Vous êtes sur la page 1sur 10

Les Empires byzantin et carolingien : deux empires chrétiens

Introduction :

Les débuts du Moyen âge sont marqués par la naissance de deux grands
empires, des territoires réunissant des peuples sous l’autorité d’un chef
suprême l’empereur.

Comment naissent et évoluent les premiers empires du Moyen âge ?

Né au premier siècle avant Jésus-Christ sous l’égide de l’empereur Oc, l’empire


romain est menacé par les invasions barbares dès le III siècle après Jésus christ.
Pour assurer sa défense, l’Empire romain antique est divisé en deux.

Sommaire

I- La naissance des deux empires


A- L’Empire byzantin
B- L’Empire carolingien
II- Les empereurs à la tête d’administrations centralisées
A- Les deux empereurs
B- Le rôle politique, militaire et religieux de l’empereur
C- Des administrations centralisées
III- Des empires chrétiens
A- Une religion, deux Églises
B- Les arts byzantins et carolingiens

I- La naissance des deux empires

A- L’Empire byzantin

- Après des siècles de prospérité et de gloire, l’empire romain, dont la


Gaule fait partie près de cinq siècles, est attaqué de toutes parts par
peuples venus du centre de l’Europe. Ce sent les Germains, que les
Romains appellent des Barbares parce qu’ils ne parlent pas le latin.

- Suite à de multiples conquêtes, l’empire a réussi à s’étendre tout autour


du bassin méditerranéen. Il s’agit d’un empire très riche qui provoque de
nombreuses convoitises : aux frontières de l’empire, des peuples
barbares menacent le territoire.

- Barbare = étranger

- À partir du IIIe siècle, des peuples germains (venus de l’est) ainsi que
d’autres peuples au sud, envahissent à plusieurs reprises le territoire
romain. Attirés par les richesses, ils pillent de nombreuses cités en
Gaules, en Italie… Ces grandes invasions vont durer près de 2 siècles
jusque vers l’an 500

- Pour se défendre les romains vont tenter plusieurs stratégies :

 Puisque le territoire est immense et difficile à défendre, en 395,


l’Empire romain est divisé en deux Empire romain d’Occident et un
Empire romain d’orient pour être bien défendu.

 Ils ont construit des fortifications (les villes se fortifient s’entourent


de murailles pour se protéger) et ils ont fait la paix avec les barbares
en proposant des terres ou la possibilité de rejoindre l’armée
romaine.

(En 395, lorsque meurt l'empereur Théodose Ier, et à la suite de nombreuses


invasions barbares qui menacent l'Empire, il attribue à ses deux fils, Honorius
et Arcadius respectivement un Empire d'Occident et un Empire d'Orient. Cette
division de 395 est traditionnellement considérée comme un point de départ
pour l'Empire byzantin.)

- À l’ouest se trouve l’Empire romain d’occident qui a Rome pour capitale


et à l’est apparaît l’Empire romain et sa capitale Constantinople.
(Constantin 1er, l’empereur qui a reconnu le christianisme comme
religion d’état, installe dans une ville qu’il vient de créer :
Constantinople, « la deuxième Rome »

- Les peuples germains sont soumis à la fin de l’IVe siècle aux premières
attaquent des huns, peuple venu d’Asie centrale (l’Est). Pris de panique
les germains entrent dans l’Empire romain pour s’y réfugier. Réputé par
leur cruauté, ils chassent les peuples germaniques de leurs territoires et
les poussent à fuir vers l’Ouest. Les Huns se déplacent sur leurs chevaux,
ils sèment terreur dans toute la Gaule. Ils laissent dernière eux que
ruines et désolation

- Les Huns et leur chef, Attila, avaient la réputation d’être de terribles


guerriers et de tout ravager sur leur passage.

- Les Huns tentent également d’envahir l’Empire romain mais sont


repoussés en 451.

- Peu à peu, les germains s’installent dans différentes régions de l’Empire.


Une fois installés, les barbares fondent des royaumes indépendants.

 L’Empire romain n’existe plus.

- En 476, l’Empire romain d’Occident s’efface au profit de pouvoirs locaux


aux mains des peuples germains.

(À la fin du IVe siècle, au début des « grandes invasions », la partie orientale de


l'Empire devient une cible pour les peuples germaniques)

- Il ne reste plus que l’Empire romain d’Orient, appelé plus tard Empire
byzantin.
Le partage de l’Empire romain en 395

B- L’Empire carolingien `

- Dans le cadre de l’effacement de l’Empire romain d’Occident, des


peuples germains s’installent et constituent des royaumes. À partir du
Ve siècle, le royaume franc s’étend au nord-est et s’agrandit sous le
règne de Clovis, de la dynastie des Mérovingiens.

