la médiation constitue
ET DE REGELEMNT DES « une entreprise extrêmement ardue,
CONFLITS EN AFRIQUE d’autant plus difficile à mener à bien que
les occasions de commettre des erreurs
Si la médiation est reconnue, sont nombreuses »69. En réalité, la
aujourd’hui, comme un moyen privilégié médiation en Afrique est confrontée à de
de prévention, de gestion et de règlement nombreuses contraintes70 et apparaît
des conflits en Afrique, elle n’est pas, loin comme un moyen incertain de prévention,
s’en faut, un gage de succès dans le de gestion et de règlement des conflits.
règlement des conflits africains. En effet, Cette incertitude tient, d’une part, au
de nombreux conflits qui ont éclaté sur le contexte de déroulement de la médiation
continent africain ont été réglés non pas (A) et, d’autre part, à l’absence de
par la médiation, mais par des codification de celle-ci (B).
interventions militaires ou par le recours à
d’autres mécanismes de règlement A. Les incertitudes liées au contexte
pacifique des différends, tels que la de la médiation
conciliation ou le règlement
juridictionnel66. Qui plus est, de La plupart des observateurs et analystes
nombreuses médiations en Afrique se sont de la médiation s’accordent à reconnaître
soldées par des échecs flagrants67. Cette que chaque médiation est unique en son
situation a parfois suscité des doutes, voire genre ou présente ses propres
des controverses sur l’efficacité de la particularités71. Il est vrai que le succès de
médiation comme moyen de règlement la médiation dépend le plus souvent des
qualités intrinsèques du médiateur et de
l’adhésion des parties en conflit au
processus de médiation. Toutefois, l’issue
de la médiation est parfois liée à des
66
La crise post-électorale en Côte d’Ivoire en 2011 facteurs qui échappent autant au médiateur
n’a été définitivement réglée que par le recours à la qu’aux parties en conflit et qui constituent
force. La crise en Libye en 2011 n’a finalement été de véritables aléas de la médiation. Ces
réglée que par l’intervention des forces alliées sur aléas sont de divers ordres : la diversité des
autorisation du Conseil de sécurité des Nations acteurs, les conflits d’intérêts (1), le
Unies. La crise au Mali en 2012 et 2013 n’a connu
son dénouement que grâce à l’intervention financement de la médiation, la gestion de
française. Par ailleurs, la plupart des conflits la communication, ainsi que la gestion des
frontaliers ont trouvé leur solution par un recours à conflits annexes (2).
la Cour internationale de justice (CIJ) ou à un
arbitrage international.
67
Parmi les nombreux cas d’échec de médiation en 68
V. Lakhdar BRAHIMI et Salman AHMED, « Les
Afrique, on peut citer les médiations de l’Union
sept péchés capitaux de la médiation », in Jean-
africaine dans la crise postélectorale en Côte
Pierre VETTOVAGLIA et al., op. cit., pp. 114-131.
d’Ivoire en 2011, la médiation de l’Union africaine
69
dans la crise libyenne de 2011 et ses tentatives de Ibid. p. 114.
médiation dans la crise burundaise de 2015 et 2016. 70
Cf. Mara JORGE, « Les défis des médiations de
A cet égard, lire avec intérêt Célestin Keutcha
l’Union africaine », in Thinking Africa, NAP, n° 9,
TCHAPNGA, « Droit constitutionnel et conflits
31 juillet 2013, 5 p., disponible en ligne à
politiques dans les Etats francophones d’Afrique
l’adresse : http://www.thinkingafrica.org.
noire », RFDC, 2005/3, n° 63, pp. 451-491, spéc. p.
71
482 ; Anatole AYISSI et Catherine MAÏA, « La V. Ahmedou OULD-ABDALLAH, « Les conflits
gestion des crises constitutionnelles en Afrique : dans le conflit : médiations et médiateurs », in Jean-
mandat et défis de la médiation internationale », in Pierre VETTOVAGLIA et al., Op. cit., pp. 132-
AFDI, Vol. XIII, 2012, pp. 1733-198. 149.

- 260 -
1. La diversité des acteurs et les Mais, outre ces acteurs institutionnels,
conflits d’intérêts de nombreux autres acteurs étatiques et
non étatiques jouent des rôles variés
L’un des aléas les plus cruels de la pouvant aller de l’exercice de simples
médiation est la diversité des acteurs de la pressions en vue de faire prendre en
médiation. En effet, les médiations en considération des questions diverses à des
Afrique suscitent toujours des intérêts et médiations parallèles, voire concurrentes,
des passions de plusieurs acteurs. Outre le en passant par la protection d’intérêts
médiateur qui peut être un Chef d’Etat ou variés. Ainsi, des Etats voisins, qui
une éminente personnalité choisie par les redoutent les répercussions d’un conflit sur
parties au conflit ou par une organisation leur territoire, peuvent manifester un
régionale ou sous régionale, on assiste intérêt à participer au processus de
souvent à une mobilisation extraordinaire médiation en vue de préserver leurs
d’autres acteurs qui se proposent soit intérêts. De même, la médiation peut
d’accompagner la médiation, soit susciter l’intérêt de certaines puissances
d’influencer celle-ci, soit encore de mener régionales qui peuvent y voir une
des négociations parallèles ou conjointes72. opportunité de renforcer leur leadership
Il s’agit, en premier, lieu, des régional ou leur influence politique74.
organisations africaines concernées que D’autres Etats hors du continent africain
sont l’Union africaine et la CER intéressée, comme les anciennes puissances coloniales
qui agissent généralement conformément à ou les Etats-Unis font également preuve
leur statut en veillant à ce que la médiation d’un intérêt manifeste pour les médiations
se déroule en conformité avec les principes en Afrique, soucieux qu’ils sont de
et valeurs contenus dans l’architecture préserver la stabilité régionale menacée par
africaine de paix et de sécurité et dans leur les conflits ou de protéger leurs intérêts
mécanismes sous régionaux de prévention, implantés dans les pays en conflit75.
de gestion et de règlement des conflits. Il
s’agit également de l’Organisation des 74
Nations Unies, en particulier le Secrétariat Certaines puissances régionales africaines comme
l’Afrique du Sud, le Nigeria ou l’Algérie, se
général et le Conseil de sécurité, qui montrent particulièrement actifs en matière de
assume la responsabilité principale du médiation, soit qu’elles en prennent l’initiative, soit
maintien de la paix et de la sécurité qu’elles apportent leur soutien à des efforts de
internationales en vertu de la Charte et médiation en cours, soit encore qu’elles exercent
dont la participation est un gage de sérieux des pressions pour obtenir des résultats conformes à
leur vision. Ainsi, l’Afrique du Sud a joué un rôle
et une garantie de l’accompagnement essentiel dans les diverses médiations qui se sont
nécessaire de la communauté succédé dans la crise ivoirienne entre 2002 et 2011.
internationale73. Le Nigeria a joué un rôle de co-médiateur dans la
médiation burkinabè au Mali en 2012 et 2013.
L’Algérie a initié des médiations parallèles à celles
burkinabè au Mali en 2012 et 2013, avant d’assurer
72
Lire à ce sujet Tersa WHITFIELD, Pratique de la médiation principale qui a abouti à l’Accord de
la médiation. Le rôle des acteurs externes dans la paix de 2015.
médiation. Défis et options pour les médiateurs, 75
La France et les Etats-Unis notamment se sont
Centre pour le Dialogue Humanitaire, 2012n 32 p.
toujours mobilisés dans les médiations conduites
73
Les médiations entreprises par les Nations Unies dans les pays francophones en crise comme la Côte
en Afrique sont anciennes et ont parfois permis de d’Ivoire, la Guinée, le Mali ou la Centrafrique, à
mettre fin à d’importants conflits depuis la période travers l’envoi de missions de haut niveau auprès
des indépendances dans les années 1960. Sur le rôle du médiateur ou la participation directe ou indirecte
des Nations Unies en matière de médiation, voir aux travaux de négociation ou de suivi de la mise
Jean-Pierre VETTOVAGLIA, « L’Organisation des en œuvre des accords de paix. Dans la crise
Nations Unies comme prestataire de médiation », in ivoirienne déclenchée en 2002, la France a initié
Jean-Pierre VETTOVAGLIA et al., Op. cit., pp. une médiation qui a permis d’aboutir à la signature
212-233. de l’Accord de Linas-Marcoussis du 24 janvier

- 261 -
Par ailleurs, d’autres organisations directement aux discussions78, tandis que
internationales, telles que l’Union d’autres jouent des rôles de médiation
européenne ou l’Organisation parallèle ou de médiation déléguée, avec
internationale de la francophonie, qui font ou sans l’assentiment du médiateur
de la paix et de la sécurité une de leurs officiel79.