- En 751, Pépin le Bref s’empare du pouvoir et fonde la dynastie


carolingienne. Son fils Charlemagne fonde un véritable empire, l’Empire
carolingien, à partir de 800
-
Le partage de l’Empire romain en 395
II- Les empereurs à la tête d’administrations centralisées

A- Les deux empereurs

- Dans l’Empire byzantin, l’empereur est appelé basileus. Il dirige le


territoire depuis la capitale de l’Empire, Constantinople (une capitale
politique économique et religieuse)

- Dans l’Empire carolingien, l’empereur dirige depuis la capitale, Aix-la-


Chapelle. Le fondateur de la dynastie des Carolingiens est Charlemagne.
D’abord roi des Francs, il est couronné empereur par le Pape le 25
décembre 800 à Rome.

B- Le rôle politique, militaire et religieux de l’empereur

- Dans l’Empire byzantin, le basileus concentre de nombreux pouvoirs


hérités de la période romaine :

 C’est un personnage sacré dont les pouvoirs politiques sont


étendus.
 Il est le « lieutenant de dieu » sur terre et est garant de l’unité
religieuse de l’empire.
 Il est aussi le chef des armées et appuie son autorité sur ses
conquêtes

Dans l’Empire carolingien, l’empereur possède aussi des pouvoirs


politiques, religieux et militaires :

 Il gouverne l’empire par le biais de décisions appelées


(capitulaires = un capitulaire est un document législatif de
l’époque carolingienne. Il est divisé en petits chapitres nommés
capitula, d’où le nom de capitulaire.
 Ses conquêtes, qu’il dirige lui-même, sont destinées à constituer
un empire chrétien en Occident.

C- Des administrations centralisées

- Dans l’Empire byzantin, le basileus est à la tête d’une administration qui


relaie son pouvoir :
- Le patriarche est le chef de la religion orthodoxe.
- Des gouverneurs appliquent ses décisions dans les provinces.
- De nombreux fonctionnaires sont chargés des impôts, des finances et de
la justice.

 Patriarche : Le patriarche est l’évêque de Constantinople et se


trouve à la tête de l’Église byzantine. Chef de l’Église, il est choisi
par l’empereur. C’est lui qui procède à l’onction et au sacre du
basileus, qui le marie et qui baptise ses enfants.

Dans l’Empire carolingien, depuis Aix-la-Chapelle, l’empereur dirige en


s’appuyant :

- Des fonctionnaires laïques et religieux dont il contrôle la formation.


- Les missi dominici qui contrôlent les fonctionnaires. Ils sont des envoyés
spéciaux de l’empereur qui contrôlent les représentants du pouvoir au
niveau local. Envoyés par feux ou trois, ils comptent en général au moins
un comte et un évêque. = les envoyés du maître
- Des textes juridiques, des capitulaires, fixant le droit.
- De grandes réunions, appelées plaids, réunissent les grands. Les
principaux problèmes de l’Empire y sont discutés.

 Plaids : les plaids sont, à l’époque carolingienne, des


rassemblements qui se tenaient deux fois par an. Chaque mois
d’octobre, un plaid réunissait les principaux conseillers, qui
discutaient de l’ensemble des questions pour l’année à venir. En
mai se tenait un plaid général où l’empereur réunissait ses vassaux,
les comtes et les principaux évêques du royaume.

III- Des empires chrétiens

A- Une religion, deux Églises

Les deux empires sont chrétiens et cherchent à renforcer le


christianisme :

- En menant des guerres au nom de la religion


- En évangélisant les peuples conquis
Cependant, bien que les empires soient de la même religion, de
nombreuses différences aboutissent à la séparation des deux Églises :

 Les chrétiens des deux empires ont des pratiques religieuses


différentes. Par exemple, les chrétiens d’occident utilisent le latin
alors que d’orient utilisent le grec.
 Le chef des chrétiens d’Occident le Pape résidant Rome, et celui
des chrétiens d’Orient pour savoir qui est le chef de tous les
chrétiens.
 En 1054, les deux Églises se séparent définitivement avec l’Église
orthodoxe à Constantinople et l’Église catholique à Rome.

Schisme : est un mot d’origine grecque signifiant séparation. Il illustre la


division des chrétiens en 1054 entre les Occidentaux attachés au pape et
appelés catholiques et les Orientaux attachées au patriarche de
Constantinople et appelés orthodoxes

B- Les arts byzantins et carolingiens

Les deux empires sont marqués par des caractéristiques artistiques


communes dont les thèmes sont religieux :

Prêtre de l’Église catholique qui dirige un diocèse.