priorités en Afrique, participent activement Si cette extrême diversité des acteurs de
aux processus de médiation dans les la médiation présente au moins l’avantage
conflits africains. L’Union européenne, par de soutenir le processus de médiation et de
exemple, a mis en place un fond de soutien garantir la prise en compte de certaines
à la paix en Afrique et apporte une valeurs démocratiques ou de bonne
assistance technique et financière aux gouvernance, elle a comme inconvénient
processus de médiation, tout en veillant à majeur de rendre les négociations très
la prise en compte de certaines valeurs complexes et leurs résultats parfois
telles que la démocratie, la justice, les incertains. Pour Ahmédou OULD-
droits de l’homme et la bonne ABDALLAH, « Cette multiplication des
gouvernance76. intervenants extérieurs, sans code de
Mais surtout, on assiste, depuis conduite ni ‘’gentleman’s agreement’’
quelques années, à une grande mobilisation acceptés par tous, complique davantage
des ONG et autres organisations de la les sorties de crise en Afrique »80. En effet,
société civile autour des médiations la multiplicité des acteurs peut donner lieu
africaines. Fortes de leur succès à des conflits d’intérêts, les différents
grandissant sur le continent africain dans acteurs ne poursuivant pas toujours les
tous les domaines de la vie publique, elles mêmes objectifs.
exercent diverses pressions sur les acteurs A cet égard, l’un des conflits d’intérêts
de la médiation, en vue de faire prendre en les plus cruels que doit résoudre la
compte certaines préoccupations comme médiation est la conciliation entre les
les droits de l’homme ou la justice. Pour ce impératifs de la paix et ceux de la justice et
faire, elles n’hésitent pas à publier des des droits de l’homme. Les conflits et
rapports sur les violations des droits de crises en Afrique sont, en effet, l’occasion
l’homme commises au cours du conflit ou de perpétration de graves violations des
à dénoncer des situations d’impunité dont droits de l’homme, voire de crimes
jouissent des protagonistes du conflit77. internationaux. Si la principale mission du
Certaines d’entre elles participent médiateur est de parvenir à un compromis
politique entre les forces belligérantes, il se
pose, au plan du droit, la question de savoir
2003. On peut également mentionner le rôle
important que joue souvent la Suisse dans certaines
78
médiations en Afrique, soit aux côtés des acteurs en Les médiations africaines donnent parfois
conflit, soit aux côtés du médiateur. l’occasion aux associations et ONG locales de se
76 regrouper en réseaux et d’exiger leur participation
Sur la participation de l’Union européenne aux
aux discussions en vue de faire prendre en compte
processus de médiation en Afrique, voir Richard
leurs préoccupations.
WRIGHT, « L’approche des organisations
79
internationales en matière de médiation : l’Union La Communauté de Sant’Egidio en particulier est
européenne », in Jean-Pierre VETTOVAGLIA, Op. connue pour ses médiations dans plusieurs conflits
cit., pp. 234-243. en Afrique. Dans la médiation burkinabè en Côte
77 d’Ivoire en 2007, elle a apporté un soutien direct au
C’est le cas notamment de Amnesty
médiateur en jouant parfois des fonctions de
International, de Human Right Watch et de
médiation déléguée. En revanche, elle a engagé une
International Crisis Group qui ont publié des
médiation parallèle dans la crise en Guinée en
rapports sur la situation des droits de l’homme en
2009.
Côte d’Ivoire, en Guinée, au Mali et en
80
Centrafrique lors des crises qui ont secoué ces pays, V. Ahmédou OULD-ABDALLAH, « Les conflits
respectivement en 2002-2010, 2009-2010, 2012- dans le conflit : médiations et médiateurs », in Jean-
2013 et 2012-2014. Pierre VETTOVAGLIA et al., Op. cit, p. 134.

- 262 -
si les accords de paix issus des activités de au lieu d’aider à apaiser les conflits, peut,
médiation peuvent sacrifier les questions malheureusement, contribuer à les
de justice et des droits de l’homme au nom aggraver, comme ce fut le cas lors de la
de la paix. Certes, sous la pression des crise post-électorale de 2011 en Côte
belligérants, la tentation est grande d’Ivoire83.
d’inclure dans les accords de paix des
clauses d’amnistie pour des exactions A ces conflits d’intérêts, dus à la
commises pendant les hostilités. Toutefois, pléthore des intervenants il convient
le médiateur devra trouver l’équilibre d’ajouter la gestion des conflits connexes
nécessaire entre les besoins de paix et ceux et de la communication.
de la justice qui sont indispensables pour
une paix durable. 2. La gestion des conflits connexes et
En outre, cette situation peut favoriser de la communication
l’émergence d’initiatives parallèles de
médiation qui peuvent se télescoper et Les médiations en Afrique sont parfois
conduire à de véritables blocages dans les rendues complexes et difficiles du fait de la
négociations. La compétition entre le survenance de nouveaux conflits au cours
Burkina Faso et l’Algérie dans la conduite des processus de négociations, mais aussi
de la médiation au Mali en 2013 en est la des difficultés de gestion de la
meilleure illustration81. Elle peut
également conduire à rendre les initiatives
de médiation inefficaces comme en
témoignent les vaines tentatives de par l’intervention de l’OTAN en Libye, sur la base
médiation de l’Union africaine à l’occasion de la résolution 1970 (2012) du Conseil de sécurité
des Nations Unies.
de la crise libyenne qui n’a pu être résolue 83
que par une intervention militaire de En rappel, la médiation burkinabè en Côte
d’Ivoire a permis d’aboutir, en 2010, à des élections
l’OTAN82. Dans certains cas, la médiation, qui devaient permettre de tourner la page de près
d’une décennie de crise. Malheureusement, le
81 second tour de l’élection présidentielle tenue le 28
Alors que le Burkina Faso avait été officiellement
novembre 2010 a débouché sur une crise
désigné par la CEDEAO en 2012 pour conduire la
postélectorale très violente. Face à cette situation, la
médiation au Mali suite à la chute du régime de
CEDEAO et l’Union africaine ont désigné,
Amani Toumani TOURE et aux attaques des
successivement, plusieurs médiateurs qui n’ont pas
mouvements rebelles du Nord-Mali, l’Algérie, qui
pu aboutir à l’apaisement de la situation. Ainsi,
avait conduit dans le passé une médiation ayant
l’Union africaine a désigné successivement :
abouti à l’Accord d’Alger de 2006 et qui assurait la
d’abord, le Président Thabo M’Beki, qui a été
présidence du Groupe des pays du front (Algérie,
récusé par une des parties ; puis, le Président de la
Mali, Mauritanie, Niger), n’a pas cessé de prendre
Commission, Jean Ping, dont les efforts n’ont pas
des initiatives parallèles de médiation. Après des
abouti ; ensuite, le Premier Ministre du Kenya,
tentatives vaines de collaboration entre les deux
Raila Odinga, dont les efforts n’ont pas porté
pays, la médiation burkinabè a pris fin après
davantage de fruits. Face à cette situation, l’Union
l’élection présidentielle, sans parvenir à un accord
africaine a mis en place, en janvier 2011, un Panel
définitif de paix. C’est finalement la médiation
de haut niveau de cinq Chefs d’Etat (Afrique du
algérienne qui permettra d’aboutir à un accord de
Sud, Burkina Faso, Mauritanie, Tchad, Tanzanie)
paix signé à Bamako le 15 mai 2015.
pour mener une médiation de la dernière chance.
82
Face à la crise libyenne au début de l’année 2011, Malheureusement, aucune de ces médiations n’a
l’Union africaine avait mis en place un panel de abouti à une solution pacifique de la crise, ce qui a
haut niveau de quatre Chefs d’Etat (Les Présidents ouvert la voie au recours à la force, déclenché les
d’Afrique du Sud, du Congo, du Mali, de la Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI),
Mauritanie et le Ministre des Affaires étrangères soutenues par les Forces françaises de la Licorne et
d’Ouganda) pour négocier avec les protagonistes de l’ONUCI. Pour Maurice KAMTO, « L’échec de la
la crise en vue d’aboutir à une feuille de route de médiation était prévisible, on pourrait dire
sortie de crise. Toutefois, avant que l’équipe des programmée ». Voir Maurice KAMTO, Droit
médiateurs africains n’ait achevé sa tâche, leurs international de la gouvernance, Paris, Pedone,
efforts de médiation ont été contrariés et anéantis 2013, p. 114.

- 263 -
communication avec les acteurs au regard En effet, certains acteurs peuvent se servir
des passions qu’ils déchaînent souvent. des médias pour se livrer à des surenchères
En effet, les missions de médiation revendicationnistes ou pour remettre en
constituent parfois des occasions pour cause des acquis déjà obtenus lors des
certains acteurs dans un conflit de réveiller discussions. A l’inverse, certains médias,
de vieilles querelles non résolues qui n’ont en mal de scoop, peuvent divulguer
pas de rapports directs avec le conflit, mais prématurément des informations qui
qui peuvent être des facteurs d’aggravation peuvent porter préjudice aux négociations
de celui-ci. Elles peuvent également en cours84. La gestion de la communication
engendrer de nouveaux conflits dans le constitue ainsi aussi un défi important que
conflit, du fait de la survenance la médiation doit relever avec habileté et
d’événements imprévus, susceptibles de dextérité. Communiquer est nécessaire et
modifier fondamentalement le processus indispensable pour la réussite de la
de médiation. Ainsi, par exemple, la médiation, mais trop de communication
médiation burkinabè en Guinée en 2009 a peut aussi nuire à sa mission.
subi un sérieux coup à la suite de la Tout compte fait, la médiation en
tentative d’assassinat du Président du Afrique est une tâche ardue qui suppose,
CNDD, le capitaine Moussa Dadis de la part du médiateur non seulement des
CAMARA, par son aide de camp le 3 qualités personnelles, mais en outre la
décembre 2009. C’est à la faveur de maîtrise des aléas de la médiation. Ces
l’arrivée à Ouagadougou, le 10 janvier différents aléas de la médiation en Afrique
2010, du Président du CNDD après son s’expliquent essentiellement par l’absence
évacuation médicale au Maroc que la d’un code de conduite de la médiation.
médiation burkinabè a pu être relancée et a
abouti, après quelques jours de B. L’absence de codification de la
négociations, aux Accords de paix dits de médiation
Ouagadougou du 15 janvier 2010 qui ont
permis le retour à la paix en Guinée. Bien que jouissant de la faveur des
La survenance de nombreux conflits organisations africaines dans leur
dans le conflit peut donc mettre à mal la ensemble, la médiation en Afrique souffre
médiation, sinon y mettre fin ou, au d’un défaut de codification. Aucun
contraire, lui donner l’occasion de réaliser instrument juridique régional ne
un sursaut salutaire de sortie de conflit. La réglemente en effet la médiation en tant
gestion des conflits connexes constitue de que moyen de règlement pacifique des
ce fait un défi permanent de la médiation. conflits. De sorte que, aussi bien
Par ailleurs, les médiations africaines, l’initiative de la médiation que sa méthode
qui se mènent parfois tambour battant, de conduite, ses finalités et ses résultats
déchaînent toujours des passions sont laissés à la discrétion du médiateur et
médiatiques, les médias nationaux, des parties en litige. Il s’ensuit qu’aucune
régionaux et internationaux se bousculant à médiation ne ressemble à une autre et que
qui mieux mieux aux portes de la les règles et méthodes utilisées varient
médiation pour véhiculer l’information en
temps réel. Si cette passion médiatique
peut contribuer à exercer des pressions 84
Lors des négociations dans la médiation
utiles sur les protagonistes afin de les burkinabè dans la crise guinéenne, le document
amener à des sentiments plus conciliants remis le 21 novembre 2009 par le médiateur aux
parties sous forme d’avant-projet de plan de sortie
ou si elle peut aider à mobiliser davantage
de crise a été immédiatement publié et commenté
la communauté internationale autour des par la presse guinéenne et la presse internationale.
enjeux de la médiation, elle peut, dans Il s’en est suivi aussitôt un rejet du document et une
certains cas, se révéler contre-productive. récusation du médiateur par une des parties
prenantes aux négociations.

- 264 -
considérablement d’une médiation à une Cette lacune explique sans doute une
autre. Cette situation, qui découle de pratique disparate de la médiation au sein
l’absence de codification de la médiation de l’ONU. En effet, l’ONU est sans doute
au plan international (1) présente de l’organisation internationale qui pratique le
nombreux inconvénients pour la médiation plus la médiation par l’action de son
en Afrique (2). Secrétaire général ou des représentants
permanents ou spéciaux de celui-ci sur les
1. L’absence de codification de la différents théâtres de conflits à travers le
médiation au plan international monde et singulièrement en Afrique et au
Moyen-Orient. Cependant, ces différentes
Contrairement à la procédure médiations restent uniques et n’obéissent à
juridictionnelle qui est largement encadré aucune règle commune. En l’absence d’un
par le droit international, la médiation, tout instrument conventionnel en la matière,
comme les bons-offices, ne fait l’objet chaque médiateur déploie ses propres
d’aucune réglementation internationale. ressources et ses talents personnels en
Les textes internationaux qui la prévoient s’appuyant sur des expériences antérieures
se contentent de la citer parmi d’autres et sur ses connaissances du conflit, pour
moyens de règlement pacifique des accompagner au mieux les parties en
différends internationaux sans la définir, ni conflit dans la recherche de solutions
indiquer les règles qui en gouvernent le acceptables pour toutes.
déroulement. Ainsi, les Conventions de la C’est seulement au cours des dix
Haye de 1899 et de 1907 sur le règlement dernières années, à la faveur du regain
pacifique des différends internationaux d’intérêt à travers le monde pour la
visent expressément la médiation, mais médiation que les Nations Unies ont
sont silencieuses quant aux modalités de développé des initiatives visant à mieux
son organisation. Même la Charte des étudier la pratique de la médiation et à
Nations Unies, qui érige le règlement développer leurs capacités en la matière. A
pacifique des différends en un principe la demande du Conseil de sécurité, le
cardinal de la sécurité collective et prévoit Secrétaire général a, en effet, élaboré, en
la médiation parmi les modes de règlement 2009, un rapport sur « Le développement
pacifique auxquels les Etats membres de de la médiation et le renforcement des
l’Organisation peuvent recourir, ne activités d’appui y relatives », qui souligne
contient aucune précision sur la l’importance croissante de la médiation
médiation85. D’ailleurs, malgré une comme moyen de prévention et de
pratique abondante au sein de l’ONU, la règlement des conflits dans le monde et
médiation n’a jamais fait l’objet d’une l’expérience de l’ONU et des organisations
codification conventionnelle sous les régionales dans ce domaine. Ce rapport
auspices de l’Organisation. met également en évidence les
enseignements tirés des différentes
médiations menées à travers le monde,
ainsi que les défis qu’elles soulèvent pour
85 les acteurs concernés et formule des
L’article 33, alinéa 1 de la Charte, qui constitue
la référence des modes de règlement pacifique des recommandations en vue du renforcement
différends se contente de disposer que « Les parties des capacités des Nations Unies en matière
à tout différend dont la prolongation est susceptible de médiation86. Par ailleurs, un Groupe de
de menacer le maintien de la paix et de la sécurité
internationales doivent en rechercher la solution,
avant tout, par voie de négociation, d’enquête, de
86
médiation, de conciliation, d’arbitrage, de V. Rapport du Secrétaire général de l’ONU sur
règlement judiciaire, de recours aux organismes ou « Le développement de la médiation et le
accords régionaux, ou par d’autres moyens renforcement des activités d’appui y relatives »,
pacifiques de leur choix ». S/2009/189 du 8 avril 2009.

- 265 -
l’appui à la médiation a été créé au sein du Elles constituent, de ce fait, un premier
Département des affaires politiques du pas vers une harmonisation internationale
Secrétariat général87. des pratiques de médiation. Pour autant,
Cette importance croissante de la elles ne constituent pas une codification
médiation a conduit l’Assemblée générale internationale de la médiation, même si
à adopter la résolution 65/283 intitulée elles sont indéniablement un code de
« Renforcement du rôle de la médiation conduite à l’attention des médiateurs des
dans le règlement pacifique des différends, Nations Unies. Cette absence de
la prévention et le règlement des codification de la médiation au plan
conflits »88, par laquelle elle invite les international n’a pas été sans effet sur
principaux acteurs à développer leurs l’absence de codification de la médiation
capacités dans ce domaine et demande au en Afrique.
Secrétaire général d’élaborer, en
consultation avec les Etats membres et les 2. L’absence de codification de la
autres acteurs concernés, des directives médiation en Afrique
visant à améliorer l’efficacité des
médiations. C’est en application de cette Bien qu’elle s’impose comme un moyen
résolution que le Secrétaire général a privilégié de prévention, de gestion et de
élaboré les « Directives des Nations Unies règlement des conflits, la médiation ne fait
pour une médiation efficace »89. Etablies à l’objet d’aucune codification en Afrique.
la demande de l’Assemblée générale, ces Ni l’Acte constitutif de l’Union africaine,
Directives se veulent un document de ni le Protocole relatif au Conseil de paix et
référence reflétant les diverses expériences de sécurité, ni les instruments sous
de médiation à travers le monde et régionaux de prévention, de gestion et de
susceptibles de guider l’action des règlement des conflits ne contiennent de
médiateurs et autres intervenants dans les dispositions spécifiques visant à encadrer
médiations aux niveaux international, juridiquement la pratique des médiations
régional ou sous régional90. sur le continent. Ces deux instruments
juridiques se contentent de confier au
87
Le Groupe de l’appui à la médiation a été Conseil de paix et de sécurité des pouvoirs
constitué en 2006 aux fins d’apporter une assistance de prévention, de gestion et de règlement
technique et financière aux efforts de médiation des conflits, notamment au moyen de la
engagés aussi bien par l’ONU que par les médiation. Ils consacrent ainsi une forme
organisations régionales et sous régionales.
de médiation, à savoir la médiation
88
Résolution 65/283 du 17 juin 2011. institutionnelle, sans pour autant préciser
89
Les « Directives des Nations Unies pour une comment celle-ci doit se dérouler, ni
médiation efficace » ont été publiées en annexe au fournir les règles de fond et de procédure
rapport du Secrétaire général intitulé applicables aux processus de médiation.
« Renforcement du rôle de la médiation dans le En pratique cependant, tout comme sous
règlement pacifique des différends, la prévention et
le règlement des conflits » (A/66/811, 25 juin l’empire de l’OUA, cette forme de
2012). médiation institutionnelle n’est jamais
90 pratiquée et ce sont les médiations ad hoc
Les Directives des Nations Unies pour une
médiation efficace s’appuient sur l’expérience de la qui sont les plus courantes91. Dans le
communauté internationale en matière de
médiation. Outre l’importance de la médiation
médiation, les cadres normatifs de la médiation, la
qu’elles soulignent, elles contiennent des
cohérence et la coordination et la complémentarité
orientations et des conseils pratiques sur les
des activités de médiation et les accords de paix de
éléments fondamentaux de la médiation que sont :
qualité.
la préparation de celle-ci, le consentement des
91
parties au conflit, l’impartialité du médiateur, Selon Komi TSAKADI, la médiation
l’ouverture de la médiation à toutes les parties institutionnelle est celle menée par un organe établi
prenantes, l’appropriation nationale du processus de dans le cadre d’une organisation internationale,

- 266 -
meilleur des cas, le CPS ou la Conférence médiation. Les méthodes et techniques de
des Chefs d’Etat et/ou de Gouvernement médiation, ainsi que les règles applicables
délègue son pouvoir de médiation à un varient considérablement d’une médiation
Chef d’Etat, à un groupe de Chefs d’Etat, à à une autre. Cette absence d’encadrement
un groupe d’experts ou encore à un ancien juridique de la médiation a comme
Chef d’Etat. Mais, très souvent, le inconvénient majeur de laisser au
médiateur est désigné par une CER et médiateur un pouvoir discrétionnaire qui
l’Union africaine se contente d’entériner n’aura de limite que les règles imposées de
cette désignation. Dans quelques cas rares, façon circonstancielle par les autres
le médiateur est désigné par les parties en intervenants, notamment l’ONU, l’Union
conflit et l’Union africaine ou africaine et la CER concernée. Le
l’organisation sous régionale concernée se médiateur porte ainsi une lourde
contente d’entériner la désignation. responsabilité dans la réussite ou l’échec
L’examen de la pratique de ces de sa mission.
médiations ad hoc montre qu’il s’agit le Il s’ensuit que le succès de ces
plus souvent de médiations politiques de médiations est plus fonction des talents et
haut niveau confiées à des personnalités de qualités personnels du médiateur, ainsi que
premier plan comme les Chefs d’Etat92. des circonstances des conflits, que de la
Toutefois, dans des cas de plus en plus mise en œuvre d’une technique éprouvée
nombreux, des médiations sont confiées à de règlement des conflits97. Pourtant, au-
des représentants spéciaux du Président de delà de la diversité des pratiques de
la Commission de l’Union africaine93 ou médiation se dégagent des éléments
du Secrétaire général des Nations Unies94. communs à toutes les médiations africaines
Dans des cas plus rares, des médiations ont comme la prévalence du dialogue, la
été confiées à un groupe d’experts de recherche du compromis, la nécessité de la
l’Union africaine95 ou à un médiateur prise en compte de la paix et de la cohésion
conjoint UA-ONU96. sociale, la préservation de l’intégrité
Dans tous les cas, les médiations n’ont territoriale, la neutralité et l’impartialité du
jamais été conduites de la même manière, médiateur, le partage du pouvoir, la
faute de référentiels communs de conciliation entre les besoins de paix et de
justice, autant de spécificités qui auraient
gagnées à être codifiées.
tandis que la médiation ad hoc est informelle, Ainsi, malgré les nombreuses vertus
inorganisée et temporaire. V. Komi TSAKADI,
« Approche terminologique et typologie de la
qu’on lui prête souvent sur le continent
médiation et de la facilitation », in Jean-Pierre africain, la médiation reste encore une
VETTOVAGLIA et al., Op. cit., pp. 35-36. technique aléatoire de prévention, de
92
Cf. médiation du Président sud-africain Nelson
gestion et de règlement des conflits.
MANDELA au Burundi en 1999-2000 ; médiation Autrement dit, sa mise en œuvre ne
du Président gabonais Omar BONGO en garantit pas automatiquement le succès et
Centrafrique ; médiation du Président burkinabè les résultats sont tributaires de paramètres
Blaise COMPAORE au Togo, en Côte d’Ivoire, en externes. C’est sans doute cette raison qui
Guinée et au Mali ; médiation de l’ancien Président
sud-africain Tabo N’BEKI au Soudan ; médiation
de l’ancien Président burundais Pierre BUYOYA
97
au Mali. Ainsi, Joseph MAÏLA affirme que « Que la
93 médiation soit sollicitée par l’une des parties ou
Médiation de l’Union africaine à Madagascar.
par les deux ou qu’elle soit proposée par une partie
94
Médiation de l’ONU au Burundi en 2015. extérieure au conflit, il est évident que de la qualité
95 personnelle ou institutionnelle du médiateur, de la
Médiation de l’Union africaine à Madagascar en
confiance qu’il inspire, de l’intérêt partagée qu’il y
2008 et au Soudan du Sud en 2014 et 2015.
a à le voir mener à bien la médiation dépend en
96
Médiation conjointe UA-ONU au Darfour entre large partie l’évolution du règlement d’un
2008 et 2011. différend ».

- 267 -
a conduit la Commission de l’Union en raison de nombreux aléas et risques qui
africaine, à la suite du Secrétariat général pèsent souvent sur la médiation en Afrique.
des Nations Unies, à élaborer, récemment, En l’absence d’une véritable codification
un manuel pratique pour la conduite des internationale de la médiation, le succès de
médiations en Afrique, dénommé « La ce mode de règlement des conflits dépend
médiation dans les processus de paix. largement des qualités personnelles du
Conception, élaboration et processus »98. médiateur et du comportement des
Pourtant, la médiation apparaît toujours belligérants et parfois des acteurs externes.
en Afrique comme un précieux outil de Afin d’accroître les facteurs de succès et
diplomatie préventive et de règlement des de minimiser les risques d’échec de la
conflits. Encore faut-il lui accorder médiation, il conviendrait de s’engager
davantage d’attention pour la faire évoluer dans une œuvre de codification de la
et devenir un véritable instrument de paix médiation. Il s’agirait d’arrêter un code de
et de sécurité sur le continent qui demeure conduite de la médiation, notamment à
encore en proie à tant de conflits. travers la fixation de grands principes de
médiation et des directives sur la conduite
CONCLUSION de celle-ci, de manière à orienter les
différents intervenants dans la médiation.
Certes, la médiation apparaît comme C’est, d’ailleurs à cette tâche que s’est
une méthode efficace de règlement livrée l’ONU, avec l’adoption, en 2012,
pacifique des conflits interétatiques et des Directives de l’ONU pour une
intra-étatiques en Afrique et de médiation efficace. C’est ce qu’ont tenté
nombreuses médiations menée avec succès également de faire certaines ONG et
sur le continent corroborent cette vertu de organisations régionales, de même que
la médiation. Bien organisée, elle peut l’Union africaine.
s’avérer être non seulement un précieux Sans doute, la codification de la
outil de prévention, de gestion et de médiation pourrait avoir comme
règlement des conflits en Afrique, mais inconvénient majeur de rendre rigide un
aussi un instrument efficace de pacification procédé souple par sa nature. Mais elle
d’un continent marqué par des conflits et aurait au moins l’avantage de soustraire la
crises multiformes. De fait, elle a parfois médiation à certains aléas qui l’entourent
permis de régler aussi bien des conflits actuellement. A cet égard, l’Union
interétatiques que des conflits intra- africaine, tout comme les CER, aurait
étatiques, de contenir la violence, tout en intérêt à engager une réflexion sur le
veillant au retour de la paix. Elle apparaît renforcement de la médiation comme
ainsi comme une réponse africaine adaptée moyen de règlement pacifique des conflits
aux problèmes africains, conformément en Afrique.
aux vœux de l’Union africaine.
Cependant, en dépit des succès certains
qu’elle a permis de réaliser dans de
nombreux conflits en Afrique, la médiation
n’est pas, pour autant un gage de succès
dans la prévention, la gestion et le
règlement de tous les conflits. Il y a, dans
ce domaine, autant de succès que d’échecs,

98
Commission de l’Union africaine, La médiation
dans les processus de paix. Conception et
processus. Manuel pratique pour l’Union africaine,
Tome 1, Addis-Abeba, 2014.

- 268 -